Spiritualités

Quelles critiques peut-on faire à ce média ?


-Un forum est superficiel car il s'adresse à des gens d'un niveau spirituel différent.

-Un forum ne véhicule que des idées, des mots sans vie.

-Internet ne permet pas une rencontre véritable. Les mots restent privés de tout un ensemble d'autres langages véhiculés par le corps.

-En ce sens, le forum ne témoigne pas de ce qu'on est vraiment, du travail que l'on a pu faire sur soi : faites comme je dis mais ne venez pas fouiller dans ma vie, elle n'est pas à la hauteur de mon discours.

-Autre critique : l'anonymat, qui n'est cependant pas obligatoire, gomme la dimension d'engagement personnel.


Toutes ces critiques sont judicieuses.

Il reste à en corriger autant que l'on peut, les effets.



D'autres moyens : d'autres résultats.


S'il est difficile de faire des rencontres de qualité sur internet, que nous reste t-il comme possibilités?


Sortir dans la rue ?, la rencontre ?

C'est un moyen fort répandu par tous les hommes qui veulent échanger quelque chose avec leur prochain.

Ce moyen, s'il est simple n'offre pas obligatoirement des rencontres de qualité. D'autre part, notre attitude dans la rue peut être mal interprétée  et finalement  altérer l'image que l'on voudrait donner au public que l'on croise.

Deux visages qui se regardent offrent plus de vérités immédiates que de simples signes sur une feuille de papier.


Mais un forum pour quoi faire?


Après tout si un tel forum ne sert à rien, pourquoi y perdrions-nous notre temps ?

N'y pouvons nous rien échanger qui vaille la peine ?

Est ce que les idées de l'un ne peuvent aider l'autre ?

Est-ce utile de nous encourager ne serait-ce que par des mots, à faire effort pour que le monde change ?

Ne serait-il pas possible ici, de faire de la Parole de Dieu, une parole d'Humanité accessible aussi aux athées, même à ceux qui refusent d'y voir la Parole de Dieu ?

Ne peut-on pas à travers un forum s'inviter à vivre et progresser ensemble sans se contraindre les uns les autres à des pratiques et à des croyances?


Beaucoup de questions qu'il est judicieux d' examiner.


Sans doute est-il utile et indispensable de mettre, avant tout, en pratique ce que l'on croit, afin de rendre crédible cette volonté spirituelle. Que notre comportement soit une source de changement possible pour les autres. C'est l'idéal : circuler dans le monde et y vivre de la manière la plus véridique possible. Et rendre effectif ce que le changement a opéré en nous et autour de nous.


Mais qui est certain que sa vie soit suffisamment spiritualisée pour en décider d'autres à en faire autant ?

Qui est certain d'être devenu : Eveillé, Bouddha, fils de Dieu. Il faudrait être bien prétentieux pour le prétendre et bien irréaliste...
De toute manière je crains que nous ne soyons toujours un peu en retard sur les mots, sur nos aspirations, dans la mesure où notre évolution n' atteindra jamais la perfection absolue.

Faute de donner à voir nos propres progrès, il faut bien se résigner à notre propre médiocrité et à user de mots pauvres pour traduire ce qui devrait être riche.

Nous serons toujours en avance d'un mot et en retard d'un accomplissement. Mais tout ne commence t-il pas par des idées ?

Il ne me semble pas y avoir d'alternative sauf à rester chez soi, muet.



Mais qu'a t-on à dire de si important ?


Essentiellement de nous convaincre que notre décision de devenir bon peut changer le monde. C'est vrai que ce n'est pas banal. C'est peut-être pour cela que quelqu'un a dit : ce que vous faites est d'utilité publique.


Finalement quels moyens sont les meilleurs ?


Pour moi, peu importe le moyen, ce qui compte, c'est ce que l' interlocuteur entend et dont il pourra se servir pour lui-même. A condition de combattre, le débat d'ego , le débat intellectuel, le débat qui n'aboutit jamais, celui où tout le monde veut avoir raison....Aucun débat n'échappe complètement à ces travers, autant d'ailleurs, le débat écrit que celui qui se passe les yeux dans les yeux.

On voit des gens s'injurier sur internet, mais aussi s'étriper chez eux ou dans la rue!

La difficulté est patente pour tout type de débat. Et c'est vrai qu'ici même nous avons parfois du mal à sortir du débat intellectuel


Mais tout est dans la volonté que l'on met pour échapper à ces difficultés qui sont finalement des difficultés que l'on rencontre partout et qui demande au préalable un travail sur soi.

Malgré les défauts auxquels ce forum n'échappent pas, nous avons réussi, non sans effort jusqu'à maintenant à échapper aux débats violents ou injurieux. Chacun peut exprimer complètement sa pensée et s'enrichir ainsi de la pensée de l'autre.

N'est ce pas faire preuve d'un travail sur soi, n'est ce pas témoigner que cet effort est possible? N'est ce pas cet effort que l'on demande dans toute assemblée humaine? Ainsi, si ce forum peut montrer qu'un tel lieu, n'est pas inéluctablement une foire d'empoigne, c'est déjà en soi un témoignage. Envisager d'autres rapports que ceux basés sur la contradiction systématique, la violence, l'injure gratuite, n'est-ce pas déjà aller au delà des mots ?

Pour finir, je ne dis pas qu'internet est le lieu d'échange par excellence. Je dis seulement que c'est un moyen comme un autre.

Il rivalise avec d'autres moyens que sont le cinéma, le discours, la conversation, l'affiche, la publicité, le livre , la revue...tout moyens qui ont leurs qualités et leurs défauts, mais qui concourent à faire connaître un événement, à partager une pensée, une décision, un engagement, une envie de faire des choses.

Sans accomplissement, tout cela reste du blabla. Un forum est au mieux un lieu d'information, mais il ne réalise rien.