Spiritualités

Autres groupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10122012

Message 

Autres groupes




Autres groupes

A coté des Pharisiens, des Saducéens et des Esséniens plusieurs autres groupes existent au temps de Jésus.
D'abord celui de Jean dit le baptiste, dont il est dit que Jésus était le cousin et qu'il fréquenta, au moins au début de son existence publique puisqu'à trente ans , c'est Jean qui le présente en tant que prophète.
Jean avait beaucoup de références spirituelles en commun avec les Esséniens comme Jésus d'ailleurs. Aucun des deux ne semblent avoir beaucoup fréquenté le temple, ni pratiqué les sacrifices rituels. Par contre ils ont tous deux exhorté à la pénitence. Alors que Jean faisait du bain rituel le pivot de la purification en vue du pardon des péchés et qu'il menait une vie très frugale et austère, Jésus ne semble pas l'avoir suivi sur ce chemin d'austérité. Ils croyaient tous les deux au salut et à la vie éternelle.

D'autres sectes existaient également, plus ou moins prophétiques, développant un messianisme parfois très agressif vis à vis de l'occupant. Si elles étaient déjà présentes à l'époque de Jésus, c'est surtout après sa disparition qu'elles feront parler d'elles, suite aux nombreuses révoltes qui vont se solder à chaque fois par des répressions brutales et enfin par la catastrophe de 70 et surtout par l'anéantissement d'Israël en 135.
Parmi eux le prophète :
-Theudas,(act; 5-36) qui prêche l'abandon des biens et une vie strictement communautaire. Il finit décapité par les Romains avec le massacre de 400 de ses partisans.
-Un égyptien qui aurait rassemblé entre 4000 et 30 000 personnes, les conduisant sur le Mont des Oliviers pour finir écrasés par les Romains.
-Un prophète samaritain qui organisa un rassemblement sur le Mont Garizine, écrasé par Ponce Pilate.
Parmi les groupes les plus agressifs, on trouve les Zélotes ou encore les Sicaires qui pratiquaient l'assassinat individuel lors de rassemblement de population.
Flavius Josephe dans « Antiquités judéennes » et « Guerre des Judéens » nous en cite quelques uns : Judas le galiléen, Simon l'esclave, Athrongès le berger, Simon bar Giora, Menahen ben Judas.
Les Zélotes étaient originaires plutôt de la Galilée. Ils avaient des partisans parmi les Pharisiens

Enfin il faut nommer le groupe formé par Jésus et ses disciples qui prendra plus tard le nom de Nazoréen. Jésus s'inscrivait plutôt dans un courant purement prophétique avec quelques relents messianiques qui prendront une importance grandissante (Actes 24-5), et après sa disparition ce messianisme sera largement teinté de prophétisme apocalyptique dans certains milieux.

Après 70 et surtout après 135, ces groupes seront presque décimés par l'armée romaine. En subsisteront deux, au départ quasiment identiques et qui lentement vont se séparer. Ce sont les Pharisiens et les Nazoréens. Ces derniers, privés petit à petit de leurs racines juives par de nombreuses conversions en milieu païens deviendront les Chrétiens
.




Dernière édition par pat le Mar 11 Déc 2012 - 16:18, édité 1 fois

pat

Messages : 1865
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Autres groupes :: Commentaires

Message le Mar 11 Déc 2012 - 13:26  navy


Comme on ne peut pas editer je le refait.

que de sang que de sang !!!


Like a Star @ heaven Siméon Bar-Giora

L’entrée de Titus à Rome devait être accompagnée des honneurs du triomphe, à l’occasion de sa victoire sur la Judée.
A cet effet, on choisit sept cents jeunes Judéens de belle prestance et on les envoya à Rome avec les deux chefs de zélateurs, Jean de Gischala et Siméon Bar-Giora. Jean, affaibli par la maladie et la famine, s’était, avec ses frères, rendu aux Romains. Pour Siméon, il s’était caché, avec quelques-uns de ses gens, dans les couloirs souterrains de Jérusalem et, grâce aux outils dont ils étaient munis, ils espéraient se frayer un chemin jusqu’au dehors de la ville pour aller continuer ailleurs la lutte contre les Romains. Mais ils rencontrèrent une roche vive contre laquelle tous leurs efforts échouèrent ; leurs maigres provisions étant épuisées, Bar-Giora résolut de mourir en héros. Couvert d’une robe blanche et d’un manteau de pourpre, il sortit de dessous terre au milieu des ruines du temple, et son apparition subite effraya les sentinelles romaines. Conduisez-moi auprès de votre chef, leur dit-il simplement. Celui-ci, Rufus, ayant été appelé : Je suis Siméon Bar-Giora, lui dit le zélateur, et aussitôt il fut chargé de chaînes. Il connaissait le sort qui l’attendait et il l’avait accepté d’avance.

Siméon Bar-Giora, Jean de Gischala et le reste des prisonniers figurèrent au triomphe de Vespasien et de ses deux fils. On portait devant eux les vases du temple, le chandelier d’or, la table d’or et un rouleau de la Loi. Les prisonniers enchaînés, puis des tableaux représentant les batailles et la destruction de Jérusalem, étaient exposés aux regards curieux de la foule. Ensuite venait Bar-Giora, traîné par une corde à travers les rues, et qui finalement, suivant la coutume romaine qui exigeait un sacrifice humain, fut précipité du haut de la roche Tarpéienne.

...../.....

Cependant la Judée n’était pas encore complètement soumise. Trois forteresses restaient à conquérir : l’Hérodion, Macherous et la fameuse forteresse de Massada.
source: Very Happy
http://fr.wikisource.org/wiki/Histoire_des_Juifs_-_II,_20



------------------------------------------

Face au même occupant, et presque à la même époque, les Gaulois se sont rendus mais avec gloire et panache. Ils ont perdu leur culture et leur foi, mais ont sauvé leurs vies et ont gardé leur terre.
Les Juifs ne se sont pas rendus, ont lutté jusqu'au suicide. Ils ont perdu leurs vies, et leur terre, mais ont sauvegardé leur culture et leur foi.


Flavius Josephe dans « Antiquités judéennes » et « Guerre des Judéens » nous en cite quelques uns : Judas le galiléen, Simon l'esclave, Athrongès le berger, Simon bar Giora, Menahen ben Judas.

il ne faut pas oublier que Flavius Joseph bien que juif était à la solde des romains, à qui il avait vendu son âme. On peut lui faire confiance de façon très modérée ;



En subsisteront deux, au départ quasiment identiques et qui lentement vont se séparer. Ce sont les Pharisiens et les Nazoréens qui privés de leurs racines juives deviendront les Chrétiens.

ta phrase peut être sujette à malendendu alien
on pourrait croire d'aprés ta phrase que Pharisiens et les Nazoréens (partisans de Jésus) deviendront les Chrétiens. mais en fait seuls le groupe Nazoréen est devenu des Chrétiens.


navy




Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 12 Déc 2012 - 10:22  pat

ta phrase peut être sujette à malendendu alien
on pourrait croire d'aprés ta phrase que Pharisiens et les Nazoréens (partisans de Jésus) deviendront les Chrétiens. mais en fait seuls le groupe Nazoréen est devenu des Chrétiens.
Tu as raison, merci je vais rectifier ma phrase.

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 22:59  Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum