Spiritualités

Le Messie Juif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10042013

Message 

Le Messie Juif




1er sens : un roi « oint », un prêtre ou un prophète

Le mot grec Messie (Mashia'h en hébreu) vient du mot araméen Mesiha qui veut dire « Oint », enduit d'huile sacrée. L'onction rend pur, voir le passage de l'Exode qui indique comment consacrer un autel (Chap.29-36). Le mot Messie n'a jamais été employé dans l'ancien testament pour désigner un « fils de Dieu » qui serait Dieu lui-même, mais pour désigner d'abord un Roi « oint » par Dieu ( « Dieu oint » Livre des Juges 9- 8 ),dont le type par excellence est le roi David, mais aussi beaucoup d'autres, par exemple Saül que nous trouvons au premier Livre de Samuel ( 24-7) :
"Yahvé me garde d'agir ainsi à l'égard de mon seigneur (Saül), de porter la mains sur lui, car il est l'oint de l'Éternel"

Dans le second livre d'Isaïe, l'oint est Cyrus, le roi perse qui délivre les juifs de l'exil de Babylone et leur permet de rentrer en Israël ( 45-12). On voit donc que le « oint » peut être même un étranger méritant. Il ne peut évidemment pas s'agir d'un « fils de Dieu » au sens où il partagerait la divinité avec Yahvé.

Puis les rois ayant été remplacé par la classe sacerdotale. Les « oints » ont été les grands prêtres. (Lév. 4-3 à 5 et 16). (6-15). L'onction les consacre dans leur fonction.

Le « oint » peut être aussi un prophète. Contrairement au roi qui est appelé à régner sur terre, le prophète est « élu » par Dieu pour régner sur terre. Il est  désigné par Dieu pour une mission spéciale de Messager divin. Élisée fut oint par Élie, au nom de Dieu.
Isaïe fut oint par Dieu (Is 61-1), on est au début de l'avènement des grands prophètes, au 6ième siècle avant JC.
Isaïe (Is 61 et 62), l'oint de Dieu, le prophète 

«  porte la bonne nouvelle, console les affligés, » et annonce la prééminence d'Israël sur les autres peuples :
« On vous nommera ministres de notre Dieu. Vous consommerez les richesses des nations et vous vous ornerez de leur opulence » (Is 61-6).
Le livre d'Isaïe prend prétexte du terrible exil de Babylone pour annoncer la restauration de la Royauté en Israël.
En (7, 10-16) Isaïe annonce la venue d'un Emmanuel ( Dieu avec nous). Cette espérance d'un sauveur d'Israël, d'un « oint sauveur  » va se renouveler régulièrement, notamment aux heures sombres que le pays connaîtra.
Isaïe annonce, tantôt une sorte d'ère messianique de paix et d'harmonie,comme
:
« qu’une nation ne lèvera plus l’épée contre une autre » (Is. 2.4), et que « le loup séjournera avec l’agneau » (Is. 11.6),  tantôt la venue d'un personnage réel, désigné plutôt comme fils d'Israël que comme Messie.
« Un fils nous a été donné, le principat repose sur ses épaules ; on proclame son nom : conseiller merveilleux ! héros divin père à jamais ! prince de paix » (Isaïe 9.5)
Il y a déjà chez Isaïe un début de messianisme eschatologique de fin heureuse pour Israël.
Toutefois Isaïe nous présente en 52-13 à 15 et en 53-1 à 11, une figure du Messie inattendue que la chrétienté tiendra pour la figure du Christ. Il s'agit d'un messie humble, souffrant. Loin d'être présenté comme un guerrier glorieux, il est présenté comme un être méprisé et injustement persécuté. Sa victoire sera une victoire spirituelle et non pas une victoire issu d'un combat sanglant. La seule figure sanglante c'est lui.

« Mon serviteur réussira, dit le Seigneur ; il s'élève, grandit, est placé très haut. La multitude fut consterné en le voyant,  il était si défiguré qu'il ne ressemblait plus à aucun homme; son apparence n'était plus celle des fils d'Adam! autant il fera accourir des peuples nombreux, les rois se tiendront bouche close devant lui,  car ils verront ce qu'on ne leur avait jamais dit , ils le verront, ils découvriront ce dont ils n'avaient jamais entendu parler. (52-13 à 15)
Qui aurait cru ce que nous avons entendu ? Et à qui s'est révélé le bras de Dieu?(53-1)
….
Méprisé, repoussé des hommes, homme de douleurs, expert en maladies, il était comme un objet dont on détourne le visage, une chose vile dont nous ne tenions nul compte.(53-3 )

 Et pourtant ce sont nos souffrances dont il était chargé, nos souffrances qu'il portait, alors que nous, nous le prenions pour un malheureux atteint, frappé par Dieu, humilié.(53-4)

Et c'est pour nos péchés qu'il a été meurtri, par nos iniquités qu'il a été écrasé; le châtiment, gage de notre salut, pesait sur lui, et c'est sa blessure qui nous a valu la guérison. (53-5)
Maltraité, injurié, il n'ouvrait pas la bouche; pareil à l'agneau qu'on mène à la boucherie, à la brebis silencieuse devant ceux qui la tondent, il n'ouvrait pas la bouche. (53-6)
Maltraité, il s'humilie, il n'ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l'abattoir,comme une brebis muette devant les tondeurs, il n'ouvre pas la bouche. (53-7)
Arrêté, puis jugé, il a été supprimé (…) Il a été retranché de la terre des vivants, frappé à cause des péchés de son peuple. (53-8 )
On l'a enterré avec les mécréants, son tombeau est avec ceux des enrichis ; et pourtant il n'a jamais commis l'injustice, ni proféré le mensonge. (53-9)
A cause de ses souffrances, il verra la lumière, il sera comblé. Parce qu'il a connu la souffrance, le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs péchés. (53-11)


Mis à part cette étrange prophétie, que Jésus reprendra à son compte, le Messie, l'oint, dans la tradition juive, est donc surtout un prophète ou un roi qui sera chargé de rétablir le Royaume d'Israël et d'établir sa suprématie sur les autres peuples.

Beaucoup de prophètes tels Jérémie et Zacharie annoncent la venue d'un être hors du commun qui relèvera Israël mais sans précisément  le nommer Messie.
Vers -520, Prophétie de Zacharie (Za. 9, 9-10)

« Exulte de toutes tes forces, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi qui vient vers toi : il est juste et victorieux, humble et monté sur un âne,un âne tout jeune. Ce roi fera disparaître d'Éphraïm les chars de guerre,et de Jérusalem les chevaux de combat ; il brisera l'arc de guerre,et il proclamera la paix aux nations. Sa domination s'étendra d'une mer à l'autre, et de l'Euphrate à l'autre bout du pays. »

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le Messie Juif :: Commentaires

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum