Spiritualités

Rompre, abolir, nettoyer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rompre, abolir, nettoyer ?

Message  pat le Lun 3 Fév 2014 - 22:52

3 février 14
L'Evangile donné à Arès dit:

« Je ne t'envoie pas abolir les assemblées de culte, mais les nettoyer des princes, de leurs prêtres et de leurs docteurs, »( veillée 7-4)
Nettoyer n'est donc pas à prendre dans une signification qui se rapprocherait d'abolir : supprimer-éliminer-abroger. Il est à prendre dans la forme adoucie de se débarrasser de ce qui encombre, de rendre propre ce qui existe déjà en le conservant.
Jésus en son temps avait déjà signalé qu'il ne prêchait pas la séparation avec les « Assemblées » juives. Son enseignement n'était pas de rupture mais de réforme. Il le dit lui-même à plusieurs reprises :

« N'allez pas croire que je sois venu pour abolir la Loi ou les Prophètes ; je ne suis pas venu abolir mais accomplir. »[Mt5,17]
Ici non plus il ne s'agit pas d'abolir mais d'achever, de terminer, d'exécuter. C'est donc contre sa volonté, je pense, que le courant réformateur  voulu par Jésus est devenu, sous la pression de nouveaux convertis d'origine non-juive, un courant franchement dissident pour aboutir à une nouvelle religion en opposition déclarée avec la précédente.
Après la mort de Jésus, Jacques (son frère?) prend la tête du mouvement. Bien que rejeté par le milieu juif, il fait tout ce qu'il peut pour y rester et c'est le courant paulien qui petit à petit s'émancipe du milieu juif, tandis que Pierre adopte une attitude plus nuancée.

L'histoire a donné raison à Paul.
Mais à qui Dieu a t-il donné raison? Il faut dire qu'hier comme aujourd'hui, les religions en place ne sont pas tendres avec les courants qui voudraient les réformer. Elles font tout pour marginaliser ces courants, les obligeant de fait à former de nouveaux groupes.

Mais l'ensemble de la Parole ne va pas dans ce sens....
Notre rôle n'est donc pas de supprimer ou de quitter les Assemblées du culte, mais de les inciter à reprendre leur autonomie.

Dieu ajoute :
« Tu ne fonderas pas une dynastie sur Mes Assemblées,
car avec toi déjà,
mais après toi plus encore
elles seront souveraines d'elles-mêmes. »(veillée 8-1)

Débarrasser ces assemblées de ce qui les empêche d'être « souveraines d'elles-mêmes ». Les nettoyer de l'autorité qui les encombre.
Dieu insiste, tous les fidèles sont princes:

"tous sont princes,
tous règnent sur la mort et sur l'enfer
quand ils vivent selon Ma Parole;
J'ai couronné tous Mes Fidèles. »(veillée 3-9)

Pas de rupture :
"Mikal bâtit Ma Maison sur Ma Maison"[XLII,22]
C'est donc une sorte d'étage supérieur....

Alliance fraternelle....

« Quand du temple tu auras fait le lieu de l'Assemblée, tu ouvriras à nouveau
ses portes devant Mon Peuple;
Tu feras alliance fraternelle avec les assemblées des synagogues, celles des
soumis de Dieu »

Voilà sans plus de commentaires, ce que j'ai pu trouver dans la Parole à ce sujet.

pat

Messages : 1867
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rompre, abolir, nettoyer ?

Message  navy le Lun 10 Fév 2014 - 14:14

Cher Pat,
j'ai lu avec attention ton commentaire et la réponse du frere Michel sur l'entrée 151 "nous sommes tous des juifs" (13jan14 151C61) je pense que c'est toi qui l'a écrit.
Je dois dire d'autre part que votre réponse à Mymy 151C2, m'a un peu troublée, vous lui dites : "Nous n'avons pas à nous identifier aux juifs, aux chrétiens, aux musulmans si vous entendez ces mots au sens religieux. Au sens religieux, nous avons seulement à faire alliance fraternelle avec eux (Rév d'Arès 35/11)."
.../...
je note cependant que la veillée 35/11 ne prescrit pas strictement de faire alliance avec les Chrétiens: Tu feras alliance fraternelle avec les assemblées des synagogues, celles des soumis de Dieu...
De ce fait, j'ai toujours pensé que L'Évangile Donné à Arès s'adressait en particulier aux Chrétiens.
Réponse de Michel Potay :
Concernant l'alliance fraternelle que le Père nous invite à faire avec les assemblées des synagogues et les soumis de Dieu, je crois qu'elle est implicite concernant les chrétiens d'un bout à l'autre de La Révélation d'Arès. Nous ne sommes pas plus invités à régler leurs comptes aux Églises qu'à les régler aux Juifs et aux Musulmans, car les formes religieuses qui sont les leurs aujourd'hui disparaîtront un jour d'elles-mêmes, si nous parvenons à ouvrir devant les hommes la porte vers la Voie du dépassement. C'est du moins ainsi que je lis la Parole que le Père m'a donnée à Arès.
Tout est lié avec le sens de "le petit reste".Tout dépends de la définition qu'on donne à "le petit reste" et comme ce petit reste n'a jamais été defini de manière tres claire par FM .... Very Happy 
Une fois de plus le FM n'est pas si clair que ça dans sa réponse à ton commentaire mais je crois avoir compris quand même que faire alliance fraternelle avec les assemblées des synagogues et les soumis de Dieu, d'une part cette alliance est aussi avec les diverses religions chrétiennes, d'autre part ça ne signifie pas qu'il s'agit de former une nouvelle "religion" commune (mais comme le mot religion porte à malentendu ici), je dirais une nouvelle entité, ou plutôt une nouvelle Assemblée, cette fois çi avec un grand A.
Donc non ce n'est pas cela le sens de la veillée 35. Alliance ne signifie pas les assemblées des diverses religions une fois réformées vont fusionner avec les "pèlerins d'Arès".
les "pèlerins d'Arès" que le FM confond avec le petit reste restent ce qu'ils sont un groupe de pionniers spirituels (excuse d'insister lourdement ) et les églises, juives, musulmanes, chrétiennes disparaîtront d'elles-mêmes un jour....


En tout cas pour moi, le frere Michel n'a jamais été clair, j'ai cru jusqu'à encore il y a 15 jours que "les pèlerins d'Arès" normalement la spécificité des "Pélerins d'Arès" serait,
1/ de croire que la Révelation vient de Dieu,
2/de s'emanciper complétement de toute forme de religion, de princes de l'église .... ou de la synagogue ou de la mosquée, de clergés, considérés comme responsables des malheurs du monde etc ...
3/et puis de missionner , de se changer etc ...etc ...

mais voilà que FM vient nous dire dans sa derniére entrée:
Il arrive qu'on me dise: "Je suis catholique;" ou "Je suis musulman," ou "Je suis juif," et je réponds: Rien dans La Révélation d'Arès n'interdit d'être catholique, d'être musulman, d'être juif, et donc rien ne vous empêche de devenir en même temps Pèlerin d'Arès.
Mais pour moi il est evident que le petit reste ça ne peut être que les seuls pèlerins d'Arès, c'est tous les gens qui ont compris et qui sont prêts à s'engager.
La Pénitence tout le monde peut la pratiquer et le "changement du monde", par exemple ne pas être complice de la politique etc ... tout le monde peut s'y engager.








navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rompre, abolir, nettoyer ?

Message  pat le Mar 11 Fév 2014 - 16:16

Michel Potay est le prophète et c'est à lui que Dieu a confié la Révélation d'Arès. C'est donc lui qui fait autorité.
Cependant à moins d'abandonner complètement toute pensée personnelle, je crois que chacun peut ressentir les choses avec des nuances différentes.

J'ai toujours vu l’Évangile donné à Arès comme étant un message adressé spécifiquement à la « plus belle récolte », c'est à dire la Chrétienté.
De la même façon que Jésus n'est pas venu en rupture de sa religion, mais comme quelqu'un qui accomplit, le prophète Michel, qui appartient à la Chrétienté ne vient pas en rupture de celle-ci mais aussi pour l'accomplir et la réformer.
Il me semble que l'islam n'était pas non plus en rupture mais venait réaffirmer ce que les juifs avaient toujours cru, à savoir  l'unicité de Dieu et la négation de la trinité au sens ou la Chrétienté a fini par la définir,  tardivement d'ailleurs.

Si notre but est de constituer une Assemblé qui fait alliance fraternelle avec les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans, alors nous sommes une Assemblée à part des trois autres courants. Je crains alors que comme le Chrétiens avec les Juifs et l'Islam avec les Juifs et les Chrétiens, nous aboutissions à une nouvelle scission et à terme, une fois de plus, à un mouvement à part, coupé de tous.

L’Évangile donné à Arès étant essentiellement consacré à l'histoire de Jésus, cet humain devenu Christ, je vois dans cet Évangile un appel à réformer et à réactualiser les différents symboles (pain, vin, huile) que les Chrétiens ont malencontreusement déformés de leurs sens primitifs .
Je vois aussi dans cet Évangile, une nouvelle manière de considérer le Sacrifice et la Victoire de Jésus, Victoire de l'Homme qui réalise sa nature divine. Chaque ligne de cet Évangile nous amenant à revoir les choses sous un nouvel éclairage.

Le Livre étant, quant à lui, une annonce très différente, plus universelle, moins religieuse.

Mais j'ai déjà dit ces choses et je continue de les sentir ainsi quand je médite la Parole.

Ceci dit je n'ai aucune autorité pour exprimer quoique ce soit dans ce domaine et mes propos ne sont que ceux d'un simple croyant que la Parole d'Arès a touché voilà déjà un certain temps.


Tu dis :« le petit reste ça ne peut être que les seuls pèlerins d'Arès, c'est tous les gens qui ont compris et qui sont prêts à s'engager.
C'est vrai qu'il y a deux acceptations du petit reste, définies par le prophète lui-même.
Une acceptation large :
« La Révélation d'Arès donne le nom de son équipage: le petit reste. Un petit reste d’hommes et de femmes (26/1, 29/2), aussi nombreux que possible, croyants ou non, qui changent leurs vies volontairement (30/11) en s’obligeant à être bons, droits, vrais, peut se passer du système, retrouver liberté, amour, paix, intelligence et l’allongement infini de la vie devenant Vie par ressemblance avec le Créateur (Genèse 1/27-28). Par effet de voisinage ce petit reste peut changer le monde (28/7). »
Et une acceptation plus étroite :« Le petit reste est simplement une assemblée parmi les assemblées, qui sont souveraines d'elles-mêmes, une assemblée d'acceptation mutuelle qui a adopté pour répandre et faire réussir La Révélation d'Arès sur terre l'union derrière la Parole et le prophète, l'union qui fait la force. Il y a des moyens qu'on ne peut pas réunir et des buts qu'on ne peut pas poursuivre hors du groupe."
"Je ne peux construire qu'avec des frères et sœurs qui ont décidé de m'écouter et de s'efforcer de construire quelque chose avec moi. C'est ça, en fait, le petit reste. "


Il faut donc voir dans le petit reste plutôt des personnes qui obéissant à la Parole de Dieu, se regroupent autour du prophète et le suivent dans sa marche prophétique.
Les autres regroupent ceux de l'acceptation large. Par la droiture de leur vie, ils favorisent non pas spécialement la Révélation d'Arès, mais la réalisation de la fraternité, de la justice et au final le bonheur que croyants et incroyants espèrent.

pat

Messages : 1867
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rompre, abolir, nettoyer ?

Message  navy le Mar 11 Fév 2014 - 18:57

Mais pour le frére Michel c'est l'acceptation plus étroite.  Very Happy
et c'est cela qui pose probléme.

Je crois qu'on verra plus clair à la mort de Michel Potay. Pour l'instant toute personne entrant dans ces groupes de pèlerins doivent passer par un filtre à la sauce potay et devenir malléable et soumis. Sans ça, pas d'entrée possible.
c'est la position d'Assunta et c'est la mienne aussi.
et c'est cela qui pose probléme.

un courant spirituel ne doit -il pas produire l'éclosion d'expressions diverses et originales qui vont dans le même sens, ou bien doit-il être le résultat d'une expression unique favorisant le mimétisme et le suivisme ?


navy

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rompre, abolir, nettoyer ?

Message  navy le Mar 11 Fév 2014 - 20:32

Mon frere,

Je me dépeche de dire ce que j'ai à dire parce que je vais bientôt partir et quitter Internet et tous nos forums.
J'ai des choses importantes à faire et internet me fais perdre mon temps et mon énergie. Je viendrais de temps en temps passer voir le blog du frére Michel mais c'est tout.


L’Évangile donné à Arès étant essentiellement consacré à l'histoire de Jésus, cet humain devenu Christ, je vois dans cet Évangile un appel à réformer et à réactualiser les différents symboles (pain, vin, huile) que les Chrétiens ont malencontreusement déformés de leurs sens primitifs .
Je vois aussi dans cet Évangile, une nouvelle manière de considérer le Sacrifice et la Victoire de Jésus, Victoire de l'Homme qui réalise sa nature divine.
.../...
Le Livre étant, quant à lui, une annonce très différente, plus universelle, moins religieuse.

Les 2 sont liés Livre et évangile
Tu es resté très religieux, ce n'est pas un reproche. Pourquoi cet attachement aux différents symboles du christianisme (pain, vin, huile), .... qui viennent en fait du judaïsme ....


Si notre but est de constituer une Assemblé qui fait alliance fraternelle avec les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans, alors nous sommes une Assemblée à part des trois autres courants. Je crains alors que comme le Chrétiens avec les Juifs et l'Islam avec les Juifs et les Chrétiens, nous aboutissions à une nouvelle scission et à terme, une fois de plus, à un mouvement à part, coupé de tous.
Oui nous sommes un groupe à part, nous ne fusionnons pas avec ces 3 religions car, je reprends les propos de FM, les formes religieuses qui sont les leurs aujourd'hui disparaîtront un jour d'elles-mêmes, si nous parvenons à ouvrir devant les hommes la porte vers la Voie du dépassement.

Je crains alors que comme le Chrétiens avec les Juifs et l'Islam avec les Juifs et les Chrétiens, nous aboutissions à une nouvelle scission et à terme, une fois de plus, à un mouvement à part, coupé de tous
Il n'y a pas de craintes à avoir ..... puisque ces religions vont disparaitre d'elles-mêmes .... un jour .... lointain.
Ce sera justement le jour de Dieu .
D'ailleurs ce jour de Dieu me fait penser au Messie juif, lequel messie a évolué en 2000 ans...
A partir du moyen-âge, voir Maïmonide (vers 1200 ans apres J-C) la conception du Messie c'est:
-La Paix universelle
-la fin des religions

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rompre, abolir, nettoyer ?

Message  pat le Mer 12 Fév 2014 - 8:31

Pourquoi cet attachement aux différents symboles du christianisme (pain, vin, huile),

Parce qu'à plusieurs reprises c'est évoqué dans l'évangile donné à Arès.
Je ne suis pas spécialement attaché aux symboles. Paradoxalement, c'est l'évangile donné à Arès qui m'a fait m'y intéresser à nouveau, car qu'on le veuille ou pas tout cela est abondamment cité dans ses pages.


Pour le reste, je ne commente pas. Au contraire, je suis heureux d'avoir la contradiction, car cela donne la mesure entière de cette Parole sur laquelle, encore une fois, je n'ai aucune autorité.

pat

Messages : 1867
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

DERNIERE MINUTE

Message  Invité le Mer 12 Fév 2014 - 17:41

DERNIERE MINUTE

J'aurais voulu ouvrir un nouveau poste intitule " derniére minute" mais on ne peut pas.
Je met donc ce post à la suite.
Je me suis levé ce matin avec une idée qui ne m'était jamais venu depuis que je participe à ces forums sur la Révelation d'Arès, sauf peut-être quand j'ai lu la premiére fois la Révelation d'Arès c'est que la la RA c'est une déclaration de guerre contre la religion et la politique, et d'ailleurs Arès c'est le dieu de la guerre en grec.

curieux !





Dernière édition par Victor le Jeu 13 Fév 2014 - 3:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rompre, abolir, nettoyer ?

Message  navy le Mer 12 Fév 2014 - 19:19

Pour le reste, je ne commente pas
C'est dommage !
Dieu n'a jamais établi de Clergé qui détiendrait la vérité divine c'est cela seulement le rappel d'une Révelation de Dieu si elle existait.
Il n'est pas question de société sans lois ni sans une forme ou une autre de gouvernement !
Ca c'est le DELIRE du frére Michel. Very Happy

voir > http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t808-pourquoi-je-ne-suis-pas-pelerin-d-ares#5867

http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t807-lettre-ouverte-au-frere-michel

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rompre, abolir, nettoyer ?

Message  pat le Ven 14 Fév 2014 - 22:51

Tu dis que c'est dommage que je ne précise pas davantage pourquoi je crois l'Evangile donné à Arès plutôt adressé aux Chrétiens. Voilà succinctement pourquoi.
Les trois premières veillées de cet évangile nous donnent des précisions assez claires :
1-La première veillée s'adresse au témoin et nous la laisserons de coté.
2-La deuxième présente la longue suite des prophètes du monothéisme : Adam Azor, Noé, Abraham, Moïse, Mouhamad, Elie et Jésus, les qualifiant au passage de leur qualité propre qui va du négatif à l'accomplissement absolu: celui d'être fondu en Dieu.
Ces prophètes forment une longue chaine qui a donné naissance à plusieurs courants diversifiés : le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam.
Mais ce ne sont ni Abraham, ni Moïse, ni Elie, ni même Mouhammad que Dieu envoie, mais Jésus et pas à n'importe qui : un dignitaire chrétien.

« J'ai parlé par Jésus, ajoute Dieu
et Je parle encore par lui à toi aujourd'hui. » (2,15)

Jésus est donc envoyé pour susciter un autre prophète qui ne devra pas « abolir les Assemblées de culte (existantes) mais les nettoyer des princes, de leurs prêtres et de leurs docteurs....( 7,4). C'est très clair me semble t-il.

3-La veillée 3 fait allusion à la Chrétienté d'une manière encore plus précise :

« …
les princes du culte couronnés
et leurs docteurs serviles
qui méditent avec art Ma Parole pour Y trouver
des lois qui assurent leurs trônes et leurs chaires
à Jérusalem, à Rome, à Athènes,
au delà des mers
partout où les princes ont établi leurs conquêtes
….
tous, princes ou rebelles, proclamant Mon Nom,
tous élevant ma croix comme un bâton de commandement.....(3, 4à6)

Les princes du culte couronnés qui ont des trônes à Jérusalem à Rome et à Athènes..., élevant la croix comme un bâton de commandement me semblent désigner avant tout les Chrétiens. Là aussi c'est assez clair.

En plus de ces informations, on peut remarquer que le message donné par Jésus s'accorde parfaitement au message évangélique, reconnu par la Chrétienté : le langage imagé, les mêmes formes littéraires que sont les paraboles,... les mêmes thèmes de l'enseignement christique : le baptême, le mariage, le clergé, les assemblées, les symboles du pain et du vin, la Mémoire du sacrifice ou la Passion, le culte marial, les symboles de la Résurrection appelé aussi Victoire.... le même contexte historique, marqué par des allusions constantes à la vie de jésus et à celle de sa mère : Marie,
(pain, vin, sacrifice, croix, résurrection, corps transpercé, sang versé, Plaies, témoins, disciples, Marie, grosse du fils, baptême,le Vent fou levé de Nazareth, les eaux se sont soulevées devant Génésareth, le temps où Marie m'enfanta, Christ-Les allusions à Jean, Pierre, Paul...), sont des expressions typiquement chrétiennes.
Par contre, L'Evangile donné à Arès ne dit rien de l'univers juif ou musulman (rituels et croyances) proprement dit sinon dans les présentations du début. Leurs assemblées baignent dans un univers culturel et cultuel tout autre.
La veillée 22, unique en son genre, est même un résumé saisissant de l'histoire de la chrétienté.
A la fin, symboliquement Dieu demande que les portes du Temple soient fermées pour ne les rouvrir que quand tout aura été ordonné suivant les ordres de Dieu.

Qu’est ce qu’un Homme issu de l’athéisme ou d’un milieu non chrétien, ou issu des assemblées juive ou musulmane peuvent bien trouver dans cet évangile donné Arès dont les thèmes sont si éloignés de leur culture religieuse ?
En dehors de deux ou trois citations du nom de Mouhamad, Dieu dit ceci à l'adresse des deux autres communautés :

»tu écarteras les livres d'hommes,
ceux de Pierre, de Paul, d'at-Tabari et des rabbins... »( 35,12)

Dieu donne alors cette précision concernant l'Islam et les Juifs parce que aussitôt après il dit justement qu'il faudra faire alliance fraternelle avec eux et mettre leurs livres sur le « chancel de l'assemblée ». A cette occasion il précise donc ceux de leurs livres qu'il faudra écarter. Ce détail précise bien qu'à ce moment on parle précisément d'eux et pas avant.

Cet évangile me semble être une mise à niveau de la Chrétienté pour mieux recevoir la Parole de Dieu lui-même contenue dans le « Livre », Parole que les juifs et les musulmans sont mieux à même de recevoir directement du fait de leur stricte monothéisme. La sphère du Livre est plus englobante que la sphère de l'Evangile donné à Arès.

Quant au Livre, en effet, il apparaît tout de suite que ce n'est pas le même ton, qu'on y parle indifféremment de tous les prophètes y compris de Michel qui est dans ce texte, présenté comme le prophète d'une nouvelle ère : celle de MIKAL.
Dieu a un langage lapidaire bien loin des formes évangéliques et plus près (s'il fallait vraiment le comparer) de la forme coranique. Il s'agit du Dieu universel ( pour l'aire monothéiste en tout cas) qui échappe à toute forme culturelle ou régionale. Pour moi c'est d'une toute autre portée.

Dieu vient ici parler lui-même en tant que Dieu universel et non plus seulement à sa plus belle récolte potentielle, à ceux qui ont perdu le contact avec le monde chrétien, ou qui sont révoltés par lui. Cependant Il renouvelle sa confiance au monde chrétien en parlant du Bon, mais il ne s'y attarde pas. Il nous donne une Parole étrange, poétique, complexe tout en étant réduite à la forme grammaticale la plus simple et la plus directe.
On est bien loin dans la forme, en tout cas, de l'univers évangélique précédent.

pat

Messages : 1867
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rompre, abolir, nettoyer ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum