Spiritualités

religion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

09032014

Message 

religion




Le grand espoir à la racine de l'Islam n'était pas de faire triompher une nouvelle religion mais de retrouver la vraie religion, de rassembler la Communauté des croyants autour de l'invariant de la Parole divine : Dieu seul est Dieu, digne d'adoration, et d'en faire non pas tant un article de foi, mais la base du comportement de tous les jours.

Qu'est-ce que tu adores dans la vie ? Qu'est-ce que tu suis ? Vers quoi vont tes aspirations ? Voilà les questions qui forment en quelque sorte la boussole de l'adoration. L'athée qui ne voue aucune adoration aux biens de ce monde est plus proche de Dieu que le croyant qui court sans cesse après le prestige, la vénération ou la fortune.

Il n'y a qu'une seule religion tout simplement parce qu'il n'y a qu'un seul Dieu et que qu'elles soient les formes différentes de nos sensibilités spirituelles, l'intention qui vise l'Unique prime, sur tous les chemins de foi et d'existence.


Maintenant on trouve des croyants pour rejeter la notion même de religion, qu'ils pensent remplacer avantageusement par celle de spiritualité, comme si Dieu n'avait pas établi des repères rituels et des aides cultuelles afin que l'esprit justement ne s'égare pas dans les mirages de sa propre complaisance, mais revienne toujours, humble et silencieux, à l'écoute soumise de la Parole de Dieu, au-dessus de toute parole humaine.


Pas de spiritualité qui se construise sans base religieuse, pas de base religieuse qui serve sans pratique quotidienne ordinaire : nous en sommes toujours là.

Coeur de l'Islam
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

religion :: Commentaires

Message le Dim 9 Mar 2014 - 21:57  pat

Cœur de l'Islam ?, je réponds sans doute à un collectif.
Peu importe.
Je suis assez d'accord avec vous quand vous dites :

Le grand espoir à la racine de l'Islam n'était pas de faire triompher une nouvelle religion mais de retrouver la vraie religion, de rassembler la Communauté des croyants autour de l'invariant de la Parole divine : Dieu seul est Dieu, digne d'adoration, et d'en faire non pas tant un article de foi, mais la base du comportement de tous les jours.

sauf que pour moi, les religions en général n'ont pas réussi à mettre en oeuvre ce grand espoir que vous rappelez. Elles ont plus divisé qu'elles n'ont rassemblé. Il est temps que quelques uns se lèvent pour qu'une communauté apparaisse.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 10 Mar 2014 - 8:43  Coeur de l'Islam

Ce que vous dites est implicite dans ce que je disi.
Je distingue juste "les religions" de La religion.
Je dirais pour ma part qu'il est temps que la communauté des croyants se retrouve librement et sans contraintes autour de l'Invariant de la Parole. Donc que quelques-uns en donnent l'exemple. C'est une aspiration réelle de notre temps, dans toutes déclinaisons de foi.
"Venons-en à une Parole commune." (Coran).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 10 Mar 2014 - 22:00  pat

Ce que vous dites est implicite dans ce que je dis

Cela ne m'a pas échappé.
Vous avez toute liberté pour porter témoignage de votre foi et de votre action sur ce forum en tant qu'invité si vous ne souhaitez pas vous inscrire.
Vous aurez constatez qu'il y a peu d'inscrit sur ce forum, car je désinscris les participants qui ne se sont pas manifestés pendant une centaine de jours. Mais paradoxalement je constate que le forum est pas mal visité.
Bienvenue

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Mar 2014 - 10:58  navy

Le grand espoir à la racine de l'Islam n'était pas de faire triompher une nouvelle religion mais de retrouver la vraie religion, de rassembler la Communauté des croyants autour de l'invariant de la Parole divine : Dieu seul est Dieu, digne d'adoration, et d'en faire non pas tant un article de foi, mais la base du comportement de tous les jours.
Pourtant dans le coran  « Vous qui croyez, ne prenez pas pour amis (le mot exact en arabe est allié ) des juifs et des chrétiens. Ils sont amis entre eux. Qui les prend pour amis sera des leurs, mais Dieu ne conduit pas le peuple coupable. » (Coran 5 : 51)


Pas de spiritualité qui se construise sans base religieuse, pas de base religieuse qui serve sans pratique quotidienne ordinaire : nous en sommes toujours là.
Ce n'est pas un pèlerin d'Arès qui a écrit cela.  Very Happy 
La Religion universelle monotheiste n'est pas pour demain. Parce que les religions sont toutes conditionnées historiquement. Des religions comme le christianisme, l'islam, le bouddhisme, ont une vocation universelle certes, mais sont quand même nées dans un contexte géographique donné, lié à des peuples.
Le judaïsme lui, bien qu'universel est la religion d'un peuple.
Une grande partie des grandes guerres universelle sont dus à la confrontation christianisme-islam.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Mar 2014 - 11:47  navy

Les guerres ottomanes en Europe sont les guerres qui, après la chute de constantinople(1453), ont opposé l'empire ottoman en expansion au nord et à l'ouest, à l'Europe chretienne du XIV siecle au XVIII siecle. 

cela eut des repercussions  jusqu'à la premiére guerre mondiale et au delà.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Mar 2014 - 22:38  Coeur de l'islam

1) Le Coran est une révélation étalée sur 23 ans ; un fait en soi exceptionnel et sans équivalent.
Cela implique, pour toute personne honnête soucieuse de découvrir la vérité, de discerner la part historique de la part fondamentale, autrement dit de contextualiser les passages qui, comme celui cité plus haut par "navy", appellent à la plus grande prudence ou même à la méfiance dans les alliances de la petite communauté Mouhamedienne, entourée de toutes parts par mille ruses, traîtrises et forces ennemies. D'autres passages au contraire souligneront la proximité et la fraternité dues à tout croyant.

Quant au  plan fondamental, le Coran est bel et bien une Invitation de Dieu à partager l'Invariant de Sa Parole : "Venons-en à une Parole commune".

2) Certes la Révélation, si elle tombe du Ciel, tombe bien quelque part, mais pour tous les hommes, et non pour ceux de la localité où elle est tombée.
L'Islam n'est pas dans son essence et sa visée une religion supplémentaire, mais bien le Rappel de la religion, qui transcende toute identité nationale, cultuelle ou culturelle.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 13:46  John Steppes

Le Coran s'est répandu par la violence. Tous les peuples étaient menacés de mort. Personne ne veut mourir c'est évident, alors les conversions de gré ou de force se sont faites. Il n'y a aucun mérite à cela. Dès la mort du prophète, rien ne s'est fait comme il l'a dit, toutes les violences ont resurgi. Mais les temps changent...

Les gens veulent le vrai sens de foi, de Dieu et non plus le sens que les religieux veulent donner....

 
tiré de  www  islamla  com
http://www.labidikm.com/[/url]

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 14:04  John Steppes

Article tiré du site cité dans le post précédent....

"que la majorité silencieuse musulmane fasse preuve d’humanité

Quand viendra le jour où les musulmans auront retrouvé leurs vertus humaines …

Le vrai danger pour la religion musulmane vient de ses propres fidèles totalement ignorants des arcanes de l’islam, analphabètes, bigots, dépourvus de discernement, incultes, influençables, naïfs, incapables de sortir de leur état de léthargie maladive et surtout leur manque de volonté à promouvoir une image de l’islam en rapport avec les exigences de la modernité. Pire encore, ils laissent le soin aux extrémistes d’occuper le champ théologique, politique et spirituel comme s’ils étaient eux les vrais représentants de l’islam.

En effet, il s’agit moins de réformer l’islam que de pacifier et apaiser les représentations que les musulmans et les non-musulmans se font de lui. Si l’islam est discrédité et dénigré aujourd’hui,devenu source de de phobie, ce n’est guère à cause de ses dogmes qui ne sont en rien dissemblables des autres religions monothéistes que l’image que ses adeptes activistes et rigoristes véhiculent sur lui à travers Iqra et al Jazeera et la guerre meurtrière menée contre leurs propres coreligionnaires.

Il revient aux musulmans de briser la glace du silence qui entoure l’entreprise de démolition de l’islam à laquelle se livrent les radicaux musulmans et en l’occurrence les wahhabites, créatures infâmes anglo-américaines, véritable virus létal inoculé dans le corps musulman pour l’anéantir; Inconscients que c’est leur apathie qui est la meilleure caution politique aux wahhabites et qui dessert considérablement cet islam qu’ils veulent un islam de paix et d’amour.

Leur indifférence, leur fatalisme, leur défaitisme et leur indolence sont autant de signaux négatifs envoyés au monde que les actes de barbarie perpétrés au nom de l’islam. En se gardant de réagir, ils apportent de l’eau au moulin des détracteurs de leur religion et confortent leur thèse quant aux liens fusionnels entre l’islam et la violence et l’exaltation de la haine de l’autre, surtout le juif.

D’autres temps, d’autres moeurs; La réalité d’aujourd’hui n’est plus celle d’hier. L’islam était dans sa phase de balbutiement, fougueux et intrépide. Peur de sa propre ombre et inquiet pour sa survie. Evoluant dans un environnement hostile et vivant sous la menace d’agressions extérieures et objet de moqueries et de sarcasmes, le Coran ne pouvait que traduire les préoccupations majeures du prophète et les moyens à mettre en oeuvre pour la sauvegarde et la pérennité de sa religion naissante. Une agressivité qui pourrait se concevoir en son temps même si on attend autre chose du texte fondateur de l’islam, mais elle ne doit plus être de mise aujourd’hui. Or, la théologie musulmane est restée elle-même figée dans le 7 e siècle. Prétentieuse, réactionnaire, rétrograde,farfelue et suprématiste, assignant à l’islam une finalité cosmique et hégémonique pour en faire une loi universelle. Plutôt que servir de catalyseur au changement et moderniser l’islam, elle persiste dans la voie de l’absolutisme dogmatique et le maintien des musulmans dans leur prison mentale. A titre d’exemple les droits de la femme n’ont guère évolué depuis le 7 e siècle. Une théologie néfaste aux progrès sociaux, humains, culturels, sociétaux et humains, ignorante de la géographie humaine, de l’anthropologie culturelle, des enjeux géopolitiques et géostratégiques, des rapports de force entre les nations, de l’histoire des religions, de la philosophie rationaliste.

Les musulmans ne sont pas prêts d’ôter leur carcan religieux tant qu’ils n’ont pas pas conscience de leur propre humanité et s’être réappropriés leur être. Avec un statut d’esclaves achetés par Allah auxquels ils lui sont redevables de tout, il est utopique d’imaginer les musulmans s’inscrire dans une démarche citoyenne et oeuvrer pour le bien commun de la collectivité nationale indépendamment des croyances.

Il est temps que les musulmans fassent preuve de pragmatisme et d’humilité et épousent d’autres valeurs fécondatrices de paix et de dignité que celles prônées par leurs coreligionnaires fondamentalistes dont ils prétendent ne pas s’y identifier mais sans pour autant s’en démarquer.

Quand on se proclame d’une religion de paix, alors qu’étymologiquement l’islam signifie toute autre chose, on doit apporter des gages de sa bonne volonté, traduire ses paroles par des actes concrets et rassurants et non s’époumoner à le crier à qui veut bien l’entendre comme si on est pas convaincu soi-même par cela. Il s’agit surtout d’autosuggestion. L’action éclaire et la parole distrait et crée un écran de fumée.

L’islam ne dominera jamais le monde et certainement pas avec la violence terroriste et la barbarie qui le caractérisent dont sa majorité silencieuse s’y accommode.Il y a bien eu d’autres systèmes de pensée qui se voulaient maîtres du monde et qui avaient fini dans les caniveaux de l’histoire.

Ce que le monde attend de l’islam est sa contribution aux biens communs de l’humanité et non pour devenir son chef de file, alors que son wagon n’est toujours attelé au train du progrès humain. Avant de devenir une locomotive pour le monde, que les musulmans essayent de faire de lui une voiture conforme au modèle des voitures qui brillent par leurs performances techniques et technologiques.

Avançant à contre-courant de la marche de l’histoire, inactifs et impuissants pour positiver l’image de leur religion, ils ont beau seriner que l’islam n’est pas celui prôné par le wahhabisme, ils font eux-mêmes de l’islam une addition de statues et de momies fanatisées et lobotomisées capables de se muer en bombes humaines pour la gloire de Dieu afin de s’attirer ses bonnes grâces.

Salem Ben Ammar"

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 14:35  John Steppes

Témoignage de Karim Labiki Mohammed

http  deux points deux slash  www point labidikm  point  com  slash  videos slash lkm slash islam tiret europe point mp4
http://www.labidikm.com/[/url]

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 15:33  pat

...assignant à l’islam une finalité cosmique et hégémonique pour en faire une loi universelle. Plutôt que servir de catalyseur au changement et moderniser l’islam, elle persiste dans la voie de l’absolutisme dogmatique et le maintien des musulmans dans leur prison mentale.
Ceci est vrai pour l'Islam comme encore il y a peu de temps pour la Chrétienté.

Il faut lire les nouveaux penseurs de l'Islam pour s'apercevoir des grandes choses que cette spiritualité pourrait accomplir pour le Bien commun de l'Humanité.

L'enseignement divin livré par Jésus se concentrait sur la nécessité pour les Hommes de s'aimer entre eux, Mouhamad a été, entre autre, le prophète de l'unité divine, et enfin, Mikal, le dernier en date, le prophète du changement par l'effort sur soi, la pénitence. 

Ces trois prophétismes réunis devraient nous conduire à un changement de société, et probablement à terme, un changement dans la propre nature de l'homme qui passerait d'une nature encore très marquée par l'animalité à la réalisation de sa nature spirituelle ou plus précisément de sa nature divine

Voilà l'ultime but me semble t-il.

En vain chacun continue d'ériger des chapelles, sorte de conservatoires pour y déposer ce qu'il croit être une Parole fixée une fois pour toute.

C'est désolant.

Et pourtant c'est bien sur cette" plus belle récolte" et sur ces "droits changeurs" que Dieu compte pour revisiter leurs religions à la lumière de ce nouveau texte qu'est "la Révélation d'Arès"

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 19:38  Coeur de l'Islam

Je ne répondrai pas au copié-collé ci-dessus, sauf pour dire qu'il n'est lui-même pas porteur de pacification.
L'Islam est vécu dans la paix par la plupart des musulmans.
Plus encore, il demeure pour un nombre estimable de soeurs et de frères un lieu de grande vitalité et d'espérance spirituelle.
C'est bien sûr aux musulmans eux-mêmes de s'employer à faire émerger cette dimension, sans besoin pour cela des "nouveaux penseurs de l'islam", dont les propos réducteurs voire négateurs ne peuvent ni apaiser ni rassembler.
Il est donc question ici des valeurs réelles de l'Islam telles qu'elles sont réfléchies et vécues par les musulmans, et la première de ces valeurs, ce qui est l'objet de ce post, est le sens irréductible de la religion.
Concernant à ce propos ce "Mikal", à ma connaissance comme à celle d'autres musulmans, il affiche un sens strictement négatif de ce mot et souhaite que les musulmans tournent le dos à la mosquée.
Je ne crois pas que le "changement par l'effort sur soi", qui est déjà contenu dans l'Islam comme dans toute la Révélation, implique jamais cela.
Je pense donc qu'il s'agit ici d'une tentative de division des croyants, et de détournement de certains d'eux, et non pas d'une aide (éventuelle) à la revitalisation et à la mise en pratique de la foi, ce qui supposerait une toute autre approche ; notamment inclusive, humble, apprenante.
Allahou allam.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 20:52  navy

Concernant à ce propos ce "Mikal", à ma connaissance comme à celle d'autres musulmans, il affiche un sens strictement négatif de ce mot et souhaite que les musulmans tournent le dos à la mosquée.

De quel "Mikal" parlez vous vous voulez dire le frere Michel témoin de la revelation d'Arès dont il est souvent question dans ce forum ?


 
il affiche un sens strictement négatif de ce mot et souhaite que les musulmans tournent le dos à la mosquée.

De ce mot ? c à d la religion ?
oui la Revelation d'Arès est anti-religion ...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 23:07  Coeur de l'Islam

Je parle du "Mikal" évoqué par Pat bien évidemment, pour ce que j'en connais.

Merci de confirmer ce que je pensais : il s'agit bien d'une réduction du sens de la religion a quelque chose de purement négatif : un sens unique et excluant, qui mène donc logiquement à la division des croyants.

C'est cependant une illusion dérisoire : les musulmans ne renieront jamais la religion dans son sens véritable et fondamental, qui est une institution de Dieu : "C'est Lui qui vous a élus, sans vous imposer aucune gêne dans votre religion, qui est la religion de votre père Abraham, lequel vous a lui-même déjà nommés « les musulmans », nom que vous portez encore dans ce Coran."



Question sans détour à Navy : reconnaissez-vous Mohammed comme messager de Dieu ?

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 23:17  pat

C'est bien sûr aux musulmans eux-mêmes de s'employer à faire émerger cette dimension, sans besoin pour cela des "nouveaux penseurs de l'islam", dont les propos réducteurs voire négateurs ne peuvent ni apaiser ni rassembler.

A ma connaissance les nouveaux penseurs de l'islam tels que  Mohammed Arkoun, Mohamed Talbi, Abdelmajid Charfi ou Rachid Benzine, sont aussi des musulmans. Il n'y a pas d'un coté ceux que vous reconnaissez et de l'autre, les autres.

Je ne répondrai pas au copié-collé ci-dessus, sauf pour dire qu'il n'est lui-même pas porteur de pacification
Je ne suis pas certain que l'absence d'auto-critique soit  « porteur de pacification », sauf si vous êtes convaincu de posséder la Vérité dans son entièreté. Auquel cas, toute proposition de se rassembler en assemblées distinctes serait vaine, puisque un tel rassemblement ne serait en réalité qu'un ralliement.
Quant à Mikal il s'est contenté de commenter ce que Dieu lui a dit à propos de la religion système comme on peut la pratiquer parfois dans les églises et dans les mosquées.
Mais peut-être que pour vous, il n'y a pas ce genre de déviance en Islam ?

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 0:03  Coeur de l'Islam

Ce que j'exprime, que vous déformez, ce n'est pas qu'il y aurait les musulmans que je reconnais et les autres, mais les musulmans tout court, qui ont tous à pratiquer l'effort de recherche (Ijtihad), sans céder aux modes intellectuelles, qui en amènent certains à renier le jeûne par exemple, et d'autres, comme dans le copié-collé ci-dessus, à aligner des caricatures de critiques, avec des caricatures de solutions (l'Islam invité ci-dessus à devenir "une voiture conforme au modèle des voitures qui brillent par leurs performances techniques et technologiques" ! On croit rêver, et c'est hélas tellement significatif).

Vous me prêtez ensuite des propos que je n'ai pas dits ou des intentions qui ne sont pas les miennes : ai-je dit que l'absence d'auto-critique serait porteuse de pacification ? Bien sûr que non !
L'auto-critique est très présente parmi les musulmans et travaille actuellement toute la communauté, partout dans le monde.

Enfin concernant "Mikal", vous éludez le sujet Pat : je ne parle justement pas de la "religion système" mais de la religion tout court, dont j'ai esquissé dans ce post la signification fondamentale (merci de le relire s'il vous plaît, ou au besoin de me demander de préciser mon propos, car c'est le sujet même de ce post et un point fondamental en Islam).
C'est justement cette réduction (religion=religion système) qui est ici en cause et cause évidente de division.

Alors dites-moi donc sans détour s'il vous plaît, le "Dieu" (?) dont vous parlez aurait-t-il dit qu'il fallait tourner le dos aux mosquées
Pouvez-vous me donner, s'il vous plaît, la citation et la référence du texte qui le dit ?

J'attends votre réponse claire à cette simple question, de même qu'à celle que j'ai posée à Navy, afin de clarifier les bases de cet échange.
Merci d'avance.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 4:12  John Steppes

L'Islam est appelé à ôter toute attitude, propos, action, etc... négatifs et contraires à la Loi de Dieu qui est une Loi d'Amour tout simplement. Par exemple ne pas faire le jeûne durant le Ramadan ne veut pas dire que la personne n'est pas musulmane.
"Pas de contrainte en religion" dit Dieu. 
Tout doit se faire avec le coeur. Rien n'est obligatoire sinon c'est imposer et Dieu n'impose jamais. Pourquoi l'homme cherche-t-il à imposer ou bien à vérifier que son frère fait comme lui... L'islam doit sortir de la réglementation, doit sortir du système politique, doit arrêter de surveiller ses frères et ses soeurs, arrêter de contraindre, de forcer....

Croire que le but de l'ISLAM est de convertir la terre afin que tous les peuples deviennent musulmans (telle que la religion est pratiquée actuellement) est une erreur monumentale et dénote une mauvaise interprétation des textes.

Musulman = soumis à Dieu (donc à Dieu uniquement, à sa Parole, pas soumis à l'être humain, ni aux rajouts mis dans la Parole de Dieu qui fait honte à Dieu)
Le Coran doit être dépouillé de ce qui avilit l'homme (le faire esclave, convertir de force, mépriser voire tuer les mécréants...) toutes ces horreurs contraires à la Loi de Dieu doivent disparaître des textes qui ne sont pas Paroles de Dieu. Sans parler des femmes dont leur droit sont toujours actuellement bafoués.

Le but de l'Islam (comme de toute autre Parole) est de mettre en avant la diversité humaine et l"accomplissement de la Parole de Dieu libérée de tous ce qui anéantit et tue l'homme (hélas l'homme qui tue ou avilit son frère humain).

Et si une personne ne fait pas le ramadan, qui peut savoir si aux yeux de Dieu elle ne serait pas plus justifiée qu'une autre qui fait tout ce qui lui est demandé MAIS en jetant un oeil sur ce que fait son voisin et lui reprocher de ne pas faire comme tout le monde???

Ne pas juger, ni décréter qui est perdu ou qui ne l'est pas. Ne pas décider à la place de Dieu !!! Pas de contrainte en religion !!!!!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 4:32  John Steppes

Lettre ouverte ou appel aux musulmans de France et du monde
au nom de toutes les croyances, religions et philosophies par un collectif d'étudiants d'Ile-de-France défendant les valeurs de la laïcité et d'origines confessionnelles chrétienne, juive et musulmane qui ont tous étudié les religions.

(Vous trouverez en bas de la page de nombreux liens pour vous aider à mieux comprendre)


Bonjour à tous les musulmans de France et du monde, Salam Aleikoum,
Nous, les non musulmans (tous les humains qui ne sont pas musulmans), nous nous posons de nombreuses questions sur votre religion, ses buts et son influence en France et dans le monde. Si vous faites partie de ceux que l'on appelle les "musulmans modérés", vous ne devez pas prendre pour vous ce qui est critiqué et condamné dans cette lettre.
Nous entendons par "musulmans modérés" des personnes de confession musulmane qui ont choisi de pratiquer leur religion de façon discrète, calme, pacifique, tolérante et non offensante pour les croyances des autres et sans volonté de domination du monde ni d'extermination d'un peuple, d'une ethnie, d'un état, d'un groupe religieux, sans idée de soumission des femmes ou d'inégalité des hommes et des femmes, sans esclavage, sans mépris, haine ou arrogance pour quiconque appartient au genre humain et en tournant le dos à toutes les pratiques de violence ou de terrorisme qui sont commises par des extrémistes intégristes islamiques dans le monde.

Si vous êtes de ceux-là, les musulmans modérés, qui rejetez clairement ces prescriptions de haine et de violence de l'islam, nous savons que vous avez choisi la voie de la paix, de l'amour et de la tolérance et que vous vous positionnez contre toutes les prescriptions de haine et de violence des islamistes durs et dangereux. Si c'est votre cas, vous devez vous-mêmes vous démarquer et affirmer au grand jour votre volonté de vivre dans un monde de paix et de respect de l'autre et votre volonté de ne pas être assimilés à ces hordes barbares que sont les plus dangereux des intégristes extrémistes musulmans et que vous les condamnez fermement dans leurs idées et leurs actions. 

Enfin, si vous êtes des musulmans modérés, vous avez droit au respect et à la considération de tous les humains de toutes les religions et votre positionnement doit être pris en compte. 
Vous, les musulmans modérés, nous vous saluons avec respect et nous appelons sur vous et dans vos coeurs la paix des hommes et celle du dieu que vous avez choisi de prier et d'honorer.
Dans cette lettre vous lirez souvent que nous nous adressons aux "musulmans" en général, car il n'existe qu'un seul islam au sein duquel nous critiquons et condamnons très sévèrement uniquement les idées et les pratiques des plus extrémistes de vos intégristes religieux. Aussi, ne soyez pas choqués de la dureté des propos que nous tenons à l'encontre de ces intégristes.

LIRE LA SUITE ICI /
http (2pts, 2 slash)cabalard (point)free(point) fr(slash)lettrouv (point)htm

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 9:55  Coeur de l'Islam

Ce que je vois, c'est qu'en matière d'auto-critique... des autres (les musulmans), vous êtes très fort "John Steppes" et Pat et Navy.
A peine suis-je venu exposer ici pacifiquement le sens de la religion - sur quoi personne n'a répondu - que vous avez accumulé les critiques en tous genres, conseils éclairés par les "nouveaux penseurs", recommandations et procès d'intention.
C'est votre droit et votre responsabilité.


Concernant le Ramadan, qui est un bienfait institué par Dieu, je voulais juste signaler qu'un "musulman" qui y voit une "torture" porte un jugement contre Dieu, jugement aberrant qui plus est.
Mais c'est son droit et sa responsabilité.


Ce qui est préjudiciable, c'est que votre obsession du négatif - largement entretenu par les médias - vous empêche de vous pencher sur la réalité du chantier de l'ijtihad (effort de recherche) qui intéresse largement la communauté musulmane à travers le monde. 
Votre attitude est une offense à vos soeurs et frères et une source de division entre croyants.
Je pense cependant que vous êtes d'une influence proche de zéro, et je ne saurais croire que Dieu cautionne votre dérive.
J'en déduis que soit le "Dieu" auquel vous vous référez est une nouvelle imposture, soit vous l'avez déjà déformé et recouvert de vos préjugés.
Allahou Allam.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 10:19  pat

J'ai dit :
Quant à Mikal il s'est contenté de commenter ce que Dieu lui a dit à propos de la religion système comme on peut la pratiquer parfois dans les églises et dans les mosquées.
Je ne sais pas si j'élude le sujet, je n'ai pas envie d'ergoter . (Cela me rappelle quelqu'un pour qui j'ai toujours du respect et de l'affection mais qui m'a trop pris la tête comme on dit. Mais cela ne vous concerne pas, n'est ce pas ?)

Il me semble évident que toutes les religions dans beaucoup de cas, sont pratiquées et vécues sur un mode totalitaire qui s'apparente à un système et c'est cela que dénonce John Steppes et dont je me fais l'écho dans mon copié-collé.
Dieu n'a jamais dit qu'il fallait tourner le dos aux églises ou aux mosquées. C'est sans détour que je le dis. Il parle d'Assemblées qui doivent se réformer


Révélation d'Arès a écrit:Le bruit d'homme: yhoudi, mousselmi, christane.[XXXII,8]
Le bruit d'homme a été introduit dans toutes les religions. J'en tire qu'elles sont toutes appelées à se réformer.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 10:57  Coeur de l'Islam

Merci Pat de cette réponse.
Donc lorsque "Mikal" alias Michel Potay écrit en toutes lettres et répète sur son blog qu'il faut "tourner le dos aux mosquées", il dénature ce que "Dieu" lui aurait dit.

Je sais bien que les religions forment des systèmes, et peut-être que vous en fabriquez un nouveau vous-mêmes, par absence d'auto-critique visible et mise en avant quasi-systématique "d'auto-critiques"... des autres.

Le but de ce post était de présenter l'Islam dans sa nature authentique telle que de nombreux musulmans cherchent à la retrouver : non pas un système ni même une autre religion (un bruit d'homme concurrent d'autres bruits d'homme, comme vous citez), mais le Rappel de la religion.
C'est ainsi que je vis l'Islam et je témoigne que je suis très loin d'être le seul.
Tel était exprimé mon post au départ, et tel le seul sujet que je souhaitais faire valoir. 
C'est donc pourquoi ce mot (religion) ne peut recevoir un sens seulement négatif.


Pour finir, je vous copie-colle à mon tour un texte qui vous fera peut-être comprendre ce que je veux dire concernant les "penseurs de l'Islam" (dont certains sont très intéressants sans nul doute) : l'enjeu pour les musulmans n'est pas de faire de leur foi un enjeu de discussions médiatisées et concurrentielles, mais de se tourner vers la Source : Dieu et l'Invariant de Sa Parole, dans un effort de recherche humble et persévérant.


Voici le copié-collé :
"Il y a cependant un problème dont peu de gens s’alertent à notre époque, un phénomène qui a failli dénaturer l’islam dans l’esprit et l’imaginaire de nombreux musulmans. À notre époque, l’islam est devenu un islam intellectuel. Il y a désormais une relation forte entre la pensée et l’islam. Si vous revenez un siècle ou plus en arrière, vous ne trouveriez point ce vocable dans le lexique de l’islam. « La pensée islamique », « les penseurs islamiques », « les conceptions islamiques », toutes ces expressions qui parviennent à vos oreilles, en trouvez-vous la trace dans la terminologie islamique ? Les trouvez-vous dans le lexique des sciences islamiques dans toute leur diversité ? Point du tout. Vous n’en trouverez aucune trace.
Pourquoi, à notre époque, entend-on souvent ce genre d’expressions ? Car il y a un plan, ourdi à l’extérieur du monde musulman, pour dénaturer l’islam afin de le couper de ses racines sentimentales et spirituelles ancrées dans le cœur. Il se transforme en une pensée que la raison embrasse. Et quelle pensée ? Une pensée émanant de l’homme et non plus une révélation émanant de Dieu — Exalté soit-Il. En effet, lorsqu’on entend sans cesse ce genre d’expressions, « les penseurs islamiques », « les conceptions islamiques », « la pensée islamique », se cristallise dans l’esprit l’idée que l’islam est une somme de conceptions qui sont le fruit des cerveaux humains. S’installera et se cristallisera dans l’être l’idée que l’islam n’est que la quintescence de la production des intellectuels, transcrite, consignée, puis transformée en littérature, puis présentée comme étant l’islam.
Il se peut que ce plan ait réussi dans une certaine mesure. Nombreux sont les musulmans, à travers notre monde musulman, qui abordent l’islam d’un point de vue intellectuel et juridique, et n’en font point l’expérience au plan sentimental et spirituel. 
Chers frères, l’islam est devenu pour beaucoup de gens, voire pour beaucoup de leaders des mouvements islamiques, une somme d’idées, d’opinions, de déductions juridiques, de débats, de mouvements, de comparaisons avec divers autres systèmes. Quant aux racines de toute cette affaire, à savoir la Servitude envers Dieu, caractérisée par l’amour de Dieu, et par l’accomplissement de Sa Parole — Exalté soit-Il — : « Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors de Dieu, des égaux à Lui, les aimant comme on aime Dieu. Or les croyants sont les plus ardents en l’amour de Dieu », peu nombreux sont les musulmans qui abordent l’islam de cette façon. Pourtant, il s’agit de la base. Lorsque la base vole en éclats, l’apparence visible n’a aucune valeur. C’est l’une des principales raisons expliquant que, tandis que l’islam se répand sur terre tous azimuts, et que les musulmans seront bientôt un milliard et demi d’être humains, lorsqu’on jette un œil sur les musulmans, ils sont dans l’ensemble semblables à l’écume charriée à la surface de l’eau ; lorsqu’on cherche l’impact de leurs discours, de leurs paroles et de leurs idées, on se rappelle l’adage : « Beaucoup de bruit pour rien. »
Shaykh Muhammad Said Ramadan al Bouti

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 11:34  pat

Je ne reviens pas sur ce que j'ai dit à propos des mosquées et probablement que Michel Potay expliquerait ce qu'il a voulu dire si on l'interrogeait.

J'étais intéressé par votre approche, d'ailleurs je crois vous l'avoir dit d'emblée.
Mais un forum est une agora ou tout le monde peut s'exprimer. Quand on veut y être écouter, se faire comprendre, ou même convaincre, il faut de la patience et de la fraternité, pas seulement vis à vis de sa famille de pensée mais aussi pour tout interlocuteur sincère.

J'ai bien conscience de comprendre le Dieu que je vénère avec mes préjugés, ma culture limitée et mon histoire. C'est pour les combattre que j'observe les préceptes de la Révélation d'Arès. Je suis sincèrement et modestement d'accord pour dire qu'il reste du boulot à réaliser.

Ici sur ce forum, j'essaie juste de partager des émotions, des convictions, des façons de voir. Une sorte de témoignage, jamais dans mon esprit en tout cas, le sentiment de détendre la Vérité. Le reste appartient à Dieu.

Votre façon de vivre l'Islam, partagée par d'autres, je n'en doute pas est une façon parmi d'autres qui n'autorise pas à parler de préjugés, d'offense, de déformation de message, d'imposture, de dérive à propos des autres.

Vous êtes bien pointilleux concernant le vocabulaire de vos interlocuteurs et moins quand il s'agit du votre.

Ceci dit, je suis toujours très intéressé d'avoir votre témoignage sur votre expérience de l'Islam, mais je ne peux quand même pas fermer ce sujet à tous les autres visiteurs.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 14:54  John Steppes

Le problème avec certains mais beaucoup de musulmans : ils sont toujours dans la victimisation et la justification.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 23 Mar 2014 - 9:54  Coeur de l'Islam

Un échange n'est fructueux que lorsque les participants échangent leurs raisons et convictions dans leurs réciprocités, en évitant de dériver, digresser, préjuger, amalgamer, etc.
Je ne suis pas pointilleux, mais précis, et d'abord avec moi-même.
Le sujet posté ici concerne le sens positif du mot "religion", que le Coran a confirmé dans toute sa vérité.
Pas la "religion système" donc, ni la "spiritualité", mais la visée d'équilibre dynamique entre le fond spirituel et la part rituelle et cultuelle : cet équilibre dynamique a toujours fait partie de la Sagesse divine.
Ne pas confondre "religion" et "religion système" est donc un enjeu considérable en terme de dialogue, alliance, compréhension.
Il n'y a pas eu de contributions sur le sujet.

La position de "Mikal" est claire tout le long de son blog : il n'y a pas de sens positif au mot "religion", pas plus qu'au mot "culte" d'ailleurs, et sa mission déclarée est de détourner les croyants de leur culte et lieu de culte.
C'est là que la précision se met au service de l'honnêteté : dire que l'on dit ce que l'on dit tout en disant autre chose sans jamais dire quoi mais en redisant toujours la même chose est tout au contraire un facteur de confusion, division, voire manipulation.
"Mikal" souhaite que les musulmans "tournent le dos à la mosquée" (et les Juifs à la synagogue, etc.), c'est dit tel quel, et cela a le mérité d'être clair et net.

J'aurais donc été intéressé, puisque ce forum semble être à la fois ouvert et en relation avec ce "Mikal", non d'être renvoyé à d'hypothétiques "explications" de celui-ci (explications qu'il a données en long et en large), mais d'échanger sur le sujet (sens à préserver du mot "religion", légitimité du culte) en relation avec ce que nous partageons peut-être de la Parole, que j'appelle son Invariant.
Des réponses franches, précises et circonscrites éclaireraient assurément les enjeux du sujet, avant d'aborder ou d'y mêler d'autres sujets, y compris pourquoi pas les défauts, carences, dérives de la communauté musulmane (dont beaucoup, beaucoup sont conscients et font effort pour les comprendre et dépasser de l'intérieur).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 23 Mar 2014 - 12:27  pat

Comme je vous le disais précédemment, un forum est un lieu d'échange ouvert à tous. Il se trouve que vous vous êtes exprimé librement et que je vous est répondu :  

Vous avez toute liberté pour porter témoignage de votre foi et de votre action sur ce forum en tant qu'invité

D'autres, inscrit ou invité se sont exprimés, je leur est répondu aussi. Vous également. Vous estimez que le propos initial a été détourné. Sans doute, mais il est inévitable qu'une question en soulève d'autres par véritable réflexion ou même par automatisme. C'est ainsi.
Pour l'instant il me semble que je suis assez d'accord avec ce que vous dites. Ce sont d'ailleurs des choses que j'ai dites autrement à propos de la religion chrétienne à laquelle je n’appartiens plus depuis longtemps mais qui me semble le berceau dans lequel "l'Assemblée" de croyants spécifiques que j'appelle de mes vœux se fondera. Pour le reste je ne peux en dire plus que ce que je vous disais lors de mon précédent post.

Ceci dit, je suis toujours très intéressé d'avoir votre témoignage sur votre expérience de l'Islam, mais je ne peux quand même pas fermer ce sujet à tous les autres visiteurs.

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 16:50  Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum