Spiritualités

L'humour du frére Michel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'humour du frére Michel

Message  navy le Jeu 3 Avr 2014 - 20:14

Rions un peu ça fait du bien  Laughing  Laughing 

frere Michel dans sa derniére entrée (154 ) 
             
Vous avez un "vendeur de frites à côté de chez" vous ? Vous êtes le plus heureux des hommes, frère Bernard. Mon sort est hélas affligeant comparé au vôtre: Non seulement il n'y a aucun marchand de frites à côté de chez moi, mais quand nous passons, mon épouse et moi, devant un lieu connu pour servir des frites, Christiane guette sévèrement mon regard, épie s'il ne glisse pas vers le péché des frites, ces belles prostituées blondes qui me héleraient au passage — Mais quand je passe devant un marchand de frites, je mute, mon regard passe d'une vision de 120° à 180°; Christiane ne le sait pas —. Si tant est qu'un regard vaille une assiette de frites. Oh, certes, je ne vendrais pas ma mission pour un plat de frites comme Saül son droit d'aînesse pour un plat de lentilles (sans doute les frites de l'époque). D'ailleurs, je prends les cris d'alarme des diététiciens (Christiane lit "Santé"... immorale lecture que je déconseille) sur le poison prétendu des frites pour des sornettes, et quand je vois les assiettes de frites se poser devant mes petits enfants je leur en chipe une. Oui, j'ose. Ça me change, une seconde durant, des haricots verts (les endives, c'est fini, heureusement, j'en ai mangé des champs... des hectares bouillis) car les haricots verts, la forêt de haricots verts qu'il me faut ingurgiter, je vais exploser du méthane qu'ils dégagent dans mon estomac. Voilà, j'ai vidé mon sac. Sœur Christiane va me lire... Cela aura peut-être plus d'effets que mes plaintes verbales.
Ceci dit, je pourrais poursuivre votre commentaire, frère Bernard, en énumérant les lois auxquelles je suis moi-même soumis. J'ai une seule employée salariée, Nina, ma secrétaire, mais les contrôles que j'ai subis de l'URSSAF ne sont pas moindres que ceux que subissent des usines entières et quant aux lois qui tout simplement entravent de A à Z le bâtiment nous avons subis leurs effets lors de nos travaux sur les Saint Lieux. Notre architecte, M. Vargas, maintenant à la retraite, nous disait: "La loi nous empêche tout simplement de travailler."
L'explication de ces avalanches de lois, de contrôles, de sanctions, etc. est simple, c'est ce que je dis dans mon entrée: Les politiques "ne comprennent plus le monde, sont coupés des réalités." Dans mon immeubles la "mise à niveau" — "À niveau de quoi ?" demandais-je au syndic, qui me regarda sans répondre d'un œil torve et idiot —de la porte de garage, qui fonctionnait parfaitement bien mais qui s'ouvrait dans un sens, quand la loi décida qu'il devait s'ouvrir l'autre sens, et des ascenseurs, qui fonctionnaient parfaitement bien, mais qu'il fallait refaire quasiment entièrement sans que rien de technique ou de raisonnable ne le justifie, a coûté très cher à tous les résidents. Et les travaux qu'il faut entreprendre en fonction de nouvelles lois sont continuels. Oui, vous avez raison, nous vivons en pleine folie.
Je crois qu'il y a un complot muet, quasi instinctif, derrière tout cela, de la part d'une politique et d'une administration de plus en plus lourdement matérialistes, c'est de prendre aux gens un maximum de temps, d'occuper leurs esprits à des tracas de plus en plus inutiles mais longs et pesants afin qu'ils échappent à la tentation du spirituel, car — je le comprends de plus en plus clairement depuis quarante ans, depuis 1974 — le spirituel, c'est la terreur des gouvernants modernes. Le spirituel, c'est leur ennemi... l'ennemi qu'ils ne nomment jamais, mais qui hante leurs jours et leurs nuits. Les paroles de "Stayin' alive" des Bee Gees me reviennent à l'esprit: "Life goin' nowhere. Somebody help me, yeah, Stayin' alive!" (La vie ne va plus nulle part, que quelqu'un me vienne en aide ! (Il faut) rester vivant !"

Quand je vois le nouveau gouvernement sous lequel nous allons ahaner, je ris sinistrement en me disant: "Quelle félonie ! François Hollande nous dit: "Les élections municipales m'ont envoyé un message. Français, je vous ai compris..." et il nous ressert la même cuisine, car ce gouvernement c'est le même que le précédent. On a simplement déplacé certains marmitons, mais qui vont nous servir le même mauvais bouillon de mythes. Ou bien ces gens ne croient plus à rien, pas même à eux-mêmes, ou bien ils sont insensés, ou bien ce sont cyniques et se moquent de nous. Ce que je crains le plus dans tout cela, c'est une montée des extrémistes, qui ne résoudront rien, qui pourraient même faire une révolution aussi cruelle qu'inutile. "Il y a quelque chose de pourri dans la Royaume de France," dirait Shakespeare.

Ca fait du bien de rire un peu ...
ca fait des années que je n'avais pas ri comme ça  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'humour du frére Michel

Message  navy le Jeu 3 Avr 2014 - 20:29

" Dans mon immeuble la "mise à niveau" — "À niveau de quoi ?"
Vous avez remarqué que dans les immeubles, les portes d'entrées sont de  + en + lourdes ....
qu'on fait des grilles d'entrées partout, en general très laides qui ressembles à des barreaux de prisons...
font ressembler les entrées d'immeubles à des forteresses ! 
evidemment ça consomne de l'acier, pour le + grand profit des entrepreneurs qui s'en mettent plein les poches.
Je pense que c'est à cause de cela, et pour rester sérieux pour une fois ....


Dernière édition par navy le Jeu 3 Avr 2014 - 20:42, édité 1 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'humour du frére Michel

Message  navy le Jeu 3 Avr 2014 - 20:39

." Dans mon immeuble la "mise à niveau" — "À niveau de quoi ?"

Interphones multiples, grillages, murs : par souci de sécurité, les immeubles d'aujourd'hui finissent par ressembler à des prisons. Mais à force de nous barricader, ne serions-nous pas en train de perdre le contact avec nos voisins ? c'est aussi une source d'angoisse pour les handicapés.  Idea

phobie sécuritaire (pour le plus grand profit des entrepreneurs ) 

d’un immeuble construit dans les années 1975 quelque part en France.
 
Au fil des années, voici les mesures mises en place dans l’ordre chronologique :
 
1. Parce que les chiens font leurs besoins sur la pelouse : on a construit un muret surmonté d’une grille, l’ensemble s’élevant à 1,20m.
 
2. Parce que le vent souffle et des feuilles envahissent le hall : on a posé des portes en verre de part et d’autre du hall.
 
3. Parce que des piétons étrangers à la propriété la traversent pour raccourcir leur trajet : on a fermé à clé les portes en verre sur un des côtés du hall.
 
4. Parce qu'un parking extérieur pour visiteurs était parfois occupé par des voisins sans-gêne : on a fermé l’entrée du parking par une grille sur rail et à côté, on a installé une porte pour piétons fermant à clé, avec le risque de rester enfermé dans le jardin.
 
5. Parce qu'un individu peut profiter de la sortie de quelqu’un venant du parking en sous-sol pour s’introduire dans le bâtiment : on a cadenassé les issues de secours en dépit de la réglementation incendie.
 
6. Pour lutter contre la délinquance : on a fermé à clé la deuxième porte en verre !!!!! et on a installé des digicodes.
 
6 bis. Pour lutter contre la délinquance : on a surélevé à 2 mètres la grille de séparation avec la propriété voisine et on y a ajouté des picots de défense. clown 

...Ainsi pour chaque probléme rencontré on n'envisage pas d'autre réponse qu'une reponse matérielle, technique et jamais de reponse morale .... alien  alien

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'humour du frére Michel

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum