Spiritualités

DESOBEISSANCE CIVILE

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

20042014

Message 

DESOBEISSANCE CIVILE




Un Saoudien paie une amende pour avoir laissé sa femme prendre le volant
On ne laisse pas Madame prendre le volant en Arabie Saoudite, seul pays au monde où les femmes n'ont pas le droit de conduire. Pour avoir déroger à cette règle, un Saoudien a été arrêté et a écopé d'une amende, rapporte le quotidien Saudi Gazette, dimanche 20 avril.
La femme, âgée de 23 ans, a aussi été arrêtée alors qu'elle conduisait la voiture de son mari dans la région de Qatif, dans l'est du pays. Les époux ont été relâchés sous caution, mais le mari, âgé de 28 ans, a été condamné à payer une amende de 900 riyals (quelque 180 euros). La femme a également écopé d'une contravention pour avoir conduit sans permis.
Le véhicule a été mis à la fourrière pour une période de sept jours, et la police a forcé le couple à signer un engagement à ne plus répéter ce délit, toujours selon le journal

Désobéir aux lois injustes est une grandeur humaine. L'exemple de ce Saoudien est très beau. Il est important que de plus en plus d'hommes osent prendre ce risque. Mais tout vient. Tout changera n'en déplaise aux ignorants qui gouvernent et qui se vont à la Mosquée tous les vendredis !!!

La désobéissance civile, elle est très claire, réfléchie et démontre l'absurdité d'un ordre, d'une soumission à quelqu'un, à des règles religieuses, etc....

J'aurai pu prendre le mot "insurgence" (mot que Michel Potay n'a pas du tout inventé comme il le fait croire) mais c'est un terme qui me semble plus fade et de plus michel Potay l'a récupéré à son mouvement religieux. Insurgence : origine 1840-50.


in·sur·gence
an act of rebellion; insurrection; revolt.
Origin:
1840–50; insurg(ent) + -ence

LE BUT DE CE POST N'EST PAS DE DISCOURIR SUR LES 2 MOTS MAIS DE DONNER DES EXEMPLES DE DESOBEISSANCE CIVILE.

Je dis Bravo à ce Saoudien. Certes ils ont été condamnés mais c'est malheureusement ainsi que commence les libertés. Avant d'être libres sur certaines choses ici en France, les gens ont dû oser désobéir, prendre le risque d'être condamnés... Bravo à cet homme saoudien qui soutient l'effort des femmes à faire changer les choses en Arabie Saoudite !!!

John Steppes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

DESOBEISSANCE CIVILE :: Commentaires

Message le Dim 20 Avr 2014 - 14:20  John Steppes

BOURGOGNE
Un vigneron condamné pour refus de pesticides 


Un viticulteur bio de Beaune écope de 1 000 euros d’amende, dont 500 avec sursis. Il compte interjeter appel.

Le jugement était attendu un peu partout en France, surtout dans les milieux écologistes. Meilleure preuve de l’enjeu du jour, une nuée de micros attendait Emmanuel Giboulot à la sortie du tribunal. Ce viticulteur bio de Beaune, en Côte-d’Or, était poursuivi pour avoir refusé de traiter sa vigne avec des pesticides malgré un arrêté préfectoral de lutte contre la flavescence dorée, une maladie qui entraîne la mort des pieds de vignes et se propage très rapidement.

Hier, devant une centaine de supporters venus pique-niquer et boire un verre de vin, Emmanuel Giboulot a compris que son combat ne faisait peut-être que débuter. Il a en effet été condamné par le tribunal correctionnel de Dijon à 1 000 euros d’amende, dont 500 avec sursis. Une «peine symbolique», a estimé le viticulteur. Mais une peine tout de même, qui vise sûrement à éviter la propagation de ce genre de rébellion chez les viticulteurs. « C’est un débat qui dépasse évidemment la viticulture », estime Emmanuel Giboulot, soutenu hier par la députée européenne Sandrine Bélier. « Les institutions ne prennent pas en compte l’impact des pesticides sur la santé et cela malgré de grands discours. Le ministère de l’Agriculture annonce s’engager pour lutter contre les pesticides, mais aujourd’hui, la justice explique qu’il faut traiter, même quand la maladie n’est pas présente. »
Le Bourguignon veut poursuivre son combat

Quand Emmanuel Giboulot aurait dû traiter sa vigne, aucun cas de flavescence dorée n’avait en effet été découvert dans les vignes de Côte-d’Or. Trois cas se sont néanmoins déclarés quelques semaines plus tard.

Emmanuel Giboulot a promis hier à ses sympathisants de « faire appel ». Devenu un véritable étendard du bio et selon lui « très soutenu par d’autres viticulteurs », le Bourguignon entend donc poursuivre son combat. Très à l’aise devant les caméras, soutenu par l’opinion publique à travers une pétition qui a réuni 800 000 signatures, Emmanuel Giboulot est devenu le meilleur VRP des écologistes qui soutiennent son combat. « On doit s’engager pour aller plus loin dans des pratiques agricoles respectueuses », a expliqué devant les micros, le viticulteur de la côte de Beaune. « La mobilisation des citoyens derrière mon cas montre que les pesticides sont une vraie problématique. C’est une attente de la société. » Auquel la justice n’a, hier, pas répondu, rappelant simplement et fermement la loi.

J'avais signé la pétition en ligne et je suis très heureux du résultat. Evidemment le mieux est pas de condamnation du tout, mais les choses vont bouger et les gens ne sont pas stupides non plus (880 000 signatures pour son soutient c'est pas mal !!).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 20 Avr 2014 - 14:31  John Steppes

8 mars 2014
50 jeunes Israéliens envoient une lettre à Netanyahu: “Nous refusons de servir dans l’armée d’occupation”


Des dizaines de jeunes Israéliens ont envoyé au Premier Ministre, Benyamin Netanyahu, une lettre dans laquelle ils ont déclaré leur refus de servir dans l’armée israélienne. C’est le groupe le plus important dans l’histoire d’Israël de personnes refusant la conscription ; c’est la première action de ce genre en cinq ans, mais elle succède à une longue tradition d’objection de conscience collective. Le gouvernement israélien actuel essaie d’élargir la conscription à tous les groupes ethniques en Israël contre leur volonté et des jeunes gens de tout le pays réagissent en refusant de servir dans l’armée israélienne.

Le but de cette déclaration est de protester contre l’occupation des territoires palestiniens qui se poursuit et où, selon les signataires, “les droits de l’homme sont bafoués et des actes, définis par le droit international comme des crimes de guerre, sont perpétrés de façon quotidienne”. Ils protestent aussi contre la façon dont l’armée influence la vie civile, accentuant le sexisme, le militarisme, la violence, les inégalités et le racisme présents dans la société israélienne.

Mandy Cartner, signataire de 16 ans, de Tel Aviv, a déclaré: “Les actions de l’armée nous éloignent de la recherche d’une solution et de l’établissement de la paix, de la justice et de la sécurité. Mon refus est une manière d’exprimer mon opposition aux forfaits perpétrés quotidiennement en notre nom et malgré nous”.

Shaked Harari, un signataire âgé de 17 ans, de Bat Yam, a déclaré:”L’armée est au service des gens au pouvoir et non des civils, qui ne sont qu’un outil. Mes amis et moi refusons d’être de la chair à canon”.

Roni Lax, un signataire âgé de 20 ans, de Bnei Brak: “Nous sommes solidaires des jeunes ultra-orthodoxes et des jeunes arabes – chrétiens et druzes, dont certains sont actuellement dans une prison militaire”.

Contact pour information:
Dafna Rothstein Landman – 00 522470123 –dafna (point) e (point) r (point) l (arobase) gmail (point) com
Itamar Bellaiche – 00 547484248 –itzbellaiche (arobase) gmail (point) com


-------------------

Voici ci-après leur déclaration:


“Nous, citoyens de l’Etat d’Israël, sommes appelés au service militaire.

Nous appelons les lecteurs de cette lettre à laisser de côté tout ce qu’ils ont toujours tenu pour allant de soi et à reconsidérer les implications du service militaire.

Nous, soussignés, avons l’intention de refuser de servir dans l’armée et la principale raison de ce refus est notre opposition à l’occupation militaire des territoires palestiniens. Les Palestiniens des territoires occupés vivent sous l’autorité israélienne bien qu’ils n’aient jamais choisi de le faire  et n’ont aucun recours légal pour influencer ce régime ou ses méthodes de prise de décision. Ce n’est ni égalitaire, ni juste. Dans ces territoires, les droits de l’homme sont bafoués et des actes définis selon le droit international comme des crimes de guerre sont perpétrés de façon quotidienne. Ceux-ci comprennent des assassinats (exécutions extra-judiciaires), la construction de colonies sur des terres occupées, des détentions administratives, des tortures, des punitions collectives et une répartition inégale de ressources comme l’électricité et l’eau. Toute forme de service militaire consolide le statu quo et, en conséquence, en accord avec notre conscience, nous ne pouvons prendre part à un système qui perpétue les actes mentionnés ci-dessus.

Le problème en ce qui concerne l’armée ne commence ou ne finit pas pas par les dommages qu’elle inflige à la société palestinienne. Elle pénètre aussi la vie quotidienne dans la société israélienne: il façonne le système éducatif, le marché du travail, tandis qu’il alimente le racisme, la violence et les discriminations fondées sur l’ethnie, la nation ou le sexe.

Nous refusons d’aider le système militaire en promouvant et en perpétuant la domination masculine. A notre avis, l’armée encourage un idéal masculin violent et militariste, selon lequel “la force est le droit”. Cet idéal est nuisible pour tous et particulièrement pour ceux qui ne s’y adaptent pas. De plus, nous nous opposons aux structures de pouvoir oppressives, discriminatoires et fortement marquées par le sexe dans l’armée elle-même.

Nous refusons de faire de l’abandon de nos principes une condition pour être accepté dans notre société. Nous avons profondément réfléchi sur notre refus et nous restons fidèles à notre décision.

Nous appelons nos semblables, ceux qui actuellement servent dans l’armée et/ou qui sont réservistes, et le grand public israélien en général, à reconsidérer leur position sur l’occupation, sur l’armée et sur le rôle des militaires dans la société civile. Nous croyons au pouvoir et à la capacité des civils à changer la réalité en vue du meilleur en créant une société plus belle et plus juste. Notre refus exprime cette conviction.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 20 Avr 2014 - 14:37  John Steppes

Grèce : La population de Skouries toujours en résistance

19 février 2014. Forêt de Skouriès, nord-est de Thessalonique, Grèce.

Depuis 3 ans maintenant, la population de la région lutte contre un projet gigantesque de mine d'or de la société Eldorado Gold (Canada) et de son partenaire grec Hellas (la bien nommée). Par des moyens non violents et désobéissants, les habitants tentent de freiner la construction de la mine, qui produira une pollution à la mesure de ses dimensions, et a commencé de causer des dommages importants aux forêts montagneuses de cette superbe région de tourisme et d'agriculture.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 20 Avr 2014 - 14:54  John Steppes

GREENPEACE crée un nouveau pays :
LA REPUBLIQUE GLACIERE

MARS 2014



Des militants Greenpeace plantent le drapeau de la République Glaciaire sur le glacier Olivares, près de Santiago du Chili (Ivan Alvarado / Reuters)

L’ONG Greenpeace-Chili a profité d’un vide juridique pour fonder un nouveau pays, sur 23 000 km² de glaciers vierges de toute souveraineté nationale. L’organisation écologiste compte ainsi sensibiliser à l’importance des réserves d’eau que représentent les glaciers.
“Aujourd’hui, 5 mars 2014, le monde va assister à la naissance d’un nouveau pays. Un pays menacé par des intérêts économiques, qui se dresse pour chercher la protection de ses citoyens”. C’est ainsi que Greenpeace annonçait ce mercredi, dans une pleine page du New York Times, la naissance de la République glaciaire. Effet surprise garanti. La nouvelle République s’étend sur rien de moins que 23 000 km² de glaciers non-reconnus par la législation chilienne, ne bénéficiant donc pas d’une souveraineté déclarée, soit 82% des glaciers sud-américains.

Vide juridique
L’organisation écologiste a profité de ce vide juridique pour s’en emparer, et annoncer dans le quotidien américain que “n’importe quelle personne dans le monde peut devenir citoyen” de la République Glaciaire. De fait, le premier citoyen illustre du nouveau pays a reçu son passeport : il s’agit de Nicanor Parra, l’antipoète chilien, nominé plusieurs fois pour le Prix Nobel de littérature (1995, 1997 et 2000). Un soutien de taille pour la campagne de Greenpeace qui vise à créer une loi pour protéger les glaciers andins et les réserves d’eau qu’ils constituent pour les générations futures. L’organisation a créé un site (RepublicaGlaciar.cl) qui permet à tout un chacun d’obtenir la citoyenneté du nouveau territoire, et d’apporter son soutien pour la création de cette loi. “Lorsque l’Etat chilien prendra en compte cet héritage naturel, la République Glaciaire et ses citoyens rendront ces territoires”, conclut le message de Greenpeace.
Extrait de la pleine-page annonçant la naissance de la République Glaciaire parue dans le "New York Times" mercredi 5 mars



Glaciers menacés par les intérêts miniers
La non prise en compte de ces territoires par l’Etat chilien dans sa législation leur fait courir un grave danger, comme l’a rapporté Matías Asún, directeur de Greenpeace au Chili : “Le Chili est un des rares pays qui n’a pas de loi de protection des glaciers, ce qui a fait des mines la principale menace qui pèse sur eux”, prévient-il sur le site du journal chilien El Mercurio. L’économie exportatrice du Chili repose en effet en grande partie sur les mines de cuivre (36% du marché mondial), d’argent et d’or. 30% des produits exportés par le Chili sont du cuivre. Ces ressources minérales constituent donc un grand intérêt économique pour les entreprises minières, ce qui n’est pas bon signe pour les glaciers, dans un pays où le marché fait la loi.
Ainsi, le projet Pascua Lama, dont l’entreprise minière Barrick Gold a la charge, est fortement contesté par les défenseurs de l’environnement. Ce projet envisage d’exploiter une mine à ciel ouvert au nord de l’Argentine et du Chili, pour extraire de l’or, de l’argent et du cuivre. La méthode d’extraction, qui recourt au cyanure, représente selon Greenpeace un danger de pollution de l’eau des glaciers situés sur le site de la mine : Toro 1, Toro 2 et Esperanza. Selon le directeur de Greenpeace-Chili, ce projet “est connu pour détruire les glaciers. Mais aujourd’hui, il y a même un danger plus important : le projet d’expansion Andina 244 du Codelco [entreprise minière étatique - ndlr], qui envisage la destruction de 5000 hectares de glaciers, ce qui affecterait directement les réserves d’eau de toute la zone centrale du Chili. C’est pourquoi il est urgent de pouvoir compter sur une loi de protection des glaciers”.
Une victoire à portée de main

Greenpeace n’a sans doute pas choisi ce combat par hasard : non seulement il est légitime et urgent, mais en plus la victoire est à portée de main, puisque la solution pourrait venir de l’Etat. “Face à une logique industrielle, l’Etat est souverain, il peut donc choisir la politique qu’il a envie de mener, ce qui est plus compliqué lorsqu’il s’agit de lutter contre le réchauffement climatique, affirme Gaël Durand, chercheur (CNRS) au Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l’environnement (LGGE). Un Etat peut protéger un glacier contre des bulldozers, c’est une question de législation et de lobbying, mais contre le réchauffement climatique, la perspective d’une victoire est plus éloignée”. Une réforme de plus à mettre à l’agenda politique de la nouvelle présidente (de centre-gauche) du Chili, Michelle Bachelet, qui sera investie le 11 mars, et prendra la place du très libéral Sebastián Piñera.

L’initiative de Greenpeace calmera-t-elle les ardeurs des magnats de la mine, et saura-t-elle convaincre l’Etat chilien ? Cela dépendra sans doute de la mobilisation citoyenne. La nouvelle République a d’ores et déjà un drapeau, et des citoyens munis de passeports – les pionniers de la République Glaciaire. Une chose est sûre en tout cas, Greenpeace regorge d’idées pour protéger les réservoirs d’eau de la planète.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 21 Avr 2014 - 19:05  invitée

8 mars 2014
50 jeunes Israéliens envoient une lettre à Netanyahu: “Nous refusons de servir dans l’armée d’occupation”
Ils refusent de faire l'armee!
et qui va defendre les citoyens alors que de tous côtés israel est entouré d'ennemis et que la place des islamistes ne cesse de croître .?
dans tous les pays du monde ils auraient été punis pour désertion  Shocked

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 23 Avr 2014 - 1:31  John Steppes

Ils refusent de faire l'armee!
et qui va defendre les citoyens alors que de tous côtés israel est entouré d'ennemis et que la place des islamistes ne cesse de croître .?
dans tous les pays du monde ils auraient été punis pour désertion
Présenté comme vous dites, c'est juste.
Mais n'oubliez pas que d'une autre ou d'autres façons d'agir est tout à fait possible. Par exemple, et ça peut vous paraître un exemple bizarre ou simplet, agir avec respect face à l'autre (le potentiel ennemi), essayer de le considérer même si les opinions sont différentes, essayer de voir l'humain en lui, l'homme la femme en eux, et même si les ennemis s'en fichent, au bout d'un moment, cela portera ses fruits.
Pas du tout utopique cela car en agissant ainsi, en se mettant en accord avec la présence divine en soi, il y a une harmonie que l'on vit, qui automatiquement se verra chez les ennemis, et dans son propre peuple.
Je prends un exemple concret (certes ancien mais qui peut être d'actualité) : le pharaon Akhenaton.



Pharaon Akhenaton

AKHENATON fut le Pharaon d’Egypte dans la XVIII DYnastie, ayant gouverné de 1370 à 1352 a.C. Sa pensée comme monarque était que le roi d‘Egypte devait préserver l’harmonie du monde.

AKHENATON fut très important dans l’histoire d’Egypte et dans l’histoire de l’humanité. Il a enseigné l’AMOUR et a vécu dans l’AMOUR.

Weigall, auteur d’un livre sur la vie du Pharaon Akhenaton, affirme que “Akhenaton fut le premier homme auquel Dieu s’est révélé comme source de l’amour universel”. L’égyptologue américain Breasted a dit d’Akhenaton: - “Akhenaton était un homme enivré de divinité!”

Akhenaton a écrit le plus beau poème à Dieu, c’est-à-dire, l’Hymne à Aton ou l’Hymne au Soleil. Un de ses titres c’est: -“Celui qui vit dans l’harmonie universelle”. Il montre aux hommes le Chemin de la Lumière, parce qu’ il savait que l’Humanité fatalement devait parcourir le chemin de l’évolution pour atteindre l’Harmonie Universelle.

Il a eu le courage de réaliser la réforme politique, sociale, réligieuse et artistique, et est aussi retourné à des canons d’une époque archaïque, qui a donné origine à l’école d’Héliopolis, dont la divinité était RA, et qui était d’accord avec sa pensée d’AMOUR - JUSTICE - VERITE.
....

Dans le début de son royaume, il idéalise et exécute la construction d’un temple, à Thèbes, ......,  dans le nouveau temple un disque solaire est représenté, dont les rayons finissent dans des mains qui donnent la vie; et le nom du Dieu ATON est mis dans un cartouche. Mais, Akhenaton, pour réaliser sa mission devrait faire construire una ville loin de du Clergé d’Amon, qui s’etait dévié de la religion qu’Akhenaton idéalisait.

AKHENATON inspiré par les idées de son père, AMENHOTEP III, qui avait déjà introduit des modifications importantes pour la mentalité religieuse de son temps prête un hommage officiel à ATON par des constructions a Menphis et a Thèbes, occasion dans laquelle il coupe des prérogatives politiques du clergé d’Amon.

AKHENATON était stimulé par la fermeté des intentions de sa mère, la reine TYI, qui dévouait des préférences pour ATON, au point de donner le nom de “THEN ATON” au bateau qu’élle reçut comme cadeau du pharaon AMENHOTEP III, ( “Le "Splendeur d’Aton”)

AKHENATON était appuyé par son épouse aimée , la reine NéFERTITI, qui lui a prêté sa collaboration, puisque les deux luttaient ensemble pour rendre l’Egypte une nation d’amour et de paix, comme symbole de l’harmonie universelle.

Ainsi, AKHENATON a commencé la concrétisation de ses idéaux, avec la construction de la ville d’AKHETATON, pour cultiver dans le coeur du peuple les sentiments d’amour, justice et vérité, qui sont les soutiens capables de conduire l’évolution de l’humanité.

Akhenaton permit l’entrée du peuple dans le Temple de la nouvelle cité, pour que tous participent de la vie avec ATON, sous la direction d’un nouveau clergé qui vibrait dans l’amour d’ATON. Ceux qui vivaient à Akhetaton apercevaient la félicité du peuple puisque tout le monde travaillait en harmonie dans chaque secteur de la vie, en formant une société idéale qui vibrait dans l’Amour.

Akhenaton invite l’homme à participer avec tout ce qui vit et à révérencier la nature dans toute sa splendeur, en contemplant la beauté des fleurs, le mouvement rythmique de l’eau de la rivière,, le sifflet du vent dans le désert, la gaité des oiseaux qui chantent, les étoiles scintillantes dans le ciel, l’épanouissement d’une nouvelle vie, les mélodies exécutées au sons de la harpe, enfin, en reconnaissant Dieu en tout et participant consciemment dans l’ouvre de son amour.
J'ai lu quelque part (hélas je ne l'ai pas retrouvé) qu'Akhénaton avait fait demander, lorsque des soldats furent fait prisonniers, de bien les traiter et bien les nourrir. Il refusait toute forme de maltraitance.

Tout cela (de quelque façon que ce soit et suivant notre époque) est faisable mais demande de la patience (tenir bon devant cet engagement pris), du courage, de la volonté et de la persévérance. Les gens, plus qu'on ne pense, sont prêts à cela... de cela je suis absolument sûr !!!

D'autres écrits :

Un monarque de paix et de conciliation

Akhenaton composa de nombreux poèmes à la gloire d'Aton. Il adressa de nombreuses odes au Dieu qu'il vénérait et qui régnait sur toute la création, sans distinction de races ou de croyances. Il le chanta et le célébra dans de nombreux hymnes en ces termes :
« C'est toi qui fais grossir le foetus dans le ventre des femmes et qui crée les fluides vitaux chez l'homme. C'est toi qui donnes la vie à l'enfant dans le sein de sa mère, qui le consoles pour qu'il n'y pleure pas... Qui donne le souffle pour animer tout ce qu'il a créé ? Quand le poussin dans l'oeuf gazouille en sa coquille, tu lui donnes le souffle qui lui maintient la vie ; et tu lui crées sa propre fin, de dedans l'œuf».

«Comme tes oeuvres sont multiples ! Elles sont mystérieuses aux yeux des hommes, 0 Dieu Unique, comme celui qui n'a pas son pareil. Tu as façonné la terre selon tes désirs quand tu n'étais pas .seul... les terres de Syrie, de Nubie et d'Égypte. A chaque homme tu fixes sa place et tu satisfais ses besoins. Chacun reçoit sa subsistance et ses jours sont comptés. Leurs langues sont diverses dans la parole et semblables dans leurs inclinations ; et leurs couleurs sont différentes car tu as distingué les nations».

Extraits du Grand Hymne à Aton.

En parcourant ces lignes, on observe son souhait d'entraîner son peuple dans l'amour de l'humanité entière, loin du racisme et de la xénophobie. A l'évidence, Akhenaton fut un grand humaniste au sens moderne du terme. Il fut un roi pacifique et dévot, un modèle peu conforme aux clichés traditionnels que laissèrent ses prédécesseurs comme ses successeurs...

Néfertiti partagea une partie des tâches sacerdotales de son époux qui jusque là n'avaient été réservées qu'aux seuls monarques.

On sait que la mère d'Aménophis IV, Tiyi eut une influence considérable sur la politique de son mari et aussi sur celle de son fils. De la même manière, Néfertiti se trouvait à un poste clé de l'autorité. Elle était omniprésente aux côtés de son époux. Avec ses filles, elle assistait à tous les rites.

On ne connaît rien des circonstances de son décès mais il est probable qu'il fut tué (peut être empoisonné) par les autorités religieuses désireuses de rétablir le pouvoir d’Amon-Rê.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 23 Avr 2014 - 22:34  pat

Je comprends parfaitement que des jeunes gens puissent être écœurés de voir le dénuement dans lequel les palestiniens des territoires occupés se trouvent. La construction de murs au milieu de champs palestiniens, la colonisation faite par les juifs est indigne d'une population qui par ailleurs a été si opprimé au cours de son histoire.

Assurer la défense de son pays par l'oppression d'un autre ne peut conduire qu'à des résultats catastrophiques.
Je ne nie pas qu'une partie du monde arabe voudrait l'éradication pure et simple d’Israël.
Cependant il ne me semble ni juste, ni profitable au nom de cet état de fait de mener une politique de surenchère. Un jour ou l'autre Israël va payer cette erreur, comme nous avons payé l'erreur d'humilier trop les Allemands après nos victoires sur eux.
Il est légitime que les deux pays puissent vivre sur la terre de leurs ancêtres, sans que l'un d'entre eux n'opprime l'autre.

Si on croit ne pas pouvoir faire autrement, ou si on ne veut pas essayer de faire autrement, alors c'est la loi du plus fort qui fait office de loi. Dans ce cas, il ne faut pas s'étonner d'avoir contre soi l'opinion internationale et aussi certains ressortissants épris de justice et de démocratie véritable.

Quand les gens d'une même nation ne sont pas d'accord sur la conduite à tenir par rapport à ceux qui sont sensés être ses ennemis, il est temps, alors, que l’État revoit son idéologie avant la catastrophe.

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 22:57  Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum