Spiritualités

Pâques à travers le temps (2ième partie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pâques à travers le temps (2ième partie)

Message  pat le Ven 25 Avr 2014 - 7:15


* Les apocryphes


Paradoxalement ce sont dans les évangiles apocryphes de Philippe et de Thomas que la notion de Royaume est la plus claire. Ils traitent  essentiellement du dévoilement de ce Royaume.
L’Évangile de Philippe qui a été écarté par les Pères de l’Église nous donne une bien étrange affirmation et un éclairage inattendu au sujet de cette mort et de cette Résurrection du Christ:

« Ceux qui disent que le Seigneur est d'abord mort
et qu'il est ressuscité ensuite se trompent,
car il est d'abord ressuscité, il est mort ensuite.
Si quelqu'un n'est pas d'abord ressuscité, il ne peut que mourir.
S'il est déjà ressuscité, il est vivant comme Dieu est vivant »
(Évangile apocryphe de Philippe XXI, 1/5)

ou encore dans le même évangile :
« Ceux qui disent qu'on va d'abord mourir et ressusciter ensuite, se trompent.
Celui qui n'est pas ressuscité avant de mourir ne connaît rien, il mourra ».

Voilà qui donne bien à réfléchir sur le Royaume et sur la Résurrection de Jésus....

Thomas qui ne parle ni de la passion, ni de la résurrection a bien compris lui aussi toute la complexité spirituelle du Royaume enseigné par Jésus notamment l'importance de la connaissance de soi, d'un certain éveil à soi, et de l'effort pour retrouver cette filiation divine en soi dès cette vie.
Logion 3 :
Jésus a dit :

« Si ceux qui vous guident vous disent: voici, le royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront; s'ils vous disent qu'il est dans la mer, alors les poissons vous devanceront. Mais le Royaume est à l'intérieur de vous et il est l'extérieur de vous. Quand vous vous serez connus, alors vous serez connus et vous saurez que c'est vous les fils du père le Vivant. Mais s'il vous arrive de ne pas vous connaître,alors vous êtes dans la pauvreté, et c'est vous la pauvreté. »
Ou encore toujours dans l’Évangile de Thomas, cette affirmation très explicite qui rejoint celle de Luc : 
À ses disciples qui lui demandaient quel jour le Royaume viendrait, Jésus répondit: « Ce n’est pas en guettant qu’on le verra arriver. On ne dira pas : le voici, il est ici ! ni : voici le moment ! Le royaume du Père s’étend sur la terre, mais les hommes ne le voient pas. » (Logion 113)
Nous sommes loin d'un Royaume récompense et loin du salut enclenché par un sacrifice suivi d'une résurrection. On peut donc conclure qu’un Homme bon est déjà dans le Royaume du Père.

En annonçant le Royaume, Jésus savait de quoi il parlait. La façon dont il s’isole pour s’adresser à son Père, la communication qu’il semble avoir avec lui, les différents événements de sa vie témoignent d’une relation étroite avec le Père. Jésus réalise sa divinité dès qu'il devient bon, dès lors il est déjà dans le Royaume qu’il annonce.

La Victoire sur la mort c'est une victoire qui commence quand on décide de la faire commencer.
Aucune Parole , même divine ne peut décrire ce Royaume. Ce Royaume n'existe pas en dehors de notre réalisation personnelle. Il n'existe pas en dehors de nous. Il est la création que nous façonnons chaque jour, en relation directe avec le divin.
Jésus n'a pu en définir que les contours. Jésus, comme les autres y entre seul, il reçoit pour lui seul, la marque de filiation donnée par le Père qui l'a fondu en lui. La rédemption c'est celle que son témoignage a suscité dans le cœur de ceux qui l'ont écouté et qui a sa suite se sont changés et sont entrés dans la même filiation divine.



*C'est ce leitmotiv qui parcourt tout l’Évangile donné à Arès.


( c'est ce que je commenterai en 3ième partie)

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum