Spiritualités
ouvert à tous

Ce forum qui porte le nom général de "Spiritualités"

permet à chacun de témoigner de la sienne.

N'hésitez pas à parler de votre foi ou de votre humanisme.
En tant qu'invité, sans vous inscrire,
vous pouvez poster un message dans "Invités, visiteurs, vos réflexions"

Chacun d'entre nous est porteur de divin et donc porteur d'étincelles de vérité.
Si nos croyances nous portent à plus de fraternité et de bonté,
alors il n'est pas inutile de les partager.
C'est ainsi que nous nous approcherons de la "Vérité" dont Dieu seul a le monopole.


______________________________________________________________________________________________________


Déc.2018

La vérité n'est partageable que partiellement car elle avant tout expérience personnelle. Avant d'en partager l'essence, elle est vécu d'abord de l'intérieur.



février 18

Il faut se rappeler que le mal n'est pas venu des religions dont l'enseignement est l'amour du prochain, mais du système religieux,celui qui produit l'esprit de clocher ou de minaret, entrainant division, compétition et finalement haine et rejet.




Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 1899
Date d'inscription : 31/07/2007
Voir le profil de l'utilisateur

Avril-Mai 14

le Jeu 21 Aoû 2014 - 7:58
8 avril 14
Jésus est un libérateur de préjugés. Il nous invite a faire lever la pâte spirituelle qui repose en nous.
C'est dans sa vie, dans le récit qu'en font Matthieu, Marc et Luc que nous trouvons l'enseignement de Jésus, pas dans sa Passion et sa Résurrection, même si ces événements viennent parachever l'image que nous avons de lui.
Paul parle peu de l'enseignement de Jésus et privilégie plutôt la Passion et la Résurrection pour en faire la symbolique d'une nouvelle religion que Jésus ne semble pas avoir envisagée
.


19 avril 14
...ils furent touchés de la crainte ravie de ceux qui, dans un instant de beauté ou d'amour, lié par un mutuel émerveillement, se regardent au fond de l'âme et se parlent sans mots, comme ils ne sauraient le faire à d'autres moments.
Car l'esprit de l'homme est aveugle et muet, sauf lorsque Dieu le touche du doigt et éveille dans l'hiver de la chair, le printemps de son immortalité.
(Fontaine, Charles Morgan)



26 Mai
Retirer sa casquette, son bonnet, ou tout autre chapeau pour saluer d'autres personnes est un geste d'une autre époque.
C'était pure convention. On aurait pu tout aussi bien relever ses chaussettes, pour dire bonjour à la dame, comme on disait autrefois aux petits enfants.
Aussi conventionnel que peut paraître ce geste, il est cependant, très empreint d'humanité. En se découvrant devant l'autre, on manifestait sa non violence, son désir d'être en paix avec lui. On se livrait à lui, on ôtait ce qui pouvait nous dissimuler à son regard, on se « découvrait » justement.
Alors un rapport de confiance pouvait s'établir. Il n'y a plus que de très vieux messieurs à faire ce geste élégant et courtois.
En perdant toutes ces petites conventions qui témoignaient d'une certaine élégance physique, j'ai bien peur que nous perdions aussi l'élégance du cœur.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum