Spiritualités

MASCULIN et le FEMININ sont en tout Etre Humain

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

01082015

Message 

MASCULIN et le FEMININ sont en tout Etre Humain




J'ai saisi assi,ta au lieu de assunta

--------------------

Conscient-Subconcient = Masculin-Féminin

* Le MASCULIN et le FEMININ se trouvent en chaque être humain.

* Le Masculin est aussi nommé "conscient" (ou "principe mâle") et le Féminin est aussi nommé "subconscient" (ou "principe femelle", "inconscient")

* Toutes les religions - sur lesquelles toutes les traditions et les systèmes politiques sont calqués - valorisent prioritairement le masculin dans toutes les enceintes de vie des Hommes (H=hommes et femmes). Parce que, souvent par ignorance ou bien par refus de le reconnaître, l'aspect féminin intérieur n'est pas compris, n'est plus reconnu, et est souvent rejeté, alors la dysharmonie entre le masculin et féminin intérieurs rejaillit à l'extérieur.

* Et l'humain se retrouve alors =

- Intérieurement en dysharmonie en lui-même (dû à cette confrontation qu'il crée entre son féminin et son masculin intérieurs, guerroyant ainsi contre lui-même), cela le déstabilise personnellement sur tous les plans : sociétal, psychologique, relationnel, etc., lui créant diverses souffrances

- Extérieurement en dysharmonie avec lui-même donc avec les autres, cela complique son existence et celle des autres, et provoque et/ou entretient toutes sortes de maux et diverses violences (domination, mensonges, méchancetés de toute sorte, haines, infériorisation-chosification-dévalorisation de tout ce qui a trait au féminin), ... et à l'extrême des guerres.

* Cette dysharmonie intérieure amène alors à l'extérieur des attitudes dominantes ou infériorisantes, des mauvaises interprétations de toutes sortes et crée des relations compliquées, complexes entre tous les Hommes (H= hommes et femmes).

* Cette dysharmonie perturbe particulièrement l'entente entre l'homme et la femme parce que faussant leur image initiale, témoignant du refus (le plus souvent pour certains hommes) de valoriser, laisser exprimer leur propre féminin intérieur...

* La femme a été la plus touchée par cette dysharmonie, l'attitude des religions l'ont démontré hier et continue de le démontrer aujourd'hui, en laissant une trace toujours vivace de visions et préjugés négatifs et de condamnations arbitraires à son égard (sur tous les plans = physique, psychologique, sexuel, mental...), trace qui continue de rejaillir à travers les traditions et les sociétés.

* Il est urgent que l'homme tout comme la femme apprennent à se connaître et à (re)harmoniser, unir, leur masculin et féminin en eux-mêmes pour dépasser les souffrances et contradictions qui les freinent et souvent les rabaisse.

* Cette harmonie retrouvée en eux-mêmes fera arrêter tout chaos extérieur !! Car l'extérieur (ce qui se passe dans le monde) est le reflet de ce qui se passe à l'intérieur de tous les Humains.

* La Vie va de l'intérieur vers l'extérieur (jamais le contraire), alors l'harmonie intérieure des Hommes (H= hommes et femmes) fera jaillir l'harmonie extérieure, amenant ainsi un monde heureux, épanoui et lumineux..., un monde divin à l'image des Hommes intérieurement harmonisés en eux-mêmes...

-----------------------------------------

* En se connaissant lui-même ou elle-même, l'homme et la femme découvrent ce qu'ils ignorent le plus souvent, ce que leurs parents et éducateurs ignoraient pour la plupart, ils découvrent chacun leur puissance intérieure mais surtout leur respectif aspect masculin et féminin en eux-mêmes qu'ils doivent connaître, rééquilibrer intérieurement pour vivre extérieurement dans l'harmonie et la paix..[/b]

* Ces aspects - masculin et féminin - sont innés en tous les Hommes (H=hommes et femmes). Harmonisés, ils sont source de paix, de force, de joie... à l"intérieur et simultanément à l'extérieur d'eux-mêmes. Ce paradis, tant rêvé, parlé, nommé, n'est en fait que l'harmonie retrouvée en tout Homme rejaillissant à l'extérieur de lui.

* Le côté masculin en tout Homme (appelé aussi "conscient" ou "principe mâle") représente les cinq sens objectifs de l'Homme. Ses cinq sens, dont l'Homme doit connaître leur fonction respective, l'aident à comprendre, à ressentir et à agir par rapport au monde et à lui-même. Ses cinq sens lui permettent d'acquérir des connaissances, des capacités et des aptitudes pour s'épanouir et pour être acteur créatif dans le monde. Ce côté masculin doit être en phase avec le côté féminin.

* Le côté féminin en tout Homme (appelé aussi "subconscient", "inconscient" ou "principe femelle") représente tous les sentiments (ou émotions), la sensibilité, les qualités spécifiques et innées à chacun (bonté, amour, non-jugement, pardon du coeur, aimer chercher à comprendre son frère humain, etc...), les pensées, l'imagination, la vision intérieure, la création, etc... Ce côté féminin doit être en phase avec le côté masculin.

Cette blessure de la division du masculin et féminin, en tout homme et toute femme - particulièrement la coupure féminine en les hommes - est le fait de cette coupure dès l'humanité adamique nommée "Adam".

 [size=16]* Il est important de rééquilibrer cette part de masculin et de féminin en chacun de nous, parce que cela fera jaillir un processus qui nous fera prendre conscience de nos vraies valeurs, de notre vraie dimension spirituelle et cosmique et rétablira des relations équitables et équilibrées entre l'homme et la femme extérieurs (renversant dans certains cas extrêmes des relations douloureuses). Ainsi seront revaloriser et prioriser les dimensions vitales des Hommes, dimensions pleines et heureuses.[/size]

* Cette Harmonie retrouvée nous rendra pleinement co-créateurs avec l'Energie Divine et nous fera dépasser la loi de cause à effet pour devenir acausale.

* Actuellement - Le monde patriarcal refoule, refuse ou nie son féminin intérieur, privilégiant seulement son mental, sa force physique, son intellect. Le féminin de l’homme (certains hommes pas tous !!) est blessé car il est interdit et méprisé (ne pas montrer ses émotions, ne pas pleurer, ne pas être sensible, etc...).

* En refoulant son féminin intérieur, l’homme génère en lui un déséquilibre douloureux qui fausse toute sa structure dimensionnelle divine infinie. Il transfère ce refus du féminin à l'extérieur de lui, l'amalgamant avec le féminin extérieur qu'il rudoie parfois et à qui il reproche inconsciemment ses erreurs. Ce grand déséquilibre le condamne à la dépendance affective ou à la violence irrépressible des émotions, qu’il croit compenser par la séduction ou la sublimation, au pire par la violence.

* Devant le déséquilibre de l'homme, la femme est poussée à valoriser davantage son féminin. Son masculin quant-à lui est plus ou moins étouffé et cela la pousse (de son propre gré ou par la culture/tradition) à remettre son pouvoir naturel inné à une autorité extérieure (ici l'homme), prétendument autant pour sa sécurité que pour sa propre reconnaissance et expression. Cette attitude lui fait (ou risque de lui faire) opposer son féminin voire le refuser, et l'amène parfois à condamner les autres femmes ne se comportant pas comme elle (cf. les femmes entièrement voilées en sont un exemple flagrant).

* La femme, tout comme l'homme, doit ré-harmoniser son côté masculin et son côté féminin en elle. Alors elle passera d'un rôle effacé et soumis à un rôle créateur et dynamique, qui redonnera envie à l'homme de se reconnecter à son féminin intérieur.

Essence divine du Féminin intérieur

* La représentation dans toutes les religions, du dieu mâle fait à l'image de l'homme, a fait nier l’essence divine du féminin intérieur. Ce féminin intérieur que l'homme (pas tous heureusement !!) depuis la nuit des temps refoule, juge coupable de tous les maux et assujettit croyant ainsi mieux le maîtriser - cette vision fausse et manichéenne de son féminin intérieur est projetée, amalgamée sur le féminin extérieur que représente les femmes.

* Cette vision ancestrale met l’humanité en position d’immaturité, incite à la culpabilité et à l’impureté du féminin et à la valorisation de la domination du masculin.

* Ce masculin et féminin intérieurs doivent être en harmonie, unis en l'Homme, afin d'amener l'équilibre dans le monde extérieur.
Pour cela =


- L'Homme doit être maître de son féminin intérieur (= "subconscient") = savoir quelles pensées et émotions, y sont déposées, car le féminin intérieur fait surgir dans l'existence la pensée la plus dominante, qu'elle soit positive ou négative. L'Homme doit être vigilant et faire le choix que seuls les bonnes pensées et les sentiments (ou émotions) positifs règnent ici.



- C'est par l'intermédiaire de son masculin intérieur (= "conscient") que l'Homme choisit, contrôle, gère, domine ses pensées, ses paroles, ses émotions qu'il désire voir réaliser dans son existence...

* En cela le "masculin" (ou "conscient") domine bien le "féminin" (ou "subconscient"). Ce n'est pas l'homme (extérieur) qui doit dominer la femme (extérieure) comme cela a été interprété littéralement durant des siècles jusqu'à aujourd'hui, mais c'est le "principe mâle" (= la décision consciente de l'Homme) qui doit être maître du "principe femelle" (= les pensées et émotions qui créent son existence).

* La dysharmonie du Masculin et du Féminin en chaque Homme (hommes et femmes) provoquent un chaos intérieur qui se répercute à l'extérieur ; réciproquement le chaos extérieur du monde est le reflet de nos propres chaos intérieurs.

* Fort heureusement tout Homme est tout à fait capable de transformer toutes ses erreurs et mauvaises interprétations, en apprenant à se connaître en profondeur. Rien n'est irrémédiable puisque des attitudes et comportements ont déjà commencé à changer ici et là, donnant la vision d'un possible monde harmonieux.

Féminin Sacré en chaque Humain.

* Certains prophètes comme Jésus, Mahomet et d'autres plus anciens, et certaines prophétesses comme Myriam soeur de Moïse, Judith, Houldah, Débora, et d'autres, ont retrouvé cette unité en eux (union du masculin et féminin en eux). Ils ont compris que le Féminin en tout Homme (H= hommes et femmes) est Sacré car il contient tous les dons et tous les attributs de la Source Divine (Dieu, Allah, etc...) offerts à l'Humanité, posés sur leur coeur.

Jérémie 31,32 - Je mettrai ma loi au dedans d'eux, Je l'écrirai dans leur coeur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple...
* Ils ont compris que ce féminin intérieur n'est pas à être refoulé mais à être reconnu totalement et ré-harmonisé, uni avec le masculin intérieur = ces "épousailles intérieures" dont parle Annick de Souzenelle pour créer ce "nouvel Homme" que nous sommes appelés à devenir (ce que Carl Gustav Jung appelle "l'enfant intérieur"), ou bien dit autrement,

* Le féminin intérieur ré-harmonisé, uni avec le masculin intérieur, permettra de faire surgir cet Etre Divin que nous sommes appelés à devenir, et qui extérieurement, sera visible dans notre corps et effectif dans le monde !!

* Chaque homme et chaque femme sont appelés aujourd'hui, à se connaître réellement et à rééquilibrer intérieurement leur masculin et féminin, afin de vivre extérieurement, en harmonie et refléter un monde changé.

Annick de Souzenelle = "Le FEMININ, la féminité, représente le côté inconscient qu'Adam (l'Humanité) doit connaître et apprendre à équilibrer avec son conscient.
L'inconscient est le côté féminin de l'Homme (homme et femme), son conscient son côté masculin. L'homme et la femme ainsi définis, sont en chaque Humain.
... Il ne s'agit pas d'une côte évidemment. En Hébreu le texte se traduit par "De l'autre côté d'Adam" ce que nous appellerions aujourd'hui l'inconscient, cette partie de nous au potentiel inouï."

Citation du Site "clés point com"

N.C. : En tant que femme comment vivez-vous le péché dont Eve s’est rendue coupable et qui fût, nous ne pouvons le nier, le début d’un net ostracisme pour la femme ?
A. de S. : Cette Ève qu’on a dit saisie par le serpent n’est pas la femme ; elle est le premier féminin de la Bible, Isha, côté ombre qu’Adam a reçu l’ordre de garder et de cultiver ; notre inconscient, en fait. C’est lui qui, chaque jour encore est saisi par le serpent avant même que nous le sachions, et souvent sans que nous ne le sachions jamais ! Adam chassé de son Eden intérieur et retourne vers l’exterieur ne connaît plus que la femme biologique appelée Ève. Le mariage entre l’homme et la femme est une vie d’accomplissement renvoyant à la nécessité du mariage intérieur de chacun. La vie monacale est une autre voie, mais le rejet de la femme dans un certain type de monachisme me semble une déviance. En tout état de cause, il ne peut exclure le féminin intérieur hors duquel il n’y a pas de salut.

N.C. : L’image de la femme stérile revient souvent dans la Bible, que signifie-t-elle ?

A. de S. : La stérilité qui affecte dans un premier temps la plupart des femmes de la Bible, c’est la stérilité intérieure. Pour les hébreux, faire le fils, c’est faire le fils intérieur. Dans le mot hébreu qui signifie "stérile", on retrouve la notion d’"essentiel". Cette stérilité est là pour faire prendre conscience que la vraie fécondité n’est pas dans l’enfant extérieur. Le drame de l’humanité, c’est de se satisfaire de ses fils biologiques.

N.C. : Mais toutes les instances sociales et religieuses n’ont-elles pas prôné que le but de la vie est dans la procréation et le mariage ?

A. de S. : Ces données ont des conséquences dramatiques et ont fait oublier à l’homme ce qu’est authentiquement l’être "religieux" : celui qui se relie au fils intérieur. Là est la vraie maternité. Le monde des serviteurs et des esclaves dans la Bible est fécond tout de suite, car biologiquement fécond, comme tout animal.

N.C. : Il est dit aussi dans la Bible que "la femme stérile est belle", ce qui peut surprendre...

A.de S. : La femme stérile, c’est l’humanité, l’Homme du 6e jour que nous sommes. L’Homme du 6e jour est analogue à l’arbre qui est encore sous terre. Il prend le "sous terre" pour la lumière. Sa vocation à ce moment-là est de planter ses racines. Il ne peut à ce stade porter son fruit. Mais cette étape de sa stérilité est essentielle. C’est le travail de germination des profondeurs. Il y a donc une nécessité de la stérilité pour atteindre à la beauté qui naît de la transformation intérieure. En ce sens, ces femmes stériles, appelées à être rendues fécondes par le souffle divin, sont belles. La beauté, l’harmonie du monde dépend de ces épousailles avec le féminin.

N.C. : Et le masculin dans tout cela ?

A. de S. : Il est indispensable ; il n’y aura pas d’enfantement sans lui. Être mâle, pour l’homme comme pour la femme, c’est être celui qui se souvient de son inaccompli, c’est donc être conscient de sa faiblesse ! Il doit se souvenir de cette réalité intérieure qui est à la fois son futur et son passé : la Adamah, la mère intérieure qui est là avant Adam et qui recèle le noyau de son être. C’est cette mère que nous avons à épouser pour devenir l’homme accompli. Tous les mythes le disent.

assunta

Messages : 387
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum