Spiritualités

CACHEZ CE FEMININ QUE JE NE SAURAIS VOIR !!!

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

06082015

Message 

CACHEZ CE FEMININ QUE JE NE SAURAIS VOIR !!!




Le voile intégral ou quasi intégral
est l'aspect visible du problème invisible
en chaque Homme (H= hommes et femmes)

* Ces femmes voilées témoignent inconsciemment que l'Homme (hommes et femmes) est non seulement coupé de son féminin intérieur, mais le réfute, le refuse ici complètement... Le voile intégral ou quasi intégral est l'aspect visible du problème invisible en chaque Homme (H= hommes et femmes).

* Refuser ou lutter contre ces femmes voilées dans les sociétés, ne résoudra aucun problème, car le problème n'est pas social (ce n'est que l'effet ici) mais il est ontologique (la cause réelle).

* Le choc des personnes devant un être humain entièrement voilé, se comprend malgré tout =

- d'une part parce que l'Homme (hommes et femmes) se trompe entièrement que ce soit par des mauvaises interprétations du texte (voir l'interview du Professeur Mahmoud Azab) ou bien par des mauvaises compréhensions profondes, ontologiques (masculin et féminin en soi),

- et d'autre part parce que l'image de la femme est complètement bouleversée puisque totalement niée, dévalorisée. Car refuser le féminin intérieur, est refuser par extension la Femme extérieure. De même voiler la Femme est voiler le féminin intérieur que certains hommes refusent de reconnaître ou nient en eux.

* Beaucoup d'Hommes (hommes et femmes) n'ont pas fait ce lien entre le féminin intérieur et la Femme parce qu'ils ne regardent que l'aspect physique extérieur.

* Les hommes comme les femmes peuvent se tromper et se croire dans la vérité. Et ici, inconsciemment ou pas, par ignorance le plus souvent, sous prétexte du texte coranique, les femmes soutiennent les fausses croyances des hommes sur l'image qu'ils se font du féminin intérieur en eux, qu'ils ne veulent pas connaître, ignorent ou refusent le plus souvent.

* Mais ils oublient que rejeter le Féminin intérieur et par extension le féminin extérieur (en le voilant = pour ne pas le voir) que représentent les femmes, est rejeter l'apport sacré que la Source Divine a mis dans chaque Homme (H= hommes et femmes)...

* Si porter le voile pour ces femmes est un choix religieux, personnel, mûrement réfléchi (accepter alors la difficulté de trouver un emploi par ex.), et si ce choix n'est nullement imposé - imposé par leur famille, tout comme nullement imposé dans les différentes sociétés où elles vivent - alors leur choix ne devrait poser aucun problème. Bien qu'elles sont amenées elles-aussi à réfléchir sur cela !

* Malgré tout, ces femmes voilées sont aussi appelées à dévoiler leur propre aspect ontologique : leur connaissance et/ou acceptation de leur féminin en elles, car en voilant leur corps elles voilent, refoulent aussi leur féminin intérieur, se faisant complices de la croyance erronée et malsaine des hommes, ayant jetée l'humanité dans des rapports de force que Dieu ne veut nullement !!!

* De la même façon ces femmes voilées sont aussi nos miroirs, à nous occidentaux, à travers lesquels se reflètent notre propre coupure intérieure avec la puissance divine en nous, notre refus ou difficulté à nous reconnecter à notre féminin intérieur ; coupure intérieure qui crée à l'extérieur de nous - sur le féminin extérieur que représentent les femmes - toutes sortes d'injustices, d'imperfection, de souffrances, dans toutes les enceintes de la vie.

* Condamner ces femmes est aussi nous condamner. C'est l'aveugle qui condamne un autre aveugle.

* Chaque humain (ici oriental et occidental et par extension tous les Humains) doit apprendre à se connaître en profondeur, à retrouver l'unité en lui, à se ré-harmoniser en unifiant masculin et féminin en lui, pour que ce monde ne soit plus chaos, séparation, dysharmonie, contraire à notre divinité profonde, mais pour que ce monde soit représentatif de force vie, joie et bonheur pour lesquels nous sommes créés !!!






Des vêtements sombres de nos sœurs musulmanes - Par Annick de Souzenelle

Aujourd’hui, Burqa et Niqab ont fait irruption dans nos pays occidentaux et font la une de nos journaux. Les uns s’indignent , les autres tolèrent, des lois se dressent, interdisant ici, posant des limites là, provoquant des réactions plus ou moins violentes.  
Bref, un problème se pose avec lequel on est mal à l’aise et qui, surtout, comme beaucoup d’autres, est traité dans les limites de sa réalité observable, sans que l’on se donne la peine d’entrer au cœur de ce qu’il signifie. 

Car tout évènement insolite dans la vie de chacun est un face à face qui renvoie à une problématique intérieure et demande à être traité par l’intérieur.

Il en est de même pour le collectif.

Nous sommes devant un évènement qui nous parle. 

Ces femmes voilées, voire revêtues de vêtements les plus sombres même si elles ne le savent pas, nous parlent. 

Elles sont l’expression d’un inconscient collectif, le féminin de nos profondeurs, totalement bloqué, non « épousé », qui hurle la souffrance de sa stérilité. 

Les physiciens de physique quantique connaissent aujourd’hui l’existence du « Réel voilé » de toute chose.

En l’Homme il est admirablement décrit dans les mythes qui ne parlent que de l’Homme intérieur et donc de son autre « côté » - qui n’a jamais été une « côte » de laquelle est créé la femme - mais de ce côté de nous encore inconnu, mystérieux, riche d’un potentiel inouï et lourd du noyau informateur de son devenir.

Cette information invite l’Homme – tout être humain – à pénétrer cet autre côté de lui, à « épouser » ce féminin voilé, intérieur à lui, pour en intégrer les énergies et le conduire à un autre niveau de conscience, c'est-à-dire à faire émerger en lui et àl’extérieur de lui, un autre niveau du Réel, une autre dimension de la vie.

Ces énergies non épousées se retournent en violences contre nous : maladies, meurtres, accidents, tragédies. 

Ignorant ce « plus être », nous compensons par une accumulation de l’avoir, mortifère. 

Nos sœurs orientales posent un problème qui, bien sûr, en lui-même, relève d’une culture qui devra, comme la nôtre, s’approfondir... mais ce qui nous est demandé à nous, c’est de l’appréhender avec un regard autre que celui de la culture. 

Il s’agit du regard qui voit en la femme orientale l’objectivation du féminin situé à l’orient de notre intériorité ; et dans les voiles obscures qui la recouvrent, l’opacité de ce pôle de notre être tenu prisonnier au fond de sa geôle, incapable de délivrer sa richesse.
Ces vêtements sombres tomberont d’eux-mêmes le jour où nous nous retournerons vers cet autre « côté » de nous, celui qui détient la réponse à nos misérables problèmes d’aujourd’hui et la promesse de notre royauté ! 




assunta

Messages : 383
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum