Spiritualités

Plateforme interreligieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Plateforme interreligieuse

Message  pat le Sam 30 Jan 2016 - 17:55

Un courrier envoyé par l'omnium des libertés, du 14 janvier fait état d'une organisation suisse, le CLMS présentée ici par son président jean-Claude Kolly.
Je fais un copier/coller de quelques extraits fournis par l'Omnium des Libertés.

CLIMS = Centre de Liaison et d’Information concernant les mouvements spirituels.

Après quelques années durant lesquelles le CLIMS a dû promouvoir et défendre la liberté religieuse, la situation pour les NMR s’est assagie. Il n’y a pas de quoi en être fier, c’est simplement que depuis le 11 septembre 2001 un autre bouc émissaire a été trouvé : ce sont les musulmans.
Nous continuons d’observer les réactions des différents acteurs : les autorités, les médias, les groupes et les individus et à chercher la mise en place d’un modus vivendi orienté vers la paix religieuse. Il nous est donc possible de promouvoir, de pratiquer et d’enseigner le dialogue interreligieux. Nous prenons part à différentes conférences ou congrès organisés par des NMR ou par d’autres confessions. Je me suis rendu avec un collègue au congrès mondial sur la miséricorde à Rome, organisé par l’église catholique il y a 3 ans. Nous avons eu la surprise d’être les deux seuls suisses à y prendre part. A cette occasion nous avons pu nous entretenir avec le cardinal Schönborn qui nous a dit « Dans quelque temps, l’église deviendra aussi une minorité religieuse ».

Le Fondateur du CLIMS : Jean-Claude Basset.
«La foi n’est pas un long fleuve tranquille. Je n’ai pas eu de crise fondamentale, mais j’ai eu des remises en question. L’ouverture aux autres religions m’a obligé à réfléchir à ce qui était essentiel dans la mienne. Je considère que je fais du tort à ma propre foi si je ne respecte pas les autres religions.»
... Il arrive à Genève en 1980, où il devient pasteur aux Avanchets. Il continue en parallèle à étudier et obtient une bourse pour une année à Harvard en 1983. De plus en plus, il organise des rencontres entre représentants de différentes religions. En 1992, il formalise ces rassemblements en créant la Plateforme interreligieuse. «Je me suis dit qu’à Genève, ville internationale, il était impossible de ne pas créer des passerelles entre les différentes religions!»
Des sectes ont assez vite demandé à en faire partie mais n’étaient pas les bienvenues. Le pasteur brise un tabou en fondant le Centre de liaison et d’information concernant les mouvements spirituels (CLIMS), afin de permettre d’établir aussi un dialogue entre les différentes sectes ainsi qu’une aide aux victimes. Son brillant parcours universitaire l’amène à être chargé de cours à l’Université de Lausanne en 1996. A la retraite depuis un an, Jean-Claude Basset réfléchit toujours sur le monde et se désole de l’état actuel du dialogue interreligieux. «Chacun s’est formé une carapace. On n’est pas au bout de cette période de fanatisme et de rejet de l’autre, mais je suis persuadé que ça va changer. Je suis peut-être naïf, mais je pense que l’éducation est une voie royale pour la compréhension mutuelle ».
Le pasteur Jean-Claude Basset ose prendre langue avec quelques membres de ces minorités. L’abbé Alain René Arbez se joint à eux et ensemble ils fondent le CLIMS en 1997.
Le CLIMS réunit des membres représentatifs de nombreux NMR. Il n’est ni un syndicat des minorités spirituelles, ni un observatoire scientifique des groupes religieux. Le CLIMS a commencé par faire la preuve qu’un dialogue était non seulement possible mais constructif entre des groupes réputés prosélytes et exclusifs. L’originalité du projet tient à la participation de personnes, non des mouvements ».

« Sa charte de bonne conduite

 La charte a été rédigée au début des activités du CLIMS en 1997. Dans une société idéale, une telle charte serait respectée par les pouvoirs publics bien sûr, par les groupes religieux et les individus également, et aussi par les médias. Vous verrez que nous ne sommes pas encore dans un monde idéal où le respect mutuel triomphe.
Tous les membres du CLIMS ont signé la charte. Ils marquent ainsi leur volonté de contribuer à une coexistence respectueuse de la liberté de tous et du droit à l’intégrité morale de chacun. Ils s’engagent à corriger toute dérive portant atteinte aux droits de la personne. Ils aspirent à développer la confiance entre les acteurs sociaux dans le cadre légal d’une autorité qui garantit l’égalité de traitement pour tous ses administrés. Je vais vous résumer les points de cette charte et profiter de vous citer quelques exemples des problèmes rencontrés.
-           Le point 1 précise que la liberté religieuse est une liberté fondamentale. C’est une condition nécessaire à la vie démocratique.
-           Le point 2 explique l’étendue de la liberté religieuse des personnes : le droit de croire, de ne pas croire, de changer de croyance, de pratiquer sa foi, le droit de se réunir, etc.
-           Le point 3 parle de l’importance du respect d’autrui et que toute la société trouve son avantage dans le développement de la paix religieuse.
-           Le point 4 a été rédigé pour les cantons laïcs, c’est-à-dire Genève et Neuchâtel, deux cantons qui ont dû, au cours du 19ème et du 20ème siècle, rechercher à assurer la paix confessionnelle. Ce qui est exprimé sous ce point c’est la recherche d’une égalité de traitement pour tous les administrés.
-           Le point 5 rappelle que l’adhésion à une croyance a aussi été l’occasion d’abus. Cette charte a la vocation de traiter des rapports individuels, communautaires, sociaux et interreligieux.
-           Le point 6 précise les libertés individuelles et les cas qui sont intolérables. Notamment les cas de discriminations en matière d’emploi. C’est un fait que suivre une croyance minoritaire se révèle être un handicap. On nous a relaté plusieurs cas de licenciements abusifs, et également plusieurs affaires perdues parce que l’entrepreneur suivait une certaine pratique.
-           Le point 7 concerne la liberté des groupes religieux ainsi que ses limites. On y a précisé que toute propagande visant à dénigrer une autre confession est proscrite.
-           Le point 8 conseille aux NMR une communication ouverte pour faire la lumière sur des aspects sensibles comme les activités financières et les pratiques religieuses. Bien entendu il faut que du côté des médias, le traitement de l’information soit honnêtement pratiqué. Tout journaliste a étudié la philosophie, malheureusement bon nombre ont oublié ce que Socrate a conseillé : faire passer ce que l’on a à dire par les trois tamis que sont la vérité, la bonté et l’utilité. Bon, si on utilisait systématiquement ces trois tamis, il ne s’écrirait plus grand-chose et on vivrait dans un silence religieux.
-           Le 9ème point conseille la pratique du dialogue interreligieux. Le CLIMS est sur ce point un exemple. Nous essayons de le promouvoir dans nos associations. Nous avons organisé, en 2007, une rencontre de membres de NMR qui s’intitulait dialogue en mouvement, et qui montrait les avantages à dialoguer. C’est un excellent moyen pour lutter contre le fondamentalisme et l’exclusivisme.
-           Le 10ème et dernier point propose de mettre sur pied un observatoire des phénomènes religieux. C’est en partie chose faite avec la création du Centre Inter cantonal sur les Croyances en 2001. La partie aide aux victimes est offerte par le CLIMS ».

Je vous conseille d'aller sur leur site : www.clims.ch

Les Pélerins d'Arès semblent avoir peu de goût pour ce genre de groupement, je le regrette, car la volonté de Dieu si on lit bien le contenu du Message arésien est de rassembler la communauté des Assemblées.

Peu importe ce que l'on croit, relire la magnifique veillée 25 (Lire ICI) qui n'établit aucune condition dans le regroupement de ceux qui veulent se changer (Pénitent)

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum