Spiritualités

LA FEMME N'EST PLUS UN OBJET MAIS UN MAMMIFERE

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10032016

Message 

LA FEMME N'EST PLUS UN OBJET MAIS UN MAMMIFERE




Ouf ça évolue à Ryad !!
La femme n'est plus considérée comme un "objet" (qui peut être jeté, brisé, mis à la poubelle, détruret, etc) mais comme un "mammifère" (elle allaite et a une colonne vertébrale). GENIAL !!!
Bien sûr cela peut choquer ou peut prêter à sourire. Mais vu le contexte je me réjouis qu'un pas important soit posé. Car, paradoxalement, la femme dans cette partie du monde, aura un peu plus de considérations qu'elle n'en n'avait en tant qu'objet.
Donc bientôt (dans quelques années) ces "experts" en viendront à conclure que la femme a une âme !

Hier nous avons connus cela avec l'église romaine qui s'était demandé si la femme avait une âme. Problème ontologique qu'elle a ensuite mis sur le dos des protestants (Ah les vilains, les traîtres, les mécréants...), puis qu'elle nomme aujourd'hui "légende" ( https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gende_du_Concile_de_M%C3%A2con ).

Tout cela pour démontrer que lorsque l'Homme (hommes et femmes) se coupe de sa dimension intérieure, alors il se coupe non seulement de ses potentialités intérieures (réflexion avec le cœur, connaissance de lui-même,...) mais évidemment de ses relations avec les autres humains, le Cosmos et l'Energie Cosmique (nommée Dieu, Allah, etc) et devient aveugle et surtout ignorant.

Il est temps de retrouver notre dimension d'Humain Totale... pour dépasser nos limitations qui nous briment et briment tout ce qui nous entoure, particulièrement les femmes...
Tout va aller en évoluant, cette annonce le prouve paradoxalement, de même que le démontre ces temps durs que nous vivons...
L'Homme (hommes et femmes) va finir par bouger dans le bon sens. 

----------------------------
voir ici =
http://www.journaldemourreal.com/arabie-saoudite-des-scientifiques-admettent-que-la-femme-est-un-mammifere-mais-pas-un-humain/?utm_campaign=shareaholic&utm_medium=facebook&utm_source=socialnetwork

Dans un jugement sans précédent, un panel composé de scientifiques saoudiens vient de conclure que les femmes sont en fait des mammifères et qu’ils auraient en fait les mêmes droits que d’autres espèces telles que les chameaux, les dromadaires et même les chèvres.
Le verdict, qui est tombé seulement quelques heures avant la Journée internationale de la femme, est considéré comme « historique » selon certains experts et groupes de défense des droits de la femme.
 C’est un grand pas en avant pour toutes les femmes de l’Arabie saoudite», conclut Colette Turcotte, porte-parole de Femme Libération-Action. «Ça peut sembler trop peu, trop tard, mais on est parti de très loin» explique-t-elle, visiblement enthousiaste. «À partir de maintenant, les femmes seront considérées à part entière comme appartenant à la classe des mammifères, alors qu’avant on leur concédait le statut juridique d’un objet ou d’un mobilier de maison» admet-elle.

Des objets « sans âmes »
Le récent verdict viendrait complètement chamboulé les lois présentement en vigueur en Arabie saoudite croit Julie Cousteau, porte-parole chez Amnistie internationale.
«C’est le plus beau jour de ma vie!», a-t-elle admis en conférence de presse ce matin. « Enfin, les femmes ne seront plus considérées comme des objets sans âmes, mais plutôt comme des mammifères, avec les mêmes droits que d’autres animaux de leur espèce tels que les dromadaires et les chèvres » lance-t-elle, visiblement ému. «Elles sont encore loin d’être considéré à 100% comme des humains, mais leurs conditions s’amélioreront drastiquement suite à cette décision», croit-elle dur comme fer.

Un verdict sans précédent
Le verdict qui est tombé comme une tonne de brique sur l’État saoudien, n’a clairement pas fait l’unanimité des autorités religieuses et de l’élite politique, constatent les experts.
«Ça risque de créer d’importants remous du côté de l’aspect légal et juridique des choses», commente l’analyste politique spécialisé au Moyen-Orient, Julien Poireau. «Si avant les femmes avaient les mêmes droits qu’une chaise ou une table et étaient considérées comme une propriété individuelle, elles ont maintenant un statut équivalent à certaines espèces animales, ont doit donc, au grand minimum, les nourrir, les abreuver et leur conférer un minium d’attention et de respect, ce qui n’était pas le cas au préalable» note-t-il.
Selon le panel d’experts qui a tranché sur la question, la femme serait dépourvue d’une âme, mais aurait toutefois des qualités communes aux mammifères, ce qui expliquerait leur capacité à procréer et à allaiter, et quelles soient dotés d’une colonne vertébrale, ont conclu les experts lors de cette décision historique.

assunta

Messages : 383
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum