Spiritualités

LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  visiteur le Mar 29 Mar 2016 - 12:30

Bonjour

Je voulais vous faire connaître ce document assez peu connu semble-t-il qui fait état de DEUX versions de cet écrit du Prophète, l’un conservé au monastère Saint Catherine, falsifié (légèrement ?) peut-être par les Turcs(?) selon certains, l’autre « original de ce fameux traité éternel fut confié par Mahomet à la garde des religieux du couvent Carmel, élevé en Syrie, sur le mont Carmel, en 400 après J.-C., par Jean, patriarche de Jérusalem, en l’honneur du prophète Elie, à l’endroit même où la tradition rapportait que ce prophète avait son habitation.
De plus figurent des photos des différentes versions, et de nombreuses références en bas de ce document de 9 pages seulement.



Je ne publie que le début, les 3 premiers articles sur les 16 car le copier-coller à partir d'un document PDF c'est galère ...
Si quelqu'un a le temps de le transformer en entier au format texte n'hésitez pas ... ça ne sera pas du temps de perdu car ce Traité mériterait de prospérer ... , vous comprendrez pourquoi en le lisant ...

 Ce document à été repris par l' Abbaye Saint-Hilaire à partir d'un livre L'Orient, Les Réformes de l'EMPIRE BIZANTIN par J G Pitzipios-Bey 1858 comme l'indique la première page du PDF. J'apporterai également très prochainement beaucoup plus de détails sur l'historicité de ce document.

LE TRAITÉ ÉTERNEL DE MAHOMET
[......]

I. –  Que la religion chrétienne, instituée par Dieu, demeure libre dans toutes les parties de l’Orient et de l’Occident, aussi bien parmi ceux qui sont du pays qu parmi ceux qui en sont voisins, aussi bien parmi ceux qui sont étrangers que parmi ceux qui ne le sont pas.

II.   Je laisse à tous ces peuples-là le présent écrit, comme un traité inviolable et comme une décision parfaite de toutes les contestations et différends à venir, et comme une loi par laquelle la justice est manifestée et dont l’observation est enjointe étroitement.

III.  C’est pourquoi tout homme faisant profession de la foi des musulmans qui négligera d’accomplir ces choses, et qui violera cet accord à la manière des infidèles et transgressera les choses que j’y commande, rompra l’alliance de Dieu, résistera à sa volonté et méprisera son testament, qu’il soit roi, prince, ou fidèle.
...
etc. >> XVI ...


[......] lire la suite et télécharger le document :

http://www.abbaye-saint-hilaire-vaucluse.com/images_carmes/Le_traite_eternel_de_Mahomet.pdf

Edité 6 nov 2016:
pour un copier-coller, le texte est disponible sur cette Page Web :

Le pacte du Prophète Muhammad avec les Chrétiens du monde, [Traduit par le Père René de l’Escale, Pacifique Scaliger de Provins]

https://covenantsoftheprophet.wordpress.com/les-pactes-du-prophete/chretiensdumonde/
 [Relation du voyage de Perse. Paris : Nicolas et Jean de Coste, 1631]


Dernière édition par visiteur le Lun 7 Nov 2016 - 1:38, édité 1 fois

visiteur

Messages : 210
Date d'inscription : 14/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  assunta le Dim 16 Oct 2016 - 12:33

Ah les religions...
Voici un livre : LE GRAND SECRET DE L'ISLAM
https://legrandsecretdelislam.files.wordpress.com/2015/08/le-grand-secret-de-lislam.pdf

A PARTIR DU 8e SIECLE : L’ÉTABLISSEMENT
D’UNE RELIGION NOUVELLE PAR LA FORCE

LE TEMPS DE L’ISLAM
Venant à bout de toutes les factions, le calife Abd al-Malik s’impose par la force et structure le nouvel empire autour de sa langue, de son administration, et d’un corpus religieux issu de la synthèse des inventions du primo-islam qu’il reprend à son compte. Il fait reposer sa domination politique absolue sur l’établissement d’une religion nouvelle qu’il veut universelle, soumettant à son autorité divine Juifs, chrétiens, Arabes et jusqu’au monde entier.

Au fil des siècles, et malgré les vicissitudes des guerres civiles récurrentes, ses successeurs consolident toutes les failles de ce corpus religieux en fabriquant un discours, un texte sacré et une théologie à partir de ce legs des premiers temps. L’islam comme on le connaît s’établit vers la fin du 10e siècle et la « fermeture des portes de l’ijtihad », l’arrêt de « l’effort d’interprétation » qui en verrouilleront les piliers et les dogmes. Le calife Abd al-Malik a mis fin à la guerre civile par sa force militaire, et imposé aux Arabes son propre corpus religieux en s’appropriant les inventions du primo-islam. Il s’est posé en chef absolu des Arabes, lieutenant de Dieu sur terre, et maître des autres croyants en affirmant la suprématie de l’islam sur les autres religions.

assunta

Messages : 383
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  navy le Lun 17 Oct 2016 - 12:27

www/Abbaye Saint-Hilaire
Le lien ne fonctionne pas
Je sais pas si c'est fait exprés Smile
Il y a un renouveau des chrétiens traditionalistes...
l’emprise croissante des religions dans le débat public est évidente.
de toute façon Visiteur ce document en mauvais état attribué à Mohamed l'est-il vraiment ? Bien que ne sachant ni lire ni écrire ? scratch



Ah les religions...
Je ne vais pas me plonger dans ce document "LE GRAND SECRET DE L’ISLAM L’histoire cachée de l’islam révélée par la recherche historique ..."
Les origines de l'Islam sont confuses. Tout le monde connait les racines juives et chrétiennes ou judéo-chrétiennes de l'Islam.
La thése des judéonazaréens ( juifs chrétiens qui se sépare de la communauté chrétienne dès le premier siècle pour former une secte qui va s’installer en Syrie, des fouilles archéologiques dans le Golan le confirme) je ne sais pas...je n'y crois pas.
De toute façon l'Islam est né dans la guerre (ou de la guerre) et mourra, disons il s'achèvera dans la guerre. En tout cas c'est dans la Bible, je sais plus où !
En fait Mohamed avait du mal à imposer sa nouvelle religion à la Mecque, (on le comprend car une nouvelle religion c'est pas facile à imposer ) partit à Médine où la situation s'empira (Il espérait, le naïf, entre-autre une conversion rapide et massive des tribus juives, mais ses illusions se dissipent très vite... ) et finalement n'a pu le faire que par la force.

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  pat le Lun 17 Oct 2016 - 22:00

Je viens de lire ce traité éternel de Muhammad dont Visiteur nous parle.
Que ce traité soit authentique ou pas, il devrait servir de modèle d'engagement commun de toutes les religions entre elles.
Le rêve !

Nous devrions nous réjouir d'un tel texte plutôt que le dénigrer comme le fait l'auteur de l'article en 1858, prétendant que Muhammad n'aurait conclu ce traité qu'en raison de sa faiblesse à cette époque.
Ou comme Assunta qui en profite pour revenir sur l'aspect hégémonique de cette religion.
Ou encore Navy qui pense avoir vu dans la Bible que la violence de l'Islam le conduira à sa perte. (Il ne sait pas où, moi non plus d'ailleurs...)

Mais de grâce, laissez-vous bercer, pour une fois, par un texte qui vous amène la paix et la concorde. Un texte non pas de vérité universelle, mais d'amour universel. C'est quand même moins clivant.
C'est encore souffler sur le feu de l'intolérance que de se refuser à la voir cesser.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  visiteur le Mar 18 Oct 2016 - 17:03

Merci Pat pour ce commentaire, je suis très honoré que tu aies perçu dans ce document ineffable et improbable tant cette perle semble méconnue, un modèle de respect et de tolérance, de réciprocité qu'elles supposent entre gens de foi, pour ne pas "rompre l'alliance de Dieu" ainsi que cela est formulé, quelle que soit celle à laquelle on se rattache. Formulation qui nous fait héritier autant d'un Message, que d'une responsabilité spirituelle, et d'un engagement altruiste.

Je ne suis pas en mesure de démontrer la parfaite authenticité de ce texte, mais toujours est-il qu'il a une historicité incontestable car il est connu de longue date suivant divers écrits et témoignages. De plus la hauteur du langage qui manifeste une remarquable tempérance, suppose une élévation d'esprit et de spiritualité qui irait de pair avec un personnage important, aussi bien qu'humble croyant, et rend vraisemblable que ce Traité eut pu être édicté par ce prophète lui-même. Ou si ce n'était pas par la bouche et la main de ce "frère aîné" dans cette nouvelle lignée spirituelle, prophétique, ce fut par celles de son "frère", ou du "frère" de son "frère"...
Quoi qu'il en soit de son authenticité, et de l'identité véridique de son auteur, - indémontrable peut-être ? -  il me paraît plus important de s'attacher, au sens qu'il véhicule, à son intention et à sa portée, aussi bien spirituelle que sociale et politique. C'est là son incontestable valeur qui mérite mieux que de rester sous le boisseau ou paralysée dans l'ombre d'un recoin de bibliothèque.

Ce document tend également à attester d'une coexistence pacifique voulue et volontaire, engagée et participative, fraternelle, entre communautés de croyants, - en lien direct d'ailleurs avec les Versets concernant les Gens du Livre dans le Coran -, comme aussi d'une ouverte d'esprit généreuse et pas querelleuse, qui aurait précisément permis que cette expansion de l'Islam se réalisa de manière fulgurante à l'échelle des religions, intrigue historique, que d'aucuns, mauvaises langues je crois, expliquent par un Islam qui serait par nature génétique guerrier et dominateur ! sans preuves patentes de ces allégations bellicistes qui généralisent, même s'il y eut ici et là des affrontements militaires connus en raison de résistances rencontrées.

plutôt que le dénigrer comme le fait l'auteur de l'article en 1858
très juste, j'apporterai dans un commentaire suivant des précisions sur celui-ci, ceci expliquera cela, et il ne sera pas très utile de s'attarder sur ce personnage.

visiteur

Messages : 210
Date d'inscription : 14/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  visiteur le Mar 18 Oct 2016 - 17:20

@ navy
Le lien fonctionne. Celui mis par Assunta aussi. Problème de connexion à Internet ?
--------------------------------------
@ Assunta
Voici un livre : LE GRAND SECRET DE L'ISLAM
Je connais assez bien Olaf, pseudo de Odon Lafontaine, auteur qui publie sur AgoravoxTV

Consultant, blogueur, journaliste, j'ai écrit le Grand Secret de l'Islam, fruit d'une collaboration de deux ans avec le Père Edouard-Marie Gallez, docteur en histoire des religions et spécialiste des origines de l'islam.
http://www.agoravox.tv/auteur/olaf


J'ai eu l'occasion de lui répondre bien des fois pour contester certains aspects de sa thèse qui est en fait le résumé de la thèse de doctorat en théologie et histoire des religions soutenue  par  E-M Gallez en 2004 à l'Université Marc Bloch de Strasbourg

Ce sujet relatif au Coran, placé dans la bonne rubrique sur le forum, et suggestion de discussions très pertinente de ta part, mériterait à mon avis un traitement séparé de celui-ci pour ne pas faire trop de diversions ou mélange des genres, car bien que les deux sujets tournent autour de l'Islam, les textes ne sont pas de la même époque, et ne vont pas dans le même sens, bien au contraire.

visiteur

Messages : 210
Date d'inscription : 14/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  assunta le Jeu 20 Oct 2016 - 13:47

J'ai mis le sujet avec le Traité pour montrer que le livre du "grand secret de l'islam" contenait des contradictions avec ce traité.
Cela prouve qu'à la mort de Mahomet, les "musulmans" ont réagi à leur façon et en tant qu'humains beaucoup désiraient diriger et n'ont pas hésité à user de la force, de la violence pour cela.

D'où la grande différence même le grand n'importe quoi devant la grandeur de Mahomet.
Son traité est très intéressant, vivant.
http://www.abbaye-saint-hilaire-vaucluse.com/images_carmes/Le_traite_eternel_de_Mahomet.pdf

Il est important aussi de montrer qu'à la mort de ce prophète, ses dires n'ont pas toujours été accomplis, ce qui est sûr, très mal interprétés.

Mais plus important surtout, il est important de dire aux gens qui croient, qu'ils doivent se documenter et apprendre à réfléchir par eux-mêmes. Voire avoir l'immense courage de désobéir si les choses sont contraires à ce qui est dit dans la parole.
Sinon durant des siècles on reproduira les mêmes choses avec la trouille de risquer sa peau pour les changer.
On en revient toujours à cela : se connaître soi pour se changer et à partir de là savoir ce qui est bon et équitable pour tous. Ce qui est sûr : l'Humain ne peut plus obéir comme des chiens, il doit se réapproprier ce à quoi il croit et réfléchir dessus pour y vivre en Cohérence !!
Sinon ça restera que des religions...

assunta

Messages : 383
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  visiteur le Jeu 20 Oct 2016 - 17:47

Nous devrions nous réjouir d'un tel texte plutôt que le dénigrer comme le fait l'auteur de l'article en 1858, prétendant que Muhammad n'aurait conclu ce traité qu'en raison de sa faiblesse à cette époque.
Mes quelques investigations sur l'auteur de cet ouvrage L'Orient, Les Réformes de l'EMPIRE BIZANTINJ G Pitzipios-Bey 1858 n'ont fait que corroborer cette absence de pensée œcuménique assez patente, pour ne pas dire hostile à l'islam.
J'ai trouvé l'édition électronique intégrale de ce livre https://archive.org/stream/lorientlesrfor00pitz/lorientlesrfor00pitz_djvu.txt ... On y lit ce genre de choses, pour ne donner qu'un petit échantillon, discours qui aurait retrouvé quelques verdeurs dans notre actualité :
L'incompatibilité naturelle qui existe entre islamisme et la civilisation chrétienne ne serait pas le seul obstacle à vaincre : car, quand même on laisserait de côté la religion et les lois de l'islam, il y aurait encore de nombreux obstacles, purement politiques, à la vérité, mais également insurmontables.
...
DE L'EMPIRE BYZANTIN. [153] ...
Voilà pourquoi ce qui serait un vice funeste chez l'un de ces deux systèmes et amènerait inévitablement sa destruction, est chez l'autre un besoin conservateur et fait son existence. L'islamisme serait détruit sous la liberté, la tolérance et la civilisation, de même que le christianisme le serait sous le despotisme, l'intolérance et l'abrutissement, La grandeur passée et la chute actuelle des Turcs, attestées par une série d'exemples de dix siècles, n'ont pas d'autre cause, et des milliers de faits le confirment tous les jours. De nombreux exemples prouvent aussi que les mahométans peuvent vivre libres et heureux sous un gouvernement chrétien, tandis que dans les pays dominés par eux, les chrétiens ne peuvent que traîner une misérable existence. Car le système intolérant ne peut considérer tous ceux qui ne veulent pas l'embrasser que comme des êtres exclus du droit des gens et indignes de toute protection, de toute sympathie, de toute miséricorde. De nos jours même, les mahométans de l'Algérie, de la Crimée, de la Géorgie, des Indes et de tant d'autres pays, vivent très-heureux sous les gouvernements chrétiens de la France, de la Russie et de l'Angleterre. Mais quel est le peuple chrétien qui a jamais pu exister autrement qu'en vil esclave sous la domination mahométane?...
Les puissances chrétiennes, s'étant enfin convaincues de cette vérité, ont fini par décider que, puisque les peuples ne peuvent être gouvernés par les principes du Koran, il faut qu'ils le soient par ceux de l'Évangile.

...
ANNEXE PREMIÈRE [198]
Principes et doctrines de l'islamisme.

Pour achever d'éclairer nos lecteurs sur les bases du système turc, nous avons cru nécessaire de donner ici, sous forme d'annexés, quelques détails sur les principes et les doctrines de l'islamisme, ainsi qu'une copie de la traduction du fameux Traité éternel de Mahomet.

Les institutions de Mahomet prouvent suffisamment qu'il n'était pas ignorant au point de ne savoir lire ni écrire; elles prouvent également qu'il connaissait à fond les principes de la loi mosaïque et du christianisme, et qu'il avait dans ses longs voyages étudié avec attention les bases et les progrès de la civilisation chrétienne ainsi que les mœurs et l'état social des peuples de l'Asie. Mahomet avait conçu l'idée téméraire de démolir toutes les institutions sociales de son temps pour élever sur leurs ruines une domination universelle dont il serait le législateur et le chef.
Mais la perspicacité et les connaissances de Mahomet lui avaient fait comprendre tout d'abord qu'il lui serait impossible d'obtenir le succès de ses vastes projets en suivant la même voie que les autres législateurs. La vitalité manifeste du christianisme le décourageait surtout. Il savait que les anciens législateurs, qui avaient poursuivi le même but moral et humanitaire que le christianisme, avaient réussi plus ou moins bien pour un temps, mais que toutes leurs institutions étaient tombées ou tendaient à disparaître devant celle du divin législateur. D'un autre côté, Mahomet comprenait bien qu'il lui était impossible de présenter aux peuples une doctrine plus parfaite que celle du Christ. Il lui fallait donc pour arriver à son but ne pas suivre la même voie que les autres législateurs ; il était indispensable par conséquent qu'il inventât un nouveau système diamétralement opposé à ceux qui avaient été suivis jusqu'alors, et par lequel il pourrait combattre et détruire le christianisme en ses institutions, déjà reconnues dans le monde comme le résumé de toutes les autres et les seules capables de civiliser les peuples.
Sans la destruction de la civilisation chrétienne, avec laquelle il n'y avait pas de transaction possible, Mahomet était bien convaincu que ses projets ambitieux n'obtiendraient qu'un succès éphémère; aussi conçut-il le projet de détruire cette civilisation et la religion qui l'avait fait naître et qui la soutenait. Mais comment attaquer directement une religion et une civilisation auxquelles les peuples témoignaient déjà un si grand attachement?
Dans un autre document "Les Voyageurs en Orient et la Turquie depuis le traité de Paris" je découvrais toute la condescendance coloniale qu'il pouvait manifester à l'égard des musulmans. Ainsi J.G. Pitzipios-Bey, dans un écrit proposait résolument au sultan de se faire chrétien. « Il n’y a que ce moyen, dit-il, de tout arranger. » Et de remplacer l’empire turc par un empire chrétien, soit avec Abdul-Medjid converti, soit avec le roi Othon transporté d’Athènes à Byzance.
M. Pitzipios répond que « de nombreux exemples prouvent que les mahométans peuvent vivre libres et heureux sous un gouvernement chrétien, tandis que, dans les pays dominés par les mahométans, les chrétiens ne peuvent que traîner une misérable existence ; car le système intolérant (le mahométisme) ne peut considérer tous ceux qui ne veulent pas l’embrasser que comme des êtres exclus du droit des gens et indignes de toute protection, de toute sympathie, de toute miséricorde. De nos jours même, les mahométans de l’Algérie, de la Crimée, de la Géorgie, des Indes et de tant d’autres pays vivent très heureux sous les gouvernements chrétiens de la France, de la Russie et de l’Angleterre ; mais quel est le peuple chrétien qui a jamais pu exister qu’en vil esclave sous la domination mahométane

https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Voyageurs_en_Orient_et_la_Turquie_depuis_le_trait%C3%A9_de_Paris/03

Souhaitant en savoir encore un plus sur ce personnage, je trouvais qu'il était le fondateur de la "Société Chrétienne Orientale" dont la vocation aurait été de réunir tous les chrétiens, intention louable il est vrai, avérée jusqu'à aujourd'hui utopique ...  à moins que la Révélation d'Arès n'apporte le coup de pouce nécessaire à ces rapprochements fraternels  ...


L'Eglise orientale
Author: PITZIPIOS (Jacques Georges)

Book in french language. Exposé historique de sa séparation et de sa réunion avec celle de Rome. Accord perpétuel de ces deux Eglises dans les dogmes de la Foi. La continuation de leur union . Rome, Imprimerie de la Propagande, 1855, 4 parties en un vol. in-8, maroquin rouge à décor doré, plats à encadrement d?un filet gras et d'un filet maigre et d?un cadre aux petits fers, au plat supérieur mention « A M Le comte de Lesseps D.r G.al. au M.ère des Affaires étrangères. L'auteur » sous une couronne ; dos à 4 nerfs soulignés d'un filet et d'une roulette, gardes et contre-gardes de faille blanche, tr. dor. [Rel. de l?époque]. XIV, 144 pp. ; 150 pp. ; 88 pp. Lorenz IV 91. Edition originale. Le Prince J.G. Pitzipios (1802-1869), publiciste grec, fonda la Société chrétienne orientale à Rome pour favoriser la réunion des églises romaines et orthodoxes. Son grand ouvrage sur le sujet est cet exposé historique sur l'Eglise orientale dont il fait ici l'hommage d'un exemplaire de dédicace à Théodore de Lesseps (1802-1878, le frère de Ferdinand), directeur général des Consulats au Ministère des Affaires Etrangères de 1848 à 1860. L'auteur l'a fait revêtir d'une luxueuse reliure en maroquin rouge et a ajouté un envoi autographe à la deuxième garde.

Toutefois, le premier document (édition électronique intégrale) m'a fourni une piste que j'ai suivie:
DE L'EMPIRE BYZANTIN. 213  ANNEXE H
Le traité éternel de Mahomet.
...
216 LES RÉFORMES
Briot nous l'a laissée dans son histoire juridique de l'empire mahométan, publiée à Amsterdam en 1696, « Mahomet, messager de Dieu, envoyé pour enseigner les hommes et pour leur déclarer sa commission divine en vérité, a écrit les choses suivantes savoir :
...

Ainsi le texte du Traité Éternel publié dans le PDF de l'Abbaye de Saint Hilaire, venait non pas de J G Pitzipios-Bey qui ne faisait que le rapporter en Annexe de son livre, mais de Monsieur Pierre Briot
J'ai ensuite trouvé ce livre dont Briot n'est en fait pas l'auteur, mais le traducteur d'un livre en anglais de Paul Rycaut, (1628-1700)

[RYCAUT, Paul]. ‎
Histoire de l’état présent de l’Empire Ottoman: Contenant les maximes Politiques des Turcs; Les principaux points de la Religion Mahometane, ses Sectes, ses Heresies, & ses diverses sortes de Religieux; Leur discipline militaire, avec une supputation exacte de leurs forces par mer & par terre, & du revenu de l’Etat. Enrichi des figures. Par Monsieur Briot.

traduite de l'Anglais de (translated from the English of) Paul Ricaut, Escuyer Secrétaire de Monsieur le Comte de Winchelsey Ambassadeur extraordinaire du Roy de la Grand' Bretagne par (by) Briot - seconde édition (second edition) -

Ouvrage qui "est sans contredit le meilleur que l'on eût alors sur la Turquie, et il se lit encore avec intérêt" (Willems). Il se compose de trois livres : I. Des maximes politiques des Turcs - II. De la religion des Turcs - III. Où il est traité de la milice des Turcs. La traduction de Briot avait paru à l'origine à Paris en 1670 ; Abraham Wolfgang, l'un des principaux rivaux des Elzevier à Amsterdam, a en donné 3 éditions, entre 1670 et 1672. Paul Ricaut (ou Rycaut, 1628-1700) voyagea durant quelques années en Europe, en Asie et en Afrique. Attaché comme secrétaire au comte de Winchelsea, il suivit en 1661, l'ambassade extraordinaire de Charles II auprès du sultan Mehmed IV à Constantinople. Ce séjour lui permit de découvrir de façon détaillée les murs et la religion des Turcs. Il rédigea en 1663 les articles du traité de paix conclu entre l'Angleterre et le gouvernement ottoman, et obtint le privilège pour les navires anglais d'être exemptés du droit de visite. La première édition anglaise de sa relation date de 1667-1668, mais la plupart des exemplaires furent détruits pendant le grand incendie de Londres. Celle-ci est ornée, en copies inversées, des figures réalisées par Sébastien Le Clerc pour l'édition parisienne de 1670. Il manque la planche dépliante de la p. 334 (les derviches). Ex-libris manuscrit ancien sur une garde blanche. Chadenat, 428. Willems, 1872. Brunet IV, 1275. Couverture rigide‎

Ouvrage important, l'un des premiers qui fit connaître les Turcs, publié initialement à Londres en 1668 et qui fut traduit en plusieurs langues. Diplomate anglais, Rycaut fut secrétaire du comte de Winchelsey et ambassadeur extraordinaire de Charles II à Constantinople. Son ouvrage contient une analyse de première main de la société turque, des coutumes politiques et religieuses, ainsi qu'une évaluation précise des forces militaires de l'Empire. Les gravures sur cuivre représentent des scènes de cour, des costumes, des religieux et dignitaires divers, les nains et les muets de la Cour, les dames du sérail, etc. Chahine 4190 pour l’édition de 1670.‎

"L'auteur, attaché comme secrétaire au comte de Winchelsea, suivit en 1661, l'ambassade extraordinaire de Charles II auprès du sultan Mehmed IV à Constantinople. Pendant huit ans, il s’instruisit à fond sur les mœurs, les usages et la religion des Turcs".‎

http://www.livre-rare-book.com/search/current.seam?reference=&author=&title=histoire+de+l+etat+present+de+l+empire+ottoman&description=&keywords=&keycodes=&ISBN=&minimumPrice=0.0&maximumPrice=100000.0&minimumYear=0&maximumYear=0&sorting=RELEVANCE&bookType=ALL&ageFilter=ALL&century=ALL&country=FR&l=fr&actionMethod=search%2Fcurrent.xhtml%3AsearchEngine.initSearch

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Rycaut
Donc ce Traité Éternel de Mahomet est une traduction de l'anglais au français ..., ce qui nous éloigne de la version arabe.
Ce livre a été numérisé, c'est super ! vive internet, qui permet de consulter l'ouvrage en quelques clics.
  http://babel.hathitrust.org/cgi/pt?id=osu.32435075055426;view=1up;seq=7

Le traité de Mahomet est cité dans les pages 98 à 102 du Livre II chapitre II, "The Toleration that Mahometanism in its Infancy promised to other Religions ; and in what manner that agreement was afterwards observed."

"Mahomet sent from God to teach mankind, and declare the Divine Commission in truth, wrote these things. That the cause of Christian Religion determined by God, might remain in all parts of East, and of and West, as well amongst the inhabitants, as strangers, near and remote, known, and unknown: to all these people I leaved this present writing, as an inviolable league, as a decision of all farther controversies, and a law whereby justice is declared, and strict observance enjoyned. Therefore, ..." (page 99)



visiteur

Messages : 210
Date d'inscription : 14/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  assunta le Ven 21 Oct 2016 - 11:59

Aucun traité, aussi magnifique soit-il ne changera les choses. Seuls le changement de mentalité, de regard (lié à la connaissance de soi) feront bouger les choses. C'est à l'Homme seul à OSER et à changer. Sinon cela en sera toujours au même point...
Chaque humain doit se réaliser seul car chaque Humain est UNIQUE; vivre en communauté empêche tout cela.

Voici l'exemple courageux d'une jeune femme (qui a eu la chance de ne pas être mariée de force au bled)...

http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-mauvaises-fees-d-un-amour-contrarie-20-10-2016-6229632.php

«
 Papa, maman, je suis désolée de vous dire ça, mais il faut que je parte de la maison, je suis obligée pour éviter de vous faire du mal, car vous n'accepterez jamais la situation. » Lorsqu'elle trace ces mots, les premiers d'une longue lettre, au petit matin du 2 janvier dernier, Nawel* sait au fond d'elle que sa décision va provoquer le courroux de ses parents. Qu'importe, elle est amoureuse, et décidée à vivre pleinement sa relation avec Jérémy* en emménageant avec lui.

 
Cela fait alors trois ans que les deux jeunes gens, âgés de 22 ans, ne se voient qu'en secret : Nawel est issue d'une famille marocaine musulmane. Jérémy, lui, est français, d'origine portugaise, et catholique... pas vraiment ce que les parents de Nawel imaginaient pour leur fille. « Je savais qu'ils ne seraient pas d'accord. Ma mère elle-même m'avait demandé de rompre lorsqu'elle a su, raconte la jeune femme. Mais je n'aurais jamais imaginé qu'ils iraient aussi loin... »
 
Ce matin, Nawel fera face à ses deux cousines, qui comparaissent devant le tribunal correctionnel de Reims (Marne) pour l'avoir frappée le 25 janvier dernier, alors qu'elles tentaient de la faire revenir au domicile parental. Dès son départ, c'est d'ailleurs toute la famille qui se met à sa recherche. Puis débarque en force, une fois Nawel localisée. Celle-ci tiendra bon, malgré les menaces et les insultes, le harcèlement téléphonique sur le couple, les dégradations sur sa boîte aux lettres ou le véhicule de Jérémy. Le 25, elle accepte finalement un rendez-vous avec ses cousines, pensant apaiser les choses, mais la discussion tourne court. Devant le refus de Nawel de monter dans leur voiture, les deux jeunes femmes — âgées de 27 et 21 ans — lui tirent les cheveux, lui assènent coups de poing et de pied tandis que le père de Nawel la menace de mort par téléphone — des violences qui lui vaudront dix jours d'ITT et que les deux cousines nient.

Isolée par sa famille du jour au lendemain
Nawel porte plainte, mais, par peur des représailles, fuit Reims dans la foulée. « J'ai perdu mon logement, mon emploi, et je ne pouvais plus voir Jérémy à cause de l'éloignement... » soupire la jeune femme, qui a surtout été meurtrie psychologiquement et a fait l'objet d'un suivi de plusieurs mois. « Le plus dur, c'est qu'ils m'ont effacée de leur vie du jour au lendemain. Mes sœurs, dont j'étais proche, ne me répondent plus... En septembre, aucun appel pour mon anniversaire. J'en ai pleuré pendant une semaine », développe la jeune infirmière, qui a trouvé un poste dans une autre ville. « Je ne regrette rien. J'ai le droit de décider par moi-même, peu importe ce que veut la tradition », dit-elle pourtant. « Au-delà de la dimension religieuse, c'est avant tout le combat d'une jeune femme pour vivre sa vie librement », souligne son avocat, Me Simon Miravete, qui ne cache pas son admiration pour le courage de la jeune femme. Et si l'angoisse du procès est bien là, les cauchemars, eux, s'éloignent chaque jour un peu plus pour Nawel, qui a hâte de « tourner la page » et de réemménager avec Jérémy.

assunta

Messages : 383
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  visiteur le Ven 21 Oct 2016 - 16:38

Aucun traité, aussi magnifique soit-il ne changera les choses. Seuls le changement de mentalité, de regard (lié à la connaissance de soi) feront bouger les choses. C'est à l'Homme seul à OSER et à changer. Sinon cela en sera toujours au même point...
Chaque humain doit se réaliser seul car chaque Humain est UNIQUE; vivre en communauté empêche tout cela.
Cela ne me paraît pas incompatible, un traité n'est jamais qu'une convention contractuelle, de même qu'une charte, une prescription. De même qu'un livre est un livre, et ne reste qu'un livre si l'on en fait rien. Éventuellement on peut dire sans se tromper que même cette nouvelle Révélation d'Arès ne changera pas les choses, les hommes, le monde, si l'on ne souhaite rien en faire pour soi-même, et donc pour les autres, pour le monde. Ne pas tirer parti et profit de ce qu'Elle enseigne. Un livre, un traité, une charte peut encourager, représenter un point de référence, une convention loyale, un horizon à atteindre.

visiteur

Messages : 210
Date d'inscription : 14/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  pat le Ven 21 Oct 2016 - 21:30

visiteur a écrit:Un livre, un traité, une charte peut encourager, représenter un point de référence, une convention loyale, un horizon à atteindre.
Bien sûr : il n'y a pas de changement sans une idée au départ qui déclenche cette envie de se changer.
Sans traité, sans philosophie, sans réflexion, sans un puissant moteur de conviction il n'y a aucune raison de faire effort (pénitence) pour quoique ce soit. Le problème des idées c'est qu'elles restent souvent au stade d'idées et donc infertiles. Mais en soi l'idée n'est non seulement pas condamnable, mais est indispensable.
Mais je crois que tout le monde ici est d'accord là dessus, je le rappelle seulement.

Je suis d'accord avec vous Assunta, il y a des choses horribles de par le monde à cause d’idées (préjugés) que les peuples ont fossilisées. C'est doublement la raison qui me pousse à me réjouir lorsqu'une idée, même encore inaccomplie, s'oriente vers une ouverture.

Ce que je voulais dire c'est qu'à une idée positive, il ne faut pas systématiquement opposé l'idée négative, qui sans doute malheureusement existe, mais qui vient, pour le coup, briser l'élan, l'enthousiasme que l'idée positive nous procure et plus grave encore, que l'idée positive peut engendrer comme action justement.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  assunta le Sam 22 Oct 2016 - 15:25

Je n'ai rien opposé. J'accepte tout traité et celui-ci sera vivant lorsque les gens oseront vivre les choses. Et pour les vivre il est important de dépoussiérer ce qui ne va pas (d'où l'exemple que j'ai posté). Et c'est là le plus difficile, le plus douloureux.
Ce matin à la radio j'entends un homme (sociologue qui travaille à la police) expliquer l'importance que la police regarde en son sein* ce qui ne va pas par rapport à cette haine que certains leur oppose. Il préconise d'oser regarder dans leur sein et bien sûr tenir compte aussi de leurs opposants. Et trouver un dialogue, une entente.
Tout traité (pour en revenir au sujet) doit amener à cela sinon ça en restera au même fait.
C'est ce que je dis.
Cela n'enlève rien au côté positif d'un traité si en face les gens sont prêts aussi à s'examiner. C'est cela le positif : que l'autre arrive à voir lui-même, tout en lui laissant le temps certes, mais arriver à cela.  Même si c'est difficile. C'est obligé à un moment donné qu'il y ait une remise en question...
C'est ce que préconise (très justement) cet homme entendu à la radio même au risque de se mettre la police à dos (comme lui faisait remarquer le journaliste). Et sa façon de dire à la police de regarder en elle-même (son racisme, sa négativité, etc...) n'était ni violente ni accusatrice, ni négative, tout au contraire ! Cela est nécessaire aussi que quelqu'un ose dire les choses !! sinon cela en reste au même point... ou bien peut être pire.
Cet homme dit qu'il est temps et possible d'éviter le pire.
------------------
* Suite à ces policiers qui ont faillir brûler vifs. La police a fait croire que c'était des dealers qui avait agi ainsi. Mais aucun dealer n'aurait pris le risque de briser son business de cette façon et de façon aussi horrible et surtout définitive. Donc cet homme demandait que la police ose regarder les choses qu'elle fait provoquer et d'oser bien traiter une catégorie de gens dans la détresse morale et financière...

assunta

Messages : 383
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  visiteur le Dim 23 Oct 2016 - 16:56

J'en reviens à mon histoire de TRAITÉ ÉTERNEL car je n'en suis pas au bout de cette petite saga pour le ressusciter afin que sa sagesse inspire tant chrétiens que musulmans et tous les hommes de bonne volonté. Et si cette Alliance du Prophète Mohammed avec les Chrétiens du Monde doit être ÉTERNELLE c'est la moindre des choses de préserver au moins sa mémoire de l'oubli, comme de restaurer les lettres de noblesse des nobles intentions fraternelles qu'elle portait.
A ce stade, il faut vous attendre à quelques rebondissements surprenants dans l'histoire de ce document comme vous pourrez le constater.

Résumons. La tradition rapporte l'authenticité de ce document, ce qui n'en fait pas une vérité absolue, nous sommes d'accord.

Mohammed and the Holy Monastery of Sinai

According to the tradition preserved at Sinai, Mohammed both knew and visited the monastery and the Sinai fathers. The Koran makes mention of the Sinai holy sites. In the second year of the Hegira, corresponding to AD 626, a delegation from Sinai requested a letter of protection from Mohammed. This was granted, and authorized by him when he placed his hand upon the document. In AD 1517, Sultan Selim I confirmed the monastery’s prerogatives, but took the original letter of protection for safekeeping to the royal treasury in Constantinople. At the same time, he gave the monastery certified copies of this document, each depicting the hand print of Mohammed in token of his having touched the original.
http://www.sinaimonastery.com/en/index.php?lid=68

Selon la tradition conservée au Sinaï, Mohammed connaissait et visitait le monastère et les pères du Sinaï. Le Coran fait mention des lieux saints du Sinaï. Dans la deuxième année de l'Hégire, correspondant à 626 après JC, une délégation du Sinaï demanda une lettre de protection de Mohammed. Celle-ci leur fut accordée, et autorisée par lui quand il placa sa main sur le document. En 1517, le sultan Selim I confirma les prérogatives du monastère, mais prit la lettre originale de protection pour la sécuriser dans le trésor royal à Constantinople. Dans le même temps, il donna au monastère des copies certifiées conformes de ce document, chacune représentant l'empreinte de main de Mohammed en gage de la sienne ayant touché l'original.
Or il se trouve que ce document resurgit en force au début de cette "époque moderne" qui succède au Moyen-Âge, appelée dans certains manuels "le temps des rois", qui couvre les XVI°, XVII° et XVIII° siècles, période singulière des relations du monde chrétien avec le monde musulman dont cet article récent "Charlie ? Non merci ! Une approche historique de l’islamophobie et de l’islamophilie en France" ** nous offre un résumé, dans lequel nous trouvons trace de ce si fameux document et de l'importance qu'on lui reconnut !
Nous avions vu un petit échantillon plus haut de sa publication discrète avec les auteurs J G Pitzipios-Bey (en 1858), ainsi que de Pierre Briot qui en 1670 traduisit l'ouvrage de Paul Rycaut paru en 1668, échantillon dérisoire à côté de la publicité dont il sera entouré et de l'engouement exceptionnel qu'il suscitera, avant d'être subitement mis à l'index sans explications et cloîtré dans le silence de fonds de tiroir, ou simplement annihilé dans les poubelles de l'histoire. Une chance qu'il survécut, un miracle peut-être ?
** Extraits de l'article pour ce qui concerne ce sujet
Auteur : John Andrew Morrow est professeur de langues étrangères à l’Ivy Tech Community College aux USA, et l’auteur de plusieurs ouvrages dont une étude sur L’Alliance du Prophète Mohammed avec les Chrétiens du Monde, acclamée par les critiques.
Traduction : Lawrence Desforges

[.......]
Éclaircissements Historiques

La haine historique des Français envers l’Islam et les Musulmans a subi un soudain changement au milieu du 16ème siècle quand le Roi François Ier (r. 1515-1547) et le Sultan turc, Soliman le Magnifique (r. 1520-1566), ont conclu l’Alliance Franco-Ottomane en 1536. Cette alliance n’était pas seulement stratégique et tactique, elle était aussi commerciale et culturelle. En outre, François 1er était enthousiaste à l’idée de garantir la protection des Chrétiens vivant au sein de l’Empire Ottoman, à l’instar de Soliman le Magnifique qui s’inquiétait du bien-être des Musulmans vivant en France.

Décrite par ses adversaires comme « l’alliance impie » et « l’union sacrilège de la Fleur-de-Lys et du Croissant », cette alliance diplomatique entre les Catholiques et les Musulmans ; entre les Européens, les Turcs et les Arabes a scandalisé le monde occidental qui était ivre de sentiments anti-islamiques. Quoi qu’il en soit, l’alliance perdura de la première moitié du 16ème siècle au 19ème siècle, précisément jusqu’à la campagne d’Égypte quand les troupes napoléoniennes envahirent le territoire ottoman, rompant traîtreusement le traité en 1798-1801. Si l’alliance a duré si longtemps c’est parce qu’elle était bénéfique aux deux parties, ce qui prouve que les Chrétiens d’Occident et les Musulmans d’Orient peuvent coexister pacifiquement lorsque les bonnes politiques sont en place.

Le Sultan qui pava la route de la paix entre les Français catholiques et les Ottomans musulmans fut Sélim 1er (r. 1512-1520), qui réussit à unifier le Moyen-Orient entre 1516 et 1517 en opérant la conquête du Sultanat des Mamelouks qui embrassait la Syrie, l’Arabie et l’Égypte. Après que son successeur Soliman le Magnifique ait conclu une alliance avec François Ier, les Ottomans et les Français ont opéré à un échange d’ambassadeurs. Ils ont signé des accords religieux, militaires et financiers.

[...]
Lors des premiers jours de l’Alliance Franco-Ottomane, un événement d’une importance historique majeure a eu lieu; c’est à dire, la publication du Testamentum et pactiones initiae inter Mohammedem et Christianae fidei cultores en 1630. Connu en arabe comme al-‘Ahd wa al-shurut allati sharataba Muhammad rasul Allah li ahl al-millah al-nasraniyyah ou L’Alliance du Prophète Mohammed avec les Chrétiens du Monde, ce document fut découvert au Levant par le Père Pacifique Scaliger de Provins, un moine capucin.
[Le Voyage de Perse (1631) https://fr.wikipedia.org/wiki/Pacifique_de_Provins ]

Le contenu de l’Alliance du Prophète était parfaitement en accord avec les Capitulations Ottomanes. Dedans, le Messager d’Allah appelait les Musulmans à défendre leurs alliés chrétiens; leur accordait la liberté de croyance et de pratique religieuse; protégeait leurs vies et leurs biens; et exonérait de l’impôt les moines comme les prêtres. Les Chrétiens, en retour, devaient être loyaux envers leurs alliés musulmans, même en cas de conflit avec leurs coreligionnaires. En bref, le Messager d’Allah ordonnait que les Musulmans et les Chrétiens se respectent et se défendent mutuellement.

La découverte de ce document a suscité énormément de débats académiques, pendant des siècles. Certains chercheurs l’ont mis en doute. Tel fut le cas de Grotius, Voëtius, Hoornbeek, Hottinger, Bespier, Prideaux, Bayle, Mosheim, Döllinger, Jacques, Gieseler; et Guillaume. Le Père Pacifique, pourtant, était sûr de son authenticité. Ce fut également l’avis de Sionita, Hotman, Salmasius, Saumaise, Nagy de Harsany, Ricaut, Hinckelmann, Marana, Renaudot, Basnage de Beauval, Twiss, Madrazo, La Société d’Amis de la Religion et de la Patrie, Grassi (Alfio), Miltitz, Addison et Van Dyke, parmi beaucoup d’autres.
Cette attitude favorable envers l’Alliance du Prophète ne dura que peu de temps après l’établissement de la République Française. En 1795, le Comité pour l’Éducation Publique décida que le gouvernement allait imprimer L’Alliance du Prophète Mohammed avec les Chrétiens du Monde en arabe et en français pour le distribuer aux consuls de la République au Levant, afin qu’il circule à travers tout l’Empire Ottoman. Au cours de la réunion il fut décidé que des copies de l’Alliance du Prophète seraient envoyées à toutes les bibliothèques de la République et à toutes les écoles du Levant. De plus, des copies seraient envoyées à d’éminents chercheurs à travers l’Europe.

Toutefois, brutalement tout changea. Le projet de traduction et de publication fut annulé. L’attitude du gouvernement français devint soudain inexplicablement hostile envers l’Islam et les Musulmans. Si le gouvernement français avait considéré l’Alliance du Prophète comme authentique, dorénavant il la moquait et la dénigrait.
Que s’était-il passé? La Révolution Française. L’exécution de Louis XVI. La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen. Le commencement de la laïcité. L’invasion de l’Égypte par Napoléon en 1798. Le début de l’impérialisme français dans le monde musulman. L’invasion de l’Algérie en 1830; celle de la Tunisie en 1831. La partition de l’Afrique entre nations européennes à la Conférence de Berlin en 1884. La conquête du Sahara Occidental en 1890. L’occupation française du Maroc en 1904.

Après la Révolution Française, le silence total a prévalu. La traduction de l’Alliance du Prophète, qui était sensée avoir une publication internationale, fut annulée et dut être publiée indépendamment, à un tout petit tirage, par le traducteur lui-même. Une seule copie en a survécu. Les copies de l’Alliance du Prophète éditées par Sionita, Fabricius, Nissel, Harsany et Hinckelmann ont disparu. C’est un miracle que quelques exemplaires nous soient parvenus. Les Alliances du Prophète, qui se trouvaient en maints endroits à travers le Moyen-Orient, ont commencé à disparaître. Elles ont été cachées. Elles ont été saisies. Elles ont été détruites. Ni les Chrétiens ni les Musulmans ne voulaient entendre parler des Alliances du Prophète. Pourquoi? C’est parce que ni l’une ni l’autre des parties ne voulait les respecter. Éventuellement, elles furent complètement oubliées jusqu’à ce qu’elles soient redécouvertes au cours de la première décennie du troisième millénaire.
[...]
http://www.cercledesvolontaires.fr/2016/01/23/charlie-non-merci-une-approche-historique-de-lislamophobie-et-de-lislamophilie-en-france/

visiteur

Messages : 210
Date d'inscription : 14/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  visiteur le Lun 7 Nov 2016 - 2:30

Après avoir été redécouvert, avoir soulevé de l'enthousiasme au XVII° et XVIII° siècles, puis avoir été subitement ostracisé, ce Traité Éternel du Prophète retrouve un nouveau destin par la motivation et les travaux du Dr John Andrew Morrow

Le texte en français sur cette Page web qui permet un copier-coller:

Le pacte du Prophète Muhammad avec les Chrétiens du monde
[Traduit par le Père René de l’Escale, Pacifique Scaliger de Provins]
https://covenantsoftheprophet.wordpress.com/les-pactes-du-prophete/chretiensdumonde/

Le texte en anglais:
http://kerbobala.weebly.com/muhammadrsquos-s-promise-to-christians.html

en anglais le document est nommé Covenant (Traité) of the Prophet Muhammad ou Ashtiname of Muhammad
Ashtiname (pronounced Ashtinameh) is a Persian word consisting of two parts: ???? (Ashti) meaning Peace and ???? (nameh, nama) meaning Book or Letter and ????????? (‘the Book of Peace’) is the Persian word for Treaty and Covenant.
https://en.wikipedia.org/wiki/Ashtiname_of_Muhammad
pour verser un peu d'eau au moulin, du même auteur


L’historicité de l’alliance Mount Sinai
par le Dr John Andrew Morrow
Source: lastprophet.info
Février 22, 2015
[............]
Conclusions

En termes de chaînes de transmission, le ‘Ahd, ahdname or Ashtiname accordée aux moines du mont Sinaï semble être le plus fort de tous les Pactes du Prophète. Il a été transmis par les musulmans et non-musulmans pendant près d’un millénaire et demi. Du point de vue scientifique, il atteint le plus haut degré de certitude que nous pouvons nous attendre d’un document datant du 7th siècle. Il faudrait une combinaison dangereuse de l’ignorance et de l’arrogance pour tout chercheur de rejeter ce document comme un faux face à son illustre lignée de transmission. Non seulement est sa chaîne de narration solide, si ce est son contenu, qui est en accord avec le Coran et la Sunna de confiance. Alors que certains pourraient faire valoir que le Pacte au monastère de Sainte-Catherine était un acte exceptionnel limité à un endroit et les gens en particulier et applicable seulement pour un temps spécifique, le Prophète lui-même précisé que ses dispositions se appliquent à tous les chrétiens pacifiques, qui étaient amis et alliés les musulmans, pour tous les temps à venir. Qui plus est, l’authenticité de l’Alliance du Sinaï peut augmenter la crédibilité des autres covenants survivants, dont la validité et de la chaîne de la transmission peut ne pas être aussi bien documentées et donc douté. Où les plantes prospèrent et notre sens visuel ne voit rien, mais vert, nous savons qu’il doit y avoir de l’eau. Le Pacte du prophète Mahomet avec les moines du mont Sinaï ne est pas simplement appuyée par un ressort, comme une oasis; la verdure, il produit se rapproche de la jungle tropicale, alimenté par des sources, des rivières, des lacs, et une abondance de pluie. Le achtiname a été une source de vie pour les chrétiens et les musulmans depuis plus d’un millénaire et demi. Que cette alliance de l’espoir de continuer à graines de l’eau de la paix jusqu’à la fin des temps!

http://johnandrewmorrow.com/2015/03/01/lhistoricite-de-lalliance-mount-sinai/

article original :
Covenant of Prophet Muhammad with the Monks of Mt. Sinai
Dr. John Andrew Morrow
Issues of Historicity, Authenticity and Reliability
27.01.2015, Tuesday
http://www.lastprophet.info/covenant-of-the-prophet-muhammad-with-the-monks-of-mt-sinai


Dr. John Andrew Morrow, author of The Covenants of the Prophet Muhammad, stands with copies of the Covenant of the Prophet Muhammad with the Monks of Mount Sinai, all issued and authenticated by Ottoman Sultans.


The Covenants of the Prophet Muhammad with the Christians of the World
https://www.amazon.fr/Covenants-Prophet-Muhammad-Christians-World/dp/159731465X

Six Covenants of the Prophet Muhammad with the Christians of His Time: The Primary Documents by Muhammad ibn 'Abd Allah
https://www.amazon.fr/Covenants-Prophet-Muhammad-Christians-Time/dp/B01K14YUMI


Dr. John Andrew Morrow

biographie (traduction Google)
Le Dr John Andrew Morrow est né à Montréal, au Québec, au Canada, en 1971. Élevé dans une famille multilingue, il a vécu à Montréal pendant dix ans et dans la région du Grand Toronto pour une vingtaine d'autres.  Produit d'une éducation catholique, il a terminé son école élémentaire en français, son lycée en anglais et ses études universitaires en anglais, en français et en espagnol.  Il a embrassé l'Islam à l'âge de 16 ans, après quoi il a adopté le nom Ilyas 'Abd al-'Alim Islam.  Après avoir obtenu sa maîtrise BA, MA et doctorat à l'Université de Toronto, où il a acquis une expertise en études hispaniques, autochtones et islamiques, il a poursuivi des études supérieures en arabe au Maroc et aux États-Unis.  Outre son éducation occidentale, le Dr Morrow a complété le cycle complet des études traditionnelles du séminaire islamique, indépendamment et à la main d'une série de chercheurs sunnites, chiites et soufis.  Non seulement il est un chercheur principal, universitaire et professeur, il est aussi un «âlim respecté détenant les titres de Ustad, duktur, hakim et shaykh.  Le Dr Morrow a passé plus d'une décennie et demie aux États-Unis travaillant dans diverses universités, y compris Park University, Northern State University, Eastern New Mexico University, l'Université de Virginie et Ivy Tech où il a été nommé à l'unanimité au rang de plein Professeur.  Une de ses expériences les plus remarquables et mémorables a impliqué le travail en tant que professeur de l'espagnol avancé, la culture islamique, et la littérature mondiale pour le programme du Semestre en mer de l'Institute for Shipboard Education.  Outre ses fonctions académiques, le Dr John Andrew Morrow est le directeur de la Covenants Foundation, une organisation dédiée à la diffusion de l'Islam traditionnel civilisationnel;  Promouvoir l'unité islamique;  Protéger les chrétiens persécutés;  Et améliorer les relations entre les musulmans et les membres d'autres religions.  Il parcourt régulièrement le monde pour promouvoir la paix et la justice.

Génétique

Le Dr John Andrew Morrow est originaire d'Amérique du Nord et fier membre de la nation métisse.  Une métisse francophone du Québec, de l'Ontario et de l'Acadie, ainsi que des parents de la grande région de la rivière Rouge, comprend plus d'une centaine d'ancêtres amérindiens avec des centaines d'ancêtres et de mères métisses.  Ses ancêtres européens comprenaient la royauté irlandaise et les révolutionnaires ainsi que la noblesse française.  En fait, il est un descendant paternel direct des rois de Leinster en Irlande.  Plusieurs de ses ancêtres européens étaient, en fait, des Moriscos d'Espagne et du Portugal qui ont fui vers la Nouvelle-France et le Moyen-Orient.  Ils étaient, à leur tour, descendants d'Arabes d'Afrique du Nord et de Berbères.  En tant que personne d'ascendance essentiellement autochtone, le professeur Morrow s'identifie comme une personne autochtone.  Ses ancêtres autochtones appartenaient aux nations métisses, algonquines, huronnes, mi'kmaq, innues, penobscot, abenaki et nipissing.  Le Dr Morrow est un habitant autochtone des Amériques conformément à l'article 35 de la Constitution canadienne et est reconnu comme Indien par la Cour fédérale du Canada.

Metis Indian Pride
Dr Morrow a participé à pow-wows depuis son enfance.  Il a régulièrement assisté à des manifestations autochtones célébrant les cultures des Premières Nations à travers les Amériques, y compris Wacipis dans le Dakota du Sud et le rassemblement des Nations à Albuquerque, Nouveau Mexique.  Au cours de ses années universitaires, il a participé activement aux comités de solidarité consacrés à la défense des droits des peuples autochtones.  En tant que tel, il a travaillé en étroite collaboration avec les populations autochtones du Nord, du Centre et de l'Amérique du Sud.  Il a rencontré de nombreux dirigeants et militants autochtones notables, tels que Kevin Locke de la Nation Lakota et lauréat du prix Nobel de la paix Rigoberta Menchu.  Un adepte du plein air, le Dr Morrow a été formé à la survie en milieu sauvage, y compris la pêche, la chasse, le piégeage et la récolte.  En accord avec ses racines aborigènes, il a passé des décennies à étudier les herbes médicinales, finissant par être reconnu comme une autorité de premier plan sur le sujet.  Le Dr Morrow a consacré la majeure partie de sa vie au domaine des études amérindiennes.  Il a étudié la littérature, la culture et la civilisation indigènes aux niveaux de premier et de deuxième cycle, en terminant sa thèse de MA sur la vision du monde indigène dans la poésie de César Vallejo, un célèbre poète amérindien du Pérou.  Il a également terminé sa thèse de doctorat sur la présence indigène dans Ruben Dario et Ernesto Cardenal.  Un Natif d'Amérique du Nord par l'ascendance, la culture, l'histoire, la langue et l'identité.  Le Dr Morrow est parfaitement en mesure d'enrichir les peuples autochtones de leur héritage culturel.

visiteur

Messages : 210
Date d'inscription : 14/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE TRAITÉ ETERNEL DE MAHOMET

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum