Spiritualités

LE SYSTEME EDUCATIF VOLONTAIREMENT NEGATIF

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

23092016

Message 

LE SYSTEME EDUCATIF VOLONTAIREMENT NEGATIF




http://positivr.fr/celine-alvarez-lois-naturelles-enfant-ecole/

Pour aider ses élèves à s’épanouir et à acquérir le goût d’apprendre, une institutrice française a fondé toute sa pédagogie sur trois points essentiels : l’action, l’amour et la motivation.

Résultat ? Des gamins capables de lire dès l’âge de trois ans ou de résoudre des multiplications à quatre chiffres dès l’âge de quatre ans ! Et, le tout, dans la joie et la bonne humeur. 

L'Education nationale a aussitôt demandé à la rebelle de rentrer dans le rang…
Cette institutrice, c’est Céline Alvarez.
Dans sa classe, elle invitait les enfants à faire le ménage, à s’habiller eux-mêmes, à découvrir des continents, à lire… Son but « stimuler le potentiel de ses élèves« . Une méthode géniale et efficace qui, malheureusement, n’était pas du goût de sa hiérarchie…
France 2 a récemment consacré un reportage à cette expérience.

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/ecole-enseigner-autrement_1830815.html


assunta

Messages : 383
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

LE SYSTEME EDUCATIF VOLONTAIREMENT NEGATIF :: Commentaires

Message le Dim 25 Sep 2016 - 18:36  visiteur

bonjour Assunta

Sujet très intéressant, j'ai suivi le lien qui m'a conduit vers une vidéo de 3'17 de franceinfo cependant je pointe quelques petites erreurs dans le commentaire de la journaliste.
Ce n'est pas moi qu'il faut convaincre sur ces méthodes pédagogiques...
Fort justement elle dit que ces techniques ne sont pas employées, et que l'éducation nationale est frileuse pour les mettre en application, ce que confirme sans embarras Florence Robine (directrice générale de l'enseignement scolaire - ministère de l'Éducation nationale) à 2'25 dans la vidéo, pour des questions de complexité à les généraliser pour les mettre en œuvre surtout, sans remmetre en cause à priori leurs pertinences assez évidentes.

Mais un peu après elle dit que "ces méthodes font le succès des écoles privées, mais à l'école de la république on n'en veut pas", et là c'est une caricature qui ne ferait qu'alimenter le débat stérile des écoles privées / écoles publiques, si cher aux laïcards.

Cette allégation est complétement fausse, et je suis très bien placé pour le savoir, mon épouse étant directrice d'une école (dite privée pour certains, d'enseignement libre pour d'autres), bref qui s'appelle Institution Notre Dame (qui n'est pas une "école des miracles" comme elle se plaît à le rappeler aux parents qui inscrivent leurs enfants.
Plus de 99,5 % des écoles dites "privées",  -enseignement libre mais pas si libre - sont sous contrat d'association avec l'État, ce qui veut dire qu'en contrepartie de ce partenariat contractuel avec l'Éducation nationale [je ne rentre pas dans le détail des obligations relatives ...], elles s'engagent à suivre à la lettre et en tous points  les programmes du ministère.

Évidemment, prétendre que les écoles (dites) "privées" font ce qu'elles veulent, c'est totalement faux! d'autant plus que chaque enseignant est contrôlé par des inspecteurs d'académie, et ne ferait qu'alimenter stupidement l'archaïque gué-guerre public-privé qui n'a d'équivalent que la question de l'Alsace-Lorraine rattachée à la France en 1918 n'est pas assujettie à la loi de 1905 et bénéficie de l'outrageant privilège du Concordat signé par Napoléon (la paix sociale a parfois un prix).

On pourrait se poser la question autrement, à savoir, pourquoi l'école de la république qui fût pendant des décennies un modèle d'excellence (même s'il n'était pas parfait) tant de fois copié par de multiples pays sombre doucement dans la médiocrité ...
Serait-ce seulement affaire de pédagogie ? (ce qui est le sujet de l'article plus ou moins)
Bien sûr nous connaissons les méthodes Freinet, Montesorri, Steiner évoqués dans la vidéo, leur efficacité, énormément d'enseignants les connaissent, s'y réfèrent plus ou moins dans leurs pratiques, mais n'y aurait-il pas d'autres enjeux sous-jacents à faire pourrir à feux doux cette école de la république qui longtemps chercha l'excellence ?

La droite et la gauche ont le même programme politique, celui de l’UE, la réduction du déficit budgétaire. L’école, un secteur parmi d’autres en fait directement les frais d’où le démantèlement progressif du « mammouth » ... qui explique que la qualité d’enseignement est fortement à la baisse.

Ne vous est-il pas venu à l’esprit que sous couvert de « refondation » de l’école, c’est une manœuvre de casse programmée de l’Éducation nationale ?
De la maternelle à l’université, tout devient limpide lorsque l’on a lu ça :


© OCDE 1996
Centre de développement de l’OCDE, Cahier de politique économique n°13

La Faisabilité politique de l’ajustement
, par Christian Morrisson
(page 30 du PDF)
Comme on le voit, pourvu qu’il fasse des concessions stratégiques, un gouvernement peut, en procédant de manière graduelle et par mesures sectorielles (et non globales), réduire les charges salariales de manière considérable. L’essentiel est d’éviter un mouvement de grève générale dans le secteur public qui remettrait en question un objectif essentiel du programme de stabilisation : la réduction du déficit budgétaire.


Les mesures de stabilisation peu dangereuses
« Pour réduire le déficit budgétaire, une réduction très importante des investissements publics ou une diminution des dépenses de fonctionnement ne comportent pas de risque politique. Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement et l’école peut progressivement et ponctuellement obtenir une contribution des familles, ou supprimer telle activité. Cela se fait au coup par coup, dans une école mais non dans l’établissement voisin, de telle sorte que l’on évite un mécontentement général de la population. »

source : Silence, on tue (aussi) l’école primaire et la maternelle

Pendant que tout le monde regarde le collège se faire « réformer », le primaire et la maternelle, aussi, agonisent. Mais en silence. Pour preuve, ce témoignage de Laurence David, directrice d’une école maternelle.
------------------------------------------------------------------------------

Ton sujet Assunta pointe il est vrai des attitudes "spirituelles" très pertinentes en matière pédagogique, avec toute l'influence positive qu'elles pourraient avoir sur le futur de l'humanité, mais c'est sans compter le fait politique (ou le fait religieux qui est sa petite soeur) ...

business is business, le but de l'UE est de "libéraliser" tout le secteur de la formation, y compris l'école, l'université, c'est la feuille de route politique ... sur le modèle anglo-saxon.

et alors, s'en vouloir briser ton enthousiasme, au diable les méthodes Freinet, Montesorri, Steiner, Céline Alvarez

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 26 Sep 2016 - 11:03  assunta

(je ne suis pas dupe mais j'ai vraiment espoir d'un monde fraternel qui bougera contre ces systèmes cyniques qui n'aiment pas l'Homme).
Oui c'est très juste Visiteur ce qui est exprimé.
Je me souviens lors du vote pour l'Union Européenne j'étais enthousiaste parce que je me disais : super la fraternité entre les peuples. Mais quand chacun a reçu les textes explicatifs, j'avais rien compris. Je me suis dis : je suis nulle de chez nulle. Je regrette de ne pas les avoir gardé pour le côté historique.
Heureusement mes amis humanistes m'ont rassurée. Et parmi eux se trouvaient des gens hyper compétents pour comprendre le langage du Noir (j'ose cette comparaison). Et c'est vrai ce que tu dis :
j'ai mis ici leur explication notamment sur l'éducation.
Le pouvoir, quand il veut régner en maître est plus que malsain, malfaisant (mal faire) et méprisant pour les peuples. Ils veulent abêtir pour rendre les gens dociles et manipulables à merci, les atteler comme des bêtes, des chiens... c'est vraiment honteux !!!
----------------------------
http://regard-positif.xooit.com/f65-CONSTITUTION-EUROPEENNE-LES-HUMANISTES-VOTENT-NON-MAIS-DISENT-OUI-A-UNE-EUROPE-HUMANISTE.htm

(directive européenne comprise - traduit - par les Humanistes)
EDUCATION
Un futur chaos social
pour les peuples de l’Union

Tous les acquis sociaux obtenus en France et dans d’autres pays de l’Union, acquis souvent au prix de luttes sociales très difficiles vont voler en éclats. Tous les services publics sont touchés (ils ne portent d’ailleurs même plus ce nom là dans la directive
européenne), puisque dans le projet européen, ils sont eux aussi soumis à la concurrence. Plus même, il est bien précisé que rien ne doit s’opposer à cette libre concurrence. Ceci est l’inverse exact de ce qu’est un service public en France, qui normalement n’est pas là pour concourir ou pour être rentable, mais pour remplir des missions particulières.
........
Tu remercieras beaucoup tous ceux qui ont œuvré pour que tu t’adaptes parfaitement à cette société qu’ils ont créée de toutes pièces. Peut-être que si tu t’étais rebellé elle aurait pu être différente, mais tu as eu peur. Rappelles-toi, tu as voulu déjà en CE1 quand on t’a obligé à apprendre cette langue bizarre, puis au lycée, il y a eu des manifestations, mais tu n’as pas voulu y aller, pourtant tu savais que c’était important. Mais tu as eu peur de faire partie de ces millions d’exclus, de ces gens qui courent après les «petits boulots», dont le futur est si incertain… Le tien est tout tracé, et quand tu penses à ce que tu aurais pu devenir, tu n’es pas mécontent de toi, même si quelquefois tu prends des cachets pour tenir le coup, même si tu n’as pas le temps de profiter de tes enfants, même si quelquefois tu sens en toi un vide un peu effrayant et que tu te demandes quel sens a ta vie, même si quelquefois tu te souviens que tu t’es profondément trahi.


VIDEO HUMANISTE POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE
http://www.parti-humaniste-france.org/europeennes/20040520_Francia_Video_Regional_Humaniste.wmv

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 28 Sep 2016 - 14:45  assunta

Les valeurs simples (humaines, respectueuses, aimantes) sont les meilleures !
http://positivr.fr/finlande-ecole-systeme-educatif-demin-le-film/


voir la vidéo du lien !!!


--------------

autres liens
http://www.salutfinlande.net/forum/viewtopic.php?t=4786

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 11:28  Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum