Spiritualités

Que signifie la notion d'humanisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que signifie la notion d'humanisme ?

Message  Invité le Lun 4 Fév 2008 - 15:54

Dans l'interview donnée à oumma.com,
Abdennour Bidar : " Il nous faut ni plus ni moins qu’une nouvelle éducation musulmane"
http://oumma.com/Abdennour-Bidar-Il-nous-faut-ni

il y a cette très belle approche de la notion de l'humanisme. Abdennour Bidar l'introduit par référence à un verset du Coran, mais sa réflexion dépasse de très loin une interprétation exégétique qui serait propre à l'Islam. Elle pointe de façon aigue au plus profond de "l'autre" et de "soi-même" d'une manière universelle... à partir de notre propre Nature humaine "adamique" pour en dégager l'expression de nos "attributs" communs.
C'est pourquoi, j'ai choisi de la placer ici dans cette rubrique "Humanisme et spiritualité sont-ils identiques ?" plutôt que de l'enfermer dans "Parole de Dieu: le Coran".

Oumma.com : Dans votre livre, vous soulignez la sagesse de votre grand père athée, communiste drunken . Vous retenez de lui un amour I love you indéfectible à l’humanisme sunny . En tant que musulman, que signifie la notion d’humanisme ?

Abdennour Bidar : L’islam, comme les deux autres monothéismes, est un berceau de l’humanisme européen. Celui-ci se définit en effet comme « discours exaltant la grandeur et la dignité de l’homme ». Or le Coran recèle, de ce point de vue, de véritables trésors, hélas peu explorés par la méditation des uns et des autres. Il y a beaucoup à écrire sur ce point, en deux directions :

> d’abord, pour montrer que l’islam forme avec le judaïsme et le christianisme une seule et même « matrice » de l’humanisme européen – le monothéisme entier est en son principe, comme le disait jadis Henri Corbin, un « personnalisme », c’est-à-dire une vision du monde qui place l’homme au centre ;

> ensuite, pour montrer que cet humanisme monothéiste pourrait être une ressource formidable pour l’humanisme occidental, qui est moribond.

Je prépare actuellement un ouvrage sur la question. Dans le cadre restreint de cet entretien, je voudrais prendre un seul exemple de l’humanisme coranique, dont l’analyse me paraît particulièrement importante. Dans la sourate Al Baqara - ce sont les versets 31 à 34 - Allah dit avoir « appris à Adam le nom de tous les êtres » et demande ensuite aux anges de se prosterner devant Adam – ce que tous font sauf Ibliss.

Deux significations symboliques majeures peuvent en être tirées. D’abord, Adam est reconnu comme possédant
> ce qu’on peut appeler « l’intelligence universelle », qui comprend la raison, la rationalité – l’intelligence scientifique qui nous permet de connaître l’univers par ses causes matérielles –
> et l’intellect, que les grecs appelaient le noos, que les soufis appellent le ‘aql – qui nous permet de contempler l’univers non plus par ses causes matérielles, mais par son principe spirituel.

Ce principe étant en réalité ce que nous musulmans appelons la Miséricorde, le souffle du Miséricordieux (Nafas-a-Rahman) et que les chrétiens appellent l’Amour. C’est là que se situe, premièrement, l’humanisme de l’islam : dans la description d’un être humain capable de voir l’existence, l’univers, de façon aussi complète et profonde. Et selon la suite du verset, de mériter à partir de là que les anges se prosternent devant lui ! Ce qu’il faut entendre comme une véritable révolution dans l’univers religieux : voilà en effet un texte, le Coran, où Dieu lui-même demande aux anges de se prosterner non pas devant lui, leur créateur, mais devant une créature, l’homme formé de pauvre argile !

Peut-il y avoir manifestation d’humanisme plus éloquente ? La grandeur de l’homme est ici couronnée par le geste de Dieu. Il y aurait bien des réflexions à en tirer, et j’invite chacun à méditer cela pour lui-même. Quel est le sens profond de cet ordre de Dieu : « Prosternez-vous devant Adam » ? Que nous dit-il de l’homme ? Cela fait partie à mes yeux des sagesses de l’islam qui n’ont pas encore été comprises et exploitées, comme si le regard de Mohammed s’était posé là en un point du temps qui se situe encore très loin devant nous… Ou très proche, tant ce que nous vivons aujourd’hui semble nous rapprocher de cette sagesse et de ses promesses.

Dans un contexte, qui plus est, où nous avons plus que jamais besoin de régénérer l’humanisme en général : l’homme moderne, post-moderne, ne sait plus quoi faire de lui-même, ne sait plus en quoi consiste sa dignité, et ne sait plus donner de sens à sa vie. Or il y a dans cette simple parole du Coran, dans cette simple indication – « Prosternez-vous devant Adam » - un « sens de l’homme » dont la civilisation humaine pourrait aujourd’hui tirer profit pour sortir de la crise de l’humanisme. A condition de savoir en extraire le sens dont nous avons besoin, et qui sommeille encore dans le secret du verset.

( Sur Abdennour Bidar voir aussi le sujet "SELF ISLAM"
http://vie-spirituelle.all-up.com/parole-de-dieu-le-coran-f10/self-islam-t141.htm#708)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que signifie la notion d'humanisme ?

Message  Invité le Lun 4 Fév 2008 - 16:33

Pistes de méditations:scratch

> la distinction ne se fait plus sur le binôme "foi-raison" (présenté comme étant des forces opposées parfois - la foi étant une notion très mal définie par ailleurs-) mais sur un couple (raison, rationalité * intellect, noos, aql) qui nous fait sortir de cette notion de "croyances" et qui tend vers "perception-conscience".
"Entendement" (?) en résonnance avec le "principe spirituel-Souffle-Amour".

> notions à rapprocher de celle de l'intellection
(voir sujet : http://vie-spirituelle.all-up.com/definir-le-spirituel-f1/l-intellection-t79.htm )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum