Spiritualités

Actu: Soutien à la réforme de la lutte anti-sectes en France

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Actu: Soutien à la réforme de la lutte anti-sectes en France

Message  Invité le Mer 27 Fév 2008 - 3:33

Rappel du premier message :

Le CICNS m'a fait parvenir ce texte:

Soutien à la réforme de la lutte anti-sectes en France

Chers amis de la liberté de conscience,

Notre société est à un virage important dans son rapport à la spiritualité, aux minorités et aux libertés individuelles. Les discours de Nicolas Sarkozy à Saint-Jean de Latran le 20 décembre 2007 et à Riyad le 14 janvier 2008, prônant une laïcité ouverte, soutenus aussitôt par celui de la Ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie pour le respect de " toutes les spiritualités " [1] ont suscité autant d'espoir que de réactions négatives dans les diverses couches de la société française.

Madame Alliot-Marie a explicitement indiqué qu'elle souhaitait une redéfinition de la lutte anti-sectes en France. Elle a mentionné que le rôle de la MIVILUDES pourrait changer : "Ce n'est pas à elle (la MIVILUDES) de définir une politique, ni de mener des actions de répression.
C'est le rôle des pouvoirs publics. Je dois assurer la liberté de croyance de tous" et qu'il fallait "poursuivre et réprimer des comportements caractérisés de troubles à l'ordre public ou des infractions pénales avérées plutôt que de s'en tenir à "une vision arbitraire, stigmatisant a priori" des mouvements sur la base de critères " peu rigoureux". [2]

Catherine Picard, présidente de l'UNADFI, est en colère :
"Cette réforme est le fruit de dix ans de lobbying sectaire et de pressions des Etats-Unis dont le Congrès épingle chaque année dans un rapport la politique française vis-à-vis des sectes". Elle se prépare donc à la résistance en évoquant une large " mobilisation " dans les semaines à venir.

Il nous semble donc important que nous manifestions ouvertement notre soutien aux réformes en préparation. C'est un moment que nous ne pouvons laisser passer et qui représente une occasion unique de répondre, dans un grand mouvement solidaire, à la nécessité de restaurer les libertés individuelles bafouées depuis 25 ans par une odieuse campagne anti-sectes qui a meurtri des milliers de personnes innocentes.

Nous avons eu tout récemment la confirmation de la prise en considération des centaines de courriers que nous transmettons jour après jour depuis deux semaines au Ministère de l'Intérieur et à l'Elysée.

Nous vous proposons donc de vous joindre à cet élan de soutien en un seul clic par l'envoi du courrier accessible par ce lien
http://www.cicns-news.net/soutien_reforme_lutte_anti_sectes.htm

Il vous est toujours possible de modifier le texte ou d'en envoyer un autre par voie postale. Quel que soit votre choix, nous espérons que vous serez nombreux à saisir cette occasion de manifester au-delà des opinions politiques, votre soutien à la politique du gouvernement dans ce domaine pour ses prises de position en faveur de la liberté spirituelle et d'affirmer votre désir de voir la spiritualité sous toutes ses formes d'expression trouver sa place au sein de notre société dite démocratique.

Bien cordialement à tous,

L'équipe du CICNS

[1] http://www.cicns-news.net/communiques_presse_140_sarkozy_spiritualites_latran.htm
[2] http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/02/05/face-aux-sectes-le-ministere-de-l-interieur-adopte-une-politique-liberale-mais-ferme_1007600_3224.html#ens_id=1007694


Le texte du courrier:

Madame le Ministre,

Vos récents discours évoquant la place de la spiritualité dans notre société française ont suscité une grande vague d'espoir, pas seulement dans les milieux religieux, mais également parmi les minorités spirituelles en France (minorités de convictions, défenseurs des libertés individuelles, protecteurs de la liberté de conscience), injustement amalgamées à la criminalité et stigmatisées dans l'opinion publique par la désignation de sectes, depuis 25 ans.

La réforme de la lutte anti-sectes en France, en particulier, est un pôle nécessaire de cette nouvelle orientation.

Nous souhaitons, par la présente, vous manifester notre soutien dans cette direction novatrice et révolutionnaire pour notre pays des droits de l'homme.

Nous vous prions de recevoir, Madame le Ministre, l'assurance de notre haute considération.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Re: Actu: Soutien à la réforme de la lutte anti-sectes en France

Message  pat le Sam 22 Mar 2008 - 22:12

Pour compléter ce que je disais plus haut, voici quelques informations complémentaires concernant les positions de Madame Alliot-Marie et du président de la République.
Mme Alliot-Marie a indiqué qu'elle souhaitait une redéfinition de la lutte anti-sectes en France en ajoutant que le rôle de la Miviludes pourrait changer, ainsi:
"Ce n'est pas à la Miviludes de définir une politique, ni de mener des actions de répression. C'est le rôle des pouvoirs publics. je dois assurer la liberté de croyance de tous...."
Et d'ajouter :
"....qu'il fallait poursuivre et réprimer des comportements caractérisés de troubles à l'ordre public ou des infractions pénales avérées plutôt que de s'en tenir à une vision arbitraire, stigmatisant à priori des mouvements sur la base de critères peu rigoureux."
C'est clair et on ne peut la soupçonner de vouloir faire plaisir à l'Eglise catholique , car les Catholiques ( je parle surtout de la hiérarchie)verraient d'un très bon œil qu'on supprime la concurrence....

Le président de la République qui défend une laïcité ouverte a dit :
"Elle constitue (la laïcité ouverte) un virage important de la politique de la France dans son rapport à la spiritualité, aux minorités spirituelles et aux libertés individuelles "
Je fais remarquer qu'il ne parle pas de religions. C'est assez nouveau et tant qu'il parlera en ouvrant le champ aux minorités spirituelles, cela constituera un progrès sur les gouvernements précédents qui ne voulaient que plaire à l'Eglise catholique.
Lorsque je dis cela, je ne considère que cet aspect particulier de la politique de ce gouvernement, pour le reste, ce n'est pas ici mon propos.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actu: Soutien à la réforme de la lutte anti-sectes en France

Message  navy le Dim 23 Mar 2008 - 13:52

navy
Ne jouons pas sur les mots, nous savons trés bien tous les 2, tous, quelle est la position du Frère Michel à l'égard du systéme, bien qu'il ne soit pas révolutionnaire, on peut dire le Frère Michel est CONTRE.

njama
Nous divergeons alors profondément sur cette question.
Ce n'est pas d'être contre le (ou ce) système qui arrangera les choses, ce qui reviendrait à dire qu'il faille le remplacer par un autre (supposé mieux ... ce qui n'est pas sûr). Le système n'est pas la solution, c'est différent

Nous ne divergeons pas Very Happy C'est juste une question de mots employés !
C'est le systéme en général, qu'il soit capitaliste, socialiste ou royaliste, le fait qu'il y ait un systéme, que les hommes comptent sur le systéme et non tel ou tel systéme.
Moins d'état, mais un gouvernement minimal quand même m'avait écrit le FM quand je lui avait posé la question. Nous en sommes loin.


navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actu: Soutien à la réforme de la lutte anti-sectes en France

Message  Invité le Dim 23 Mar 2008 - 17:42

Moins d'état, mais un gouvernement minimal quand même m'avait écrit le FM quand je lui avait posé la question. Nous en sommes loin.
Oui c'est ce que Frère Michel a toujours dit tout en étant conscient que cela ne se fera pas du jour au lendemain. Paris ne s'est pas construit en 1 jour, de plus 4 générations ne suffiront pas.
Il faut une conscience de tout cela. Les humanistes et tout particulièrement ceux travaillant dans le Parti Humaniste en sont conscients et à cause de cela passent pour une secte. Ils sont conscients que les lois seront remplacées par des valeurs spirituelles, que l'on croit ou non en Dieu tout en ayant un minimum de lois afin de se protéger malgré tout. Ils sont conscients aussi que tout dépend du changement de chacun et de son état de conscience qui est différent d'un homme à un autre. Il faut laisser le temps au temps, c'est-à-dire à attendre que les gens soient prêts. Cela ne veut pas dire ne rien faire entre temps.
En attendant il nous faut être patients et continuer à nous changer.
"La larve en se hâtant rejoint-elle l'abeille ?"

Frère Michel rappelle toujours la notion de LIBERTE et de NON-JUGEMENT qu'elle contient.
Lui-même a dit ceci et il me semble important ici de le rappeler :
Nulle part dans La Révélation d'Arès son Divin Auteur ne définit le régime politique ou économique dans lequel son peuple, inspiré par le petit reste, devra vivre. Ce silence laisse absolument libre (Rév d'Arès 10/10) chaque société d'hommes, parmi les multiples sociétés qui vivront sur terre à l'approche du Jour (Rév d'Arès 31/8 et après le Jour de la Vie (24/5), du choix de son mode d'existence sociale et économique, pourvu que la liberté totale de passer d'une société à l'autre soit également laissée à chaque homme ou femme.
L'important est de vivre dans l'amour du prochain, le pardon des offenses, la paix totale, l'intelligence spirituelle, ce qui peut se faire dans tout régime, quel qu'il soit. Je l'ai écrit dans "Nous Croyons, Nous Ne Croyons Pas": "Le monde changé désigne un cadre spirituel, non un monde économiquement et socialement défini et assigné d'avance..." (La Révélation d'Arès Bilingue, p.740, bas de page). Dans ce domaine le plus important est la liberté: Ceux qui ont besoin de guides sociaux sont libres de se les donner et ceux qui n'en veulent pas sont libres de vivre selon leur seule conscience.

Des capitalistes peuvent montrer un esprit de partage et une générosité évangéliques et inversement des communistes une pingrerie anti-évangélique. Cela s'est vu et se voit encore (Corée du Nord) dans des régimes où le peuple vit dans le dénuement et le sous-développement alors que des sommes folles sont consacrées à des investissements de prestige sans intérêt humain. Pour ma part, n'étant pas personnellement intéressé matériellement, je peux vivre aussi bien dans un supercommunisme que dans un supercapitalisme, pourvu que l'un ou l'autre respecte les constituants du Bien: amour, pardon, paix, intelligence et liberté.


Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Actu: Soutien à la réforme de la lutte anti-sectes en France

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum