Spiritualités

FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Ven 29 Fév 2008 - 0:17

Je vous rapporte la réponse pour ceux qui se poseraient cette question, que Frère Michel a amené récemment sur son blog http://freesoulblog.net/ (entrée 0078)

FM répond à un frère (sur freesoulblog) qui ne comprend pas que des non-croyants soient acceptés :
J'admets qu'il y a longtemps que je ne vois plus de nouveaux frères ou sœurs non-croyants. Peut-être cela vient-il d'un accueil qui met trop l'accent sur la foi, pas assez sur la pénitence comme sagesse universelle.
C'est certainement là ce manque d'ouverture qui est certes difficile car elle demande une grande abnégation et une communication vraie de part et d'autre. A mon avis je pense qu'il y a une peur de perdre quelque chose, ou bien une peur de remise en question... mais l'une ou l'autre ne fait pas perdre sa propre croyance en Dieu ou sa non-croyance en Dieu.

Frère Michel rajoute même une chose très importante
D'ailleurs, la prière elle-même, ramenée à la définition qu'en donne le Père: le rappel quotidien de ce qu'il faut accomplir (Rév d'Arès 35/6), peut devenir une pratique athée. Je le vois au Pèlerinage où viennent quelques athées, rarement il est vrai.

Comme ces ahtées croient que le monde peut changer en Bien et que l'humain peut se changer, la prière est juste un rappel pour eux (comme pour nous d'ailleurs) mais sans importance de croire en Dieu ou pas.
Cela prouve bien l'Amour immense de Dieu envers les hommes. Il n'est pas partial comme les humains.

Je vous mets à la fin la réponse totale de Frère Michel car elle est intéressante et rejoint ce que nous faisons, tout du moins l'objectif de Pat sur le forum : mettre en avant la pénitence - TRES IMPORTANT - accepter les croyants ET les non-croyants (désirant changer ce monde en bien) et composer tous ensemble. Nous sommes vraiment dans ce que dit la RA.

La Révélation d'Arès elle-même reçoit les athées, s'ils sont des artisans du Bien, quand elle dit: L'équité, mieux vaut qu'elle s'établisse sans Mon Nom plutôt qu'en Mon Nom règne ce que j'ai en horreur (Rév d'Arès 28/11). Si vous devenez un pénitent, un homme bon, aimant son prochain, pardonnant les offenses, libérant les hommes de leurs préjugés, recherchant l'intelligence spirituelle et moissonnant d'autres pénitents, vous êtes des nôtres! La Révélation d'Arès n'impose pas comme condition impérative qu'on croie en Dieu. Elle comprend même bien, quoique le regrettant, que des hommes soient devenus athées, parce qu'ils ont été scandalisés (28/4).

Ici aussi dans cette même réponse plus bas, Frère Michel répond clairement sur cette question de devoir croire impérativement en Dieu pour accepter la RA ou tout du moins ne pas mettre l'accent sur l'importance de croire en Dieu.

Dieu ne tient pas compte si l'on croit ou pas en Lui, Il regarde ce que l'on fait, nos actes.
On peut travailler, créer avec des athées (dans le mouvement humaniste il n'y a aucun problème entre croyants et incroyants) : l'essentiel c'est de "mettre l'accent sur la pénitence comme sagesse universelle" comme dit FM. On peut très bien y arriver. A condition que l'on ne regarde pas les erreurs des uns et des autres, que notre regard ne s'arrête pas à la critique des Hommes (tout cela divise, désunit), mais que l'on se tourne résolument vers notre changement interne et externe. C'est très important.

Travaillant pour le Bien de l'humanité, si on ne trouve pas, avec certains allant dans ce sens, notre propre espace ou si on nous le refuse, rien ne nous empêche de créer le nôtre MAIS en continuité avec ceux avec qui on ne désirent pas travailler (ou ne désirant pas travailler avec nous), aussi imparfaits soient-ils. On ne doit pas être divisés ou bien créer quelque chose de nouveau, mais créer une continuité, sans s'arrêter sur les défauts et les erreurs des autres (nous en commettons tous) mais en tournant résolument notre regard vers leur meilleur (chaque humain a une beauté en lui), reconnaître l'apport de tous.

C'est en agissant au mieux, en envoyant de l'amour aux gens, en apportant un autre regard positif et des propositions d'actions particulièrement de changement interne et externe, que l'on grandira. Et cet état d'esprit pourrait peut-être se faire questionner ceux qui nous rejetteraient. De toute façon SEULS le Bien et l'amour font changer l'humain (soi et les autres) et apportent à l'humanité.


************************************

Réponse de Frère Michel : 28Fev08 - 78C12
ENTREE FREESOULBLOG 0078

Je connais personnellement nombre de Pèlerins d'Arès non-croyants, qui sont généralement des anciens de l'époque où j'accueillais moi-même les personnes qui venaient à Arès non pour prier, mais pour me rencontrer ou rencontrer d'autres pèlerins pour partager avec eux une espérance commune : un monde changé. Quand ils arrivaient, ils me disaient en substance ceci: "Je suis athée, mais j'ai lu La Révélation d'Arès et je crois que si on l'interprète comme un livre de sagesse, tout le monde y trouve de quoi travailler à un monde meilleur."
À quoi je répondais: "La Révélation d'Arès elle-même reçoit les athées, s'ils sont des artisans du Bien, quand elle dit: L'équité, mieux vaut qu'elle s'établisse sans Mon Nom plutôt qu'en Mon Nom règne ce que j'ai en horreur (Rév d'Arès 28/11). Si vous devenez un pénitent, un homme bon, aimant son prochain, pardonnant les offenses, libérant les hommes de leurs préjugés, recherchant l'intelligence spirituelle et moissonnant d'autres pénitents, vous êtes des nôtres! La Révélation d'Arès n'impose pas comme condition impérative qu'on croie en Dieu. Elle comprend même bien, quoique le regrettant, que des hommes soient devenus athées, parce qu'ils ont été scandalisés (28/4)."
Quelques uns de ces athées qui nous rejoignirent dans les années 70 et 80 sont devenus croyants sans aucune pression de ma part. La plupart sont restés non-croyants, mais m'écrivent, échangent avec moi des pensées, car nous avons une espérance commune: que le monde change en bien ! Ils admettent comme absolument logique que ce Bien collectif ne vienne que de la somme des biens individuels, la somme des pénitences.
J'ai été athée moi-même autrefois, j'ai vécu dans des milieux athées. D'une part, je sais que des portions entières de population sont athées depuis les XIXe siècle et privées de capacité de foi. Cela reviendra mais quatre générations ne suffiront pas pour y arriver. D'autre part, je comprends très bien qu'on puisse lire La Révélation d'Arès ou même la Bible et le Coran comme de grandioses métaphores ayant un sens de sagesse. Certains Bouddhistes aussi, qui ne croient pas en Dieu, sont restés non-croyants.
Les uns et les autres pensent que j'interprète le Je de la Parole d'Arès comme Dieu s'exprimant lui-même, mais que cela peut-être aussi vu comme d'origine culturelle ou d'inspiration personnelle poétique sans plus et que l'interprétation non transcendante est possible. Des psychologues athées m'ont expliqué que j'avais pu très sincèrement concevoir moi-même La Révélation d'Arès en la croyant venue du Ciel. Bien sûr, ce n'est pas du tout ce que je crois, mais je signale ces faits pour vous expliquer comme il est possible d'accorder à ce livre une grande valeur d'espérance sans croire en son origine divine.
J'admets qu'il y a longtemps que je ne vois plus de nouveaux frères ou sœurs non-croyants. Peut-être cela vient-il d'un accueil qui met trop l'accent sur la foi, pas assez sur la pénitence comme sagesse universelle. Je ne sais pas. D'ailleurs, la prière elle-même, ramenée à la définition qu'en donne le Père: le rappel quotidien de ce qu'il faut accomplir (Rév d'Arès 35/6), peut devenir une pratique athée. Je le vois au Pèlerinage où viennent quelques athées, rarement il est vrai.

Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  navy le Mar 25 Mar 2008 - 18:58

FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

c'est un sujet primordial, je n'ai pas eu le temps de répondre, mais je vais le faire Very Happy
A ne pas effacer.

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Mar 25 Mar 2008 - 20:39

La réponse est dans les citations de frère Michel qui dit bien et Dieu lui-même l'explique dans la RA que même des athées peuvent accomplir ce que Dieu demande et peuvent aussi très bien accepter la Révélation d'Arès. Certains athées sont même venus à Arès.
En fait j'avais mis cette note pour clarifier les choses pour les gens non PA qui viennent sur ce forum.
La Révélation d'Arès elle-même reçoit les athées, s'ils sont des artisans du Bien, quand elle dit: L'équité, mieux vaut qu'elle s'établisse sans Mon Nom plutôt qu'en Mon Nom règne ce que j'ai en horreur (Rév d'Arès 28/11). Si vous devenez un pénitent, un homme bon, aimant son prochain, pardonnant les offenses, libérant les hommes de leurs préjugés, recherchant l'intelligence spirituelle et moissonnant d'autres pénitents, vous êtes des nôtres! La Révélation d'Arès n'impose pas comme condition impérative qu'on croie en Dieu. Elle comprend même bien, quoique le regrettant, que des hommes soient devenus athées, parce qu'ils ont été scandalisés (28/4).

Quelques uns de ces athées qui nous rejoignirent dans les années 70 et 80 sont devenus croyants sans aucune pression de ma part. La plupart sont restés non-croyants, mais m'écrivent, échangent avec moi des pensées, car nous avons une espérance commune: que le monde change en bien ! Ils admettent comme absolument logique que ce Bien collectif ne vienne que de la somme des biens individuels, la somme des pénitences.

...la prière elle-même, ramenée à la définition qu'en donne le Père: le rappel quotidien de ce qu'il faut accomplir (Rév d'Arès 35/6), peut devenir une pratique athée. Je le vois au Pèlerinage où viennent quelques athées, rarement il est vrai.


Personnellement je trouve que les humanistes du Mouvement Humaniste sont en avance par rapport aux PA : ouverture, non-discrimination, changement interne ou pénitence privilégié par rapport à la croyance en Dieu ou pas qui est un choix respecté, etc...
J'admets qu'il y a longtemps que je ne vois plus de nouveaux frères ou sœurs non-croyants. Peut-être cela vient-il d'un accueil qui met trop l'accent sur la foi, pas assez sur la pénitence comme sagesse universelle.
Cela explique aussi un manque d'ouverture de la part des PA.

« La prière n'est pas magique : elle ne dompte pas Dieu pour s'assurer ses services de bénédiction, malédiction, absolution, recours, guérison et salut. La prière n'est pas suppliante : le Père n'attend pas nos implorations pour s'informer et s'inquiéter du péché et de son sillage de douleurs. La prière n'est pas louangeuse : Dieu n'est pas Jupiter ou Baal, susceptible et menaçant s'il n'est pas couvert d'éloges chaque matin. La prière ne s'adresse pas à Dieu, elle écoute Dieu ! Dieu ne dit pas : «Prie-Moi !» mais «Accomplis-Moi !» Prononcer Ma Parole pour L'accomplir, voilà la vraie piété (Révélation d'Arès 35/6) et la Parole me crie chaque jour : «Vaincs le péché ! Chaque péché que tu vaincs, chaque péché que tu permets à un homme de vaincre fait plus de Bien que des milliers de formules, de supplications ou de louanges rabâchées...» - Phrases tirées de l'article "Pia" écrit par Michel Potay
En cela la RA s'adresse bien aux athées et réciproquement les athées peuvent s'intéresser et puiser dans la RA leur force vive pour réveiller leur puissance en eux (sans croire obligatoirement que cela vient de Dieu) puisque la vraie définition de la prière est se rappeler que l'on peut changer (vaincre son propre péché) et ACCOMPLIR (faire le Bien en soi et autour de soi) !


Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Mer 26 Mar 2008 - 1:25

Assunta a écrit:
Personnellement je trouve que les humanistes du Mouvement Humaniste sont en avance par rapport aux PA : ouverture, non-discrimination, changement interne ou pénitence privilégié par rapport à la croyance en Dieu ou pas qui est un choix respecté, etc......
Et bien moi aussi, je les trouve très sympa et leur démarche va dans le bon sens.
Ils ne disent pas je veux un monde plus juste, il disent qu'il faut pratiquer le Bien pour avoir un monde plus juste, et ils suggèrent des tas de pistes d'actions pour ça. "Ils admettent comme absolument logique que ce Bien collectif ne vienne que de la somme des biens individuels" pour reprendre l'expression de Michel, j'ai très bien ressenti cela en les rencontrant, lorsqu'Assunta m'a invité au "Forum non-violence" organisé à Paris en décembre dernier par le Mouvement Humaniste. A cette manifestation se sont jointes d'ailleurs un tas d'associations qui étaient invitées, dont les objectifs communs à chacun sont de trouver des alternatives pour rendre ce monde plus juste, meilleur qu'il n'est. Beaucoup de questions qui dépassent nos petites frontières. Le dialogue est international
Il y avait:
Le réseau des faucheurs volontaires
L'Association Agir pour la Paix
Monde sans guerres
Le Centre d'Etudes Humanistes de Paris
Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
Réseau de psychologie du Nouvel Humanisme
L'Association France-Palestine
Un intervenant de l'ambassade de Cuba à Paris
Un invité Bolivien pour présenter la nouvelle Constitution Bolivienne

Et quelques autres participations, comme celles de l'Association Paix et Création (non-violence dans l'éducation), l'Association Urbanités (sur la santé), l'Association Femmes du Faso, L'Alliance Tchadienne et Emmaüs International (Changer les idées reçues sur l'immigration).
Plus des tables-ateliers-débats organisées par des militants humanistes sur les différents thèmes:
- Jeunes, banlieues et violences urbaines.
- Spiritualité
- Désarmement nucléaire et non-violence active.
...
+ une ambiance très conviviale et fort fraternelle.

Un grand Forum Humaniste Européen sera d'ailleurs organisé cette année à Milan en Octobre prochain.
http://www.humanisme177.org/spip.php?rubrique11




Autant je suis certain qu'il n'y a aucun problème à avoir une spiritualité "arèsienne" ou autre et joindre le mouvement humaniste ou y participer bénévolement parce qu'ils sont très ouverts à toutes les bonnes volontés, que je ne suis pas certain du contraire.
Et c'est dommage ! ... de penser que ce serait incompatible.Neutral

Merci à Assunta pour cette très belle journée passée avec toi et tes amis humanistes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  navy le Mer 26 Mar 2008 - 21:55

C'est quand même une question qui mérite d'être posée

Tout à fait, la réponse est dans les citations de frère Michel qui dit bien ce qu'elle veut dire
d'ailleurs j'ai reproduit ce texte dans mon forum.
Si avec tout ça, ça ne suffit pas alors je me demande ce qui va suffire !

En fait j'avais mis cette note pour clarifier les choses pour les gens non PA qui viennent sur ce forum.

Moi aussi, j'ai fait la même chose que toi.


et il dit aussi: C'EST TRES IMPORTANT.
"Des psychologues athées m'ont expliqué que j'avais pu très sincèrement concevoir moi-même La Révélation d'Arès en la croyant venue du Ciel. Bien sûr, ce n'est pas du tout ce que je crois, mais je signale ces faits pour vous expliquer comme il est possible d'accorder à ce livre une grande valeur d'espérance sans croire en son origine divine."

On pourrait aussi croire en Dieu sans croire que la R.A. vient de Dieu et ça aussi c'est accepté. Le frére Michel le précise aussi. Je ne suis pas sur que tous les fréres l'acceptent. Le FM le dit mais est ce que tous les fréres et soeurs le suivent ?





De toutes façons, bon, je pense que d'avoir exclu des gens (excusez moi d'y revenir) a été une grande erreur QUI AURA DE GRAVES REPERCUSSIONS sur l'avenir du mouvement et qui se retournera contre eux ...
Je voulais dire que ce n'est pas seulement faire du mal aux exclus (chacun le ressent à sa maniére et suivant les circonstances) mais ils ils se font du mal à eux-mêmes , plus exactement au mouvement.
Chaque personne exclue est une épine dans le pied de L'Assemblée qui l'empêchera de marcher

Ceci étant dit, on peut à la rigueur exclure des gens, MAIS suivant des critéres bien définis à l'avance ....
Il aurait fallu que les critéres soient bien définis.
Certains fréres ont été exclus au bout de 8 ans !! c'est n'importe quoi. Qu'on les exclu au bout de 2-3 mois passe encore, mais au bout de 8 ans c'est n'importe quoi !
On peut, à la rigueur, exclure des gens de certaines activités (moi personnellement j'ai accepté de ne pas être invité à l'enseignement ), de telles ou telles réunions, ateliers ou activités, je veux bien, MAIS être exclu de "l'assemblée" au sens courant du terme .... penser qu'on va empêcher quelqu'un de croire à ce qu'il croit c'est n'importe quoi !


Excusez moi, je suis trés énervé en ce moment


navy


Dernière édition par navy le Ven 9 Oct 2009 - 21:12, édité 1 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  pat le Jeu 27 Mar 2008 - 0:36

Tu n'as pas à t'excuser, navy.
C'est normal de ne pas accepter l'arbitraire.
la diversité est difficile à accepter.

Quand tu donnes de ton temps, de ton amitié pour aider à la construction de quelque chose (un forum, par exemple) et qu'à la première difficulté, on te vire, même si ça n'a rien à voir, c'est difficile aussi.
alors je comprends parfaitement ta rancœur.

Mais c'est l'avenir qui compte avec l'assentiment ou sans l'assentiment de ceux à qui on faisait confiance.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Jeu 27 Mar 2008 - 11:50

Bonjour navy

Je dis comme Pat:
Tu n'as pas à t'excuser, navy.
La parole doit rester ouverte.

Il y a de cela pas mal d'années, j'ai suivi un stage de formation professionnelle de plusieurs mois. Dans ce stage, il y avait un marocain, qui s'appelait Majid avec qui j'avais vraiment sympathisé. Il était originaire de Casablanca, où il avait passé toute son enfance et après son bac, il était venu en France pour y faire des études universitaires. Il avait recontré une française, avec laquelle il s'était marié, et ils venaient d'avoir un bébé.
Ayant quelques connaissances de son pays pour y avoir passé 3 mois le parcourant de long en large avec mon sac à dos, cela avait créé des liens particuliers entre nous. Nous voguions sur une belle amitié et sur ce point commun de ma petite connaissance de son pays natal.
Un jour, il devait s'absenter des cours toute la journée pour je ne sais plus quelle raison (?), il me demanda s'il était possible que je les lui photocopie, et passe les déposer chez lui. Ce n'était pas un problème, bien sûr de m'acquitter de ce petit service.
En fin d'après-midi, je passe à l'adresse qu'il m'avait indiquée et sa jeune épouse avec son bébé dans les bras m'ouvre la porte. Majid n'était pas là. Elle m'invite à rentrer chez elle, ... Majid pouvait arriver d'un moment à l'autre, et m'offre un café. Nous discutons de choses et d'autres, et je ne m'attarde pas chez elle, une 1/2 heure tout au plus. Elle voulait se renseigner, savoir comment se passait stage, etc... Visiblement , cette petite visite animait sa journée, nous parlons d'avenir, de son bébé ...

Le lendemain, Majid arriva en cours furieux sur moi, il me fusillait des yeux et semblait très fâché ...et je me demandais bien pourquoi scratch scratch scratch .
J'obtins l'explication, "je n'avais pas à "rentrer" chez lui !"
Evidemment ! pour lui, car c'est une convention sociale, en pays musulman ou en Afrique. Une épouse ne fait pas rentrer un étranger, qui plus est un homme dans sa maison si son mari est absent. C'est l'évidence même pour tout le monde là-bas, une évidence qui va de soi.
Ce que je n'ignorais pas.
Si ça tombe sa jeune épouse "française" n'était même pas au courant de ces us et coutumes qui n'ont pas cours chez nous.
Mais bon, nous étions en France, je n'avais pas fait le rapprochement, n'avais pas "eu le clic dans ma tête" comme disent les canadiens bom et je n'ai jamais pensé à mal. Bref, ce ne fût qu'un bref moment de courtoisie et d'échange en tout bien tout honneur.

Je raconte cette anecdote pour illustrer le fait que nous vivons les uns et les autres autour de conventions qui nous sont propres.
Nous sommes quelques part installés dans de vieilles habitudes mentales, dans des "modèles" de communications conventionnels, alors qu'ils nous faudrait en inventer d'autres. L'Assemblée (que je ne connais pas, dont j'ignore les fonctionnements, ... je précise pour les lecteurs du forum) est peut-être encore trop à l'image de ce que nous avons connu (Eglise, parti, cercle privé, communauté ...), pas assez simple, pas assez conviviale, ouverte, franche ... ?
On peut être très sincère (pour ne pas dire sérieux) dans une ambiance conviviale, voire festive (comme dans ce forum humaniste dont je parlais plus haut).
C'est peut-être aussi dans ce sens qu'il faut comprendre que cela nécessitera trois ou quatre générations pour sortir de ces vieux reflexes et parfaire cette relation fraternelle.
On n'a pas fait Paris en un jour comme on dit !
La forme de l'Assemblée est à inventer, à imaginer tous les jours, en fonction de ce qui arrive. Certains ont peut-être encore le pied lourd ! (bien malgré eux (?) ... je ne vais pas me permettre de remettre en cause leur attachement à la RA) Chaque difficulté peut susciter un Bien, une amélioration dans son fonctionnement, pour qu'il devienne plus simple, pour avoir le pied plus léger.

Je cherche à comprendre ...
Je suis bien conscient que ce ne fait pas du bien d'être considéré comme un sac. Cela existe aussi dans la société. Je garde par exemple un très mauvais souvenir de mon service militaire.confused confused confused
On m'a volé un an de vie ! je l'ai ressenti comme ça... comme une période où l'on est dépossédé de sa "Personne". C'est "Avance et tais-toi !" (je traduis le langage vernaculaire pour rester poli), un pion qu'on bouge. La conscription n'existant plus, je peux me permettre de le dire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Ven 28 Mar 2008 - 14:48

Nous sommes quelques part installés dans de vieilles habitudes mentales

Renouer avec les traditions de débats, de rencontres et d’échanges fraternels.

Le mouvement humaniste (voir plus haut) n’a pas bien sûr l’exclusivité de telles manifestations. Il fait comme le colibri, il fait sa part (voir: http://vie-spirituelle.all-up.com/la-liberte-de-conscience-f11/actu-soutien-a-la-reforme-de-la-lutte-anti-sectes-en-france-t173-15.htm post du mardi 4 Mars - 12:14 ). D’autres associations le font, les mouvements alter-xxxxxx… ne manquent pas et éclosent sur toute la planète. Nous sentons bien que notre destin est commun, que le sol sur lequel nous marchons, qui nous nourrit, est un bien commun, comme l’air que nous respirons, que ce destin ne pourra s’épanouir que sous le signe de la fraternité, en dépassant des considérations ethniques, nationales, religieuses, des clivages politiques, en libérant le dialogue, la parole, en sachant ne pas s’arrêter sur quelques différences si sur le fond il y a un idéal (spirituel) de cœur.

L’analogie est (ou devrait) être évidente, que l’on pourrait établir de points communs entre l’introversion d’une personne et celle d’un groupe, d'un mouvement, d'une nation, quels qu’ils soient. Le repli sur soi n’est pas épanouissant, ni pour soi ni pour les autres, pas plus pour l’individu que pour ceux qui se regroupent sous un idéal, fût-il très beau et généreux.

LO bientôt en fête les 10, 11 et 12 mai, près de Paris.

Différentes associations, des écrivains, des artistes répondent à son invitation.
http://www.lutte-ouvriere.org/~fete/index.htm

« Bienvenue à tous ceux qui y viennent pour la première fois comme à tous ceux pour lesquels elle est devenue un grand rassemblement populaire placé sous le signe de la fraternité. La fête, c'est l’occasion de renouer avec les traditions de débats, de rencontres et d’échanges fraternels, l’occasion de rencontrer des militants d’autres entreprises, d’autres villes, d’autres pays avec qui nous partageons les mêmes préoccupations et les mêmes idéaux. »

"Notre fête est un grand rassemblement d'extrême gauche. Plusieurs dizaines de groupes politiques de France, d'Europe, d'Afrique ou des Antilles, y tiennent un stand.
Tous ne partagent pas forcément l'ensemble de nos convictions, mais ce rassemblement est l'occasion pour chacun de discuter et de confronter ses idées avec celles des autres groupes."

"Sous ce chapiteau, des écrivains, historiens, ou essayistes, viennent présenter leurs ouvrages et en discuter avec tous ceux qui le désirent."

il y aura aussi des artistes, musiciens et artistes …
http://www.lutte-ouvriere.org/~fete/artistes.htm

Le marxisme affraid n'est pas une maladie contagieuse rendeer . Il est discutable (ce que ne constestent pas ces militants "Tous ne partagent pas forcément l'ensemble de nos convictions", mais il y a comme dans tout, du positif, et de l'humain surtout, c'est ce qu'il faut voir.

Voir le détail qui ne va pas, c'est comme avoir une poussière dans l'oeil, toute la vue en est troublée et l'intelligence spirituelle faussée.
(libre interprétation clown de la parabole de la paille et de la poutre)

Après cette fête, il y en aura bien d’autres qui souhaitent chanter l’humain.

Je n'oublie pas la Révélation d'Arès, qui invite à l'Alliance fraternelle, à reprendre le bon chemin en rappelant le Message qui a été véhiculé par des hommes-prophètes au travers du judaïsme, du christianisme et de l'Islam...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  navy le Ven 25 Sep 2009 - 13:39





Njama a écrit:
Citation:
Que l'on croit ou non dans la révélation d'Arès, ce n'est pas en soi très important (voilà, une phrase qui fera plaisir à Yve



réponse de Yve:

Je n'ai jamais dit que je ne croyais pas que la R.A. vient de Dieu, j'ai dit que je ne savais pas ce qui est differend !
Peut-être que la RA vient de Dieu, que le Frere Michel qui a l'air sincére, l'a vraiment entendu comme il l'a raconté....

J'ai quand même du mal à croire, comme cecile, pour plusieurs raisons, qu'il ait tout inventé.

Mais même si il y avait des éléments de preuve, par exemple plusieurs témoins, ce texte je ne le sens pas, je le vois surtout comme un sévere réquisitoire contre LA religion, alourdie encore par les annotations du frére Michel .... (dans la premiére édition)

Et tout simplement, cette insistance la rend suspecte à mes yeux .... On a l'impression d'un réglement de compte ...



Dans l'édition 2009 le frere michel revient là dessus lire page dans l'introduction page 15. mais il est trop tard.

Pour moi surtout des théophanies quelles quelles soient, ne sont que des elements parmi d'autres dans un contexte historique, et là le contexte historique on ne le voit pas, on ne voit qu'une parole, qu'un texte et sans rien autour.

Mais je trouve que "le changement du monde " ne peut venir que sur la base "des idées arésiennes" dans les grandes lignes cette fois, parole de Dieu ou pas. Je ne suis donc pas pélerin d'Arès, mais AVEC les pélerins d'Arès.

Je trouve beaucoup plus simple de me baser sur "les écrits du frére michel, sur son enseignement "


yve



Contribution de Njama:


Le but de la RA n'est pas de combattre les religions, quelques qu'elles soient, mais de repartir sur le sens profond qu'elles contiennent toutes, qui est le même. Pour moi, il n'y a aucun anti-cléricalisme dedans, (ou alors il tient à La Parole Qui n'est pas de moi, et ce n'est pas "toi" - ou moi, ou Michel Potay ...ou un autre - qui est Le Procureur dans ce procès fait aux hommes) et pour ce qui est de la "caricature" des liturgies, des cultes, des offrandes, ... "vaines" dont Dieu se fout pas mal, si tu veux, et si tu m'en laisses le temps, je te sers une pleine gamelle de citations de la Bible qui vont dans le sens de ce que je t'écris.

Peu importe que tu crois ou non en Dieu, mais !!!

Procédons avec logique, puisque c'est au moins un outil commun dont nous pouvons tous nous servir. Que tu partes d'un postulat ou de l'autre, existence ou non-existence de Dieu, tu n'en a pas la preuve, sauf si tu as poussé l'expérience à t'aventurer dans l'inconnu. De "agnostique" à "athée" quelle est la différence au fond ? entre une incertitude et une autre ?

En fin de compte, que tu sois croyant, et que tu poses en prémisse l'existence de Dieu ou que tu sois non-croyant athée, et tu poses en prémisse la non-existence de Dieu, l'un n'est pas avantagé par rapport à l'autre. Dans la pratique, selon mon expérience personnelle, je constate, que quelques soient les partisans d'un point de vue ou de l'autre, ils ne poussent rarement l'expérience jusqu'au bout, car s'ils la poussaient ils obtiendraient des signes évidents comme dit le Coran, qui leur permettraient de distinguer la hasard de la Providence, ajustés à leurs exactes mesures de surcroît, autant qu'une babouche pourrait l'être à ton pied.
Bref, la "foi" ou "l'entrain"" à y voir clair, c'est tiède, ou "mou" dans l'immense majorité des cas si tu préfères.
C'est l'histoire de la parabole des 99 brebis et de celle qui est perdue, ou de la parabole du Coca, version personnelle qu'on m'a confiée un jour. 99 % Coca, c'est pas du vrai Coca , pour les amateurs de pur Coca.

Autre image, en mathématique on peut raisonner par l'absurde et partir du postulat que l'hypothèse serait "vraie" (existence ou non-existence de Dieu, au choix), charge à nous de le démontrer "avec sincérité et pugnacité" qu'elle ne peut être fausse ... sans savoir d'avance à quoi on aboutira.

Mais peu importe, ceci n'est qu'expérience(s) personnelle(s) pour lesquelles ton voisin ne peut t'être absolument d'aucun secours. En plus simple, puisque cette dernière Entrée du freesoulblog traite de "Mythes", je voudrais te poser cette question:

Est-il important que le Mythe soit "vrai" au sens de plausible, de démontrable, de vérifiable, de faits constatés par l'Histoire, ou la Science, par témoignages sûrs, ... ou est-il important qu'il ait du sens ?
Question à 100 balles, j'attends ta réponse !

Par analogie, que tu crois ou non que la révélation d'Arès soit d'origine divine ou non, je (on s' ?) m'en tape ... est-ce qu'elle te fait avancer spirituellement ?
Si non, Dieu a raté son coup - pour toi -, mais je suis convaincu que dans sa grande Miséricorde, il ne t'oubliera pas d'une façon ou d'une autre, s' Il n'a pas réussi à "t'atteindre" par ce biais (bouquin).
mais, je pense que tu y accordes un intérêt certain ... pourquoi ? tu as la réponse.


.


Dernière édition par navy le Ven 9 Oct 2009 - 21:14, édité 3 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  navy le Ven 25 Sep 2009 - 13:53

Suite de la contribution de Njama:



[size=12]Je mets le post de navy a l'honneur de ce nouveau sujet:


Citation:
Je n'ai jamais dit que je ne croyais pas que la R.A. vient de Dieu, j'ai dit que je ne savais pas ce qui est differend !
Peut-être que la RA vient de Dieu, que le Frère Michel qui a l'air sincère, l'a vraiment entendu comme il l'a raconté....

J'ai quand même du mal à croire, comme Cécile, pour plusieurs raisons, qu'il ait tout inventé.

Mais même si il y avait des éléments de preuve, par exemple plusieurs témoins, ce texte je ne le sens pas, je le vois surtout comme un sévère réquisitoire contre LA religion, alourdie encore par les annotations du frère Michel .... (dans la première édition)

Et tout simplement, cette insistance la rend suspecte à mes yeux .... On a l'impression d'un règlement de compte ...

Dans l'édition 2009 le frère Michel revient là dessus lire page dans l'introduction page 15. mais il est trop tard.

Pour moi surtout des théophanies quelles quelles soient, ne sont que des éléments parmi d'autres dans un contexte historique, et là le contexte historique on ne le voit pas, on ne voit qu'une parole, qu'un texte et sans rien autour.

Mais je trouve que "le changement du monde " ne peut venir que sur la base "des idées arésiennes" dans les grandes lignes cette fois, parole de Dieu ou pas. Je ne suis donc pas pélerin d'Arès, mais AVEC les pélerins d'Arès.

Je trouve beaucoup plus simple de me baser sur "les écrits du frère Michel, sur son enseignement "

L'idée m'est venue en relisant la chronique "Changer le monde", que tu conclus par:
Ce n'est pas en se rendant la tache plus difficile que nous aurons plus de mérite, mais en simplifiant l'accès à sa vérité à celui qui cherche.

Or, le post de navy signale une difficulté "et là le contexte historique on ne le voit pas"

Il a raison, autant Frère Michel n'a pas été avare d'explications concernant le contexte de sa vie, les événements surnaturels, ... mais toutes les descriptions et précisions qu'il a données ne s'inscrivent pas dans une fresque historique plus large que celle de sa propre existence.

Cet événement semble être tombé comme un cheveu dans la soupe, et les introductions ne font pas apparaître un état des lieux significatif des scléroses diverses qui empèsent et alourdissent toutes ces religions et nombreuses communautés spirituelles qui se réclament toutes du même fond antique. Si elles en ont toutes gardées quelques chose, plus ou moins bien, avec rivalité et jalousie souvent, peu de choses ont été vécues fraternellement entre elles en fait. Et là, ce Texte déboule comme une trombe au milieu de tous ces ron-rons peu efficaces, parce que pas fédérateurs.

Frère Michel était-il seulement conscient, et très lucide, d'alimenter de sa petite flamme spirituelle qu'une petite chapelle orthodoxe isolée, parmi tant de milliers d'autres chapelles toutes aussi isolées, variées, et "concurrentes" les unes que les autres ?
Personnellement, à la lecture de ses livres, je n'ai pas vu que oui, rien n'indique qu'il survolait cet ensemble produit par l'histoire, et il poursuivait au ras des pâquerettes avec une certaine forme d'ingénuité niaise , la mission apostolique qu'il avait choisie, comme d'autres trouvent la leur ailleurs pas nécessairement dans le religieux, exactement pour les mêmes borgnes ou hâtives raisons peu réfléchies.

.

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  navy le Sam 26 Sep 2009 - 13:43

Je reprend ce sujet sur L'Abeille sous le titre : http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/un-mouvement-issu-de-la-revelation-d-ares-f3/faut-il-croire-en-dieu-pour-accepter-la-revelation-d-ares-t77.htm </FONT>

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Lun 28 Sep 2009 - 1:20

Je reprend ce sujet sur L'Abeille sous le titre : http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/un-mouvement-issu-de-la-revelation-d-ares-f3/faut-il-croire-en-dieu-pour-accepter-la-revelation-d-ares-t77.htm
Il ne faut pas prendre des petits bouts par-ci, par-là, des extraits de posts sinon cela fait des hors sujets.
http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/un-mouvement-issu-de-la-revelation-d-ares-f3/faut-il-croire-en-dieu-pour-accepter-la-revelation-d-ares-t77.htm#1493
( le titre du sujet est mal choisi )
Tu m'étonnes ! Arrête de copier ce que font les autres et lance tes propres sujets où les gens viendront s'exprimer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Lun 28 Sep 2009 - 11:06

Athées et croyants peuvent accomplir ce que Dieu demande, mais ne peuvent pas être ensemble dans une assemblée. Pour l'instant c'est impossible. De la même façon ceux qui mettent en doute la divinité de la Parole. Car en voulant construire quelque chose de nouveau on ne peut mettre ensemble tout ce qui est tendrait à la discorde et le doute en est la prémisse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Lun 28 Sep 2009 - 14:40

Assunta a écrit:
Athées et croyants peuvent accomplir ce que Dieu demande, mais ne peuvent pas être ensemble dans une assemblée. Pour l'instant c'est impossible.De la même façon ceux qui mettent en doute la divinité de la Parole. Car en voulant construire quelque chose de nouveau on ne peut mettre ensemble tout ce qui est tendrait à la discorde et le doute en est la prémisse.
Je suis d'accord que cela me paraît tenir du grand écart impossible ! Il y a donc sûrement quelque chose à faire à ce niveau. Laisser les PA ou pA (petit reste ?) dans leur rôle spécifique (?) et dans leurs assemblées, et créer quelque chose d'autonome et de plus ouvert à certaines affinités spirituelles différentes, à côté pour ceux qui ne se reconnaissent pas ou pas entièrement dans cette spécificité. J'en suis à cette conclusion purement pragmatique qui ne va pas à contresens il me semble.

Pour répondre au sujet, mon point de vue est que l'on peut croire dans la révélation d'Arès, sans être concerné par l'intégralité de ce qu'elle dit, soit parce que l'on est frères des synagogues, des soumis, ou scandalisés, ou athées. Le Fond du Message que n'importe qui peut suivre, me semble être le principal. Chaque petit effort compte pour changer le monde.

Ce qui changera le monde c'est la volonté d'un certain nombre d'individus de se changer, eux, sans chercher à changer les autres comme ils auront décidé qu'il faudrait changer.
Citation, Chronique spirituelle du 17 septembre, Changer le monde

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Lun 28 Sep 2009 - 15:53

Pour répondre au sujet, mon point de vue est que l'on peut croire dans la révélation d'Arès, sans être concerné par l'intégralité de ce qu'elle dit, soit parce que l'on est frères des synagogues, des soumis, ou scandalisés, ou athées. Le Fond du Message que n'importe qui peut suivre, me semble être le principal. Chaque petit effort compte pour changer le monde.
Pour ma part je suis dans l'ontologie et je suis aussi la spiritualité développée dans le mouvement humaniste et cela ne m'empêche nullement de reconnaître l'intégralité de la Parole. Car préférer le Livre par ex. plutôt que l'Evangile ou vice-versa, cela m'est totalement impossible !!
Par contre il y a le même Fond entre ce que préconise (bien avant la RA) l'ontologie et la façon de vivre une nouvelle spiritualité chez les Humanistes du MH.
"Chaque petit effort compte pour changer le monde" : c'est important et vrai !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Invité le Mar 29 Sep 2009 - 0:21

@ yve

Dans toutes les sociétés, il y a des marginaux. Les PA ou pA n'échapperont pas à la règle, ils devront nous supporter

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  navy le Mar 29 Sep 2009 - 11:19

Je suis d'accord que cela me paraît tenir du grand écart impossible ! Il y a donc sûrement quelque chose à faire à ce niveau. Laisser les PA ou pA (petit reste ?) dans leur rôle spécifique (?) et dans leurs assemblées, et créer quelque chose d'autonome et de plus ouvert à certaines affinités spirituelles différentes, à côté pour ceux qui ne se reconnaissent pas ou pas entièrement dans cette spécificité. J'en suis à cette conclusion purement pragmatique qui ne va pas à contresens il me semble.

Njama



Je suis d'accord avec toi, il y a sûrement quelque chose à faire à ce niveau ...créer quelque chose d'autonome et de plus ouvert à certaines affinités spirituelles différentes, j'y réfléchis mais attention ça nous donne une grande (trop ?) responsabilité . C'est pour cela que c'est difficile Smile


-------

Tu m'étonnes ! Arrête de copier ce que font les autres et lance tes propres sujets où les gens viendront s'exprimer. Assunta


Je ne copie rien du tout, au contraire, j'essaie de ne pas faire double-emploi c'est tout.



navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FAUT-IL CROIRE EN DIEU POUR ACCEPTER LA REVELATION D'ARES ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum