Spiritualités

ACTU : OUVERTURE RELIGIEUSE ET CONSTITUTION EUROPEENNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ACTU : OUVERTURE RELIGIEUSE ET CONSTITUTION EUROPEENNE

Message  Invité le Dim 2 Mar 2008 - 3:25

Pat dit :
Je suis assez d'accord avec les critiques de Assunta concernant l'église catholique, mais pour être équitable, il faut aussi parler de ce qu'elle a produit d'humanime. En prônant la fraternité et l'égalité des individus entre eux, elle a fait des sociétés assez égalitaires comparées à d'autres qui sont restées féodales avec des système de castes....
Certes mais il est important de souligner que cela n'est pas venu des couronnés, des cardinaux, évêques, etc, mais des petits, des simples gens d'église ou franciscains comme François d'Assise. Ces couronnés puissants se sont emparés de l'oeuvre de ces simples gens ayant donnés leur vie à Dieu, et ont ainsi grâce à eux redoré le blason de l'église.
Tout récemment, au temps de Jean-Paul II, des curés des bidonvilles (Brésil et Amérique Latine) ont dénoncé la vie difficile des petites gens et l'importance devant la misère de permettre de gérer les naissances par l'intermédiaire de préservatifs, etc... Ces curés n'ont jamais été entendus et JPII n'a pas voulu les rencontrer.
Les gens d'église proche du peuple comprennent mieux que ces nantis qui se moquent des petites gens, car ils se sont aveuglés par trop de puissance. Et s'ils comprennent mieux ils doivent voir aussi les aberrations de leur église, mais ils n'en parlent pas. C'est pour cela que, s'ils voudraient faire changer les choses, ils seraient à même de quitter l'église. C'est logique : on ne peut être pour et en même temps contre. Et de plus si cela arrivait il ne faudrait aucune compromission.

Pour la réforme de la loi de 1905, attendons, en effet, ne faisons pas de procès d'intention, procès d'intention que nous n'apprécions guère quand ils sont dirigés contre nous. Peut-être n'y a t-il pas lieu de revenir sur cette loi, mais cela mérite un débat, car depuis un siècle, le paysage français religieux a changé. Je ne trouve pas choquant pour ma part, qu'un chef d'état parle de vie spirituelle, mais il doit être le garant de cette vie spirituelle, c'est à dire qu'il doit pouvoir assurer à chacun la libre expression de cette vie spirituelle. Ce ne serait pas un luxe qu'il nous encourage à exprimer celle ci quand nos sociétés marchandes nous en éloignent de plus en plus.
Pourquoi Sarkozy encourage-t-il à exprimer la spiritualité ?? Tout d'abord ce sont les croyances qu'il encourage. Lui-même se relève du catholicisme. Toutes les croyances qui divisent les hommes. Il n'encourage absolument pas la spiritualité.
De plus il a faire voter par le parlement la constitution européenne,malgré l'avis négatif des français. Les Français sont pour l'Europe mais une europe heureuse, solidaire, humaniste, croyante et non-croyante. Pas celle qui nous était et nous est présentée.
Que disait et que dit toujours cette constitution : que la religion devait être présente dans toutes les enceintes de la société et donner des réponses à tous les problèmes de la société. Pas la spiritualité, la religion.

L'attitude de Sarkozy n'obéit-elle pas à la constitution votée par le parlement ?
Depuis que cette constitution a été votée par le parlement (pas par le peuple) les politiques lèchent les bottes à la religion, tout du moins s'intéressent soit-disant à la spiritualité. Savent-ils faire la différence entre religion et spiritualité ???
Je ne sais si Sarkozy agit ainsi pour libérer la spiritualité ou bien pour asseoir davantage son pouvoir avec l'aide d'un autre pouvoir... Mais rien n'est innocent, n'est gratuit...

Il faut savoir que la constitution sort la religion de sa réserve actuelle pour la mettre partout et donner des réponses en se mêlant de la vie des gens. Cela rappelle des mauvais souvenirs et pour ceux qui l'igorent on sait ce que cela donne dans certains pays.
La constitution ignore les droits des étrangers. Aucune loi pour les protéger par contre une loi pour stipuler que si une personne étrangère est renvoyé de France par ex. elle le sera automatiquement de tous les pays membres de l'Europe.
La constitution ignore les droits des femmes (avortement, contraception, divorce : ces mots ne sont plus inscrits), seul est inscrit "Droit à la vie".
La constitution encourage le libre commerce et donne tout pouvoir à ceux qui s'enrichissent. Les petits salaires, les gens de petites conditions, sont laissés de côté.
La constitution est la loi du plus fort tout simplement; il n'y a plus d'humanité.

Les gens sont pour une Europe humaniste, solidaire, fraternelle, pas une Europe divisée où la loi du plus fort règnera.

Pour info je vous laisse le lien qui rappelle pourquoi les humanistes ont voté non à la constitution après en avoir étudié grâce à des gens connaissant la loi (juristes, avocats...) les termes rébarbatifs et incompréhensibles pour la plupart d'entre nous. C'est un peu long mais mille fois moins long que la constitution qui nous avait été donnée et très intéressant pour être au courant des choses.

http://regard-positif.xooit.com/t260-LES-HUMANISTES-VOTENT-%22NON%22-A-LA-CONSTITUTION.htm
Les thèmes : Démocratie en danger - Service public inexistant - Education inégalitaire - Droits des femmes en danger - Immigration bafouée - Constitution point de vue économique - Ecologie

***************************

Par rapport à la scientologie et pour répondre à Navy il est important de souligner que ces gens ayant agit inhumainement ne sont pas représentatifs de la scientologie, même s'ils se disent scientologues. Des débordements existent dans toutes les religions. Je ne pense pas que la scientologie est une menace pour le monde, mais elle est un petit pouvoir c'est sûr, comme toutes les religions sont des pouvoirs. Et dans toutes les religions il y a des "barjos".
Je ne soutiens personne, j'essaie de voir les choses avec recul.

Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

« Traité simplifié », haute trahison. Collectif du 29 mai

Message  Invité le Dim 2 Mar 2008 - 20:12

« Traité simplifié », haute trahison. Collectif du 29 mai - mercredi 10 octobre 2007
http://www.collectifdu29mai.org/Traite-simplifie-haute-trahison.html

Haute trahison
par Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public, auteur de Droit constitutionnel (Economica, 2007).

[…]
"La démarche du président de la République prétendant interpréter seul la volonté du peuple français est totalement arbitraire et confine à la dictature."
[…]
"Comment qualifier et sanctionner, dès lors, un tel coup d’Etat ?
[…]

Notre texte constitutionnel affirme encore que le principe de la République est « gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple » et que son président est élu au suffrage universel direct pour veiller au respect de la Constitution, assurer le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et la continuité de l’Etat et garantir l’indépendance nationale. Le terme qui vient à l’esprit pour désigner le mépris présidentiel de la volonté populaire est évidemment celui de haute trahison.
Malheureusement, une révision des dispositions sur la responsabilité pénale du chef de l’Etat, intervenue en février 2007, a substitué à l’antique et belle formule de haute trahison, l’expression affadie et banale de « manquement à ses devoirs manifestement incompatibles avec l’exercice de son mandat ».
Cela manque singulièrement d’allure et de force mais l’on s’en contentera cependant en proposant aux parlementaires, au lieu de commettre eux-mêmes une forfaiture en autorisant la ratification d’un traité rejeté par leurs mandants, de se constituer en Haute Cour pour sanctionner le coupable.


Sans insurrection ni destitution, nous n’aurons alors plus qu’à pleurer sur notre servitude volontaire en réalisant que nos élus représentent bien ce que nous sommes nous-mêmes devenus : des godillots."

L'affaire est désormais classée. "Ratifiée".confused
Néanmoins ce texte d'Octobre 2007 conserve toute sa force et son actualité. Ne nous reste plus qu'à gérer cette situation avec spiritualité !bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTU : OUVERTURE RELIGIEUSE ET CONSTITUTION EUROPEENNE

Message  Invité le Dim 2 Mar 2008 - 22:16

Puisque pour beaucoup de personnes en France et en Europe, le monde politique européen reste quelque chose de très nébuleux, une espèce d’usine à gaz incompréhensible, inaccessible et lointaine de leurs réalités quotidiennes, je publie ce schéma (scanné dans Courrier International de juillet 2007) -en espérant que cela permette à chacun d’y voir un peu plus clair et de mieux appréhender cette nouvelle entité, ce nouveau pouvoir politique imposé en nous forçant un peu la main confused .

Ce qui différencie nos habitudes culturelles politiques de cette nouvelle structure politique, c’est qu’elles ne sont guère comparables. L’Europe est un Etat Fédéral (et non un Etat tout court), nous sommes donc dans le registre d’une souveraineté supranationale" alors qu’avec notre Etat nous sommes dans celui d’une souveraineté nationale. C’est très différent !


4 espaces indépendants les uns des autres:
Institutions au sens strict: 5 en bleuté sur l'image- (Commission européenne/Parlement européen/Conseil de l'union européenne/Cour de justice/ Cour des comptes).
Le Conseil européen (qui n'est donc pas une Instituion au sens "strict" préside le tout !!! scratch il "définit les grandes orientations politiques" )

* Organes politiques [on notera que le Parlement Européen qui « représente les citoyens », n’a aucun pouvoir législatif puisque c’est le Conseil de l’Union européenne (organe exécutif) qui adopte les lois … donc pas de pouvoir législatif attaché au Parlement)

* Entité économiques (Finances et création monétaire indépendante du pouvoir politique) .

* Organes consultatifs (Cour de Justice: « veille au respect du Droit communautaire ». Il y a bien référence à La « Charte des Droits Fondamentaux » écrite quelque part, mais ce n’est pas son truc principal !)

* Institutions de contrôle (la société civile et les collectivités locales n’interférent pas avec les organes politiques).



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTU : OUVERTURE RELIGIEUSE ET CONSTITUTION EUROPEENNE

Message  Invité le Sam 22 Mar 2008 - 13:42

Assunta a écrit:
L'attitude de Sarkozy n'obéit-elle pas à la constitution votée par le parlement ?
Depuis que cette constitution a été votée par le parlement (pas par le peuple) ...
Il faut savoir que la constitution sort la religion de sa réserve ...
La constitution ignore les droits des étrangers ...
La constitution ignore les droits des femmes ...
La constitution encourage le libre commerce ...
La constitution est la loi du plus fort tout simplement; il n'y a plus d'humanité.

Je voudrais rectifier ce qu'elle a dit.
Il n'y a pas de Constitution en Europe, au sens où on pourrait l'entendre dans un régime démocratique. Il s'agit d'un Traité.

L'Europe est un Etat Fédéral, cela n'a rien à voir avec un gouvernement démocratique. Qu'on se le dise !Basketball

La structure de l'Europe est plus proche (à mon sens) de celle de l'Empire, ou de celle du féodalisme (rapports de vassalité) que de la Démocratie.

Nous ne pouvons que le constater, le Parlement européen (qui « représente les citoyens » - voir plus haut-) n'a aucun pouvoir, il n'y a pas non plus de pouvoir judiciaire autonome pour équilibrer les 2 autres, éxécutif et législatif. Il n'y a par ailleurs aucun moyen de destituer l'exécutif par des élections.

Pareillement, le président des Etats-Unis (50 Etats dans lesquels la démocratie s'exerce avec plus ou moins de bonheur Suspect ), est président d'un Etat Fédéral. Il est donc très mal placé, du haut de cette fonction de présidence d'un fédéralisme, pour parler de Démocratie et donner des leçons à certains pays.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTU : OUVERTURE RELIGIEUSE ET CONSTITUTION EUROPEENNE

Message  Invité le Sam 22 Mar 2008 - 14:14

Quant aux "racines chrétiennes" de l'Europe dans laquelle celle-ci trouverait ses fondements, je trouve l'argument peu crédible et douteux scratch



Il n'est pas difficile de trouver que l'idée est romaine avant tout !




Ils sont fous ces romains !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTU : OUVERTURE RELIGIEUSE ET CONSTITUTION EUROPEENNE

Message  Invité le Mar 25 Mar 2008 - 0:24

Un sujet parfois en amène un autre.
Quelquefois, l'un fait écho à l'autre ...

Au milieu du II° siècle, Justin, ... dans le dialogue avec Tryphon, un dialogue où il défend le christianisme contre un interlocuteur juif fictif, affirme pour la première fois que l’Eglise est le « véritable Israël» (Wikipédia Théologie de la substitution) ...selon laquelle les chrétiens se seraient substitués aux Juifs dans le dessein de Dieu.

La Nouvelle Alliance aurait remplacé l'Ancienne Alliance.

Les "racines chrétiennes" peuvent-elles être ailleurs que dans le judaïsme ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTU : OUVERTURE RELIGIEUSE ET CONSTITUTION EUROPEENNE

Message  pat le Mar 25 Mar 2008 - 13:51

Je pense que tu attends qu'on dise non, elles sont aussi à chercher chez les Grecs.
Eh! bien c'est dit.('Laughing')

On pourrait aussi dire la même choses des racines musulmanes, semble t-il?

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTU : OUVERTURE RELIGIEUSE ET CONSTITUTION EUROPEENNE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum