Spiritualités

Actu: l'incroyable requête des prêtres brésiliens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Actu: l'incroyable requête des prêtres brésiliens

Message  Invité le Sam 29 Mar 2008 - 17:57

"Les 20 000 prêtres brésiliens viennent d’adresser par leurs délégués une lettre sans précédent au Vatican. Ils demandent la fin du célibat ecclésiastique. Une requête qui ne fait que renforcer le vent de changement [ jocolor ] insufflé ces dernières semaines notamment par l’élection d’un général des Jésuites très libéral, et le choix du nouveau patron de l’épiscopat allemand. Alors que le la Curie reste sur ses positions, un mouvement de fond, certes encore imperceptible, semble bel et bien se mettre en place pour un futur printemps de l’église.

C’est un évènement ! D’après nos informations puisées aux meilleurs sources, une lettre des prêtres brésiliens qui a été adressée à Rome fin février, demande une modification de la règle du célibat que même les plus conservateurs intelligents n’ont d’ailleurs jamais considérée comme définitive, ne relevant pas du dogme, mais de la discipline de l’Eglise.

Cette lettre n’a pas été rendue publique, ce qui en limite un peu la portée. Dommage ! Mais ne boudons pas notre plaisir. Le sacerdoce : l’un avec le célibat pour des religieux qui font vœu de chasteté (il y a évidemment là une cohérence) ; l’autre sans obligation de célibat (avec un libre choix, de se marier ou non). De plus, elle exige la pleine et entière réintégration des prêtres mariés dans l’Eglise (odieusement « réduits » ( !) à l’état laïc). Elle a été approuvée par les 435 délégués représentant les 18685 prêtres brésiliens (269 diocèses) dans le cadre de leur 12ème rencontre à Itaici.
[...]"
http://golias-editions.fr/spip.php?article1944


Le célibat est une réforme grégorienne. Cette obligation ne fait pas partie des Ecritures. Elle est invention d'hommes.
Peut-être que cette mesure prise au moyen-âge avait servi a "recadrer" des déviances, comme le suggère Jean-Pierre dans un autre post : "chacun de ces dogmes a répondu à une nécessité politique ou économique.".

Les serments n'engagent que ceux qui les prononcent. study

Grégoire VII promulgue en 1075 le célibat.
Son pontificat est dominé par trois desseins, dont la réalisation constitue la réforme dite grégorienne :

1 > lutter contre la simonie, le trafic des bénéfices et notamment des évêchés ;
2 > purifier les mœurs du clergé (obligation du célibat des prêtres, lutte contre le nicolaïsme );
3 > rappeler le fondement évangélique que nul pouvoir politique sur la terre ne peut se rendre maître des destinées de l'Église mais qu'au contraire, fondée sur la primauté de l'Apôtre Pierre, l'obéissance par tous est due au Pape, son successeur, à commencer par la soumission des princes qui gouvernent les peuples chrétiens.
(source Wikipédia)

Je ne vois pas très bien le rapport entre la condition 3 et le célibat scratch , sur le rappel du fondement évangélique je suis d'accord, mais je ne vois pas le rapport non plus ! Rien n'oblige dans les Ecritures à cette astreinte.
Les rabbins pouvait se marier.
Jésus lui-même n'a-t-il pas aimé une femme ? Les Ecritures ne le disent pas, mais à près tout, cela ne nous regarde pas No
Si ces "déviances" n'ont plus court, pourquoi maintenir cette règle du célibat ? scratch

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum