Spiritualités

Les humains et la métamatière.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Mar 13 Mai 2008 - 10:09

Bonjour à tous,



Le Terrien est jeune. Il entre dans l'adolescence de son existense.
L'agressivité due à son jeune age l'isole du reste de l'Humanité. Il
n'a aucun contact avec d'autres fratries humaines extraterrestres plus
agées suceptibles de lui monter le chemin vers la responsabilité. Il
doit apprendre seul à se comporter de façon responsable envers
lui-même, envers les animaux et les végétaux, envers la nature de
matière. Il n'a qu'un moyen à sa disposition pour se guider : la
Croyance.



La Croyance est extrêment clairvoyante. Elle voit éternellement loin
devant elle et éternellement loin derrière elle. Mais elle ne peut pas
faire avancer seule l'évolution humaine ; elle est intrinsèquement
paralytique. Elle a besoin de la Science. La Science est extrêmement
mécanique mais elle est intrinsèquement miope. Elle ne voit pas plus
loin que ce que ses outils, techniques et preuves matérielles lui
montrent.



Science et Croyance doivent faire évoluer les humains ensemble. Elles
doivent être crédibles l'une par rapport à l'autre. La Croyance n'avait
pas évolué depuis des siècles car entravée par des interdits. La
Science, sans entrave, a évolué et a apporté des preuves matérielles
qui ont fait voler en éclats les croyances. Elles sont devenues
obsolètes. La Croyance, plus crédible, a été écarté des rouages de
l'évolution. La Science a donc fait évoluer seule les humains selon sa
déontologie, la matérialité. Elle s'est emballée et, sans guide
Croyance, l'évolution humaine a inévitablement buté contre un mur : le
dérèglement climatique.



En ce qui concerne l'agressivité du Terrien envers de lui-même. Il n'y
a plus de guerre de religion depuis que la Croyance ne domine plus
seule l'évolution humaine. C'est la Science et ses dérivés qui la
domine seule actuellement. L'agressivité n'a pas disparue pour autant.
Elle a changé de camp. La Science notement via sa filiale Pétrochimie
bénit la guerre en Irak, la guerre en Afganistan, la guerre au Darfour.
Elle aimerai bien aussi bénir une guerre en Iran pour se procurer du
liquide létal nécessaire à l'exécution de la nature terrestre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  navy le Mar 13 Mai 2008 - 15:48

Claude De Bortoli, votre nom me dit quelque chose,
mais je ne sais plus quoi ! Very Happy


La Science a donc fait évoluer seule les humains selon sa
déontologie, la matérialité. Elle s'est emballée et, sans guide
Croyance, l'évolution humaine a inévitablement buté contre un mur : le
dérèglement climatique.

Pas seulement.

Vous voulez dire plus simplement ? Science sans conscience n'est que ruine de l'âme Very Happy


Vous dites dans votre site que j'ai été recherché:

" En gros, on est dans le bourbier du dérèglement climatique. Il faut qu'on s'en sorte sinon ça va mal se passer pour notre évolution. Le moteur Science (et dérivés) lancé à plein régime a précipité l'évolution humaine dans le fossé dérèglement climatique. Ca devait arrivé ! !.
Le moteur Science est myope. Il fait avancer au hasard sans vision sur le lointain. S'il voyait clair il n'aurait pas prospecté, extraie et distillé le pétrole à ce rytme effreiné. Il n'aurait pas étudié, fabriqué et vendu autant de vecteurs de pollution que sont voitures, avions, usines. ... "




navy


Dernière édition par navy le Mar 13 Mai 2008 - 16:05, édité 1 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  pat le Mar 13 Mai 2008 - 22:47

Bonjour claude De Bortoli et bienvenue,

En postant votre pertinente analyse, vous ne vous êtes pas trompé d'adresse. Car je ne vois qu'une réponse à votre constat : révéler notre potentiel de spiritualité, et nous encourager les uns les autres à devenir réellement acteur de ce monde.

La croyance et la science n'ont pas produit ce qu'elles avaient promis, je suis d'accord avec vous. Il nous faut en tirer les conséquences. Il y a urgence , en effet, à se pencher sur nos comportements écologiques et sur nos comportement liés à une exploitation effrénée de la nature.

Mais il n'y a pas que cela. Si nous voulons réconcilier science et conscience comme dit navy, il nous faudra bien autre chose, à long terme, qu'un changement ciblé sur un point particulier de nos comportements. Il nous faudra remplacer nos comportements instinctifs de violence, de haine, de mensonge en comportements réfléchis de paix, de fraternité et de confiance.

Je crois vraiment que notre évolution est liée à notre capacité à faire naître en nous une dimension qui ne s'observe pas au microscope, mais qui pourtant nous caractérise autant que notre aspect matériel. Cette dimension ne se révélera que si nous le voulons
Merci pour votre analyse, elle doit nous conforter non pas dans la morosité mais dans la volonté de notre accomplissement.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Jeu 15 Mai 2008 - 10:48

Claude De Bortoli, votre nom me dit quelque chose,
mais je ne sais plus quoi !
C'est moi qui a découvert l'univers de métamatière ! Wink

Vous voulez dire plus simplement ? Science sans conscience n'est que ruine de l'âme
Non non ! Je veux dire qu l'évolution humaine a besoin de la Science et de la Croyance pour avancer durablement.


Le véhicule évolution humaine a besoin d'avancer. C'est
naturel pour lui. Il a à sa disposition deux "outils" ou des activités : un
moteur : la Science et un gouvernail : la Croyance.

Si le véhicule
évolution humaine se sert seulement du moteur Science, celui ci va faire
avancer, pas de problème, mais au hasard parce que le moteur Science est
mécanique mais myope. C'est comme ça depuis toujours et pour toujours. Il est
extrêmement mécanique mais il est myope. Il fait avancer mais ne voit pas le
chemin. Il fait avancer au hasard et le véhicule évolution humaine finit
inévitablement dans le fossé. Nous sommes actuellement dans le fossé dérèglement
climatque.

L'évolution humaine doit remettre la Croyance dans les rouages
de son avancement encore faut-il quelle soit crédible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Jeu 15 Mai 2008 - 11:00

Bonjour pat

La croyance et la science n'ont pas produit
ce qu'elles avaient promis, je suis d'accord avec vous. Il nous faut en
tirer les conséquences.
La Science a très bien produit ce que l'évolution humaine
attendait d'elle c'est à dire, faire avancer. La Science est le moteur
de l'évolution. Quand on lui demande de faire avancer elle fait avancer
mais le problème est quelle ne voit rien, elle est myope. Elle fait
avancer oui mais au hasard et l'évolution humaine fint inévitablement
dans le fossé.

C'est la Croyance qui n'a pas remplit son rôle de guide de l'évolution humaine car trop ancienne et devenue obsolète.

Le véhicule évolution humaine a besoin d'avancer. C'est
naturel pour lui. Il a à sa disposition deux "outils" ou des activités : un
moteur : la Science et un gouvernail : la Croyance.

Si le véhicule
évolution humaine se sert seulement du moteur Science, celui ci va faire
avancer, pas de problème, mais au hasard parce que le moteur Science est
mécanique mais myope. C'est comme ça depuis toujours et pour toujours. Il est
extrêmement mécanique mais il est myope. Il fait avancer mais ne voit pas le
chemin. Il fait avancer au hasard et le véhicule évolution humaine finit
inévitablement dans le fossé. Nous sommes actuellement dans le fossé dérèglement
climatque.

L'évolution humaine doit remettre la Croyance dans les rouages
de son avancement encore faut-il quelle soit crédible.

Il y a urgence , en effet, à se pencher sur nos comportements
écologiques et sur nos comportement liés à une exploitation effrénée de
la nature.
Il y a urgence oui ! il y a urgence à remettre le guide Croyance dans
les rouages de l'évolution. La Croyance vient d'évoluer. Elle vient de
découvrir l'univers de métamatière qui la place au devant de
l'évolution de la Science. La Science seule ne peut pas nous sortir de
l'impasse dérèglement climatique. La déontologie de la Science est la
matérialité. Le dérèglement climatique estle summum dela matérialité.
La Science ne peut pas se saborder. Il nous faut pas plus de
matérialité. Il nous faut autre chose que la matérialité. Il nous faut
la métamatérialité de la Croyance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Jeu 15 Mai 2008 - 23:42

Bonjour Claude

Vous dites dans votre site que navy a consulté:

" En gros, on est dans le bourbier du dérèglement climatique. Il faut qu'on s'en sorte sinon ça va mal se passer pour notre évolution. Le moteur Science (et dérivés) lancé à plein régime a précipité l'évolution humaine dans le fossé dérèglement climatique. Ca devait arrivé ! !.
Quand vous dîtes "déréglement climatique" parlez-vous de la même soupe que nous servent les grands médias à propos du déréglement climatique qui serait (soi-disant) dû aux émissions excessives de CO2 dans l'atmosphère que génèreraient le mode de vie occidental, fils de la science.
Le climat n'a jamais été stable, pas besoin de faire de grandes études pour le savoir. Une mini période glaciaire a même eu lieu en Occident au environ du XIV° siècle. Les masses d'air, et d'eau se déplacent au fil des siècles, des régions s'asséchent, d'autres se fertilisent, je n'y vois rien de très anormal, mais je conçois que cela nécessite une réorganisation permanente de nos habitudes et habitats sédentaires.

ou êtes-vous allégorique ?

Je pense à cette chanson de Jean Ferrat, Le singe, que vous connaissez peut-être (?)

Dans mon jardin zoologique
Je suis vraiment dans du coton
J'ai des cocotiers métalliques
J'ai des bananiers en carton
J'ai ma falaise en céramique
Au-d'ssus d'une mare en béton
Pi j'ai du soleil électrique
Pour me réchauffer les arpions !

C'est fou ce que je m'acclimate
Au jardin d'acclimatation
Où l'on conserve les primates
En bon état d'conservation !

J'ai des gardiens très sympathiques
On surveille avec attention
Mes réactions psychologiques
On me soigne aux petits oignons
Et quand je suis mélancolique
On est dans la consternation
On m'apporte un nouveau portique
Des trapèzes des pièjacons !

C'est fou ce que je m'acclimate
Au jardin d'acclimatation
Où l'on conserve les primates
En bon état d'conservation !

Un vétérinaire authentique
Vient pour m'ausculter les poumons
Un docteur en diététique
M'évite les indigestions
On pense à tout c'est magnifique
On m'a fait v'nir une guenon
Pour me rappeler les tropiques
Pour soigner ma masturbation !

C'est fou ce que je m'acclimate
Au jardin d'acclimatation
Où l'on conserve les primates
En bon état d'conservation !

Oui mais sur ma branche en plastique
Je lui parais pas folichon
Elle a pour moi rien d'érotique
Sur son baobab en béton
L'amour c'est pas d'la gymnastique
C'est pas prenez la position
C'est la liberté frénétique
Ça fleurit pas dans les prisons

C'est fou ce que je m'acclimate
Au jardin d'acclimatation
Où l'on conserve les primates
En bon état d'conservation !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Science et Croyance

Message  Invité le Ven 16 Mai 2008 - 2:33

Je ne partage pas trop vos vues très "approximatives" (au sens littéral) quand vous dîtes:

La Croyance est extrêment clairvoyante. Elle voit éternellement loin devant elle et éternellement loin derrière elle. Mais elle ne peut pas faire avancer seule l'évolution humaine ; elle est intrinsèquement paralytique. Elle a besoin de la Science. La Science est extrêmement mécanique mais elle est intrinsèquement miope. Elle ne voit pas plus loin que ce que ses outils, techniques et preuves matérielles lui montrent.

Science et Croyance doivent faire évoluer les humains ensemble. Elles doivent être crédibles l'une par rapport à l'autre. La Croyance n'avait pas évolué depuis des siècles car entravée par des interdits. La Science, sans entrave, a évolué et a apporté des preuves matérielles qui ont fait voler en éclats les croyances. Elles sont devenues obsolètes. La Croyance, plus crédible, a été écarté des rouages de l'évolution. La Science a donc fait évoluer seule les humains selon sa déontologie, la matérialité. Elle s'est emballée et, sans guide Croyance, l'évolution humaine a inévitablement buté contre un mur : le
dérèglement climatique.
Etymologiquement Science vient du latin scientia, "connaissance", qui peut être aussi aptitude, habilité. La science touche a de nombreux domaines, elle peut être politique, morale, naturelle, exacte, occulte, expérimentale, ... elle peut représenter un ensemble de connaissances ("un puits de science"), ou être un art du spectacle, de la représentation... et depuis l'antiquité, voire les origines de l'homme elle avait ses applications pragmatiques.
La citation de Rabelais XVI° que fait navy Science sans conscience n'est que ruine de l'âme fait allusion au "savoir" en tant que différent du "sens moral", idée qui émergeait doucement depuis le moyen-âge pour le distinguer des préoccupations religieuses.
Plus récemment vers le la fin du XVII° s., la science représente le savoir de l'humanité dans sa recherche de la vérité ou de la compréhension de l'univers, par opposition au savoir d'un individu. Puis on parlera de science pure, c'est à dire de « la science pour elle-même, sans autre but que le savoir » (Sainte-Beuve) et de la science fondée sur des principes rationnels et la stricte observation des faits.
Un peu plus tard, le positivisme, système, mouvement philosophique qui se rattache ou peut être rattaché à celui d'Auguste Comte (XIX° s.), se caractérise par le refus de toute spéculation métaphysique et l'idée que seuls les faits d'expérience et leurs relations peuvent être objets de connaissance certaine.

Ceci est un petit raccourci pour montrer qu'un peu à la fois "la science" telle qu'on en parle et qu'on la conçoit de nos jours s'est installée dans un registre de langage et de codes assez fermés qui ne sont par toujours en relation avec les préoccupations directes de l'humain.
D'outil, la science est presque devenue la raison d'être de notre évolution, de nos actions. La science s'est accaparée la vérité, en s'abritant derrière la Raison.

Il faudrait ajouter également que la (ou les) science(s), au delà de la connaissance pour la connaissance, a (ou ont) une étroite relation avec le pouvoir, ce que "Scientia potestas est" (la science est pouvoir) Francis Bacon (1561-1626), ce qui a toujours été plus ou moins, mais encore plus je pense ces 2 ou 3 derniers siècles.

"Depuis l’avènement de la modernité, l’idée s’est répandue que le progrès est lié aux innovations technologiques, et donc à l’activité scientifique. La recherche de la connaissance n’est pas une activité « neutre ». Loin de l’image platonique valorisant la connaissance comme étant quelque chose bon et de beau « Per Se ». L’histoire contemporaine nous enseigne plutôt que la connaissance est un pouvoir, et que l’activité scientifique liée à l’innovation technologique rejoint les schémas politiques et économiques à l’œuvre au niveau mondial."
(article Réseau Voltaire Science et Technologie pour un développement national Lafuente et Carlos Genatios)

Il ne faut pas donc croire que la science sous sa tunique pure, soit si innocente des propres choix de certains hommes qui détiennent des connaissances et orientent (consciemment ou inconsciemment ?) l'évolution de l'humanité.

Habituellement on oppose Foi et Raison, car la Foi ne saurait se résumer à "croyance" ou un ensemble de croyances. Une supersition est une croyance fausse, ce qui ne veut pas dire non plus que toutes croyances soient fausses. Foi et Raison n'opèrent pas sur les mêmes modes, même si l'une et l'autre sont attachés à la conscience. La science, petite fille de la Raison s'appuie sur l'intellect, et utilise la logique pour façonner un mode de représentation (une image du réel) universel compréhensible par tous. La Foi, s'appuie sur la perception, son mode de relation au monde est différent, direct et s'il existe des codes de compréhension, ils sont loin d'être universels. Au plan "expérimental", elle est toujours singulière, individuelle.

La crédibilité de la "véracité" de la science repose sur son ordre construit (logique) et son langage universel, mais elle n'est "vraie" qu'en tant qu'image du réel. Elle n'est pas le réel elle-même, mais sa représentation, elle n'atteint la conscience que dans ses strates mentales. Si je prends l'exemple du sytème héliocentré (Galilée), c'est un ensemble d'observations et de leurs corrélations qui a permis d'énoncer qu'il en était ainsi, mais ça ne change pas la vie du quidam ordinaire qui ne soucie pas des astres et de leurs mouvements, et qui pourrait se satisfaire tout à fait du mouvement apparent de ceux-ci (géocentré).
A la limite, je dirais que de savoir que le systéme est soit héliocentré ou géocentré, est à peu près d'aucune utilité pour l'homme, pour sa survie, ... ou pour avoir des bébés. geek
Si je me brûle, cela atteindra mon corps, mais aussi ma conscience qui en gardera mémoire. La science que peut-elle m'en dire en dehors du degré température de cette source de chaleur qu'elle aura mesuré ? scratch

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Ven 16 Mai 2008 - 9:47

Bonjour njama

Quand vous dîtes "déréglement climatique"
parlez-vous de la même soupe que nous servent les grands médias à
propos du déréglement climatique qui serait (soi-disant) dû aux
émissions excessives de CO2 dans l'atmosphère que génèreraient le mode
de vie occidental, fils de la science.
C'est exactement celà !!

Le climat n'a jamais été stable, pas besoin de faire de grandes
études pour le savoir. Une mini période glaciaire a même eu lieu en
Occident au environ du XIV° siècle.
Le petit age glaciaire !

Les masses d'air, et d'eau se déplacent au fil des siècles, des
régions s'asséchent, d'autres se fertilisent, je n'y vois rien de très
anormal, mais je conçois que cela nécessite une réorganisation
permanente de nos habitudes et habitats sédentaires.
Vous êtes dans la position de l'autruche. Moi, je fais confiance à la
Science et au conclusion des conférences scientifiques sur le climat.
La courbe monte, monte à un point encore jamais atteint et c'est pas
fini.

La Science est consciente d'être moteur de l'évolution et de ne rien
voir. Elle sait quelle fait avancer hasard. Elle sait que lorsquelle
découvre et distille du pétrolel le dérèglement climatique se renforce.
Mais elle ne peut rien faire. Le véhicule évolution humaine lui demande
d'avancer, elle fait avancer. Ce qui manque au véhicule évolution
humaine c'est un gouvernail Croyance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  pat le Ven 16 Mai 2008 - 10:14

Bonjour claude De Bortoli,
bonjour à tous,

Quand je disais que ni la science ni la croyance n'avaient tenu ce qu'elles promettaient, je me plaçais d'un autre point de vu que le votre. Je parlais du scientisme qui avait promis le bonheur de l'humanité par la science, le progrès...Mais au final, nous faisons le même constat:.
Elle fait avancer oui mais au hasard et l'évolution humaine finit inévitablement
dans le fossé. .
Et je faisais le bilan que ni la science, ni la croyance que je prends ici sous la définition de religion n'avaient réussi leur pari. Et là aussi, je me range à vos conclusions:
C'est la Croyance qui n'a pas remplit son rôle de guide de l'évolution humaine car trop ancienne et devenue obsolète.
La science et la technique devraient et doivent contribuer à plus de bonheur.
La religion, la croyance auraient dû également apporter l'harmonie entre les hommes. Sans nier leurs mérites sur le plan de l'évolution, néanmoins ni l'une ni l'autre ne sont parvenues à réaliser ce qu'elles promettaient et pourtant comme vous le dites:.
Le véhicule évolution humaine a besoin d'avancer. C'est
naturel pour lui. Il a à sa disposition deux "outils" ou des activités : un
moteur : la Science et un gouvernail : la Croyance.

Pourquoi la science et la religion ont-elles échoué sur le plan de la finalité qu'elles se proposaient?

Parce que l'une et l'autre se sont érigées en système: en système à faire de l'argent, en système à créer du pouvoir, en système à réduire le monde à leurs conceptions.
Les dérèglements dont vous parlez ( le dérèglement climatique en est, en effet, l'un des symptômes), sont dûs pour moi à la soumission et à la démission de l'homme face à ces systèmes qu'il juge inévitables.

Or, les effets que je décris ne sont pas inévitables, à condition que l'homme accepte de considérer qu'il est bien autre chose que le produit de ses croyance et de ses sciences.
Il y a en nous quelque chose que nous sentons confusément et qui est d'ordre qualitatif , qui est à construire ou au moins à révéler. Sans cette composante humaniste, spirituelle, l'homme restera inintelligent, démuni, dépendant devant ses croyances et sa technique.

Voilà plutôt où me conduit votre constat que je résume ici :
La Croyance vient d'évoluer
Il nous faut autre chose que la matérialité

Votre conclusion semble être différente, mais vous ne vous en expliquez pas.
Qu'est ce que vous voulez dire par :
Il nous faut la métamatérialité de la Croyance.

amicalement

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Ven 16 Mai 2008 - 10:59

Ce qui manque au véhicule évolution humaine c'est un gouvernail Croyance.
Quelle croyance ?? On peut croire à n'importe quoi et à n'importe qui.
La plus belle des croyances est de croire en l'humain. Avoir foi en lui car, s'il peut provoquer des choses terribles, il est tout autant capable de produire des merveilles. Avoir foi en l'humain c'est croire en ses merveilleuses capacités et être capable de l'aider à les lui révéler. Idem la science aurait-elle pu se manifester sans la foi ? Ce n'est pas un manque de foi, de croyance qui fait défaut ici, mais la direction et le sens que l'on donne à cette foi, à cette croyance - direction et sens qui peuvent être bienfaiteurs ou engendrer le pire.
Que la foi soit une croyance qui se rende utile à la vie ! Il y a un type de croyance qui va à l'encontre de la vie qui affirme "la science détruira notre monde". Il serait tellement mieux de placer sa foi à humaniser (ou spiritualiser) chaque jour la science et d'agir pour que triomphe la direction dont elle fut dotée dès sa naissance. Mettre la science au service de l'humain, de tous les humains et l'aider à dépasser les barrières (financières et autres) pour que tous aient accès à ses bienfaits.
"Un progrès qui ne s'arrête qu'à quelques uns, est un progrès pour personne" cf Silo.

Les grandes craintes de l'humain empêchent de donner à la vie une direction et un sens. Ayons foi en l'humain, en ses capacités de transformations internes qui sont primordiales pour pouvoir faire évoluer positivement les choses. Le monde a soif du meilleur et espère l'amélioration, l'arrêt des effets nocifs qui se répercutent aujourd'hui et qui peuvent entraîner de grandes catastrophes. Chacun peut apporter à sa façon mais le plus grand des apports est la capacité de se tourner vers le meilleur de nous-même, provoquer un changement interne en soi parce que cela rejaillit concrètement sur le monde, sur les gens, donc peut influencer pour stopper tout acte qui n'irait pas dans le sens de la vie. Cela peut paraître bizarre mais c'est véridique. L'humain a en lui une force, un potentiel dont il doit apprendre à utiliser pour son bien et le bien de l'humanité.
C'est ainsi que l'on peut à notre niveau aider à humaniser (ou spiritualiser) la science et par extension le monde.
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  navy le Ven 16 Mai 2008 - 18:11

C'est moi qui a découvert l'univers de méta-matière ! Very Happy

c'est n'importe quoi Very Happy vu que la méta-matière n'existe pas.

La preuve en est les rêves.

Les humains visionnent de la métamatière quasiment quotidiennement.

Les rêves font partie intégrante de la nature de métamatière.

Les humains se voient vivre dans une nature aux lois différentes que celles de la nature de matière. C'est la nature de métamatière
. (vu sur ton site )

La preuve en est les rêves Arrow n'importe quoi.

-------------------------------------
Étymologiquement, la méta-matière est à la matière ce que la métaphysique est à la physique, disons, mais c'est tout .


vu sur ton site:La Science est le moteur de l'évolution humaine.
La Croyance en est le guide parce quelle a la vision sur l'éternité.

La Science a fait évoluer seule les terriens. Sans le guide Croyance elle les a fait buter contre le mur du réchauffement climatique.


A partir d'une idée vraie ( que la technologie donc la science etc ... est responsable de toute une série de déréglement dont le réchauffement climatique ) tu t'es inventé toute une théorie nébuleuse abracadabranque Very Happy


navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Sam 17 Mai 2008 - 0:27

Navy ou Claude vous pouvez nous transmettre le lien du site ???
Merci
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Sam 17 Mai 2008 - 19:54

Bonjour Claude

Vous êtes dans la position de l'autruche. Moi, je fais confiance à la Science et au conclusion des conférences scientifiques sur le climat.
Je ne fais pas l'autruche, j'essaie de comprendre. J'ouvre tout grand mes yeux et mes oreilles.

Merci de prêter attention à cette vidéo et à ce que disent "quelques" scientifiques. Tous ces "messieurs" ont l'air très très sérieux.
Je serais ravi de lire ce que vous en pensez. Elle dure un bon quart d'heure (19 mn), mais comme vous vous passionnez pour le sujet, je ne doute pas que ce temps vous paraisse bien long, et ce qu'ils disent est passionnant.

Quelques phrases notées dans cette vidéo :
http://www.dailymotion.com/video/x21zmb_partie-3-arnaque-du-rechauffement-c_politics

« Avant la période Bush père, je pense que le niveau de financement de la climatologie et des sciences liées au climat était quelque chose comme 170 millions de $ par an, ce qui est raisonnable pour les sciences du domaine. C’est devenu jusqu’à 2 milliards de $, soit plus d’un facteur 10 … »
Professor Richard Lindzen, Dept of meteorology

« Les modèles climatiques ne sont bons qu’à la hauteur des hypothèses qu’on y met. Il y a des centaines d’hypothèses. Il suffit qu’une seule hypothèse soit fausse pour que la prévision soit totalement à côté »
Docteur Roy Spencer, scientifique senior en climatologie à la NASA.

« Si vous n’avez pas compris tous les composants, les rayons cosmiques, le soleil, le CO2, la vapeur d’eau, les nuages, …et, il faut mettre tout cela ensemble, si vous n’avez pas tout cela, les modèles ne valent rien »
Professor Ian Clark Earth Sciences University

“Mais y-a-t-il une preuve scientifique à cela ?
C’est de la pure propagande. N’importe quel manuel de météorologie vous dit que la source principale de perturbations météo est due à la différence de T° entre les tropiques et les pôles, et que dans un monde plus chaud, cette différence va diminuer, ce qui veut dire que vous aurez moins de tempêtes, vous aurez moins de variabilité. Mais pour une raison quelconque, cela est considéré comme une catastrophe, c'est-à-dire l’inverse »


« Il se trouve que nous avons des séries de T° du Groenland qui remontent à des milliers d’années. Le Groenland a été bien plus chaud. Il ya juste mille ans, c’était plus chaud que maintenant. Pourtant, il n’avait pas subi une fonte dramatique »
Professor John Christy, Dept of Atmospheric Science

« Même si nous parlons de quelque chose comme le permafrost, une grosse partie du permafrost, cette couche de glace sous la forêt de Russie, par exemple, il y a 7 ou 8 mille ans, avait fondu bien plus qu’elle ne fond maintenant ; en d’autres termes, c’est le même phénomène historique qui se répète »
Professor Philip Stott, Dept Biogeography University of London


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  pat le Sam 17 Mai 2008 - 20:14

Je ne connais rien à la climatologie. Cependant, je vois des évolutions de paysage sur cent voire cinquante ans (des zones montagneuses qui étaient couvertes de glacier il y a cinquante ans et qui sont maintenant des zones sans glace), alors que les évolutions naturelles se faisaient, semble t-il, sur des millions d'années. Cette accélération du changement climatique risque de perturber la flore et la faune avant que celles-ci n'aient eu le temps de s'adapter.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  navy le Dim 18 Mai 2008 - 10:49

J'ai jeté un coup sur le site de Clauce de bortoli:

http://univers-sans-matiere.over-blog.com/

Obscur, abstrait et confus,
Je n'ai pas la patience de m'expliquer mais, tu t'es INVENTE ta propre croyance,
à partir d'éléments qui peut -être sont intéressants, mais tu te contentes de répeter et de de marteler bêtement des phrases pompeuses et comme dans les sectes tu prends des mots et tu leur donnes un sens particulier Very Happy
L'idée suivant laquelle tout ce que nous faisons au cours de notre passage sur la terre se répercute dans notre existence (ou non) dans l'au delà, nous nous faisons une âme, me fait penser à la Kabale avec la correspondance entre le monde d'en haut et le monde d'en bas alien



Quand au climat, comme Pat, je ne connais rien à la climatologie, évidemment il me parait étonnant que le déreglement du climat soit dû uniquement à l'activité humaine.
Une chose m'a toujours étonné c'est "les émissions des gaz à effet de serre " qui seraient dûs à des gaz utilisés dans les aérosols .... le petit volume de ces aérosols (même multipliés par des millions d'unités) par rapport à l'immensité de la nature ... Very Happy
j'ai vu ta vidéo, Njama, mais comme je ne suis pas un scientifique, je ne serai dire qui a raison Very Happy
Je remarque Njama que chaque fois, tu es contre "la vérité officielle" !


navy


Dernière édition par navy le Dim 18 Mai 2008 - 13:00, édité 3 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Dim 18 Mai 2008 - 11:06

« De toutes les sciences dont l’homme peut et doit se servir, celle de faire le moins de mal et le plus de bien possible, est vraisemblablement la principale. »
Léon Tolstoï

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Dim 18 Mai 2008 - 12:04

Bonjour pat,

Quand je disais que ni la science ni la
croyance n'avaient tenu ce qu'elles promettaient, je me plaçais d'un
autre point de vu que le votre. Je parlais du scientisme qui avait
promis le bonheur de l'humanité par la science, le progrès...Mais au
final, nous faisons le même constat:.
Un echose fondamentale : le paradis terrestre n'existe pas pour les
humains. Il existe pour les animaux et les végétaux mais pas pour
les humains. La nature de matière se présente comme un paradis pôur les
animaux et les végétaux, pas pour les humains.

Pourquoi ?

Parce que les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre.
Ils vivent d'instinct sans possibilité de dévier des lois idéales que
la nature de matière a imposé à chaque espce et qui la présente comme
un paradis.

L'espèce humaine, elle, a une deuxième énergie que les animaux et les
végétaux n'ont pas : l'intelligence. En plus des instincts, l'espèce
humaine a l'intelligence. Elle a deux énergies : l'instinct et
l'instelligence. Les autres éléments matériels n'en ont qu'une :
l'instinct.

Avec l'intelligence, les humains peuvent se libérer des liens
instinctifs. C'est un grand avantage pour eux, ils peuvent vivre comme
bon leur semble. C'est aussi un grand inconvénient : ils n'ont pas
accès au paradis terrestre. Ils se détournent des lois naturelles
idéales qui préentent la nature de matière comme un paradis.

Donc, inutile de chercher le paradis sur Terre, les humains n'y ont pas accès !

Alors, la vie humaine veut-elle la peine d'être vécue ? Nous n'avons
pas demandé l'intelligence. Elle nous a été imposée dès la naissance.

La contre partie pour avoir porté l'intelligence métamatérielle est
l'éternité. Les humains ne connaissent pas la Mort comme la connaissent
les animaux et les végétaux. Après la mort de leur corps de matière,
ils changent deature. Ils passent dans la nature de métamatière. Ils se
voient vivre dans cette nature pour l'éternité. La mort n'existe pas
dans la nature de métamatière.

Et je faisais le bilan que ni la science, ni la croyance que
je prends ici sous la définition de religion n'avaient réussi leur
pari.
La Croyance, lorsquelle était crédible au regard de l''évolution a su guider les humains de façon sereine.

La science et la technique devraient et doivent contribuer à plus de bonheur.
La Science et ses dérivés n'ont pas le rôle premier d'apporter le
paradis ! Le paradis terrestre n'existe pas pour les humains ! La
Science a pour rôle de faire avancer les humains.
La Croyance a pour rôle de guider l'évolution humaine de façon durable et sereine.

La Science, quand on lui demande d'avancer, elle avance, pas de
problème. Si on met pas la Croyance de concert avec la science pour
avancer, la Science avance au hasard et l'évolution humaine finit dans
le fossé. Nous sommes dans le fossé dérèglement climatique parce que la
Croyance n'avait pas évolué depuis des siècles et était devenue
obsolète au regard de l'évolution.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de
métamatière. Elle a même dépassé la Science en évolution. Elle est
maintenant capable de reprendre son rôle de guide de l'évolution
huamine.

Pourquoi la science et la religion ont-elles échoué sur le plan de la finalité qu'elles se proposaient?
Mais elles n'ont pas échoué ! C'est toi qui ne peut pas perçevoir le
paradis terrestre parce qu'aucun humain ne peut le perçevoir.

La Science a très bien rempli son rôle de moteur de l'évolution
humaine. Trop bien même parce quelle est arrivée au summum de la
matérialité, le dérèglement climatique.

Quant à la Croyance, elle était resté à la traîne avec sa croyance en
Dieu ou en dieux. Ca y est ! C'est fait ! Elle vient d'évoluer en
découvrant l'univers de métamatière. On en avait une vague impression,
un présentiment, avec la croyance en Dieu et en dieux. La Croyance
vient de découvrir tout un univers fait de métamatière qui vivt en
symbiose ave notre univers de matière. Un univers demétamatière
peuplés d'êtres vivants métamatériels, vivant dans une nature
métamatérielle et tous animés par une énergie : l'intelligence.

Votre conclusion semble être différente, mais vous ne vous en expliquez pas.
Qu'est ce que vous voulez dire par :
Il nous faut la métamatérialité de la Croyance.
Une évolution durable et sereine est tributaire de deux activités
menées de concert, la Science et la Croyance. La Science comme moteur,
la Croyance comme guide.

La déontologie de la Science est la matérialité. Elle étudie la matière et l'univers de matière.
La déontologie de la Croyance est au-delà de la matière : la
métamatière. Elle étudie la métamatière et l'univers de métamatière.

Si l'évolution humaine se sert uniquement de la Science (et de ses
dérivés) et donc uniquement de la matérialité pour avancer elle avance
parce que la Science est mécanique jusqu'à un summum de la matérialité
(le dérèglement climatique par exemple) et ne peut plus avancer. Quand
l'évolution humaine ne peut plus avancer son avenir est compromis. Une
évolution humaine se doit d'avancer.

Pour se sortir de l'impasse, l'évolution humaine doit se servir de sa
deuxième activité qui est autre que de la matérialité : la Croyance et
sa métamatérialité. La déontologie de la Croyance n'est pas la
matérialité. C'est la métamatérialité. Vulgairement, elle en a rien à
foutre de la matérialité. C'est pas sa tasse de thé !

Si l'évolution humaine met la Croyance comme guide de son avancement,
la Croyance va contre balancer la matérialité par la métamatérialité.
Elle va apporter sa métamatérialité à l'excés de matérialité. Elle peut
le faire puisque la matérialité n'est pas sa déontologie. La Science ne
peut pas le faire. Il faudrait quelle se saborde ce qui est impossible
pour elle.

La Croyance en apportant sa métalatérialité va freiner l'emballement de
la matérialité jusqu'à la stopper. Puis elle va faire reculer un peu
l'évolution humaine pour mieux la dégager de l'impasse dérèglement
climatique. Elle va faire prendre une nouvelle direction et remettre en
marche avant l'évolution humaine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Dim 18 Mai 2008 - 12:16

Quelle croyance ?? On peut croire à n'importe quoi et à n'importe qui.
Non, on ne peu pas croire n'importe. Bien que la Croyance soit un marché
ouvert à toutes les croyances, on ne doit pas croire n'importe quoi?
Seules les preuves intelligentes font la différence entrec le vrai du
faux en Croyance.

Que la foi soit une croyance qui se rende utile à la vie !
Il y a un type de croyance qui va à l'encontre de la vie qui affirme
"la science détruira notre monde". Il serait tellement mieux de placer
sa foi à humaniser (ou spiritualiser) chaque jour la science et d'agir
pour que triomphe la direction dont elle fut dotée dès sa
naissance.
Science et Croyance sont des activités différentes. Elle doivent
évoluer de concert, la main dans la main, mais ne doivent pas se faire
ingérence.

Métamatérialiser la Science ou matérialiser la Croyance sont de parfaites abérations !

Le couple Science/ Croyance est le meilleur moyen pour retrouver un avenir durable et serein.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Dim 18 Mai 2008 - 12:26

C'est n'importe quoi vu que la méta-matière n'existe pas.
La métamatière n'est pas matériel. Elle ne se perçoit pas par les sens
matériels, la vue, l'odorat, etc.. Elle se perçoit par le seul sens
métamatériel à disposition des humains : l'intelligence.

La preuve en est les rêves n'importe quoi.
Pour voir de la métamatière, il faut sortir momentanément ou
définitivement de la nature de matière dans les rêves. Les rêves sont
une fenètre ouverte sur la nature de métamatière accessible aux humains
de façon quasi quotidienne.

-------------------------------------
Étymologiquement, la méta-matière est à la matière ce que la métaphysique est à la physique, disons, mais c'est tout .
Au-delà de la matière se trouve la métamatière.

Ou se trouve la métamatière ? Au-delà de la matière !

La métamatière n'est pas le contraire de la matière. C'est n'est pas de
l'antimatière. L'antimatière fait partie de l'univers de matière. La
métamatière se trouve au-delà de l'univers de matière, dans l'univers
de métamatière.

A partir d'une
idée vraie ( que la technologie donc la science etc ... est responsable
de toute une série de déréglement dont le réchauffement climatique ) tu
t'es inventé toute une théorie nébuleuse abracadabranque
Les preuves intelligentes que j'apporte à ma découverte font évoluer la Croyance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Dim 18 Mai 2008 - 12:42

njama a écrit:Bonjour Claude

Vous êtes dans la position
de l'autruche. Moi, je fais confiance à la Science et au conclusion des
conférences scientifiques sur le climat.
Je ne fais pas l'autruche, j'essaie de comprendre. J'ouvre tout grand mes yeux et mes oreilles.

Merci
de prêter attention à cette vidéo et à ce que disent "quelques"
scientifiques. Tous ces "messieurs" ont l'air très très sérieux.
Je
serais ravi de lire ce que vous en pensez. Elle dure un bon quart
d'heure (19 mn), mais comme vous vous passionnez pour le sujet, je ne
doute pas que ce temps vous paraisse bien long, et ce qu'ils disent est
passionnant.

Quelques phrases notées dans cette vidéo :
http://www.dailymotion.com/video/x21zmb_partie-3-arnaque-du-rechauffement-c_politics

«
Avant la période Bush père, je pense que le niveau de financement de la
climatologie et des sciences liées au climat était quelque chose comme
170 millions de $ par an, ce qui est raisonnable pour les sciences du
domaine. C’est devenu jusqu’à 2 milliards de $, soit plus d’un facteur
10 … »

Professor Richard Lindzen, Dept of meteorology

«
Les modèles climatiques ne sont bons qu’à la hauteur des hypothèses
qu’on y met. Il y a des centaines d’hypothèses. Il suffit qu’une seule
hypothèse soit fausse pour que la prévision soit totalement à côté »

Docteur Roy Spencer, scientifique senior en climatologie à la NASA.

«
Si vous n’avez pas compris tous les composants, les rayons cosmiques,
le soleil, le CO2, la vapeur d’eau, les nuages, …et, il faut mettre
tout cela ensemble, si vous n’avez pas tout cela, les modèles ne valent
rien »

Professor Ian Clark Earth Sciences University

“Mais y-a-t-il une preuve scientifique à cela ?
C’est
de la pure propagande. N’importe quel manuel de météorologie vous dit
que la source principale de perturbations météo est due à la différence
de T° entre les tropiques et les pôles, et que dans un monde plus
chaud, cette différence va diminuer, ce qui veut dire que vous aurez
moins de tempêtes, vous aurez moins de variabilité. Mais pour une
raison quelconque, cela est considéré comme une catastrophe,
c'est-à-dire l’inverse »



« Il se
trouve que nous avons des séries de T° du Groenland qui remontent à des
milliers d’années. Le Groenland a été bien plus chaud. Il ya juste
mille ans, c’était plus chaud que maintenant. Pourtant, il n’avait pas
subi une fonte dramatique »

Professor John Christy, Dept of Atmospheric Science

«
Même si nous parlons de quelque chose comme le permafrost, une grosse
partie du permafrost, cette couche de glace sous la forêt de Russie,
par exemple, il y a 7 ou 8 mille ans, avait fondu bien plus qu’elle ne
fond maintenant ; en d’autres termes, c’est le même phénomène
historique qui se répète »

Professor Philip Stott, Dept Biogeography University of London


Tout est en perpétuel mouvement dans l'univers de matière. Les galaxies
sont en mouvement, les planètes, les étoiles, tous en mouvement. Le
climat sur une planète habitable est aussi en perpétuel mouvement...
mais à l'échelle des temps géologiques pas à l'échelle du temps humain
!

Les comportements anarchiques des terriens modernes ont accéléré le
mouvement du climat. Il est passé du temps géologique au temps humain.
C'est sans précédent dans l'histoire des terriens.

Si par exemple le climat du Groenland se réchauffe naturellement
suivant les temps géologiques, les Groënlandais ont le temps d'évoluer
de l'état de Nanouk l'esquimaux à l'état de Tarzan et sa Jane. S'il se
réchauffe suivant les temps humains, leur civilisation n'a pas le temps
de s'adapter naturellement et disparait.


Dernière édition par Claude De Bortoli le Dim 18 Mai 2008 - 15:12, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Dim 18 Mai 2008 - 12:57

Je n'ai pas la patience de m'expliquer mais, tu t'es INVENTE ta propre croyance,
La Croyance évolue par des découvertes faites par des chercheurs en Croyance.

Je suis chercheur en Croyance. J'ai cherché en Croyance et j'ai
découvert une nouvelle croyance : l'univers de métamatière. J'en
apporte les preuves intelligentes qui vérifient la véracité de ma
découverte en Croyance.

à partir d'éléments qui peut -être sont intéressants, mais
tu te contentes de répeter et de de marteler bêtement des phrases
pompeuses et comme dans les sectes tu prends des mots et tu leur donnes
un sens particulier
J'explique ma découverte en Croyance mais la Science et ses dérivés qui
maitrisent l'évolution humaine, la société et te maitrise ont bloqué
les mots clef de la Croyance.

Ce qui te fait réagir dans mes propos ce n'est pas les mots que
j'emploie mais les mots clef vérrouillés par la Science que je prononce.

Par exemple, quand la Croyance dominait l'évolution humaine au temps de
l'Inquisition, elle avait aussi vérrouillé les mots clef de la Science.
Les pauvres scientifiques au tribunal quand ils ouvraient la bouche
pour s'expliquer, les jésuites leurs criaient crucifix à la main :
"balsphèmes, blasphèmes !!!" Smile



L'idée suivant laquelle tout ce que nous faisons au cours de
notre passage sur la terre se répercute dans notre existence (ou non)
dans l'au delà, nous nous faisons une âme, me fait penser à la Kabale
avec la correspondance entre le monde d'en haut et le monde d'en bas
Le fond de la Croyance ne change pas. c'est la forme qui évolue pour s'adapter à l'évolution humaine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  pat le Dim 18 Mai 2008 - 22:40

Merci d'avoir pris le temps de ce long développement. Je ne suis pas certain d'avoir bien compris votre propos.
Ce qui m'embarasse, c'est quoi faire de tout cela?
A part votre analyse qui ne manque pas de pertinence, comment, moi, pauvre mortel, je peux conduire ma vie afin d'être plus fraternel, plus équitable, moins menteur?
En quoi votre "découverte" participe-t-elle à l'évolution humaniste ou spirituelle du monde?
Ne le prenez pas mal, mais je ressens votre analyse comme très intellectuelle et je ne vois pas ce qu'elle nous apporte pour un meilleur comportement personnel.
Peut-être n'avez vous pas encore tout dit.
Amicalement

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Lun 19 Mai 2008 - 0:15

Bonjour Claude

Vous êtes peu nuancé avec votre vocabulaire approximatif, je vous le faisais remarquer à propos du mot « Science », derrière lequel on peut mettre beaucoup de choses, et quelles que soient les « Connaissances » que l’on y mette, c’est ce que nous en faisons (nos choix) qui importe. Dans votre blog que j’ai survolé, vous parlez de ces 2 univers qui seraient « adjacents », ce qui veut dire contigus et donc avec une infinité de point de contacts. S’il n’y a qu’un seul point de contact (réalisé par l’espèce humaine d’après ce que j’ai compris de votre vision) on dit « tangent », 2 univers tangents l’un à l’autre.
Votre point de vue rejoint celui de Pierre Dac (humoriste français) qui disait que « le chaînon manquant entre le singe et l’Homme, c’est nous ! » geek

Ils peuvent même sortir de notre univers et là ils voient le deuxième univers, l'univers de métamatière. Ils voient l'union de deux univers adjacents, pas parallèles comme on le pensait, adjacents. Sur le point de contact, l'espèce humaine. Les humains sont idéalement placés à l'interface des univers. Ils vivent dans l'univers de matière et peuvent visionner l'univers de métamatière.
Vendredi 18 janvier 2008
Idem pour le mot « Croyance » derrière lequel on peut mettre n’importe quoi, comme vous le faisait remarquer Assunta.
On peut croire en la Science également, elle fait partie des croyances.

Merci néanmoins de considérer ces personnes que vous citez :
Abraham, Moïse, Jésus, Bouddha, Mahomet sont de véritables génies en Croyance. Leurs découvertes ont guidé les humains pendant des siècles et le font encore. Elles ont comblé le besoin de croire de milliers de générations et le font encore. Mais l'évolution humaine a avancé. Ces croyances non !
Dimanche 20 janvier 2008
comme ayant contribué par leurs charismes remarquables, chacun à leurs manières, à l’évolution (de l’esprit de) l’homme. A quelques différences près tout de même, notoires, c’est qu’il ne s’agit pas de « découvertes » au sens empirique du terme (qui utilise l’expérience à l’exclusion de toute théorie), sauf pour Siddhārtha Gautama et Jésus qui n’étaient pas « prophètes », et que cette évolution que vous percevez évolutive dans un sens linéaire transhistorique et probablement davantage circonvolutive, autant que l’univers est courbe. Les Ecritures parlent d’Eden et de ce « retour » vers le temps d’Eden. "Tant que Jérusalem n'aura pas regagné l'Aire Céleste ..." (Evangile 27/8 )

Vous pouvez y ajouter Mikal, et je vous invite à découvrir La Révélation d’Arès, dans laquelle vous pourrez lire La Parole qu’il transmet pour déployer les actions de ses prédécesseurs que vous nommez « Croyance ».
"Croyance" ne diffère pas de « Connaissance » (ou Science), dans l’application, c'est l'accomplissement "réalisé" qui compte, pour nous faire sortir de l’impasse que vous évoquez.

Nous sommes donc bien face à une évolution humaine déplorable qui a « altéré » notre Nature d’Homme (Adam) ... (conscience métamatérielle peut-être ?).

Je ne suis pas convaincu moi-même que la Science puisse nous être d’un quelconque secours pour nous sortir du pétrin dans lequel nous nous trouvons, mais éventuellement l’usage que nous en faisons. Mon point de vue « romantique » (le romantisme philosophique s’était opposé au positivisme) l’avait déjà pressenti bien avant que je ne découvre cette Parole récente (1974) qui vient m’apporter sa caution Céleste.

« Ma Sagesse est dépourvue de science, Elle est démesure pour l’homme » (id. 33/6).

« Plus tu videras ta tête des sciences vaniteuses, sous Mon Souffle, dans l’éclat de l’Esprit, plus tu discerneras Mes Merveilles (id. 33/8 )

L’opposition que vous notez entre « Croyance » et « Science » comme vecteur du dérèglement de notre jardin d’acclimatation (qui n’a rien d’édénique), est cette même antienne connue sous le débat sans fin qui oppose Foi et Raison. De la tyrannie de la Foi, nous sommes passés sous celle de la Raison qui, en fait de (siècles des) Lumières nous a plongés dans une autre obscurité, obscurantisme peut-être( ?), dans laquelle l'intelligence du coeur ne semble pas avoir sa place.

La Raison est sourde comme un pot, elle n’entend rien à l’Amour, qui ne sera jamais mis en équation.
Bien fraternellement.


Dessin de René Bickel
"Ce millénaire verra des changements fondamentaux. L’homme s'il veut survivre, devra réviser son attitude conquérante et cesser d'annexer la Vie, au gré de ses capricieuses ambitions. Il lui faudra réaliser combien il fait partie d'un Tout." (encore Bickel http://www.bickel.fr/ )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Lun 19 Mai 2008 - 2:29

Bonjour Claude
L'univers de métamatière
Cet univers de matamatière que vous avez découvert ne fait-il pas référence à la science quantique ??
Cette science actuellement rejetée mais qui rejoint fortement l'homme spirituel puisqu'il est expliqué que le vide (contenu dans les cellules, particules, etc) est en fait rempli d'une énergie que l'on peut nommer spirituelle. L'homme par sa pensée et ses actions non seulement influence son corps, sa vie mais aussi la matière par l'intermédiaire de cette énergie. L'humain est en ce sens co-créateur avec Dieu puisqu'il a son image et ressemblance. N'est-ce pas le but de l'homme spirituel : de vivre en harmonie aussi avec la matière ? Cela ne l'empêche absolument pas d'être spirituel.
Il y a un beau film qui explique cela (je vous donnerai les références qui m'échappent).
http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/dossiers/doc/t/physique/d/introduction-a-la-physique-quantique_188/c3/221/p1/
Ce lien pour se documenter sur la physique quantique.

Pour Njama
A quelques différences près tout de même, notoires, c’est qu’il ne s’agit pas de «découvertes» au sens empirique du terme (qui utilise l’expérience à l’exclusion de toute théorie), sauf pour Siddhārtha Gautama et Jésus qui n’étaient pas «prophètes»
Jésus n'était pas prophète ??? Peut-être ne vois-je pas ce que tu veux dire.

Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Invité le Lun 19 Mai 2008 - 16:33

Jésus n'était pas prophète ??? Peut-être ne vois-je pas ce que tu veux dire.
Assunta
Non pas au sens où Abraham, Moïse, Mahomet, Mikal l'ont été à "recevoir" La Parole à transmettre. (voir 2/11)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les humains et la métamatière.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum