Spiritualités

Accomplir sa vie spirituelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Accomplir sa vie spirituelle

Message  pat le Lun 8 Sep 2008 - 15:31

La Loi, le Parole de Dieu ne sont rien sans accomplissement.
« Tu aimeras ton prochain comme toi-même »
Des mots ?

Sacraliser la Parole ou la Loi en tant que parole n'a aucun sens si elle ne produit rien effectivement.
C'est quand l'homme s'empare de ces mots pour nourrir sa vie qu'elle devient Parole de Dieu.
Car la Parole de Dieu, essence de Dieu Lui-même est créatrice, source de vie et de changement.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accomplir sa vie spirituelle

Message  Invité le Jeu 11 Sep 2008 - 2:17

La Loi, le Parole de Dieu ne sont rien sans accomplissement.
« Tu aimeras ton prochain comme toi-même »
Des mots ?
La Parole de Dieu précise:

Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.

Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même?
Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens aussi n'agissent-ils pas de même?
Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.
Evangile de Matthieu - 5/43 à 48
Déjà Jésus contredit ce "Vous avez appris ... tu haïras ton ennemi"


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accomplir sa vie spirituelle

Message  Invité le Lun 15 Sep 2008 - 2:23

La Loi, le Parole de Dieu ne sont rien sans accomplissement.

La parole de Dieu contient intréséquement cette idée d'accomplissement, c'est ce que je voudrais démontrer.

Il y a toujours eu cette ambiguïté du Décalogue (Dix Paroles) traduit par Dix Commandements.
Quelques recherches sur la grammaire hébraïque m'on permis d'y voir plus clair Shocked

Quelques repères que j'ai notés (Wikipédia - Morphologie de l'hébreu - Verbe hébreu):

> La conjugaison de l'hébreu ancien ne connaissait que deux paradigmes : le perfectif (ou accompli) dont la valeur ancienne d'aspect parfait se transforma en valeur moderne de temps passé, et l' imperfectif (ou inaccompli) dont la valeur antique d'aspect imparfait mua en valeur contemporaine de temps futur !

Un verbe conjugué au perfectif exprimait une action actuellement terminée.
Un verbe conjugué à l' imperfectif exprimait une action actuellement en cours d'exécution, en train de se faire en vue d'un accomplissement ultérieur.

> L'hébreu biblique pensait donc toujours au présent à ce qu'il avait fait ou à ce qu'il avait à faire.

Il traduisait alors le passé de la langue étrangère en perfectif hébreu, le futur exotique en imperfectif hébreu, quant au présent ...
... conjuguer un verbe au présent est une prérogative divine qu'aucune créature humaine ne saurait exécuter sans blasphémer.
La langue de ce peuple très religieux ignore donc une conjugaison du verbe au temps présent, et pour traduire le présent d'une langue étrangère en hébreu, il utilise une phrase nominale et non verbale en disant ʾani kotev , moi écrivant, qui utilise un participe présent en fonction d'attribut du sujet !

> L'impératif n'est pas à proprement parler un mode comme en français, mais une variante de la conjugaison du verbe au perfectif/futur. [ Il se forme en retirant le préfixe tav des formes du perfectif/futur mais en gardant les suffixes propres à cette conjugaison.]

L'impératif n'utilise que trois formes de la seconde personne, à savoir le féminin singulier, le masculin singulier, et le pluriel ambivalent.

L'impératif ne sert jamais à exprimer des ordres négatifs, lesquels sont formés en hébreu à partir de formes du perfectif/futur.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Or dans le Décalogue, 3 commandements seulement sont au présent:

1. Je suis le Seigneur ton Dieu Qui t'a fait sortir du pays d'Égypte.
4. Souviens-toi du jour du sabbat.
5. Honore ton père et ta mère.

et les 7 autres sont transcrits en futur à la forme négative.

La loi étant à accomplir, donc dans un futur, on pourrait penser qu'elle ne l'est pas , et donc l'aspect verbal serait donc un imperfectif (inaccompli ou en cours d'éxecution), mué "en valeur contemporaine de temps futur " > Je ferai ceci ou cela, tu feras ceci ou cela... etc.

or
"L'impératif n'est pas à proprement parler un mode comme en français" et "L'impératif ne sert jamais à exprimer des ordres négatifs, lesquels sont formés en hébreu à partir de formes du perfectif/futur."
on en déduit que c'est d'un perfectif/futur qu'il s'agit, ce qui implique non pas de l'idée (imperfectif) "de faire en vue d'un accomplissement ultérieur" sans résultat déterminé, voire toujours inaccomplie ou qui pourrait le rester (valeur d'aspect imparfait), mais bien d'une action à accomplir (valeur d'aspect parfait).



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accomplir sa vie spirituelle

Message  Invité le Jeu 18 Sep 2008 - 15:28

La Loi, le Parole de Dieu ne sont rien sans accomplissement.
« Tu aimeras ton prochain comme toi-même »
Des mots ?
Sacraliser la Parole ou la Loi en tant que parole n'a aucun sens si elle ne produit rien effectivement. C'est quand l'homme s'empare de ces mots pour nourrir sa vie qu'elle devient Parole de Dieu.
Car la Parole de Dieu, essence de Dieu Lui-même est créatrice, source de vie et de changement.
Dans le « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » il est important de constater que, pour accomplir la Parole de Dieu, la valeur que l'on a de soi est primordiale. Ce n'est pas toujours évident de prime abord, surtout avec la notion de culpabilité que le regard religieux nous a imposés durant des siècles.
Donc s'aimer soi est primordial et c'est souvent, pour certains qui ne s'aiment pas, un grand acte à accomplir. S'aimer soi appelle à se parler soi-même et s'encourager soi-même pour s'améliorer. Notre propre parole ici sera créatrice si le désir et effort de changement et le résultat que l'on veut créer est vital en soi bien sûr. Et l'utilisation du "JE SUIS" (que le faible dise "je suis fort" cf Job) ne sera pas utilisé dans un but égoïste mais dans un changement non seulement pour soi mais surtout pour produire un exemple et démontrer que l'on peut changer/évoluer et également prouver par là-même que la Parole - Don que Dieu nous a donné - est créatrice. D'où l'importace de bien l'utiliser.
Tout part vraiment de soi vers l'extérieur.
C'est quand l'homme s'empare de ces mots pour nourrir sa vie qu'elle devient Parole de Dieu. Car la Parole de Dieu, essence de Dieu Lui-même est créatrice, source de vie et de changement.
Dieu dit dans la Bible "Je Suis Celui qui est" (si ma mémoire est juste). Etant Image et Ressemblance ou Dieu nous ayant donné ses dons, nous pouvons dire aussi Je Suis. La parole que l'on utilise doit devenir ou servir la Parole. La force de notre parole alliée aux sentiments et émotions peut être destructrice ou constructive. Le choix nous appartient et surtout ne s'arrête pas qu'à soi-même. Ce Don que Dieu nous a fait est merveilleux !

Merci Pat pour le portail que je trouve très beau (dans tous les sens du terme).
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accomplir sa vie spirituelle

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum