Spiritualités

Présentation Frère Didier.br

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Sam 22 Nov 2008 - 13:45

Je suis le frère Didier.br. née le 23 avril 1964 à Sassandra ( cote d'Ivoire ).J' ai connu la Révélation d' Arès en 1992. Depuis, j' ai entrepris un travail de changement sur ma personne. Ce que je suis aujourd'hui , je le dois au Frère Michel Potay Prophète envoyé à toute l' humanité par Dieu ( http://michelpotay. info/ ) , à son épouse la Soeur Christiane, à mes soeurs et frères de foi, à mes collègues de travail , amis(es) de foi Juive, Chrétienne, Musulmane, athées, humanistes, etc, à mon prochain, à mes efforts de résistance au mal que je suis capable de faire, à mes prises de consciences, remises en questions, à mes expériences de vie, à la lecture de La Parole de Dieu - Bible - Coran - Révélation d' Arès - aux enseignements des Prophètes Noé, Abraham, Jésus, Mahomet, Mikal ( Frère Michel ). Les Pèlerins d' Arès sont un peuple de femmes et d' hommes conscients d' être des pécheurs parmi les pécheurs , conscients que nous sommes capables de changer en Bien, de résister au mal qui est le fruit de nos actes. Nous avons fait librement le choix et le refaisons chaque jour de devenir des exemples d' amour du prochain, d' être l' honneur de Dieu, des Prophètes, de notre prochain. Nous ne sommes pas une élite, nous n' avons pas de dogmes, de lois, de chefs, de hiérarchies, nous sommes une grande famille, soeurs et frères de toutes les femmes, les hommes. Je ne pense pas que la pire chose qui soit sur terre soit uniquement la guerre, quoique tout se qui divise les humains à petite ou grande échelle est une forme de guerre. La colère par exemple est une forme de guerre, car elle détruit,vetc.... Je pense que la pire des choses, c' est le mal sous toutes ses formes, guerres, mensonges, orgueil, vanité, spoliation, domination, tout se qui est contraire à la liberté absolue de la conscience. Le mal ( le péché ) celui que je fais que chacun(es) de nous commet consciemment ou inconsciemment a des effets immédiats en nous mêmes et dans tout l' Univers ( l‘ effet papillon ). Le mal est une force que nous créons individuellement, cette force de mal unie aux autres actions mauvaises agit directement sur celui qui le fait, mais ,aussi sur tout le règne universel, animal, végétal, aquatique,minéral, céleste, climatique, il en découle accidents, vieillesse, maladie, injustices, spoliation, etc, mort tous causés par le mal. Le contraire du mal " off course " le Bien que nous créons à aussi des effets qui maintiennent un certain équilibre, le Bien est plus fort que le mal, car le Bien est créateur, le mal détruit, ment, n'est que mirages, le mal n' est autre que le Bien à l' envers. Nous gênerons ces forces du mal du Bien, elles partent de nous librement et l' on peux les contrôler par la pénitence ( Rév.d'Arès 30/11 ) dans la joie, l'amour, la pénitence est création, réveil de l' image et ressemblance de Dieu ( Genèse 1/27 ) . A nous d' apprendre à les maîtriser, à nous maîtriser à retenir nos tentations, les remplacer par le Bien actif quotidiennement pour passer petit à petit à un autre niveau de conscience. Crées à l' image et ressemblance de Dieu ( Genèse 1.27 ) filles et fils d' Adam, nous sommes un dieu déchu, capables du pire comme du meilleur, tous les êtres humains font le mal sont pécheurs font le bien et je suis et si nous sommes capables de générer le mal, héritage atavique depuis la chute d'Adam, je suis et nous sommes capables de son contraire, accomplir le Bien, en faisant tout simplement des efforts en bonifiant notre coeur quotidiennement. Nous tombons, nous commettons le mal à quoi sert-il de se lamenter: méfions-nous de notre pire ennemi, nous - mêmes, ensemble unissons-nous combattons le mal en nous et autour de nous, guérissons -nous les uns les autres, toujours avec amour à l' exemple du Père de l' Univers soyons des femmes, des hommes exemplaires en amour du prochain. " Dieu seul est Saint " ( Rév.d' Arès 12/4 ) annotations Bilingue, Frère Michel: Le meilleur homme ne sera jamais saint comme tu es Saint.Cependant le pire homme reste ton image et ta ressemblance ( Genèse 1/27 ).Qu'il mette ses pas dans Tes Pas ( 2/12, 32/3 ) et il devient analogiquement saint ( Lévitique 19/2 )! Ton analogie est un christ, ton fils, ta fille: Tu es seul Saint, mais tout homme est appelé à devenir christ. Frère Didier.br http://angelscata.canalblog.com/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Dim 23 Nov 2008 - 1:07

Bonjour hommedidier.br

Bienvenue, je suis content de faire ta connaissance. Merci pour cette présentation.
Je ne me présenterais pas personnellement (je ne vois pas l'intérêt), mais ce que je peux dire, ou que mon "cœur" me dit , c'est que moi et les quelques personnes qui animons ce forum sommes très attachées au Souffle que porte la révélation d'Arès.
Nous essayons à partir de "là" ("du point de rencontre" ou "de dialogue" si tu préfères ... sans faire interférer ce que la vie a fait ce que nous sommes) de réveiller ou d'enrichir à partir de nos petites clartés personnelles (nos très humbles point de vue !) la vie spirituelle des différents courants de pensées qui existent de par ce monde pour essayer de créer des passerelles "de compréhension spirituelle" entre eux (qu'elles soient d'origines religieuses, agnostiques ou athées) pour faire évoluer les mentalités et émuler une alliance fraternelle universelle.
C'est ce que j'appelle partager son pain !
Merci de considérer cette initiative comme une table d'hôtes.

La question du Mal en général ou au particulier (obscurité qui enveloppe l'univers de nos petites cervelles) est un autre problème dont il est possible de discuter ici même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

homme didier à Djamal

Message  Invité le Dim 23 Nov 2008 - 14:23

Cher djamal, je vous remercie de m' inviter à votre table d' hôtes ( ici virtuelle ) , je suggère une idée, un jour nous pourrions à l' occasion avec les participants de ce forum Spiritualité, organiser une rencontre nous rassembler, partager nos connaissances, un repas " le pain " . Faire connaissance les yeux dans les yeux, voire mettre en place des actions spirituelles qui se transmettent au contact quotidien avec notre prochain.frère Didier.br

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Dim 23 Nov 2008 - 22:50

je trouve que se présenter avant d'intervenir est une bonne suggestion.
J'ai beaucoup de mal avec l'anonymat, j'ai l'impression de parler à une
ombre.
Se présenter veut dire pour moi, communiquer ce que l'on
croit d'essentiel. Alors, ce sera ma rencontre avec la Révélation
d'Arès et son prophète, le frère Michel, en 1985. Ce sera aussi toutes
ces années jusqu'à aujourd'hui passsées dans la rue, dans les restos
(expos), les salles municipale, à rechercher d'autres pénitents. J'ai
envisagé ma vie personnelle avec la Révélation d'Arès : famille, choix
d'une profession me laissant suffisamment de temps pour me consacrer à
la moisson, choix de mes fréquentations, luttant intérieurement sans
arrêt contre les sollicitations et influences négatives des idées du
monde (manichéisme, préjugés, sentimentalisme, etc.). Actuellement, je
remets en question ma mission, dans le sens où la simple distribution
de tracts qui reste nécessaire, se montre insuffisante pour attirer
d'autres pénitents d'une manière conséquente. Le prophète nous appelle
à entrer véritablement dans l'action et à devenir de très très grands
pénitents. Je m'intériorise pour tirer de mon coeur, mon âme, l'action
qui fera sentir aux autres pénitents le changement qu'ils attendent
tout au fond d'eux. Et ce n'est pas avec des expositions que je vais y
parvenir. Sortir des mots et des idées, voilà la direction donnée par
le prophète de Dieu que je veux prendre de tout mon coeur, de toute mes
forces.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Lun 24 Nov 2008 - 1:16

hommedidier.br a écrit:Cher djamal, je vous remercie de m' inviter à votre table d' hôtes ( ici virtuelle ) , je suggère une idée, un jour nous pourrions à l' occasion avec les participants de ce forum Spiritualité, organiser une rencontre nous rassembler, partager nos connaissances, un repas " le pain " . Faire connaissance les yeux dans les yeux, voire mettre en place des actions spirituelles qui se transmettent au contact quotidien avec notre prochain.frère Didier.br
Voilà qui est direct !
L'univers des possibles est devant nous. Nous n'avons pas gardé les vaches ensemble, mais pourquoi pas, un jour un bel échange entre nous ? je ne suis pas du tout fermé à cette possibilité et suis toujours ravi de faire de nouvelles connaissances. Au plan pratique que ce soit Pat ou moi nous sommes un peu éloignés de Paris. A voir.

Mon pseudo n'est pas djamal, mais njama.
C'est un pseudo que j'avais pris un peu au hasard en m'inscrivant la première fois sur un forum et je l'ai toujours gardé. Je constate parfois qu'il embrouille les gens, on me prête d'être arabe, ou africain, ou d'être une femme ... ce qui ne m'ennuie pas du tout d'ailleurs.
Mon prénom civil est bien français, c'est même le nom d'un apôtre. Je suis marié, nous avons 3 enfants qui ne le sont plus, la plus jeune a 20 ans, et n.j.a.m.a est une sorte d'acronyme façonné avec les premières lettres de nos 5 prénoms. Voilà pour l'anecdote quelques explications qui j'espère dénoueront l'intrigue autour de mon identité d'internaute.

Contrairement à Annie
J'ai beaucoup de mal avec l'anonymat, j'ai l'impression de parler à une ombre.
Je n'ai aucune difficulté avec l'anonymat. Mais je comprends sa réaction, il y a une distance un peu éloignée de la rencontre naturelle, bien physique, avec ce genre de média que l'on aimerait parfois compenser, combler.


Cette distance n'est pas propre qu'à ce média, elle existe aussi avec les livres, y compris cette révélation d'Arès.
Pour avoir parlé à nombre de personnes dont j'ignore les noms, ou dont j'ai oublié les (pré)noms, pour m'être vraiment attaché à quelques écrivains dont certains sont d'époques bien lointaines et de contrées si étrangères à la mienne, dont je ne sais à peu près rien de leurs vies, je dois dire que ce fossé entre le réel physique d'une présence, et ce (le peu parfois, ou la richesse) qui m'est offert, je fais avec et je m'en contente.
Il y a des trésors partout, petites paillettes glanées au fil de l'existence, au fil de rencontres qui s'enchainent comme les perles d'un collier.
Cela m'aurait bien fait plaisir de serrer la paluche à Diogène et discuter un coup avec lui, de marcher un bout de chemin avec Jésus sur les routes de Galilée, mais ... je ne peux pas contourner le temps, l'espace. Mon imagination a mêlé ces pollens butinés de-ci de-là avec ma salive, et j'en ai fait mon miel. C'est un miel toutes fleurs.
Chacun fait le sien je pense.
Cela me ferait bien plaisir de croiser les nombreuses personnes de bonne volonté de cette planète, d'aller rendre visite à ces assemblées arésiennes de l'hexagone ou d'ailleurs, ... mais ce n'est pas possible. Le monde se façonne comme l'amitié, un peu à la fois. il nous impose ses propres contraintes, résistances salutaires autant que des opportunités qui nous édifient.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

bonjour à tous ici

Message  Invité le Lun 24 Nov 2008 - 23:29

njama a écrit:Je n'ai aucune difficulté avec l'anonymat. Mais je comprends sa réaction, il y a une distance un peu éloignée de la rencontre naturelle, bien physique, avec ce genre de média que l'on aimerait parfois compenser, combler.


Cette distance n'est pas propre qu'à ce média, elle existe aussi avec les livres, y compris cette révélation d'Arès.
Pour avoir parlé à nombre de personnes dont j'ignore les noms, ou dont j'ai oublié les (pré)noms, pour m'être vraiment attaché à quelques écrivains dont certains sont d'époques bien lointaines et de contrées si étrangères à la mienne, dont je ne sais à peu près rien de leurs vies, je dois dire que ce fossé entre le réel physique d'une présence, et ce (le peu parfois, ou la richesse) qui m'est offert, je fais avec et je m'en contente.
Bonjour njama,
bonjour à tous sur ce site de discussion que je visite occasionnellement et je trouve à chaque fois très intéressant en qualité d’échanges.
je me suis inscrit pour participer dès que possible sous le pseudo de bernloub qui est mon premier pseudo depuis que "navigue" sur internet pour m'informer ou participer à quelques conversations. C'est le début de mon prénom et de mon nom de famille pour faire simple, c'est un ami qui me l'a trouvé dès ma première inscription en ligne et je l'ai gardé depuis 10 ans.
J'interviens ici suite à la dernière intervention de njama:
Vous traitez de l’anonymat comme d’une obligation à cause de la distance et du temps, mais je n’avais pas vu dans l’anonymat l’impossibilité de rencontrer une personne, mais l’absence de son nom, de sa signature.
Alors pour ce qui est de la Révélation d'Arès, il n’y a pas d’anonymat, et il n’y a même pas de distance avec le message, que ce soit avec le prophète ou avec ceux qui veulent le suivre, nous sommes dans la même époque et dans le même pays, c’est considérable comme possibilité de rencontre et cela nous rapproche un peu du plan créateur oublié depuis si longtemps !!
J’apporte au sujet de l’anonymat une remarque que j’ai trouvé utile et significative de la part du frère Michel Potay :
« On ne peut que respecter l'anonymat, car on doit respecter la liberté de celui qui veut être anonyme, […]
Or, pour autant que l'expérience d'une vie qui devient longue me le dit, les anonymes se réduisent à une théorie, parce qu'ils enlèvent sa force à leur parole dès qu'elle n'avoue pas d'où elle vient, de quel esprit elle est née, donc par quel mécanisme psychologique et/ou expérimental et/ou culturel elle peut être vue, méditée et donc éventuellement débattue. Pour cette raison, il n'y a pas dans l'Ecriture d'exemples de personnages parlant anonymement, qu'ils parlent à tort ou à raison, parce qu'ils enlèveraient toute valeur pratique à ce qu'ils disent.
Aborder les problèmes et donc les solutions avec une espérance de résultat, c'est avoir le courage de donner du poids à ce qu'on dit, c'est donc signer ce qu'on dit. Les Romains avaient un dicton: Nomen est omen. Autrement dit, toute parole ou acte ou intention qui n'a pas de nom avoué perd sa valeur et sa force. »

bonne nuit, avec vous dans la joie de changer quelque chose en moi pour participer du changement du monde,
bernloub

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Mar 25 Nov 2008 - 2:44

Bonjour Bernloub
Pour cette raison, il n'y a pas dans l'Ecriture d'exemples de personnages parlant anonymement
En ne donnant que notre prénom ou un bout du prénom et un bout de nom, nous sommes anonymes*.
Etre anonyme pour moi est ne pas connaître du tout le nom entier (prénom nom) d'une personne. Aucune personne ici ne l'a donné à part Homme_Michel (à moins que ce soit sur le forum Abeille). Dans le sens du mot anonymat que je donne, toute personne est anonyme ici. Même vous !! Basketball

Dans les Ecritures on ne voit nulle part les noms de famille. Peut-être au début dans la présentation de certains prophète et encore il est écrit "descendant de la Maison de David". David n'est qu'un prénom ici je pense. Comme on dirait "descendant de la maison d'Assunta". Les Ecritures usent que des prénoms et/ou disent fils de David. A l'ajout "fils de" il y a un prénom qui représente souvent le nom d'une communauté ou d'une famille. Mais tout s'arrête aux prénoms qui sont synomymes de nom dans les Ecritures.
Sur ce forum tous avons un nom.

Si on se réfère à la RA, Dieu dit bien "qu'importe que tu t'appelle Chèvre ou Lentille". Donc on voit bien que l'essentiel, le primordial est ce que nous sommes au fond du coeur, surtout être cohérent (penser, sentir, agir dans la même direction) et constant ce qui n'est pas toujours facile.

-------------------------------------------------

On peut être "anonyme" sur des forums (se créer nos noms comme vous ou prendre celui de sa grand-mère comme moi) mais ce qui est sûr, cela n'enlève en rien les qualités en nous-mêmes et les qualités des échanges. Et de ce fait, personne ne peut dire absolument que l'anonymat influe négativement ou amoindrit les échanges. Et cet anonymat n'ôte en rien la valeur des échanges, surtout si on traite de Spiritualités. Il me semble que la question de l'anonymat n'est absolument pas un problème et n'enlève en rien la confiance des gens entre eux qui écrivent ici.
De plus Internet n'est pas un outil fermé. Ici par exemple certains se sont déjà rencontrés. Donc l'anonymat n'est absolument pas un problème. S'il y a un problème de s'impliquer à fond dans un forum spirituel en n'osant pas dire des choses au nom de l'anonymat, alors le problème est ailleurs à mon avis.
La force de l'anonymat (pour essayer d'en sortir son aspect positif) ne serait-il pas : être ou devenir capable de voir le meilleur en l'autre sans jamais le rencontrer ??

Alors pour ce qui est de la Révélation d'Arès, il n’y a pas d’anonymat, et il n’y a même pas de distance avec le message, que ce soit avec le prophète ou avec ceux qui veulent le suivre, nous sommes dans la même époque et dans le même pays, c’est considérable comme possibilité de rencontre et cela nous rapproche un peu du plan créateur oublié depuis si longtemps !!
Ne pas se rencontrer, ne pas pouvoir ou vouloir se rencontrer malgré que nous vivions dans un même pays, ne veut pas dire que l'on est anonyme ou que l'on désire l'anomymat, qu'il y a distance voire séparation avec le message, le prophète et ceux qui veulent le suivre. D'abord il y a des raisons valables de ne pas se rencontrer, en premier lieu très souvent : pécunier. Ensuite on peut ne pas vouloir obligatoirement rencontrer les gens d'un forum (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas recontre avec des personnes à l'extérieur. Le monde n'est pas figé pour les spirituels). Mais même si la rencontre n'aurait jamais lieu pour des raisons évidentes (dont les gens ne voudront pas forcément débattre) l'essentiel c'est qu'il n'y ai jamais séparation dans le coeur et avoir le goût et l'amour de désirer se changer, continuer d'apprendre et en plus changer le monde ; et peu importe le nom que l'on porte ! Même si on vit dans le monde, dans les idées du monde, il me semble, sur ce forum très certainement, que l'on a dépassé cela. Etre spirituel est avoir l'autre dans son coeur, même si cet autre je ne le verrai jamais.

Je prends un exemple : Si des gens connaissant la RA se trouvaient en Antarctique, supposons que vous ne pourriez jamais les rencontrés. Est-ce que cela vous ferait les croire distants de vous, du prophète et du message ?? Les ressentiriez-vous comme des anonymes parce que vous ne les voyez pas ? Cela signifierait que vous n'auriez pas confiance. La confiance, est primordiale... Avec le coeur, toute distance est abolie.
Cela n'enlève en rien évidemment à une rencontre physique mais même sans rencontre physique l'humain continue à évoluer si tel est son sens à la vie et l'évolution est aussi le contact physique avec les autres même si ce contact ne se ferait jamais avec vous.

S'arrêter à des apparences, des détails peut devenir une croyance erronée qui nous freine considérablement et nous empêche ou refuse de voir le Beau dans l'autre et le croire incapable d'évoluer et de comprendre.

Pour ce qui est du plan créateur il doit être en nous avant même d'être à l'extérieur !

----------------------------------------------------
Anonyme :
Qui est sans nom. Personne dont on ne connaît pas le nom.
Synonyme : inconnu - Anglais anonymous

Nom : 10 synonymes.
appellation, dénomination, homonyme, patronyme, prénom, qualification, renommée, réputation, signature, substantif.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Mar 25 Nov 2008 - 6:40

On peut parler du Nom de Dieu aussi ! et De Ses 99 Noms, et de l'Imprononçable.
Les pseudonymes ne sont pas rares dans la littérature. Amandine Aurore Lucile Dupin est Georges Sand, Romain Gary est Emile Ajar. Certaines personnes ont transformé leurs noms patronymiques ...
Ici en France et dans bien d'autre pays l'enfant reçoit le nom du père. C'est pure convention, car au Brésil , le nom patronymique est composé du nom des deux parents, avec le nom de la mère en premier.

Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham.
Abraham engendra Isaac; Isaac engendra Jacob; Jacob engendra Juda et ses frères;
Juda engendra de Thamar Pharès et Zara; Pharès engendra Esrom; Esrom engendra Aram;
Aram engendra Aminadab; Aminadab engendra Naasson; Naasson engendra Salmon;
Salmon engendra Boaz de Rahab; Boaz engendra Obed de Ruth;
Obed engendra Isaï; Isaï engendra David. Le roi David engendra Salomon de la femme d'Urie;
Salomon engendra Roboam; Roboam engendra Abia; Abia engendra Asa;
Asa engendra Josaphat; Josaphat engendra Joram; Joram engendra Ozias;
Ozias engendra Joatham; Joatham engendra Achaz; Achaz engendra Ézéchias;
Ézéchias engendra Manassé; Manassé engendra Amon; Amon engendra Josias;
Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone.
Après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel; Salathiel engendra Zorobabel;
Zorobabel engendra Abiud; Abiud engendra Éliakim; Éliakim engendra Azor;
Azor engendra Sadok; Sadok engendra Achim; Achim engendra Éliud;
Éliud engendra Éléazar; Éléazar engendra Matthan; Matthan engendra Jacob;
Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ.
Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu'à David, quatorze générations depuis David jusqu'à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu'au Christ.
Matthieu 1 /1 à 18
On pourrait dépouiller la Bible de tous ces inventaires généalogiques qui n'apportent pas grand chose, les remiser dans un index en fin d'ouvrage comme ont fait les protestants avec certains Livres qu'ils ne jugeaient pas essentiels quand ils ont nettoyé La Bible, (pour vraiment ceux que ça intéresse, histoire de ne pas les jeter).
L'histoire a retenu ces noms dont pour la plupart on ne sait à peu près rien de plus que le nom.
D'ailleurs je note que "Christ" est utilisé comme Nom, ce qui est faux à mon idée, christ veut dire "Oint".

Ces précisions étaient peut-être utiles antérieurement, c'est ce que je me dis et dans ce sens que je comprends "Pour cette raison, il n'y a pas dans l'Ecriture d'exemples de personnages parlant anonymement, ...". L'idée de filiation (par le père) était encore importante dans la société civile de ces époques, car peut-être que pour des questions d'identité on se situait par rapport à la maison (tribu) de Untel comme plus tard on utilisera les blasons comme signes distinctifs de sang noble.
Certains y voient peut-être l'idée d'un transmission spirituelle par voie génétique ou atavique (tribale) (?). Je suis totalement sceptique sur cette interprétation qu'il suffirait d'être le fils ou la fille de ... pour épanouir sa vie spirituelle, se faire une âme.

Quand frère Michel dit:
... leur parole dès qu'elle n'avoue pas d'où elle vient, de quel esprit elle est née, donc par quel mécanisme psychologique et/ou expérimental et/ou culturel elle peut être vue, méditée et donc éventuellement débattue.
il n'a pas tort, car c'est vrai que d'avoir quelques renseignements sur l'origine culturelle de la personne, par quels détours s'est fait son cheminement aide à la compréhension, de la même façon qu'une gestuelle (main, regard, attitude, effets de manche chez les avocats, ...) ajoute une somme d'éléments à la parole adressée à l'autre.
Il est préférable que je connaissance quelques éléments historiques pour mieux comprendre un livre du Moyen-âge, ou un roman du XIX°.
Plus on a d'informations, mieux c'est !
Mais dans la vie, il faut savoir aussi ce contenter de celles que l'autre nous offre. La "première" rencontre est toujours celle de l'étranger ... qui le devient un peu moins à la fois.

Le sens n'est pas toujours dans un réél pur, physique_organique, il est parfois le fruit d'un imaginaire très valable qui utilise une pseudo-réalité comme trame pour tisser un enseignement didactique. Les fables de Jean de La Fontaine ont un sens, l'aventure d'Ulysse aussi, tout comme les pérégrinations de Don Quichotte, ou les contes ...
La Bible elle-même est une sorte d'épopée mythique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  pat le Mar 25 Nov 2008 - 9:10

Pour des gens obscurs comme moi, mon identité internet est plus probante que mon identité locale, celle que j'utilise dans mon quotidien, celle où presque personne d'internet n'aura accès parce que ce n'est pas important pour eux.
On m'identifie certainement mieux sur internet par mon pseudo (toujours le même depuis 3 ou 4 ans) que par mon nom de famille.

Ce qui est peut-être regrettable, c'est d'utiliser de nombreux pseudos afin de brouiller les cartes. C'est l'intention de tromper qui fait d'un pseudo une identité douteuse.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Anonyme

Message  Invité le Mar 25 Nov 2008 - 17:01

Assunta vous citez La Parole: Si on se réfère à la RA ( La Rév.d'Arès ) , Dieu dit bien "qu'importe que tu t'appelle Chèvre ou Lentille" ...

le sens complet de ce verset est :

( ... ) Quand on te demandera : « Quel nom faut-il porter pour plaire au Seigneur ? » réponds : « Qu’importe que tu t’appelles Lentille ou Chèvre, car si tu te fais une vie pour Dieu, un renom de bonté, de pénitence et de piété, ton nom deviendra aussi grand que celui de Moïse ou d’Élie. » ( La Rév. d' Arès 36/19 ) , anonyme dans ce cas la on ne l' est pas. Je suis le frère Didier Bretonès, je respecte les personnes anonymes, pour mon cas, je n' en vois pas du tout l' utilité. frère Didier.br

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Mar 25 Nov 2008 - 18:00

Moi, je vois plutôt qu'à une question stupide, mais "ampoulée de sérieux" [qu'Il anticipe par cette formulation question_réponse], ... Il réponds avec humour sur le même ton ! ... pour décharger d'emblée le prophète de pertes de temps et d'énergie pour des balivernes futiles.
Il n'y a que Michel qui pourrait dire s'il n'y avait pas un minuscule éclat "pince-sans rire" au fond de l'œil de Jésus quand Il a prononcé cette phrase (?)
Je ne vois pas pourquoi Dieu ne serait pas capable d'humour comme nous "Image et ressemblance" !
Quitte à vous choquer, j'ai toujours pris cette phrase sous cet angle. A la première lecture, l'expression "Qu'importe que tu t'appelles Lentille ou chèvre ..." m'avait fait irrésistiblement sourire !

Tant mieux si l'un ou l'autre se fait un renom sous le nom qu'on lui connaît.
Johnny Haliday ne s'appelle pas Johnny Haliday, mais il s'est fait un renom sur ce nom (je suis d'accord que ce n'est pas sur le même registre). C'est du même ordre par analogie.

J'ai plus l'impression (mais je peux me tromper) qu'Il envoie balader toute ces histoires de réputation autour d'un nom (ceux du calendrier chrétien, les noms bibliques, de noblesse, ... lustres des siècles).
" en effaçant des registres de César son nom, et le nom de sa mère des registres du temple, pour qu'il n'ait plus de génération, pour que sa mère demeura une jeune fille, qu'aucune inscription de fiançailles ne demeurât ..." (Ev. 20/12).

Certains croyants s'attachent à ce genre de détails "hors sujet de pénitence". Par cette simple figure rhétorique (drôle ... pour moi), Il coupe court à de milliers de questions du même acabit. Est-ce que je dois porter un chapeau ? Est-ce que ma jupe doit arriver sous le genoux ? ...

Cela me fait penser à mon grand-père maternel qui avait un nom d'origine flamande peu commun et qui me faisait croire quand j'étais petit que ça voulait dire "De la rivière du Château" signification pompeuse qui s'accordait mal avec sa condition très simple ! ... alors qu'en fait plus tard, j'ai compris que cela devait plus se rapprocher de "du ruisseau du vallon" ... une dimension plus paysanne en somme !
Il était un peu facétieux geek à ses heures.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Mar 25 Nov 2008 - 20:00

Bonjour Assunta,
Vous avez raison sur le fait que je ne me suis pas présenté « entièrement » (mon état civil est en fait “bernard loubet“, je suis marié, nous avons trois enfants et je vis en France). Je me présente comme militant de la Révélation d'Arès, c’est-à-dire pénitent (chercheur du bien en moi) et moissonneur d’âmes (chercheur du bien dans le monde) et comme « bernloub » plus couramment que de toute autre manière auprès de gens qui me connaissent « en chair et en os » aussi bien que sur internet où cela revient à être ce que je suis pour les gens qui ne me connaissent que comme ça. Quand vous citez David, fils de Jessé (des prénoms qui valent bien des noms), que savons-nous de la façon dont les gens en question se considéraient eux-mêmes et signaient leurs messages ? Nous pourrions citer “Mikal“, ou “homme_michel“, ou “webmaster-freesoulblog“ ou encore d’autres « surnoms » qui sont donnés et par quoi signe le témoin de la Révélation d'Arès, cela revient toujours à la cause qui dit bien, comme vous le rappelez : « Qu'importe que tu t'appelles Lentille ou Chèvre, car si tu fais une vie pour Dieu, un renom de bonté, de pénitence et de piété, ton nom deviendra… ». Ce qui importe ce n’est pas le nom mais le renom et à quoi il correspond, où est sa source et quel est son objectif.
Vous demandez :

Assunta a écrit:
La force de l'anonymat (pour essayer d'en sortir son aspect positif) ne serait-il pas : être ou devenir capable de voir le meilleur en l'autre sans jamais le rencontrer ??


En fait, je ne vois pas du tout les choses comme vous. J’ai d’ailleurs déjà eu l’occasion d’en parler avec le premier créateur de ce site de vive voix : j’apprécie l’échange par internet (et par écrit) pour les raisons que vous évoquez notamment mais aussi pour d’autres, et aussi parce que c’est une façon de poser notre réflexion dans le temps et de partager des idées. Mais je n’y trouve pas la mesure si je m’y investis au point que pose votre question. Pour moi la mesure à trouver est entre l’échange d’idées d’une part, comme ici par exemple, et la concrétisation de la pénitence chair, esprit et âme, d’autre part, c’est-à-dire dans la totalité de l’existence et donc dans la rencontre les yeux dans le yeux, d’âme à âme, avec la chair qui porte l’âme. Le meilleur dans l’autre comme en moi est dans l’intégralité chair, esprit et âme, ce qui n’est pas possible « sans jamais se rencontrer ».
L’œil du dedans qui voit la fleur, il a au moins la fleur devant lui, elle existe comme fleur, pas seulement comme concept, rêve ou idée.
Comme dit Pat, notre surnom (ou nom) n’est qu’un repère (plus ou moins connu) tant que nous nous y tenons. Il n’en est plus un s’il nous sert à nous cacher (ce qui peut être légitime) ou à brouiller des pistes.
Ce qui donne de la force au message c’est la personne qui existe pour le porter, le vivre, c’est la réalité de ce message dans sa vie, c’est sa pénitence (sa recréation dans la chair aussi bien qu'avec l'âme) et c’est le renom que fera ce nom à ce message ou ce message à ce nom, dans la mesure où ils font UN. Je pourrais résumer mon propos par « ce n’est pas tant le message qui compte que la personne qui le porte ». Pour résumer encore, Internet c’est bien, mais ça ne me suffit pas !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Mar 25 Nov 2008 - 21:28

Je ne comprends pas de trop ce que tu as voulu dire Pat par:
Pour des gens obscurs comme moi, ...
Je ne trouve pas "obscur" du tout. J'ai eu beaucoup de plaisir à te rencontrer. Je trouve que tu es tout l'inverse pour moi.

Je réponds à Annie, Bernloub, et Didier ... que peut-être nous nous rencontrerons un jour, et que ce sera sûrement très chouette de se croiser une fois, une paire de fois si ça peut se faire ... mais l'handicap n'est pas dans Internet, il est dans ce que nous sommes, c'est à dire chair là où nous habitons géographiquement, dans notre disponibilité niveau temps, argent, famille, profession ...
Même si le Pape ou le Président de la République me mandait "demain" de venir les rencontrer, je les enverrais paître ! Je ne suis pas à leurs dispositions.

J'ai eu l'opportunité de n'être pas très loin de Cécile cet été, j'ai saisi cette chance pour la rencontrer. Je dis "chance" parce qu'elle habite très loin totalement à l'autre bout de la France, plus de mille kms nous séparent. (Pat c'est un petit peu plus près mais qqs centaines de kms tout de même aussi).
Quand la reverrais-je ? La reverrais-je un jour ? ... c'est le ?, mais si l'occasion se représente que je sois dans sa région, je la contacterais.
Cela faisait plus de deux ans que nous nous connaissions. Parfois entre les posts, on glisse un courrier plus personnel, en MP d'abord, puis en e-mail ensuite. Ou au détour d'un post, de petites choses de nos vies apparaissent.

Voilà, c'est comme ça que ça se passe !
Imaginez que des Internautes de Dunkerque, Brest, Bayonne, Narbonne, Gap, Besançon, Nancy, Lyon, Troyes, Bourges, ...(sans parler de la Suisse, du Canada, de la Belgique ...) se connectent et réclament chacun une rencontre ! On ne va pas s'amuser à faire le tour de France !
Internet à cet inconvénient que le copain du forum, il n'habite pas forcément le village d'à côté, et Paris n'est pas la France. Mais il a l'avantage de compenser ces distances ... et peut-être un jour la possible rencontre (qui se situera également dans une sorte d'éphémère temporel de quelques heures, car nous retournerons chacun à nos occupations.).
Désolé, mais il faudra vous y faire. Vous ne me semblez pas habituer à ce média, je veux dire à en apprécier pleinement l'opportunité qu'il offre de communiquer avec des personnes que nous n'aurions jamais rencontrées autrement, d'échanger, de ressentir qu'ici nous sommes très contents de partager nos vues spirituelles sur plein de sujets, qu'il y a une complicité très amicale entre nous, très fraternelle, que nous avons le sentiment de construire quelque chose de très intéressant qui j'espère profitera à de nombreuses personnes ... soit qui s'intéressent à la spiritualité en général, ou qui voudraient savoir un peu comment nous turbulons avec ce Message d'Arès (vos éloges de "qualités" nous confortent dans cette direction. Merci). Il faut faire abstraction de ces inconvénients pour en arriver là, et beaucoup d'assiduité parce que en dehors de la carcasse du forum, ce qu'il contient c'est une "co-création" des membres qui y participent qui a surgi ex-nihilo.
Nous ne sommes pas enfermés non plus dans ce forum, nous en connaissons d'autres avec lesquels nous avons quelques liens.

Rien n'est parfait ! Un jour à la fois.


Dernière édition par njama le Mer 26 Nov 2008 - 0:04, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Mar 25 Nov 2008 - 21:53

Pour moi la mesure à trouver est entre l’échange d’idées d’une part, comme ici par exemple, et la concrétisation de la pénitence chair, esprit et âme, d’autre part, c’est-à-dire dans la totalité de l’existence et donc dans la rencontre les yeux dans le yeux, d’âme à âme, avec la chair qui porte l’âme. Le meilleur dans l’autre comme en moi est dans l’intégralité chair, esprit et âme, ce qui n’est pas possible « sans jamais se rencontrer ».
L'anonymat n'exclue pas la rencontre je suis d'accord, et je le dis bien dans ma réponse à votre post. Je pense que sur ce forum, chacun agit dans le monde, donc va vers les gens.

Par rapport à l'âme :
Soi-même par notre façon d'être (intérieur et extérieur) pouvons savoir si on a fait naître notre âme ou pas, si on doit la refaire naître, etc. Et aller "dans la rencontre les yeux dans le yeux, d’âme à âme, avec la chair qui porte l’âme"', ne rencontrer que des gens semblables à soi, me semble réducteur et juger des autres sans le vouloir. Cela me fait penser à Jésus qui demande quel mérite il y a à aller vers ceux qui nous ressemblent. La pénitence est l'accomplissement du bien, sous toutes ses formes, selon le caractère, la personnalité, les moyens de chacun. Et la force de la pénitence est de rencontrer toutes sortes de gens grâce à une grande adaptabilité que donne l'amour.

La force de l'anonymat (pour essayer d'en sortir son aspect positif) ne serait-il pas : être ou devenir capable de voir le meilleur en l'autre sans jamais le rencontrer ??

Cette question je ne la posais pas en terme de mesure, mais le mot anonymat vous semblant péjoratif, je voulais faire se demander si l'anonymat n'avait pas son pendant positif. Pourquoi non ?? Cette question n'a rien à voir ni de la mesure, ni avec un refus de rencontrer des gens.

L’œil du dedans qui voit la fleur, il a au moins la fleur devant lui, elle existe comme fleur, pas seulement comme concept, rêve ou idée.
Je suis très réaliste - les femmes le sont par leur nature - et cela ne m'empêche pas de rêver à un monde meilleur et d'avoir un idéal. Les actes permettent la concrétisation - pas tout et pas toujours - de ce que l'on désire du fond du coeur.

Ce qui donne de la force au message c’est la personne qui existe pour le porter, le vivre, c’est la réalité de ce message dans sa vie, c’est sa pénitence (sa recréation dans la chair aussi bien qu'avec l'âme) et c’est le renom que fera ce nom à ce message ou ce message à ce nom, dans la mesure où ils font UN.
OUI et réciproquement. Les mots aussi dénotent notre façon d'appréhender la vie, notre compréhension du monde dans lequel on vit, la vision que l'on en a (de soi et des autres aussi) et tout ce qui en découle. Et à travers nos mots, on peut "voir", deviner quelque chose de son prochain. La vie n'est pas qu'à sens unique. Elle est diversité et complémentarité. Pour moi la rencontre avec les gens et les écrits sur le net est quelque chose de complémentaire.
Parfois c'est en lisant quelqu'un qui fait qu'on a envie de le rencontrer.

Merci de votre réponse Bernloub
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Invité le Mar 25 Nov 2008 - 23:58

Une petite chanson pour se détendre.
C'est une de mes préférées ... (je confie un peu mon âme !) et je dédie ce petit post récréatif à toutes les belles âmes que j'ai pu rencontrées, à tous ces regards qui brillaient, entraperçus parfois de façons furtives, à toutes ces complicités tacites qui n'ont pas besoin de mots pour se dire qu'on se comprend et qu'on s'aime, à tous ces destins croisés, à tous mes ami(e)s.


http://www.youtube.com/watch?v=l4Q7urIVYAE

Je ne mets pas le titre je vous laisse découvrir, ou re-découvrir ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  navy le Jeu 4 Déc 2008 - 19:41

Bonjour à tous,



je trouve que se présenter avant d'intervenir est une bonne suggestion.
J'ai beaucoup de mal avec l'anonymat, j'ai l'impression de parler à une
ombre.
Se présenter veut dire pour moi, communiquer ce que l'on
croit d'essentiel. Alors, ce sera ma rencontre avec la Révélation
d'Arès et son prophète, le frère Michel, en 1985. Ce sera aussi toutes
ces années jusqu'à aujourd'hui passsées dans la rue, dans les restos
(expos), les salles municipale, à rechercher d'autres pénitents. J'ai
envisagé ma vie personnelle avec la Révélation d'Arès : famille, choix
d'une profession me laissant suffisamment de temps pour me consacrer à
la moisson, choix de mes fréquentations, luttant intérieurement sans
arrêt contre les sollicitations et influences négatives des idées du
monde (manichéisme, préjugés, sentimentalisme, etc.). Actuellement, je
remets en question ma mission, dans le sens où la simple distribution
de tracts qui reste nécessaire, se montre insuffisante pour attirer
d'autres pénitents d'une manière conséquente. Le prophète nous appelle
à entrer véritablement dans l'action et à devenir de très très grands
pénitents. Je m'intériorise pour tirer de mon coeur, mon âme, l'action
qui fera sentir aux autres pénitents le changement qu'ils attendent
tout au fond d'eux. Et ce n'est pas avec des expositions que je vais y
parvenir. Sortir des mots et des idées, voilà la direction donnée par
le prophète de Dieu que je veux prendre de tout mon coeur, de toute mes
forces.


A lire Annie, j'ai l'impression que nos forums ne sont pas inutiles et tant mieux sunny

Actuellement, je
remets en question ma mission, dans le sens où la simple distribution
de tracts qui reste nécessaire, se montre insuffisante pour attirer
d'autres pénitents d'une manière conséquente.


Je missionne de temps en temps dans la rue, je confectionne des affichettes, je les colle, mais ce n'est pas façile pour moi, tout dépends ce qu'on y met de soi même et les gens le sentent.
Ce qui est façile pour les uns peut s'averer un vrai dépassement pour les autres.



Navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Frère Didier.br

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum