Spiritualités

L'Assemblée ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Assemblée ?

Message  pat le Ven 28 Sep 2007 - 23:27

Rappel du premier message :

Nous sommes en train d'ouvrir un vrai espace de dialogue et je remercie les quelques uns qui me soutiennent dans cette entreprise.

Nous allons prouver, je l'espère, ensemble,que nous pouvons échanger, discuter, ne pas utiliser la langue de bois sans nous étriper, en restant respectueux et courtois les uns envers les autres. (j'aime assez ce vieux mot un peu suranné, car il a pour moi la couleur du respect souriant. Dans la courtoisie, il a de la grâce, de l'amabilité de l'affabilité, toutes qualités qui accompagnent la fraternité.
Je crois qu'il serait vraiment contradictoire d'essayer d'approfondir notre vie spirituelle tout en refusant de s'écouter, tout en refusant de se laisser enrichir par les propos de l'autre.

Je sais que nous nous interrogeons tous sur la notion d'Assemblée. J'ai lu njama, navy et Assunta a ce sujet.

C'est une notion qu'il ne faut pas négliger.
Il y a plusieurs niveaux de compréhension de cette notion.
-Le niveau le plus vaste, c'est celui d'une communauté très large, en accord sur des idées et des actions générales : les catholiques, les communistes, les pèlerins d'Arès...A ce niveau, il est assez difficile que tout le monde travaille ensemble. Par contre, la même foi anime des actions qui vont dans le même sens, dans la même direction.

-Ensuite, on trouve ceux qui se regroupent en souhaitant travailler ensemble sur des projets également assez généraux pour que cela puisse les fédérer suffisamment.

-Et enfin il y a ceux qui ont une grande proximité de pensée et qui peuvent travailler efficacement ensemble sur des projets particuliers.

Mais je crois qu'à chaque niveau, il est important de faire effort pour ne pas s'extraire du groupe. Car paradoxalement, si l'individu est seul responsable de sa vie, il prend le risque de se déspiritualiser assez vite s'il reste seul.

C'est pourquoi , je déconseillerai à quelqu'un de rester seul quelque soit d'ailleurs son centre d'intérêt. C'est ensemble que nous arriverons à bon port ou c'est ensemble que nous sombrerons.
C'est difficile à admettre , car les religions nous ont habitué à la notion de salut individuel. Franchement, même si cette notion reflète une certaine réalité, c'est une voie qui mène à une fraternité virtuelle, théorique, pas à la vraie fraternité qui est par définition composé de multiples personnes.

Quand on se retrouve sur internet pour porter témoignage qu'un changement est possible, qu'une vie spirituelle est possible et que la nature humaine n'est pas figée dans des formes à jamais établies, nous agissons en conformité avec ce que Dieu nous demande de faire, à savoir convaincre le monde qu'un changement est non seulement nécessaire, mais aussi possible.

Pour annoncer cela, nous n'avons aucune méthode imposée, nous avons à inventer une façon d'être, propre à notre tempérament, à nos exigences. Dieu n'impose rien, aussi nous avons trente six manières de faire, à notre disposition.

J'espère que notre petite équipe finira par donner envie à d'autres de se poser des questions. Nous y arriverons en ne nous décourageant pas d'intervenir, en alimentant nos discussions avec patience, en donnant le meilleur de nous-mêmes..

Si nous arrivons à cela, nous aurons fait un travail d'Assemblée.

Je me trompe peut-être, j'attends vos réactions et vos précisions.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: L'Assemblée ?

Message  navy le Sam 13 Oct 2007 - 23:46

Bonsoir Assunta,

LE RESTE seront tous ces gens indifférents ou contents de sa petite vie, du moment que rien ne vient empiéter ou défaire leur côté pépère et pantoufflard. Et ceux qui détestent que d'autres réfléchissent par eux-mêmes, qu'ils deviennent libres et ne désirent aucun chef, bref ont une telle prise de conscience qu'ils en deviennent à leurs yeux dangereux. La lumière fait peur à certains et ils voudront à tout prix l'éteindre

Mais ce n'est pas du tout la définition du reste chez les PA, !!
LE RESTE ce sont tous ces gens (spirituels) qui agissent dans le bon sens, qui ont pris conscience, mais qui veulent pas s'engager, en tout cas pas autant que les PA, pas du tout "ces gens indifférents ou contents de sa petite vie".
souvent sans avoir jamais lu cette fameuse Révélation, pas obligé, il n'y a pas que les PA qui détiennent la vérité !
Le frére Michel n'a jamais dit le contraire.
LE PETIT RESTE ce sont théoriquement, les Pélerins d'Arès. Théoriquement bien sur. Smile
Cette définition est bancale, et ne concerne que les PA , les autres ils s'en foutent, car on peut être trés engagé, et ne jamais avoir lu la RA ...
Le Mouvement Humaniste, pour les PA, fait partie du reste ?
Oui, bien sur, parce que le FM va dire ; ils ne sont pas aussi spirituels que les Pélerins d'Arès.
Théoriquement bien sur. Smile
En tout cas pour le prophéte Ezéchiel il n'y a pas de reste ou de petit reste:
A la fin des temps, ils ne comprendront pas, seul un petit reste comprendra. (je n'ai pas les références)

Quand au Mouvement Humaniste, je ne les connais pas.
Pour moi il faudrait supprimer 2 choses:
La notion de petit reste/reste et l'accueil Neutral
Supprimer l'accueil est indispensable.

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Dim 14 Oct 2007 - 2:14

Bonsoir à tous

je ne pensais pas reprendre sur ce fil de discussion, mais il semble que le fer soit chaud.

Il est, me semble-t-il, important de ne dénigrer personne, mais de tenir compte de sa réaction même si elle est vive.
J'applaudis à quatre mains l'enthousiasme de navy, mais je ne suis pas tout à fait d'accord quand il reprend le commentaire de bernard B. j'ai bien aimé "vivent sous des influences plutôt piètres " pour exprimer un assentiment.

Il ne s'agit pas d'aimer ou de ne pas aimer, il faut faire avec, et essayer par mille façons de faire évoluer la situation.
Si je peux me permettre cet exemple, puisque j'ai été instituteur quelques temps, il n' y a pas de "piètres" élèves. Si un instituteur pense cela, autant qu'il change de métier de suite.
Je ne veux pas m'immiscer dans les pratiques d'autres enseignants, dont certaines sont sûrement très valables, mais le niveau le plus faible est toujours le point de repère pour régler le rythme de la caravane, pas celui de "ceux qui déjà savent tout".

J'ai le sentiment d'avoir affaire à des "partisans" d'un côté comme d'un autre, qu'il faudrait analyser les choses de façon très tranchée.
Définir les contours (précis si possible) de ce que devrait être une assemblée.
Autre expérience professionnelle, il se trouve que j'ai travaillé dans le commercial à vendre des outils pédagogiques (livres et autres). Je suis donc rentré dans des centaines d'écoles pour présenter mes produits. Elles sont chacune des microcosmes qui vont d'une ambiance raide, austère, étouffante, sèche à une ambiance accueillante, conviviale, épanouie, chantante dans laquelle on respire la joie d'être à l'œuvre. et ce n'est pas une question de moyens financiers, les écoles (primaires et maternelles) dépendent presque uniquement du budget des communes (très variable). Les moyens de fonctionnement varient très fort d'une ville à l'autre.
Ce n'était pas non plus une question que ces écoles soient petites ou grandes non plus.
La différence, ce sont les personnes qui y travaillent qui la crée par leur être-au-monde avec les autres.
Ce ne sont pas les élèves
, même dans les écoles de quartiers de milieux "économiquement faibles" (ils apprennent plus ou moins vite, c'est tout).
Je ne sais si la comparaison est pertinente ou non, mais je suis convaincu que si je faisais le tour des assemblées existantes, des plus grosses aux plus discrètes, je risquerais fort de trouver une situation analogue.

Autre analogie, si je prends l'exemple de l'Histoire farao , est-elle figée , telle qu'on l'a décrit?
Je défends l'idée du révisionnisme, parce que si n élément nouveau vient à ma connaissance pour la préciser, il ne pourra qu'éclairer ma pensée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Dim 14 Oct 2007 - 4:40

Il ne s'agit pas d'aimer ou de ne pas aimer, il faut faire avec, et essayer par mille façons de faire évoluer la situation.
Certes le dénigrement comme tu dis Njama ne sert à rien. Essayer de faire avec les choses que l'on aime pas ou peu, OK. Mais faire avec ne veut pas dire être soumis si le groupe en face ne veut rien entendre sauf si cela demande de se plier à ce qu'il est.
Des personnes ont déjà essayé de faire évoluer la situation mais souvent pour ne pas dire toujours cela a échoué. Même si ce fut fait maladroitement, avec trop d'émotions ou sentiments pas gérés ou emportement, pour faire évoluer une situation il est important que la personne qui propose quelque chose (aussi maladroite soit-elle) soit écoutée. Si l'apport est nié, dévalorisé, il est difficile de faire évoluer une situation. Pour cela il est important que les gens à qui on s'adresse, écoutent et désirent comprendre en profondeur pour - si besoin est - se remettre en question. Aucune remise en question n'a été accepté et c'est ainsi qu'il y a eu renvoi (abusifs parfois).
en plus il n'est jamais au courant de rien...
il n'écoute pas les petites gens au sein de l'assemblée alors bien sûr encore moins ceux renvoyés. C'est aussi une réalité.

Comme Navy j'ai découvert ce commentaire et j'ai apprécié le point de vue à Bernard B. suivant :
les groupes constitués, que vous appelez missions ou assemblées, vivent sous des influences plutôt piètres qui ont fait refluer les recrues de qualité.
Il démontre une autre facette de la réalité, qui a été retournée à son désavantage par FM. Au lieu de dire que peut-être cela est ou fut, il donne à comprendre (grosso modo) à Bernard B. qu'il n'a pas fait l'effort d'aimer et a préféré partir. C'est vraiment injuste d'affirmer cela.

Certes il faut faire l'effort de faire évoluer les choses et l'exemple que tu nous donnes Njama à travers ton expérience professionnelle me plaît beaucoup. Pour cela il faut l'humilité : par exemple que le spirituel avancé (si des gens sont plus avancés que d'autres) soit humble et n'essaie pas d'étouffer les autres ou les empêcher d'évoluer sous des prétextes fallacieux, particulièrement celui d'être dépassé. Idem pour ceux se croyant plus grands que les autres.

Tout ceci doit nous servir de leçon afin de ne pas reproduire tout cela.

Merci à Navy pour sa réponse. Quelque part ôter la notion de reste et petit reste fera ôter toutes les dissenssions que l'on peut créer aussi. Quand l'humanité ira très très mal - FM a parlé dans son blog du "péché des péchés" disant que c'est la déspiritualisation du monde - à ce moment-là un petit reste sera là et sera important. C'est je pense ce que veut dire Ezéchiel. Et ce petit reste sera ceux qui se changent et changent le monde. Petit reste est ici un groupe d'humain peu nombreux. peu=petit (je suppose) c'est en cela que ce terme se différencie de la définition de petit reste donné par FM.
L'accueil sélectif peut faire se tromper sur les gens. Cela me rappelle cette histoire : les compagnons de Mahomet regroupé autour de lui, qui demandait à un mendiant d'aller vers l'arrière et Mahomet leur a demandé de le faire venir à la première place. Il est important d'amener un vrai accueil d'amour fraternel.
Merci à vous 2
Assunta

PS : Navy lorsque tu dis
Mais non, mais non, être pélerins ou pas, ou nouveau pélerin ou pas c'est essentiel au contraire car seul on ne peut pas faire grand chose, on ne peut pas "révéler ce potentiel de spiritualité ", comme tu dit. C'est important de faire partie d'une Assemblée quel que soit le nom qu'on lui donne.
cela veut dire que tu veux être toujours avec l'assemblée de Paris, participer avec elle ?? j'avoue je ne comprends pas car une fois renvoyé ou éloigné (le mot est le même pour eux) tu n'as aucune chance de revenir. Ce n'est pas la quantité qui compte mais la qualité. Révéler ce potentiel de spiritualité on peut le faire sans faire partir d'une assemblée déjà existante. D'ailleurs FM conseillait de créer d'autres groupes par affinités (pour être plus aptes à évoluer plus vite).
Sur ce blog déjà nous formons un groupe essayant de révéler ce potentiel de spiritualité. Merci de me dire si j'ai bien compris.
merci
assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Dim 14 Oct 2007 - 12:06

PS : Navy lorsque tu dis :
Mais non, mais non, être pélerins ou pas, ou nouveau pélerin ou pas c'est essentiel au contraire car seul on ne peut pas faire grand chose, on ne peut pas "révéler ce potentiel de spiritualité ", comme tu dit. C'est important de faire partie d'une Assemblée quel que soit le nom qu'on lui donne.
Je t'avais mal lu cette nuit, désolée, ne tiens pas compte de ma réponse précédente. En fait c'est important d'être à plusieurs pour forcir, se renforcer, en allant vers le même but. Les gens n'ont pas besoin d'appellation pour se distinguer des autres, d'appellation entre eux ou du groupe qu'ils forment. Ils peuvent se nommer mais ce n'est pas cela qui fait les choses, c'est ce qu'ils sont, ce qu'ils seront. Qu'importe qu'ils s'appellent entre eux "Chèvre ou Lentille", qu'ils soient pèlerins ou pas, l'essentiel étant de tendre vers le même but : se changer et/pour changer le monde. Pour moi ce blog représente une assemblée quelque part rien que par sa façon d'être.

Paradoxalement lorsque Pat affirme :
En tous cas, nous fréquenter ou pas, être pélerins ou pas, l'essentiel c'est de continuer à révéler ce potentiel de spiritualité en chacun de nous.
Cela est vrai aussi. Il est important pour la personne qui désire continuer à évoluer, même si elle est seule, isolée, etc (pour quelque raison que ce soit), même si elle n'appartient à aucun groupe ou assemblée et ne veut aucune appellation précise, il est essentiel qu'elle continuer à "révéler ce potentiel de spiritualité en elle". Il y a aussi des gens qui sont fait pour travailler seuls.
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  navy le Mer 17 Oct 2007 - 20:25

Merci Assunta pour ton message,

"cela veut dire que tu veux être toujours avec l'assemblée de Paris, participer avec elle ?? "

Non, mais de toute façon, même si je le voulais, je ne suis même pas au courant des lieux et horaires des missions ... Smile
Il y avait à un certain moment, "l'Abeille", une feuille de liaison à usage interne, qu'on recevait tous les mois, ou étaient marqués tous les RV de missions, et autres activités, ainsi que des adresses et petits mots des uns et des autres ... C'était pratique. Cela a été supprimé.


Essayer de faire avec les choses que l'on aime pas ou peu, OK.
Mais faire avec ne veut pas dire être soumis si le groupe en face ne veut rien entendre sauf si cela demande de se plier à ce qu'il est.

Des personnes ont déjà essayé de faire évoluer la situation mais souvent pour ne pas dire toujours cela a échoué. Même si ce fut fait maladroitement, avec trop d'émotions ou sentiments ou emportements, pour faire évoluer une situation il est important que la personne qui propose quelque chose soit écoutée. Si l'apport est nié, dévalorisé, il est difficile de faire évoluer une situation.

Il y eut des maladresses des deux cotés c'est sûr. Mais il ne faut pas nier, contrairement à ce qu'affirme un certain Antoine B., que ce sont pas toujours "les meilleurs", les plus larges d'esprit, qui sont les plus actifs et en premiére ligne.
Ces gens là dépassent leurs prérogatives et vont au delà du simple role de l'acceuil qu'ON (mais qui ON, je n'ai jamais bien su !) leur a confié. Le mode de fonctionnement particulier propre aux pélerins d'Arès en est la cause.

Njama
Définir les contours (précis si possible) de ce que devrait être une assemblée.
Je vois que les choses avancent vite, plus vite que je le pensais, tant mieux. De toute façon l'Assemblée doit être PLUS QU'UN CENTRE MISSIONNAIRE.

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum