Spiritualités

Temple ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Temple ...

Message  Invité le Ven 22 Mai 2009 - 22:35

Bonjour Pat

Tu dis dans ta chronique:

Ayons les mêmes temples, prions, louons ensemble. Associons nous, coute que coute avec tous les croyants et les athées engagés dans le Bien et le Bon.

Qu'entends-tu par "Temple" ?

Dans la chrétienté, nous parlons d'églises, c. à d. étymologiquement "d'assemblées", alors qu'il s'agit bien de "Temples" avec des autels, contrairement "aux Temples" protestants (assemblées en fait) qui n'en ont pas.

D'autre part, que pensez de la destruction du premier Temple de Salomon (au X° s. av. JC environ) ?
Voir > Rois 1 - 6 / 1 à 22 Ici
6.1 Ce fut la quatre cent quatre-vingtième année après la sortie des enfants d'Israël du pays d'Égypte que Salomon bâtit la maison à 'Éternel,
[...]
6.11 L'Éternel adressa la parole à Salomon, et lui dit: Tu bâtis cette maison!
6.12 Si tu marches selon mes lois, si tu pratiques mes ordonnances, si tu observes et suis tous mes commandements, j'accomplirai à ton égard la promesse que j'ai faite à David, ton père,
6.13 j'habiterai au milieu des enfants d'Israël, et je n'abandonnerai point mon peuple d'Israël.

Et de celle du second Temple ? (reconstruit vers - 515 av JC après le retour d'exil de Babylone, puis étendu par Hérode et détruit par Titus en 70 ap. JC)

Pourquoi ces destructions ? ... qui laissent penser que Dieu même s'en désintéresse comme de vulgaires tas de cailloux ! A moins que la réponse ne soit implicite dans le verset 6-12 (?)

Dieu attendrait-Il quelques belles bâtisses ?
J'avoue personnellement n'avoir aucune affinité particulière pour "les lieux de culte", mais je ne suis pas une référence, d'autres pourraient éprouver cette nécessité, je l'admets et respecte totalement leur liberté et leurs choix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  pat le Mar 26 Mai 2009 - 21:39

J'ai employé le mot temple sans trop y réfléchir, seulement parce que pour moi il est le mot qui synthétise tous les lieux de culte en général.
J'avoue personnellement n'avoir aucune affinité particulière pour "les lieux de culte"
,Pour moi comme pour toi, ces lieux ne sont pas indispensables à ma foi. Cependant, je sens un bien être particulier à entrer dans une église (lorsque je voyage,par exemple) et à y savourer le silence, la paix. J'y éprouve le sentiment d'être dans un lieu chargé de supplications, de joie, de tout ce que le monde y a laissé comme empreinte. Peu m'importe alors la teneur ou la qualité de leur foi, qu'elle ait été superstitieuse, ambigüe ou erronée, je me sens une parenté avec eux.
Il y a donc une importance du lieu, mais aussi une importance de »l 'esprit du lieu »

En ce qui me concerne, nous en avons déjà discuté d'ailleurs, un forum comme celui que nous fréquentons et animons peut devenir aussi ce type de lieu.
On me dira que ce lieu est virtuel, qu'il n' a pas d'existence physique. Mais l'Homme est capable de correspondre et d'être en harmonie sans qu'une présence physique soit nécessaire. c'est réduire le pouvoir de l'Homme de considérer qu'il ne peut communiquer que les yeux dans les yeux.
Une assemblée est le lieu ( virtuel ou réel ) ou des gens se réunissent pour essayer de donner le meilleur d'eux-mêmes.
Je sais que peu de gens adhère à cette définition, mais pourtant beaucoup de progrès de l'humanité se fera par ce biais. Nous sommes crispés sur une vision culturelle de l'assemblée qui implique un local, des gens en chair et en os. De plus en plus les communautés seront des communautés d'hommes et de femmes qui se rencontreront et se formeront à travers un échange d'affinité sur des lieux comme internet. De là débouchera d'autres échanges et d'autres rencontres qui pourront être plus intimes. Mais le travail d'assemblée qui consiste à affiner sa mentalité, à s'ouvrir au monde, à fraterniser, à écouter l'autre peut se faire n'importe comment et n'importe où.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  Invité le Ven 29 Mai 2009 - 11:21

C'est intéressant aussi de voir que l'architecture de ces lieux est en reflet de leur spiritualité respective. Petits univers plus ou moins fermé, plus ou moins ouvert. Je ne dis pas cela dans le sens de privilégier l'une ou l'autre (les indiens d'Amérique se satisfaisaient du magnifique spectacle de la nature, je les comprends).



Alep mosquée omeyyades

Dans cet endroit, j'ai apprécié la convivialité du lieu, de cette espèce de "grande cour_esplanade" typique des mosquées omeyyades, dans laquelle les gens se retrouvent, papotent tranquillement pendant que les enfants jouent. L'ambiance est très familiale, sereine et propice aux rencontres. On s'y détend, s'y attarde, on laisse couler le temps et la paix ... les gens vont et viennent paisiblement. Il y a un côté "lieu de vie", dont la prière n'est qu'une composante (la salle de prière - derrière moi - n'occupe qu'un côté du bâtiment rectangulaire qui ferme cette cour). L'emplacement même de la mosquée est imbriqué dans la ville. Le grand calme de l'endroit s'offre en contraste d'avec l'activité fébrile du souk juste derrière ces murs, une porte y donne d'ailleurs accès directement.
Il m'a suffi d'être assis quelques instants à l'ombre de ces arcades pour qu'un jeune syrien vienne me voir et discuter avec moi. Avait-il détecté mon côté frenchy ? un guide touriste posé à côté de moi a dû lui fournir un indice Rolling Eyes , et comme il étudie de français à l'université...
Hasard ? Providence ? je vous laisse le choix.
C'est pas compliqué la vie clown ... quand on ne la complique pas.
Puis un autre monsieur s'est joint à nous et nous avons passé une bonne paire d'heures ensemble à discuter de tas de choses, de nos pays, de nos cultures, de nos religions. Je passais bien évidemment pour un chrétien, je jouais le jeu d'être héritier de cette spiritualité, ce qui est vrai quelque part, je m'en suis nourri. Issa (jésus) est aussi un personnage important pour eux. A Damas, il y a le mausolée de Yahya (Jean-Baptiste, fils de Zacharie) ..., les liens avec les personnages bibliques sont très forts.

Ce dont je voudrais témoigner, pour l'avoir constaté nombre de fois, - expériences personnelles bien sûr - c'est combien les musulmans sont très ouverts aux échanges sur la spiritualité et sont vraiment toujours très touchés que l'on s'intéresse à la leur, l'islam, encore plus quand ils constatent qu'on le connaît, ne fusse qu'un peu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  Invité le Ven 29 Mai 2009 - 20:05

Njama dit
Puis un autre monsieur s'est joint à nous et nous avons passé une bonne paire d'heures ensemble à discuter de tas de choses, de nos pays, de nos cultures, de nos religions. Je passais bien évidemment pour un chrétien, je jouais le jeu d'être héritier de cette spiritualité, ce qui est vrai quelque part, je m'en suis nourri. Issa (jésus) est aussi un personnage important pour eux. A Damas, il y a le mausolée de Yahya (Jean-Baptiste, fils de Zacharie) ..., les liens avec les personnages bibliques sont très forts.
Tu aurais pu parler de la Révélation d'Arès puisque Dieu a une grande estime en Mahomet et vient le dire. Sous couverture chrétienne tu ne risquais rien je le comprends mais je pense que de plus en plus tu dois affirmer ta vision non dogmatique des religions.
Ce dont je voudrais témoigner, pour l'avoir constaté nombre de fois, - expériences personnelles bien sûr - c'est combien les musulmans sont très ouverts aux échanges sur la spiritualité et sont vraiment toujours très touchés que l'on s'intéresse à la leur, l'islam, encore plus quand ils constatent qu'on le connaît, ne fusse qu'un peu.
Les musulmans sont touchés si les gens s'intéressent à leur religion, pensant ainsi qu'ils se convertiront tôt ou tard donc que la personne rentre enfin dans le droit chemin.
Chaque religieux est heureux que l'autre s'intéresse à sa religion. Mais d'oser dire que les dogmes et traditions néfastes doivent être dépassés et annulés est tout autre chose. Je ne pense pas qu'ils t'auraient vu d'un bon oeil si tu avais parlé de cela !! Il ne faut pas être trop béat d'admiration tant que les gens ont bcp de mal à dépasser des traditions et cultures vraiment arriérées.
Certes les occidentaux religieux ne sont pas mieux vas-tu me dire. OK mais il y a des points où les menaces de mort et aberration de toutes sortes ont été dépassés même s'il reste des choses à accomplir encore.

Je rejoins Pat lorsqu'il dit :
...le travail d'assemblée qui consiste à affiner sa mentalité, à s'ouvrir au monde, à fraterniser, à écouter l'autre peut se faire n'importe comment et n'importe où.
Le travail d'assemblée permet d'évoluer donc sous-entendu d'abandonner tout ce qui cause encore de la douleur et de la souffrance. Et ce travail permet de se positionner clairement par rapport à sa foi et croyance qu'elle amène, face à ceux à qui l'on s'adresse.
Je rejoins Pat lorsqu'il dit :
l'Homme est capable de correspondre et d'être en harmonie sans qu'une présence physique soit nécessaire. c'est réduire le pouvoir de l'Homme de considérer qu'il ne peut communiquer que les yeux dans les yeux.
Une assemblée est le lieu ( virtuel ou réel ) ou des gens se réunissent pour essayer de donner le meilleur d'eux-mêmes. Une assemblée est le lieu ( virtuel ou réel ) ou des gens se réunissent pour essayer de donner le meilleur d'eux-mêmes.
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  Invité le Sam 30 Mai 2009 - 2:25

Assunta, tu me dis:
Tu aurais pu parler de la Révélation d'Arès puisque Dieu a une grande estime en Mahomet et vient le dire. Sous couverture chrétienne tu ne risquais rien je le comprends mais je pense que de plus en plus tu dois affirmer ta vision non dogmatique des religions.
C'est vrai que je n'ai pas "cité" la révélation d'Arès, mais j'ai essayé d'en souffler l'esprit, et les quelques conversations spirituelles que j'ai pu avoir pendant mon séjour là-bas en ont été le reflet indirect, mais sensible. A tel point, que l'ami de mon neveu, Yasser, avec qui je me suis très bien entendu, se demandait dans quel mesure j'étais encore "chrétien", tellement je suis si peu dogmatique et que je rejoins avec facilité le Coran. Attitude peut-être inhabituelle sous cette latitude dans laquelle les communautarismes sont très marqués ?
Béchir S...... , pharmacien dans le quartier syriaque que j'ai rencontré et qui m'a invité dans sa famille, un chrétien orthodoxe syriaque qui a tenu à me monter son Eglise dans son quartier, était aussi surpris que j'axe si fort ma conversation sur les Evangiles, et la dimension d'Amour. Et encore plus quand je lui ai cité cette phrase d'un soufi que j'ai faite mienne.
"Je crois en la religion de l’amour, où que se dirigent ses caravanes, car l’amour est ma religion et ma foi"
Ibn Arabi (Murcie, 1165 – Damas, 1240)
Tout ça pour lui dire, ou faire comprendre que la distance des Évangiles palestiniens à l'islam n'est pas si grande, et que les messages se rejoignent.

Je ne pense qu'il était possible d'annoncer à brûle-pourpoint la révélation d'Arès, comme ça tout de Go ... en plus, juste en débarquant pour un court séjour. Je n'ai pas su le faire en tous cas, ou n'ait pas eu l'occasion de ressentir que je pouvais !
Plus j'y réfléchis, plus je me dis que l'islam n'est pas un problème à ce niveau, parce qu'il est ouvert, accueillant et ne pourrait être facilement déstabilisé. Hormis quelques cas psycho-rigides, l'accueil sera bon je pense. Je n'ai pas trop d'inquiétudes ...
Non, je rejoins Pat quand il dit :

Tout dans l'Evangile donné à Arès s'inscrit dans le contexte chrétien : le langage, le rituel, le symbolisme, la présence de Jésus, l'ascendance biblique....On évoque abondamment Marie que les assemblées appelleront au milieu d'elles et qui lui parleront comme à leur mère, qui est la seule créature pouvant être priée. Et Jésus le seul à être devenu Dieu. Nous frôlons ici de près le christianisme....
Nouvelle alliance ou pas nouvelle alliance, ça ce sont des mots inventés par les Eglises., mais tout indique que lorsque Dieu parle d'assemblée, il parle des assemblées qui se sont formées après l'enseignement de Jésus, après le passage de Marie sur cette terre.

C'est bien au monde chrétien qu'il est destiné avant tout. Et par "vécus", je sais très bien que le monde chrétien est bien plus fermé, hermétique, étanche à l'islam que l'islam ne l'a jamais été vis à vis du monde chrétien.
Le discours du pape à Ratisbonne en est encore une assez récente et désastreuse illustration équivoque.

C'est triste à dire, -c'est la façon dont je le ressens -, mais les français (d'autres européens peut-être ?) sont islamophobes sans raisons valables, sans connaissances du sujet, sans expériences fraternelles.
Vieil héritage atavique ? des Croisades ? Culture nationale ou politique ?
Vieilles casseroles.
De Gaulle c'est pas si vieux que ça !
"De Gaulle, mon père", Philippe De Gaulle (à propos des communautés étrangères)

"S'ils veulent rester chez nous, ils doivent s'assimiler aux français".
Jusque là, ça va. Mais après No

" C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne […] Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l'intégration, si tous les Arabes et les Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s'installer en métropole alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! ".

"Des Français ces gens-là ! Avec leurs turbans et leur djellabas" (C'était De Gaulle, Alain Peyrefite)

"L'intégration, c'est une entourloupe pour permettre que les musulmans qui sont majoritaires en Algérie à dix contre un, se retrouvent minoritaires dans la République française à un contre cinq. C'est un tour de passe-passe puéril! On s'imagine qu'on pourra prendre les Algériens avec cet attrape-couillons? Avez-vous songé que les Arabes se multiplieront par cinq, puis par dix, pendant que la population française restera presque stationnaire? Il Y aurait deux cents, puis quatre cents députés arabes à Paris? Vous voyez un président arabe à l'Elysée ?"

"Mais enfin Allard, vous n'imaginez tout de même pas qu'un jour, un Arabe, un musulman, puisse être l'égal d'un Français! Voyons! c'est impensable".
Pas vraiment laïc et cool le papi De Gaulle ! Carrément ringard conservateur décalé, un peu parano cet ancêtre de de la République, peut-on même dire. C'est iconoclaste ce que je dis là, j'en conviens et j'assume, mais il y a prescription maintenant (1969, c'est moins que le débarquement, mais 40 ans tout de même). Grandeur et décadence. Rolling Eyes
Non, les gens (je parle du commun des mortels) n'ont pas d'autres soucis que de "simplement" vivre, élever leurs familles. Subodorez qu'ils soient des envahisseurs, chacun conquérant idéologique, relève pour moi du délire !

C'est pas avec des mentalités rétrogrades de clocher coincées comme la sienne que la spiritualité évoluera.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  Invité le Sam 30 Mai 2009 - 11:19

Pas vraiment laïc et cool le papi De Gaulle ! Carrément ringard conservateur décalé, un peu parano cet ancêtre de de la République, peut-on même dire. C'est iconoclaste ce que je dis là, j'en conviens et j'assume, mais il y a prescription maintenant (1969, c'est moins que le débarquement, mais 40 ans tout de même). Grandeur et décadence.
Je lui ai trouvé quelques excuses cette nuit au papi De Gaulle.
Ce doit être une déformation professionnelle, l'école militaire, carrière d'officier, général. Tout ça ne va pas sans frontières, lignes de démarcation claires ... et doit probablement influer sur la tournure d'esprit !

Pour le reste de ton message Assunta, j'essaierai d'y répondre en ouvrant d'autres fils de discussion, pour ne pas m'éloigner du sujet. Comme toi, je rejoins aussi ce que dit Pat,
le travail d'assemblée qui consiste à affiner sa mentalité, à s'ouvrir au monde, à fraterniser, à écouter l'autre peut se faire n'importe comment et n'importe où.
d'ailleurs je trouve qu'il présente la progression dans le bon ordre, affûter sa sensibilité (sa faux), être curieux de la vie, de l'autre, ne pas accorder une importance excessive à sa culture (se déculturer n'est pas renier ce que l'on a reçu). Donc je cherche toujours à positiver sur ce qu'il y a de beau chez l'autre plutôt que de me crisper sur des détails. Sans reconnaissance mutuelle, - tout simplement existentielle - d'alter ego, préalable, je pense que l'on n'arrive à rien, ou rien d'autre que de gratter l'écorce avec un débat d'idées et irriter les susceptibilités.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  Invité le Sam 30 Mai 2009 - 15:41

mais les français (d'autres européens peut-être ?) sont islamophobes sans raisons valables, sans connaissances du sujet, sans expériences fraternelles.
Merci Njama de tes réponses. Concernant ce que tu dis plus haut il est important de souligner, même si effectivement quelques français sont fermés et réfractaires à tout ce qui n'est pas "très catholique", il est important de souligner que ce sont les politiques qui sont très fermés (complètement à mon goût) sur l'ouverture, le respect, etc, à tout ce qui n'est pas comme eux, et entretiennent les peurs en jouant sur l'extrême de l'Islam : l'islamisme associé au mot terrorisme. La politique d'intégration par exemple en est un exemple flagrant.
Rama Yade, elle-même lors d'une interview, lorsqu'on lui demandait si les français accepteraient un président comme cela s'est passé aux USA (cf Barack Obama) elle a répondu que les français étaient prêts mais que les politiciens ne l'étaient pas car en France la politique est conservatrice.
Il est important de souligner cela.
Les politiciens mettent sur les dos des français (même si certains français sont comme eux) leur propre peurs, doutes, inquiétude, colères, etc.

Paradoxalement les Français ne refusent personne mais refusent les façons négatives en tant qu'être humain dont sont considérées (l'image qui en est faite) les femmes. Mais cela n'a rien à voir avec le refus des étrangers. C'est tout simplement une question de dignité, d'humanité, de respect de l'individualité, qui est soulevé ici. Et ce problème il ne faut pas le laisser récupérer par les politiques.
Les politiques ont besoin des climats d'incertitude et de difficultés pour pouvoir jouer sur nos émotions, sentiments et peurs et pouvoir ainsi imposer leur propre vision, hélas souvent négative et néfaste, des personnes qui désirent vivre en France. Et font des lois pour nous empêcher de les aider. Le pire dans tout cela c'est qu'ils font croire qu'ils viennent nous donner la bonne solution, tout en divisant les gens.
Et que dire des médias complices de la duplicité de ces politiciens !
De cela, nous ne sommes pas naïfs sur ce forum.

http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2297/articles/a388133-faire_%C3%A9merger_une_nouvelle_%C3%A9lite%C2%BB.html
N. O. - Et vous imaginez un ou une Obama en France ?

R. Yade. - D'après un sondage, 80% des Français sont prêts à élire un président noir. Jusqu'ici, on nous répétait qu'ils n'étaient pas mûrs. Cet argument ne tient plus. Mais les partis politiques sont conservateurs. Regardez l'Assemblée nationale, le Sénat, les cercles de pouvoir... Il est plus que temps de faire émerger une nouvelle élite.

http://www.afrik.com/article15627.html
Afrik.com : Pensez-vous qu’un tel événement soit possible en France ?

Rama Yade : Ce sera possible le jour où un des grands partis de gouvernement, le PS ou l’UMP, présentera un candidat noir à l’élection présidentielle. Mais pour cela, il faut que les partis changent. Des noirs ont déjà été candidats à la présidentielle en France : Christiane Taubira, Dieudonné, Stéphane Pocrain… mais ils n’étaient pas affiliés à un grand parti ou alors ils étaient indépendants. Je suis étonnée aujourd’hui de voir tous les responsables politiques se féliciter de l’élection d’un Noir à la Maison blanche. Mais en France, dès qu’il s’agit d’en présenter un à une place éligible, il n’y a plus grand monde pour le soutenir.

Afrik.com : Est-ce que les Français vous paraissent plus prêts que leurs dirigeants à élire un noir ?

Rama Yade : Oui, je pense. Des sondages ont montré que 80% des Français y sont prêts. Les Français ne me paraissent pas en retard sur l’évolution de la société.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/france/3473909/Pas-de-Barack-Obama-en-France-selon-la-seule-ministre-noire.html
La seule ministre noire en France s'est placée au cœur du débat national sur la diversité, insistant sur le fait que son pays n'élirait que difficilement un Barack Obama, vu la présence des élites blanches et vieillissantes au pouvoir.
...Comme Trevor Phillips, le président de la commission des égalités et des droits de l'homme au Royaume Uni, Mme Yade croit que c'est le système en place, et non l'opinion, qui empêche un Obama français d'atteindre le sommet de l'Etat...
Selon Mme Yade, s'il y a en France un obstacle plus grand encore que la couleur de la peau pour entrer en politique, c'est l'âge. « La plume d'Obama a 25 ans. Mais en France, à 30 ans on n'est pas crédible. La génération '68 monopolise toujours tout le pouvoir. C'est vraiment dommage – un pays qui se prive de l'énergie de la jeunesse risque de s'éteindre
."
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  pat le Sam 30 Mai 2009 - 16:24

Il est amusant ce forum. Nous y croisons beaucoup de personnes qui pour la plupart semble porter un vif intérêt à ce qui s'y dit et pourtant ordinairement nos échanges se limitent entre trois personnes. Il y a les inscrits mais il y a aussi les invités, celui de Milan que je croise quelque fois quand je vais dans l'espace qui m'est réservé en tant qu'administrateur. A chaque fois que je sais qu'il lit ce forum, je pense à lui avec tendresse, il y a celui de l'Europe de l'est... tous inscrits ou invités qui viennent nous encourager mais qui participent peu. Comme c'est dommage ! Comme ce forum pourrait s'enrichir s'il était inter-actif ! Nous ne disons pas assez que tout, absolument tout ce que nous apprenons, nous l'apprenons les uns des autres. L'un prend une idée et l'enrichit de sa propre idée et cela finit par faire une idée vraiment originale, créatrice, source de progrès et d'évolution.
Car, l'aventure de la pensée humaine est collective. Je laisse ce petit message plein d'affection à ceux qui le liront.

La discussion que vous proposez est passionnante mais je crains de ne pas avoir assez de recul et de temps pour y répondre avec toute la réflexion que cela mériterait. Je vais laisser de coté cette éternelle question des assemblées, des groupes, des mouvements humains que nous formons lorsque nous décidons de faire un bout de chemin spirituel ou affectif avec quelqu'un. Il y a beaucoup de choses à dire, je verrais cet aspect plus tard ainsi qu'un autre qui me tient à cœur et qui mérite que nous associons là aussi nos efforts : quel héritage chrétien pouvons nous revendiquer qui nous permette de travailler avec cette grande famille. Je laisse aussi de coté les critiques sur nos politiques ou plutôt sur la grande machine politique qui mériterait un débat particulier.

Je voudrais juste rebondir sur un détail de la discussion concernant nos rapports actuels avec les chrétiens et les musulmans.
La situation est la suivante, chacun se réfère à ce qu'il croit être la Parole de Dieu, les uns croient que Jésus est fils de Dieu depuis les origines du monde, les autres pas. Les uns croient que le prophétisme s'arrête avec eux, les autres pas. L'acharnement pour défendre ces points de vue est variable suivant les individus. Mais dans l'ensemble le dogmatisme, la lecture fondamentaliste de la Parole, le sentiment d'avoir la dernière version de l'expression divine atteint tous les croyants.
Notre travail ici n'est pas précisément de dénoncer ces façons de voir car nous sommes comme les autres.
Si nous avons quelque chose d'utile à faire c'est d'essayer d'échapper à cet état d'esprit, sachant qu'il ne produit pas seulement des divisions entre nous, mais surtout qu'il nous prive de ce qui est essentielle pour notre vie spirituelle : la liberté.
Mais, et je finirai par ça, s'il y a des gens du peuple, merveilleux d'ouverture de simplicité et d'humanité, il y a aussi chez les meneurs, qu'on appelle intellectuels ou "'élite" (qui sont parfois des tenants du système) des personnes qui bien que revendiquant une appartenance (Chrétien, Musulman ou autres) se sont complètement libérés de l'esprit religieux. Ce serait intéressant d'en parler comme nous avons parlé de Simone Weil.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  Invité le Lun 8 Juin 2009 - 14:13

A vrai dire la conversation a largement dévié à partir du post d'Assunta (ce n'est pas un reproche, je le prends comme un aparté). J'aurais souhaité la recentrer sur "Temples", lieux de cultes, d'expressions humaines de foi, croyances (d'une façon générique sur tous les temples et leurs expressions architecturales).
Il ne semble pas y avoir de nécessité ni de commandements divins à leurs créations, si j'en crois ce passage Rois 1 - 6 / 1 à 22 Ici
6.1 Ce fut la quatre cent quatre-vingtième année après la sortie des enfants d'Israël du pays d'Égypte que Salomon bâtit la maison à 'Éternel,
[...]
6.11 L'Éternel adressa la parole à Salomon, et lui dit: Tu bâtis cette maison !
L'Éternel constate ... Il ne dit pas, et n'a pas dit "Bâtis-moi une maison !

Sourate 28 Al-Qasas (le récit) verset 38

Et Pharaon dit : "Ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi. Haman, allume-moi du feu sur l'argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu'au Dieu de Moïse. Je pense plutôt qu'il est du nombre des menteurs".
Ces constructions coïncident-elles avec les invitations spirituelles prophétiques ? ou ne sont-elles que des conséquences d'interprétations erronées ou d'instinct primitif, matérialiste, naïf, ... ?

C'est cet aspect qui m'intrigue. Quels temples ont survécu dans l'histoire ? ni ceux de Baal, ni ceux des égyptiens, des grecs, des romains, des incas, des mayas ... ni la tour de Babel !
Comme j'ai lu un passage de L’intelligence et l’amour P 16 et 17 Par Domenico Canciani qui évoquait ce thème dans les écrits de Simone Weil, je vous le reproduit.
Autre vision ... (autre occasion de mieux cerner sa spiritualité personnelle qui mêle et lie mythes, religion, beauté, philosophie ... )

Ainsi, c’est dans une de ses premières leçons que le jeune enseignante, précisant la tâche de la philosophie dans ses rapports avec la religion et le travail, reprend un thème qu’elle avait déjà abordé à propos du Service civil et développé dans les cours pour les ouvriers du « Groupe d’éducation sociale », qu’elle avait animés à Paris avec des camarades de l’Ecole normale :

« La philosophie est une science ; mais une science tout autre que les sciences ordinaires. C’est une réflexion, une pensée sur la pensée même. A l’origine, les hommes se sont intéressés aux choses pour elles-mêmes ; ils y étaient contraints. La première activité libre des hommes a été de bâtir des temples. Leur beauté les a fait réfléchir. Mais la réflexion sur les belles œuvres n’a pas été encore la philosophie, mais la religion. Dans cette société primitive, il y avait donc deux parts dans l’activité humaine : le travail et la religion. La religion a réuni en elle toutes les pensées libres des hommes. La philosophie vient après tout le reste. Elle a pour objet toutes les pensées humaines et pas autre chose. »

(note d’une de ses élèves, cours du Puy)


Dans ses Cahiers, elle écrit :

« On peut dire que la religion ne sert à rien. C’est une des choses n’amenant aucun résultat … on peut dire que l’homme pratique une religion en vue du bonheur dans l’autre monde. Mais ce serait une manière grossière et extérieure de considérer la religion.

La seule manière d’exprimer la religion, c’est par les œuvres d’art. La religion est une sorte de piété envers la nature qui ne nous empêche pas d’être nous-mêmes.
Il faut être arrivé à la charité pour avoir conscience de l’horreur qu’inspirent les malheureux.»


Dans les cours d’Auxerre (1932-1933) on retrouve les accents respectueux de son maître Alain pour la religion catholique unis à une sympathie prononcée pour la religion grecque :

« Dans l’Eglise catholique, les cérémonies rituelles ont un caractère d’autant plus prononcé qu’elles sont en latin et moins comprises par le commun. Les prières, les mots latins se rapportent aux hommes et non à Dieu, et c’est parce qu’ils se rapportent aux hommes que ce sont de grandes choses
Peut-être l’homme ne se serait jamais élevé au-dessus des superstitions sans les rites religieux.

La religion grecque purement humaine est unique en son genre. La religion chrétienne est une sorte de synthèse entre l’esprit grec et l’esprit de la Bible. Les dieux grecs sont des hommes, un peu plus beaux, moins forts quelquefois. Il n’y a que des mythes : aucun dogme. […] Le temple grec est une maison. Tout est humain, habitable à l’homme. Ils croyaient aux dieux comme des enfants intelligents croient aux contes de fées. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  pat le Lun 8 Juin 2009 - 22:01

La première activité libre des hommes a été de bâtir des temples.
Dès l'origine, je crois que ce qui caractérise l'Homme, c'est son esprit religieux. On partage l'intelligence avec beaucoup d'animaux et même une certaine forme de conscience.
Le mammifère plus ou moins intelligent avec une conscience plus ou moins développée, que nous étions est devenu un Homme quand il a cessé de faire corps avec son Créateur. Le premier qui a pensé qu'il pouvait avoir été créé par un Etre au dessus de lui est devenu un Homme. Je ne crois pas que les animaux ont une conscience de Dieu. Ils sont liés à lui par la vie même qui jaillit d'eux. Ils sont vraiment créature de Dieu sans liberté de le nier. Les Hommes, si.
Ces constructions coïncident-elles avec les invitations spirituelles prophétiques ? ou ne sont-elles que des conséquences d'interprétations erronées ou d'instinct primitif, matérialiste, naïf, ..
.
L'Homme a expérimenté Dieu comme étant séparé de lui. Ils lui ont donc bâti une demeure à part. Une demeure où ils pourraient venir ensemble le louer, lui faire des reproches et lui demander son aide. La religion était je crois essentiellement anthropomorphique.
Le temple grec est une maison
. Je ne sais pas si nous avons beaucoup évolué.

Pourtant Jésus priait surtout dans des chambres ou dans la nature dans des endroits isolés et il a été l'initiateur du Dieu intérieur. « Dieu au dedans de nous ». Quand il utilisait la synagogue c'était pour prêcher et pour se retrouver en assemblée afin d'enseigner.

Je crois que l'on peut s'inspirer de ce comportement. Le Temple n'est pas à exclure car il est l'endroit ou les gens se retrouve pour commémorer, pour louer mais surtout pour se convaincre de la nécessité d'être fraternels et de pratiquer le bien. Nous en revenons à la notion qui me semble être celle de l'assemblée arésienne :un rassemblement d'individu décidés à se changer en bien. Mais ce rassemblement n'est plus lié à l'existence d'un local ni même à la présence physique des gens entre eux.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple ...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum