Spiritualités

LA LAICITE EN DANGER ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  Invité le Mar 2 Juin 2009 - 2:43

Le chanoine Sarkozy se met la religion dans la poche pour pouvoir gouverner, mieux asseoir son pouvoir, avoir un plus grand pouvoir. Cul et chemise ces 2 pouvoirs !! Ils mangent à la même table ! Que ne feraient-ils pas pour GOUVERNER EN SEIGNEUR ET MAITRE ABSOLU !! --> Propos personnel !

http://www.lepost.fr/article/2009/06/01/1559177_bientot-un-bac-serie-v-comme-vatican.html
Bientôt un bac série V comme Vatican ?
Comme l'écrit Caroline Fourest dans une tribune libre publiée par Le Monde le 30 Mai derner et intitultée "Quand le prêtre formera l’instituteur" :
"Dans la plus grande discrétion, tout un pan du discours prononcé par Nicolas Sarkozy à Saint-Jean-de-Latran vient d’entrer en vigueur. (...)
L’accord feint d’appliquer une directive européenne (le processus de Bologne), pensée pour reconnaître les diplômes étrangers, mais il change de nature à partir du moment où il est signé avec le Vatican, pour “reconnaître” des diplômes délivrés sur le sol français par des établissements de l’Eglise. Ce qui revient non seulement à casser le monopole des diplômes qu’avait l’Etat depuis 1880, mais aussi l’esprit de l’article 2 de la loi de 1905."

Petit miracle personnel, vu l'étonnant silence médiatique sur cette affaire, c'est aujourd'hui que je découvre l'existence des accords entre la France et le Vatican, signés en catimini le 18 décembre 2008 et mis en application par décret récemment et qui instituent la “reconnaissance mutuelle des diplômes de l’enseignement supérieur délivré sous l’autorité compétente de l’une des parties”.
Cette “reconnaissance mutuelle des diplômes” est valide pour l'ensemble des cursus, théologiques comme profanes. Cela signifie donc que le Vatican et avec lui l'enseignement catholique pourront définir leurs propres diplômes et qu'ils seront automatiquement reconnus et acceptés par la République Française !

Comme l'écrit Caroline Fourest dans une tribune libre publiée par Le Monde le 30 Mai derner et intitultée "Quand le prêtre formera l’instituteur" :
"Dans la plus grande discrétion, tout un pan du discours prononcé par Nicolas Sarkozy à Saint-Jean-de-Latran vient d’entrer en vigueur. (...)
L’accord feint d’appliquer une directive européenne (le processus de Bologne), pensée pour reconnaître les diplômes étrangers, mais il change de nature à partir du moment où il est signé avec le Vatican, pour “reconnaître” des diplômes délivrés sur le sol français par des établissements de l’Eglise. Ce qui revient non seulement à casser le monopole des diplômes qu’avait l’Etat depuis 1880, mais aussi l’esprit de l’article 2 de la loi de 1905."

D'un trait de plume, sans aucun débat démocratique, par la seule volonté de Nicolas Sarkozy (quand le Vatican veut, il peut), le gouvernement remise au placard l'un des principes fondamentaux de la laïcité républicaine, le principe selon lequel, l'Etat a le monopole de la collation (action de conférer) des grades et titres universitaires, monopole en vigueur depuis le vote de la loi du 18 mars 1880. Pierre Assouline le rappelle dans une tribune publiée par Le Monde 2, ce principe était "le cheval de bataille de Jules Ferry lors des débats parlementaires sur son vote, tant le principe était considéré comme un élément fondateur de l'université républicaine."

Comme le dit très bien, Pierre Assouline dans cette même tribune, "nul besoin d'être un laïcard absolu, un intégriste de la libre-pensée, ou un franc-maçon des plus athées" pour être scandalisé par ce torpillage en règle.
Rappelons simplement la laïcité n'est pas une opinion, mais la liberté d'en avoir une.
Pour éviter que "l'Esprit Saint" ou celui passablement fatigué de Benoît XVI ne régisse les enseignements du bac aux masters, un comité 1905 a lancé une pétition afin de déposer un recours devant le Conseil d'Etat pour faire annuler cet accord.

Et bien sûr, on ne saura trop conseiller à tous et à tous les partis de porter le débat sur la place publique. Ce genre d'accords, signés et promulgés "en catimini", minent plus surement la démocratie française que tous les "Coupat" de France et de Navarre.
Bonus track de ce post, le discours de Nicolas Sarkozy recevant Benoît XVI à l'Elysée. Nicolas Sarkozy y déclare vers la quatrième minute :
"La démocratie non plus ne doit pas se couper de la raison. La démocratie ne peut se contenter de reposer sur l'addition arithmétique des suffrages.
Pas d'avantage que sur le mouvement passionné des individus. La démocratie doit aussi procéder de l'argumentation et du raisonnement. Rechercher honnêtement ce qui est bon, ce qui est nécessaire. Respecter des principes essentiels, reconnus par ce que l'on appelle l'entendemment commun."

Voilà qui est louable tant que la formation de l'entendemment commun, la recherche de ce qui est bon, de ce qui est nécessaire, se fait au grand jour, par le biais du débat démocratique et sur la base d'une éducation laïque !

http://contrejournal.blogs.liberation.fr/mon_weblog/2008/01/dans-le-prochai.html
Extrait :
L'inquiétant pacte de Sarkozy au Vatican
Christian Terras explique : « "Catholique et français toujours" c’est une vieille rengaine qu’on reprenait dans les églises autrefois. La marque, proprement ahurissante, du discours de Nicolas Sarkozy, c’est de ne pas parler au nom de tous les français, mais à partir d’une vision catholique très traditionnelle qu’il assume comme la sienne et celle de l’Etat français. Dans ce discours à l’église, il ne tient aucun compte des apports spirituels, humanistes, culturels non seulement des religions non catholiques, mais des religions chrétiennes – comme la réforme -, sans parler des agnostiques et des athées. Il estime du reste que l’aspiration spirituelle qui est en tout homme ne trouve sa réalisation que dans la religion. C’est donc d’entrée de jeu un parti pris, sur la base d’une sensibilité, d’une vision catholique que l’on peut qualifier de traditionaliste qu’il présente comme celle de la France. Il met aussi gravement en cause l’exercice laïc de la fonction présidentielle puisqu’il identifie son engagement politique à une vocation sacerdotale. Pour parfaire son identification personnelle aux ministres de droit divin, il est allé jusqu’à dire «sachez que nous avons au moins une chose en commun, c’est la vocation. On n’est pas prêtre à moitié on l’est dans toutes les dimensions de sa vie, croyez bien qu’on n’est pas Président de la République à moitié, je comprends les sacrifices que vous faites pour répondre à votre vocation parce que moi même, je sais ce que j’ai fait pour réaliser à la mienne».

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  Invité le Mar 2 Juin 2009 - 3:24

PETITION A SIGNER
ANNULATION DE L'ACCORD VATICAN - KOUCHNER
A PARTIR DU LIEN CI-DESSOUS

http://www.mesopinions.com/annulation-de-l-accord-Vatican-Kouchner-petition-petitions-aa7ff411b416afe1d722a574e02b8c56.html

A l'attention de : Mr le Président de la République Française
Le Comité 1905 Draguignan Var a depuis le 29 janvier reçu la signature et le soutien du Grand Orient de France, du Comité Valmy, de l'ADLPF ( Association des Libres Penseurs de France), et du Parti de Gauche pour demander l'ANNULATION DE L'ACCORD VATICAN - KOUCHNER.

Aujourd’hui 7 mai 2009, plus de 3500 citoyens et citoyennes ont donné leur signature ; l’écho est considérable et ne fait que s’amplifier. Depuis hier, 6 mai, s’est constitué au niveau national le «Collectif pour la promotion de la Laïcité» dont l’objectif est de déposer un recours collectif et adapté à la nouvelle situation, créée par la publication du texte de l’accord par décret de la Présidence de la République, ce qui est contraire à l’article 53 de la Constitution. L’accord aurait dû être ratifié par une loi avant d’être publié.

Le recours collectif pour excès de pouvoir qui sera déposé devant le Conseil d’Etat demandera donc l’annulation du décret et de l’accord.

Le Comité 1905 a décidé de participer à ce Collectif constitué de l’UFAL, du GODF, de la GLFF, du DH, du Comité LaÏcité et République,de l’Observatoire international de la Laïcité, CAEDEL, de l’Association Actions Athées Agnostiques, Le Chevalier de La Barre, de l’Observatoire de la Laïcité de Provence et d’Aix…

Cette pétition devient donc la pétition du «Collectif pour la promotion de la Laïcité».

Les citoyennes et citoyens de la République françaises soussignés
- constatent que l'accord signé le 18 décembre entre le gouvernement français et le Vatican
. met fin au monopole de l'Etat sur l'attribution des grades universitaires,
. reconnaît la validité des diplômes, aussi bien «canoniques» que «profanes», délivrés par les établissements catholiques d'enseignement supérieur,
. englobe de fait le baccalauréat en tant que premier grade universitaire.

- considèrent cet accord comme totalement anti-laïque
. parce qu'il ne respecte ni l'indépendance de l'Etat par rapport aux religions, ni l'indépendance des religions, en l'occurrence la religion catholique, par rapport à l'Etat
. parce que les diplômes et titres universitaires attribués par les universités françaises n'ont pas à être reconnus par les instances hiérarchiques catholiques de France ou du Vatican !
. parce que l'Etat n'a pas à reconnaître des diplômes attribués par une religion quelconque.

- dénoncent le caractère anti-républicain de cet accord :. exit la loi de 1880 qui a instauré le monopole de l'Etat sur la collation des grades universitaires
. exit la loi de 1905 et son article premier
. exit l'avis du Conseil d'Etat de 1984 confirmant le principe du monopole.


- rappellent que les instances européennes n'ont en aucune façon le droit de remettre en cause les institutions de la République fondées sur le principe intangible de laïcité.

- demandent en conséquences l'annulation pure et simple de laccord Vatican / Kouchner, et soutiennent le recours déposé dans ce but devant le Conseil d'Etat.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  pat le Mar 2 Juin 2009 - 15:18

Je souhaiterais que ce forum reste essentiellement spirituel, c'est à dire qu'il dénonce tout ce qui ne met pas l'Humain à la première place. L'humanisme, la fraternité et la nécessité de développer le potentiel dont nous sommes porteurs est mon objectif.
La main mise de la religion sur la liberté dont chacun est le dépositaire fait partie du combat spirituel. Mais de savoir si un diplôme dit canonique peut avoir des équivalences dans le domaine profane pour reprendre les mots du manifeste qu'on nous propose ici de signer, ne m'intéresse pas.
J'ai ce sentiment diffus, (j'en conviens) qu'on se trompe d'époque. En 1905, la lutte pour retirer à l'Eglise catholique son hégémonie sociale et privée était essentielle. Mais aujourd'hui que peut-on craindre de l'Eglise catholique ? Il y a bien, certes, quelques ultras dont tout le monde se moque.
Qu'on le veuille ou pas nous sommes pétris de références chrétiennes et c'est sans doute ce qui fait la spécificité de notre humanisme que je ne place pas pour autant sur un podium indépassable. Mais je constate que tous les opprimés de la terre y font référence pour tenter de sortir de cette oppression (notamment les femmes) . Ne crachons pas dans la soupe !
Ce petit détour pour dire qu'on fait beaucoup de bruit autour de quelque chose qui n'aura aucune incidence sur le plan sociétal pas plus que sur la laïcité ancrée profondément dans la société, alors que nos enjeux sont autrement importants dans d'autres domaines.

Mon analyse est ce qu'elle est et je me trompe peut-être, tant pis pour moi. Je garde cet article fondamentalement politique sur le forum (cela va de soi) mais en tant qu'administrateur je ne me sens pas solidaire de ce combat. Chacun signera la pétition, comme d'habitude en son âme et conscience.
J'ai répondu rapidement sans avoir fait une étude approfondie du texte, peut-être des éléments nouveaux pourraient changer mon point de vu

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  Invité le Mar 2 Juin 2009 - 23:41

Le recours collectif pour excès de pouvoir qui sera déposé devant le Conseil d’Etat demandera donc l’annulation du décret et de l’accord.
ça c'est essentiellement un acte politique, je suis d'accord, et c'est la réponse de la bergère au berger !

Ceci dit qu'est-ce que l'on peut définir comme étant "essentiellement spirituel" ?

Tout acte procède de choix de l'esprit, non ? Choix bons ou mauvais.
Ici dans l'exemple, le Président de la République et son ministre sortent visiblement de leurs rôles respectifs, et des prérogatives pour lesquelles ils ont été mandatés. Fait du prince ... qui se trompe d'époque ! ou calcul politique (?).
Ce n'est pas parce que l'on est prince (ou pape) que l'on fait forcément des bons choix, et que l'on ne serait pas à l'abri de commettre quelques erreurs d'appréciations (sauf pour les catholiques qui croient encore dans l'infaillibilité papale, dogme tardif de 1870).

Je ne vois pas que cette réaction démocratique qui défend le principe laïc de neutralité de l'État vis à vis des religions et minorités spirituelles, soit mettre de l'huile sur le feu, il ne faut pas inverser les rôles, la polémique n'est pas dans la réaction elle est sur la cause. Qui est pyromane dans l'histoire ? Elle me paraît plutôt saine au contraire, surtout quand on touche a des principes, et que l'on cherche à modifier les règles du jeu de façon non démocratique par un accord conclu sous le manteau ! Aujourd'hui c'est ça, peu ou très peu, et je suis d'accord là-dessus que ces accords ne vont pas tournebouler grand' chose au plan sociétal, rien à très court terme et peu sur le plus long terme, mais c'est une boîte de pandore ouverte qui touche l'éducation et bien d'autres choses, et demain cela pourrait être tout le couvercle qui serait enlevé.
Il faut comprendre qu'il y a nombre de citoyens qui n'ont pas envie de verser un seul kopeck d'impôts pour subventionner un partenariat avec l'une ou l'autre religion.

A quand la reconnaissance par l'État des études talmudiques, des diplômes musulmans, bouddhistes, ou de la scientologie ?
On pourrait aussi envisager de créer un Master et un Doctorat en athéisme clown

Il n'y a pas matière à épiloguer longuement sur le sujet, et ce ne sont pas quelques modifications institutionnelles (confessionnelles) qui feront évoluer à mon avis la spiritualité. Là-dessus on est encore d'accord. Pour une première tentative de laïcité positive, c'est plutôt un gros couac, je trouve.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  Invité le Mer 3 Juin 2009 - 16:08

Le sujet ici ne se prête pas cela se peut. Merci de vos réponses.
Je ne vois pas que cette réaction démocratique qui défend le principe laïc de neutralité de l'État vis à vis des religions et minorités spirituelles, soit mettre de l'huile sur le feu, il ne faut pas inverser les rôles, la polémique n'est pas dans la réaction elle est sur la cause.
Là je suis d'accord. Mais on ne va pas s'étendre. Je tiens juste à rappeler qu'une grande vigilance est de mise. Il suffirait d'un rien pour remettre au pouvoir (d'abord invisible et après ?) la religion. Certains religieux attendent tapis derrière la porte. Même si tout paraît calme et apparemment pour un + ou - long terme il ne faut oublier la vigilance.
Dans les 1er Pèlerins d'Arès, FM avait livré le témoignage d'un ancien prêtre qui nous demandait la plus grande vigilance car le désir du pouvoir religieux est de revenir au-devant de la scène.
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  Invité le Mar 9 Juin 2009 - 14:11

L'humanisme, la fraternité et la nécessité de développer le potentiel dont nous sommes porteurs est mon objectif.
La main mise de la religion sur la liberté dont chacun est le dépositaire fait partie du combat spirituel.
Effectivement Pat, ce n'est pas notre objectif qui va précisément à l'inverse puisqu'il se veut au contraire fédérateur. Combattre une religion ou une autre n'a guère de sens au plan fraternel.

Mais cette approche spirituelle est encore loin d'être partagée, et force est de constater que le monde ne tourne pas dans ce sens ... pour l'instant. La laïcité est positive par définition, par essence. Elle pourrait l'être plus (à mon idée et le forum va dans ce sens), mais je doute que des conditions de quiétude spirituelle soient "partout" au rendez-vous quand "le combat" contre les minorités spirituelles fait régulièrement les marronniers dans la presse comme ces jours-ci "la polémique sur la liste des mouvements sectaires est de retour. ..." ici,
Il y a donc, selon vous, une stigmatisation de certains groupes ou mouvements ?
Oui, qui s'inscrit dans la tradition française d'une suspicion du spirituel, de l'opposition entre la liberté de pensée, politique et philosophique, et de la liberté de conscience, spirituelle.
ou quand des bruits de sacristie, de messes basses arrivent à nos oreilles >>
Europe : l’influence des lobbies religieux et industriels

Comment instaurer un vivre ensemble, engager un vrai débat lorsque groupes de pression, franges catholiques les plus conservatrices et multinationales ont réussi à s’infiltrer dans les processus de décisions communautaires ? A la veille des élections du 7 juin, et bien au-delà, vigilance et action collective s’imposent face aux pratiques occultes et au déni de démocratie.
[...]
La Commission européenne a décidé de soumettre à de strictes règles de transparence financière les quelques 15 000 lobbyistes qui s’agitent autour d’elle. Très bien, mais c’est valable pour tous... sauf “ les communautés de foi ” selon le souhait d’une large majorité d’euro- députés. Pourquoi s’en
étonner à la lecture d’un statut très particulier du traité de Lisbonne : L’Union respecte les Eglises et communautés de foi (...) Reconnaissant leur identité et leur contribution spécifique, l’Union doit maintenir un dialogue ouvert, régulier et transparent avec ces Eglises et organisations.” (article 17).

Les protestants et orthodoxes occupent également le terrain. Avec la branche “Eglise et société” de la Conférence des Eglises européennes (CEC-KEK), ils disposent d’un bureau de liaison situé à proximité du siège de la Commission européenne. Réputé proche de l’ Opus Dei qui étend son ombre sur les milieux financiers et politiques, Manuel Barroso a pris l’initiative d’une conférence tous les six mois avec leurs “experts” dans le but de faire des propositions opérationnelles. La scientologie a également droit de cité et possède trois étages de bureaux à quelques minutes de l’exécutif communautaire à Bruxelles.
http://golias-editions.fr/spip.php?article2875

LA RECONQUETE CATHOLIQUE A L’OEUVRE ET EN MARCHE
http://golias-editions.fr/spip.php?article2879

Articles qui me font découvrir que la-dite laïcité "positive" si chère à notre Président, me semble davantage être un équarrissage de conformité traditionnelle, une mise aux normes européennes.
On va faire avec, ce n'est pas un "combat" non plus, il faut considérer le monde tel qu'il est, voir où ça coince ! Ce ne sont pas les croyances en fait qui posent problèmes, mais les mentalités ( "tradition française d'une suspicion du spirituel" Suspect ).

Autant connaître la température ambiante, pour ne pas tomber dans la naïveté, ce qui ne nous empêche pas du tout de rester intensément des rêveurs pénitents impénitents drunken

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  pat le Mar 9 Juin 2009 - 22:48

Combattre une religion ou une autre n'a guère de sens au plan fraternel.
Merci njama pour cette phrase, dont je ne suis pas toujours à la hauteur, mais que je revendique tant.

En fait les hiérarchies religieuses ne m'intéressent pas, bien qu'elles soient, j'en conviens redoutables parfois. Malheureusement ces hiérarchies sont composés souvent de personnes qui, à titre privé doivent être admirables, mais qui ont décidé de servir avant tout le système. Ce système les broie en même tant qu'il broie tout ce qui le touche. Il faut dénoncer cela, mais il ne faut pas l'appeler l'Eglise catholique, de la même façon qu'il ne faut pas appeler Musulmans les Islamistes qui veulent soumettre les femmes, éradiquer les Juifs où pendre les homosexuels.

Moi, je vois autour de moi des gens qui donnent de leur temps dans maintes associassions où il n'y a pas la presse, un prêtre ou deux qui font rayonner autour d'eux l'amour. Je vois des membres du secours catholique qui sont en train de mettre sur pied un projet de financement de Coran pour des Imams locaux qui n'ont aucun moyen de s'en procurer tellement leur ressource sont minime. Ce sont ces gens là qui me font penser que le monde peut changer et qu'il contient encore quelques ferments de bonté. Lorsque je vais comme bénévole avec ce même secours catholique à la bibliothèque de la Maison d'arrêt de ma ville, je vois des hommes et des femmes complètement désintéressés, dont personne ne parlera jamais qui sont cependant gratifiés par le sourire de quelques détenus avec qui ils parlent.

C'est ce peuple catholique ou pas, c'est cette assemblée que j'aime, car ils essaient d'introduire dans leur vie le message évangélique. Cela me suffit pour faire la différence entre une poignée d'idéologues et les autres. On croit qu'ils marchent sous la même bannière, mais c'est faux.
Ceci dit je crois qu'il faut dénoncer tout ce qui se dit ou tout ce qui se fait hors du cadre de la fraternité et de la justice, car on ne trouvera ni Dieu ni vie spirituel hors de ces cadres.

il faut considérer le monde tel qu'il est, voir où ça coince ! Ce ne sont pas les croyances en fait qui posent problèmes, mais les mentalités
Autant connaître la température ambiante, pour ne pas tomber dans la naïveté, ce qui ne nous empêche pas du tout de rester intensément des rêveurs pénitents impénitents

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  Invité le Mer 10 Juin 2009 - 13:24

La laïcité est-elle en danger finalement ? ... pour répondre au titre du post d'Assunta. Je puise quelques éléments d'inspiration dans ta belle chronique du moment Pat.

Dieu ne nous charge pas de juger qui que ce soit. Il nous suffit de prendre acte de l'enseignement divin et d'en faire l'usage que notre conscience nous dicte.

On peut même dire Qu' Il est "Le Premier Supporter" de la Liberté de l'homme, puisQu'Il lui en a fait don. et Qu'Il la repecte !!!!!! Les droits de l'homme et consorts n'ont fait que graver noir sur blanc la reconnaissance universelle de cette qualité naturelle, cet attribut divin en nous.

La laïcité est une opportunité pour casser le mythe de la Vérité absolue que certains croyants pensaient détenir et au nom de laquelle ils exerçaient leur totalitarisme et leur hégémonie.

L'idée de la laïcité a mis du temps à s'inscrire dans l'histoire comme concept. J'ai l'impression qu'elle a toujours existé puisque l'idée de laïcité puise sa racine dans "le laïc", croyant de base, commun des mortels qui ne s'obligeaient pas aux observances que "les religieux" avaient choisi de s'imposer seuls, à eux-mêmes, sans aucune contrainte des Écritures. L'idée de deux mondes, de deux sphères séparées préexistait donc déjà bien avant l'idée politique, car elle est inhérente et conséquente à cette idée d'un monde religieux sacerdotal qui aurait quelques vertus singulières par nature.

J'ai envie de dire que tant qu'il y aura des religieux, il y aura nécessairement des laïcs, et que tant que le religieux existera, la laïcité (ou une certaine forme de laïcité "implicite") subsistera par voie de conséquences.

Quand le religieux aura disparu, la laïcité n'aura plus aucune raison d'être, elle sera sans objet.

La laïcité est-elle en danger finalement ?
Vu sous cet angle "appel à la vie spirituelle où enfin le croyant et l'athée pourraient réfléchir et construire ensemble" Wink il n'y a aucun danger, bien au contraire, c'est la recherche du consensus fraternel coûte que coûte, c'est vouloir garder le meilleur de "nous-mêmes", s'intéresser à la vie spirituelle féconde que l'on pourrait vivre ensemble !

Par contre quand je lis (hélas) qu'une poignée de personnes cherchent à stigmatiser les minorités spirituelles, pendant que d'autres cherchent à entériner des croyances particulières, ou protéger ou encourager le communautaritarisme, je suis profondément déçu de cette mauvaise lecture, "pas positive" du tout, d'une laïcité dite positive. Elle va pour moi à rebrousse-poil, puisqu'elle devrait être co-créatrice et fédératrice si on veut positiver sur l'autre, sur ses différences, sur un "vivre ensemble". Dire que le nombre de celles-ci, qui auraient (suivant des critères nécessairement arbitraires et partiaux) triplé depuis le début des années 90, serait une menace, est pour moi un contre sens absurde, cela témoigne au contraire d'une belle vitalité intérieure, et du très grand intérêt des personnes pour la dimension spirituelle hors des sentiers battus arides qui n'étanchent plus leurs soifs de vivre ou de Vie. La vie cherche La Vie en dehors de tous modes de pensées, comme par instinct. Ce n'est pas parce qu'elle le fait à tâtons, de façon empirique, qu'elle serait perverse, dévoyée, anti-sociale, ...

Encore une fois, nous avons affaire à "un regard" institutionnel sur ce qui relève d'une dimension personnelle dans nos relations existentielles, sociales, et au monde en général. C'est comme un déni de confiance organisé, là où la libido *, innocente de préjugés comme les jouvenceaux, s'aventure dans les champs inconnus de l'Amour de la vie.

Dicton néerlandais:
"Un hollandais, une église; Deux hollandais, une secte; Trois hollandais, un schisme" geek

* Chez Freud, le concept de libido n'a rien de spécifiquement sexuel, sinon il aurait dit "sexualité", ou "sexe". C'est le concept du désir de l'Être (ou de l'âme) qui cherche sa complétude, la terre de son épanouissement, sa "part manquante" comme dit Christian Bobin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  Invité le Lun 18 Avr 2011 - 2:00

LE CHEVALIER DE LA BARRE
http://www.les3viesduchevalier.org/

Août 1765. Abbeville dans le Nord de la France.

Le crucifix du Pont Neuf est retrouvé tailladé par une paroissienne qui se rendait à la messe.

L’évêque de Ponthieu lance un monitoire qui ordonne aux fidèles de révéler toutes les informations qu’ils détiendraient sur l’affaire sous peine de châtiment éternel.

Personne n’a rien vu mais des mauvaises langues dénoncent les débauches d’une bande de jeunes gens du pays. L’un d’entre eux est arrêté. Il s’agit de Jean-Baptiste Lefebvre, Chevalier de La Barre, dix-neuf ans : un jeune noble désargenté de la région Picarde ni philosophe, ni révolutionnaire, ni anticlérical ; juste libertin.

Le Chevalier de la Barre à un alibi pour ce soir là mais la perquisition menée chez lui révèle de bien vilaines lectures dont le Dictionnaire Philosophique Portatif de Voltaire.

L’enquête du sacrilège du Pont Neuf piétine mais il faut un coupable et le Chevalier de la Barre sera celui là. En l’absence de preuve dans cette affaire, d’autres chefs d’accusation infondés pleuvent sur la tête du jeune homme : il est accusé de n’avoir pas retiré son chapeau au passage de la procession de la fête-dieu, d’avoir chanté des chansons impies, déféqué au cimetière Sainte Catherine, brisé un crucifix de plâtre, une hostie ; honoré des livres sataniques.

Le Chevalier de la Barre est condamné en appel et exécuté le 1er Juillet 1766. Après l’avoir torturé, on lui tranche la tête et son corps est jeté aux flammes avec le Dictionnaire Philosophique Portatif de Voltaire.

Sous l’ancien régime, la justice royale était le bras armé de l’église et une insulte faite à Dieu pouvait être passible de la peine de mort.

Il faudra attendre la révolution de 1789 pour que nul ne soit plus inquiété pour ses croyances religieuses.

Il faudra attendre encore la loi de 1905 pour que l’état et l’église soient enfin séparés pour qu’en France, pareil crime ne puisse plus jamais être commis.
http://regard-positif.xooit.com/f89-RELIGION-SPIRITUALITE.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  pat le Lun 18 Avr 2011 - 9:39

Il faudra attendre la révolution de 1789 pour que nul ne soit plus inquiété pour ses croyances religieuses.
Quand on lit régulièrement les rapports du CICNS on peut en douter.
Et lorsque les libertins du XXI ième siècle caricaturent les symboles religieux des grandes religions que nous connaissons des menaces de mort sont adressés à leurs auteurs.
Parfois ces menaces se terminent par de vrais assassinats.
Indépendamment de la liberté d'expression qui est pour moi le principe fondamental, ne prend on pas un risque à tourner en dérision les symboles de la foi des gens ?
La laïcité n'implique pas non plus qu'on insulte les croyances fondamentales des gens.
Je pose la question, je n'y réponds pas, car j'avoue être très partagé sur ce sujet.


pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LAICITE EN DANGER ?!

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum