Spiritualités

LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  Invité le Dim 23 Aoû 2009 - 16:12

Qu'est-ce que la déification ?
Voici la définition trouvée sur internet :
Action de déifier, de mettre au rang des dieux.
Synonymes :
adoration, apothéose, culte, divinisation, vénération -littéraire: idolâtrie.

Le danger de vénérer, d'adorer une personne, aussi grande soit-elle spirituellement, n'entraîne-t-il pas une forme de soumission, d'idôlatrie ? N'aveugle-t-il pas au point de ne plus voir les travers de la personne vénérée puisque ne sachant plus les discerner !

Les personnes qui vénèrent, ne s'enferment-elles pas dans une forme de prison ? Sont-elles capable de comprendre toute opinion critique ayant un but constructif et objectif ?

La personne vénérée ne finit-elle pas par dévier de la trajectoire qu'elle devait suivre ? La vénération ne l'octroie-t-elle pas d'un pouvoir illusoire ? Comment réagirait-elle si ce pouvoir était remis en cause ?

La spiritualité peut-elle amener à la déficiation ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  Invité le Lun 24 Aoû 2009 - 0:29

Le danger de vénérer, d'adorer une personne, aussi grande soit-elle spirituellement, n'entraîne-t-il pas une forme de soumission, d'idôlatrie ?
Il y a (au moins) deux sortes de vénérations je pense. La première spontanée, pour ne pas dire naturelle, qui trouve ses causes en soi-même et en l'autre pour x raisons d'ailleurs souvent non calculées, qualités fascinantes de la personne, grâce, assurance, aisance, intelligence, sensibilité etc, ... qui peuvent être la base d'un enrichissement spirituel, et la deuxième induite par le groupe social, par éducation, par traditions, qui est plus pernicieuse à mon sens, car "non-désirée" de soi-même personnellement. Les personnes étaient ainsi amenés par traditions à vénérer un empereur, un roi, un prophète, leur ethnie, un patriarche, le père, le chef ...
La première me paraît co-créative dans un présent vécu, alors que la seconde me paraît "singée", héritée d'un passé.

La vénération ne tient pas forcément à la grandeur sociale de la personne, on peut être "subjuguée" par la simplicité, la douceur, l'humilité ... d'une personne à l'apparence bien ordinaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  Invité le Lun 24 Aoû 2009 - 7:46

Le problème bien réel qui se pose concrètement face à la RA est qu'elle incite puissamment à vivre sans chefs, ni princes, ni docteurs, mais "assied" en même temps Michel Potay dans une position en soi déifiante : la parole qui est la Parole.

C'est une expression - et une pression - que le frère aîné utilise régulièrement.
Je trouve que l'enseignement écrit du prophète est d'une richesse extraordinaire, de fait, et je comprends que Dieu l'ait confirmé dans son rôle : je crois que c'est cela qui restera et nourrira les générations suivantes.
Mais je décèle des dérives et des abus, je ne suis pas le seul...

Je crois qu'il faudrait faire la distinction claire entre "parole qui est la Parole", et... infaillibilité.
Le frère Michel a su préserver le Fond : pour la forme, il y a de la marge...

En outre la "parole qui est la Parole", cela vaut potentiellement pour tout croyant qui met ses pas dans ceux de Dieu, pour tous les nouveaux prophètes que nous sommes en devenir d'être.
La faillibilité, cela concerne aussi l'aîné.
Moyennant quoi, chacun devrait pouvoir en conscience faire le tri serein entre la parole qui est la Parole et des façons injustes de traiter autrui, Cécile par exemple.
Nous sommes TOUS encore pécheurs.

Bien fraternellement

édité également sur anarchie évangélique :
http://anarchieevangelique.wordpress.com/2009/08/24/plus-de-gourous/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  pat le Mer 26 Aoû 2009 - 20:53


En abordant ce problème général de la déification, de la sanctification des individus qui sortent du lot commun par un destin justement hors du commun, Assunta rejoint une actualité interne qui concerne le prophétisme et l'attitude du prophète face à la mission qui lui est confiée.

On ne peut pas ne pas penser aussi à la controverse entre Cécile et le prophète. Je n'ai pas à ce jour évoqué ce conflit estimant qu'il était largement relayé par d'autres forums.
Ce n'ai pas par indifférence, puisque je respecte le prophète et que j'ai été par ailleurs, un des premiers à rejoindre Cécile lorsqu'elle a constitué son forum. Nous avons à l'époque tous les deux beaucoup luttés contre les abus de langage, les approximations, les erreurs et les mensonges divulgués par les anti sectes. Je me suis tenu éloigné de son ressentiment actuel non sans lui avoir témoigné à titre privé mon amitié qui ne s'exprime nullement par une prise de position pour ou contre.

Néanmoins ce conflit comme frèrelibre le dit, révèle un malaise qui n'est pas si nouveau que cela. Malaise lié à un contexte particulier qui tient à de nombreux facteurs qui sont à la fois du domaine du caractère, de la personnalité de chacun, mais aussi au statut très particulier du prophète. Car le prophète se dit investi par Dieu d'une mission particulière mais apparaît aux yeux des Hommes comme autoproclamé puisque eux n'ont pas eu cette Révélation que le prophète prétend avoir reçu. Dès lors, les choses deviennent difficiles. Tout va se jouer ensuite sur le rapport de confiance entre le prophète et ceux qui le lisent et l'écoutent.

Le prophète remué par ce qu'il a reçu va avoir tendance devant l'incrédulité du peuple à user de l'autorité, voire de l'autoritarisme dont il peut disposer. Ainsi à des époques marquées par la religiosité, le prophète pourra être franchement tyrannique. A des époques comme celle où nous vivons, le prophète est dans l'incapacité d'exercer une véritable autorité sur l'ensemble de la société. Pourtant, il lui tarde de voir la Parole répandue dans le monde et accomplie. Et si la Révélation qu'il a reçu lui enjoint de n'être le chef de personne, de ne lever la mains sur personne et de laisser libre les consciences, il aura bien des difficultés à rassembler un « petit reste » pour l'épauler.
Comment alors, concilier cette exigence de diffusion avec tout ce que cela représente de bonne volonté, d'abnégation, de générosité et l'exigence tout aussi forte de n'exercer aucune autorité puisque celle-ci est contre productive par rapport à la vie spirituelle ?

Je comprends parfaitement que le prophète recherche quelques inconditionnels pour bâtir les premières ébauches d'assemblées qui deviendront de plus en plus autonomes par la suite. Ce « petit reste » est donc indispensable pour la propagation d'un Message, même si le comportement de ce groupe si admirable qu'il soit, peut paraître en contradiction avec ce qu'on imagine d'une vie spirituelle libre.
Dans la nécessité de ménager les uns et les autre, le prophète doit gérer deux groupes qui n'ont pas tout à fait le même état d'esprit. Pour les uns, ceux qui gardent une certaine liberté de ton ne servent pas le prophétisme comme il faudrait. Pour les autres, ceux qui obéissent presque aveuglément au prophète sont des inconditionnels qui finissent par faire du tort à la cause même qu'ils défendent.
Or je pense que non seulement ces deux familles doivent exister et cohabiter, mais elles sont nécessaires à la bonne réussite du projet prophétique. Aussi il est indispensable me semble t-il, de créer les conditions d'une bonne coopération entre les uns et les autres et cesser d'interpréter « reste » et petit reste ou « Pélerin » ou « pèlerin » comme étant un grade ou un mérite.

Cette manière de sentir les choses est exécrable.
Elle pourrait devenir une cause de l'effondrement du mouvement arésien.


Je crois que l'inconditionnalité doit rester bien cadrée : une obéissance et une assistance efficace aux projets du prophète, mais une résistance réfléchie à toute tentation de le déifier, de le porter au nue.
Et je crois que ceux que la notion même de prophète et de prophétisme rebute doivent faire effort pour aider et soutenir une mission caractérisée justement par la présence même d'un prophète.

Ainsi le mouvement échappera à deux écueils aussi redoutables, celui de n'être formé que de sympathisants inactifs et donc inefficace ou celui de n'être formé que d' adeptes offrant une image extérieure de repli sur soi et d'absence d'esprit critique.
C'est pourquoi, nous ne devons pas nous chercher les uns le autres de mauvaises querelles sur l'intensité, le lieu, la manière d'exprimer notre engagement.
La réussite du prophétisme est dans l'harmonisation des actions de tous les Hommes de bien. Dans ce domaine, encore davantage qu'ailleurs, c'est la capacité à vivre fraternellement qui marquera nos premières réussites.

Si le prophétisme ne parvient pas à fédérer, il est inutile.

pat

Messages : 1867
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  Invité le Mer 26 Aoû 2009 - 23:52

J'espère que beaucoup liront attentivement ce texte mesuré et constructif.
J'aurais des nuances à apporter, de ma position propre, mais je rejoins vraiment la tonalité et l'orientation de ce que je perçois comme un appel à mettre en pratique tous les dépassements fraternels, appel qui me semble rejoindre la Veillée 25.
http://michelpotay.info/RevelationdAres2009-evangile.p58.html

J'aurais plus à dire, mais je suis trop fatigué, l'esprit se met à patiner,


monkey

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  Invité le Jeu 27 Aoû 2009 - 2:10

J'espère que beaucoup liront attentivement ce texte mesuré et constructif.
...et magnifique ! J'espère aussi que beaucoup le liront.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  Invité le Sam 29 Aoû 2009 - 13:32

Si le prophétisme ne parvient pas à fédérer, il est inutile.
Prophétisme, action du prophète et/ou actions d'une nuée de personnes ? De mémoire, dans l'Exode et selon une traduction, on parle d'un "ramassis de gens" qui ont suivi Moïse. Wink

J'ai toujours aimé l'idée portée par le Coran, "A chacun selon sa capacité".

2.286. Dieu n’impose rien à l’âme qui soit au-dessus de ses moyens. Tout bien qu’elle aura accompli jouera en sa faveur, et tout mal qu’elle aura commis jouera contre elle.
En anglais, "rien" est rendu par le terme "burden" (fardeau) - donc quelque chose - et "moyens" par "scope" (possibilités).
C'est donc affaire de conscience, mais aussi de ses propres limites ou contraintes, que l'autre ou l'étranger ne peut évaluer. A ma connaissance, les Écritures ne recommandent ni l'excès, ni le zèle.

Un autre verset du Coran évoque pourtant une attitude inconditionnelle, distinguant "croyants" et "croyants" Suspect
4.95. Ceux des croyants qui restent tranquillement chez eux, Sleep sans y être astreints par une incapacité quelconque, ne peuvent être considérés comme égaux aux croyants qui,dans le combat qu’ils mènent au service de Dieu, s’exposent aux dangers corps et biens. Aussi Dieu tient-Il en plus grande estime ceux qui Lui sacrifient leurs biens et leurs personnes. Et bien que les promesses divines s’étendent aux uns et aux autres, un rang infiniment supérieur est réservé aux combattants, ainsi qu’une récompense sans limite.
Il ne concerne pas la vie spirituelle à mon idée, dont la base même est de faire œuvre pacifique (paix, amour, bonté, pardon, ...). Il est à comprendre dans le contexte des versets qui précédent, celui d'une situation hostile de conflit, ou de guerre qui menacerait la vie personnelle, la communauté, et l'attitude à tenir en cas de circonstances exceptionnelles.

4.92. Aucun croyant n’a le droit de tuer un autre croyant, si ce n’est par erreur. [...]

4.94.vous qui croyez ! Lorsque vous entrez en campagne pour la Cause de Dieu, soyez clairvoyants ! Ne vous hâtez pas de traiter en ennemi celui qui
vous adresse un salut amical en lui disant : «Tu n’es pas croyant !», dans le but inavoué de lui prendre ses biens. Sachez que Dieu dispose d’immenses richesses. D’ailleurs, vous-mêmes, vous n’avez pas toujours été croyants avant que Dieu ne vous ait reçus dans Sa grâce. Agissez donc avec discernement, car Dieu est parfaitement Informé de ce que vous faites.

Mesure, et démesure. Un grand thème philosophique, donc de vie spirituelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  Invité le Sam 29 Aoû 2009 - 21:16

Citation:
4.95. Ceux des croyants qui restent tranquillement chez eux, sans y être astreints par une incapacité quelconque, ne peuvent être considérés comme égaux aux croyants qui,dans le combat qu’ils mènent au service de Dieu, s’exposent aux dangers corps et biens. Aussi Dieu tient-Il en plus grande estime ceux qui Lui sacrifient leurs biens et leurs personnes. Et bien que les promesses divines s’étendent aux uns et aux autres, un rang infiniment supérieur est réservé aux combattants, ainsi qu’une récompense sans limite.

Il ne concerne pas la vie spirituelle à mon idée, dont la base même est de faire œuvre pacifique (paix, amour, bonté, pardon, ...). Il est à comprendre dans le contexte des versets qui précédent, celui d'une situation hostile de conflit, ou de guerre qui menacerait la vie personnelle, la communauté, et l'attitude à tenir en cas de circonstances exceptionnelles.

Ce verset est aussi à prendre dans le contexte actuel où parfois certaines personnes se croient importants parce qu'ils appartiennent à un groupe (association ou autres) et en réalité ce sont d'autres qui agissent vraiment. Eux ne bougent pas trop ou pas du tout. Donc il y a inégalité d'actions. Les plus valeureux sont ceux qui se "mouillent". Récupérer les lauriers alors que d'autres ont été au charbon ça existe de nos jours, hors cadre guerrier ou religieux.

On pourrait paraphraser : Les personnes qui restent tranquillement chez elles, sans y être astreints par une incapacité quelconque, ne peuvent être considérés comme égaux aux personnes qui (pas obligatoirement au Nom de Dieu) s’exposent aux dangers corps et biens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  Invité le Dim 6 Sep 2009 - 2:55

http://vie-spirituelle.all-up.com/revelation-d-ares-f15/revelation-d-ares-et-pouvoir-t396.htm?sid=b5dbd77bb1d47c06351195e0beb749e4#2503
à lire C'est très beau !
La dernière phrase me semble importante !

La Parole de Dieu doit rester libre et la pire des spoliations c'est d'en avoir confisqué l'interprétation pour en tirer de scandaleux avantages personnels.
L'interprétation ? L'église a créé depuis des siècles SON interprétation et on a vu les dégâts que cela a donné et donne encore, non seulement des guerres atroces (mentales et physiques) mais surtout à l'égard de Femmes ! Les autres religions idem.
Dieu dit bien dans la RA que les "puissants" nous demandent de comprendre comme eux veulent comprendre, pas ce que l'on comprend REELLEMENT !
Il faut chercher par soi-même afin de ne pas être abusé !
Certains religieux ne sont pas comme cela heureusement, mais la connaissance qu'ils donnent ne doit pas devenir pouvoir, et être gardée qu'envers ceux qui soit-disant en ont le mérite sinon on retomberait dans d'autres travers, et les choses se figent automatiquement même si on croit qu'elles avancent !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tiens... un pas vers l'interforum fraternel ?

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 7:23

http://terre-inculte.photoartclub.com/viewtopic.php?f=1&t=97

Bravo Pascal !
bom


A mon tour pour le grand écart :
je me réinscris de ce pas sur TI...
jocolor

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  pat le Mar 15 Sep 2009 - 9:57

Merci frèrelibre !

C'est vrai qu'il nous faudra faire des efforts pour nous supporter et accepter la diversité de nos pensées.
L'initiative de Pascal de jeter un pont entre le forum « terre inculte » et notre forum » Spiritualités » en publiant un de nos articles est intéressant et illustre bien sa sincérité et son désir de faire avancer les choses.
Pour montrer que je suis dans le même état d'esprit, je poste ici son commentaire :

Je poste ici un développement qui me parait intéressant, même si je ne partage pas entièrement certain aspect de la pensée de Pat.
Mais je pense qu'il y a là un embryon de débat qu'il est vital d'entamer en cette époque du prophétisme de Mikal et des actes de ses apôtres..
......
Pour ma modeste part, j’ajoute qu’il n’est pas aisé de ménager la chèvre et le chou, mais qu’il y a, c’est vrai, un pont à jeter entre deux tendances en notre sein. Si Terre Inculte est né, c’est simplement l'émergence de l’une de ces deux tendances qui n'avait pas vraiment de visibilité, qui était pour ainsi dire inaudible. Nous devons former un peuple. Mais en l'état c’est le rejet qui s’exprime en notre sein (comme c’est le cas envers Terre Inculte - et la tentation par ricochet de faire de même en retour). Alors, il faut qu’il y est des "ponts communicants", des frangin(e)s capable du grand écart entre l’une et l’autre tendance, pour conjurer que de ces deux plaques tellurique : l’une ne prenne pas le dessus sur l’autre. Nous sommes à la lisière d’une évolution qui peut, soit être un fiasco, soit une phase essentiel à la réussite pour l’ascension des générations qui nous suivrons. Je pense que le débat est mûr pour cela. Et ce débat, je propose qu’il s’ouvre ici à Terre Inculte, avec tout ceux de bonne volonté. Je ne peux pas formuler meilleurs vœux d’espérance.

Je ne vois naturellement aucun inconvénient à ce qu'un débat s'ouvre ailleurs, autour de ce texte , mais je ferai remarquer que ce débat est déjà ouvert ici, sur ce forum et qu'il n'est pas interdit à toutes les bonnes volonté d'y participer avec nous.

Ce serait avec grande joie !

pat

Messages : 1867
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

reflets

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 15:42

Je pense que les "mêmes" débats sur deux forums de tonalités différentes, avec des médiateurs différents, des éclairages différents peuvent s'enrichir et se compléter - à condition que l'on accepte de se "mouler" un tant soit peu dans la spécificité du forum où l'on intervient...

Par exemple pour ma part, je n'aurai pas les mêmes interventions ici et sur TI (ou sur FS, ou d'autres), parce que je ne répondrai pas aux mêmes interlocuteurs,avec des enjeux sensiblement différents d'un forum à l'autre, etc.

Tout cela devrait exercer notre agilité et nos ouvertures non ? sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

pour information

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 17:50

Mon envoi sur TI:

http://terre-inculte.photoartclub.com/viewtopic.php?f=1&t=97

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

grain de sel et graines de prophètes

Message  Invité le Jeu 17 Sep 2009 - 18:56

Pat a écrit :

« Pour les uns, ceux qui gardent une certaine liberté de ton ne servent pas le prophétisme comme il faudrait. Pour les autres, ceux qui obéissent presque aveuglément au prophète sont des inconditionnels qui finissent par faire du tort à la cause même qu'ils défendent. »

Je ne suis pas convaincu que ceux qui gardent une certaine et même une entière liberté de ton (et de tout) ne servent pas le prophétisme « comme il faudrait », même s’ils ne le servent pas dans la spécificité PA.
La RA institue le prophétisme de tous, non d’un seul, même si le prophétisme de l’aîné est absolument irremplaçable et prime.
Le prophétisme non des seuls PA, mais de tous les hommes en marche vers les hauteurs, sans exclusive, sans toujours avoir raison de dire à l’autre : « rejoins-nous..., avec nous... », parce que les cheminements individuels, aussi impraticables soyons nous devenus les uns aux autres, sont en même temps, autant d’enracinements, d’ancrages, de points de départ concrets, de la marche du Peuple de Dieu*.


L'inconditionnalité accordée à un homme n'a pas d'existence dans l'Ecriture. L'inconditionnalité, n’a de sens acceptable qu’envers DIEU, la foi d’Abraham.
Elle ne peut sinon engendrer que des maux, l’Histoire regorge d’exemples.
Nous avons un prophète, qui a besoin de PA, et nous avons une Révélation, qui a besoin de nos libertés et souverainetés individuelles et collectives.
En principe, si tout cela est vécu sans jugements, sans comparaisons, etc., chaque spécificité ne peut à terme que s’y retrouver, et toutes ont toutes les chances d’apprendre à s’accorder...

si tout cela est vécu sans jugements, comparaisons, etc...


On ne peut rien gommer, ni personne, mais tout peut être dépassé, et même transfiguré.




* note à propos du "peuple de DIEU :
Il faut prendre en compte ce fait : la diffusion dans le monde de la RA est de fait le Don au monde de cette Parole.
Cela crée et créera ;
des PA,
des pa,
des croyants sans étiquettes ni liens directs avec les PA ou les pa,
des sympathisants, des alliés qui resteront sur leurs "bases" (à tort ou à raison),
et même peut-être des détracteurs qui serviront néanmoins le bien par d'imprévisibles détours :
le voilà, le Peuple de Dieu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SPIRITUALITE PEUT-ELLE AMENER A LA DEIFICATION ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum