Spiritualités

De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Mar 8 Sep 2009 - 18:47

Cher Pat, je ne sais où poster un premier petit commentaire à ton texte sur le prophète, je n'ai pas vu de case "répondre", donc j'ouvre un sujet, mais c'était dans l'immédiat juste pour copier-coller le passage que je trouve le plus juste et constructeur :

La réussite du prophétisme et donc d'un projet de Dieu est dans l'harmonisation des actions de tous les Hommes de bien. Dans ce domaine, encore davantage qu'ailleurs, c'est la capacité à vivre fraternellement qui marquera les premières réussites.
C'est pourquoi, nous ne devons pas nous chercher les uns le autres de mauvaises querelles sur l'intensité, le lieu, la manière d'exprimer notre engagement.


Un forum, un blog, un site, peuvent être la meilleure ou la pire des choses : l'exemplarité dans la tonalité des échanges y est pour beaucoup.
Ce n'est de toute façon jamais l'outil qui est mauvais !
Et c'est à tort qu'on parle d'échanges "virtuels" : tout échange échange réellement quelque chose, et même un poème sur le net peut faire naître une flamme neuve dans un coeur vivant (ça c'est vu, et bien d'autres choses encore).

La présence en ligne de la RA est une excellente chose, le blog du frère Michel est un foyer spirituel pour beaucoup de personnes à travers le monde, etc.

Si les forums existants ne vous plaisent pas, rendez-les meilleurs, ou faites-en de meilleurs !
Il n'y a jamais eu (je crois sentir de façon générale) autant d'envie et de besoin d'échanges entre frères divers, par-delà les étiquettes.


- Plusieurs actions peuvent être pensées, harmonisées, mises en oeuvre sur internet même...
(Cela ressort d'échanges privés aboutissant à des réseaux actifs, porteurs de pratiques d'interventions nouvelles...)

- Les échanges inter forum seraient également une bonne chose !... s'il y a l'humilité (non celle réclamée au frère, mais celle pratiquée perceptiblement sans besoin d'en parler), pour créer une émulation elle-même pourvoyeuse d'élans, d'idées, de nouvelles pratiques (sans être obligés de se cantonner à internet).
Sans exclusive, donc, pour mon petit cas personnel, par exemple je reviendrai sur TI (s'ils veulent encore de moi), si cette idée prenait vie...
Etc., etc.,

Oui bon...

J'ai un peu dévié.
bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  pat le Mar 8 Sep 2009 - 22:08

Bonsoir frèrelibre

Là où tu as posté, c'est parfait. La difficulté, c'est que j'ai configuré ce forum "débat à propos de la chronique" comme un blog. mais si cela ennuie tout le monde, je reviendrai à la forme forum.
J'ai aussi rapatrié ton article "l'humanité a son prophète" qui trouve là sa véritable place.

c'est à tort qu'on parle d'échanges "virtuels" : tout échange échange réellement quelque chose
En effet, bien que nous ne nous connaissions pas, notre échange est bien réel. Je sais que je parle à un être bien vivant, dont je commence à entrevoir la sensibilité, le fonctionnement intellectuel....
Nous pouvons nous enrichir l'un l'autre, nous projeter sur des pistes ou nous ne serions peut-être pas allées nous-mêmes.....
Tous cela n'est pas rien. Ce n'est pas si fréquent dans la vie dite "réelle" de pouvoir avoir de telles relations.
Je parierais volontiers que nos rapports dits "virtuels" sont plus empreints de sincérité et de vérité que bien d'autres que nous avons "les yeux dans les yeux" au cours d'une journée.
Comme tu dis
:Ce n'est jamais... l'outil qui est mauvais !
j'ajouterai, c'est celui qui s'en sert.

Pour ma part, je serais prêt à créer des passerelles avec d'autres forums, blogs....c'est la manière de faire qui me manque. une manière de faire qui ne soit pas une redite et qui soit ludique pour ceux qui nous lisent. Ce n'est pas évident.
Autrement cela pourrait être très porteur, très alerte....
A suivre....


Dernière édition par pat le Mer 9 Sep 2009 - 19:45, édité 1 fois

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Internet liaisons

Message  Invité le Mer 9 Sep 2009 - 17:10

Autre illustration :

" L'Œuvre du Pèlerinage d'Arès n'a pas encore (...) confectionné un site spécial "Pèlerinage" qui manque, j'en suis bien d'accord." (MichelPotay, http://terre-inculte.photoartclub.com/viewtopic.php?f=20&t=91&start=10)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Internet liaisons 2

Message  Invité le Jeu 10 Sep 2009 - 16:54

Décidément bien utile cet internet...

"Je n'ai jamais de sentiments indignes, je l'affirme, même si je ne m'exprime pas toujours de façon comprise, mais je peux affirmer que mon engagement total, ma radicalité, ma passion même, dans cette mission prophétique sur le clavier d'ordinateur m'obligent sans cesse à réfléchir, à me poser les bonnes questions. Il n'est pas facile d'user des mots, de rechercher les mots justes — c'est tellement important dans ma mission — en éviter les mauvais sens et les débordements.", le frère Michel, http://freesoulblog.net/jIH/jIHtv.html

même si d'aucuns, se sentant à l'abri, se croient en justice de dénigrer "cette dame qui semble rester clouée derrière son clavier" ("urus, sur TI) - et à qui il faut bien réapprendre l'élémentaire, car elle " a peut-être perdu de vue que l'échange entre humains - et même animaux (caresser un chien par ordinateur?) - se fait les yeux dans les yeux et pas enfermée devant son ordinateur, loin de la personne."...

Vous trouvé ça net ? Question
Heureux qui comme Urus peut critiquer l'usage d'internet de son clavier... jocolor
Sur ce, il faut que j'en cause à mon chien - les yeux dans les yeux. lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  pat le Jeu 10 Sep 2009 - 22:41

Heureux qui comme Urus peut critiquer l'usage d'internet de son clavier..
Frèrelibre tu es un pince sans rire !
Amusant ce refrain permanent des "yeux dans les yeux". La vue reste encore l'organe des sens essentiel, comme si notre vue ne nous trompait pas.

C'est d'autant plus surprenant que le prophète, depuis plusieurs années maintenant, ne publie plus de livre et que son enseignement semble passé à travers son blog que suivent énormément d'adeptes que l'on surprend parfois en train de cracher dans la soupe par des discours étonnamment anti internet.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

()

Message  Invité le Ven 11 Sep 2009 - 0:23

"le prophète, depuis plusieurs années maintenant, ne publie plus de livre et son enseignement semble passer à travers son blog"

Je ne suis pas habilité à établir de distinction, mais pour ma part, l'enseignement écrit des numéros du PdA, sur tous les sujets essentiels (existentialisme, pénitence, amour, liberté et infantilisme, vertu, la Pommeraie, etc.,...) est une ressource prédominante, où je trouve que s'exprime de la façon la plus évidente sa réelle primauté prophétique.
J'espère et je pense que des millions de femmes et d'hommes y puiseront au fil des temps l'intensité et la hauteur de leur engagement.
Je considère cet enseignement comme une chance extraordinaire ; pour la première fois, sans jamais dévier dans la religion ou la théologie, une parole d'homme déroule et distille La Parole comme l'Eau, le Pain et le Miel.

study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Ven 11 Sep 2009 - 0:35

Vous trouvé ça net ?
Non pas tellement à vrai dire. Mais comme dit le dicton, les chiens aboient, la caravane passe. Je suis un peu las j'avoue à défendre cette cause contemporaine, j'ai l'impression de gaspiller mon énergie.

De la capacité de vivre fraternellement ... sur Internet ! ne me paraît ni plus difficile, ni plus facile que dans la vie ordinaire. Au moins ce média comme tous livres y compris la révélation d'Arès, la Bible ou le Coran nous force à faire abstraction d'apparences physiques pour ne s'en tenir qu'a l'écriture, reflet de ce que l'on voudrait dire. De ce point de vue, toutes ces écritures révélées sont livres d'hommes avec les quelques imperfections inhérentes à nos limites humaines. Alignements de symboles (lettres), de mots propres à chaque nation, à faire vivre, à vivre.

"Écris le Livre, l'œil ouvert !" (RA I/10)
Commentaires: Que le témoin d''Arès écrive le Livre avec scrupules et vigilance.

Premier acte de co-création, voulu par "Lui-Même", reflets du Verbe, car si Dieu est Créateur, que de Son Pouls sort(ent) les mondes (VI/4), il ne Lui serait guère difficile de faire tomber un Livre comme tombe une météorite.


L'outil Internet ? a déjà fait l'objet d'un petit débat ICI sur ce forum.
Laurent y avait laissé d'ailleurs cette remarque sobre, pertinente, tellement humaine:

Notre construction est individuelle et interindividuelle : les interactions réfléchies que permet l'outil internet peuvent y participer... dès lors que les dialogues sont constructeurs voire créateurs, ce que la fraternité rend possible.

Et n'oublions pas que les internautes sont quand même avant tout des êtres humains, autrement dit, d'internet à la vie réelle, il y a.... communication !

Et Pat, un peu de son vécu:
Pour une rencontre, même avec un livre, il faut être deux : le livre et soi-même. Je veux dire que le livre peut être là, à notre portée, si nous ne tendons pas notre main vers lui, la rencontre ne se fait pas.
Chaque rencontre commence ainsi. Après, c'est le lent travail d'alchimie qui fait son œuvre quand nous le décidons. Mais c'est une autre histoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  pat le Ven 11 Sep 2009 - 11:25

Je suis un peu las j'avoue à défendre cette cause contemporaine, j'ai l'impression de gaspiller mon énergie.
Cette cause n'a pas besoin d'être défendu, mais d'être vécu de l'intérieur. Indépendamment de tous ceux qui se réclament du Message arésienl (dont beaucoup sont admirables) , il faut se poser la question de ce qu'un tel Message peut apporter à ma vie personnelle. Si en toute conscience, le message évangélique, coranique ou bouddhiste apporte suffisamment pour se changer et devenir un élément du changement du monde, alors il n'y a pas à se torturer.
L'énergie au service d'une cause qui trace la voie autour de la liberté spirituelle, du changement de l'humanité par son propre changement n'est pas gaspillée.

Je te mets copie d'une lettre que j'avais envoyée sur un forum plutôt hostile fin 2005 à une femme (clothilde) qui voulait me ramener à la foi catholique, avec beaucoup de gentillesse et beaucoup de certitude, convaincue que je faisais fausse route. Tout dans cette lettre ne concerne pas ta réflexion, mais elle forme un tout et résume bien tout ce qui peut nous ramener à cette Révélation..


Pourquoi tant de Révélations différentes ? Demandes-tu.
Certaines semblent ou sont en contradiction avec d’autres. Je ne suis pas savant en la matière, mais je ne voudrais avoir l’air de refuser de répondre. Pourquoi es-tu catholique, pourquoi l’autre est musulman et l’autre pèlerin d’Arès? Je n’en sais rien, je vais juste ici donner les deux ou trois pistes qui servent ma réflexion personnelle.
D’abord toutes les Révélations ne se valent pas sur le plan spirituel C’est à chacun de chercher une voie qu’il pourra honorer. Je crois que beaucoup d’hommes ont été ou sont appelés pour retransmettre des Messages de Dieu à l’humanité. Messages importants, Messages plus circonstanciés ou carrément Message de fin de cycle ponctués par l’évolution du monde et des hommes. Dieu a ses raisons, que pour le coup, la raison ne connaît pas. (Michel Potay a toujours affirmé qu’il était un homme comme les autres avec une mission prophétique très particulière)
Certains messagers n’ont pas eu le courage d’affronter le monde (Il en faut, je ne me vois pas investi d’une telle mission pour tout l’or du monde…) D’autres ont retransmis le Message en y introduisant leur culture, leur façon de voir les choses, d’autres ont été trahi par leurs disciples. L’histoire du prophétisme est une histoire qui me dépasse.

C’est le fond du prophétisme qui me touche, pas la forme. Elle est vite datée. Il y a des constantes dans l’intervention divine, même si Dieu semble adapter ses exigences en fonction de l’avancement culturel des gens auxquels Il s’adresse. J’avais choquer je crois en disant que la Parole suivait l’évolution. N’es-tu pas surprise de constater que quelque soit le niveau spirituel des gens, la Parole est susceptible de les atteindre, et peut les faire évoluer. Finalement chacun à son niveau avec ce qu’il comprend de la Parole, peut la faire germer en lui. N’est ce pas merveilleux ? (J’en reviens toujours à la Parabole des talents)
La Parole n’est pas un Credo, même s’il en faut parfois pour fixer les idées.
Si la Parole ne me fait pas changer, elle est inutile. Elle est faite, je crois, pour réduire le trait d’union entre Dieu et sa créature. Ce n’est pas un trésor qu’on enterre, c’est la vie même. Si la Parole ne nous donne pas le désir de changer le monde en nous changeant d’abord, c’est tout le message évangélique qui s’effondre. C’est ce que je pense et c’est ça que je voudrais partager avec vous. J’avoue que de savoir si la Bible est une Parole inaltérable ou pas, si le Coran doit être rejeté parce que ses codes sont dépassés, si Bouddha et Confucius sont d’authentiques prophètes, si les Mormons, si les Témoins de Jéhovah et les Pèlerins d’Arès sont ceci ou cela ne m’intéressent que moyennement.
Ce qui m’intéresse c’est ce qu’ils font avec le Message qu’ils ont reçu. Si leur spiritualité les incite à aimer l’autre, à pardonner, à dire la vérité…….

Ce que j’ai trouvé dans la RA et que je n’ai pas trouvé d’une façon aussi claire dans d’autres spiritualités, c’est la place centrale qu’y prend l’homme. L’homme est au centre de la Création, il y est libre, donc susceptible par ses choix de devenir l’allié ou l’ennemi de Dieu.- Terrible responsabilité !- D’où l’importance que nous attachons au changement volontaire de chacun. En nous créant avec un potentiel immense, il est évident qu’il a voulu faire de nous des interlocuteurs privilégiés dans la Création ( image biblique de Dieu dialoguant avec Adam, avec l’homme en général ayant retrouvé l’état adamique, c'est-à-dire le divin contenu dans l’Image et la Ressemblance)

Tu me diras, oui, mais nous on croit à ça et ça. Je sais, j’ai été catholique autrefois.
Vous croyez que Jésus est fils de Dieu et est venu racheté les péchés du monde (Concile de Nicée) Nous sommes un peu retardataire, nous croyons que Jésus est un prophète de premier ordre. Mais ça ne justifie pas qu’on se fasse la tête, au contraire. Je suppose que vous ne croyez pas au salut automatique et que l’homme catholique doit aussi travailler pour devenir meilleur, aimer les autres….donc à se changer et à changer le monde. Nous ne disons pas autre chose. Je rencontre dans la rue (Tu as pu voir le modèle d’un tract que je distribue dans la rue dans la 2ième partie de mon intervention, l’autre jour, celle qui a mis Claude en colère), Je rencontre dans la rue, donc, beaucoup d’athées( je ne les choisis pas) qui travaillent sur eux de la même façon que toi et moi. Pourquoi se priver de leur concours ? Ce sont des hommes de bien.
C’est le drame de tous les croyants, nous cloisonnons tout. Point de salut hors de l’Eglise, ou hors de la RA. C’est stupide

Nous n'adorons pas le même Dieu ?
Dieu est Dieu
Que je le vois noir ou que tu le vois blanc. Avec un fils divin ou avec tous les humains comme fils potentiellement divins. Que tu le crois présent réellement dans l'hostie sacré ou que moi je le vois ailleurs
Je ne pense pas que Dieu tienne à la forme. Je crois de toute manière qu'il est au dessus de nos croyances.
Je me permets de te citer un passage, d'abord parce que je le trouve très beau et il illustre mieux que moi, ce que je pense. C'est un des passages avec lequel d'emblée, je me suis sentis en accord profond et qui m'a fixé sur les intentions du mouvement arésien.

« Il n’abandonne aucun pécheur dans sa pénitence ; tous Il les fortifie
dans leur ascension ,
ceux qui Le prient en silence,
ceux qui Le prient en agitant des grelots et des luminaires,
ceux qui Le prient sept fois par jour,
ceux qui ne Le prient pas, mais qui Le connaissent,
ceux qui comptent les soleils jusqu’à Son Jour
et ceux qui comptent les lunes,
ceux qui L’encensent et qui crient vers Lui,
ceux que l’encens et les cris indisposent,
ceux qui Le voient blanc et ceux qui Le voient noir,
et les négateurs de tous ceux-là,
la foule innombrable qu’un flot d’encre ne peut nommer, dont le Père
connaît les noms.  »( RA-25/6 )


Je ressens beaucoup de proximité avec toi. Et aussi naturellement beaucoup de différences
Je suis désormais très éloigné de toute ambiguïté concernant la foi. Peu m'importe que ce soit Jésus, Bouddha, Mahomet qui te porte à faire le Bien, c'est le Bien qui compte. Pour moi, c'est la RA qui m'a permis de faire ce travail.

Plutôt que d'essayer de me faire revenir à ta foi que je respecte vraiment du fond du cœur, aide moi à réaliser mon destin spirituel.
Aide moi à devenir un être débarrassé de tout mensonge, un être vibrant d'amour pour l'Homme, un être qui pardonne....
Voilà ce qui peut vraiment, je crois plaire à Dieu, que nous soyons les uns pour les autres un motif d'ascension.
Nous allions nous fourvoyer, en nous engageant dans une discussion sans fin, aussi stérile qu'inutile. Pour ma part, je ne crois pas que Dieu attende cela de moi.

Si la RA avait pu te donner quelques éclairages dans ta vie spirituelle, j'aurais été content. Ce n'est pas le cas. Ce n'est pas si grave, car je te sens une femme vraiment engagée dans une voie de sincérité et d'amour.
C'est vraiment tout ce qui compte pour moi, .et j'ai été heureux de te trouver sur ma route, car les gens que j'ai rencontrés ici m'ont plutôt mené la vie dure.
Je veux bien continuer à échanger avec tous ceux qui veulent donner et acceptent de recevoir comme toi, Michel et quelques autres. C'est contraire au « souffle » divin d'essayer de convaincre avec trop d'empressement.
Très amicalement

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Ven 11 Sep 2009 - 12:41

Désolé Pat de t'avoir fait tant travaillé, mais merci pour ton message. Cette réponse à Clotilde est intéressante

Me serais-je mal exprimé ? pour me faire comprendre, je répondais au thème de discussion De la capacité de vivre fraternellement ... sur Internet !

Je voulais dire je suis las d'avoir à justifier ou débattre du sujet Internet. Quand on lit des réflexions comme celles-ci, deux prises au hasard dans la dernière Entrée du Freesoulblog :
ce blog en est si truffé depuis le début qu'il y aurait de quoi écrire un livre ou rédiger une thèse de sociologie.

Pauvre humanité qui surf sur le détail comme sur le net, sans prendre le temps de sentir et de comprendre l’autre, voir la vie qui est là. Tout est apparence, préjugé.

Internet et ses forums sont à l’image du monde que nous créons chaque jour, emplis de bruits, de mensonges, de roueries. Peut-être même est-ce pire que dans la vie courante, car les personnes ne se voient pas yeux dans les yeux et les duperies, les mensonges sont plus faciles.

Je me demandais s’il n’était pas plus prudent de se tenir éloigner de ce genre de forum ?
Internet, outil du diable peut-être ?

Eh bien je me dis que ces petits esprits, il faut qu'il grandissent un peu et s'émancipent. Il me semble difficile de vivre fraternellement avec autour de moi des gens à l'esprit si suspicieux ou si "religieusement" timorés .

timoré :domaine relig. "Qui est pénétré d'une crainte louable, mais sensiblement exagérée; principalement de la crainte de mal faire ou d'offenser Dieu"
(dict français Lexilogos)

On voit bien que la crainte de mal faire va avec celle d'offenser Dieu !. Dieu peut-Il seulement être offensé de nos petites erreurs humaines si elles sont commises en partant d'une belle intention ... eh bien je crois que NON ! pas plus je pense qu'un père ne pourrait l'être pour les petites maladresses de son enfant, ou des divagations de ses premiers pas.

Après tout n'étant pas PA, je ne vois pas en quoi je devrais me sentir obligé de quoi que soit ! Un Livre n'appartient qu'à celui qui se l'approprie spirituellement, et son auteur à personne. Ce Livre n'est pas le livre de Dieu, c'est un livre d'homme, et comme tout livre c'est ce qu'on en fait qui compte.
Je cherchais à rapprocher par analogie, Internet et le(s) livre(s), il y a une grande parenté entre eux, c'est même matière "écriture" avant tout.

Quand je cite le Commentaires (RA I/10): Que le témoin d''Arès écrive le Livre avec scrupules et vigilance. C'est pour dire que chacun peut faire la même chose dans la vie, " écrire avec scrupules ", classiquement sur du papier à lettres, ou sur Internet. Comme on tient sa langue on tient son crayon, son clavier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Ven 11 Sep 2009 - 16:05

J'approuve des deux mains (cheers ) la conclusion de njama : l'écrit est l'écrit, quel que soit le support,mais je vais me répéter.
Un Forum d'orientation spirituelle se doit juste d'être exemplaire dans la tonalité fraternelle, dans l'abnégation au service de la Vérité ("la Vérité en Premier"), et quelques autres qualités, comme l'humilité personnelle, que l'écran n'empêche en rien d'être perceptibles.
... De même que leurs absences...

Comme je le disais précédemment sur ce fil, et comme le souligne en écho Cécile :

"J'ai aussi remarqué, toujours sur le blog de votre prophète, que des PA ne se sont pas gênés pour me juger, même sans me connaître et sans vraiment comprendre les raisons profondes de mon éloignement. Et bien sûr votre prophète ne s'est pas gêné lui non plus pour publier ces commentaires. Étonnant que j'ai été ignorée pendant des années et qu'aujourd'hui que je m'éloigne, je sois jugée et insultée de cette manière. Est-ce là l'amour du prochain et le non jugement des Pèlerins d'Arès et de leur prophète ?"
http://forumspirituel.discutfree.com/archives-f12/le-temoignage-t961.htm#4486

Vous trouvez ça net ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Sam 12 Sep 2009 - 1:30

njama a écrit: Au moins ce média (Internet) comme tous livres y compris la révélation d'Arès, la Bible ou le Coran nous force à faire abstraction d'apparences physiques pour ne s'en tenir qu'a l'écriture, reflet de ce que l'on voudrait dire. De ce point de vue, toutes ces écritures révélées sont livres d'hommes avec les quelques imperfections inhérentes à nos limites humaines. Alignements de symboles (lettres), de mots propres à chaque nation, à faire vivre, à vivre.

"Écris le Livre, l'œil ouvert !" (RA I/10)
Commentaires: Que le témoin d''Arès écrive le Livre avec scrupules et vigilance.

Premier acte de co-création, voulu par "Lui-Même", reflets du Verbe, car si Dieu est Créateur, que de Son Pouls sort(ent) les mondes (VI/4), il ne Lui serait guère difficile de faire tomber un Livre comme tombe une météorite.

Que l'on ne se méprenne pas, je ne cherche pas à réduire la beauté de cette œuvre d'hommes, hommes que je mets volontairement au pluriel, car il a fallu de multiples concours auxquels je suis infiniment gré, pour que son édition voit le jour.
Si une grand partie de sa rédaction (liminaires, commentaires, rajouts pour la compréhension, ...) est bien l'œuvre d'un homme qui ne s'attendait pas à avoir une telle tâche, il se trouve à l'intérieur, enchâssée avec grands soins, une belle pierre qui n'est pas de sa facture, dont il restitue par sa main les mille feux.
Honneur à lui, homme Michel, de nous l'avoir offerte du mieux qu'il peut, pour réchauffer nos âmes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Sam 12 Sep 2009 - 4:22

Honneur à lui, homme Michel, de nous l'avoir offerte du mieux qu'il peut, pour réchauffer nos âmes.
C'est surtout pour créer nos âmes ou les rendre plus belles encore. Les réchauffer ?? peut-être aussi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Document

Message  Invité le Dim 13 Sep 2009 - 6:57

Pour servir à rétablir une part de justice envers Cécile :


"Comme je le disais à Hélène dans mon précédent message, beaucoup de "Pèlerins d'Arès" ne me connaissent pas et se permettent de m'insulter et de me juger sur le blog de leur prophète vénéré.
Aussi, j'aimerais expliquer 2 petites choses : la première est que je suis malade, je souffre depuis plusieurs années d'une maladie invalidante qui m'a volé ma vie, mes forces et mon énergie. Une vieille femme de 80 ans a sans doute plus d'énergie que moi qui n'en ait que 40. Ceux qui me connaissent savent que je ne suis présente sur le Forum spirituel que le matin uniquement, c'est le seul moment de la journée où je suis à-peu-près en forme et j'en profite pour m'occuper du forum. Vous me verrez très rarement sur le forum l'après-midi ou le soir et si j'y passe, je ne m'attarde pas, je suis trop fatiguée.

Cette maladie pour laquelle je suis reconnue handicapée ne me permet pas de travailler, ni de sortir très longtemps, ni de faire du sport ou de faire des projets (je ne peux pas faire de projets même à court terme car je ne sais pas dans quel état je serai demain matin ; je peux être relativement "en forme" aujourd'hui et être complètement épuisée demain). Il m'arrive d'être clouée au lit et/ou de devoir me traîner toute la journée comme une zombie. Il faut imaginer l'impact que cette maladie a pu avoir sur mon moral, moi qui étais sportive et pleine de vie. Même à mon pire ennemi, je ne lui souhaite pas d'avoir cette maladie. Vu l'état d'esprit des PA et au cas où, je précise que cette maladie n'est pas le sida et que je n'ai pas de pire ennemi, c'est juste une façon de parler, une expression. Je ne dis pas cela non plus pour me faire plaindre mais pour que les gens qui me jugent sans me connaître aient de quoi parler de moi ou aient de quoi me comprendre un peu mieux.

La deuxième chose sur laquelle j'aimerais revenir et qui est liée à la première, est le fait que je sois derrière un ordinateur. Oui, et alors ? Leur vénérable prophète n'est-il pas lui aussi derrière son ordinateur à tenir son blog et à répondre aux commentaires qu'il selectionne ? Si. Alors pourquoi est-ce que cela est déconsidéré quand il s'agit de quelqu'un d'autre ? (Cette question n'appelle pas de réponse).

En ce qui me concerne et vu mon état de santé lamentable, j'avais le choix entre 2 options : soit j'abandonnais ce qu'ils appellent "la mission de rue", (j'ai quand même missionné dans les rues de Bordeaux avec des panneaux et souvent toute seule, malgré la maladie) soit, en tant que femme seule et malade, je trouvais un moyen de faire quelque chose avec le peu d'énergie que j'avais ; c'est ce que j'ai choisi de faire, et je me suis tournée vers internet, la suite vous la connaissez. Mais c'est vrai qu'écrire des articles pour un forum n'est pas une chose facile surtout que je ne l'avais jamais fait auparavant. Bon maintenant, je commence à avoir un peu d'expérience, mais cela demande quand même du temps et de la réflexion : il faut chercher et trouver le bon mot, la bonne expression. Il faut être concise mais suffisamment claire pour être comprise, il faut souvent se mettre à la place de celui ou de celle qui vous lit et se demander ce que l'autre comprend si telle phrase est utilisée au lieu de telle autre, etc. J'ai un dictionnaire à côté de moi pour vérifier si je ne fais pas de fautes d'orthographe et un "conjugeur" pour vérifier si je ne fais pas de fautes de grammaire. Non, c'est pas si facile que ça d'écrire des articles surtout pour moi qui souffre très vite d'épuisement et d'autres symptômes mais bon je ne vais pas m'étendre d'avantage.

Quand à caresser les chiens, je rassure Urus, le gardien de mon immeuble à deux petits chiens que je caresse souvent, car il m'arrive quand même de sortir de chez moi, ne serait-ce que pour aller faire mes courses. Mais c'est vrai que ma vie sociale est très limitée du fait des limites physiques que m'imposent la maladie et du fait aussi, que je préfère être seule que mal accompagnée... Mais si vous voulez Urus, on échange, je vous donne ma maladie et vous me donnez votre énergie, ok ?"

Sur FS
http://forumspirituel.discutfree.com/archives-f12/le-temoignage-t961.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ça continue et ça empire

Message  Invité le Lun 14 Sep 2009 - 11:47

"Je ne suis pas pèlerin d'Arès et je vais être très brutal.
Ceux qui prétendent être pèlerins d'Arès ou croire dans La Révélation d'Arès et qui sont contre leur fondateur, le frère Michel, sont des cons dangereux !
Je suis de la partie communications. Je parle donc de ce que je connais.
Frère Michel n'est pas du tout un homme de communication et n'y connaît rien. C'est évident.
S'il était un homme de communication, il se serait entouré d'un brain-trust de communicateurs qui lui diraient: "Attention, vous ne devrez pas dire ceci ou cela parce que vous avez dit autrement à telle ou telle époque." De sorte qu'il dirait toujours la même chose et ne serait jamais pris en défaut.
Au lieu de ça, il parle avec une remarquable sincérité, parce que c'est le seul (et pauvre) outil de communication dont il dispose, et je peux dire, d'après ce que je sais, qu'un hiatus, de plus dérisoire, entre "stigmate dans les poignets" et "stigmate dans l'avant-bras" est d'une rarissime existence dans ses déclarations. C'est donc un homme éminemment digne de confiance !
Je vais être encore plus brutal.
Si j'ai bien compris les basics de ce que certains pèlerins d'Arès appellent "le mensonge Jabboune/Potay" et sans même chercher à en connaître les détails, sans même savoir si le Frère Michel est coupable ou non de ce mensonge (s'il y a un mensonge), je dis aux pèlerins d'Arès qui n'ont pas pris la défense de leur fondateur et chef de parti que ce sont bien des cons dangereux, parce qu'ils ne savent même pas de quel côté ils sont. Le Frère Michel a lancé un mouvement d'espérance, d'espérance dans la bonté de l'homme qui vaut son pesant d'attention ou même de confiance.
Sur le champ de bataille vous ne cherchez pas à savoir si votre défenseur, celui qui vous sauve la peau, a usé contre l'ennemi d'une arme autorisée ou défendue par la Convention de Genève, vous tombez dans les bras de votre sauveur. Sinon, vous êtes un allié malsain, nuisible, un faux ami, un traitre ou un con.
Je ne sais pas qui est cette femme qui a accusé le Frère Michel de forfaiture tout en prétendant l'avoir défendu avec La Révélation d'Arès pendant plusieurs années, mais, oui, je le dis brutalement, c'est une conne dangereuse, qui a craché dans la soupe ou révélé sa trahison. Savait-elle seulement de quel côté elle était ?
Je suis tout à fait d'accord avec Anémone
[98C74].
Porthos"


Quelqu'un peut-il m'expliquer l'intérêt de publier ces insanités ?

Voyons ce qu'en dit le frère Michel :
"J'avoue avoir d'abord pensé: "Non, je ne peux pas publier ce commentaire."
Mais après tout c'est une opinion comme une autre, malgré une brutalité qui m'a d'abord choqué avant que je me dise: "Ce genre de commentaire vaut bien celui de Belfess ou de Charlélly."
J'ai bien songé à l'édulcorer en masquant les termes de "cons" et "connes" mais cela aurait coupé la coulée de votre pensée qui a besoin d'être lue d'un trait et qui, une fois lue, fait oublier ces mots crus.
Pour l'affaire "Jabboune/Potay" je me suis déjà en août, publiquement mais beaucoup plus poliment, étonné face à cette sœurs exprimant sa déception qu'elle ait pris pour ainsi dire la défense de l'adversaire. Vous relevez vous-même, avec des mots brutaux, cette ambivalence. En fait, j'ignore beaucoup trop de choses de cette affaire de "mensonge Jabboune/Potay", à laquelle je n'accorde pas beaucoup d'attention, pour aller plus loin que l'étonnement
."


Commentaire :
Le frère Michel avoue (?) avoir d'abord pensé ne pas le publier, et puis finalement "après tout c'est une opinion comme une autre" : quelqu'un peut-il m'expliquer ce que cela veut dire ?...
C'est quoi, "une opinion comme une autre ?"

Une fois la décision prise, le frère Michel nous précise son souci de ne pas "couper la coulée" de ces insanités qualifiées de "pensée", pensée donc "qui, une fois lue, fait oublier ces mots crus."
Ah bon ?
Moi ces "mots crus" ("cruels" aurait été plus juste) je ne les oublie pas, il ne me reste même que ça après lecture, relecture, rerelecture.
Pas vous ?
Parce qu'il y a quoi d'autre dans ce "commentaire" ?
Ah oui, "Jabboune/Potay", à quoi le frère Michel "n'accorde pas beaucoup d'attention" (et ce sera tout), quoiqu'elle en mérite assurément une profonde et précise : "aie en horreur l'ombre même d'un mensonge !" (Dialogues avec l'ange).

Mais alors, je repose la question :
pourquoi publier ce"commentaire" ?
Qu'apporte-t-il, excepté son lot de haine et de jugements, qui va en nourrir d'autres évidemment, creuser les incompréhensions, diviser davantage encore, etc ?

Paix, pardon, non jugement, intelligence du coeur ?



Voir la réponse de Cécile :
http://forumspirituel.discutfree.com/forum-d-informations-f2/insultes-et-penitence-t967.htm

à suivre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  pat le Lun 14 Sep 2009 - 14:05

De vrais cons !
A défaut d'être de vrais pélerins d'Arès.
ou d'être de bons pélerins d'Arès, efficaces et près du prophète,
nous voici des cons de pélerins d'Arès.
S'il faut choisir son camp. je me range parmi ces cons.
Une chose est certaine, c'est que je ne défendrai jamais qui que ce soit contre ma conscience.

Je préfère être un con que d'être de mauvaise foi, surtout dans un combat qui dépend essentiellement de l'aptitude que nous aurons à nous changer en bien (maîtrise du mensonge....)
Je ne vois pas quel danger, je représente à être un con honnête. Par contre, je sais, ce qu'un Homme malhonnête (pas con, lui) peut engendrer comme malheur dans l'univers.

Je ne me suis jamais exprimé sur cette affaire Jabboune. Je l'ai vécu à l'époque, en direct comme Cécile . Nous avons été, l'un et l'autre tellement remués par cette affaire que nous avions décidé de nous rencontrer à cette époque.
J'ai étudié cette affaire comme on fait une enquête, c'est à dire de très près et en posant comme postulat que le prophète n'avait pas menti, car je ne peux envisager cette option.
Or, à ce jour, je ne peux donner aucune conclusion qui soit rationnelle et qui englobe l'évènement sans contradiction.
Dans cette affaire qui n'a jamais été éclairci vraiment, je n'accuse pas. Mais en l'absence d'éléments probant, également je ne défends pas.
Je n'en dirai pas davantage, sinon mon étonnement de constater qu'il existe encore des personnes ( ce porthos, interlocuteur du prophète) qui traite de con tout individu qui s'étant engagé dans une voie, ne souhaite pas y combattre aveuglément et sans souci de légitimité morale.
Toutes les grandes idéologies criminelles ont réussi en éliminant tous ces cons qui tenaient tant à leur libre arbitre..
Les religions quand elles sont devenues idéologies également que ce soit les chrétiens, les musulmans et d'autres.

J'espère que le prophète ne publie ce genre d'affirmation que dans un souci de liberté d'expression et de pluralisme, et que partant de cette volonté, il publie aussi tout ce qu'il reçoit dans la limite du respect de la charte qu'il a défini.

Pour finir, le prophète se garde de prendre un professionnel de la communication, si dans cette profession tous les coups sont ainsi permis et où on traite de cons dangereux ceux qui ne sont pas bien alignés. (cons dangereux : dangereux permettant de les combattre, très fin ce communicant et très au courant du mécanisme des purges permettant d'éliminer les cons que l'on trouve encombrants)
Cette personne oublie que nous ne sommes pas sur un champ de bataille où alors s'il y tient vraiment, il n'y a sur ce champs qu'un Homme qui est à la fois son propre combattant et son propre combattu.


Dernière édition par pat le Lun 14 Sep 2009 - 15:57, édité 1 fois

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Lun 14 Sep 2009 - 14:20

Belle réponse Pat !

Entre temps, d'autres commentaires sont venus s'aligner sur Porthos...
La situation devient de plus en plus surréaliste.

Oui, comme toi,
"Je n'en dirai pas davantage, sinon mon étonnement de constater qu'il existe encore des personnes ( ce porthos, interlocuteur du prophète) qui traite de con tout individu qui s'étant engagé dans une voie, ne souhaite pas y combattre aveuglément et sans souci de légitimité morale.
Toutes les grandes idéologies criminelles ont réussi en éliminant tous ces cons qui tenaient tant à leur libre arbitre..
Les religions quand elles sont devenues idéologies également que ce soit les chrétiens, les musulmans et d'autres."




Question

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 1:06

J'avoue que je suis surpris et très peiné pour Cécile qu'elle soit ainsi maltraitée.
Surpris de lire tant d'insanités sur ce Blog qui pourtant affiche sur sa Page d'Accueil:
Les commentaires fielleux ou malveillants à l'égard d'autrui ne sont pas publiés, parce que ce blog se veut un lieu de paix, de foi dans l'homme et dans l'avenir heureux du monde, une preuve qu'il est possible de parler de toute homme avec espérance.
http://www.freesoulblog.net/
Eh, bien moi, en premier lieu je garde toute ma paix, ma foi et mon amitié pour Cécile, dans l'avenir de ce monde qui se fera avec elle, et parce que je sais toute son espérance ... et toute sa désespérance du moment, que j'ai découvert en même temps que vous.
Je me souviens qu'après l'affaire du mensonge Jabboune/Potay en 2005, j'avais passé les mois suivant cette affaire à lutter contre moi-même.
Une partie de moi me disait que cette affaire était un mensonge, que le "prophète" avait menti et l'autre partie de moi me disait que non, c'était impossible, un prophète ne pouvait pas mentir...
C'était le combat de ma conscience qui voyait les faits tels qui étaient, qui voyait clair, contre mon esprit (ou mon intellect) qui malgré les faits, me persuadait que c'était moi qui me trompait, que le prophète ne pouvait pas mentir, etc. J'ai failli abandonner la Révélation d'Arès à cette époque (d'ailleurs j'ai cessé de verser la demi-dîme au "prophète" après cette affaire), mais je me suis accrochée ...

http://forumspirituel.discutfree.com/forum-d-informations-f2/le-conditionnement-des-pelerins-d-ares-t960.htm
Cela fait plus de 3 ans que je connais Cécile, avec qui j'ai des relations d'amitiés régulières en aparté des forums, jamais elle ne m'a laissé transparaître une seule fois son profond trouble ... elle s'est accrochée comme elle dit, avec conviction et vaillance. Pas une fois, je n'ai pris sa sincérité en défaut. Quelques petites maladresses, elle en a sûrement commises, en dépit de ses "bonnes intentions", ou perçues comme telles pour qui ne savait pas la comprendre, mais qui n'en a pas commises ? moi, le premier.

Puis j'espère, malgré ces tribulations pas très reluisantes, en chaque être humain. Bien sûr Frère Michel est administrateur de son Blog, et peut "maîtriser" ce qu'il se communique. mais chaque commentateur peut aussi maîtriser sa plume, afin de ne pas lui soumettre l'épreuve d'avoir à censurer tout ou partie de ce qu'il reçoit.
Il est peut-être là derrière son clavier, le cul entre deux chaises, entre Michel qui devrait censurer cette liberté d'expression, conformément aux intentions de son Blog, et Mikal, image et ressemblance, qui comme Le Père nous laisse jouer avec notre Liberté d'hommes jusque dans nos plus profonds délires.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sur la révélation d'Arès ...

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 1:32

Sur la révélation d'Arès ...

Que l'on croit ou non dans la révélation d'Arès, ce n'est pas en soi très important (voilà, une phrase qui fera plaisir à Yve ).
Quelquefois, je simplifie à outrance, non pour caricaturer, mais pour imager, en disant que c'est une "caisse à outils" ou un "mode d'emploi". D'autres sont aussi valables, pour peu qu'elles soient bien utilisées.

Pour l'instant je n'ai rien trouvé de mieux, mais si ça existe, je suis preneur

Je pense même que Michel Potay, alias Frère Michel, ou Mikal selon les circonstances, serait d'accord avec moi, et tout à fait prêt à rendre son tablier de prophète.

Donc si quelqu'un a trouvé mieux, merci de nous informer, on fera passer le message y compris à Michel Potay.

Faute de grives ... ou d'ortolans, pour l'instant nous essayons de faire passer le Fond de ce Message reçu à Arès, qui s'adresse à tant de monde, tant bien que mal avec nos petits moyens dont ce forum, pauvres (pas cons mais presque peut-être ?) bougres que nous sommes.
Nous ne sommes peut-être pas bien adroits, mas ne nous en tenez pas rigueur à nous pauvres marmots sans harnais, d'être encore de bien faibles lumignons et d'avoir de petits bras de faucheurs pas bien dégourdis qui essaient de leur mieux de s'atteler à le faire connaître en suivant nos propres inspirations.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Que se passe-t-il ?

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 16:59

Je viens de lire la réponse du frère Michel à Pat sur son blog.
elephant
Je suis trop stupide pour comprendre, sincèrement, je ne comprends pas, ou pas grand chose (le frère Michel m'avait déjà fait remarquer précédemment que je n'avais rien compris à la totalité des commentaires de l'entrée précédente, vous savez, celle qui crée la division PA/pa).
Mais qui puis-je ?
Je fais avec l'intelligence que DIEU m'a donnée.

Je ne vais pas répéter ce que j'ai écrit plus haut, que souligne encore le rappel que fait njama ("Les commentaires fielleux ou malveillants à l'égard d'autrui ne sont pas publiés, parce que ce blog se veut un lieu de paix, de foi dans l'homme et dans l'avenir heureux du monde, une preuve qu'il est possible de parler de tout homme avec espérance.")

Porthos parle donc avec espérance de la "conne dangereuse", n'y voyons pas de jugement, juste une opinion comme une autre.

NON !

Toutes les "opinions" ne se valent pas, le frère Michel le sait très bien.
Et l'insulte d'autrui n'est pas une opinion, juste un jugement.

Je crois à la Révélation d'Arès, quoique je refuse l'exclusivisme dont certains de ses inconditionnels l'entourent ("le seul livre qui vaille d'être lu").
Plus haut encore, je crois en DIEU (= je ne cesserais pas de croire en DIEU si je cessais de croire en la RA).

Du Souffle silencieux à la Parole révélée, la Voie est Bonne.
De la Parole à mon âme, la voie est bonne.

Mais que se passe-t-il en ce moment ?

Il y a peu, Pascal intervenait sur le forum de Cécile pour la défendre (ah ces forums, quels mauvais outils), Cécile se réjouissait du "bloc" formé par les frères ; Pascal à la suite publiait la question en attente de Cécile ; vous connaissez la suite...


Ah oui, vous la connaissez ?

Que se passe-t-il ?
Je les vois certes rabâchés, les mots "paix", "pardon", "non jugement", "intelligence du coeur" : mais une difficulté nouvelle totalement imprévue se dresse peu à peu devant moi : c'est à peu près tout le contraire que je perçois.

Si "con dangereux" n'est pas un jugement, je veux bien qu'on appelle fraternité la "petite remarque" qui blessera à coup sûr, insidieuse et imparable dans son iniquité.

Mais à vrai dire, c'est un détail, tant le malaise s'est accru, et s'intensifie.






J'en reste là pour l'instant, mais je suis loin d'avoir fini.
un con geek
- dangereux
Arrow

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 17:35

Oui moi-même suis étonnée de la réponse que FM fait à Pat !
FM est dur envers Pat. Pat s'exprime sur la façon de s'insulter entre frère et exprime à ce Porthos de quel côté il est puisque Porthos oblige à une position qu'il définit lui-même, à sa façon idéologique de voir les choses.
Pat se définissant suivant l'idéologie de Porthos, le fait tomber bas dans l'estime de FM ; attitude qui contredit l'Evangile "Si tu n'est pas contre moi tu es avec moi"
Je respecte totalement votre liberté et votre conviction, pat, mais si j'ai longtemps regretté que vous ne soyez pas des nôtres, je me demande si je dois aujourd'hui le regretter, parce que nous avons besoin, petit reste, d'une grande cohésion fraternelle. J'imagine que Porthos, bien que n'étant pas pèlerin d'Arès, a choisi ce pseudonyme par allusion aux mousquetaires: "Un pour tous, tous pour un." Oui, l'union fait la force chez nous comme ailleurs.
De plus sait-il qui est Pat ou a-t-il bien compris ce que voulait exprimer Pat ou bien jette-t-il le doute volontairement ? Pat n'a pas prétendu à une doctrine...
Nous n'avons pas de doctrine, pas de dogmes, donc pas "d'idéologie" contrairement à ce que vous semblez prétendre, mais nous avons le foi, la foi dans une Parole qui nous guide vers un monde de Bien et dans cette mission nous devons nous soutenir fraternellement face à un système qui ne sèmera sûrement pas les pétales de rose sur nos sentiers.
Cette histoire Jabboune sera toujours un point d'interrogation !!! FM retourne les choses à son avantage
Pourquoi Pat l'aurait-il rencontré puisqu'il est parti du postulat que FM est innocent ?
J'ai étudié les faits comme on fait une enquête, c'est à dire de très près et en posant comme postulat que le prophète n'avait pas menti, car je ne peux envisager cette option.
FM répond
Au reste, pat, vous qui vous présentez ici en moraliste et/ou rationaliste rigide, après cette "affaire Jabboune" je ne discute pas le fait que vous ayez "décidé de vous rencontrer", vous et une autre personne, mais pourquoi ne pas avoir décidé de me rencontrer, moi, puisque vous m'impliquiez? Je n'ai pas souvenir que vous me l'ayez demandé. Il n'est pas de question de conscience qui ne ressorte de recoupements et il fallait effectuer ceux-ci au moment où je le pouvais peut-être. Comprenez-moi donc, si je réfute complètement votre commentaire ! Je crains que vous n'ayez pas assez réfléchi à tout ça.
Est-ce moraliste de voir insulter les gens et de dire qu'il n'y a rien de fraternel ? Je comprends et défends la libre expression des ennemis, mais sur freesoulblog, et sur ce forum aussi, il n'y a aucun ennemi. La spiritualité appelle et rappelle le non-jugement. Les insultes sont-elles obligatoires entre gens de Bien ?? Qu'ils soient Pa (petit grand) ou pas ??? Et même si quelqu'un part en doutant, doit-on cracher sur cette personne, faire douter de son intégrité morale, et laisser faire en bon pénitent ???

FM dit plus loin :
Ce n'est pas par des forums sur l'Internet que notre mouvement avancera, s'installera dans le monde, mais par une implantation apostolique, une action. Toute action, surtout prolongée sur bientôt 36 ans, rencontre des complications qui se transforment en pièges, si on ne les contourne pas tant bien que mal. Ces tribulations sont inévitables; c'est le travail, le nitty-gritty de la mission, comme diraient les Anglais, et si je ne les avais pas parfois soutenues, nous n'en serions pas où nous en sommes aujourd'hui.
Tout est dans la mesure et je crois fermement que la mesure a été respectée.
On peut avoir un forum ET une action ! L'un n'empêche pas l'autre !! La 1er action est de se changer soi et ce n'est pas des moindres tout en agissant simultanément !!!
Que de diabolisation pour internet, les forums en particulier. Et quelle hypocrisie. Car ceux qui dénigrent ces outils - les forums de ceux n'étant pas PA et parlant de la Révélation d'Arès en particulier - sont les premiers à s'en servir. Vivons à notre époque, époque qui utilise des moyens crées par l'Homme pour mieux asseoir les actions (concrètes, hors des forums). A moins que ceux qui critiquent n'agissent pas ?? Ou bien ont peur d'être rendus anonymes par des gens qui s'approprieront la Parole de Dieu sans vouloir passer par les assemblées qui formatent leurs esprits. C'est peut-être cette crainte que représente les forums ?? Dieu a donné la Parole au monde et cela ne donne pas le droit de créer des critères et un moule moral et spirituel d'accès, pour en être ses dignes apôtres, fussions-nous de la taille d'un microbe !


Dernière édition par Assunta le Mar 15 Sep 2009 - 18:28, édité 11 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  pat le Mar 15 Sep 2009 - 17:36

Moi je comprends que je ne fais pas partie de ceux qui aident le prophète et que je ne serai pas regretté.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 17:58

Vous n'entrez pas dans le moule définit à l'avance !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un bravo

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 18:00

Bravo Assunta pour ton post !

L'amour, ça se perçoit.

Ses absences aussi.


Et tout est public, et se répercute.

Alors, que l'Amour seul s'impose :
et cela se sentira au-delà des mots !
sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite suite

Message  Invité le Mar 15 Sep 2009 - 18:33

"Tout est public, et se répercute."

Et il y a de très fortes "chances" à présent, que justement l'interactivité des forums soit une des clés de cette propagation.

Alors dès maintenant, dans cette période tourmentée, à chaque post, nous serons avisés je crois de nous demander :
que voulons-nous propager, y compris en exprimant - de bonne foi et sans la moindre hostilité - des perplexités ?
Comment réagissons-nous à l'hostilité, au jugement ou à la dépréciation ?

Tout est perçu, ne vous fiez pas à l'écran.
L'écran est en nous, le seul écran vraiment gênant.


Que Vive entre nous la Lumière

sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  pat le Mar 15 Sep 2009 - 23:49

Le mouvement des pélerins d'Arès est en train de prendre un tournant qui sera, sans doute, décisif pour son avenir.

Le prophète, suivant l'injonction de Dieu veut mobiliser ce que Dieu appelle le « petit reste ». Des gens capables de se dévouer réellement pour une cause, qu'elle qu'en soit les conséquences et les tribulations., laissant derrière eux bon nombre de personnes qui se croyaient pélerins et qui de la bouche du prophète apprennent, non seulement qu'ils ne le sont pas, mais qu'ils ne l'ont jamais été.

Bon, mais qui sont tous ces gens qui suivent l'enseignement de fond du prophète, donnent la demi-dîme consciencieusement, prient et essaient de s'améliorer en pratiquant le pardon et l'amour du prochain ?
Qui sont-ils ceux là ?
Qui sont-ils ceux qui voulant servir leur prochain et devenir « visiteur de prison » se font rejeter par une enquête des Renseignments généraux parce qu'ils se croyaient pélerins d'Arès et ont eu la franchise de le dire à leur interlocuteur ?
On les rejette de l'humanitaire parce qu'ils se disent pélerins d'Arès, mais chez les Pélerins on leur dit "vous n'êtes pas des notres"
Ah bon !
S'asseoir le cul entre deux chaises est une excellente pénitence !

Par contre, je ne me sens pas très capable de devenir un inconditionnel (je suis trop vieux).
Par cette impossibilité, je sais n'être désormais d'aucune utilité au prophète.
Quitter le navire ?
Continuer à me nourrir de la Révélation d'Arès, en m'aidant de l'enseignement du prophète et puis le désencombrer de ma présence ?
Faire le bout de chemin qui me reste à faire en essayant de comprendre cette Parole le mieux possible et partager mes émotions avec d'autres sur un forum qui permettra peut-être malgré tout à certains de faire connaissance avec ce Message unique.
Piètre programme, en effet....

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la capacité à vivre fraternellement... sur internet !

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum