Spiritualités

Un prophète, des prophètes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un prophète, des prophètes...

Message  Invité le Mar 13 Oct 2009 - 9:34

Quelques pistes en partage évolutif :

je considère, bien évidemment sans prétention me concernant, mais avec honnêteté, FM comme un bon prophète, mais pas un excellent prophète (à ce jour, sans que cela constitue le moins du monde une critique).
Il est peut-être un peu moins un modèle, qu'un jalon, le premier des frères.

Ceci est crucial : le prophétisme arésien est/doit être/sera, par institution divine, celui de tous, non d'un seul.

Nous ne sommes sans doute plus une humanité capable d'engendrer aujourd'hui d'excellents prophètes sur le Champ des croyances : mais en contre partie, pour le Bien commun, certains humains sont déjà d'eux-mêmes prophètes sur le Champ des incroyances (champs disjoints non dans mon esprit, mais pour la commodité d'expression ici).

Plus de géants donc, mais des "petits", se décidant héros.

Le rôle du FM est de rassembler ses fidèles et guider tous les autres.
Faisant partie de "tous les autres", je pratique la lecture de son enseignement et lie librement cette lecture à ma pratique de vie.

Son degré "d'autorité" se ramène à être, pour le Fond, "la parole qui est la Parole" ; c'est aussi incontournable que vérifiable.

Ces quelques éléments m'amènent à cette conclusion en équilibre provisoire :
dans les temps anciens, la confiance (passive) dans le prophète (donné d'en haut) suppléait la conscience (active) d'être prophète (par voie intime) :
chaque fois qu'une soeur ou un frère se libère des temps anciens, sa conscience individuelle devient guide et arbitre de sa confiance fraternelle :
nous pouvons rester droits sur la hanche du prophète - sans pour autant nous tordre l'esprit.
Nous pouvons donc ou devons parfois, entre confiance et conscience, exprimer/pratiquer même nos différences durables, ou nos désaccords ponctuels avec FM, sans en faire ni des divergences de Fond ni surtout une mise en cause de son rôle, rôle qu'il tient à bout de bras depuis le début, comme chacun sait, quoi qu'on en dise.

Lorsqu'il lui est arrivé jusqu'ici de se tromper, sur ceci ou cela, détail ou pas, et de le dire,
FM s'est-il pour autant auto dénigré,
s'est-il renié comme prophète,
s'est-il "déçu" comme homme ?

Il a avancé, et nous devons avancer, coûte que coûte,
parce que plus nous montons,
plus la vue est meilleure.

L'homme du temps qui vient établit partout l'équité, à commencer dans son coeur.



cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite suite

Message  Invité le Jeu 15 Oct 2009 - 17:31

Je poursuis...

Je viens de poster ceci sur un autre forum, qui n'est pas sans rapport :



Attention à ne pas devenir juge(s) de l'accomplissement d'autrui

"Si tout ton être est au service de la délivrance,
alors tu vas mesurer -
et non juger
",
indiquent les précieux Dialogues avec l'ange...

Krishnamurti est aussi un excellent (non) maître du non conditionnement :
"Il ne fait aucun doute que nous finissons par devenir cela même contre quoi nous nous battons"…

Et Bouddha :
"Ne croyez pas les individus, fiez-vous aux enseignements ; ne croyez pas les mots, fiez-vous au sens ultime, ne croyez pas l’intellect, fiez-vous à la Sagesse."

Etc.

Sans oublier que nous sommes super doués pour faire d'un Mot, quel qu'il soit
- une loi.

Alors,
le croyant n'a jamais fini de se libérer,
puisque sa libération s'attache à celle d'autrui,
ni de se déconditionner,
tant ses "acquis" d'aujourd'hui peuvent devenir la prison de demain.

Et puis surtout, outre que la poutre est difficile à extraire de mon oeil,
Qui sait qui accomplit assez, et qui n'accomplit pas ?






Basketball

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un prophète, des prophètes...

Message  Invité le Ven 16 Oct 2009 - 0:48

Il ne fait aucun doute que nous finissons par devenir cela même contre quoi nous nous battons

Cette phrase de Krishnarmurti me rappelle des faits qui se sont produits peu après la chute du mur de Berlin. Des intellectuels, ou artistes, d'URSS étaient tombés alors dans des états dépressifs très graves, bien que la fin de cette séparation Est-Ouest était "libératrice" et mettait fin à leurs combats.

Tout simplement, ils avaient perdus leurs ennemis politiques, le régime qu'ils combattaient depuis des années, qui, par la force du temps, était devenu en grande partie leur (seule) raison d'être, de vivre. Leurs identités avaient fini par se mêler intimement à leurs vies de résistants, d'opposants au régime, leurs combats alimentaient leurs pensées, leurs sensibilités, ...
Puis, ils se sont retrouvés subitement face à un très grand vide existentiel, " l'absence de l'autre ". L'ennemi les engloutissait en même temps dans sa disparition.
Ils étaient devenus cela même contre quoi ils se battaient.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite suite

Message  Invité le Ven 16 Oct 2009 - 16:54

Il ne fait aucun doute que nous finissons par devenir cela même contre quoi nous nous battons


Voir aussi en parallèle


http://vie-spirituelle.all-up.com/chronique-un-prophete-pour-qui-f38/de-la-capacite-a-vivre-fraternellement-sur-internet-t403-45.htm#3002
NOIR, c'est NOIR


"Dénigrer :

De "Dé".... préfixe, et du latin niger, noir : rendre noir, noircir.

DÉFINITION DU LITTRÉ : DÉNIGRER
- S'efforcer par ses discours de rendre noir, c'est-à-dire d'effacer la bonne opinion que les autres ont de quelqu'un, ou de dépriser la qualité d'une chose.

- Se dénigrer, v. réfl. Dire du mal de soi-même.


synonymes

accuser, attaquer, baver, bêcher, clabauder, critiquer, dauber, débiner, déblatérer, décauser, déchiqueter, déchirer, déconsidérer, décréditer, décrier, déprécier, dépriser, déshonorer, détracter, diffamer, diminuer, discréditer, égorger, empoisonner, éreinter, esquinter, gloser, médire, mépriser, noircir, rabaisser, ravaler, salir, sous-estimer, tympaniser, calomnier, vilipender.


... Alors je suis un peu étonné de lire ceci, venant de FM sur http://terre-inculte.photoartclub.com/viewtopic.php?f=1&t=11 ;
" Le verbe dénigrer ne peut-il pas désigner une action légitime de la part de dénigrés qui, à leur tour, ont quelques raisons de dénigrer les dénigreurs?"

Des raisons, on en trouve toujours entre pécheurs, mais cela revient à rendre la pareille,
oeil pour oeil...

J'aime bien cet axiome des scandalisés de l'ex-Internationale situationniste :

"On ne combat pas l'aliénation par des moyens aliénés"

Non, nous n'avons pas à noircir quiconque,
juste à tout exposer
- à la Lumière.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un prophète, des prophètes...

Message  Invité le Sam 17 Oct 2009 - 0:32

«Ne participe pas aux ténèbres, mais donne la Lumière toujours et partout»
«La Lumière ne naît pas des ténèbres mais les ténèbres meurent de la Lumière»
Dialogues avec l'Ange - Scribe Gitta Mallasz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un prophète, des prophètes...

Message  Invité le Dim 18 Oct 2009 - 1:04

«La Lumière ne naît pas des ténèbres mais les ténèbres meurent de la Lumière»
Un peu de lumière sur ce noir

Antonymes de dénigrer >> admirer, approuver, exalter, glorifier, louer, préconiser, prêcher, prôner, recommander, vanter ...

Plus de géants donc, mais des "petits", se décidant héros.
Je me suis toujours demander si frère Michel n'avait pas fait une "erreur" d'orthographe en écrivant "héros" (je ne retrouve plus le verset), que j'aurais plus volontiers lu "hérauts" ( Au fig. Celui qui annonce la venue de quelqu'un ou de quelque chose ou qui en chante les louanges.)

L'héroïsme étant imprévisible par essence, ponctuel par nature, et le héros, héros bien malgré lui. Peut-on imiter un héros ?
Dans la mythologie, le héros est un être fabuleux, divinisé parfois, ce qui ne nous correspond pas.

N'est pas héros forcément celui qu'on pense.
Voici une anecdote entendue il y a déjà de cela bien des années. C'était le témoignage d'un combattant de Sarajevo diffusé sur une chaîne de TV, donc entre 1992 et 1996. Ce soldat était-il serbe ou bosniaque, je ne sais plus et ce n'est pas très important en fait. Il se trouve qu'il occupait une position en hauteur, donc très avantageuse au niveau d'un combat, et que l'endroit qu'il gardait avait fait l'objet d'une embuscade par l'ennemi. Même à dix contre un - c'était le cas à peu près -, dans ce genre de situation, il avait l'avantage, et avait défendu seul avec ténacité l'endroit qu'il gardait, obligeant les assaillants à faire retraite.
Quelques temps plus tard, ses officiers supérieurs avaient voulu lui remettre une belle décoration pour cet acte jugé de bravoure, "héroïque". il l'avait refusé et expliquait pourquoi.
Tous les jours, depuis des semaines, passait sous ses yeux, en terrain découvert, une vieille dame avec ses deux seaux, remontant l'avenue jusqu'à un point d'eau lointain. Elle en revenait un peu plus tard, chargée de ce liquide si vital, et si cruellement manquant dans son quartier. Il disait que là où elle passait, tous les jours elle risquait d'être abattue par un snipper, comme bien d'autres passants avaient été tués sans discernements. Ce spectacle, cette noria quotidienne, matin et soir, ainsi appelle-t-on, ce qui puise l'eau, l'avait profondément ému et il admirait tant le courage de cette femme, qu'il y avait vu l'héroïsme, le vrai héroïsme, dans ses gestes simples, si essentiels, mais si risqués.
Non, ce qu'il avait fait, n'était que ce qu'il devait faire en tant que soldat, et il trouvait que ce n'était rien comparé aux risques que prenaient cette dame. La mort pouvait être au bout de son arme, la vie était au bout des bras de cette porteuse d'eau.

"petits" héros j'aime bien
le petit héroïsme du quotidien, simple, essentiel, constant, patient, ... ça me va !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un prophète, des prophètes...

Message  Invité le Dim 18 Oct 2009 - 17:24

njama :
"petits" héros j'aime bien
"le petit héroïsme du quotidien, simple, essentiel, constant, patient, ... ça me va !"

Oui, moi aussi, "petits" héros, ça me va : oser les gestes que le monde n'attend pas.
J'en ai souvent l'opportunité dans mon gagne pain (je travaille au milieu des gens, sur les marchés).

Effet Soleil garanti.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Prophète, prophétisme

Message  Invité le Mar 20 Oct 2009 - 10:04

Retour au sujet,
avec quelques commentaires de l'aîné récoltés à même son blog..
.




Souffler l’espoir
J'ai un blog, un blog qui ignore les distances, non? Mon âme de blogger rejoint les bloggers qui, là bas entre le Liban, la Palestine et Israël s'envoient non des bombes et des missiles, mais des messages.
(…) Oui, des bloggers dans leurs forums et leurs tchattes échangent des messages d'espoir (…). Des bloggers par centaines se disent leur espérance d'une cohabitation possible sur la terre que les religieux et les politiques se disputent.


Croire en conscience
Il y a, bien entendu, tous ceux qui pensent que croire vaut mieux que comprendre. Mais si le Père avait jamais pensé que la foi suffise, nous n'aurions pas reçu cette Révélation d'Arès déterminative, dans laquelle aucun mot, aucune idée, n'est relative ou de trop. La Révélation d'Arès ne parle pas à des passifs. Elle honore l'entendement et la créativité de l'homme.


Tout le monde peut se tromper…
C'était en 1988, dans le premier local des pèlerins d'Arès de Paris, dont j'ai oublié l'adresse. Une réunion d'une trentaine ou quarantaine des nôtres. Robert B. était là. Nous parlions de mission: Où missionner et comment missionner à Paris? Je donnais quelques conseils, mais je déclarais aussi qu'en maintes matières d'ordre pratique je pouvais me tromper. Robert B. me coupa et me demanda: "Comment? Vous, frère Michel pouvez vous tromper?" Je répondis: "Bien sûr!" Il n'ajouta rien, mais je me souviens encore du regard intensément curieux et intéressé qu'il me jeta.


… Mais la Voie reste Droite
Le prophète comme homme n'est pas infaillible, mais la Voie que montre la Parole transmise par le prophète est infailliblement bonne.


Stérilité
Quant aux apôtres, leur interprétation de la Parole transmise par Jésus est désastreuse. Elle les conduit sur les friches (Rév d'Arès 5/2-5), des terrains humains impropres à la refloraison de la Vie spirituelle.


Liberté, fraternité, amour
Je reste persuadé qu'il y a des solutions pour tout, y compris pour que l'union des frères "supérieurs" et des frères "inférieurs" se fasse. Il faut qu'elle se fasse. En fait, il n'y a ni supérieurs ni inférieurs, il n'y a que des complémentaires. C'est une question d'amour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un prophète, des prophètes...

Message  Invité le Mar 20 Oct 2009 - 11:39

Souffler l’espoir
J\'ai un blog, un blog qui ignore les distances, non? Mon âme de blogger rejoint les bloggers qui, là bas entre le Liban, la Palestine et Israël s\'envoient non des bombes et des missiles, mais des messages.
(…)
Oui, des bloggers dans leurs forums et leurs tchattes échangent des messages d\'espoir (…). Des bloggers par centaines se disent leur espérance d\'une cohabitation possible sur la terre que les religieux et les politiques se disputent.
Il commence à virer sa cuti à propos d\'Internet le frère Michel il était temps ! Comme quoi il ne faut jamais désespérer d\'un loyal combat spirituel.
Là-bas entre le Liban, la Palestine et Israël je n\'arrive pas bien à situer l\'endroit Un no man\'s land sûrement ? une contrée qui n\'appartient à personne, une terra incognita, ...
Ce ne peut pas être la terre promise et donnée aux hébreux par l\'Eternel car la Bible n\'indique pas cet endroit qui est bien plus au Sud...

... une terre imaginaire
note: à moins qu\'il ait usé d\'un procédé métonymique, pour dire \"entre ces gens de là-bas\".
Au vue de mon expérience dans ce pays il se trompe, on fait partie d\'un camp ou d\'un autre, il n\'y a pas de place (encore) pour d\'autres. Quelques rares objecteurs de conscience très épars et pourchasssés, c\'est tout. Je ne vois pas pour l\'instant quelque chose qui décoincerait la situation ... mais ça peut venir.


Je reste persuadé qu\'il y a des solutions pour tout, y compris pour que l\'union des frères \"supérieurs\" et des frères \"inférieurs\" se fasse. Il faut qu\'elle se fasse.
Par contre de ce côté-là ça n\'évolue pas beaucoup
En fait, il n\'y a ni supérieurs ni inférieurs, il n\'y a que des complémentaires. C\'est une question d\'amour.
Super pirouette rhétorique ! ... qui ne fait pas avancer le schmilblick, vu que l\'amour ça ne se commande pas, et qu\'il n\'y a à ma connaissance ni inférieur, ni supérieur, en matière d\'@mour.
Il faudra revoir la copie


Dernière édition par njama le Mar 20 Oct 2009 - 12:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un prophète, des prophètes...

Message  Invité le Mar 20 Oct 2009 - 12:04

Euh en fait, je suis fautif, ces extraits sont livrés ici sans datation, la plupart remontent déjà à quelques mois, voire années...

Je ne les ai pas perçus/ressentis/compris comme toi njama, par exemple sur les frères dits/se croyant/semblant "supérieurs" ou "inférieurs" : FM dit la même chose que toi, tout doit devenir amour dans l'inlassable service :
les forts au service des faibles, les doux et les petits au service de la Vérité...

Bonne journée !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un prophète, des prophètes...

Message  Invité le Mar 20 Oct 2009 - 12:23

Autant pour moi, aussi, donc.
Je croyais que ces commentaires étaient récents, et comme je n'ai pas le temps, (ni l'envie en ce moment) de consulter ce Blog, j'ai cru qu'il s'agissait de commentaires tous frais.

Ceci dit l'intérêt n'est pas perdu pour autant, car cela témoigne, que quelque part au fond de sa calebasse, il a une certaine idée positive d'Internet
"Oui, des bloggers dans leurs forums et leurs tchattes échangent des messages d'espoir (…). Des bloggers par centaines se disent leur espérance d'une cohabitation possible sur la terre que les religieux et les politiques se disputent."

Internet est comme le monde, ce n'est pas en 3 articles, ou en quelques commentaires de Blog, que le monde changera bien sûr, je ne suis pas naïf. Ce ne sont que des liens, des fils qui tissent lentement une nouvelle ère spirituelle, une manière de faire parmi bien d'autres opportunités.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un prophète, des prophètes...

Message  Invité le Mar 20 Oct 2009 - 12:42

njama a écrit:
Internet est comme le monde, ce n'est pas en 3 articles, ou en quelques commentaires de Blog, que le monde changera bien sûr, je ne suis pas naïf. Ce ne sont que des liens, des fils qui tissent lentement une nouvelle ère spirituelle, une manière de faire parmi bien d'autres opportunités.
cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un prophète, des prophètes...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum