Spiritualités

ai-je vraiment renoncé à être le chef de quelqu'un ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ai-je vraiment renoncé à être le chef de quelqu'un ?

Message  Invité le Sam 24 Oct 2009 - 22:47

Je ne sais si la "réaction à la chronique" est ouverte aux commentaires ou s'il s'agit d'un bilan .

En tout cas pas de case "réponse".


Je retiens cette phrase clé, puisqu'elle ouvre toutes les portes :


Une seule question à mes yeux prime sur toutes les autres :

ai-je vraiment renoncé à être le chef de quelqu'un ?

La réponse à cette seule question conditionne toutes les autres.
La seule valeur qu'on peut élever au niveau de l'universel est de n'être ni le maitre ni l'esclave d'un autre.


Sans ce renoncement, rien ne se construira de solide pour Dieu, dont l'Amour est Renocement démesuré à l'exercice de la Puissance.
grâce ce renoncement, nos différences épanouiront tous leurs éclats,
enfin c'est mon impression...

Voir en // le fil "foi et anarchie", qui donne des aperçus sur la signification spirituelle profonde de cette libération de toute domination,

côté Hindou par exemple :

"chaque être vivant doit être considéré comme un dieu possible s’il devient maître de lui-même et non des autres ou soumis à un autre, car la divinité est cachée au plus profond de l’intimité de chaque être vivant.


"

http://vie-spirituelle.all-up.com/reflexions-personnelles-f13/foi-et-anarchie-t442.htm#3151

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum