Spiritualités

BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Lun 26 Oct 2009 - 10:58

Que pouvons-nous faire de plus ou de mieux avec des mots que d'en faire des "pierres", donc de bien les choisir (solidité, justesse, force d'évocation), afin ensuite ensemble de les assembler patiemment dans une construction commune ou partageable ?



Les plus belles paroles ne seront toujours que de modestes servantes : on peut les vivre en bla-bla (le bla-bla... des autres surtout bien sûr), et la construction (discussion) tournera court,
- ou les rapporter personnellement, chacun intimement, à sa propre construction patiente de soi-même, et elles prendront peut-être corps.

Si, en plus, nous pensons à laisser des ouvertures dans notre construction, le Vent s'y engouffrera et l'aérera, lui apportant les éléments subtils qui lui donneront Vie.

Tout cela demande écoute attentive, dépassement des catégorisations (des paroles de l'autre surtout bien sûr), recherche sincère et va-et-vient constant des mots à nos existences.

La seule façon de ne pas tourner en rond avec les mots, c'est il me semble de creuser en soi la Vérité qui est en eux,
peu importe alors le "costume" qu'elle emprunte au départ (chez les autres) !


On dira sinon justement de nous :

Où ils ont fait un désert, ils disent qu'ils ont fait la paix.
Tacite.








DOCUMENT.
L'usage de la parole dans les Dialogues avec l'ange :






Ce n'est pas sans raison que telle pierre
S'imbrique dans telle autre.
Autrement ce que tu construis s'écroulerait.
Vous ne savez pas encore utiliser le Mot


...


La parole est sacrement, la quatrième manifestation.
Le pont entre la matière et l’esprit : LE VERBE.

Geste horizontal au niveau de la bouche.

La quatrième plan. Les fondations de la Nouvelle Maison,
La matière de la vérité.

Fais bien attention à la Parole,
Ne joue pas avec elle, ne la pervertis pas,
Car à partir d’ici…de ta bouche…

Autre geste horizontal au niveau de la bouche. …

ce qui n’est pas délivré, le faux, le mauvais,
s’écoule vers le bas, et corrompt les trois plans inférieurs.
ET C’EST LA MALADIE.

Mais la Parole peut délivrer, elle peut élever.

SEUL L’HOMME A LA PAROLE.
A SA PLACE VOUS PARLEZ.


...


SI TA VOIX SONNE PURE,
SANS MENSONGE,
SANS DEFORMATION,
SANS INTENTION,
SI TU NE FAUSSES PAS TA VOIX,
C’EST SEULEMENT AINSI QUE TU SERS L’HARMONIE.


...


NE CORRIGE PAS LE MAUVAIS , MON SERVITEUR,
MAIS AUGMENTE LE BON,
Il absorbera le mauvais autour de lui.

Il y a du bon dans chacun.

Je te dis encore quelque chose :
Loue ! Loue en chacun ce qui est louable.
La vraie louange construit. Tu verras des miracles.


MAIS N’EMBELLIS JAMAIS ET NE MENS PAS,
MÊME AVEC DE BONNES INTENTIONS.



...


N’évoquons pas les morts, mais la Vie éternelle !
Que l’enseignement sacré
Ne se cache pas dans l’obscurité,
Mais qu’il brille au grand jour !

Ce qu’on évoque, on le reçoit.







sunny sunny sunny sunny sunny sunny


Dernière édition par frèrelibre le Mer 28 Oct 2009 - 6:39, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  navy le Lun 26 Oct 2009 - 11:55

Les plus belles paroles ne seront toujours que de modestes servantes : on peut les vivre en bla-bla (le bla-bla... des autres surtout bien sûr), et la construction (discussion) tournera court,


- ou les rapporter personnellement, chacun intimement, à sa propre construction patiente de soi-même, et elles prendront peut-être corps.

Si, en plus, nous pensons à laisser des ouvertures dans notre construction, le Vent s'y engouffrera et l'aérera, lui apportant les éléments subtils qui lui donneront Vie.


O.k O.K que proposes tu ?
tout cela a déjà été dit maintes et maintes fois sur ce site et sur d'autres, par Pascal notemment.




Tout cela demande écoute attentive, dépassement des catégorisations (des paroles de l'autre surtout bien sûr), recherche sincère et va-et-vient constant des mots à nos existences.

La seule façon de ne pas tourner en rond avec les mots, c'est il me semble de creuser en soi la Vérité qui est en eux,
peu importe alors le "costume" qu'elle emprunte au départ (chez les autres) !



Par exemple "creuser en soi la Vérité qui est en eux" jolie formule mais peut-être un peu trop intello
Comment dire les choses plus simplement ?


Navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Lun 26 Oct 2009 - 12:08

Bonjour Navy,

tu écris :


"O.k O.K que proposes tu ?
tout cela a déjà été dit maintes et maintes fois sur ce site et sur d'autres."

Peux-tu nous donner un ou deux liens vers ces maintes redites ? Ce serait bien utile.
Je propose d'appliquer points par points, chacun dans sa libre évolution, chacun aidant chacun en ne l'enfermant pas dans ses "mots".

Par exemple "creuser en soi la Vérité qui est en eux" jolie formule mais peut-être un peu trop intello
Comment dire les choses plus simplement ?"

"Intello", je ne comprends pas cette catégorisation, "jolie formule", tant mieux, si cela la rend servante du bien.

Je n'ai pas su dire les choses autrement ; mais je serais heureux et reconnaissant si d'autres le font !



flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Lun 26 Oct 2009 - 13:54

Les plus belles paroles ne seront toujours que de modestes servantes : on peut les vivre en bla-bla (le bla-bla... des autres surtout bien sûr), et la construction (discussion) tournera court,
- ou les rapporter personnellement, chacun intimement, à sa propre construction patiente de soi-même, et elles prendront peut-être corps.
Si, en plus, nous pensons à laisser des ouvertures dans notre construction, le Vent s'y engouffrera et l'aérera, lui apportant les éléments subtils qui lui donneront Vie.
La Parole est créatrice parce que Dieu nous a fait créateur comme Lui. Etant co-créateur il faut comprendre que tout ce que l'on dit, si comme dit l'Ange dans les Dialogues, est pur, sans mensonges, etc... alors ce que l'on formule se réalise.
Et même sans être pur, tous nos griefs dits ouvertements ou même pensés se répercutent dans l'univers et touchent des gens et soi-même. C'est en cela qu'il est important d'être vigilant et donner un sens à sa vie.
Isaie affirme "la parole ne retourne pas à moi sans avoir provoqué ses effets" (je n'ai pas la référence exacte je vais la chercher.
Nous sommes créateurs dans le sens littéral ici de terme. Donc attention à ce que l'on dit.

La seule façon de ne pas tourner en rond avec les mots, c'est il me semble de creuser en soi la Vérité qui est en eux, peu importe alors le "costume" qu'elle emprunte au départ (chez les autres) !
Les mots nous aident et nous font parfois comprendre la Vérité. Et on décèle mieux cette vérité si on désire vraiment la comprendre. Tout dépend du sens que l'on donne à sa vie. Mais pour comprendre on a besoin parfois que l'on nous rabâche. On est comme des enfants.

Fais bien attention à la Parole,
Ne joue pas avec elle, ne la pervertis pas,
Car à partir d’ici…de ta bouche…

Autre geste horizontal au niveau de la bouche. …

ce qui n’est pas délivré, le faux, le mauvais,
s’écoule vers le bas, et corrompt les trois plans inférieurs.
ET C’EST LA MALADIE.

Mais la Parole peut délivrer, elle peut élever.

SEUL L’HOMME A LA PAROLE.
A SA PLACE VOUS PARLEZ.
La parole est vraiment créatrice. On peut se guérir, se changer, apporter, s'élever. Et aussi le contraire. C'est pour cela qu'il est important de savoir où l'on met notre attention ! Les mots sont le début de l'action. Aucun acte sans avoir préalablement réfléchi, pensé, parlé (et/ou écrit). Les actes sont le reflet de ce que nous disons (d'où l'importance de mettre la cohérence dans nos pensées, paroles et actions - ce qui n'est pas toujours facile).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sable et pierre

Message  Invité le Jeu 29 Oct 2009 - 3:18

Sable et pierre.


C'est l'histoire de deux amis qui traversent le désert ...

A un certain moment de la journée, ils se querellent et l'un des amis frappe l'autre au visage.

Celui qui a été frappé, sans dire un mot, écrit sur le sable:
"AUJOURD'HUI, MON MEILLEUR AMI M'A FRAPPE AU VISAGE".

Ils poursuivent leur route jusqu'à temps qu'ils trouvent une oasis, et décident de prendre un bain.

Celui qui a été frappé au visage s'enlise dans les sables mouvants, mais son ami le sauve.

Après avoir atteint la rive sain et sauf, il écrit sur une pierre:
"AUJOURD'HUI, MON MEILLEUR AMI M'A SAUVE LA VIE".

Celui qui avait frappé et sauvé son meilleur ami lui demande: "Après que je t'ai frappé au visage tu as écrit sur le sable, et maintenant tu écris sur une pierre, pourquoi ?"

Son ami lui répond: "Lorsque quelqu'un te blesse, tu devrais l'écrire sur la sable afin que le vent l'efface de ta mémoire, mais lorsque quelqu'un fait quelque chose de bon pour toi, tu dois l'écrire sur la pierre, afin que le vent ne l'efface jamais".


Apprends à écrire tes blessures sur le sable et ...
à graver tes gratitudes sur la pierre.

frèrelibre a écrit:Que pouvons-nous faire de plus ou de mieux avec des mots que d'en faire des "pierres", donc de bien les choisir (solidité, justesse, force d'évocation), afin ensuite ensemble de les assembler patiemment dans une construction commune ou partageable ?



Les plus belles paroles ne seront toujours que de modestes servantes : on peut les vivre en bla-bla (le bla-bla... des autres surtout bien sûr), et la construction (discussion) tournera court,
- ou les rapporter personnellement, chacun intimement, à sa propre construction patiente de soi-même, et elles prendront peut-être corps.

Si, en plus, nous pensons à laisser des ouvertures dans notre construction, le Vent s'y engouffrera et l'aérera, lui apportant les éléments subtils qui lui donneront Vie.

Tout cela demande écoute attentive, dépassement des catégorisations (des paroles de l'autre surtout bien sûr), recherche sincère et va-et-vient constant des mots à nos existences.

La seule façon de ne pas tourner en rond avec les mots, c'est il me semble de creuser en soi la Vérité qui est en eux,
peu importe alors le "costume" qu'elle emprunte au départ (chez les autres) !


On dira sinon justement de nous :

Où ils ont fait un désert, ils disent qu'ils ont fait la paix.
Tacite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Jeu 29 Oct 2009 - 5:32

Très belle image...


Je fais une parenthèse en restant dans le sujet :

il nous manque des mots !

Je propose de créer progressivement... une liste de nouveaux mots, avec comme critères :
simplicité , clarté, vérité !

Voici deux candidats :

Âmis : personnes proches et confiantes par le Fond.

Ensilencer : ensemencer de silence.


jocolor

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Dim 8 Nov 2009 - 10:54

Les hommes qui s'ignorent les uns les autres sont comme des pierres en tas. Et l'homme seul est une pierre dure et stérile dans un champ.

Le Livre De La Vie (Extraits) LA PIERRE OU L'HOMME SEUL
http://angelscata.canalblog.com/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Dim 8 Nov 2009 - 11:35



love can build a bridge

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Dim 8 Nov 2009 - 19:58

frèrelibre a écrit:il nous manque des mots !

Je propose de créer progressivement... une liste de nouveaux mots, avec comme critères :
simplicité , clarté, vérité !

Voici deux candidats :

Âmis : personnes proches et confiantes par le Fond.

Ensilencer : ensemencer de silence.


jocolor

Autre liberté de renouvellement des mots et du sens des mots, les démasculiniser (en priorité), comme dans ce texte trouvé sur internet :

Dieu n’appartient à personne, elle est libre, comme toutes les créatures vivantes.

Dieu ne s’attrape pas au lasso et elle ne s’impose pas en nous, elle attend qu’on lui ouvre la porte.

Dieu est invisible, mais elle laisse des signes partout, il suffit de regarder.

Dieu n’a pas d’odeur, mais elle ne supporte pas la puanteur des mégalopoles.

Dieu est "immatérielle", mais elle a créé la matière et l’énergie.

Dieu aime bien qu’on prie, mais quand elle voit s’agenouiller Poutine, Ariel Sharon ou le Roi Fahd d’Arabie, il lui vient des boutons, et elle n’est pas la seule.

Dieu ne soutient les soldats d’aucun pays, pour aucune cause, elle aime pareillement les deux camps ennemis, même quand chacun prétend combattre en son nom, même ceux qui la détestent elle.

Dieu est contre les Etats, elle est pour une structure réellement démocratique et une économie efficace au service de l’humanité.

Dieu est parfaite, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Dieu est toute-puissante, mais si la Terre explose, ce ne sera pas de sa faute.

Dieu est innocente ; énormément (beaucoup trop) d’hommes sont coupables, victimes ET complices à la fois.

Dieu vous aime bien, malgré l’horreur de toutes
vos turpitudes, mais si vous y tenez absolument, elle consentira peut-être, la mort dans l’âme, à vous "décréer".




Plus généralement, peu à peu, le langage se renouvelle, tend de nouvelles passerelles vers l'esprit, tisse une nouvelle compréhension en partage ; cela n'a rien d'arbitraire, mais correspond à un besoin d'adaptation des échanges à la poussée spirituelle-existentielle qui oeuvre dans beaucoup d'humains aujourd'hui.
De sorte que les mots nouveaux et les nouvelles orientations des mots n'ont pas besoin d'être "milités" : ils seront repris ou réinventés dans le cours même de cette poussée, s'ils lui correspondent pratiquement.

Ici, dans l'immédiat, il s'agit juste d'un laboratoire public, avec quelques liens externes.

Pour rappel, selon l'ange, le mot construit.
Nous pouvons donc espérer d'un renouvellement progressif, non arbitraire mais conscient du langage, une réorientation/recréation progressive des échanges eux-mêmes.




âmitié
geek

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Dim 8 Nov 2009 - 20:07

coïncidence amusante, cette réaction à l'instant sur le Post, au même texte ci-dessus !
http://www.lepost.fr/article/2009/11/08/1781078_dieu-est-innocente_0_2959968.html?#reaction_2959925


on est en plein dans le sujet !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Dim 8 Nov 2009 - 20:31

Autre candidat :

livre-Vie

dans un livre-Vie, le souffle recrée lui-même directement les mots : je te livre un langage qui lui donnera l'intelligence. (de mémoire).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Lun 9 Nov 2009 - 0:20

Tous les mots sont créatifs, ceux que l'on utilise comme ceux que l'on crée.
Tout dépend de notre état intérieur, de notre force interne. Les mots en eux-mêmes restent des mots, qu'on les crée ou pas.
C'est ce que nous sommes au fond de nous, ce que nous débordons de nous-mêmes qui fait que les mots sont recréées par le Divin en nous.
Toute vie va de l'intérieur vers l'extérieur. Les mots (tout comme les actes et actions) reflètent ce que nous sommes, ce que nous pensons, sentons, vivons.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Lun 9 Nov 2009 - 1:30

Assunta a écrit:Tous les mots sont créatifs, ceux que l'on utilise comme ceux que l'on crée.

Je suis d'accord.

Le mot "porte" le souffle,
Mais le souffle est maître du mot
- quand le langage vit.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Lun 9 Nov 2009 - 1:32

Le mot "porte" le souffle, Mais le souffle est maître du mot - quand le langage vit.
Donc tout dépend de l'état interne de l'Homme.

Tous les mots sont créatifs, ceux que l'on utilise comme ceux que l'on crée.
Si on s'arrête qu'à cette phrase on peut croire que les mots seuls créent.
Le reste est important :
Tout dépend de notre état intérieur, de notre force interne. Les mots en eux-mêmes restent des mots, qu'on les crée ou pas.
C'est ce que nous sommes au fond de nous, ce que nous débordons de nous-mêmes qui fait que les mots sont recréées par le Divin en nous.
Toute vie va de l'intérieur vers l'extérieur. Les mots (tout comme les actes et actions) reflètent ce que nous sommes, ce que nous pensons, sentons, vivons.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Invité le Lun 9 Nov 2009 - 21:31

Assunta a écrit:

Tous les mots sont créatifs, ceux que l'on utilise comme ceux que l'on crée.

Tout dépend de notre état intérieur, de notre force interne. Les mots en eux-mêmes restent des mots, qu'on les crée ou pas.
C'est ce que nous sommes au fond de nous, ce que nous débordons de nous-mêmes qui fait que les mots sont recréées par le Divin en nous.
Toute vie va de l'intérieur vers l'extérieur. Les mots (tout comme les actes et actions) reflètent ce que nous sommes, ce que nous pensons, sentons, vivons.

Je viens de trouver un article "amusant" sur Internet qui liste tout ce qu'il faut faire pour démotiver les gens.
Donc pour les motiver , il suffit de faire juste l'inverse pour que chacun soit comme un 51 dans l'Eau !

51 RÈGLES A SUIVRE SCRUPULEUSEMENT.

1 - Penser à soi en toutes circonstances, avant de penser aux autres.

2 - Être convaincu que seule sa propre manière de voir les choses est la bonne.

3 - Ne jamais tenir compte des propositions et suggestions de son entourage

4 - Identifier chez ses collaborateurs des micros détails de dysfonctionnement et se focaliser dessus en permanence.

5 - Toujours voir en priorité ce qui ne va pas et ne pas perdre de temps à parler de ce qui, va bien.

6 - Se focaliser sur les résultats sans jamais regarder si la manière d’y parvenir est la bonne.

7 - Passer l’essentiel de son temps à faire du contrôle et à ne parler que de ce qui ne marche pas.

8 - Ne jamais prendre en compte la démotivation de ses collaborateurs.

9 - Penser que si quelqu’un est démotivé, c’est à lui de se débrouiller pour se remotiver tout seul.

10 - Ne jamais établir de règles et toujours exprimer son insatisfaction sur le fonctionnement de l’équipe, de l’individu, voire de l’organisation.

11 - Privilégier en toutes circonstances le jugement et l’interprétation comme étant des facteurs de vérité.

12 - Considérer que les seuls obstacles à la réalisation de ses projets, ce sont les autres.

13 -Penser que le salaire n’est pas un élément de motivation, et justifiez en permanence l’impossibilité de pratiquer de la reconnaissance monétaire.

14 - Imposer à ses collaborateurs des comportements qui ne correspondent pas à leur personnalité.

15 -Laisser ses collaborateurs se débrouiller « pour qu’ils comprennent ».

16 - Se considérer comme propriétaire de ses collaborateurs.

17 - Penser que ses collaborateurs doivent se plier au projet de l’entreprise sans se soucier de leur propre projet.

18 - Déstabiliser ses collaborateurs par des « non dits ».

19 - Considérer qu’une erreur et une faute c’est du pareil au même « Il n’avait qu’à demander ».

20 - Tout faire pour avoir raison à tout prix !

21 - N’avoir des entretiens individuels avec ses collaborateurs qu’en cas de recadrage ou manifestation du mécontentement.

22 - Ne jamais déléguer.

23 - Estimer que la motivation est obligatoire et exiger des résultats permanents.

24 - Ne jamais définir clairement la ou les missions de ses collaborateurs et estimer que parce qu’il a signé un contrat il connait son rôle.

25 - Ne jamais accepter l’échec et culpabiliser le collaborateur qui n’a pas atteint ses objectifs.

26 - Savoir punir efficacement.

27 - Imposer les changements et nier en bloc toutes les résistances.

28 - Ne faire des réunions qu’en cas de problèmes.

29 - Profiter des réunions pour régler ses comptes avec un ou plusieurs collaborateurs.

30 - Faire de la réunion par ses actes et ses paroles un moment propice à construire de l’improductivité.

31 -Toujours chercher en permanence ce que l’on peut faire pour rendre ses collaborateurs improductifs. : Les brimer, faire des remarques désagréables, les isoler, mettre en œuvre inconsciemment une réelle politique de démotivation.

32 - Penser que le management cela ne s’apprend pas.

33 - Être en toutes circonstances convaincu que l’on a raison.

34 - Privilégier le subjectif à l’objectif.

35 - Nier les faits.

36 - Être exportateur de doutes et destructeur de confiance.

37 - Ne jamais pratiquer d’entretien d’écoute avec ses collaborateurs.

38 - Ne débriefer qu’en cas d’échec, jamais en cas de succès.

39 - Considérer qu’un entretien annuel d’évaluation, c’est suffisant.

40 - Privilégier en toutes circonstances le combien et le pourquoi au Comment.

41 - En recrutement rechercher exclusivement des clones de ce que l’on est et porter des jugements sur ceux qui ne correspondent pas à sa propre vision (Pas de femmes, d’étrangers, de jeunes, de vieux, de contestataires…..).

42 - Toujours tout régler soi même.

43 - Répondre à son téléphone et à ses mails dès qu’ils se manifestent et devenir ainsi leur serviteur. Idolâtrer son BlackBerry.

44 - Ne jamais tenir compte du temps qui passe.

45 - Livrer en toutes circonstances tous les combats qui se présentent.

46 -En vertu de la loi de Pareto, se concentrer principalement sur les 80% d’actions qui génèrent les 20% de résultats plutôt que l’inverse.

47 -Ne jamais programmer de temps de management, c’est superflu : les gens savent ce qu’ils doivent faire et sont payés pour cela, après tout !

48 - Penser que la plupart des décisions ne nécessitent pas de réflexion et relèvent du bon sens.

49 - Penser que ce qui marche ailleurs ne marchera pas chez soi.

50 - Penser que l’autorité, la force et si besoin est la rétorsion sont les meilleures armes pour obtenir quelque chose des salariés.

51 - Penser que dans une entreprise, il n’y a pas de place pour les sentiments et pour les relations humaines. Les employés sont là pour travailler, et leurs états d’âme ou leurs problèmes personnels ne doivent pas interférer avec la bonne marche des affaires.

Conclusion: Comment démotiver efficacement ses collaborateurs
Nul doute qu’en procédant ainsi vous arriverez rapidement à obtenir de vos collaborateurs une désimplication progressive, vous entretiendrez un niveau de démotivation propice à une improductivité grimpante.

Toutes ressemblances avec des personnes existantes ou ayant existé ne sauraient être que fortuite et indépendante de ma volonté . Que personne ne se sente visé , c'est l'occasion ou jamais de faire le point. Je m'espionne

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

marche et crée !

Message  Invité le Ven 18 Déc 2009 - 3:10




La seule réponse effective au "sur place" ne résidera jamais dans aucun mot puisqu'elle consiste simplement à marcher.
Les mots ne seront jamais au mieux que des petits cailloux laissés sur le sentier...



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLA-BLA mis à part, que peuvent les mots ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum