Spiritualités

Jésus pour les Judas (que nous sommes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jésus pour les Judas (que nous sommes)

Message  Invité le Lun 2 Nov 2009 - 10:11

(...)




Ne sommes-nous pas tous potentiellement Judas ?


Ne trahissons-nous pas chaque jour un peu nos espérances en renonçant à l’incroyable et à l’impossible ?

Ne trahissons nous pas quotidiennement, l’amour et la paix, en laissant tant de haine, d’avidité, d’indifférence et de rage répandre sang et larmes sur terre ?

Qui peut accéder à la lumière sans connaître l’ombre ?
Qui peut accéder à la connaissance sans connaître l’ignorance?

Notre nature humaine nous aimante vers le pôle négatif, vers judas que nous rejetons.

L’avidité que nous lui reprochons, c’est la notre.
Celle des grands patrons, celles des ultra-riches qui trahissent leur espèce, qui trahissent le christ en chacun de ceux qu’ils laissent croupir dans la misère provoquée par leur pillage et leur ordre.

La fourberie satanique dont nous habillons Judas pour mieux le détester nous appartient.
Ces vêtements sont nôtres.
Oripeaux mentaux cousus de fil blanc, ils forment la trame sur laquelle nous tissons nos mensonges et fausses raisons.
Ils justifient l’injustifiable, se parent de chiffres, de lois, se complexifient pour se rendre et présentables et incontrôlables.

Le refus de la simplicité caractérise une trahison.
Une fuite dans le labyrinthe des causes à effets susceptibles de justifier plus ou moins le meurtre du monde.

La violence d’hier ne justifie aucunement celle d’aujourd’hui pas plus que celle de demain ne justifiera celle d’après-demain.

En fait, ce traitre que nous dénonçons si violemment au cours de notre histoire, c’est nous, tout simplement nous qui trahissons l’amour et trahissons le christ.
C’est tellement plus facile de projeter notre mal sur autrui et de l’accuser ensuite d’en être porteur.

(...)

L’eternel nous a offert d’aimer et le christ et judas.
Nous n’avons pas eu le cœur assez grand pour cela.
Il nous reste à l’agrandir.





texte intégral :
http://anarchieevangelique.wordpress.com/2009/11/02/jesus-pour-les-judas-que-nous-sommes/#comment-1265
avec ce commentaire :

Les questions que tu (te) poses su la relation Jésus/Judas sont bien… des questions.
Comment savoir le dessous ou le fond de tout ça ?

Mes pistes essentielles sur Judas sont :
- Soeren Kierkeggard, qui considère que le traître est avant tout “le plus malheureux“…
- les Dialogues avec l’ange, qui disent qu’il y a “toujours un traître parmi les douze” (et qui ajoutent aussi que c’est toujours “le plus malheureux” !)
- l’évangile donné à Arès, qui prescrit de ne pas répéter ce qu’a fait Jésus ; de ne pas accueillir le traître à notre table – mais de l’aimer et de veiller à son salut indissociablement du nôtre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum