Spiritualités

L'amour peut-il être défini?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mar 3 Nov 2009 - 18:58

Rappel du premier message :

L'homme et la marguerite

On aime son chat, sa grand-mère, ses parents, ses enfants, ses amis, sa maison et sa télévision, sa voiture, la ville de son enfance, son lieu de vacances, tel légume et pas tel autre, le silence de la mer en hiver, près du sémaphore bleu, le soleil sur les rochers, le ciel cotonneux et le ciel clair et le vent dans les voiles des lointains voiliers, les crevettes sur le marché, le vin de sa cave, les fleurs de son jardin, le sourire du vieillard sur un banc qui regarde les gosses sur le sable…

Il nous arrive même parfois – soyons honnêtes - d’aimer notre femme ou notre mari et de croire, enivrés, que nous lui faisons l’amour.

L’amour se consomme à toutes les sauces. S’accompagne de tous les vins. On aime moins. On aime plus. On préfère. On jette. On reprend. On change d’objet. On hiérarchise. On prive la Vie de ses plus beaux pétales. On effeuille la marguerite.

Physique, dans l’échange des corps fondus des amants, filial, fraternel, platonique ou divin, l’amour, aux multiples objets, formes et visages, renvoie à des réalités multiples. A des plaisirs différents. En chacun, il est invariablement soumis à des degrés, à des mouvances d’intensité au gré de nos humeurs et de nos expériences, de nos émotions, de la qualité de dépendance qui nous lie à l’objet de notre « amour ». On aime plus. On aime moins. On n’aime plus. On préfère… On a plus ou moins de plaisir en une compagnie. De souvenirs de plaisirs dans l’absence. Et la douleur est plus ou moins amère.

L’amour peut-il naître, grandir, s’estomper ou disparaître comme le font l’enthousiasme et la peur ? L’amour est-il un sentiment ? L’amour est-il un lien qui nous retient ? Une chaîne ? Un boulet que l’on traîne toute une vie ? Est-ce que l’amour rend libre ou est-ce qu’il nous aliène ? Est-il possible que la plus grande partie de l’humanité et de ses unions soit bâtie sur un leurre égotique qui nous fasse prendre des vessies pour des lanternes, nos béquilles pour la Lumière ? Notre peur de la solitude - donc de la mort - nous aveugle-t-elle à ce point que nous croyions aimer, lorsque nous comblons nos vides et cachons nos misères ?

L’amour n’est pas un sentiment, car il est inaliénable. Immuable. Il est VU, reconnu dans les êtres et les choses, jamais choisi. Jamais voulu, il est accueilli. Observé. La volonté est absente de l’amour, consumée par lui. La volonté est un durcissement de l’ego. Un désir de pouvoir. Quand tout effort a cessé et qu’il est vu, alors de lui-même, de son propre mouvement universel, il submerge tout, engloutit tout. Il est le Tout, l’Un, dont nous nous croyons, à tort, séparés. Et de soi, il ne reste rien. Rien… Rien que l’énergie formidable qui préside à toute création. Hors du temps et de l’espace. Un big bang de chacun de nos instants. L’universelle union consommée.

L’ego, toujours aveugle, ne voit pas. Ne peut pas aimer. N’aperçoit que son reflet dans les miroirs du monde. Et ne se reconnaît pas. Dans le contre-courant du mouvement universel de l’amour, ébloui de ses charmes illusoires, il s’abreuve à la source de ses propres conflits et engendre toutes les souffrances.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 19:03

Merci beaucoup pour ces éclaircissements! Je ne suis ni favorable ni défavorable à l'adultère. La vie sexuelle de mon prochain ne me concerne pas et je n'ai pas à JUGER tel ou tel comportement.

Je crois que chaque cas d'adultère est à considérer pour lui seul, selon l'histoire de celui qui le commet ou en est victime. On ne peut pas généraliser comme le fait la Bible et la RA. Il faut laisser à tout individu la liberté de faire des erreurs, de les corriger, etc. Je comprends tout à fait qu'une personne malheureuse dans sa vie de couple ou insatisfaite aille voir ailleurs. Il y a trop de gens malheureux et esclaves d'une vie de couple qu'ils ne désirent plus, qui traînent leur "amour" comme un boulet qui ne les épanouit ni humainement ni spirituellement. Doivent-ils selon vous se faire violence, serrer les dents et continuer à souffrir? En sommes-nous encore là au XXIème siècle? Rien de nouveau sous le soleil du christianisme, alors...

Je ne juge pas et souhaite pour chacun(e) l'épanouissement, l'évolution personnelle et spirituelle, quel que soit le chemin qu'il doive prendre pour atteindre ce noble but.

Etant homosexuel libéré (de l'esclavage des préjugés et des condamnations religieuses), j'ai vécu des relations destructrices. Heureusement que l'adultère était là comme occasion de mettre fin à ces relations ! Aujourd'hui, je vis en célibataire et suis heureux.

Chacun a le droit et la liberté de rater un but. Je ne crois d'ailleurs pas aux échecs. Les miens m'ont toujours fait grandir.

Bien à vous
didier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 19:09

Chère Assunta,

L'homosexualité n'est pas un choix personnel. Si c'était le cas, nous aurions pratiquement tous choisi la voie de la facilité, qui ne nous aurait pas fait bannir par nos familles, nos ami(e)s, etc. [left]

... et nous aurions eu la joie d'avoir des enfants

... la joie de ne pas nous cacher

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 19:15

Je ne sais quel mot je dois employer.
Par exemple pour moi je préfère les hommes, je ne me sens absolument pas attirée par une femme. C'est un choix c'est-à-dire une préférence physique et donc sexuelle puisque cela est lié à un genre. C'est pour cela que j'emploie le mot choix et surtout par rapport à ceux et celles discriminées aujourd'hui. Leur libre-arbitre donc leur choix, n'est pas respecté.

Pour ce qui est des enfants, il ne devrait même pas y avoir de problèmes.
Pour ce qui est de se cacher : idem
Tout cela dénote un manque d'Amour (de compréhension encore)
Tout cela dénote encore les préjugés et images que l'on a de l'homosexualité.
Même ici en France il y a ces problèmes, moins durs qu'ailleurs évidemment, mais ils existent.


Il y a trop de gens malheureux et esclaves d'une vie de couple qu'ils ne désirent plus, qui traînent leur "amour" comme un boulet qui ne les épanouit ni humainement ni spirituellement. Doivent-ils selon vous se faire violence, serrer les dents et continuer à souffrir?
Il y a une solution plus simple que l'adultère : le divorce (si vraiment le couple ne peut faire aucun effort d'évolution, de remise en question de part et d'autre). Parce que vivre ainsi c'est se mentir à soi et mentir à l'autre. C'est même vivre de façon contraire à ce que veut Dieu pour l'humain. Il veut que l'humain soit heureux et épanoui, surtout dans son couple; si c'est pas le cas et si les gens n'osent se le dire, la souffrance s'installe. On vit de façon contraire à la Loi de Dieu qui est la Loi d'Amour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 19:38

Je comprends ce que tu veux dire, Assunta, mais le terme de "choix", même de "préférence sexuelle" a humilié des générations d'homosexuels qui se sont battus pour que l'on reconnaisse qu'ils n'avaient pas choisi cette orientation sexuelle. Le bisexuel peut préférer peut-être l'homme ou la femme...

Ma sexualité m'a été imposée, elle était là bien avant la puberté... et c'est un mystère que je ne m'explique toujours pas.

Mais peu importe, je comprends ce que tu veux dire et je sais que tu ne condamnes pas.

Par contre, je crois que Dieu (pas parce que cela m'arrange) ne demande rien à l'homme, il se contente d'être la Source de tout cela... de créer un univers qui n'est pas extérieur à Lui-même, un univers dont l'harmonie (l'amour) est évidente. Si je me glisse dans cette harmonie, si je suis le courant de cette harmonie, alors je suis heureux et il n'est nul contrat de mariage nécessaire à chaque fois que je vis un moment authentique d'amour physique qui fait grandir et l'un et l'autre... même si ce moment ne se reproduit pas. L'essentiel est la paix. L'essentiel est l'amour. L'essentiel est l'instant présent. L'essentiel est l'absence de souffrance psychologique (que les soi-disants préceptes de Dieu intensifient au lieu de la neutraliser).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 20:07

Sur l'adultère ; peut-être faudrait-il s'entendre sur le sens, pour moi équivalent à trahir l'amour.
Se séparer est tout autre chose !
Je suis défavorable à cette "pratique", ce qui ne veut pas dire que je juge celui ou celle soit qui la "revendique", soit qui y cède malgré son désir de fidélité.




Voilà ce que dit Michel Potay sur son site :

• Le mariage (épousailles) naît de l'amour, non d'un accord.
Par le mini-monde qu'il crée et par ses joies il est prophétique du monde changé et de l'éternité.
• Là où l'adultère brise le couple, cellule sociale de base, le monde se brise.
http://michelpotay.info/Revelation_Ares_notions.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 20:20

Pour poursuivre en rebondissant, j'en viens au non-jugement, pierre centrale du Sermon sur la montagne prononcé par Jésus il y a 2000 ans, et de l'évangile d'Arès également, qui offre ce résumé :

ne juge pas, sauve !

En l'écrivant, me saute à l'esprit que ce mot de "salut' doit lui aussi être délivré de sa gangue religieuse, pour retrouver son sens actif et effectif, qui est de revenir librement, en pleine conscience - à la VIE, que la RA appelle aussi l'Oasis.


Ceci étant posé, juger autrui et juger un comportement, ce sont deux actes de pensée et de coeur bien distincts (en principe !) :

je ne juge pas le violeur de bébé, mais je juge ce comportement comme mauvais.


study geek sunny Basketball

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dans le texte

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 20:31

(Tout reste à faire. Une petite parenthèse)

Je suis hors du temps,
mais toi qui es dans le temps,
tu sais combien de soleils se sont levés depuis Ma Parole et Mes OEuvres,
et combien d'hommes, presque aucun,
Les ont crues assez pour vivre selon Elles,
sans écarter leurs pas des Miens ;
il serait facile à un petit enfant de les compter.

Veillée 12/6

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 20:36

Oui, frèrelibre, l'adultère trahit l'amour quand l'amour est là et que la fidélité a été promise comme ciment de cet amour. Et un monde se brise, oui! Dans les autres cas, non.

Oui, le mariage né de l'amour est prophétique, tout à fait!

Et encore entièrement d'accord avec toi sur le jugement des actes et non des personnes, toutes "fils et filles de Dieu" qui doivent avoir la possibilité de changer, d'ouvrir leurs coeurs...

Mais je persiste aussi à croire que chacun dans sa vie a le libre choix de mener celle-ci comme il l'entend, le seul "précepte" qui vaille selon moi étant de faire tout son possible pour ne pas nuire à l'autre et à sa liberté d'être.

Il y a x mille chemins qui mènent à Dieu-en-nous !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 21:05

Je suis hors du temps,
mais toi qui es dans le temps,
tu sais combien de soleils se sont levés depuis Ma Parole et Mes OEuvres,
et combien d'hommes, presque aucun,
Les ont crues assez pour vivre selon Elles,
sans écarter leurs pas des Miens ;
il serait facile à un petit enfant de les compter.
Veillée 12/6

Je comprends cette phrase ainsi:

... depuis que des prophètes ont parlé et agit en mon nom

Mais alors il faut savoir où trouver cette Parole et ces oeuvres. Dans le Coran??? Je cours assassiner la voisine qui ne pense pas comme moi (humour!) Dans la Bible? Les paroles rapportées des Hommes, je m'en méfie. Il suffit de penser au "téléphone arabe" auquel nous jouions, gamins. Imaginons un téléphone arabe qui s'étendent sur plusieurs siècles ou même plusieurs décennies ou plusieurs années... En s'en tenant aux évangiles, écrit pour le premier (Marc) quelque 70 ans après les faits, et au fameux canon de l'Eglise qui a mis bien des textes à l'index... que penser? Que lire pour connaître vraiment la Parole de Dieu?

Et de plus, je ne crois pas en ce Dieu extérieur. Dieu "parle" en chacun d'entre nous, il n'a pas besoin des livres. Le chemin est en chacun de nous, derrière les leurres de l'ego... Et c'est à nous de savoir reconnaître les vrais prophètes, ceux qui pourront nous aider à aller chercher la vérité en nous-mêmes, ceux qui nous montreront le chemin.

Je vais vous raconter une "anecdote surnaturelle ou paranormale"

Entre 1994 et 1997, alors que je vivais à Vienne, en Autriche, j'ai eu régulièrement des expériences de décorporation (voyages astraux, hors du corps, pas des rêves!!!!). J'ai vécu toutes sortes de choses terrifiantes mais surtout pacifiantes, dans une félicité sans nom... Voici l'une d'elle:
je vole au-dessus d'un paysage que j'aperçois à peine, dans l'éther d'une luminosité douce, agréable. L'air est doux aussi, tropical. Un choeur (d'anges?) de voix d'hommes et de femmes chantent à m'en couper le souffle. Je suis bercé par cette musique céleste, quand une voix bienveillante et douce aussi, une voix d'homme, me récite une litanie (sur un ton susurrant, fraternel) de vérités sur le monde, la vie, etc. Le tout dans une ambiance sonore de cathédrale. J'apprends tout et cette révélation me bouleverse autant qu'elle me donne une paix immédiate et profonde. Mais j'oublie tout dès mon retour. Rien ne reste que la dernière phrase tronquée de son premier mot dans ma mémoire d'homme/

"... est un chemin sans retour"

Alors? La vie? La vérité? La foi? L'amour?... ou tout cela à la fois?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  pat le Mer 4 Nov 2009 - 22:05

Je vois que pendant que je travaillais les échanges sont allés bon train. Trop de choses....Je ne vais rebondir que sur cette petite phrase.
"Dieu n'a rien à faire de nos péchés"
Décidément, nous aurons un dialogue marqué par la diversité, car je ne crois pas que Dieu se moque de nos péchés, parce que peut-être, il en va de son Avenir aussi à Lui. (je sais que ça n'a pas grand sens de parler ainsi de Dieu, mais tu vas comprendre.) Si l'on donne au mot péché une signification morale, alors oui Dieu doit se moquer de ces péchés là. Encore que parfois la morale traditionnelle coïncide assez bien avec le manque d'humanisme. Passons!

Pour ma part, je crois que Dieu, Créateur avait et a toujours, un projet pour l'Homme. Un projet d'amour : celui de faire de nous tous, ses fils, c'est à dire des Dieux. Mais, il me semble qu'un Etre (je ne sais pas si on peut employer ce mot vis à vis de Dieu) « absolument » libre, ne pouvait pas créer des êtres non libres. Donc nous avons hérité de cette liberté normalement, originellement absolue.

Nous deviendrons des Dieux si nous le voulons bien.

D'avoir choisi de dominer le monde, de le massacrer, de le destiner à la jouissance du plus fort (relire seulement la première veillée, sur lequel j'ai fait un commentaire dans le forum intitulé "La vie spirituelle et la Parole" et ensuite cliquer sur "révélation d'Arès") est une mauvais voie (que l'on appelle péché ou autrement) que l'ensemble de l'humanité paye en permanence et qui repousse toujours à plus tard notre évolution vers le divin.
Ce mauvais choix qui rend l'Homme malheureux, alors qu'il a été fait pour être heureux et immortel, est le " péché" de l'Homme. Il ne s'agit pas de péché originel, mais de péchés, au contraire, indéfiniment répétés et dont nous sommes tous collectivement responsables..

Ceci dit, je ne veux pas te « bassiner »avec la Révélation d'Arès. Ce n'est pas la porte étroite par laquelle chaque humain devrait passer pour être sauvé. C'est une voie parmi d'autres. Si elle ne te parle pas pour de multiples raisons, tu n'es pas obligé de l'évoquer. Au contraire, fais nous profiter de ton expérience personnelle.

L'Homme arrivera au bout de son évolution humaniste par de multiples voies et par d'innombrables personnes qui n'auront jamais entendu parlé de la Révélation d'Arès. Mais si celle-ci peut aider quelques uns à être bon, à être juste et à ne plus mentir, le monde se portera mieux. Si ça ne sert pas à ça, ce ne sont que des mots creux, sans intérêt.
Bonne soirée, amitiés

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  pat le Mer 4 Nov 2009 - 22:17

Pendant que je postais ce qui est au dessus", tu postais la phrase suivante :
... est un chemin sans retour"
Alors? La vie? La vérité? La foi? L'amour?... ou tout cela à la fois?
Dans un premier réflexe, j'essaie de me mettre à ta place et je me dis comme ce doit être frustrant d'être en possession d'une phrase incomplète, écourtée.
Puis , dans un second temps, je me dis, finalement, cette pharse est magnifique ainsi. Quelles possibilités d'interprétation, elle donne.

La Parole est ouverture.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 22:24

Oui, Pat, la Parole est ouverture et loin de moi le désir de la fermer (sic)! Ta longue réponse est réconfortante, intelligente, humaniste et si bien écrite. J'essaierai d'éviter d'évoquer la RA. Si l'on me questionne, je répondrai aux questions le plus sincèrement possible... et un débat enrichissant pour tous pourra naître, j'en suis sûr.

Tu écris qu'il en va aussi de l'Avenir de Dieu. Non, je ne comprends pas. Hors du temps, comment pourrait-il avoir un avenir?

Bien à toi
didier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 22:27

Juste une question à frèrelibre et à Pat:

que pensez-vous du sujet évoqué cet après-midi, ici, de l'homosexualité? Est-elle un péché?

A plus
didier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Mer 4 Nov 2009 - 23:00

Désolé, je voulais me désinscrire de ce forum discrètement, mais je n'ai rien trouvé sur le site, même pas une adresse "contact"... étrange.... Merci à Pat de faire en sorte que je n'apparaisse plus sur le site.

Bonne chance à toutes et tous

didier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  pat le Mer 4 Nov 2009 - 23:19

Hors du temps, comment pourrait-il avoir un avenir?
J'ai eu soin de dire que ça n'avait pas grand sens de parler ainsi de Dieu. Cependant, si comme l'Ecriture le dit, Dieu s'est embrasé d'amour pour sa Créature, il n'est plus seul dans cette Création. Il lui faut maintenant partager sa Puissance avec un autre : l'Homme. Un échec, qui n'est pas à exclure, pourrait affecter le Présent de dieu (peut-être est ce plus exact de dire ainsi plutôt que de parler d'avenir, en effet) Un échec affecterait, me semble t-il, la Création toute entière.

que pensez-vous du sujet évoqué cet après-midi, ici, de l'homosexualité? Est-elle un péché?


La Bible l'envisage comme un péché, le Coran aussi, je crois, mais Jésus n'en parle pas.
Mais la question est : ce qu'on en pense.
Un péché surement pas ! là, on serait dans le jugement moral. Je crois que chacun gère sa sexualité comme il peut, parfois comme il veut. La pureté du coeur ne s'évalue pas dans une pratique sexuelle, mais dans la qualité de la relation que cette pratique génère. Ce n'est pas un sujet qui me préoccupe, pour moi cela relève de la sphère privée.


Dernière édition par pat le Mer 4 Nov 2009 - 23:41, édité 1 fois

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  pat le Mer 4 Nov 2009 - 23:23

Désolé, je voulais me désinscrire de ce forum discrètement, mais je n'ai rien trouvé sur le site, même pas une adresse "contact"... étrange.... Merci à Pat de faire en sorte que je n'apparaisse plus sur le site.

Etrange ! Il en sera fait comme tu le désires, avec de la frustration en prime.

Bonne continuation, amitiés fraternelles

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 3:12

???
Je ne comprends pas ?

Didier a écrit :

"Oui, nous prendrons le temps de nous apprécier et de nous entraider, c'est en tout cas mon souhait (et paf! me voilà dans un futur projeté)

Fraternellement
didier"


ses derniers posts ci-dessus restent d'échange et d'ouverture
et paf! le voilà désinscrit !

Parti ?

...

Ce qui ressort quand même pour moi comme élément de réflexion, c'est à quel point "on" peut buter sur le vocabulaire d'apparence "religieux" de la RA, pour y "lire" finalement le contraire de ce qu'elle dit...

A mon niveau personnel, cela n'a joué qu'après : à la première lecture, le Souffle dépassait largement les mots utilisés, je comprenais sans filtres. Mais il est vrai qu'ensuite, au fil du temps, ce vocabulaire m'a posé des difficultés, loin d'être inutiles d'ailleurs, puisqu'elles amènent à percer le sens religieux pour retrouver le sens créateur.

Comme "outil de lecture", il faudrait peut-être créer un petit lexique des mots les plus connotés (péché, pénitence, sacrifice...), à l'aide des explications de FM...




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

impressions sans conclure

Message  Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 11:15

impressions sans conclure


Je pense sincèrement que nous avons chacun donné ici nos éclairages avec ouverture, respect : même s'il faut toujours viser l'amélioration bien sûr.

Mais je crois surtout que Didier porte un préservatif mental.

Il a rejeté l'église, OK.
Lorsque j'ai découvert la RA, j'étais ultra scandalisé, or le vocabulaire religieux ne m'a nullement arrêté.

Je le dis comme je le pense/sens, pour moi Didier s'est fait un "Dieu" qui le protège des autres, de trop se frotter aux autres, tout en se pensant/sentant justifié par le "droit à tout", c'est facile, puisque tout est "illusion".
Dans l'adultère par exemple, il voit d'abord le "droit" de le commettre, il ne part pas de la blessure de l'autre, c'est faussé.
Toute blessure blesse Dieu.

Je souhaite que Didier fasse comme il dit, comme chacun de nous, son cheminement : la même Lumière nous Attend tôt ou tard, qui parfois fait mal aux yeux (d'où nos filtres).

Se détourner de Dieu, qui est partout, c'est se détourner de Dieu présent en tout, partout, toujours :
le péché est exactement cette "vie" qui s'accommode de cette "absence", de ce noir,
et la mort lui va bien
.

Mais avec la RA nous voilà - ce n'était pas dans nos prévisions - à nouveau avertis, non pour nous menacer, mais pour que chacun de nous en vale deux :
soi (et) Dieu... :

Contre les corps d'hommes et de femmes vêtus, chaussés pour l'ascension,
le tentateur se glisse, allume un feu dans leurs entrailles, leur dit à l'oreille :

«Quelle amoureuse, quel amant apaisera ce feu sur les sentiers de
montagne?»

À la femme: «Qui te paiera en or et en cadeaux, en bijoux et parures pour
les joies que tu donnes, quand tu seras là-haut?»

À l'homme: «Qui remplacera là-haut ta femme dont tu es fatigué?
L'austérité te desséchera comme un vieillard !»

Ceux-là et celles-là retournent se coucher pour forniquer, pour commettre
l'adultère.

(...)

[Ils disent : ]
«Dieu, Tu nous trompes; qui a vu vivre les morts ?»,

disant encore:
«Nous ne voulons pas d'un Dieu jaloux de nos joies et de nos richesses,
Qui nous ride et nous jaunit comme des vieilles !»...



Pourtant,

N'ai-Je pas paré de beauté les femmes,
n'ai-Je pas rempli leurs époux
de force virile ;
le Père ne bénit-Il pas leurs joies ?

(...)

Dis à Mon Peuple: «Ne vous perdez pas !»
Ne te lasse pas de lui parler ;
sur Mes Montagnes entraîne tous ceux que tu peux !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  pat le Jeu 5 Nov 2009 - 13:41

Quitter le gros système, la grosse institution que l'on a dans la tête n'est pas si facile.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 13:57

Oui, nous portons tous des préservatifs mentaux, et en plus, faute de mieux, c'est parfois nécessaire pour se protéger...
Mais ce qui nous protège un temps, étouffe notre avancée le temps d'après.

La Lumière ne fait "mal" que là où nous devons changer, disent les anges.

pour le reste,

La parole est libre de tout harnais, nous dit le Christ.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 14:12

Se détourner de Dieu, qui est partout, c'est se détourner de Dieu présent en tout, partout, toujours :
le péché est exactement cette "vie" qui s'accommode de cette "absence", de ce noir,
et la mort lui va bien.
Se détourner de Dieu ne veut pas dire automatiquement se détourner du Dieu présent en tout et en les gens. Heureusement. Les athées qui changent le monde l'ont compris. Didier lui-même croit que Dieu est en nous.
Préservatif mental c'est un peu vulgaire, je pense que c'est un homme scandalisé, qui souffre pour le moment (il dit qu'il est seul parce qu'en recherche) et cela ne nous donne pas le droit de le juger.
Laissons lui le temps de trouver sa voie, et durant ce temps, personne ne peut, sans se tromper et se dévaloriser soi, catégoriser sur lui.
Respectons-le même si nous ne sommes pas d'accord sur sa façon de voir l'adultère par exemple. L'amour qu'on lui porte, il le ressentira et cela l'aidera énormément. Les derniers posts ne me plaisent pas du tout et cela ne l'aidera pas et ne l'encouragera pas à revenir. RESPECT pour lui !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 15:01

Assunta a écrit:
Se détourner de Dieu, qui est partout, c'est se détourner de Dieu présent en tout, partout, toujours :
le péché est exactement cette "vie" qui s'accommode de cette "absence", de ce noir,
et la mort lui va bien.
Se détourner de Dieu ne veut pas dire automatiquement se détourner du Dieu présent en tout et en les gens. Heureusement. Les athées qui changent le monde l'ont compris. Didier lui-même croit que Dieu est en nous.
Préservatif mental c'est un peu vulgaire, je pense que c'est un homme scandalisé, qui souffre pour le moment (il dit qu'il est seul parce qu'en recherche) et cela ne nous donne pas le droit de le juger.
Laissons lui le temps de trouver sa voie, et durant ce temps, personne ne peut, sans se tromper et se dévaloriser soi, catégoriser sur lui.
Respectons-le même si nous ne sommes pas d'accord sur sa façon de voir l'adultère par exemple. L'amour qu'on lui porte, il le ressentira et cela l'aidera énormément. Les derniers posts ne me plaisent pas du tout et cela ne l'aidera pas et ne l'encouragera pas à revenir. RESPECT pour lui !

Chère Mayse,
j'essaie de répondre dans l'ordre...
Les athées peuvent se détourner du Nom de Dieu, tout en se tournant silencieusement réellement vers Dieu, donc cessant de pécher, même vêtus, parfumés, chantant, joyeux, amoureux...

Se détourner de Dieu, c'est ce que nous faisons au moindre manquement à l'amour.
C'est ça, vivre dans le péché et le reproduire chaque jour.

Je n'ai pas utilisé comme une vulgarité l'expression "préservatif mental" - que je m'applique aussi - mais parce qu'elle exprime bien je trouve notre réalité présente : plus encore qu'un filtre, un isolant (parfait... en principe) d'apparence transparente...
Il n'y a aucun jugement sur les personnes qui portent des préservatifs, mentaux ou physiques ; ni même sur l'acte protecteur que cela représente (jusqu'à un certain point),
mais il faut quand même bien voir à quelles déformations/incompréhensions/divisions cela conduit, et ici nous en avons un exemple criant : malgré qu'il reconnaisse nos ouvertures, toutes différentes d'ailleurs les unes des autres, malgré les éclaircissements sincères que nous apportons, et qu'il rejoint ou apprécie,
Didier nous fuit,
le dialogue est rompu avant même que la Table ne soit dressée.

Misère de nos spiritualités.

Vive l'Amour (spirituel) sans préservatifs !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 18:21

S'il repassait un jour par ici, je salue fraternellement Didier, qui sait que la porte de ce forum est sans serrure, je lui demande pardon si malgré mon intention, qui est toujours de justesse d'expression, j'ai pu le blesser.
Paix frère, je ne suis rien qu'un maladroit chercheur, bien loin encore de pouvoir supporter la Lumière.


Appelle ton frère (qui) glane; il ne trouve pas le Saint.
Sa pelle fouille, il ne trouve pas le Saint.
Il allume la brande, son oeil (ne) voit (que) la nuit.
(L'homme, même le frère crie:) «Ruines le Saint!»
Le chiot d'homme dit: «Où est le Saint, le Vent?»
Il dit vrai; ruines le Saint.

Le Livre, 10/2-5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En conclusion...?

Message  Invité le Dim 8 Nov 2009 - 12:05

Sujet de départ :
"l'amour peut-il être défini"
à l'arrivée :
hum...


Le raccord possible :



L’amour est résumé dans une question.

Qu’as-tu fait pour tes frères humains ? “



Christiane Singer fut exemplaire d’une spiritualité spontanée, délivrée des dogmes et des églises.


Elle nous livre ici son regard passionné et profondément humain sur notre essentielle peur de la liberté : un témoignage de haute humanité contre le sectarisme caricatural des… catalogueurs de sectes.


“La conspiration contre l’esprit" :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour peut-il être défini?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum