Spiritualités

ICEBERG ARESIEN

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ICEBERG ARESIEN

Message  Invité le Mar 23 Oct 2007 - 18:57

Quand je lis la réponse de Michel
J'ai été informé [...] par un frère que vous ne connaissez pas, un de ces très nombreux, discrets et isolés, qui forment ce que j'appelle "la partie immergée de l'icebreg arésien, gros morceau détaché de la banquise religieuse."
je constate qu'il a lui-même une vision assez monolithique de cette mouvance arésienne. Qui laisse d'ailleurs sous-entendre, si son image est précise, que la plus grande partie n'est pas (très) visible.
Quant à ce qu'il veut dire par "banquise religieuse", je n'en ai pas la moindre idée !
Je pense qu'il emploie le mot "religieuse" dans le sens de religare (relié à...) qui n'a rien à voir avec une appartenance quelconque à une religion et rien à voir avec l'esprit religieux. Le mot banquise exprime les groupes existant de PA, visibles quant à eux. Banquise car tout iceberg fait partie d'une banquise.

Il existe une partie cachée, que l'on ne voit pas, de gens croyant à la RA (et pratiquant peut-être ce qui est demandé). L'image de l'iceberg me plaît beaucoup car cela démontre que ce qui est apparent nous paraît toujours important alors qu'on ignore souvent la face cachée qui est tout aussi importante et aussi primordiale.

Dans son blog FM dit (0069) :
"Selon moi, moins d'un dixième des Pèlerins d'Arès en France s'attache à un groupe, et quiconque ne se sent pas bien dans un groupe peut en créer un autre ou former une "famille d'affinités" particulière à l'intérieur d'un groupe existant."
Moins d'un dixième de Pèlerins en France s'attache à un groupe. C'est incroyable !!
Personnellement cela m'interpelle !! Peu de gens en France s'attachent à un groupe. Moins d'un dixième !!

Enormément de gens, plus qu'on ne croit (+ de 90%), s'intéressent à la RA. Et en même temps sont prudents car je pense qu'ils ne veulent pas d'esprit religieux, d'esprit de jugement (FM parle de prostituées, d'homosexuels, de repris de justice faisant partie de cet icebeg, de rebelles de toute sorte). J'entends par là que lorsqu'un groupe se crée il y a toujours un risque de tomber dans cet esprit religieux (je ne généralise pas bien sûr). De plus lorsque certaines personnes se tournent vers une nouvelle religion, souvent elles deviennent intransigeantes et injustes, et les gens aimant dominer essaient toujours d'y trouver leur compte. Je pense que grâce à l'évolution des technologies (internet par exemple), grâce à la connaissance historique des façons de vivre passées (et malheureusement présentes encore) des religions, ces gens ne veulent pas régresser ou tomber dans les griffes de religieux et/ou de gens voulant dominer les esprits.
D'autres n'aiment appartenir à aucun groupe.
D'autres par prudence ne veulent pas se donner en pâture et elles ont raison. La prudence s'impose parfois.

Ce qui me réjouit c'est que cela relativise l'importance de se croire meilleur que d'autres, ou meilleur que le monde. geek
Cela m'a surpris d'apprendre cela et en même temps cela m'a réjouit, m'a vraiment mise en joie.
Rien n'est prédéfini, arrêté. Aucun groupe ne forme la vérité à lui seul, ne détient seul la vérité. Aucun mouvement, aucun groupe, aucune assemblée, n'est pas plus indispensable qu'un autre. Aucun humain n'est à ranger dans aucune catégorie. Aucun humain n'est meilleur ou pire qu'un autre. Tout humain est important, unique, essentiel (quel que soit son parcours), tout comme les groupes, mouvements, assemblées, qu'ils forment puisque dépendants des humains qui les créent.
En même temps chacun est libre de vivre sa croyance, d'être ou pas dans un groupe.
Cela démontre ce paradoxe humain : personne n'est indispensable et en même temps tout le monde est indispensable !!! flower

Lorsque j'étais parmi eux, FM disait que beaucoup de gens croyant à la RA, étant venu à l'assemblée de Paris, étaient déçus de voir l'esprit religieux régner et étaient repartis. Il avait expressément demandé à ce que personne ne s'occupe d'eux que lui-même s'en occuperait afin de ne pas les faire fuir.
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ICEBERG ARESIEN

Message  Invité le Mar 23 Oct 2007 - 21:08

Merci Assunta pour tes belles explications qui me font paraître cette image moins monolithique et froide !
Banquise car tout iceberg fait partie d'une banquise.[...]
L'image de l'iceberg me plaît beaucoup car cela démontre que ce qui est apparent nous paraît toujours important alors qu'on ignore souvent la face cachée qui est tout aussi importante et aussi primordiale.
Elle rattache bien l'iceberg arésien à la banquise dont elle est issue, car nous provenons tous de la même grande banquise primordiale.

De plus lorsque certaines personnes se tournent vers une nouvelle religion, souvent elles deviennent intransigeantes et injustes, et les gens aimant dominer essaient toujours d'y trouver leur compte. Je pense que grâce à l'évolution des technologies (internet par exemple), grâce à la connaissance historique des façons de vivre passées (et malheureusement présentes encore) des religions, ces gens ne veulent pas régresser ou tomber dans les griffes de religieux et/ou de gens voulant dominer les esprits.
D'autres n'aiment appartenir à aucun groupe.
D'autres par prudence ne veulent pas se donner en pâture et elles ont raison. La prudence s'impose parfois.

Oui, je pense que les gens n'ont pas (ou plus) envie de se laisser manipuler et d'être dépouillés à bon compte de tout esprit critique. Les assemblées arésiennes, pourquoi devraient-elles faire exception ?

Tu aurais pu dire "pouvoir" en général, et pas spécifiquement religieux.
L'actualité de ce lundi avec la lettre de Guy Môquet qui a été lue (ou non) dans les lycées a bien montré les réactivités de très bon aloi des enseignants et de beaucoup d'autres personnes devant cette utilisation d'un fait d'histoire à des fois mémorielles.
Fait qui n'a pas de sens hors contexte, et réactions critiques qui nous rappellent que la Mémoire n'est pas l'Histoire.
L'histoire donne du sens à la mémoire toujours personnelle et émotionnelle. La mémoire ne donne pas de sens à l'histoire.

Le plus étonnant a été les réactions d'élèves, qui réclament des débats, ou certaines très spontanées et pertinentes loin de toutes analyses, comme celle-ci :
"S'ils ont réussi à faire une journée sur Guy Môquet, il faut aussi une journée Anne Frank et ceux qui ont vécu l'esclavage ou autres. Y a plein d'autres causes", lance un élève au fond de la classe. "Oui, c'est vrai, pourquoi lui ?", ajoute une jeune fille.
(lycée Saint-Nicolas à Issy-les-Moulineaux)

Autre mise en parallèle par un rédacteur sur Agoravox, qui relativise en rappelant un événement analogue "côté allemand" :

S’il s’agit de les mettre en garde contre ce qui arrive quand la liberté d’expression est muselée, l’intention est louable. G. Môquet n’a jamais été arrêté que pour avoir distribué des tracts. C’est ce qui est arrivé aussi aux jeunes étudiants allemands, Hans et Sophie Scholl, membres du réseau de résistance au nazisme, « La rose blanche », qui avaient eux aussi distribué des tracts dans le hall de l’université de Munich, le 18 février 1943 : dénoncés... par l’aimable concierge des lieux, ils ont été impitoyablement décapités à la hache, le 23 février suivant. Des fac-similés de ces tracts adhèrent aujourd’hui aux pavés devant l’entrée de l’université en hommage à leur héroïsme. C’est le même délit d’opinion qui a été reproché à ces jeunes gens, français et allemands, par les régimes tyranniques de l’époque.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=30449


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ICEBERG ARESIEN

Message  pat le Mar 23 Oct 2007 - 23:36

Assunta a dit:
J'entends par là que lorsqu'un groupe se crée il y a toujours un risque de tomber dans cet esprit religieux (je ne généralise pas bien sûr). De plus lorsque certaines personnes se tournent vers une nouvelle religion, souvent elles deviennent intransigeantes et injustes, et les gens aimant dominer essaient toujours d'y trouver leur compte. Je pense que grâce à l'évolution des technologies (internet par exemple), grâce à la connaissance historique des façons de vivre passées (et malheureusement présentes encore) des religions, ces gens ne veulent pas régresser ou tomber dans les griffes de religieux et/ou de gens voulant dominer les esprits.

Oui, mille fois oui, et Dieu nous demande, dans la Révélation d'Arès, de ne pas retomber dans ces travers.

Rien n'est prédéfini, arrêté. Aucun groupe ne forme la vérité à lui seul, ne détient seul la vérité. Aucun mouvement, aucun groupe, aucune assemblée, n'est pas plus indispensable qu'un autre. Aucun humain n'est à ranger dans aucune catégorie.


Oui encore, quel travail difficile il nous reste à faire.

Juste un petit mot à njama qui dit:

Autre mise en parallèle par un rédacteur sur Agoravox, qui relativise en rappelant un événement analogue "côté allemand"

Je crois qu'il n'y a pas lieu de relativiser. On ne doit pas se fatiguer de relater ce qu'ont fait les uns et les autres pour lutter contre les forces obscures et l'action des uns ne relative pas celle des autres, elles se complètent.

C'est la même chose pour Guy Moquet . Pourquoi l'opposer à Anne Frank. Si sous prétexte que l'on ne parle pas d'Anne Frank cette fois-ci (on en a beaucoup parlée à d'autre moment), on ne doive pas parler de Moquet, le résultat est qu'on ne parlera de personne.
Pas de jaloux. Je ne crois pas que ce soit la meilleure méthode pour entretenir « la Mémoire »
Pour moi la Mémoire est aussi l'histoire et donne aussi du sens à l'histoire. S'il n'y avait pas eu de mémoire des camps, l'histoire aurait peut-être pris un virage négationniste.

Pour tout vous dire, je trouve que c'est un mauvais procès une fois de plus. On me dira, cela exalte le sentiment patriotique, identitaire...mais cette lettre d'un jeune communiste, en l'occurrence, peut-être l'occasion d'évoquer une multitude d'aspects de cette guerre.
Même si ce n'est pas le rôle du gouvernement d'exiger quoique ce soit, il n'a pas imposé de commentaire. Pour le moins, cette lettre est l'occasion d'évoquer une jeunesse, à une autre jeunesse qui ne serait pas, ce qu'elle est, si l'autre n'avait pas fait ce qu'elle a fait.
Et personne n'a interdit d'évoquer la mémoire de Hans et Sophie scholl, afin d'ouvrir un débat plus large sur le don de soi, la générosité, l'engagement... Même si cela ne s'appelle pas à proprement parlé de l'histoire, cela a un rapport avec le but de l'école : faire des humains à « la tête bien faite »

pat

Messages : 1865
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ICEBERG ARESIEN

Message  Invité le Mer 24 Oct 2007 - 23:32

pat a écrit:
Je crois qu'il n'y a pas lieu de relativiser. On ne doit pas se fatiguer de relater ce qu'ont fait les uns et les autres pour lutter contre les forces obscures et l'action des uns ne relative pas celle des autres, elles se complètent.
Ce que je veux relativiser, c'est d'exploiter cet exemple isolement. Cette sorte d'appropriation "étatique"
(qui me semble suspecte, et peu compatible d'ailleurs avec la RA - martyrs, culte des morts, ...)
Guy, Hans et Sophie, c'est du pareil au même.
Comme Lentille ou Chèvre.
Pourquoi commémoration "nationale" ! C'est effectivement bien le rôle de l'Etat de les organiser, mais dans des lycées - qui ne sont pas des espaces publics - pourquoi ?
La vie politique doit-elle interférer sur l'enseignement (normalement et justement dépolitisé) ?
Un lycée n'est pas le lieu selon mon point de vue.
C'est toujours le litige entre éducation nationale et instruction publique !
Des tas de recueils tout aussi émouvants les uns que les autres existent, même des lettres de soldats de la guerre 14-18.
Je me suis servi de ce sujet d'actualité tout chaud, simplement pour montrer qu'il ne faut pas abandonner son esprit critique. Arésien ou pas !
J'aurais pu prendre un autre exemple.

Je ne vais pas m'étaler non plus, les articles abondent sur Internet, ils sont passionnants et le dernier article est sur freesoulblog.

Quand tu seras ému devant leur joie de vivre
Devant leur soif d'amour quand tu auras pleuré
Pour un Alain-Fournier vivant le temps d'un livre
Ou bien pour Guy Moquet mourant au temps d'aimer
Le temps d'aimer se perd le temps est ce qui passe
Le temps est ce qui meurt l'espoir est ce qui naît
Regarde ces garçons ces filles qui s'embrassent
Il va naître pour eux le temps que tu voulais

Alors tu aimeras alors tu salueras
La jeunesse la jeunesse la jeunesse


Jean Ferrat "La jeunesse"
Paroles: Georges Coulonges. Musique: Jean Ferrat 1964

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ICEBERG ARESIEN

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum