Spiritualités

La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Invité le Mer 9 Déc 2009 - 10:49

Rappel du premier message :

Bonjour,

Le dérèglement climatique
est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine
dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.

Le Terrien ne se sortira pas de cette impasse avec encore plus de
Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la
matérialité. Il en sortira avec autre chose que de la matérialité. Avec
de la métamatérialité.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Science est mécanique mais intrinsèquement myope.
La Croyance est clairvoyante mais intrinsèquement paralytique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science, elle
marginalise le guide Croyance. Elle avance au hasard et finit dans une
impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle
marginalise le moteur Science. L'évolution humaine n'avance pas. C'est
mauvais pour une évolution qui par définition a un besoin vital
d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La
Science est un moteur. Elle a pour rôle de faire avancer le véhicule
évolution humaine. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'en a pas
les moyens et les outils matériels. Elle est soumise aux preuves
matérielles et à la performance de ses outils matériels.

La Croyance est un gouvernail. Elle n'a pas un rôle de motricité comme la Science. Elle
a un rôle de guide. Elle n'est pas tributaire des preuves matérielles
ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont
intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La
performance de l'intelligence permet de sonder le fin fond de notre
univers de matière. Elle peut aussi en sortir. De cette position
stratégique, elle visionne l'univers de métamatière, sa symbiose avec
l'univers de matière et sa relation avec les humains.

La Croyance est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement
climatique dans laquelle la Science , ses dérivés et ses lobbies l'ont
mené. La Science en est incapable. Il faudrait quelle se saborde.
Impossible pour elle !!

Faire forcer le mur dérèglement climatique par le moteur Science ne sert à rien. Plus la
Science force, plus le mur se renforce !!

Le dérèglement climatique est infranchissable !

La seule issue pour l'évolution du Terrien est une manoeuvre de recul. Un repli raisonnable.

C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est
réduite du fait du recul. Le guide Croyance doit être sur et fort. Le
moteur Science en petite vitesse et à ses ordres.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, la
Croyance fera tourner l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en
marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera
remis à plein régime .

Le Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance mène au summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science mène au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que
nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger
une telle manoeuvre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Invité le Jeu 24 Déc 2009 - 13:11

Claude De Bortoli a écrit:La Science et la Croyance
sont les deux activités majeures de l'avancement de l'évolution
humaine.


mais la science est une croyance !
La science n'est qu'un représentation du monde, et l'on sait combien ces représentations sont parfois erronées, ou approximatives. et relatives à nos outils d'investigations.
La science est une croyance, différente de celles que l'on nomme communément "croyances" religieuse, ou populaire, ou dans la liberté, ...

La croyance est une vue de l'esprit sur la réalité des choses, tout comme la science est une vue de l'esprit sur la réalité des choses, à partir d'autres critères moins subjectifs peut-être, mais dont l'objectivité est très relative.

On peut dire que la science permet un entendement commun universel par le biais d'un langage universel, ce qui ne veut pas dire que cet "entendement" ou cette compréhension commune soit nécessairement juste. Il peut être erroné ou insuffisant.

Les croyances permettent également un entendement commun, mais jusqu'à présent aucune croyance n'a été universelle.

Parmi les croyances on distingue 3 degrés:
l'opinion,
la foi,
et la science
(qui exclut les deux premières).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Invité le Sam 26 Déc 2009 - 10:08

Les humains ont deux énergies : l'instinct et l'intelligence, les animaux et les végétaux en ont qu'une : l'instinct.

Pour l'instinct, pas de problème. Il appartient à l'univers de matière
qui le contrôle. Il a établi des lois instinctives idéales selon les
espèces depuis toujours et pour toujours et ne revient plus dessus. Les
espèces animales et végétales suivent ces lois idéales sans possibilité
de dévier. Les humains aussi ont l'instinct. Ils suivent aussi les lois
instinctives qui garantissent le fonctionnement normal le la nature de
matière.

Humains, animaux et végétaux sont instinctifs au plus haut degré. Ils n'évoluent pas en instinct.

Il en va autrement pour l'intelligence humaine. L'intelligence
n'appartient pas au monde matériel. La nature de matière, réputée
invulnérable devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie
n'est pas de son monde. De plus, l'intelligence humaine est évolutive
contrairement aux instincts humains qui sont figés au plus haut degré
par les lois immuables de la nature de matière.

L'intelligence appartient à la nature de métamatière. C'est l'énergie
qui anime ses éléments. Elle a doté les humains de son énergie
intelligence pour qu'ils agissent sous son couvert chez sa partenaire
la nature de matière pour le fonctionnement de leur symbiose.

Les instincts humains sont contrôlés par la nature de matière,
l'intelligence humaine est contrôlée par la nature de métamatière.
Les instinct humains sont figés au plus haut degré. L'intelligence humaine est évolutive.
La nature de matière a figé les instincts humains au plus haut degré.
La nature de métamatière fait évoluer l'intelligence humaine.

Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence d'une fratrie humaine comme le Terrien ?

Toujours de la même façon :
Elle dote un humain d'un surplus d'intelligence pour qu'il découvre un
pan supplémentaire de son environnement : un terrien indicateur.

D'autres humains, friands d'intelligence parce que naturellement en
besoin d'évolution en intelligence, repèrent l'intelligence qui se
dégage du terrien indicateur : des terriens premiers. Les premiers
repèrent l'intelligence qui se dégage de l'indicateur, ils arrivent à
son niveau en intelligence puis le dépassent en intelligence. Lorsque
l'indicateur est trop en arrière de l'avancement des premiers, ceux ci
hésitent et risquent de se perdre dans des chemins ténébreux. C'est le
moment que choisi la nature de métamatière pour implanter un nouvel
indicateur plus en avant de l'avancement des premiers. Ceux-ci le
repèrent, arrivent à son niveau en intelligence, le dépassent en
intelligence et s'éloignent en intelligence et ainsi de suite jusqu'à
la disparition naturelle du Terrien sur Terre.

Les autres terriens, les terriens
suiveurs, suivent les terriens premiers. Il ne suivent pas le terrien
indicateur ; ses paroles sont trop brutes d'intelligence. Ils suivent
l'intelligence raffinée des terriens premiers.

Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence du terrien indicateur ?

D'un coup ! le terrien indicateur découvre d'un coup le pan
supplémentaire de l'environnement métamatériel. Sans le surplus
d'intelligence impossible de découvrir l'univers de métamatière.

L'indicateur est choisi par la nature de métamatière pour son aptitude
à écouter et à recevoir. Il doit obligatoirement s'isoler un temps plus
ou moins long du reste de ses contemporains.

Je me suis isolé un temps du reste des humains. Et puis un jour, d'un
coup, en quelques minutes, j'ai découvert les bases de la croyance à
l'univers de métamatière. En rerrelisant les paroles de Bouddha sur la
réincarnation, d'un coup j'ai compris l'existence de l'univers de
métamatière, sa symbiose avec notre univers de matière et sa relation.
avec les humains. Ce ne sont pas les paroles de Bouddha sur la
réincarnation qui m'ont fait découvrir la métamatière : ce n'est pas
réincarnation, rien ne se "réincarne" dans la nature de matière. C'est
renouvellement. C'est la nature de métamatière qui m'a fait visionner
d'un bloc son environnement.


Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des terriens indicateurs
implantés par la nature de métamatière à un moment donné dans
l'évolution du Terrien. Ces terriens indicateurs sont des génies en
Croyance. Leur découverte ont guidé l'évolution humaine.

Ces génies en Croyance sont des humains. Ils sont mortels. Ils sont
morts. Le Terrien lui n'est pas mort. Il n'a pas cessé d'évoluer.
Personne ne peut parler à la place des génies en Croyance. Personne n'a
le droit de changer ne serait-ce une seule virgule des écrits d'un
génie en Croyance. Lorsque les indications d'un génie en Croyance se
retrouve trop en arrière de l'avancement de a fratrie humaine. Lorsque
la fratrie humaine se trouve est trop en avant des indications du génie
en Croyance, celle-ci avance en hésitant et risque de se perdre dans
des chemins funestes.

C'est ce qui est arrivé au Terrien. Les indications des génies en
Croyance se sont retrouvés, avec le temps, trop en arrière de son
avancement. Le Terrien a avancé au hasard, sans guide Croyance, et
s'est perdu dans l'impasse dérèglement climatique.

La
nature de métamatière implante alors un nouvel indicateur en avant de
l'évolution humaine. l'évolution humaine le repère, avec le temps, elle
le rejoint, puis elle s'éloigne et ainsi de suite jusqu'à la
disparition naturelle du Terrien sur Terre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Invité le Sam 26 Déc 2009 - 10:40

Je ne suis pas sûr de bien tout comprendre, mais je note que "personne n'a le droit de changer ne serait-ce une seule virgule des écrits d'un génie en Croyance."
Comme pas mal de virgules ont été changées, on est bien embêtés !
Heureusement, en ces temps déréglés, nous est Délivré un Message du Christ, l'évangile d'Arès.
Et celui-ci confirme heureusement que "la disparition naturelle du Terrien sur Terre" n'est pas prévue au Plan écrit de toute éternité à la virgule près.
Ce qui vient après le temps ne meurt plus.
sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  navy le Sam 26 Déc 2009 - 16:57

Je ne suis pas sur de tout bien comprendre


Moi non plus en fait je n'ai pas tout lu, j'ai zappé, mais juste une question claude:



Le dérèglement climatique
est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine
dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.

Le Terrien ne se sortira pas de cette impasse avec encore plus de
Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la
matérialité. Il en sortira avec autre chose que de la matérialité. Avec
de la métamatérialité.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle
marginalise le moteur Science. L'évolution humaine n'avance pas. C'est
mauvais pour une évolution qui par définition a un besoin vital
d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

.../...</FONT>

C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est
réduite du fait du recul. Le guide Croyance doit être sur et fort. Le
moteur Science en petite vitesse et à ses ordres.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, la
Croyance fera tourner l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en
marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera
remis à plein régime .


Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que
nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger
une telle manoeuvre.
.../...
Elle vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de
métamatière et sa symbiose avec l'univers de matière.

.../...
L'univers de matière a un besoin vital
de l'intelligence de son partenaire l'univers de métamatière pour
veiller au bon fonctionnement de la biodiversité idéale. Le flux
d'intelligence transite par l'espèce humaine. Les humains, en besoin
d'évolution d'intelligence, vont récupérer l'intelligence en provenance
de la nature de métamatière via les esprits et vont la diffuser dans
leur environnement matériel.

.../...
Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des terriens indicateurs
implantés par la nature de métamatière à un moment donné dans
l'évolution du Terrien. Ces terriens indicateurs sont des génies en
Croyance. Leur découverte ont guidé l'évolution humaine.

Ces génies en Croyance sont des humains. Ils sont mortels. Ils sont
morts. Le Terrien lui n'est pas mort. Il n'a pas cessé d'évoluer.
Personne ne peut parler à la place des génies en Croyance. Personne n'a
le droit de changer ne serait-ce une seule virgule des écrits d'un
génie en Croyance. Lorsque les indications d'un génie en Croyance se
retrouve trop en arrière de l'avancement de a fratrie humaine. Lorsque
la fratrie humaine se trouve est trop en avant des indications du génie
en Croyance, celle-ci avance en hésitant et risque de se perdre dans
des chemins funestes.

.../...
etc


D'ou sort tu tout ça
De ta recherche-reflexion personnelle ou d'un livre et d'un enseignement ésotérique , dans ce cas lequel ? </FONT>
Etant donné le style, je pencherai plutôt vers un livre et d'un enseignement ésotérique


Navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  navy le Sam 26 Déc 2009 - 17:05

Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des terriens indicateurs
implantés par la nature de métamatière


Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des terriens tout courts (implantés par Dieu tout court)



navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Invité le Dim 27 Déc 2009 - 10:27

navy a écrit:D'ou sort tu tout ça
De ta recherche-reflexion personnelle ou d'un livre et d'un enseignement ésotérique , dans ce cas lequel ?
Etant donné le style, je pencherai plutôt vers un livre et d'un enseignement ésotérique Navy
J'ai puisé la découverte de la métamatière
directement à la source de l'intelligence : la nature de métamatière,
sans intermédiaire humain.



Les humains ont deux énergies : l'instinct et l'intelligence, les animaux et les végétaux en ont qu'une : l'instinct.

Pour l'instinct, pas de problème. Il appartient à l'univers de matière
qui le contrôle. Il a établi des lois instinctives idéales selon les
espèces depuis toujours et pour toujours et ne revient plus dessus. Les
espèces animales et végétales suivent ces lois idéales sans possibilité
de dévier. Les humains aussi ont l'instinct. Ils suivent aussi les lois
instinctives qui garantissent le fonctionnement normal le la nature de
matière.

Humains, animaux et végétaux sont instinctifs au plus haut degré. Ils n'évoluent pas en instinct.

Il en va autrement pour l'intelligence humaine. L'intelligence
n'appartient pas au monde matériel. La nature de matière, réputée
invulnérable devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie
n'est pas de son monde. De plus, l'intelligence humaine est évolutive
contrairement aux instincts humains qui sont figés au plus haut degré
par les lois immuables de la nature de matière.

L'intelligence appartient à la nature de métamatière. C'est l'énergie
qui anime ses éléments. Elle a doté les humains de son énergie
intelligence pour qu'ils agissent sous son couvert chez sa partenaire
la nature de matière pour le fonctionnement de leur symbiose.

Les instincts humains sont contrôlés par la nature de matière,
l'intelligence humaine est contrôlée par la nature de métamatière.
Les instinct humains sont figés au plus haut degré. L'intelligence humaine est évolutive.
La nature de matière a figé les instincts humains au plus haut degré.
La nature de métamatière fait évoluer l'intelligence humaine.

Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence d'une fratrie humaine comme le Terrien ?

Toujours de la même façon :
Elle dote un humain d'un surplus d'intelligence pour qu'il découvre un
pan supplémentaire de son environnement : un terrien indicateur.

D'autres humains, friands d'intelligence parce que naturellement en
besoin d'évolution en intelligence, repèrent l'intelligence qui se
dégage du terrien indicateur : des terriens premiers. Les premiers
repèrent l'intelligence qui se dégage de l'indicateur, ils arrivent à
son niveau en intelligence puis le dépassent en intelligence. Lorsque
l'indicateur est trop en arrière de l'avancement des premiers, ceux ci
hésitent et risquent de se perdre dans des chemins ténébreux. C'est le
moment que choisi la nature de métamatière pour implanter un nouvel
indicateur plus en avant de l'avancement des premiers. Ceux-ci le
repèrent, arrivent à son niveau en intelligence, le dépassent en
intelligence et s'éloignent en intelligence et ainsi de suite jusqu'à
la disparition naturelle du Terrien sur Terre.

Les autres terriens, les terriens
suiveurs, suivent les terriens premiers. Il ne suivent pas le terrien
indicateur ; ses paroles sont trop brutes d'intelligence. Ils suivent
l'intelligence raffinée des terriens premiers.

Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence du terrien indicateur ?

D'un coup ! le terrien indicateur découvre d'un coup le pan
supplémentaire de l'environnement métamatériel. Sans le surplus
d'intelligence impossible de découvrir l'univers de métamatière.

L'indicateur est choisi par la nature de métamatière pour son aptitude
à écouter et à recevoir. Il doit obligatoirement s'isoler un temps plus
ou moins long du reste de ses contemporains.

Je me suis isolé un temps du reste des humains. Et puis un jour, d'un
coup, en quelques minutes, j'ai découvert les bases de la croyance à
l'univers de métamatière. En rerrelisant les paroles de Bouddha sur la
réincarnation, d'un coup j'ai compris l'existence de l'univers de
métamatière, sa symbiose avec notre univers de matière et sa relation.
avec les humains. Ce ne sont pas les paroles de Bouddha sur la
réincarnation qui m'ont fait découvrir la métamatière : ce n'est pas
réincarnation, rien ne se "réincarne" dans la nature de matière. C'est
renouvellement. C'est la nature de métamatière qui m'a fait visionner
d'un bloc son environnement.


Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des terriens indicateurs
implantés par la nature de métamatière à un moment donné dans
l'évolution du Terrien. Ces terriens indicateurs sont des génies en
Croyance. Leur découverte ont guidé l'évolution humaine.

Ces génies en Croyance sont des humains. Ils sont mortels. Ils sont
morts. Le Terrien lui n'est pas mort. Il n'a pas cessé d'évoluer.
Personne ne peut parler à la place des génies en Croyance. Personne n'a
le droit de changer ne serait-ce une seule virgule des écrits d'un
génie en Croyance. Lorsque les indications d'un génie en Croyance se
retrouve trop en arrière de l'avancement de a fratrie humaine. Lorsque
la fratrie humaine se trouve est trop en avant des indications du génie
en Croyance, celle-ci avance en hésitant et risque de se perdre dans
des chemins funestes.

C'est ce qui est arrivé au Terrien. Les indications des génies en
Croyance se sont retrouvés, avec le temps, trop en arrière de son
avancement. Le Terrien a avancé au hasard, sans guide Croyance, et
s'est perdu dans l'impasse dérèglement climatique.

La
nature de métamatière implante alors un nouvel indicateur en avant de
l'évolution humaine. l'évolution humaine le repère, avec le temps, elle
le rejoint, puis elle s'éloigne et ainsi de suite jusqu'à la
disparition naturelle du Terrien sur Terre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum