Spiritualités

Le Grand Débat ....

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Grand Débat ....

Message  navy le Mer 6 Jan 2010 - 13:07

Rappel du premier message :

Débat sur l’identité nationale lancé le 2 novembre 2009 par Eric Besson, ministre de l’immigration et de l’identité nationale.

Derriere ce "débat" sur l'identité nationale c'est en réalité le probléme de l'immigration voir même de L'Islam qui est posé, seulement voilà on n'ose pas en parler en France....
Il y a tellement de mauvaise conscience dans l'air n'est ce pas



Pour moi, c'est juste une question "de mesure" et de bon sens en fait et ça rien à voir avec le racisme (pour moi) ....
malheureusement ce débat va réveiller les propos nationalistes racistes ou xénophobes avec n'en doutons pas l'antisémitisme qui va avec , Les inhibitions tombent ... .

Les contributions relevées sur www.identitenationale.fr le 22 décembre par une journaliste de L’Humanité le montrent. Selon le quotidien communiste, "les contributions racistes continuent de s’étaler sur le site".

J'ai ouvert une discussion sur ce théme sur mon forum L'Abeille sous le titre Ce n'est pas du racisme :http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/actualites-f13/ce-n-est-pas-du-racisme-t83.htm et je vous invite à venir vous exprimer.



navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Lun 8 Fév 2010 - 17:17

Merci pour ta réponse.

Pour en revenir à mon précédent commentaire où je disais qu'un état laïque n'a pas que du bon, je dois préciser que je regrette que cette éducation laïque que j'ai reçu à l'école publique laïque est fait l'impasse sur les preuves que Dieu n'a jamais cesser de donner aux hommes sur son existence et sur la continuité de la vie et de notre conscience après notre mort physique.

Honnêtement on ne peut reprocher à la laïcité de ne pas mettre Dieu en avant et de le faire connaître. Cela dépend de la croyance ou non-croyance des parents. C'est à eux à apprendre cela en tout premier lieu. De plus si c'est pour entretenir et encourager comment vivent les croyants, alors non. Dieu nous demande bien de dépasser et vivre enfin comme Il le Veut. C"est pas pour encourager les "il faut faire ci, il faut faire ça", si tu agis ainsi tu es justifié... tu sais bien de plus que l'église catholique n'a pas de réponse à tout et ne connaît pas tout. Elle a tellement menti et mal interprété en plus, que pourait-elle apprendre. Dieu a du revenir à Arès pour remettre les pendules à l'heure et justement nous parler de ce qui nous attend après la mort si on change pas notre attitude. La réponse je ne l'attends ni de la laïcité que j'aime ni des religions, quelles qu'elles soient, mais des lectures sprituelles et ontologiques que je fais et par ma réflexion.

Par contre les écoles laïques comme celles religieuses devraient encourager à la réflexion, à aller connaître le voisin, l'étranger, comprendre les autres façons de vivre, ce qui nous unit en tant qu'humain... C'est ça Dieu, Etre dans Dieu, C'est considérer l'autre comme moi et aussi apprendre à pratiquer l'empathie. Que l'on croit en Dieu ou pas, c'est cela que nous devons apprendre. Et si l'école ne me l'a pas appris, je vais à la rencontre moi-même des gens.
Et je vais te dire : c'est beaucoup mieux de faire l'expérience soi-même ! Le mouvement Humaniste m'a apporté cela et je peux dire que beaucoup, même parmi les NON-CROYANTS, veulent devenir un BEL HUMAIN, se changer, et changer le monde. C'est l'expérience, la relation à l'autre qui fait toute la différence. Les écoles doivent encourager mais pas se mettre à la place des enfants ni des parents.

LA LAICITE :
Il faut comprendre que la religion catholique pesait sur la vie des gens jusque dans leur sexualité par des interdits, qu'elle entretenait outre les dogmes beaucoup d'abus. La laïcité a permis non seulement de dire que la foi est une question personnelle (sous-entendu personne n'a à se mêler de la façon de vivre des gens et surtout pas de sa sexualité) et en même temps la laïcité a parlé la première de la diversité de croyance tout en osant dire "respectons les non-croyants". Ce n'est pas le religion qui a amené cela puisque pour hors d'elle point de salut !! Quelle religion de plus aime la diversité ?? Honnêtement : AUCUNE !!

J'aime la laïcité pour tout cela et je la défends et la défendrai toujours. Parce que aussi, la laïcité a permis que les femmes s'expriment et a été très utiles pour nos droits. Ce n'est pas la religion, toutes comprises, qui feraient cela !!! Car n'oublie pas que, dans tout abus de pouvoir ou autre, les femmes sont les premières victimes parce qu'il est plus facile de s'en prendre à elles.

La laïcité n'est pas en contradiction avec les gens qui croient en Dieu sinon il y aurait depuis longtemps des troubles en France. Non il ne faut pas se tromper. On peut croire cela parce que la laïcité a bien stipulé que la foi est une question personnelle qui doit être respectée mais pas IMPOSEE; C'est là toute la différence. La laicité respecte toutes les religions.

Si un jour les écoles laïques ET religieuses venaient à parler de Dieu alors ce ne serait pas dans une seule religion, mais faire connaître toutes les autres religions, mêmes celles non reconnues. Si on est si ouvert on doit respecter cela : les scientologues*, la RA, la spiritualité Humaniste (oui elle existe), l'ontologie...

L'ouverture, si ouverture il devait y avoir, c'est aussi connaître ceux qui se disent dans une spiritualité (ou religion) dont on entend parler que négativement et péjorativement (ceux cités passent pour une secte).

Je note quand même chez ce professeur, spécialiste de l'Islam une contradiction quand il dit que le Coran est intemporel
mais aussi qu'il faut le comprendre dans un contexte historique. Pour ma part je pense que chaque message divin s'inscrit dans un contexte historique. La révélation d'Ares nous rapelle que cette parole doit être diffuser dans une étendue géographique précise et pas au-delà, c'est bien la preuve qu'une parole divine, même si elle a des aspects intemporels, s'adresse toujours à une mentalité, une culture bien précise, la révélation d'Ares n'échappant pas à cette règle.
La Parole de Dieu contenue dans tous Les Livres, est intemporelle. Le paradoxe c'est que Dieu a parlé à différentes époques en envoyant ses prophètes, Il a du tenir compte du milieu socio-culturel et par là même définir une aire géographique à ces différentes époques. Mais cela n'empêche pas de dire que le Coran est intemporel, la Bible (Ancien et Nouveau Testament) aussi, la RA aussi. Car quand même depuis des siècles ces livres (Bible et Coran) sont connus, la RA aussi restera. Tout ce qui vient de Dieu reste au fil des siècles, c'est en ce sens que le Professeur Mahmoud Azab parlait du Coran. De plus il tient compte du côté géographique, sans parler des mauvaises interprétations faites au fil des siècles (ce qui est valable pour tous les Ecrits de la Parole). Paradoxaleemnt cela n'exclut pas que le Coran est intemporel (tout comme le Bible At et NT) parce que lorsqu'on comprend avec l'esprit ces Livres, on découvre l'histoire de l'humain et que les symboles, allégories et mêmes les êtres qui composent ces Livres, peuvent etre tout un chacun. La Bible et le Coran (ainsi que la RA) nous rappelle que de nos attitudes, pensées et sentiment, découlent notre relation à soi et aux autres. En cela ces Livres sont bien IntemporeL. Après le mauvais usage que certains en font, c'est autre chose.

---------------

* J'avais été les voir pour les connaître et voir ce qu'ils proposaient comme changement personnel. En fait c'est pas du tout mon truc. Lors de conférence, ils te filment lorsque tu viens, lorsque tu pars. J'avais pris un cours pour connaître leur travail personnel qu'ils proposaient. Celui-là avait duré 5 jours. A la fin de la journée tu dois signer tes notes et ce développement personnel n'est pas d'une grande aide (en ce qui me concerne, je donne juste mon point de vue). Lorsque à la fin du cours ils ont lu mes notes ils m'ont proposé de travailler avec eux. Je leur ai expliqué la raison de mon refus (tout est hiérarchisé, ils reprennent des vérités exprimées d'occident en Orient et des vérités ontologiques, je n'ai vu aucune différence avec le système dans lequel on vit à cause de cette hiérarchisation des gens, coût excessif des cours j'avais pris la base le moins cher). Comme ils voulaient me faire changer d'avis ils m'ont laissé 2 gros classeurs pour que j'apprécie tous les résumés de tous les cours qu'ils donnaient et ainsi que je réfléchisse à mon refus. Ils m'ont laissé 2h toute seule. Même si j'apprécie leur courage (ils doivent travailler 70h/semaine pour la scientologie qui travaille autant pour sa spiritualité ?), le fait que tu puisses accéder à tout ce qu'ils proposent gratuitement (cours gratuit), le fait que tu participes à tout (participation au ménage du lieu, à la tenue des films, de la salle de ciné, etc...) et même si j'ai vu une force en eux qu'ils ont développé (il y a des attitudes très belles qu'ils ont adopté) ce qui m'a freiné c'est que leur croyance ne correspond pas à la mienne, je sentais trop cette division sans parler de cette vérification sur tout (tout est contrôlé, tes dires, tout) adieu la liberté. De plus si tu veux rester chez eux ils te demandent 2 choses : "as-tu eu des problèmes psychiatriques?". Ils sont contre la psychiatrie je les comprends mais je leur ai répondu que les personnes peuvent leur mentir. J'avais trouvé cela aberrant. Et l'autre question "as-tu des problèmes financiers ?" (ils se protègent à cause du procès qu'ils ont eux).
C'est aux gens à bien réfléchir par eux-mêmes et à se rendre compte par eux-mêmes avant de s'engager chez eux.
Mais je voulais avoir un avis sur eux personnel et c'est fait. Malgré tout ils ne me dérangent pas et je ne les empêche pas d'être ce qu'ils sont tout simplement. Parce qu'au fond ce qui reste, c'est ce que nous sommes au fond de nous et aussi il y a une chose importante à comprendre : c'est que la Vérité est partout !! A cause de cela nous ne pouvons faire abstraction de telle ou telle croyance. Mais ce n'est qu'une religion, organisée comme une religion !


Dernière édition par Assunta le Lun 8 Fév 2010 - 17:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  navy le Lun 8 Fév 2010 - 17:30

Assunta,

Il y a déjà un sujet d'ouvert sur la burqua içi:

http://vie-spirituelle.all-up.com/actualites-et-vie-spirituelle-f31/le-debat-burqa-pris-a-contre-pied-

BURQA : Le voile de la loi viole l'évolution </actualites-et-vie-spirituelle-f31/burqa-le-voile-de-la-loi-viole-l-evolution-t579.htm>



navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Lun 8 Fév 2010 - 18:35

C'est le même débat en réalité navy.
C'est le débat de la peur et des préjugés qu'elle suscite.
C'est le débat des boucs émissaires : burkalistes, sans papiers... : tous les mal identifiés justement.
C'est le débat fait pour diviser, figer les différences, raidir les communautés, etc.

C'est que c'est aussi l'enjeu du temps qui vient , sur toute la Terre :
"le frère (est) mort (quand) sa main (se) ferme." Le Livre.


En complément -
Vu du Brésil :


Bonjour, je suis brésilien,
enseignant à l’Univérsité Fédérale de l’Espirito Santo (UFES) au Brésil.
J’aimerais faire quelques commentaires sur le débat sur « l’identité nationale ». Je vous demande de pardonner à l’avance mes fautes de français.
Je pense que le pouvoir cherche a définir les « normes » pour être français.
Il veut operer une inculcation d’un modèle de culture, de nation…
Ce modèle il est vraissemblablement celui produit par l’immaginaire dominant qui prétend imposer sa reconnaissance par des rituels à l’ensemble de la société.
Mais qu’elle est le modèle de langue parlé qu’on veut nous imposer?
Quel est le modèle des rituels?
Quel est le modèle de formes de s’habiller, etc?

L’évolution des sociétés et particulièrement de la société française on demontré que les règles et normes dominantes en ce matières ont été définis par des luttes et des exclusions des supposés « minorités » qui ont vu leurs langues, leurs coutumes, reprimés et soumis à la règle de la nation (Bretons, Bernais, Basques, etc..).

IL me semble que l'Etat traverse une crise et a vraissemblablement besoin de re-fonder une nouvelle légitimité et celle-ci se ferra sur le dos des communautés considérés non nationales et, dans ce sens, ceci s’inscrit dans le même mouvement d’autres nations (Irã, Chine, etc.).

Il faut rappeller que la nation opère des choix et exclus d’autres alternatives par une lutte sans merci.
Les oubliés de l’histoire ont aussi, évidemment, fait de l’histoire.

Pourtant le combat doit être mené dans le sens de rappeller l’histoire enfouie des choix opérés.
Ainsi, il est important de questionner l’immaginaire dominant, univoque qui est une vision particulière que se veut universelle, imposant les vues interéssés des couches dominantes, du patronat, des finances et de l’appareil de l’Etat.
Ils veulent imposer un mode de vie et un mode d’être nation qui les interèsse au plus haut point afin de continuer à dominer le monde et faire les dominés accepter leur domination, soumis qu’ils sont aux mêmes catégories de croyance produites par les pratiques inculqués par les institutions publiques (culte au drapeau, à l’hymne nationalle, à la langue « parfaitement parlé », etc.).

Ainsi, il ne suffit pas simplement de rappeler à la conscience « humaniste » et critique, mais il faut porter le débat et la contestation dans l’Etata lui même et occuper des positions dans les isntitutions et en dehors des institutions pour contester les manoeuvres du pouvoir en place.

Voilà ce que j’en pense de la situation en France, société (plutôt que nation ), où j’ai vécu pendant 14 ans et sur lequelle je garde une profonde réconnaissance. Une bonne partie de la société française a une capacité de questionner les fondements des dominations et aussi de construire des vues généreuses sur le différence, le vivre ensemble.
La génération des penseurs français des années 1950-1980, et l’actuelle génération critique, a contribué (et contribue) et permis a d’innombrables sociétés de forger la critique par rapport à la nation que se veut répresentante de l’universel, cherchant a faire oublier son histoire coloniale, a faire valider un sopposé « droit de l’homme », tandis que sur son sol elle refuse d’accueillir ceux qui sont persecutés ailleurs dans le monde. Ceux qui sont originaires des endroits où l’Etat français s’est engagé dans une guerre neo-coloniale.
Salutations internationales et solidaires!!
Claudio Zanotelli
Vitoria, Brésil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Mar 9 Fév 2010 - 1:46

"Le drapeau français et la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen devront être présents dans chaque classe. L'acquisition de la nationalité française sera plus solennelle avec la signature d'une « charte des droits et des devoirs ». Le niveau de langue exigé sera relevé, grâce à une généralisation de l'opération « école ouverte aux parents d'étrangers ». Enfin, une « commission de personnalités », composée de parlementaires et d'intellectuels, pour « approfondir le débat » sera également chargée de suivres les mesures mises en oeuvre.

Ce sont les mesures que François Fillon a annoncées lundi, après avoir réuni un séminaire gouvernemental sur l'« identité nationale »."
http://www.rue89.com/2010/02/08/fillon-enterre-lidentite-nationale-avec-des-mesurettes-137442?page=3#comment-1298936


Excellente idée le drapeau !

Et juste en dessous je propose :

TOUT DRAPEAU TUE, sauf le blanc !



C'est pas pédagogique ça sunny ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  navy le Mar 9 Fév 2010 - 1:58

Bonjour à tous,



J'ai une sympathie naturelle pour les étrangers et les gens qui comme moi viennent du Sud .... (Tunisie) ces gens là me rappellent mon enfance et tout naturellement je me sens proche d'eux...
J'ai déjà dit ce que j'avais à dire sur l'Identité nationale, je n'ai pas une vision manichéenne comme celle de frerelibre, j'ai une vision basée sur "la mesure", n'est ce pas ce que nous recommande la RA ?
Si vous voulez il n'y a pas une définition particuliére de l'identité nationale d'un pays quelconque, içi la France, c'est simplement des gens qui vivent là sur un même territoire, parce que les hasards et nécessités de l' Histoire les ont mis là etc ... L’immigration des annees 30 constituée par des italiens, des polonais, des portugais, des juifs azkénases.... ne posait aucun probléme parce que ces gens étaient venues par vagues moins nombreuse que l'immigartion actuelle mais aussi parce que c'était des gens venant de la zone géographique/culturelle européenne et méditerrannéenne.
Ceci dit même d'origine européenne, s'il avaient été plus nombreux ils auraient posé un probléme.
Une France multiculturelle, multiconfessionnelle' oui, pourquoi pas ! mais seulement dans une certaine mesure.

La France a des racines catholiques, une couleur blanche et une culture de la laïcité.... Croire que l’islam ( car dans l’islam le monde religieux n'est séparé du monde politique ) va s’y fondre est peut-être une illusion....



Frerelibre tu sembles oublier, et nous l'oublions tous, que pour le gouvernement "notre nation est métissée. L’immigration constitue une source d’enrichissement permanent de notre identité nationale "

je cite:
Dès l’origine du débat, Eric Besson définit son objectif final en rappelant la « commande » qu’il a reçue du président de la République pour lequel : « notre nation est métissée. L’immigration constitue une source d’enrichissement permanent de notre identité nationale ».

« la France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble.
Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage »
Eric Besson, ministre de l’Identité nationale


Alors de quoi te plaint tu ? tu devrais être content. Pour ma part je trouve déjà étrange que Besson ait dit, la France n'est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire etc.. navy

Au fait, pourquoi ne repond tu pas Frerelibre ? de quoi te plaint tu ? tu es pour une France de métissage comme Besson non ? (il n'y a aucune ironie là dedans je pose une question c'est tout)
Cela dit ce n'est pas à l'état d'organiseer ce genre de débat

navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  navy le Mar 9 Fév 2010 - 3:27

]quote]La RA le reconnait d'ailleurs puisqu'elle parle de ( ... trou de mémoire ça va me revenir ) puisqu'elle dit qu'un prophéte sera prévu pour l'afrique.

En gros il y a la zone africaine, la zone européenne au sens large, et la zone asiatique. (l'Amérique du nord et du sud fait partie de la zone européenne au sens large )

-------
Cela veut peut-être simplement dire qu'il faudra, encore et toujours, avec "pénitence" ou bonté d'âme, faire avec "l'étranger". Quand bien même la RA se veut être fédératrice au plan spirituel de la grande famille de croyants issue d'Abraham, elle invite à l'humilité et à la convivialité par rapport aux autres "sources spirituelles".

Ce détail d'importance de la RA souligne bien qu'elle n'a pas vocation à l'universalité, même si au plan pratique elle a un sens universel.
Simple petite épreuve de conscience pour nos faibles esprits (lumignons), pour éprouver notre tolérance, nos capacités de fraternité, nos capacités d'échanges, de partage, ... avec l'autre.
Je vois ça comme ça ... (je me trompe peut-être ? si vous avez de meilleures explications concernant ces "limites", n'hésitez pas à vous exprimez). [/quote]

Ca me revient c'est cucubale,
explications concernant ces "limites", à demain il est 0h 30

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Mar 9 Fév 2010 - 10:59

Cher navy, je n'ai sincèrement pas compris en quoi mes propos manqueraient de mesure ?
S'agit-il de quotas ?
Merci de m'expliquer.

Egalement, à quelles questions n'ai-je pas répondu ?
Je me ferai un devoir de te répondre,
en espérant toutefois ne pas avoir à me répéter...

A bas la division identitaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Mar 9 Fév 2010 - 15:02

Bonjour à tous

Assunta dit :
Honnêtement on ne peut reprocher à la laïcité de ne pas mettre Dieu en avant et de le faire connaître. Cela dépend de la croyance ou non-croyance des parents. C'est à eux à apprendre cela en tout premier lieu.

Je crois au contraire que l'éducation à l'école laïque doit être la plus vaste possible pour dégager l'enfant de la culture et de l'empreinte familialle. Je n'ai pas dit qu'il fallait que l'école laïque apprenne aux enfants à croire en Dieu, j'aimerais juste qu'elle en parle d'une manière objective afin que chacun puisse se faire une opinion.
Bien sur tu as raison de dire qu'une telle éducation devrait être ouverte à toute les formes de croyances, je suis tout à fait d'accord avec toi, car je crois aussi que cela empêcherait beaucoup de monde d'être embrigadé dans toutes sortes de sectes qui sont très fortes pour te faire subir un véritable lavage de cerveaux et finalement s'en prendre à ton argent ! (c'est le cas de la Scientologie qui est vraiment très interressé par l'argent de ses adeptes)

je voudrais aussi citer quelques versets du Coran qui montrant son encrange dans le temporel et non dans l'intemporel.
ces verset concernent les esclaves qui a l'époque de la révélation du Coran étaient monnaies courantes. Ces versets montrent bien qu'il n'y a pas de jugement de valeur sur le fait de posséder un esclave alors que de nos jours l'esclavage est condamné par les états à l'échelle de la planète.


An-Nisaa - 4.25. Quiconque d’entre vous n’a pas les moyens d’épouser des femmes de condition libre et croyantes prendra femme parmi vos jeunes ESCLAVEs croyantes. Dieu seul est à même d’apprécier la sincérité de votre foi. Vous êtes tous issus les uns des autres. Épousez-les donc avec l’autorisation de leurs maîtres et versez-leur une dot convenable à l’instar des femmes libres et non des débauchées ni des femmes de mœurs légères. Si, une fois affranchies par le mariage, elles commettent l’adultère, la peine à leur appliquer sera la moitié de celle qui est prévue pour une femme de condition libre. Telle est la règle à suivre par ceux d’entre vous qui redoutent de tomber dans le vice. Cependant, il est meilleur pour vous de patienter. Dieu est Clément et Miséricordieux.



An-Nisaa - 4.3. Si vous craignez, en épousant des orphelines, de vous montrer injustes envers elles, sachez qu’il vous est permis d’épouser en dehors d’elles, parmi les femmes de votre choix, deux, trois ou quatre épouses . Mais si vous craignez encore de manquer d’équité à l’égard de ces épouses, n’en prenez alors qu’une seule, libre ou choisie parmi vos ESCLAVEs . C’est pour vous le moyen d’être aussi équitables que possible.





Je suis bien sur pour défendre
l'ideal que cache le mot Laicité lorsque celle-ci ne se met pas à dogmatiser comme les religions actuelles

Patrick R

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Mar 9 Fév 2010 - 16:21

Ne reproches-tu pas à l'école laïque ce que tu as du faire par toi-même ? Ne remets pas la laïcité en question SVP et ne lui fait pas porter le chapeau pour la bêtise des Hommes, notamment un manque d'amour. L'Homme a toujours besoin d'un bouc-émissaire et ne se souvient jamais de l'apport amené par les choses qu'il critique.

Dans les sociétés où la religion règne, rien n'est amené "d'une manière objective afin que chacun puisse se faire une opinion" comme tu dis. C'est l'obéissance à cette religion, où dogmes et traditions se mêlent, qui règne. Certains mêmes sont tués au nom de cette religions s'ils osent aller vers une autre. La laïcité a permis une ouverture et chose très intéressante, elle a permis que l'Homme apprenne quelque peu par lui-même, parce qu'elle a permis que l'Homme vive sa croyance sans le joug dogmatique, et a permis aux non-croyants d'être respectés. Cela est inestimable. Sans parler des femmes qui ont pu heureusement se libérer de l'ignominie religieuse.

Ces versets montrent bien qu'il n'y a pas de jugement de valeur sur le fait de posséder un esclave alors que de nos jours l'esclavage est condamné par les états à l'échelle de la planète.
Tu dis cela comme si tu étais d'accord sur le fait d'avoir des esclaves (femmes en l'occurence).
Heureusement que l'esclavage est condamné on dirait que tu le regrettes. C'est ce que ton propos me fait penser, je ne dis pas que tu le penses vraiment.

Dans le 1er verset Dieu dit :
Telle est la règle à suivre par ceux d’entre vous qui redoutent de tomber dans le vice. Cependant, il est meilleur pour vous de patienter. Dieu est Clément et Miséricordieux.
Dieu ne juge pas ni ne condamne arbitrairement. Il met en garde l'humain. Ici il dit si tu ne peux te maîtriser sexuellement et si tu n'as pas les moyens d'épouser une femme libre, il est mieux que tu épouses une esclave croyante (sous-entendu plutôt que d'aller violer ou enlever une femme) et Il rappelle à l'homme que l'homme et l'esclave sont des créatures de même importance "Vous êtes tous issus les uns des autres".
Et Dieu rappelle toujours qu'Il est "Clément et Miséricordieux", stipulant qu'Il revient vers l'homme et la femme qui se changent, ici qui respecte son semblable. Que toute acte et action ne soient préjudiciables à personne, notamment ici aux femmes esclaves (Traite les autres comme tu veux être traité). Qui voulait être esclave à cette époque ? Personne. C'est la méchanceté et aussi l'ignorance des hommes qui ont amené à faire des êtres humains des esclaves.

Dans le 1er verset Dieu dit :
Mais si vous craignez encore de manquer d’équité à l’égard de ces épouses, n’en prenez alors qu’une seule, libre ou choisie parmi vos ESCLAVEs . C’est pour vous le moyen d’être aussi équitables que possible.

Toujours la mesure préconisée et le respect envers le genre féminin. J'avais lu un livre qui expliquait qu'avant que Mahomet ne donne le Coran, les hommes pouvaient avoir jusqu'à 15/20 femmes. Dieu est venu abolir cela mais Il savait que les hommes n'écouteraient pas sa Parole s'il interdisait la polygamie de façon abrupte. Dans sa bonté, Il a préconisé d'épouser 4 épouses maximum, ce qui était une révolution à l'époque. Mais Il dit bien que sa préséance va à la monogamie puisqu'Il dit dans le verset "Mais si vous craignez encore de manquer d’équité à l’égard de ces épouses, n’en prenez alors qu’une seule, c’est pour vous le moyen d’être aussi équitables que possible". Au fil des ans et des siècles tout cela doit évoluer.
Non seulement aucun être humain ne devrait être esclave de quiconque, mais de plus l'amour dans le couple et le fait d'être bien traité entre les 2 parties, doivent être primordials.
Voilà en filigrane ce que dit Dieu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Mer 10 Fév 2010 - 1:38

8 février 2010 : Communiqué du collectif
pour la suppression du ministère de l'identité nationale



Le « grand débat » sur l’identité nationale s’achève enfin. Pour avoir d’emblée dénoncé les
dangers inhérents à sa logique identitaire, qui n’est autre que la traduction idéologique de la
politique d’immigration menée par ce gouvernement, nous ne pouvons prétendre être déçus :
le débat aura malheureusement été à la hauteur exacte de nos attentes. Les « dérapages »
verbaux n’en sont pas. Ils ne font qu’expliciter crûment la logique implicite d’une politique
définie au plus haut niveau de l’État. C’est ainsi que le président de la République opposait
dans une tribune publiée dans Le Monde du 9 décembre « ceux qui arrivent » à « ceux qui
accueillent », soit l’islam à la France « où la civilisation chrétienne a laissé une trace aussi
profonde, où les valeurs de la République sont partie intégrante de notre identité nationale ».
Chacun l’avait compris, ce débat n’en était pas un : aussi a-t-il été organisé dans les
préfectures. C’était confondre délibérément la démocratie avec l’administration.
Du moins la politique d’identité nationale aura-t-elle réussi à faire l’union nationale à ses dépens.
La plupart de nos concitoyens se sont montrés plus éclairés que la majorité de nos dirigeants : on
ne peut que se réjouir de cette conscience démocratique. Elle vient démentir la démagogie
d’un gouvernement qui tentait d’opposer les intellectuels au peuple, en invitant les Français à
s’interroger avec lui : « pourquoi la question de l’identité nationale génère-t-elle un malaise
chez certains intellectuels, sociologues ou historiens ? » Aujourd’hui, la réponse est claire :
plus de 40 000 signatures sont rapidement venues appuyer notre appel pour la suppression du
ministère de l’identité nationale et de l’immigration, et ce sont déjà 30% des Français qui
soutiennent cette démarche (d’après un sondage publié fin janvier).
Pourtant, le séminaire interministériel qui s’est tenu aujourd’hui propose, dans l’espoir de
masquer l’échec de cette initiative, de lui donner un prolongement en créant une commission
comprenant des historiens et des intellectuels pour « approfondir le débat ». Le travail des
chercheurs n’a pas vocation à légitimer une politique illégitime. S’il est une leçon que nous
retenons de l’histoire, c’est bien qu’on ne joue pas impunément avec les passions identitaires.

Nous refusons donc de collaborer avec une politique dangereuse pour ce pays, et nous
invitons nos collègues à refuser comme nous d’apporter leur caution aux dérives actuelles.
Nous continuons d’appeler à la suppression du ministère de l’identité nationale et de
l’immigration, qui donne une forme institutionnelle à cette régression démocratique.[/list]


Contacts : Michel Agier : 06 76 04 87 33 Éric Fassin : 06 84 18 11 31
Gérard Noiriel : 06 86 04 98 93 Pap Ndiaye : 06 09 13 74 50
Site : http://www.pourlasuppressionduministeredelidentitenationale.org/l-appel

Premiers signataires de l’appel :
Michel Agier (anthropologue, EHESS et IRD), Etienne Balibar (philosophe, université Paris-X et University of California),
Marie-Claude Blanc-Chaléard (historienne, université Paris-X), Luc Boltanski (sociologue, EHESS), Marcel Detienne
(historien, EPHE et université Johns Hopkins), Eric Fassin (sociologue, ENS), Michel Feher (philosophe, Paris), Françoise
Héritier (anthropologue, Collège de France), Daniel Kunth (astrophysicien, CNRS), Laurent Mucchielli (sociologue, CNRS), Pap Ndiaye (historien, EHESS), Gérard Noiriel (historien, EHESS), Mathieu Potte-Bonneville (philosophe, Collège
international de philosophie), Richard Rechtman (psychiatre, Institut Marcel Rivière, CHS la Verrière), Serge Slama (juriste, université d’Evry), Emmanuel Terray (anthropologue, EHESS), Tzvetan Todorov (historien, CNRS), Paul Virilio (urbaniste, Ecole spéciale d’architecture de Paris), Sophie Wahnich (historienne, CNRS) et Patrick Weil (historien, CNRS).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  navy le Mer 10 Fév 2010 - 20:06


Cher Frerelibre,


Cher navy, je n'ai sincèrement pas compris en quoi mes propos manqueraient de mesure ?
S'agit-il de quotas ?
Merci de m'expliquer.

Ce ne sont pas tes propos qui manqueraient de mesure, mais ta conception elle même. Le temps des idéologies de gauche ou de droite est terminé mon frére, je ne dis pas que tu as une idéologie mais c'est tout comme. (évidemment tu vas me dire le contraire )


Le temps désormais est compté ( pour changer le monde ) Il n’est pas trop tard, mais il est temps. Je fais abstraction des problémes économiques certes, mais le fait de mélanger les gens va t- il les rendre meilleurs ? N'est ce pas de toute façon des difficultés et des problémes en plus ? N'est - il pas plus simple pour s'aimer et travailler (au changement du monde) ensemble que chacun reste dans son pays ?




Egalement, à quelles questions n'ai-je pas répondu ?
Je me ferai un devoir de te répondre,
en espérant toutefois ne pas avoir à me répéter...

A bas la division identitaire.


Je te disais que
Eric Besson, ministre de l’Identité nationale étant pour le métissage, (à ce qu'il dit ) je cite:

Dès l’origine du débat, Eric Besson définit son objectif final en rappelant la « commande » qu’il a reçue du président de la République pour lequel : « notre nation est métissée. L’immigration constitue une source d’enrichissement permanent de notre identité nationale ».
« la France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage » Eric Besson, ministre de l’Identité nationale

Et je te disais "Alors de quoi te plaint tu ? tu devrais être content.


navy


Dernière édition par navy le Mer 10 Fév 2010 - 20:30, édité 1 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  navy le Mer 10 Fév 2010 - 20:24

Le « grand débat » sur l’identité nationale s’achève enfin.

Je crois qu'au contraire il ne fait que commencer


navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  pat le Mer 10 Fév 2010 - 21:02

Navy a dit :N'est - il pas plus simple pour s'aimer et travailler (au changement du monde) ensemble que chacun reste dans son pays

Je crois que tu y vas fort.
Certes, je crois que malheureusement nous ne pouvons pas accueillir tout le monde. Mais dans la mesure définie par la communauté et qui doit correspondre à un véritable effort, nous devons accueillir. Certes l'accueilli doit avoir un minimum de souci de l'accueillant, mais l'accueillant doit aussi manifester un vrai désir d'accueil et aider l'accueilli.
Rester dans son pays, pourquoi pas dans sa province ?

Nous parlions dans un autre débat de l'identité nationale. Je disais que je ne boudais pas cette identité nationale. Mais mon identité nationale, elle ne repose pas sur un repli identitaire mais sur une culture humaniste qui inclut l'accueil de l'étranger. Toutes les nations n'ont pas cette culture. Si nous abandonnons ces principes, alors la culture nationale que je crois encore humaniste deviendra une culture du repli sur soi et de l'égoïsme et alors nous n'aurons plus aucune raison d'être fier de vivre dans un tel pays et au milieu d'une telle communauté.
Je suis content de payer des impôts pour aider des gens qui viennent chez nous. Je demande juste que ceux qu'on aident participent à la vie communautaire et ne soient pas focalisés sur des droits seulement.
Pour le reste ce serait dramatique que l'on adopte cette position : chacun chez soi.
Non ça n'est pas possible dans le cadre de l'humanisme , encore moins dans le cadre spirituel.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Mer 10 Fév 2010 - 22:45

Bonjour navy,

Une France multiculturelle, multiconfessionnelle' oui, pourquoi pas ! mais seulement dans une certaine mesure.
La France a des racines catholiques, une couleur blanche et une culture de la laïcité.... Croire que l’islam ( car dans l’islam le monde religieux n'est séparé du monde politique ) va s’y fondre est peut-être une illusion....

Nous sommes dans une civilisation judéo-chrétienne… peut-on s’interroger quand même un peu sur la place de l’islam en France ?…

L’islam radical ou l’islam tout court ? Malheureusement je crains que nous parlons toujours de la même chose en nous écartant de plus en plus des fondamentaux. En effet les discussions semblent avoir lieu sur un sujet qui est « la France a changé, elle est multicolore et multiethnique » et que les Français n’ont qu’à se mettre d’accord sur ce qu’il faut faire pour que d’une part ceux qui sont déjà en France se sentent plus à l’aise et pour qu’il y ait d’autres plus nombreux encore qui viennent les rejoindre.
Je remarque que l’on ne pose même pas la question s’il est bien ou non pour la France de voir une telle quantité d’étrangers s’installer sur son territoire et revendiquer et le droit de rester comme ils sont et les droits sociaux initialement conçus pour les autochtones. Quant à l’islam qui dérange ils sont nombreux ceux qui appellent de leurs vœux un « islam de France » compatible avec la République laïque : n’est pas une tâche impossible ? Personnellement je n’ai rien contre l’islam aussi longtemps que les musulmans le pratiquent à leur manière dans l’espace public dans leurs pays respectifs ! .



Bonjour Pat

Que nos politiques et d'autres aient des intentions troubles, je veux bien y souscrire. Mais qu'importe ! C'est la réponse collective à cette question qui est intéressante. Aucun débat n'est à fuir sous prétexte qu'il est dangereux. C'est sans doute parce qu'il est dangereux qu'il doit se faire. Tant que les choses ne seront pas dites, il y aura du ressentiment. C'est aussi comme cela dans les familles.


Il n’est pas inutile d’avoir ce débat car, soumise à la pression migratoire, aux contraintes d’ordre économique, aux problèmes sociaux et dirigée par des politiques incapables et corrompus la nation risque d’exploser d’une manière ou d’une autre



Agm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Jeu 11 Fév 2010 - 1:37

navy a écrit:


Ce ne sont pas tes propos qui manqueraient de mesure, mais ta conception elle même. Le temps des idéologies de gauche ou de droite est terminé mon frére, je ne dis pas que tu as une idéologie mais c'est tout comme. (évidemment tu vas me dire le contraire ) [

Je te disais que
Eric Besson, ministre de l’Identité nationale étant pour le métissage, (à ce qu'il dit ) je cite:

Dès l’origine du débat, Eric Besson définit son objectif final en rappelant la « commande » qu’il a reçue du président de la République pour lequel : « notre nation est métissée. L’immigration constitue une source d’enrichissement permanent de notre identité nationale ».
« la France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage » Eric Besson, ministre de l’Identité nationale

Et je te disais "Alors de quoi te plaint tu ? tu devrais être content.


navy [/color]


Je ne vois rien, mais vraiment rien (tu vas m'aider sérieusement j'espère), dans ce que j'ai pu écrire qui ressemble aux "idéologies de gauche ou de droite".
Tu m'annonces... en "frère"... qu'elles sont dépassées : merci, mais je ne les ai JAMAIS partagées, en AUCUNE façon, c'est un fait d''existence et de conscience.

Je ne base ma vie et aussi ma conception QUE sur la Parole (comme je parviens bien sûr à La comprendre, aidé des enseignements du prophète).

"évidemment tu vas me dire le contraire"

je n'ai qu'à me taire alors et accepter n'importe quoi ? Soit.

...

Pour le reste je comprends encore moins : je me fiche bien de ce que peut dire un jour M.Besson tandis que la nuit sa main rabaisse la dignité de mes frères, nos frères.

De plus je ne me suis pas plaint ? Mais plaint de quoi ? Je ne comprends pas ce ton que tu emploies ?

Ce débat est un marécage spirituel, l'évangile est formel : d'abord la main fraternelle
- ensuite les plans d'équité.

Il n'est jamais nulle part question de cultiver ses identités, surtout nationales.

Après, chacun fait ce qu'il veut.
Mais ne me parle pas d'idéologies, c'est Dieu qui avertit :

"le frère (est) mort (quand) sa main (se) ferme." Le Livre.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Jeu 11 Fév 2010 - 2:37

Agm a écrit:
Nous sommes dans une civilisation judéo-chrétienne…
Voilà bien un fantasme !

Les juifs ont fait partie, certes de cette histoire de l'Occident, comme ils ont fait partie de celle de l'Orient (ou de l'Afrique du Nord). De là à parler de civilisation judéo-chrétienne !!!!!!!!! je suis profondément sceptique.

La Nouvelle Alliance (des Chrétiens) ne peut faire l'impasse totale sur "l'Ancienne Alliance", mais c'est un peu maigre comme lien fraternel, et c'est ignorer nombre de pogroms.

Faut-il rappeler cet "apartheid" historique entre juifs et chrétiens ? ou autres détails peu reluisants.
Ou que Marx écrivait "Sur la Question juive" (1843) !

« Il faut nous émanciper nous-mêmes avant de pouvoir émanciper les autres » : cette formule toute simple que Marx reprend de Bauer lui permet d’exposer en clair sa théorie de l’aliénation, telle que la société allemande la peut illustrer. Les Juifs allemands réclament l’abolition des mesures qui les isolent à l’intérieur des villes et des campagnes : quartiers juifs dans les grandes cités, villages peuplés uniquement par eux dans l’Allemagne méridionale notamment. De même que les Juifs français ont obtenu cinquante ans plus tôt l’abolition du péage corporel, la reconnaissance de leur liberté de culte sans restriction, de même les Juifs allemands revendiquent l’égalité civile et les libertés religieuses. Marx démontre comment cette émancipation suppose une société bourgeoise qui a réalisé certaines transformations et abandonné le régime féodal. La société allemande dans la première moitié du XIX° siècle n’en est pas là : « Il n’y a pas de citoyens en Allemagne », écrit-il pour montrer que cette émanci­pation des Juifs ne se comprend pas sans celle de tous les Allemands encore soumis à des États « théologiques » qui confondent la religion et leur pouvoir, et ne peuvent reconnaître une société civile où l’homme serait un « être profane ». Surtout, Karl Marx situe cette revendication des Juifs par rapport à leur condition dans les ghettos de l’Europe centrale. Leur « nationalité chimérique » ne se comprend point autrement que par cette existence séparée : elle rend compte de leurs activités et, bien sûr, de leur conscience propre, à Vienne comme dans l’Allemagne occidentale : même les formu­les apparemment méprisantes employées par Marx dans ses dernières pages s’expli­quent par cette identification des caractères propres aux groupes juifs enfermés dans leurs communautés. Ces termes de dérision (tout comme les invectives souvent signa­lées qui figurent dans sa correspondance, Juifs mielleux ...) relevèrent moins d’une haine de soi-même (Judisches Selbsthass) trop souvent stigmatisée ou des souvenirs d’enfance évoqués naguère par le psychanalyste Arnold Kunzli, que d’une lucidité sans complaisance à l’égard des mythes et des fantasmes suscités par une ségrégation multiséculaire imposée à ces ghettos. Émancipation politique, émancipa­tion humaine, le problème juif doit à ces traits sa spécificité."

http://www.larevuedesressources.org/spip.php?article1542#nb4

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  navy le Jeu 11 Fév 2010 - 14:30

Vive la France, vive Israël

J'ai peur pour l'Identitité nationale d'Israël.elle est en danger.


Dernière édition par navy le Jeu 11 Fév 2010 - 15:11, édité 1 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  navy le Jeu 11 Fév 2010 - 15:04

J'ai déjà dit ce que j'avais à dire sur "l'Identité nationale". Je me suis exprimé maladroitement peut-être mais j'ai dit l'essentiel.
Je ne vois pas ou est le mal à aimer son pays. Je ne confond pas avec nationalisme.


En résumé, nous avons,



  • Les immigrés, musulmans, noirs, asiatiques, sont trés nombreux en france. On nous ment sur les chiffres. Je prends de temps en temps la ligne de métro N° 2 , je peux vous dire qu' il y en a au moins 40 pour cent.



  • L'identité française, n'est pas mise en danger par ces immigrés pour l'instant du moins, c'est drôle mais quand on marche dans la rue on a même l'impression que les français sont encore plus français qu'avant ! (c'est peut-être une impression de ma part, par contraste )



  • Un trés grand nombre d'immigrés, noirs et magrébins pour l'essentiel, désirent retourner dans leurs pays avec leur famille, mais vont - ils pouvoir le faire compte tenu qu'ils ont des enfants nés en france ?


Certains disent que le debat actuel sur l'identité francaise organisé par le pouvoir est en fait un debat masqué sur l'islam.
Je ne crois pas.C'est un débat sécuritaire comme toujours avec Sarkosy, (ce n'est que mon avis). Le pouvoir est pour le métissage, à vrai dire il s'en fout. Mais c'est un débat pour dire Attention on vous accepte en france mais tenez vous à carreaux, respectez les valeurs républicaines, ne sifflez pas la Marseillaise etc ... Liberté, égalité, fraternité

Mais ces valeurs sont elles réalisées ? Pas le moins du monde. Jamais il n'y a eu autant "d'affaires" , de malversations économiques etc .. que depuis qu'on s'en gargarisent de ces devises.

Les "devises" d'ailleurs elles vont dans la poche des grands de ce monde, mais c'est pas les mêmes (humour )

navy


Dernière édition par navy le Ven 12 Fév 2010 - 14:15, édité 1 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Ven 12 Fév 2010 - 0:25

Cher navy, tu aurais pu peut-être commencer par là :

"J'ai peur pour l'identité nationale d'Israël.elle est en danger."
peur que je ne méprise pas, que je ne juge pas, mais qui n'est pas bonne conseillère.

Je ne vois pas ceci dit de menace sur l'identité nationale d'Israël.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  navy le Ven 12 Fév 2010 - 14:36

Que se soit la france ou Israël, je ne vois pas ou est le mal à aimer son pays. Je ne confond pas avec nationalisme.

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

où est le mérite ?

Message  Invité le Ven 12 Fév 2010 - 15:09

navy a écrit:Que se soit la france ou Israël, je ne vois pas ou est le mal à aimer son pays. Je ne confond pas avec nationalisme.

Non, il n'y a pas de mal, mais où est le mérite ?

Ta remarque me fait penser à ces phrases de l'évangile d'Arès (25/ 1 et 2)

Que deviendras-tu à Mes Yeux si jusqu’à Mes Rivages tu guides les seules assemblées de ton peuple ?
Partout les pères aiment leurs enfants, les prêtres aussi aiment leurs fidèles. Où est leur mérite ?

Partout sur terre, les habitants d'une contrée, aiment leur pays. Ce qui n'empêche pas que l'on puisse en aimer d'autres, plusieurs. Aimer ne crée ni obligation ni devoir "au sens juridique".
Partout sur terre, des personnes aiment leurs voisins.

Si tu perçois comme composante majeure de l'identité nationale, (ou du nationalisme) d'aimer son pays, - ce qui n'a rien de très original - il ne faut pas tomber non plus dans le narcissisme ! c'est mortel de s'admirer.

J'ai peur pour l'Identitité nationale d'Israël.elle est en danger.
C'est à Israël de se questionner, en commençant par balayer devant sa porte comme il se doit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Ven 12 Fév 2010 - 23:26

Je n'ai rien contre le fait d'aimer son pays, tant que c'est avec générosité, ce qui tend à disparaître dans nos sociétés "modernes".

Mais ce qui nous réunit ici c'est l'amour de tout frère : c'est cet amour là dont nous devons coûte que coûte retouver sinon réinventer tous les chemins praticables, à toutes les échelles.

L'identité nationale ne m'est d'aucun secours pour ça, sinon parce que je l'aurai englobée dans une identité plus haute et plus inclusive, plus ressemblante à Dieu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Sam 13 Fév 2010 - 5:30

"Un peu de ménage"

Expulsion au bulldozer à Bagnolet, 12/02/2010.
« Si ce qui est arrivé aux habitants du squat avait été commis contre des animaux familiers, ceux qui sont responsables de ces actes auraient été traduits devant la loi pour cruauté envers des animaux. » Pierre Tartakowsky, vice-président de la Ligue des droits de l'homme.


Dernière édition par frèrelibre le Sam 13 Fév 2010 - 11:02, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Sam 13 Fév 2010 - 11:01

Un peu d'air frais :

"Nous obligeons les habitants de pays déjà très pauvres à être les premiers migrants climatiques, et s’il viennent chez nous, nous dirons encore que ce n’est pas de notre faute et que la France doit fermer ses frontières. Les frontières, ses horribles barrières érigées par des hommes et qui en ont envoyés des milliers d’autres à la mort."
... un certain... Pat*, jocolor
http://www.lepost.fr/article/2010/01/16/1891096_je-sais-que-je-viens-d-une-autre-planete_0_3505187.html?#reaction_3505187

* qui est une Pat en fait... sunny


Dernière édition par frèrelibre le Sam 13 Fév 2010 - 13:05, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Invité le Sam 13 Fév 2010 - 12:39

Très beau témoignage, merci TPF



(photos prises après les derniers affrontements qui opposèrent indépendantistes et syndicalistes contre... (je choisis de ne pas en parler pour ne pas véhiculer de passé négatif et involutif). Une marche pour la paix, le slogan : si y a pas toi, ya pas moi )


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand Débat ....

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum