Spiritualités

"Dieu, lui, hurle sous les décombres"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Dieu, lui, hurle sous les décombres"

Message  Invité le Mar 19 Jan 2010 - 17:24

Face à l’horreur, confrontés à une souffrance immense, nous cherchons à comprendre.

Emportés par une émotion légitime, des cris de désespoir ou de révolte monte vers le Ciel. Dieu aurait-il maudit Haïti ? Pourquoi Dieu a-t-il abandonné les hommes ?

Certains considèrent même qu’une catastrophe terrible comme celle qui frappe les haïtiens est bien la preuve de l’inexistence de Dieu… Comment un Dieu d’amour peut-Il laisser se produire de tels malheurs ? Comment le Tout-Puissant peut-Il laisser la terre engloutir des milliers d’humains sans réagir ?

Face à la douleur des haïtiens, certains préfèrent se taire et simplement prier. Peut-être ont-ils raison… D’autre choisissent de se taire, de peur de prononcer des blasphèmes, devant des questions apparemment sans réponse. Peut-être ce choix est-il sage…

Mais Dieu ne nous laisse pas livré à nous-même face à l’absurde et à l’horreur. Sa Parole existe pour nous aider à comprendre. Comprendre pour avancer.

Que nous dit cette Parole ? Dieu a créé l’homme à son image et ressemblance (Bible). Il a fait de l’homme son héritier et représentant sur la terre (Coran). Ainsi, l’homme est libre et responsable. Libre face à ses choix et responsable de la terre qui lui a été confiée. La Genèse biblique nous apprend que l’être humain a reçu le jardin planétaire en héritage pour le garder et le cultiver. La terre a été confiée à l’homme afin que ce dernier prolonge et parachève le travail créateur de Dieu. Sous cet angle, l’homme est bien co-créateur, en Alliance avec le Créateur de l’univers. Alliance ! Notion biblique capitale… Au nom de cette Alliance, il appartient à l’homme de faire reculer toujours davantage le chaos initial, l’état de crise et d’instabilité qui subsiste encore dans la Création… Dieu attend de l’homme qu’il contribue librement à l’harmonisation toujours plus grande de la Création. Ainsi l’homme a la possibilité d’apaiser jusqu’aux éléments (cf: Jésus apaisant la tempête).

La Création n’est pas instable parce qu’elle serait mauvaise ou mal faite, œuvre d’un dieu pervers ou incapable. La Création est instable parce qu’elle n’est pas totalement achevée. Elle attend que l’être humain, couronnement de la Création, assume enfin sa vocation sublime. Elle attend que l’homme la parachève en ce parachevant lui-même. Cela, Dieu ne peut pas l’imposer, se serait renier le don qu’il nous a fait en Eden. Il peut juste nous y appeler, sans cesse… Nous appeler à triompher enfin du chaos, afin que le monde créé s’épanouisse en plénitude et sans retour…

Dieu abandonne t-il les hommes? Non, c’est l’homme qui abandonne Dieu en renonçant au projet créateur, en se détournant des lois la vie. Dieu est mis devant le fait accompli. Il est le premier à subir, la première victime… Il est le premier à hurler de souffrance sous les décombres du cataclysme, à hurler avec tous ceux qui hurlent.

Dieu est impuissant devant notre refus. Il est impuissant, non par incapacité ou faiblesse, mais par amour. Impuissant parce qu’il a offert la Création à l’homme libre et que l’homme n’est pas sa marionnette, sa « chose », mais l’acteur responsable de sa destinée.
Dieu renonce à Sa Toute Puissance par fidélité au don fait à l’homme. Imposer Sa Volonté à l’homme remettrait en question la nature humaine même, dont la liberté est à l’image de la liberté divine. Dieu s’impose donc une certaine impuissance car c’est l’homme qui doit sauver l’homme. Ce qu’il ne peut pas faire, Il attend que nous le fassions les uns pour les autres, pour toute la Création.

La responsabilité humaine est colossale car elle implique la Création entière. Même la terre est conditionnée aux orientations de l’évolution humaine. La nature sera en crise tant que l’homme sera en crise. La terre ne guérira pas tant que l’homme ne se guérira pas. Oui, la responsabilité de l’homme est totale. Mais il serait aberrant de penser que la responsabilité des haïtiens est plus grande… L’Evangile est clair là-dessus, le malheur n’est pas le signe d’une culpabilité particulière de ceux qu’il atteint. Relisons le récit de l’aveugle de naissance (Jean chapitre 9/1), relisons celui de la tour effondrée (Luc 13). Il nous faut comprendre la responsabilité à l’échelle de l’humanité, comme une responsabilité collective de notre espèce et non comme responsabilité étroite de tel individu ou de telle communauté humaine.




Je me doute que certains de mes lecteurs, peut-être marqués par une représentation strictement rationaliste de l’univers, resteront dubitatifs et même sceptiques, devant cette logique de responsabilité humaine dans des phénomènes qu’ils considèrent comme totalement naturels. A ceux là je réponds. Admettons, oui, admettons que le chaos sismique soit hors de notre responsabilité créatrice et de nos possibilités harmonisatrices. Il n’en demeure pas moins que l’homme a la capacité d’en réduire les effets dévastateurs et que sur ce plan là, notre responsabilité est pleinement engagée.

Haïti est une île qui se trouve sur une zone tellurique instable. Certes, mais le Japon aussi. Le japon se situe même, d’après les spécialistes, sur une zone bien plus instable qu’Haïti. Or le Japon développe depuis des décennies de modes de constructions anti-sismiques efficaces. Ce qui prouve que l’être humain est tout à fait capable d’affronter les séismes, pas de façon idéale certes, mais il peut pour le moins en limiter la puissance destructrice. Il peut également anticiper ces secousses grâce à sa technologie de plus en plus sensible et performante. Si Haïti ne bénéficie pas de cette technologie, est-ce de la faute de Dieu? Est-ce le fait du destin ou de je ne sais quelle fatalité ? Le fait est que nous ne sommes pas tous à égalité devant les catastrophes pour des raisons bien humaines (refus de partager, économie fondée sur le profit maximum et la rivalité…).

Si je suis un homme digne de ce nom et que je sais que mon frère est en danger parce qu’il vit sur une zone dangereuse, ou bien je l’invite à déménager et je lui fais de la place dans des région moins instables, ou je l’aide à se doter des moyens scientifiques et technologiques de prévenir les catastrophes, ou je réfléchis avec lui au développement d’un habitat complètement différent, compatible avec les tremblements de terre, etc. Si je ne le fais pas, je suis coupable devant mon frère et indigne de projet de Dieu pour l’humanité, dans la mesure où ce projet est un projet de bonheur et d’épanouissement pour tous les hommes, sans distinction.

Ce n’est pas Dieu qui refuse de partager généreusement les acquis technologiques et les savoirs faire scientifiques et qui considère que les connaissances qui peuvent protéger la vie sont avant tout des marchandises. Ce n’est pas Dieu qui laissa perdurer pendant des décennies la dictature de Duvalier, et le pillage du pays au profit d’une minorité locale et d’entreprises étrangères profitant de la main d’œuvre à bas prix et des ressources naturelles, au lieu de développer l’île au profit de ses habitants. Ce n’est pas Dieu qui a contraint les paysans dépossédés à quitter leurs terres et à venir s’installer de façon concentrationnaire à Port-au-Prince dans des bâtisses de carton pâte (une des raisons du nombre de victimes).

Non, ce n’est pas Dieu mais bien les hommes. Dieu, lui hurle sous les décombres d’un monde inachevé parce qu’il lui manque le principal, l’amour.

Lu à la page :
http://fils-abraham.over-blog.fr/article-dieu-sous-les-decombres--43135956.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dieu, lui, hurle sous les décombres"

Message  Invité le Mer 20 Jan 2010 - 0:02

Très beau texte.
Très souvent les gens n'ont pas compris que Dieu est aussi en eux. Qu'ils ont le pouvoir, par le changement de leurs pensées et sentiments, de se recréer, d'améliorer leur vie, et même de dépasser des choses terribles. Inconsciemment il reste cette idée religieuse du Dieu extérieur à soi ce qui explique que les gens demande "pourquoi moi, pourquoi ne suis-je pas mort(e) ?" et s'adresse toujours à quelqu'un d'extérieur à eux.

Dieu existe, le Dieu extérieur, mais on a oublié qu'il a mis Son Energie en chaque ETRE HUMAIN, ce qui explique que l'on peut exploiter (dans le bon sens du terme) cette Energie et lui demander son aide pour qu'elle nous guérisse nous fortifie, nous apporte ce que nous avons besoin.
Cette présence en nous, nous aide même dans les pires des cas. Souvent on l'utilise de façon inconsciente. Il nous faut apprendre à l'utiliser de façon consciente.

Maîtriser nos penser et paroles c'est faire attention donc à ce que l'on rajoute à JE SUIS. Nous sommes comme Dieu - c'est_à-dire en tant que Dieu - qui dit à Moïse s'appeler "Je Suis Ce Que Je Suis" (I AM THAT I AM), donc nous sommes chacun de nous JE SUIS.
Puisque nous avons les mêmes attributs que Dieu, tout ce que l'on rajoute à JE SUIS nous le devenons/le faisons devenir. Dieu est Omniprésent, Omniscient, Omnipotent, nous avons la faculté de réveiller ces mêmes attributs afin de nous sortir des pires situations.

Nous devons vénérer un Dieu d'amour dans notre esprit et laisser l'amour de Dieu (énergie divine en nous) régner sur toutes nos pensées, nos sentiments et nos actions ; ainsi l'amour de Dieu nous guide, nous conseille, nous montre la voie (est notre expert en cas de crise).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dieu, lui, hurle sous les décombres"

Message  Invité le Mer 20 Jan 2010 - 1:54

"laisser l'amour de Dieu (énergie divine en nous) régner sur toutes nos pensées, nos sentiments et nos actions ; ainsi l'amour de Dieu nous guide, nous conseille, nous montre la voie (est notre expert en cas de crise)."

j'aime beaucoup cette formulation !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

légère variation

Message  Invité le Mer 20 Jan 2010 - 1:57

"Si je suis un homme digne de ce nom et que je sais que mon frère est en danger parce qu’il vit sur une zone dangereuse, ou bien je l’invite à déménager et je lui fais de la place dans des région moins instables, ou je l’aide à se doter des moyens scientifiques et technologiques de prévenir les catastrophes, ou je réfléchis avec lui au développement d’un habitat complètement différent, compatible avec les tremblements de terre, etc. Si je ne le fais pas alors que je peux le faire ou y contribuer, je suis [coupable]/responsable devant mon frère et indigne du projet de Dieu pour l’humanité, dans la mesure où ce projet est un projet de bonheur et d’épanouissement pour tous les hommes, sans distinction."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dieu, lui, hurle sous les décombres"

Message  Invité le Lun 25 Jan 2010 - 10:02

voir aussi ;

Sur les ruines, le merveilleux peuple de foi d’Haiti redressera la Lumière !
http://ascensionfraternelle.blogspot.com/2010/01/sur-les-ruines-le-merveilleux-peuple-de.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Dieu, lui, hurle sous les décombres"

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum