Spiritualités
anipassion.com

l'homme déicide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'homme déicide

Message  Invité le Dim 4 Avr 2010 - 1:02

Scandale de l'homme déicide ...

Je ne crois pas à l'homme déicide ...

Soit on pense que Dieu n'existe pas, ce qui n'était pas le cas, sauf exceptions, car nous ne sommes pas précisément dans les pensées de chaque homme de cette époque de Jésus, auquel cas il n'y a aucun Dieu à tuer. Reconnaissons au moins ce mérite aux non-croyants de cette absurdité de vouloir tuer Dieu, puisqu'il n'a pas d'existence pour eux.

Soit, on pense que Dieu existe, ET qu'il est forcément Omnipotent, auquel cas c'est tout aussi et encore plus absurde et prétentieux de penser que l'homme puisse tuer Dieu.

Le parricide, hante la pensée de l'homme, les tragédies (théâtres) antiques, le reflètent, mais de là à penser "déicide" , faire la corrélation du père au Père de L'Univers.

Cela me semble tellement et terriblement absurde de penser l'homme déicide, tant au plan rationnel, qu'au plan spirituel ... mais, facétie de l'esprit humain, fait libre, il peut se l'imaginer, imaginer "le déicide" possible.

En mettant à mort ce dénommé Jésus, ce n'est pas Dieu qui est mis à mort, quel orgueil de l'esprit de l'homme de penser cela me semble-t-il ...

Si quelqu'un peut m'expliquer "déicide" ... je l'écoute, car je ne sors pas de cette alternative, qui me paraît absurde, quelle que soit la façon dont je l'aborde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'homme déicide

Message  pat le Dim 4 Avr 2010 - 2:23

Tuer l'Homme de bien, c'est tuer Dieu. C'est absurde, en effet !

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'homme déicide

Message  Invité le Dim 4 Avr 2010 - 3:35

En mettant à mort ce dénommé Jésus, ce n'est pas Dieu qui est mis à
mort, quel orgueil de l'esprit de l'homme de penser cela me
semble-t-il
...

Si quelqu'un peut m'expliquer "déicide" ...
je l'écoute, car je ne sors pas de cette alternative, qui me paraît absurde,
quelle que soit la façon dont je l'aborde.
Je n'ai pas la prétention d'expliquer. Je donne juste ma compréhension :
Pour moi effectivement c'est Jésus qui a été mis à mort, pas Dieu.

DEICIDE
Comme tout Humain a les attributs de Dieu en lui, tuer un homme revient à détruire les dons que Dieu a mis en lui. D'où
certainement l'expression "tuer un Homme est comme tuer Dieu". Le mot déicide s'entend ainsi pour moi parce que à travers tout Homme tué c'est la part de Dieu en lui qui meurt puisque l'Homme l'a peu ou pas du tout utilisée pour évoluer. Quant à Dieu Lui-même, Il souffre, pleure sur les malheurs qu'il voit mais ne peut en aucun cas intervenir à cause du Libre arbitre de l'Homme.

On ne peut tuer Dieu, on ne peut que Le faire souffrir (dans ce cas).

Tuer un Homme revient aussi à détruire (ne pas lui donner le temps) la possibilité de cet homme de continuer à changer ou de prendre la voie du changement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'homme déicide

Message  pat le Dim 4 Avr 2010 - 9:37

Il va de soi que dire "Tuer Dieu" est l'expression d'une image.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

l'homme révolté

Message  Invité le Dim 4 Avr 2010 - 10:45

> déicide, meurtre de Dieu.

> déicide, mise à mort de Jésus_L'Oint ?
Peut-on parler de meurtre quand il s'agit de l'exécution de la sanction prononcée par un tribunal, exactement comme pour la mise à mort de Socrate. Un tribunal qui condamnait l'homme Jésus, l'empêcheur de croire en rond, et non Jésus_Christ !
Si l'idée de meurtre subsiste, car c'est l'action "délibérée" de tuer un homme, et par là toute mise à mort est un meurtre, la thèse "d'un" meurtrier s'effondre.

> déicide, acte, tout acte, qui attente à Dieu ?
Concept très dangereux, car il relève de la morale d'une croyance. Quel acte porte atteint à Dieu ?

Toutes [les révolutions], ou presque, ont été homicides. Mais quelques-unes ont, de surcroît, pratiqué le régicide et le déicide. (...) les régicides (...) attaquent l'incarnation divine sans oser encore tuer le principe éternel.
Camus, L'Homme révolté, 1951, p. 139.



> déicide, personne qui tend à détruire l'idée de Dieu ?

Le communisme russe (...) achève l'œuvre révoltée du xixe siècle en niant tout principe supérieur. Aux régicides du xix siècle succèdent les déicides du xxe siècle qui (...) veulent faire de la terre le royaume où l'homme sera dieu.
Camus, L'Homme révolté, 1951 p. 167.


Il va de soi que dire "Tuer Dieu" est l'expression d'une image.

Oui, c'est une image mentale, dangereuse et homicide, puisqu'elle a servi de prétexte à des croyants dans l'histoire, pour occire des païens, non-croyants ou même des croyants d'autres expression de foi.
Vu de cette façon, le concept de déicide est homicide. Il est complétement irrationnel de surcroit.

Il me paraît difficile d'admettre que "l'homicide soit un déicide". Cela semble relever du non-sens, en tant qu'il serait le meurtre (impossible) de Dieu.
Combien d'homicides dans l'histoire de l'homme, depuis Caïn ? ... indénombrable. Au moins cela prouve que d'homicide n'est nullement "déicide".

Quand bien même l'homme s'auto-détruirait complétement, cela tuerait-il Dieu ? L'homme est-il le seul être vivant à avoir conscience de Dieu ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'homme déicide

Message  pat le Dim 4 Avr 2010 - 12:47

Je ne sais pas si l'Homme est le seul être vivant à avoir conscience de Dieu. Ce que je sais c'est qu'il en a conscience même quand c'est pour le nier.
Ce que je sais aussi c'est que certains d'entre nous reconnaissent être Image et Ressemblance de ce Dieu en tant qu'ils auraient une parenté de nature avec lui.
Pour moi tuer l'Homme, c'est tuer cette Image et donc c'est tuer le Dieu des Hommes.
Tuer l'Homme c'est tuer le projet de Dieu.
A la simple échelle humaine, je crois que tuer un enfant c'est aussi tuer les parents.

Que cette notion ait été la cause, dans l'histoire de massacres de païens où de croyants d'expression de foi différentes ne prouvent pas que cette notion est absurde, dangereuse, irrationnelle ou idiote, mais montre seulement que les humains qui l'ont utilisées pour faire tous ces meurtres étaient eux, dangereux, idiots, irrationnels.

Il arrive malheureusement que des personnes utilisent des arguments parfaitement rationnels pour commettre des actions irrationnelles.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'homme déicide

Message  Invité le Dim 4 Avr 2010 - 13:54

Je ne sais pas si l'Homme est le seul être vivant à avoir conscience de Dieu.
Les anges ? ...

Tuer l'Homme c'est tuer le projet de Dieu.

Tuer, "projet de Dieu", n'est pas tuer Dieu.
Je suis d'accord, Pat, mais l'ignorant (le païen, l'athée, l'enfant, le simple d'esprit, ...) ou l'innocent tue-t-il le projet de Dieu, dont il ignore tout ? Et le "savant", dans le sens de celui (du croyant) qui sait ou affirme Dieu, est-il seulement apte à juger si ce qui détruit le projet?
On peut voir Dieu comme homicide si on veut, quand il envoie Sa Trombe, Sa Colère. Ou Qu'Il suscite force dans les coeurs des hommes pour rétablir l'équilibre, de l'équité, comme l'indique' ce verset:
Il est temps que Je libère les nations ; dans la nuit Je leur ai fait entendre le délire des puissants, des princes et des riches, elles ont compris, elles se sont levées, elles ont rompu les chaînes, de leur fer elles ont forgé des armes, de leurs faux elles ont fait des épées, elles ont capté le feu qui lance les traits, elles ont grondé du fond des steppes comme le galop des chevaux marqués de Mon Signe, elles ont repris leur héritage aux voleurs. EA/28/20

Peut-être renvoyait-Il la monnaie de sa pièce à l'homme, la monnaie de son ingratitude ? ou pour coucher au moins un temps l'orgueil de l'homme ?

La mort est du domaine du temps, dans lequel l'homme se trouve comme d'autres créatures. La mort n'est pas du domaine du "hors du temps" (Éternité, Vie Éternelle), car La Vie est Vie qui se déploie de multiples manières, infiniment, sans fin.

Tuer l'homme, c'est tuer de projet de Dieu qu'il puisse devenir Homme, Fils, tel Adam. car l'Homme est proche de Dieu, s'il est à l'image et ressemblance du Créateur. Semblable, ne veut pas dire identique.

Indépendamment de cette condamnation de Jésus, et de toutes les émotions passionnelles qu'elle suscite, "la mort", tue-t-elle le projet de Dieu ? car l'homme n'a pas inventé la mort.

Si Dieu tue l'homme (Déluge ou autre), Il abandonne Son Projet, et peut en refaire Un Autre. Le Livre dit Qu'Il peut très bien faire l'ortie, Roi.
Si l'homme tue l'homme, il abandonne le Projet de Dieu, mais surtout il se tue lui-même, il récolte ses actes, et son éloignement, son malheur, comme il éloigne Le Jour ...

La croix est une occasion de réfléchir sur la mort, dont la Genèse nous dit qu'elle n'existait pas du temps d'Eden. Le mortel porte aussi en contraste la notion d'immortel, d'immortalité. L'un ne peut se concevoir sans l'autre, comme l'obscurité et le lumière, et si l'un existe, l'autre aussi.

Se pose ici la question du choix, de destin ... du destin de l'homme, de celui de l'humanité.
Un croisement cette croix.


Dernière édition par njama le Dim 4 Avr 2010 - 20:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'homme déicide

Message  pat le Dim 4 Avr 2010 - 16:13

Je vois que tu m'as bien lu.
Mais je laisse ton propos s'étaler à coté du mien, ça, c'est le « croisement » de la diversité des sensations et des ressentis qu'il faut laisser à la libre disposition de nos lecteurs.

Je reviens juste sur ce qui t'a motivé pour rebondir sur cette chronique.
J'ai écrit : Scandale de l'homme déicide que décidément, la perfection de son Créateur indispose, mais que n'indispose pas la puissance du Mal.

En réalité, je crois que l'Homme est indisposé devant la perfection de Dieu et que c'est cette perfection qu'il voudrait tuer.
Dieu n'encombre pas l'Homme s'il n'est qu'un concept. Mais la Ressemblance que l'Homme sent, l'idée de perfection qui l'habite contre toute attente, voilà ce qui le dérange parce que le Souffle divin ne cesse de l' abreuver de cette perfection, de cette sainteté, de cette lumière qui finit par être insupportable à sa médiocrité.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'homme déicide

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum