Spiritualités

Choisir le cadre de notre avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Choisir le cadre de notre avenir

Message  Invité le Ven 7 Mai 2010 - 23:47

Je réagis à ta chronique comme tu nous y invites Pat, et particulièrement à cet aspect, qui, je trouve, pourrait prêter à interprétations ou confusions diverses.

Choisir le cadre de notre avenir

L'humanité inachevée doit trouver dans son potentiel divin la force de réaliser son destin divin, ce fameux partenariat.. Cette force sera efficace si elle est collective.


Je me permets donc d'exposer mon point de vue.
Il n'est pas difficile de trouver dans l'histoire multitudes d'exemples, où une partie de l'humanité a cherché à poursuivre l'objectif commun d'un idéal de la condition humaine par diverses moyens, et tous ces projets, plans tirés sur la comète, ont, il faut le dire tous échoués, les uns après les autres.
"L'union fait la force" dit même une certaine devise, que nos voisins belges ont adopté par ailleurs.

Je n'y crois pas. Ou plus exactement je n'y crois plus et n'y croirais plus jamais, que l'union soit un préalable à une quelconque évolution ou à un quelconque épanouissement au niveau spirituel. Il me semble que tout dément ce postulat (ou préjugé ?), ainsi que nous l'apprend l'œuvre du poète, du philosophe, du sage, du juste, de l'âme innocente ...
Ainsi également, se révèle La Parole de Dieu, qui ne s'adresse à chaque fois qu'à un seul homme, ... destiné à quoi d'autre sinon que d'être Messager, c'est à dire de nous La communiquer, ainsi que de La vivre pour en être le premier exemple à imiter.

Je me demandais d'ailleurs s'il ne fallait pas jeter aux orties cette vieille conception du monde, qu'il faudrait s'ordonner comme de bons petits soldats derrière des idées concoctées en haut-lieux, en hautes-pensées, y compris même celles de mains d'hommes qui seraient façonnées à partir de quelques Écritures Révélées qui ne contiennent jamais la moindre indication sur l'avenir. L'histoire de cette épopée des prophètes et des hommes depuis Abraham indique d'ailleurs très nettement qu'aucun prophète, eut-il été d'importance ou de moindre importance, n'a jamais laissé quelques consignes prophétiques en ce sens.

Il n'y a rien à attendre des prophètes, me semble-t-il, pour de grands projets concrets qui conduiraient l'humanité. Ils ne disent jamais quoi faire ! Étaient -ils donc tous si pauvres d'imagination? si peu créatifs ? ...
Tout se ramène toujours à l'homme, en tant qu'individu, à "soi" et à l'autre, à l'instant, et au choix de bien agir pour guider correctement sa vie, avec l'aide de quelques préceptes sûrs, et sans plus d'indication.

Il me semble que la Vie "elle-même" est ce fameux partenariat du divin et de l'homme, ainsi elle s'adresse particulièrement à chacun, en dehors de tous systèmes, toutes catégories, toutes tribus, ethnies, et genres masculin ou féminin. Qu'est la conscience sans tout ce qui l'entoure ?

Un seul homme de Bien change un peu l'univers autour de lui en Bien, une multitude d'hommes de Bien en ferait bien davantage.
Je ne vois pas l'utilité de "s'unir", ou de penser qu'une union soit nécessaire, mais plutôt, d'être spirituellement à l'unisson d'une manière de vivre, qui soit, de s'efforcer d'être dans le Bien, de vivre Loyalement.
De là pourrait provenir le changement ...
Les unions dans la vie sont d'ailleurs toujours de circonstances, elles ne scellent jamais définitivement aucun destin, elles se réalisent diverses suivant les âges ...

L'union a peut-être fait la force, mais la force n'a jamais accouché d'aucune sagesse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir le cadre de notre avenir

Message  pat le Sam 8 Mai 2010 - 8:12

Tu as raison Njama de soulever ce point délicat de l'action collective

Je pense comme toi que « s'ordonner comme de bons petits soldats derrière des idées concoctées en haut-lieux, en hautes-pensées » ne peut conduire qu'à l'échec parce que il y a dans cette prétention à l'universalisme de la forme une autorité, un pouvoir contraire à la liberté que réclame le chemin spirituel.
J'ai parlé de force collective, il faut entendre force spirituelle, bien sûr et non pas la force guerrière du petit soldat en croisade.


Tout se ramène toujours à l'homme, en tant qu'individu, à "soi" et à l'autre, à l'instant, et au choix de bien agir pour guider correctement sa vie,....
Un seul homme de Bien change un peu l'univers autour de lui en Bien, une multitude d'hommes de Bien en ferait bien davantage.

C'est de cette union là, de cette force là que je parle. Celle qui émane naturellement d'un choix et non d'un mot d'ordre lancé même par un prophète.
Une autre manière de le dire que je t'emprunte :

Je ne vois pas l'utilité de "s'unir", ou de penser qu'une union soit nécessaire, mais plutôt, d'être spirituellement à l'unisson d'une manière de vivre, qui soit, de s'efforcer d'être dans le Bien, de vivre Loyalement.

C'est cette multitude là qui forme une collectivité, une sorte d'assemblée.
Je n'ai pas défini ce qu'était la collectivité et tu fais bien de nous obliger à le faire.

J'ai écrit plus haut :
En face de Dieu il n'y a pas un individu, mais une multitude d'individus. C'est cette multitude qu'il appelle son Peuple, ses Assemblées, ses Fils......Il aime tous les humains en particulier, mais le partenaire de cette Création, c'est l'Humanité.
Ce »Royaume » que nous devons révéler et construire.


Pour résumer, je retiendrai deux idées importantes :
-Qu'une action, qu'un engagement collectif n'est pas forcément une action engagée pour soumettre des populations, mais peut-être aussi une force de proposition et d'exemple. A plus forte raison sur le plan spirituel qui par définition doit être un domaine de liberté et d'autonomie de la personne.
-Qu'il n'y aura pas d'évolution spirituelle sans une prise de conscience collective et sans une action collective. En face du Créateur il y a les Créatures (même si ces créatures sont un ensemble d'individus.)
Mais cette prise de conscience et cette action sont aussi variées dans leur forme qu'il y a d'individus.

C'est ce dernier aspect qui est le plus difficile à concevoir dans un monde où l'individu se dégage à peine de la notion tyrannique de clan, d'appartenance corps et âme à une entité définie.
Pourtant il nous faudra faire l'effort d'accepter que nous pouvons avoir des formes multiples de point de vu et d'action et malgré tout œuvrer exactement avec les mêmes objectifs.

Merci d'avoir précisé.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir le cadre de notre avenir

Message  Invité le Dim 9 Mai 2010 - 3:20

Je ne vois pas l'utilité de "s'unir", ou de penser qu'une union soit nécessaire, mais plutôt, d'être spirituellement à l'unisson d'une
manière de vivre, qui soit, de s'efforcer d'être dans le Bien, de vivre
Loyalement.
Oui et cela est représentatif de la diversité. C'est cette diversité qu'il faut favoriser.

Qu'il n'y aura pas d'évolution spirituelle sans une prise de conscience collective et sans une action collective. En face du Créateur il y a les Créatures (même sices créatures sont un ensemble d'individus.) Mais cette prise de conscience et cette action sont aussi variées dans leur forme qu'il y a d'individus.
Avant toute prise de conscience collective il y a une prise de conscience individuelle. C'est celle-là qui prime d'abord et est hyper importante. Sinon les groupes qui se réunissent appelleront un chef, en auront besoin, ne sauront pas agir sans son aval et les choses changeront difficilement.
La spiritualité est affaire personnelle avant tout parce que personne ne peut l'être à notre place, n'y n'a à imiter quiconque pour le devenir. Il nous faut ETRE d'abord !

Ainsi également, se révèle La Parole de Dieu, qui ne s'adresse à chaque fois qu'à un seul homme, ... destiné à quoi d'autre sinon que d'être Messager, c'est à dire de nous La communiquer, ainsi que de La vivre pour en être le premier exemple à imiter.

Je me demandais d'ailleurs s'il ne fallait pas jeter aux orties cette vieille conception du monde, qu'il faudrait s'ordonner comme de bons petits soldats derrière des idées concoctées en haut-lieux, en hautes-pensées, y compris même celles de mains d'hommes qui seraient façonnées à partir de quelques Écritures Révélées qui ne contiennent jamais la moindre indication sur l'avenir. L'histoire de cette épopée des prophètes et des hommes depuis Abraham indique d'ailleurs très nettement qu'aucun prophète, eut-il été d'importance ou de moindre importance, n'a jamais laissé quelques consignes prophétiques en ce sens.

Il n'y a rien à attendre des prophètes, me semble-t-il, pour de grands projets concrets qui conduiraient l'humanité. Ils ne disent jamais quoi faire ! Étaient -ils donc tous si pauvres d'imagination? si peu créatifs ? ...
Tout se ramène toujours à l'homme, en tant qu'individu, à "soi" et à l'autre, à l'instant, et au choix de bien agir pour guider correctement sa vie, avec l'aide de quelques préceptes sûrs, et sans plus d'indication.

Il me semble que la Vie "elle-même" est ce fameux partenariat du
divin et de l'homme, ainsi elle s'adresse particulièrement à
chacun, en dehors de tous systèmes, toutes catégories, toutes tribus, ethnies, et genres masculin ou féminin. Qu'est la conscience sans tout ce qui l'entoure ?


Un seul homme de Bien change un peu l'univers autour de lui en Bien, une multitude d'hommes de Bien en ferait bien davantage.
Je ne vois pas l'utilité de "s'unir", ou de penser qu'une union soit nécessaire, mais plutôt, d'être spirituellement à l'unisson d'une manière de vivre, qui soit, de s'efforcer d'être dans le Bien, de vivre Loyalement. De là pourrait provenir le changement ...

Pourtant il nous
faudra faire l'effort d'accepter que nous pouvons avoir des formes
multiples de point de vu et d'action et malgré tout œuvrer exactement
avec les mêmes objectifs.
Diversité importante et très facilement acceptable... pour nous c'est certain !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir le cadre de notre avenir

Message  Invité le Mar 18 Mai 2010 - 23:33

ce point délicat de l'action collective
Quel que soit le Message ou le Messager ... il n'y a pas plus que de précisions que d'essayer d'être juste, de vivre selon La Loi. C'est vague, cela peut paraître très frustrant , mais c'est carrément mieux ainsi, car l'inverse nous conduirait à devenir des Sisyphe répétant inlassablement de générations en générations exactement les mêmes choses. Cela démontre également que le sens des Écritures ne pourrait être figé à tout jamais. Elles sont avant tout un outil pratique, une référence, une guidance (qqch qui éclaire, enseigne, qui montre la voie).

Ainsi l'évangile de Thomas dit : (logion 6)
1 Ses disciples l'interrogèrent et lui dirent :
2 Veux-tu que nous jeûnions ?
3 Comment prierons-nous ?
4 Comment donnerons-nous l'aumône ?
5 Et qu'observerons-nous en matière de nourriture ?
6 Jésus dit :
7 Ne dites pas de mensonge,
8 et, ce que vous récusez, ne le faites pas,
9 parce que tout est dévoilé à la face du ciel.
10 Il n'y a en effet rien de caché qui ne se manifestera,
11 et il n'y a rien de recouvert
12 qui restera sans être dévoilé.
ou un plus vieux Texte du prophète Amos (5/21 à 24):
Je hais, je méprise vos fêtes, Je ne puis sentir vos assemblées.
Quand vous me présentez des holocaustes et des offrandes, Je n'y prends aucun plaisir; Et les veaux engraissés que vous sacrifiez en actions de grâces, Je ne les regarde pas.
Éloigne de moi le bruit de tes cantiques; Je n'écoute pas le son de tes luths.
Mais que la droiture soit comme un courant d'eau, Et la justice comme un torrent qui jamais ne tarit.
ça paraît si simple, mais pourquoi donc l'homme s'en détourne ? par quelles subtiles tentations ...

Pour résumer, je retiendrai deux idées importantes :

-Qu'une action, qu'un engagement collectif n'est pas forcément une action engagée pour soumettre des populations, mais peut-être aussi une force de proposition et d'exemple. A plus forte raison sur le plan spirituel qui par définition doit être un domaine de liberté et d'autonomie de la personne.

-Qu'il n'y aura pas d'évolution spirituelle sans une prise de conscience collective et sans une action collective. En face du Créateur il y a les Créatures (même si ces créatures sont un ensemble d'individus.)
Mais cette prise de conscience et cette action sont aussi variées dans leur forme qu'il y a d'individus.
La prise de conscience peut venir de la connaissance de La Parole. L'engagement n'est pas nécessairement collectif, mais la somme d'actions individuelles correctement orientées spirituellement conflue en une synergie collective propice, féconde.

Les actions sont laissées à notre choix, à notre imagination. Qu'elles soient petites, discrètes et sans éclats visibles, ou le contraire, peu importe en fait. Pas besoin de bâtir de cathédrales, ou de faire des projets pharaoniques.


Bruegel l'ancien Tour de Babel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir le cadre de notre avenir

Message  pat le Mer 19 Mai 2010 - 11:35

Tu soulèves ici le problème de l'action collective et de sa coordination autour d'une Révélation qui se voudrait unique et universelle. Cela rejoint très exactement l'autre sujet que nous avons abordé ensemble sur :" L'interlocuteur de l'humanité: Dieu." 

L'action collective résulte pour moi, de la décision de beaucoup d'Hommes de par le monde de pratiquer le bien, c'est à dire d'introduire l'amour au détriment de la haine.
C'est ça l'universalité du message (voir l'autre débat), message qui prend des formes multiples suivant la culture et la mentalité des gens de différents pays. Mais cela n'est pas important, ce qui est important c'est de retrouver dans chaque révélation la partie de fond qui concerne tous les Hommes.
L'engagement n'est pas nécessairement collectif, mais la somme d'actions individuelles correctement orientées spirituellement conflue en une synergie collective propice, féconde.

Exactement, l'engagement est collectif en ce sens qu'il peut être pris par beaucoup d'Hommes et qu'il doit être pris par beaucoup d'Hommes pour être efficace, mais il n'est pas forcément pris par des Hommes qui se sont tous focalisés sur la même Ecriture. L'engagement ne s'appuie pas sur les mêmes textes, ne prend pas forcément la même forme. Quand je parle de conscience collective cela n'implique pas forcément conscience de la Parole dans une seule forme, mais sous toutes ces formes. C'est à dire qu'on peut avoir une conscience collective de la même nécessité en étant chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes....

Je vais donner volontairement un exemple caricatural.
Il n'est pas important que nous nous représentions Dieu en homme ou en femme, noir ou blanc (en admettant que nous en soyons à ce genre de représentation), ce qui est important c'est que ce Dieu là nous incite à la droiture et à la justice comme un torrent qui jamais ne tarit. Comme dit le prophète Amos que tu cites.

Les actions sont laissées à notre choix, à notre imagination. Qu'elles soient petites, discrètes et sans éclats visibles, ou le contraire, peu importe en fait.

Pour ce qui est de la teneur même de nos actions, c'est un sujet difficile, car il faut réaffirmer en préambule la liberté de chacun et en même temps rappeler qu'un engagement est une manière de maîtriser, de mettre sous tutelle cette liberté. A partir du moment où nous nous sommes emparés d'une Parole , on doit aussi la faire fructifier, la faire agir en nous. Lorsque nous choisissons un chemin il faut en respecter le tracé.

C'est difficile d'aborder cette question, car il s'agit là d'une liberté que l'on s'impose et qui donc par définition est sans cesse réajustée, remise en question.
Là nous abordons le problème de la conscience humaine et de ce que nous y avons mis de contrainte et de fantaisie. Il y a ce que nous pouvons en dire sur un plan général et ce que chacun en dit pour lui même, la frontière entre l'un et l'autre étant extrêmement peu visible.

Personnellement je me sens tenu par les textes que j'ai identifiés comme étant la Parole de Dieu et en même temps je sais que mon interprétation d'aujourd'hui sera probablement obsolète demain, parce que j'aurais évolué, changé. Cependant, je ne m'autorise pas la fantaisie.

Les textes divins, même mal interprétés sont susceptibles de faire progresser.
Pour certains progresser c'est bâtir des cathédrales, même si cette glorification importe peu à Dieu. N'empêche que de ces lieux sont partis des décisions d'aimer davantage, des décisions de changement de comportement... et alors ce lieu est resté marqué de tout ce bien. Et en ce lieu se trouve une émanation du divin, quelque chose qui fait que le Père peut descendre au plus près des Hommes.
Ce que je dis là fera peut-être sourire, mais je suis convaincu que tout cela est de l'action collective qui fait monter vers Dieu.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir le cadre de notre avenir

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum