Spiritualités

La foi des athées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La foi des athées

Message  Invité le Mar 18 Mai 2010 - 11:23

La foi des athées
enfin une tentative de définition ...

Un théologien protestant prône un athéisme humaniste et humain

« La foi religieuse est une croyance contre la réalité. La foi athée est une croyance fondée sur la réalité. »
Paul Schulz

Une dame, âgée de 84 ans, demande à s’entretenir en privé avec son pasteur. Elle veut lui poser une question très importante et elle veut qu’il réponde en donnant son opinion personnelle. « D’accord, je vais essayer », répond le pasteur. La dame lui demande : « Croyez-vous à la vie après la mort ? » et elle constate que le pasteur hésite. « Je ne veux pas d’explications théologiques ; je veux que vous me donniez votre opinion personnelle ».
- « Non, je ne crois pas à la vie après la mort ».
Ils continuent à converser quelques heures sans que la question ne revienne sur le tapis. Deux jours plus tard, le pasteur reçoit un appel téléphonique quelque peu angoissé de la fille de cette dame. « Qu’avez-vous dit à ma mère ? »
Un frisson d’appréhension secoue le pasteur. Il regrette très fort d’avoir été aussi catégorique. Son interlocutrice lui explique ce qui s’est passé : « Hier, ma mère m’a demandé de passer la voir. Elle avait débouché une bonne bouteille de vin vieux, elle qui n’a jamais bu de sa vie et elle a voulu que nous trinquions. Elle m’a expliqué : le pasteur m’a dit qu’il n’y a pas de vie après la mort, qu’il n’y a pas de jugement dernier, qu’il n’y a pas d’enfer. Désormais je peux mourir en paix. »

C’est avec cette anecdote que débute le chapitre II de “Atheistischer Glaube” (La foi athée), le second livre de Paul Schulz qui avait déjà publié, en 2006, : Codex atheos. Die Kraft des Atheismus. Grundpositionen des abendländischen Denkens ohne Gott” [Codex athées. La force de l’athéisme. Les fondements de la pensée occidentale sans Dieu]

Paul Schulz, est né en 1937, à Francfort. Il est licencié en théologie et a soutenu une thèse de doctorat sur les manuscrits de la Mer Morte. Dans les années 70, il est pasteur de l’église Saint Jacob, à Hambourg. En 1975, l’Eglise Luthérienne Evangélique lui fait un procès pour hérésie et lui reproche, entre autres choses, d’avoir affirmé, du haut de sa chaire, que l’existence de Dieu est « une consolante invention de l’être humain » et que la prière est « une réflexion personnelle ». En 1979, l’Eglise lui retire son ordination de prêtre et il travaille désormais, des années durant, dans une entreprise privée, mais, en 1995, il change d’orientation et fonde une Académie du Troisième Âge au sein de laquelle, s’inspirant de l’exemple de Socrates, il veut prôner un athéisme humaniste et humain.

Le livre “Atheistischer Glaube” (La foi athée) comprend sept chapitres, chacun est sous-divisé en cinq sections et ces 35 sections correspondent aux 35 thèses de son « Manifeste athée ». Le manifeste part de l’idée que l’homme doit refuser dieu pour récupérer son autonomie en tant qu’être humain. Il utilise des termes comme « naissance rationnelle » en rapport avec ce processus qui conduit à se libérer du divin.
Il définit la foi athée sur trois niveaux :
> le premier niveau consiste à accepter la réalité en tant que telle, sans dieu.
> Le second niveau consiste à trouver la responsabilité et le sens de la vie de façon autonome.
> Le troisième niveau (méta niveau) vise une philosophie de l’existence au delà de la nature.

Le cours du livre permet d’aborder plus en détail des questions en rapport avec la vie, la mort, l’esthétique, le sens de la vie. Chaque chapitre commence par une anecdote concrète comme point de départ pour ses réflexions.

Anahí Seri
traduction M. Colinas http://www.legrandsoir.info/La-foi-des-athees.html



l'ouvrage ne semble pas exister encore en traduction française, dommage ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Mar 18 Mai 2010 - 12:23

Très intéressant Njama !!

http://atheisme.free.fr/Atheisme/Presentation.htm#Positif
Nous sommes tous athées de naissance
L'athéisme est une attitude universelle dans la mesure où l'homme est toujours athée de naissance.
Tant qu'un environnement familial, culturel ou qu'un adulte, ne l'a pas plongé dans le chaudron d'une religion (celle-ci, mais pas celle du voisin de palier), ne lui a pas parlé de Dieu, il se passe fort bien de cette notion. Ce conditionnement intervient à un âge où sa maturité intellectuelle ne lui permet pas de résister à ce que l'on est bien obligé d'appeler un endoctrinement imposé.
A l'âge adulte, son esprit critique ayant été endormi, pour ne pas dire sclérosé, le croyant garde le plus souvent sa religion "maternelle", par tradition, par confort ou conformisme.

Il définit la foi athée sur trois niveaux :
> le premier niveau consiste à accepter la réalité en tant que telle, sans dieu.
> Le second niveau consiste à trouver la responsabilité et le sens de la vie de façon autonome.
> Le troisième niveau (méta niveau) vise une philosophie de l’existence au delà de la nature.
Il est vrai que souvent les gens étant groupés dans la même foi en Dieu n'osent plus penser par eux-mêmes ayant sans le vouloir peur de déplaire ou de n'être plus sur la même longueur d'onde, ce qui les amènerait à se retrouver seuls et lâchés dans la jungle (le monde qui est vu ainsi dans le groupe). Ils abandonnent souvent leur libre-arbitre perdant ainsi la conscience que toute solution est à l'intérieur d'eux-mêmes.

Cet athéisme que tu démontres à travers ce théologien protestant est ontologique puisqu'il amène l'Homme à apprendre à faire des choix pour ne plus abandonner son libre-arbitre aux autres mais au contraire à le retrouver !!
C'est la liberté de choix qui rend l'Homme libre et responsable et fait grandir/épanouir sa puissance en lui.
Seul l'Homme a reçu le pouvoir du choix conscient. Ce privilège comporte une certaine responsabilité : l'Homme étant un être unique il doit faire lui-même ses propres choix car laisser à d'autres ses propres choix peut être désastreux.
Même si l'Homme fait des erreurs il doit exercer lui-même sa liberté de choix.
Il faut du courage pour être libre. Plus l'Homme fait des choix indépendants, plus il est fort. Il développe sa puissance en lui.
Tout changement commence à l'intérieur de soi par des choix nouveaux (réfléchis et confiants) qui produiront un nouvel environnement, une nouvelle vie.

Les athées ont cette force : ils ne sont pas freinés par une vision extérieure (l'aspect extérieur qu'impose une religion) qui freine leur chemin. Souvent la croyance en un Dieu est un grand frein (domination des esprits, imagerie d'un Dieu aberrant, déguisement stupide) au lieu d'être libératrice. Si la croyance en un Dieu ne libère pas et s'arrête qu'à l'aspect extérieur des choses, c'est une mauvaise croyance à abandonner.
La vie de tout Homme est à l'image de ses propres croyances à son endroit et du monde dans lequel il vit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Mar 18 Mai 2010 - 13:37

Nous sommes tous athées de naissance
J'aime beaucoup l'évidence, on pourrait en faire un slogan !
Cela ne plaira pas aux Mormons et autres amateurs d'arbres généalogiques qui appuient leurs transmissions spirituelles sur des descendances génétiques (filiales ou matrilinéaires).


église d'Oaxaca Mexique

Par contre ici:
Les athées ont cette force : ils ne sont pas freinés par une vision extérieure (l'aspect extérieur qu'impose une religion) qui freine leur chemin.
"religion" doit être pris dans un sens général pas nécessairement religieux, on peut penser à des idéologies philosophiques ou politiques (comme le communisme par exemple).
A la différence des "autres croyances", l'athéisme ne me semble pas être un phénomène collectif, mais bien un choix de conscience.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Mar 18 Mai 2010 - 14:50

A la différence des "autres croyances",
l'athéisme ne me semble pas être un phénomène collectif, mais bien un
choix de conscience.
Oui je le crois aussi. C'est leur réflexion sur la réalité de la vie qui les rend lucide et libres de choix, autonomes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Jeu 20 Mai 2010 - 14:31

l’Eglise Luthérienne Evangélique lui fait un procès pour hérésie et lui reproche, entre autres choses, d’avoir affirmé, du haut de sa chaire, que l’existence de Dieu est « une consolante invention de l’être humain » et que la prière est « une réflexion personnelle ».
J'ignorais qu'il existât encore de nos jours des procès pour hérésie ...
L'Église Luthérienne Évangélique (que je ne connais pas) semble avoir également ses dogmes., le coup de "la prière, une réflexion personnelle" ça n'a pas du leur plaire , ainsi va que ce postulat serait antinomique avec toutes les pratiques cultuelles collectives (liturgiques ou non).

Les dogmes servent peut-être à se mettre à La Place de Dieu, qui ne nous aurait pas autorisé l'autonomie ?

N'ayant pas lu le livre, et ne me fiant qu'au résumé à cet article, j'ai l'impression de pointer comme une contradiction ici:
Le manifeste part de l’idée que l’homme doit refuser dieu pour récupérer son autonomie en tant qu’être humain. Il utilise des termes comme « naissance rationnelle » en rapport avec ce processus qui conduit à se libérer du divin.

En refusant Dieu, en se libérant du divin, l'auteur partirait donc d'un point de vue où Celui-ci existe. Il faut dire qu'il est plus facile de critiquer Dieu, que de critiquer ses contemporains voire même les traditions de ses ancêtres, ce qui est quasiment perçu comme un parricide ou régicide symbolique.

Refuser Dieu pour récupérer son autonomie impliquerait comme prémisse, que La Liberté ne serait pas du monde de l'humain, par Nature, mais seulement "une forme de servilité ou d'esclavage" qui ait été voulue par Dieu, Créateur, Il nous l'aurait prise, ou re-prise puisqu'il nous faudrait la récupérer

L'ouvrage est très insolite néanmoins, extrêmement courageux même car enfin une athéo_logie pourrait venir en controverse de la théo_logie. Les points de vue critiques doivent toujours être respectés, le débat pourrait être constructif, libérateur, très intéressant.


Je me demande ce que penserait ce monsieur Paul Schulz de la lecture de la révélation d'Arès car elle existe en allemand.
Y verrait-il « une consolante invention de l’être humain » Michel Potay

Si quelqu'un pouvait lui faire connaître "Die Offenbarung von Arès" ... au moins verrait-il qu'un autre discours en dehors de la théologie et de l'a-théologie existe aussi ... qui pourrait satisfaire les déistes et les athées et les mettre d'accord entre eux ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Jeu 20 Mai 2010 - 18:37

Refuser Dieu pour récupérer son
autonomie
impliquerait comme prémisse, que La Liberté ne
serait pas du monde de l'humain, par Nature, mais seulement "une
forme de servilité ou d'esclavage" qui ait été voulue par Dieu,
Créateur, Il nous l'aurait prise, ou re-prise puisqu'il nous faudrait la
récupérer
Je pense qu'il veut dire se déconditionner du Dieu tel que les religions apprennent aux hommes afin qu'ils retrouvent leur liberté de penser, de pensées, etc... leur autonomie. C'est vrai qu'il y a un sacré conditionnement dans les religions. Dieu à Arès demande de s'en débarrasser aussi de tous ces conditionnements.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Ven 21 Mai 2010 - 18:12

J'ignorais qu'il existât encore de nos jours des
procès pour hérésie ...
Dans TOUTES LES RELIGIONS c'est ainsi.
Et toujours à notre époque.
Ne les (re)mettons pas au pouvoir, leur vilain naturel reviendrait au galop !!!


http://nouvel-islam.org/spip.php?article99L’écrivaine égyptienne
Nawal El Saadawi, connue dans le monde arabe et internationalement, fait face à une campagne politique et religieuse, menée par Al-Azhar en Egypte, pour la poursuivre en justice pour apostasie et non respect des religions, à cause d’une pièce de théâtre publiée au Caire, en arabe, en janvier 2007 sous le titre «Dieu démissionne à la réunion au sommet ».

Cette pièce de théâtre s’inscrit dans la fiction et ce sont les spectateurs du théâtre qui doivent en juger et pas les religieux.
Traduire une écrivaine devant un tribunal pour ce genre d’accusations graves pourrait être considéré comme un permis de l’assassiner. Ces accusations qui ne correspondent pas aux valeurs du 21ème siècle, constituent une atteinte à la liberté d’expression et touchent une écrivaine, femme et médecin qui a offert aux lettres arabes, quarante cinq ouvrages : romans, pièces de théâtre, nouvelles, autobiographie et œuvres scientifiques et intellectuelles reliant les causes de la libération de l’Homme et de la libération des femmes et traduits en plus de trente langues dans le monde.

Ce n’est pas la première fois que Nawal El Saadawi fait face à ce genre de campagne. Un autre procès a été intenté, précédemment, contre elle en l’accusant également d’apostasie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  pat le Ven 21 Mai 2010 - 21:27

Bon tout cela est vrai, mais nous sommes là, ensemble avant tout pour construire. Certes il faut prendre conscience des réalités, mais une fois que c'est fait, il faut positiver le discours sous peine de répéter en boucle ce qu'on a déjà dit précédemment maintes et maintes fois

Derrière la religion système il y a des croyants, intéressons nous à eux, essayons d'être près d'eux, de les comprendre à l'image de Michel Potay dans sa dernière entrée sur Port Royal. http://freesoulblog.net/jJH/jJHtv.html
J'ai beaucoup aimé, car il nous propose de dépasser nos préjugés pour aller voir ce que l'autre a de bien, de bon.
L'aventure de Port Royal est une aventure religieuse et pourtant il nous invite à y découvrir ce qu'il y avait de grand, de courageux, de sincère dans cette démarche aux antipodes de la notre.

Nous ne pourrons pas nous spiritualiser si nous nous contentons d'analyser ce qui ne va pas chez les autres.
Faisons effort ensemble pour faire de ce forum une tribune de réflexion spirituelle, une halte même provisoire pour penser à son âme, à ce que l'Homme pourrait être s'il le voulait.
Renouvelons notre vocabulaire, notre pensée.
Méditons, prions avant d'exposer des idées.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Ven 21 Mai 2010 - 23:45

Mon propos derrière ce fil de discussion est d'essayer de faire que les croyants, essaient de comprendre les non-croyants !
Ils ont vraisemblablement quelques raisons de l'être "non-croyants" ... la révélation d'Arès ne me démentirait pas sur ce point, elle qui parle des scandalisés ...

L'athéisme a sa raison d'être, il est adversité pour le croyant, certes, mais il faut qu'il en tienne compte et non pas qu'il se campe dans de belles certitudes hautaines et orgueilleuses, et le croyant doit faire un effort (pénitent) pour le comprendre ! Ce n'est pas à sens unique, l'effort, et que les croyants en seraient dispenser.
Il lui faut faire cet effort, il doit ... tout comme on peut faire l'effort de comprendre l'aventure religieuse de Port Royal
C'est ce qui me plaît dans cet ouvrage iconoclaste de cet ex-pasteur Paul Schultz.
On peut passer de l'athéisme à la foi (comme Michel Potay le fit, ceci dit en passant) comme on peut faire le chemin inverse, de façon tout aussi légitime.

Faisons effort ensemble pour faire de ce forum une tribune de réflexion spirituelle,...
Ce forum n'est pas fait pour faire l'apologie du croyant ! mais bien pour la réflexion spirituelle, je suis d'accord. Dieu d'ailleurs s'en fout complétement de nos petites catégories humaines, c'est dit dans le Livre.

Tout croyant que je suis, j'applaudis des deux mains ce genre d'ouvrage, aussi imparfait soit-il, il a le mérite de sa sincérité, et d'un certain courage.
Tout croyant que je suis, je défendrais les incroyants contre les croyants qui voudraient s'en prendre aux incroyants, pour leur (soi-disant) absence de foi, leur incrédulité.
Derrière la religion système il y a des croyants, intéressons nous à eux, essayons d'être près d'eux, de les comprendre ...
Face à la religion système, il y a des non-croyants, intéressons-nous à eux, essayons d'être près d'eux, de les comprendre ...

Petit état des lieux:

Outre le constat de l'érosion dans le temps des convictions et de la pratique religieuse, encore plus sensible chez les jeunes, on peut noter un paradoxe quant aux résultats concernant les "sans religion" et "les non croyants".

En France, les "sans religion" se situent entre 25% et 30% et ceux qui ne croient pas en Dieu entre 40% et 45%. Les premiers sont, très schématiquement, constitués des athées, agnostiques, sceptiques et des déistes (croyants sans religion), or leur nombre est inférieur de 15% à celui de ceux qui ne croient pas en Dieu. Hormis le cas des religions sans Dieu, qui sont très marginales, l'explication semble provenir de la déclaration d'appartenance à une religion (catholicisme, islam, protestantisme) par des personnes qui ne croient pas ou ne croient plus en Dieu. En volume, ce phénomène que l'on pourrait qualifier "d'appartenance culturelle" est relativement important, de l'ordre de 20% des "effectifs" d'une religion (15% du total à rapporter aux 70% à 75% que représentent les religions).
Conclusion : il est plus facile de "se débarrasser de Dieu" que de se séparer mentalement de sa "religion culturelle", même si on ne "pratique" plus depuis longtemps.

Conclusion qui rejoint celle de cet ex-pasteur luthérien:
Le manifeste part de l’idée que l’homme doit refuser dieu pour récupérer son autonomie en tant qu’être humain.
qui réfute Dieu plutôt que de mettre en cause sa "religion culturelle"

On s'aperçoit à la vue de ce constat que la différenciation entre "croyances" (ou foi) et "religion culturelle" n'est pas si nette et définie que cela ...

Pouvez-vous dire quelle est votre religion ?

Catholique

59 %

Musulmane

3 %

Protestante

2 %

Juive

1 %

Bouddhiste

1 %

Autre

3 %

sans religion

29 %
Enquête réalisée en France en janvier 2007 par TNS Sofres auprès d’un échantillon national de 4794 individus âgés de 15 ans ou plus.
La "non-croyance" est la deuxième "religion" de ce pays, la France. [ "religion" pris dans le sens d'ensemble de convictions personnelles, croyances].
Certains diront que c'est l'islam, mais c'est faux. Il procède de cette vision, ce qu'il en est des élections, où l'on ne tient jamais compte des abstentions, et des bulletins blancs. L'islam est très minoritaire avec ses 3 % !
Cela mérite quelques considérations ... On ne peut faire fi de ce phénomène, ni faire que ces non-croyants n'existeraient pas ! et compteraient pour du beurre comme on dit !

Différentes statistiques sur cette page > http://atheisme.free.fr/Religion/Statistiques_religieuses.htm

Les catholiques

Croient en Dieu

49%

Ne savent pas

38%

Ne croient pas en Dieu

11%
(C'est-à-dire que seulement 49% des catholiques sont croyants)

Les protestants

Croient en Dieu

60%

Ne savent pas

26%

Ne croient pas en Dieu

11%
Les juifs

Croient en Dieu

54%

Ne savent pas

35%

Ne croient pas en Dieu

12%
Les musulmans

Croient en Dieu

94%

Ne savent pas

4%

Ne croient pas en Dieu

1%
Un sondage dont les résultats sont dérangeants ...
http://atheisme.free.fr/Contributions/Feu_au_vatican.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  pat le Sam 22 Mai 2010 - 9:49

Ma réflexion ne s'applique pas au choix du thème ni encore moins à le nécessité de s'intéresser aux athées et à leur vie spirituelle dont on peut tirer grand profit, à ceci près que personnellement mon propos n'est pas de faire la promotion de l'athéisme, mais au contraire d'essayer que les personnes puissent trouver en eux la ressemblance qu'ils ont avec le divin, représenté non pas par une abstraction ou rien du tout mais par un Dieu créateur.

Mes remarques voulaient mettre l'accent sur cette critique constante de la façon de faire des autres, alors que nous avons tant à faire nous-mêmes et justement de nous mettre résolument du coté des athées qui œuvrent pour la justice et la fraternité.
C'est de ce genre d'affirmation dont je me fatigue :


J'ignorais qu'il existât encore de nos jours des
procès pour hérésie ...

Dans TOUTES LES RELIGIONS c'est ainsi.
Et toujours à notre époque.
Ne les (re)mettons pas au pouvoir, leur vilain naturel reviendrait au galop !!!

Ceci dit, je trouve normale qu'un pasteur protestant soit suspendu de ses fonctions s'il professe l'athéisme. Il faut quand même un peu de cohérence. Qu'il devienne athée, c'est une chose, mais qu'il professe son athéisme du haut de sa chaire en est une autre. La moindre des honnêtetés fut qu'il démissionne. Un pasteur qui prône que l'existence de Dieu est « une consolante invention humaine » , doit quand même bien se douter que ça va tousser dans les rangs

Quant à faire l'apologie de l'athéisme comme le fait Assunta, là aussi, il faut modérer le propos.
J'ai vu plus d'athées et d'anticléricaux ne pas vouloir entrer dans une église lors d'un mariage ou d'un baptême que de chrétiens refuser d'aller à un mariage civil. Modération sur l'esprit de tolérance !

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Sam 22 Mai 2010 - 11:03

Qu'il devienne athée, c'est une chose, mais qu'il professe son athéisme du haut de sa chaire en est une autre.
Un geste provocateur de sa part ? ... si c'est oui, effectivement je trouve comme toi, que ça manque de panache pour tirer sa révérence !
J'ignorais qu'il existât encore de nos jours des procès pour hérésie
...
Je voulais dire que nous ne sommes pas toujours averti des controverses religieuses, et à peu près jamais, c'est dommage !
Cela veut dire que la parole n'est pas si libérée que cela dans ce(s) domaine(s), que le monde fonctionne comme si les Textes Sacrés étaient des chasses gardées sur lesquelles on ne pourrait poser le pied sans s'attirer quelques foudres.
Un tabou à briser ? des préjugés à abattre.

Est-ce parce que cela touche aux dogmes (considérés comme des lois, ou des règlements), ou parce que cela remettrait en question quelques habitudes culturelles (les cultuelles étant incluses dedans) ?
En volume, ce phénomène que l'on pourrait qualifier "d'appartenance culturelle" est relativement important, de l'ordre de 20% des "effectifs" d'une religion
On devine derrière ce constat, que "le poids des traditions" est un sacré obstacle à l'évolution du religieux vers le spirituel.

Les controverses existent dans plein de domaines, qu'ils soient, philosophiques, scientifiques, politiques, économiques, historiques ...
Toutes les controverses (dont les hérésies font partie) sont intéressantes de mon point de vue.
L'hérésie n'est qu'une opinion, du grec αίρεσις « action de prendre; choix ». Réfuter, et pire condamner l'hérésie, est un acte d'intolérance.

Quant à ce que dit Assunta au sujet du cas de cette écrivaine Nawal El Saadawi poursuivie en justice pour apostasie et non respect des religions, ce n'est que le versant religieux d'autres procès que l'on fit à d'autres écrivains, poètes et artistes divers pour des raisons politiques.
Des écrivains "dissidents", il y en a eu à toutes les époques, et sous toutes les latitudes, y compris dans des régimes dits démocratiques. La liste serait longue si l'on devait en faire l'inventaire.


Les travers des uns se retrouvent exactement chez "ceux d'en face". L'orgueil, le mensonge, la cupidité, ... n'ont pas de patrie, pas de parti, par exemple, ... ils traversent toutes les sociétés, quelles qu'elles soient.
Le courage des uns se retrouvent exactement chez "ceux d'en face". Port Royal oui, un exemple parmi de nombreux martyrs de la foi, comme il y eut de nombreux martyrs "non-croyants", ou pour des causes tout à fait non-religieuses.

Il me semble que d'un point de vue humain, "croyants" et "non-croyants" se ressemblent comme deux gouttes d'eau, les similitudes et les parentés sont extrêmes entre eux.
En ont-ils seulement conscience ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Sam 22 Mai 2010 - 21:26

Quant à faire l'apologie de l'athéisme comme le fait Assunta, là aussi, il faut modérer le propos.
J'ai voulu démontrer que l'on peut retrouver une spiritualité assez semblable chez les non-croyants et les croyants (avec ou sans dogmes). il y a une similitude parfois.
J'ai vu plus d'athées et d'anticléricaux ne pas vouloir entrer dans une église lors d'un mariage ou d'un baptême que de chrétiens refuser d'aller à un mariage civil. Modération sur l'esprit de tolérance !
C'est vrai il y a des sectaires ou intransigeants partout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Dim 23 Mai 2010 - 0:05

Un commentaire critique très intéressant d'une athée (fait à la suite de cet article que j'ai reproduit d'un autre site)

Je suis athée mais je ne vis pas du tout l’athéisme comme une croyance, ne pas croire en des dieux inventés, ne signifie en aucun cas croire en quoi que ce soit d’autre. Je ne dis pas que l’athéisme ne peut pas dégénérer en croyance, mais il n’est pas une croyance à la base.
Mais effectivement si dans le livre il est question "d’une philosophie de l’existence au delà de la nature", alors là on retourne à la croyance, on a chassé celle de dieu, que pour en construire une autre.

Tant que l’être humain prétendra s’affranchir de la nature ou être au-delà d’elle, niant la réalité qu’il en est à la fois issu, et un de ses éléments ... il ne comprendra rien ni à la nature/la vie, qu’il continuera à rejeter en projetant sur elle ses fantasmes, et rien à lui-même.

L’être humain n’est pas au-delà de la nature, mais parce qu’il veut le croire, en réalité c’est la vie qui est au-delà de lui, et c’est absence de vie qui est responsable du vide, du manque, des peurs qui le taraudent et qu’il cherche à conjurer par la croyance.

Quelque part il est aberrant de parler d’une croyance fondée sur la réalité, toute croyance s’érige en déni de la réalité, et pas seulement les croyances religieuses.

Vivre dans la réalité, c’est désamorcer ses croyances y compris inconscientes, et accepter de ne pas avoir d’explication ou de réponse à tout.

Et si la réalité de l’être humain est profondément déprimante, en tout cas pour moi, la réalité en dehors de l’humanité, celle de la vie est surprenante et un fantastique territoire d’inconnu à explorer, sans avoir besoin de moyens financier ou matériel.

J’ai trouvé très amusante l’anecdote de la vieille dame et de son pasteur, que vous avez cité.Je pense que le parcours de cet ancien pasteur déclarant que la foi religieuse est une croyance contre la réalité, est sûrement intéressant et peut faire avancer sa réflexion personnelle. Et si vous n’aviez pas fait cet article, je n’en aurais pas connaissance, merci
C'est tout à fait stupéfiant que l'athéisme conduise à ce que son intuition lui dise que:

L’être humain n’est pas au-delà de la nature, ..., en réalité c’est la vie qui est au-delà de lui ...
Vivre dans la réalité, c’est ... accepter de ne pas avoir d’explication ou de réponse à tout.


Comma quoi, l'athéisme a du bon. L'athéisme est "sceptique". Puis-je risquer ce qui pourrait apparaître comme un syllogisme ?
Puisqu'il n'y a de vrai foi que sceptique ICI, et que l'athée est sceptique par nature, par nature l'athée a la foi (sans avoir besoin de croyances ).

Laissez donc de côté 5 minutes votre religion, Dieu, vos croyances ... , si vous êtes croyants ! Qui sait si vous ne découvrirez pas de belles choses !
@vec ou s@ns l'aide de Dieu

Molla Nasreddine, selon une histoire, se rend chez un tailleur.

- Pourrais-tu me faire un manteau dans ce tissu gris ?
- Certainement avec l’aide de Dieu, répond le tailleur.
- Quand sera-t-il prêt ?
- Dans une semaine, avec l’aide de Dieu !
- Veux-tu être payé maintenant ?
- Avec l’aide de Dieu, oui, j’aimerais bien !
Nasreddine lui règle ce qu’il doit puis revient la semaine suivante.

- Mon manteau est-il prêt ?
- Non, je n’ai pas pu. Ma femme est tombée malade. Mais elle a guéri maintenant avec l’aide de Dieu.
- Quand penses-tu finir alors ?
- Dans trois jours, avec l’aide de Dieu.

Trois jours plus tard :
- Alors, mon manteau ?
- Il me manque du tissu, mais avec l’aide de Dieu …
- Écoute, interrompt Nasreddine, maintenant je suis pressé. Essaie de travailler sans l’aide de Dieu, ça te retarde !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Lun 24 Mai 2010 - 23:17

L'athéisme est une chance, ou un contrepoids indispensable (du moins tel que je le perçois) à un ordre social qui s'est bâti sur des interprétations, représentations mentales de croyances. La révélation d'Arès (Dieu) parle des "scandalisé(e)s ... des dégouté(e)s de la (ou des) religion(s) (systèmes religieux) qu'Il va jusqu'à comprendre ...

On ne peut écarter ainsi allégrement d'une revers de la main une bonne partie de l'humanité, comme si elle n'existait pas sous prétexte qu'elle ne croit pas, alors que le passé tend à lui démontrer qu'il était peuplé comme le présent de bonnes intentions qui n'ont que rarement abouti au bonheur du genre humain.
Les "non-croyants" sont bien la deuxième "communauté spirituelle" de France, (du monde occidental peut-être?).
Les religions ne sont plus guère crédibles, c'est le constat accablant ! que l'injustice, l'iniquité règne encore par delà les siècles, et que l'homme ne connaît pas La Paix, et va d'une guerre à une autre ... pour des questions de profits immédiats sous couvert "d'appartenances culturelles", qu'elles soient religieuses, ethniques, tribales, nationales.

C'est trop facile d'invoquer une supposée vacuité spirituelle de ces hommes et femmes qu'on verrait sans foi, ni loi, ni discernement, ni cœur, alors même que subsiste chez bon nombre d'entre eux, bien qu'ils aient écarté Dieu et les religions comme on jette l'eau du bain et le bébé avec, un sens de l'humain (humanisme) très profond, généreux.
Bien que croyant et en dehors du doute par Grâce, je ressens la nécessité de plaider en leur faveur, car ils (elles) sont tout à fait mes frères et sœurs en humanité.

Si le soleil brille sur les bons et les méchants, il brille aussi sur les "croyants" et les "non-croyants".

En volume, ce phénomène que l'on pourrait qualifier "d'appartenance culturelle"est relativement important,
Phénomène intriguant s'il en est ... au point que "croire" s'assimilerait non, à la croyance en une Entité Sublime, Créatrice, Unique ... qui concernerait "tous" les humains, mais à une "reconnaissance" matricielle du terreau culturel qui nous a permis de faire naître notre individualité et singularité humaine.

La notion "d'appartenance" (fait d'appartenir à un milieu, une collectivité, un parti, etc ) est par elle-même très ambiguë car elle peut induire partiellement "comme" une sorte de rapport de subordination, contraire au principe même de liberté de conscience, ou des formes d'allégeances qui n'ont rien "d'innées" (rapport de générations).

Appartenance [En parlant de personnes ou de choses]
LING. Rapport d'appartenance. Rapport exprimé par exemple par le génitif, ou en français par la préposition de :
4. ... ainsi, les cas ne peuvent exprimer qu'en général, les principaux de ces rapports.
Par exemple, le génitif indiquera généralement le rapport de génération et d'appartenance; le datif, celui d'attribution et de donation; l'accusatif, celui de tendance et de dépendance, etc.
Destutt de Tracy, Éléments d'idéol., Gramm., 1803, p. 115.



L'athéisme manifeste que l'on peut être libre de relation d'appartenance religieuse, libre de conscience sur les croyances, qui ne sont que croyances (adhésion de l'esprit, convictions, opinions, ... non démontrables, non transmissibles d'âme à âme, mais à expérimenter).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Ven 11 Juin 2010 - 1:11

L'athée ... en chanson par Farfeline



Discours d'athée
http://www.dailymotion.com/video/x7isfv_discours-d-athee_music

Oooh ! Mais qui sont ces « Dieu » pour se la péter comme ça ???!!!
Moi je crois que la foi, c’est la force que l’on a en soi
Personne n’est parfait, l’homme refuse d’y croire
Et pour se justifier de sa bêtise, il invente une bonne poire ! (re: il invente une bonne poire !)

Chacun son imagination ou sa vocation

Le but est d’être maître de ses actions
y’a je ne sais combien de religions
Et surtout des querelles où des gens meurent par millions ... meurent par millions ...

Refrain

( un peu au pif j’avouerai !!) :

athée ! je suis athée ! ceci est un discours d’athée

Daté du 24/11/08
athée ! je suis athée ! ceci est un discours d’athée
Baptisée contre mon gré
athée, daté depuis ma naissance
dans le 29

Autant de misère que de galère

Des demandes financières et des prières monétaires
Y’a comme des pigeons qui errent
Dans le refoulement de leurs imaginaires !

Ce que je fais je dois le sentir

Ce que je ressens je dois l’entretenir
L’imaginaire athée est mon errance
Du rêve gratuit à la vie, telle est mon aisance

Refrain


"Il était une fois une Farfeline planquée au fin fond du Finistère...!"
...
http://www.myspace.com/farfeline

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Invité le Mer 16 Juin 2010 - 15:41




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La foi des athées

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum