Spiritualités

L'anonymat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'anonymat

Message  Invité le Mer 26 Mai 2010 - 11:17

Ce n'est qu'une proposition de loi ..., autant dire une tentative de changer la loi, rien n'est joué d'avance, il faudrait qu'elle soit validée par le Sénat etc ... et quand bien même il existerait peut-être des recours pour retoquer ce "coup de force", bref, un vrai parcours juridique. Mais tout de même, encore une fois, il s'en trouve toujours un pour toucher à quelque principe qui vont de pair avec la liberté.

Bientôt la fin des blogs anonymes ?
Le sénateur de la Moselle, Jean-Louis Masson jette un pavé dans la mare en proposant de « faciliter l'identification des éditeurs de sites de communication en ligne et en particulier des « blogueurs » professionnels et non professionnels ».
Cela pour « protéger les éventuelles victimes de propos inexacts, mensongers ou diffamations qui sont, hélas, de plus en plus souvent colportés sur la toile ». Rien de moins.
Concrètement, il demande à ce que chaque blogueur français indique sur son site « des éléments précis permettant de l'identifier », notamment les nom, prénom, numéro de téléphone ou adresse.

[...]
L'inquiétude pointe chez les hébergeurs... et au Sénat

La pilule a du mal à passer du côté des hébergeurs de blogs. Les P-DG des principaux hébergeurs français (Wikio, Canalblog, Overblog, Blospirit), Tristan Nitot de la fondation Mozilla et les responsables de la Quadrature du Net ont lancé un appel commun à l'abandon de cette proposition de loi qui « porterait atteinte à la liberté d'expression sur Internet ».
Plus proche du législateur, Jean Arthuis, président de la commission des finances du Sénat, défend pour sa part le droit de s'exprimer anonymement. Il pointe l'impossibilité technique de la démarche et les articles anonymes non-signés qui paraissent en presse écrite.

ZDNet France. Publié le 25 mai 2010

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39751905,00.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anonymat

Message  pat le Mer 26 Mai 2010 - 14:52

Sans parler des gens qui publient toute leur vie sous un pseudo et ceci bien avant l'invention d'internet.
Peut-être faudra t-il un jour un badge sur la poitrine, portant notre identité, pour se promener dans la rue ?
Je vous assure que ça s'est déjà fait...

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les bloggeurs vont rester anonymes

Message  Invité le Mar 1 Juin 2010 - 0:02

fausse alerte ! En fait, rien à craindre de ce côté-là, "proposition de loi", n'est pas "projet de loi", nuance et non des moindres qui a toute son importance.

Cela m'aurait étonné de toute façon, vu que le "pseudonymat" est autorisé par la loi. Le vrai "anonymat" serait le "pseudonymat" sans URL ni e-mail pour s'inscrire.
Mais par les temps qui courent ... nous qui nous sommes, fichés, mesurés, numérisés, biométrisés, casés, surveillés, suspectés d'office, filmés (pour notre sécurité ) ... sous toutes les coutures, on ne peut pas prévoir jusqu'où iront les passions ou les dérives qui pourraient un jour peut-être porter atteinte au libre droit d'expression.



En tous cas, il y a encore bien de l'eau qui peut passer sous le pont avant que "cette proposition de loi" n'aboutisse, ... si jamais elle aboutit un jour. Le pas de sénateur a sa réputation, nous savons qu'il est très lent !

[...]
La référence, c’est la loi du 21 juin 2004 dite pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN).
Elle prévoit que les bloggeurs non-professionnels peuvent rester anonymes. Une idée simple, pour renforcer la liberté. Tout en sachant que l’on peut toujours, en passant par la case justice, retrouver un blogueur anonyme, et que faire une déclaration officielle sous un nom d’emprunt est un jeu d’enfant. Ajoutons, que l’expérience de six ans d’application de la loi montre que le risque pris par le législateur de 2004 n’a pas causé de ravages.

En revanche, avec la levée de l’anonymat, n’importe quel esprit grincheux pourrait crucifier économiquement un blog, par un procès qui sera perdu deux ans plus tard devant la Cour d’appel. Avec au final un bloggeur gagnant mais mort pour la simple et bonne raison qu’il aura dépensé entre 5 000 et 10 000 € d’honoraires pour se défendre avec succès. Ah,Ah !


Donc cette loi serait une catastrophe, c’est évident. Mais il n’y a pourtant rien à craindre.

La chose est une proposition de loi. Donc, une loi d’initiative parlementaire. Or, la Constitution et le règlement des chambres sont ainsi faits que les textes votés sont essentiellement des projets de loi, c’est-à-dire des textes d’origine gouvernementale, adoptés en conseil des ministres.

Une proposition de loi, ce n’est pas impossible, mais c’est beaucoup plus rare.

On doit ensuite examiner la force qui soutient cette proposition. Ça commence à devenir sérieux, quand un groupe parlementaire a signé le texte. Et là, le débat se simplifie : notre ami l’honorable sénateur Jean-Louis Masson, non inscrit dans un groupe, est le seul signataire. Un peu comme dans la chanson de Goldman, il a fait sa proposition tout seul.

Il lui reste donc juste à convaincre la moitié du Sénat pour avoir une majorité potentielle, à expliquer au gouvernement que cette géniale loi est une priorité, et à dealer avec Copé pour faire attendre les propositions des députés.

Après ça, il restera à trouver une place dans le calendrier, ce qui sera très simple, quand on voit que le temps manquera pour voter la réforme de la procédure pénale ou la loi sur la sécurité intérieure, entre autres.

Les bloggeurs vont rester anonymes

http://www.alterinfo.net/Les-blogueurs-vont-rester-anonymes_a46646.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Faites ce que je dis, pas ce que je fais

Message  Invité le Mer 2 Juin 2010 - 15:40

Ah ba !!!!! c'est la meilleure ça !
Non mais, ce monsieur sénateur Masson ... un peu politicien verreux je trouve, v'là qu'il voulait donner la leçon et qu'il est le premier "fauteur" et fouteur de brun !
ça me coupe la chique
tant pis pour lui, il ne l'emportera pas au paradis son vieux plan pourri ... espérons qu'entre temps les grands électeurs l'éjecteront de son siège de sénateur.

Pris la main dans le sac à magouilles le sénateur Masson, récidiviste en plus, "rattrapé par son passé" comme on dit !
"Faites ce que je dis, pas ce que je fais", voilà sa philosophie !!!

[...]
Le sénateur s'inquiète, notamment, de la multiplication des "propos inexacts, mensongers ou diffamations qui sont, hélas, de plus en plus souvent colportés", selon lui, sur Internet.
[...]
Plus encore, le passé sulfureux du désormais "fameux" sénateur de Moselle refait surface. Car l'homme, souvent présenté comme procédurier, a un passé plutôt lourd concernant l'anonymat.

Un an d'inéligibilité
La première affaire le concernant remonte à 1983. Jean-Louis Masson est alors candidat aux élections municipales de Metz face au maire sortant de centre-droit, Jean-Marie Rausch. Durant la campagne, il se dit victime de tracts diffamatoires et anonymes.
Or en réalité, comme le révèle en 2000 l'Express, ces attaques venaient… de lui-même. Jean-Louis Masson aurait tenté par cette manoeuvre de discréditer son adversaire, en lui faisant porter la responsabilité du tract. Découvert, il sera alors obligé de retirer sa liste.


Deuxième affaire, plus récente celle-ci. En décembre 1997, un arrêt du Conseil Constitutionnel destitue Jean-Louis Masson de ses fonctions et le condamne à un an d'inéligibilité alors qu'il vient d'être réélu comme député de la 3ème circonscription de la Moselle.

Sa faute ? Avoir financé la campagne d'un candidat, Gabriel Crippa, présenté pourtant contre lui. Il s'avérera que l'objectif réel de Gabriel Crippa était de pilonner la véritable adversaire de Jean-Louis Masson, Nathalie Griesbeck, soutenue par... Jean-Marie Rausch, encore maire de Metz.

Deux affaires qui viennent donner un tout autre éclairage à la polémique lancée par le sénateur de Moselle.

Anonymat des bloggeurs: quand le sénateur Masson cachait son identité
(Stéphanie Hancq, Nouvelobs.com)

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100529.OBS4670/anonymat-des-blogueurs-quand-le-senateur-cachait-son-identite.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anonymat

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum