Spiritualités

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Administrateur
Messages : 71
Date d'inscription : 28/07/2007
Voir le profil de l'utilisateurhttp://vie-spirituelle.all-up.com

humanisme, prosélytisme et moisson....

le Sam 7 Aoû 2010 - 10:41

La notion de Moisson !


La veillée 6 dit que la Moisson c'est :

  • 1--Mettre en gerbe, c'est à dire en matière agricole, rassembler des épis.

    2--Battre la gerbe, sur le plan agricole encore, battre la gerbe, c'est débarrasser le grain de son enveloppe, de son soutien. On peut en déduire sur le plan symbolique, que battre le grain, c'est rassembler des personnes qui acceptent de se séparer de ce qui constituait leurs anciennes certitudes, leurs anciennes convictions. Qui acceptent une certaine nudité culturelle ou religieuse, prêts à revêtir le manteau neuf évoqué aussi dans le Message arésien.

    Les consciences sont déjà semées, ont déjà été touchées par le Souffle divin. Sur le plan symbolique le Semeur c'est celui qui répand la vérité, qui donne la vie spirituelle. Il n'y a rien là qui soit de notre ressort. Nous n'avons donc pas à convertir puisque le Semeur est passée et que le grain a muri uniquement par l'effort du semeur.

    La Moisson, c'est donc de

    -porter la Parole de Dieu, sans la dépasser, c'est sans se mettre à la place de Dieu.

    -et de s'aider à changer (à se débarrasser de notre enveloppe)

    3--Etaler et retourner la graine.
    Sur le plan agricole, étaler et retourner le grain, c'est le faire sécher pour qu'il ne se perde pas. C'est l'étape ultime du murissement.


    On l'a vu dans la première étape, « battre le grain » c'est se changer.

    La deuxième étape, c'est faire de ce changement une étape définitive, un murissement de notre vie spirituelle qui conduise à une véritable évolution de notre humanité.

    Se rassembler pour murir ensemble, c'est assurer une pérennité à la vie spirituelle créatrice.

    C'est donner une chance au Royaume de s'établir dans le plus d'âme possible.

    Ce n'est pas convertir au sens de faire passer l'autre par les croyances et les rituels de notre foi personnelle, comme autrefois. C'est juste l'inviter à murir la Parole en lui.
    Tout, dans l'enseignement de Jésus ou dans le Message arésien nous pousse à révéler le Dieu intérieur que nous avons nous-mêmes fait naître en nous et que Jésus appelle le Royaume



« Avez vous compris?

Vous n'avez droit de parler que de la graine de vérité que vous germez en vous. »

(Matinales, Jean Sulivan, prêtre catholique)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum