Spiritualités

lettre ouverte à un catholique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lettre ouverte à un catholique

Message  Admin le Sam 7 Aoû 2010 - 12:10

Cette lettre http://vie-spirituelle.all-up.com/?pid=18 est une lettre que j'ai envoyée sur un forum catholique il y a maintenant quelques années.
La discussion est toujours restée amicale et courtoise avec cette personne.
Je dois dire qu'avec d'autres, elles était souvent plus violente, voire parfois injurieuse à mon égard et surtout à l'égard de mes convictions.

Réagissez si vous le souhaitez à ce courrier qui reste d'actualité!

Admin
Administrateur

Messages : 71
Date d'inscription : 28/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.all-up.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre ouverte à un catholique

Message  Invité le Lun 9 Aoû 2010 - 10:34

Peu m'importe que ce soit Jésus, Bouddha, Mahomet qui portent à faire le Bien. C'est le Bien qui compte. C'est le Message arésien qui m'en a convaincu.
Mettre toujours en avant un prophète c'est ne plus trop faire attention aux mots de Dieu. On le voit dans l'Islam où les propos du prophète (les hadiths) sont plus importants que la Parole elle-même. Et ces hadiths souvent entretiennent erreur et traditions obsolètes.
Attention de ne pas faire pareil aujourd'hui.
C'est le Bien qui compte. Encourageons-nous au Bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre ouverte à un catholique

Message  Invité le Mer 11 Aoû 2010 - 1:12

Bonjour à vous deux

Il me semble qu'il y ait une difficulté (dont j'ignore les ressorts intimes et les difficultés) à "confronter" foi et raison.

C'est ainsi qu'il me paraît, suivant mon cheminement spirituel, que les croyances autour desquelles s'articulent une "foi" (ici chrétienne en l'occurrence, mais cela pourrait être une autre et valable pour d'autres) aient du mal à être confrontées à un "réel historique", même si nous savons que celui-ci, par définition, bien que relatif, n'en est que d'autant plus tangible, car il s'appuie sur des faits, des traces, des preuves matériellement tangibles.

Ainsi, le "récit", fait de l'épopée prophétique ou chevaleresque, sans préjuger de quelques mauvaises mal-façons intentionnelles des auteurs, lesquels cherchaient (je suppose) à "simplifier" , se retrouvent en porte à faux devant la réalité historique, archéologique qui ne le corroborerait pas.

Si, à ce qu'il semble d'un point de vue historique, foi et raison, s'opposaient, il serait peut-être temps que foi et raison cherchent à se comprendre, à s'harmoniser, faute de s'entendre.

Ainsi nous pourrions envisager différentes hypothèses :
- que la foi soit subordonnée à la raison, ou l'inverse, par exemple.
-ou d'autres cas de figures, considérant les valeurs de "l'intellect" ... l'aspect "relatif" de la foi ou de la raison sur celui-ci ...

Concrètement, pour parler simple, n'avons-nous pas, en fin de compte, différents langages pour exprimer "ce que nous appréhendons d'une même réalité" ? ... et que nous nous opposions (assez stupidement) sur des questions de formes.

Il y a fond et forme

Pour autant, j'ai bien conscience que les problèmes liés à la forme seront plus faciles à résoudre que ceux que nous identifions comme étant du fond.
Je ne souhaite pas éluder la question en laissant croire que nos différends ne sont que des différends liés à la forme.
Pour exemple, je voudrais vous citer celui de la grotte Cosquer.


La Grotte Cosquer est une grotte ornée paléolithique située dans la calanque de la Triperie, à Marseille, près du Cap Mogiou.
Il s'agissait peut-être d'un sanctuaire fréquenté d'après les datations des peintures entre -27 000 et -19 000 avant le présent. La grotte comporte plus de 200 figurations pariétales correspondant à deux phases d'occupation, l'une gravettienne et l'autre solutrénne. Son entrée est aujourd'hui à 37 mètres sous le niveau de l'eau. Elle porte le nom d'Henri Cosquer, le plongeur qui l'a signalée en 1991.Cette grotte abrite plusieurs dizaines d'œuvres peintes et gravées du Paléolithique supérieur.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grotte_Cosquer


Ce témoignage "archéologique" , ne rejoint-t-il pas d'une certaine façon celui du déluge de Noé et de la montée des eaux ?

D'après ce que j'en sais, le niveau des eaux, auraient à cette époque qui suivait une petite ère de glaciation, monté de 110 mètres ...

Donc, pour en revenir Pat à ce que tu disais:
Il y a fond et forme
Pour autant, j'ai bien conscience que les problèmes liés à la forme seront plus faciles à résoudre queceux que nous identifions comme étant du fond.


il me semble, que la forme soit totalement nécessaire pour "revenir" au fond ...

mais ces croyances (religieuses) accepteront-elles ????? d'être "jaugées" à l'aune d'une pensée rationaliste ... bien que préjugeant que la raison, par nature (de don divin également) ne pourrait contredire la foi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre ouverte à un catholique

Message  pat le Mer 11 Aoû 2010 - 7:41

En ce petit matin, je vous souhaite le bonjour,
Njama a dit
:
Concrètement, pour parler simple, n'avons-nous pas, en fin de compte, différents langages pour exprimer "ce que nous appréhendons d'une même réalité" ? ... et que nous nous opposions (assez stupidement) sur des questions de formes.

C'est bien ce que je voulais dire à mon correspondant qui ne cessait de m'opposer des questions de forme dont nous n'avions rien à dire sinon les constater et les accepter comme Dieu les accepte dans cette fameuse veillée 28.
Chaque culture (et c'est ça qui est intéressant) a sa manière d'adorer Dieu. Mais lorsque les questions de forme deviennent trop dominantes, le rituel devient tatillon et intolérant.

Mais comme je le faisais remarquer dans mon courrier, tout, dans ce qui nous oppose entre croyants n'est pas du domaine de la forme. Il y a aussi des oppositions de fond. Ces oppositions sont plus difficiles à concilier. Comment, en effet, considérer comme Parole de Dieu, deux paroles qui semblent contradictoires ?
Comment concilier la trinité chrétienne avec le strict monothéisme des deux autres religions ?
Comment concilier la croyance en la résurrection, base de toute la foi chrétienne avec l'absence de résurrection?
Voilà bien des questions de fond, car elle engage toute la pensée et toute l'action de ceux qui y croient.
Autant il est facile de comprendre, d'intégrer même un problème de forme, autant il est difficile de concilier une opposition de fond.
Face à une contradiction de fond, nous n'avons qu'une seule solution de paix, celle de nous renvoyer les uns et les autres à l'étude de la Parole. Chacun doit trouver au fond de lui avec l'aide de la Parole, la réponse de vérité que sa conscience lui donnera. Ainsi, il retrouvera une foi simple sans dogmatisme.
Chercher à convaincre à tout prix l'autre ne conduit qu' à l'opposition frontale que les religions n'ont pas cessé d'avoir entre elles.
Ne cherche pas trop à convaincre, tu feras douter dit le Message arésien.
Notre compétence, si je peux dire, s'arrête au changement de notre propre vie et à porter le Message.
N'inversons pas les rôles. Ce n'est pas à nous de convaincre et de convertir les autres, c'est à l'intéressé de se convaincre et de se convertir, s'il y a lieu.

Il y a matière à nuancer ma pensée, mais c'est en gros, ce que j'ai voulu dire à mon correspondant qui n'a jamais cessé de vouloir ramener une « brebis perdue »

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre ouverte à un catholique

Message  Invité le Mar 12 Oct 2010 - 11:53

Désolé je n'ai pas eu le temps de poursuivre.

J'espère ne pas choquer en disant:
Si l'Aide de Écritures (Paroles) ne sert pas à l'émancipation de l'homme, autant balancer toutes ces Écritures dans la benne à ordures, car elles ne mériteraient pas plus que le pilon !
Sacré ou pas, si ça ne sert à rien ... déjà que tous ces bouquins Bible et consorts ce n'est pas ce qu'il y a de plus marrant et sympa à lire dans la vie ... je ne comprends même pas que ça se vende si bien et que ça serve si peu (en efficacité j'entends). On ne va pas se plaindre de trop non plus avec notre époque, on a échappé au latin ...
P't-être qu'un jour les glébeux (nous) auront un Verbe (prophète) rigolo ? j'me dis ça, parce question littérature, les écrits prophétiques ne sont pas près de décrocher le moindre petit prix littéraire No . Faut s'accrocher, en vouloir pour les lire ... tous ces vieux grimoires c'est à faire fuir le client ... comme tous les enfants, ou alors cela ne leur est utile que par facétie, pour s'asseoir dessus comme Bécassine sur son gros Dictionnaire, juste pour être un peu plus grands un petit instant !
C'est bien parce que sous tout ça ... c'est Dieu qui nous cause, ... et un peu pour faire plaisir à l'Auteur quoi !

En fait je crois que c'est parce que l'homme n'est pas très sage que ce n'est pas drôle du tout ... on n'a que ce qu'on mérite, on récolte que ce qu'on s'aime !
P't-être qu'un jour le prochain bouquin sera plus ... moins lourd quoi ! oui, c'est ça, plus_moins_lourd ! (je risque de ne plus être là, mais je peux l'espérer). Petite critique gentille en passant, juste un petit clin d'œil cabotin Wink à l'Auteur




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre ouverte à un catholique

Message  Invité le Sam 16 Oct 2010 - 11:22

Désolé je n'ai pas eu le temps de poursuivre.
je viens de me relire sans trouver mon post précédent. Une erreur de manip ??? entre "éditer" et "citer" ?
C'est pas grave ...

et peut-être pas utile de rentrer dans les détails , de "démontrer" ...
car par trente-six exemples il serait aisé de "démontrer" par recoupements, par analogies, par des connaissances linguistiques ou archéologiques, historiques ... qu'il y a une somme d'invraisemblances dans ces Écrits, dans les récits qu'on en a fait, et de flagrantes erreurs d'interprétation. Sans parler de tous ces versets complétement anachroniques du temps d'arrière-arrière-arrière-arrière-grand'papa clown

Tout cela est resté sous couveuse bien trop longtemps, en chasse gardée, sous le regard de gens à la fois juge et partie ... qui ont penché parfois vers des traductions qui les arrangent. La société civile comme les "sociétés" religieuses appréhendent qu'on mette son nez dans "le fait religieux".
Il serait peut-être temps de soulever le couvercle de la marmite ! histoire d'aérer tout ça par un grand courant d'Air frais parce que dessous, ça sent le renfermé et l'ostracisme. Le décor général est éculé, les peintures défraîchies et sans éclats ... ce n'est pas pour rien que la révélation d'Arès parle d'un "habit neuf" ... sans originalité d'ailleurs. Deux mille ans avant un clampin galiléen disait "outre neuve", ou "on ne coud pas une pièce neuve sur un vieil habit".

C'est comme avec les logiciels, il faut faire parfois un Update pour rester dans l'coup !.

Papa t'es plus dans l'coup !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: lettre ouverte à un catholique

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum