Spiritualités

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

QUAND LA SCIENCE PEUT FAIRE EVOLUER LES HUMAINS

le Lun 16 Aoû 2010 - 13:11
La science peut apporter des informations intéressantes pour faire changer le regard que nous portons les uns sur les autres mais aussi sur soi-même !! Car nous nous discriminons/dévalorisons souvent nous-mêmes plus qu'autrui nous dévalorise ou discrimine !

http://www.slate.fr/lien/26161/stop-aux-cliches-sur-les-differences-homme-femme
Les femmes n’ont pas le sens de l’orientation, les hommes ne supportent pas la douleur. Et les femmes viennent de Venus et les hommes de Mars. Depuis quelque temps, et surtout depuis la sortie du bestseller de John Gray, de nombreuses études tendent à confirmer l’idée selon laquelle hommes et femmes ont des capacités différentes, capacités dictées par la génétique. Les résultats de ces études s’étalant dans la presse, de plus en plus de gens sont convaincus de cette prédisposition génétique. Pas la peine de m’acharner à faire acquérir du vocabulaire à mon fils, il n’y arrivera pas, c’est génétique. Pas la peine de faire prendre des cours de maths à ma fille, elle sera nulle de toute façon, c’est génétique.

Des scientifiques s’inquiètent du développement de cette pseudo-science qu’ils appellent le «neurosexisme», rapporte le Guardian. Dans un livre à paraître en septembre en Grande-Bretagne, Cordelia Fine, chercheuse à l’université de Melbourne, l’affirme:

«Il n’y a pas de grandes différences neurologiques entre les sexes. Il peut y avoir de légères variations entre le cerveau des femmes et des hommes, mais le “câblage” est souple, malléable et modifiable.»

En effet, les études contestées développent l’idée selon laquelle les terminaisons nerveuses du cerveau masculin seraient différentes de celles du cerveau féminin. Par exemple, Slate vous avait déjà parlé des recherches d’une université mexicaine démontrant que les hommes comprennent mieux les itinéraires, mais que la gent féminine en conserve un bien meilleur souvenir.

Pour Lise Eliot, professeur associé basé à l'École de médecine de Chicago, tout cela est de la pseudo-science. Une façon de perpétuer les clichés sociaux machistes en les enrobant de «vérité» scientifique. Elle l’affirme à The Observer, la version week-end du Guardian:

«Oui, il y a des différences fondamentales de comportement entre les sexes, mais il faut noter que ces différences augmentent avec l'âge parce que les préjugés sur l’intellect de nos enfants sont exagérés et intensifiés par notre culture sexuée. Les enfants n'héritent pas des différences intellectuelles. Ils les apprennent. Ils sont le résultat de ce que nous attendons un garçon ou une fille.»

Du coup, les parents ont tendance à développer l’adresse des garçons, tandis qu’ils insisteront sur le langage pour une fille, sensée être naturellement bavarde, alors que l’idée selon laquelle les filles parlent plus tôt est également un cliché social (un professeur à l’institut de psychiatrie de Londres parle d’une différence infinitésimale).
avatar
Messages : 1881
Date d'inscription : 31/07/2007
Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUAND LA SCIENCE PEUT FAIRE EVOLUER LES HUMAINS

le Lun 16 Aoû 2010 - 22:03
Devrais-je considérer comme de la discrimination si on constate à l'évidence qu'un de mes voisins est plus intelligent que moi et l'autre plus habile depuis toujours au bricolage ?

Je crois qu'il ne faut conclure à rien dans un domaine qui n'a pas fini d'être exploité et que les différences devraient nous réjouir plutôt que de nous inquiéter au point de vouloir à tout prix les gommer pour faire de nous un hybride parfaitement conforme à l'idée pervertie que nous nous faisons de l'égalité.
Invité
Invité

Re: QUAND LA SCIENCE PEUT FAIRE EVOLUER LES HUMAINS

le Mar 17 Aoû 2010 - 0:01
pat a écrit:Devrais-je considérer comme de la discrimination si on constate à l'évidence qu'un de mes voisins est plus intelligent que moi et l'autre plus habile depuis toujours au bricolage ?

Je crois qu'il ne faut conclure à rien dans un domaine qui n'a pas fini d'être exploité et que les différences devraient nous réjouir plutôt que de nous inquiéter au point de vouloir à tout prix les gommer pour faire de nous un hybride parfaitement conforme à l'idée pervertie que nous nous faisons de l'égalité.
ça n'a rien à voir avec le sujet. En fait à travers ce texte il est intéressant de soulever que l'éducation a divisé et divise encore parfois aujourd'hui au lieu justement de valoriser non pas des différences mais des particularités (je préfère ce mot à l'autre qui divise trop) inhérents aux hommes et aux femmes, particularités semblables ET non semblables aux uns et aux autres. C'était juste ce que je voulais valoriser. Mais peut-être l'ai-je mal exprimé ?
Le texte dans le post plus haut ne me semble pas discriminatoire, mais juste il rappelle ceci : c'est l'humain (hommes ET femmes) qui toujours divise au lieu de voir des complémentarités (entre les hommes et les femmes) et même une richesse face à ces différences ou particularités inhérentes à chacun !! Le texte exprime en filigrane de ne plus catégoriser/définir qui est qui, ne plus compartimenter ; mais de mettre en valeur/accepter la particularité de chacun. C'est ainsi à mon avis qu'on fera ressurgir, on mettra en valeur la beauté des hommes et des femmes. Parce que c'est rarement mis en avant.
C'est ce que je désirai personnellement faire ressortir.
avatar
Messages : 1881
Date d'inscription : 31/07/2007
Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUAND LA SCIENCE PEUT FAIRE EVOLUER LES HUMAINS

le Mar 17 Aoû 2010 - 6:11

Il m'avait semblé que ce texte évoquait les différences ou les particularités (si vous préférez) que certains ont cru déceler entre le sexe féminin et le sexe masculin que l'auteur de l'article, sans doute, par peur de discrimination sexuelle a tendance à mettre sur le compte de l'éducation ou de l'apprentissage.

A la réflexion, je n'ai pas du bien comprendre, en effet, le rapport que vous faites entre cet article et le fait que :
nous nous discriminons/dévalorisons souvent nous-mêmes plus qu'autrui nous dévalorise ou discrimine !
Pour ma part je voulais répondre que, même s'il y a des particularités originelles entre les deux sexes, cela n'implique nullement qu'il faille s'en alarmer et parler de discrimination.
Si des gens profitent de cette constatation non prouvée scientifiquement pour faire de la ségrégation, c'est qu'ils n'ont rien compris à la richesse que représente notre dimorphisme sexuel, ne serait que simplement, pour faire ensemble des enfants.
Nous pouvons dire que nous avons une différence chromosomique qui induit, dès notre conception des différences dans la production de nos hormones sexuelles qui influencent notre cerveau.
Et ceci pour une plus grande richesse de notre humanité
Invité
Invité

Re: QUAND LA SCIENCE PEUT FAIRE EVOLUER LES HUMAINS

le Mar 17 Aoû 2010 - 17:36
Pour ma part je voulais répondre que, même s'il y a des particularités originelles entre les deux sexes, cela n'implique nullement qu'il faille s'en alarmer et parler de discrimination.
Si des gens profitent de cette constatation non prouvée scientifiquement pour faire de la ségrégation, c'est qu'ils n'ont rien compris à la richesse que représente notre dimorphisme sexuel, ne serait que simplement, pour faire ensemble des enfants.
Nous pouvons dire que nous avons une différence chromosomique qui induit, dès notre conception des différences dans la production de nos hormones sexuelles qui influencent notre cerveau.
Et ceci pour une plus grande richesse de notre humanité
OUi je suis totalement d'accord.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum