Spiritualités

Marie (Maryam) dans le Coran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Sam 4 Sep 2010 - 0:55

Sourate 19
MARYAM (MARIE)
98 versets, Pré-Hégire

16. Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient.
16. Commémore Maryam dans l’Écrit, quand elle se retire dans sa tente, en lieu d’Orient.

17. Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait.
17. Elle prend, à l’écart d’eux, un voile. Nous lui envoyons un souffle. Celui-ci devient un être charnel accompli, harmonieux.

18. Elle dit : "Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m'approche point].
18. Elle dit: « Je me réfugie dans le Matriciant, contre toi, si tu frémis. »

19. Il dit : "Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur".
19. Il dit: « Je ne suis que l’Envoyé de ton Rabb venu t’offrir un garçon, un pur. »

20. Elle dit : "Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et je ne suis pas prostituée? "
20. Elle dit: « Comment un garçon naîtrait-il de moi ? Jamais être charnel ne m’a touchée, et je ne suis pas impudique. »

21. Il dit : "Ainsi sera-t-il! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée".
21. Il dit: « C’est ainsi. » Ton Rabb dit: « C’est pour moi facile. Nous en faisons un Signe, pour moi et pour les humains, par grâce de Nous. L’ordre en est donné. »

22. Elle devient donc enceinte [de l'enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné.
22. Elle le conçoit et se retire avec lui en un lieu éloigné.

23. Puis les douleurs de l'enfantement l'amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : "Malheur à moi! Que je fusse morte avant cet instant! Et que je fusse totalement oubliée! "
23. Viennent à elle les douleurs, près du tronc d’un palmier. Elle dit: « Qui me donnerait de mourir avant sa naissance ? Je suis oubliée, éteinte ! »

24. Alors, il l'appela d'au-dessous d'elle , [lui disant : ] "Ne t'afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.
24. Sous elle, il l’appelle: « Ne t’afflige pas. Ton Rabb a mis déjà un ruisseau à tes pieds.

25. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.
25. Secoue le tronc du palmier: des dattes tomberont pour toi, fraîches et mûres.

26. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse! Si tu vois quelqu'un d'entre les humains, dis [lui : ] "Assurément, j'ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être humain".
26. Mange et bois, rafraîchis tes yeux ! Quand tu verras un être charnel, dis: « Me voici, je voue un jeûne au Matriciant, je ne parlerai plus à personne aujourd’hui. »

27. Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : "Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse!
27. Elle vient avec ‘Issa, devant son peuple en le portant. Ils disent: « Ô Maryam, tu viens avec une affaire surprenante.

28. Sœur de Haroun , ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée".
28. Ô soeur de Hârûn, ton père n’était pas un homme vicieux ni ta mère une impudique ! »

29. Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent : "Comment parlerions-nous à un bébé au berceau? "
29. Elle lui fait un signe. Ils disent: « Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ! »

30. Mais [le bébé] dit : "Je suis vraiment le serviteur d'Allah. Il m'a donné le Livre et m'a désigné Prophète.
30. ‘Issa dit alors: « Me voici, je suis un serviteur d’Allah ! Il m’a donné l’Écrit: Il fait de moi un inspiré !

31. Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat ;
31. Il m’a béni, où que je sois, m’enjoignant la prière et la dîme à longueur de vie,

32. et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux.
32. candide pour ma mère, sans jamais être violent ni rebelle.

33. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant".
33. Paix au jour où je suis né, au jour où je mourrai, au jour où je ressusciterai, vivant ! »

34. Tel est Issa (Jésus), fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent.
34. Voilà ‘Issa fils de Maryam, le verbe de vérité dont ils doutent.

35. Il ne convient pas à Allah de S'attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui! Quand Il décide d'une chose, Il dit seulement : "Soi! " et elle est.
35. Ce n’est pas à Allah de prendre un enfant: louangez-le ! Quand Il donne un ordre, Il dit: « Sois ! », et c’est.

36. "Certes, Allah est mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez-le donc. Voilà un droit chemin".
36. Allah est mon Rabb et votre Rabb, servez-le ! Tel est le chemin ascendant.

37. [Par la suite,] les sectes divergèrent entre elles ...
37. Mais les partis s’opposent entre eux ...

J'ai juxtaposé ici deux traductions, la première qui vient du site islamfrance.free.fr et dessous celle en italique d'André Chouraqui.

Aucune différence notoire de "sens" sur le Fond de cette Parole retranscrite différemment ...
de sa famille / dans sa tente
Notre Esprit (Gabriel) / un souffle
Tout Miséricordieux / le Matriciant
Seigneur / Rabb
je ne suis pas prostituée / je ne suis pas impudique
une chose monstrueuse! / une affaire surprenante
Miséricorde / par grâce
ton père n'était pas un homme de mal / ton père n’était pas un homme vicieux
le Livre / l’Écrit
prophète / un inspiré
malheureux / rebelle
Gloire et Pureté à Lui! / Louangez-le! (que vos intentions soient dites, ou pensées, c'est pareil)
parole / verbe
S'attribuer un fils / prendre un enfant
un droit chemin / un chemin ascendant
sectes / partis
diverger /s'opposer

comme quoi il ne faut pas prendre trop au pied de la lettre !

Si jamais vous avez des doutes, qu'un passage des Écritures ne vous semble pas harmonieux, qu'il ne vous paraît pas clair, qu'il ne sonne pas juste dans votre conscience ... ne lâchez pas prise pour autant, il n'est jamais inutile et si facile !!!!!!!! de vérifier très rapidement. Internet a ceci de merveilleux qu'il donne accès à de multiples traductions en quelques clics (ou même aux textes originaux si vous comprenez les langues sémitiques).

Deux sites très utiles :
http://www.lexilogos.com/coran.htm

http://www.lexilogos.com/bible.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Sam 4 Sep 2010 - 9:55

27. Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : "Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse!
27. Elle vient avec ‘Issa, devant son peuple en le portant. Ils disent: « Ô Maryam, tu viens avec une affaire surprenante.

28. Sœur de Haroun , ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée".
28. Ô soeur de Hârûn, ton père n’était pas un homme vicieux ni ta mère une impudique ! »

Je pense que la version 1er (pas celle de Chouraqui) est la bonne.
Tu as fais une chose monstrueuse me semble bien plus véridique que "tu viens avec une affaire surprenante". Quand on sait le sort que l'on réservait aux filles qui avaient "couché" avant le mariage, juste couché/fais l'amour. Alors venir avec un enfant en plus !! A l'extrême elle était lapidée, au pire reniée de la communauté. Car les femmes appartiennent à une communauté pas seulement qu'à la famille. Mais c'est la mort qui l'emportait le plus souvent.
Aujourd'hui même si ça a évolué, c'est toujours pas accepté. Certaines en meurent encore.
Donc la 1er version est la bonne. Chouraqui a traduit suivant ce qu'il voulait entendre ou faire passer : adoucir les moeurs ??? Va savoir. Sa version ne traduit pas les moeurs barbares qui existent hélas encore (on le voit encore à travers les éducations culturelles données aux filles de l'islam).

Si la fille agit mal, la mère est déconsidérée, reniée parfois (en Afrique Noire il y a cela), parce que si la fille agit mal, évidemment c'est la faute de la mère qui n'a pas su l'élever. Cela existe toujours. Donc je pense que la mère serait traitée de prostituée et non d'impudique. Impudique = ce terme n'est pas désigné QUE pour le côté sexuel mais aussi dans la façon de se comporter, d'agir, de parler. Tandis que prostituée est la conséquence de l'acte "mauvais" qu'a commis la fille ou que pourrait commettre la fille. Il y a toujours ce doutes sur les filles et elles en souffrent même si elles n'en parlent pas.

La 1er version est la bonne car malheureusement c'est toujours d'actualité. Regarde Carla Bruni qui, soutenant Sakineh, a été traité de prostituée par un site iranien. Certes ce sont des extrêmistes, mais les modérés ont la même vision culturelle, n'en doute pas. Elle a été traitée de prostituée tout simplement parce qu'elle a eu des amants avant de se marier. C'est seulement tenir le sexe des femmes qui prévaut dans cette culture. Rares sont les musulmans tolérants, compatissants, qui pardonnent la faute.
Il y a très peu de Parole de Dieu dans le Coran !! Il est sali et perverti. Et comme dans toute religion, c'est toujours les femmes qui en prennent plein la tête (sans vilain jeu de mots) !!
Une remise en question en profondeur de l'Homme (hommes ET femmes car il y en a de terribles et mauvaises aussi) est nécessaire pour faire évoluer les choses.

Un blog qui en parle intelligemment spirituellement parlant :
TRES JUSTE
http://reflexions-impertinentes.over-blog.com/article-les-etats-generaux-de-la-femme-1-46623409.html
L'Homme se définit lui-même étouffant en lui, de gré ou de force, la réalité de son individualité vivante et sa réalité une et universelle. Il cultive aussi son amnésie sur le fait que du devenir de chacun dépend celui du genre humain. Il étouffe en lui ce qu'exprime tout enfant spontanément en se dirigeant vers l'Autre, vers tout autre, en confiance, en toute innocence, sans préjugé, pour rencontrer et pour partager. Seulement poussé par l'Amour de la Vie, attiré par l'Amour du Vivant, par ce qui unit et aide à grandir.

Une conception de l'homme et du monde n'est pas la réalité de l'Homme et interdit de facto l'avènement de ce que devrait être le monde dont la création est confiée à l'homme, en liberté et en responsabilité. L'enfance de l'homme, garçon ou fille, en tout lieu de l'humanité, en tout lieu de ce monde régi par le pouvoir sur l'Autre, est polluée et détournée de sa vocation naturelle qui pourtant le porte à l'universalité.

Elle se retrouve enfermée dans des boites communautaristes et
nationalistes, toutes sexistes, qui, par le jeu des pouvoirs, se retrouvent engagées dans un état de conflit permanant qui oppose l'un à l'autre. L'enfance de l'Homme est éduquée, conformée à et par ces deux archétypes auxquels l'homme et la femme se conforment et qui procèdent de ce que l'homme veut définir lui-même ce qui en réalité est Un et cherche à advenir.

Il faudra bien que des hommes et des femmes s'emploient, ensemble, à se débarrasser un jour des conditionnements et du désir de dominer sur l'Autre qui scellent, au-delà du sort de chacun(e), celui de l'enfance et de l'humanité.

Tu vas me dire quel rapport avec Marie/Myriam ?
Mais on ne peut aduler une femme, l'honorer, la respecter, en faire/imiter une image "convenable" (idest culturellement et religieusement accepté même si ça correspond pas trop à la réalité) tout en salissant les autres femmes. Il y a une incohérence à revoir. Une remise en question en profondeur de l'Homme (hommes ET
femmes car il y en a de terribles et mauvaises aussi) est nécessaire
pour faire évoluer les choses.

Le monde doit changer certes et donc aussi dans cette vision des choses.

---------------------
La vie ne doit pas s'arrêter qu'à des mots, fussent-ils bien ou mal traduits, mais à des attitudes et actions envers son prochain compatibles avec la règle d'or (respect du libre-arbitre de l'homme comme celui de la femme, ne pas juger, ne pas condamner, ne pas tuer ou blâmer, oser désobéir à sa religion ou culture si elles chosifient l'Humain, le réduit à un animal reproducteur, oser revaloriser les 2 sexes qui sont des outils donnés par Dieu à l'Homme non seulement pour faire des enfants certes [ici aussi libre arbitre] mais aussi pour l'accomplissement spirituel).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Lun 6 Sep 2010 - 1:08

Sa version ne traduit pas les mœurs barbares qui existent hélas encore ...
elle ne traduisait peut-être pas les mœurs barbares comme tu dis, je crois que son intention (de traducteur) était de restituer "selon le (son) cœur"et ses connaissances des langues sémitiques, ce qu'il entend de cet écrit, à partir des mots qui y sont inscrits.

Si la fille agit mal, la mère est déconsidérée, reniée parfois (en Afrique Noire il y a cela), parce que si la fille agit mal, évidemment c'est la faute de la mère qui n'a pas su l'élever. Cela existe toujours.
Ta phrase pourrait être mise au masculin, Si le fils agit mal, le père ...

Nous touchons (mais c'est un autre sujet qui lui est intimement lié) à cette notion de "péché" qui a suivant les époques et les lieux prit une dimension plus ou moins collective. Le péché de l'un "affectant" (salissant) l'ensemble de la communauté.

Il est bien évident que si le père ou la mère (biologique) agit "Mal", en quoi le fils (ou la fille) en serait-il responsable ?
Ou si le fils ou la fille agit "mal", en quoi leurs parents ...

Or, nous ne sommes uniquement, et seuls, responsables (devant Dieu et les hommes) de "nos" actes, ... même si les effets négatifs de ceux-ci affectent nos entourages.

Il y a très peu de Parole de Dieu dans le Coran !!
je ne peux pas être d'accord avec ce que tu dis.
Par ma vie, j'ai connu de si belles personnes (musulmanes) qui n'ont été nourries qu'aux fleurs du Coran sans à peu près rien connaître d'autre chose. Rien qu'en leurs noms, leurs existences, en l'amitié, l'amour qu'il m'ont donné sans que je leur demande quoi que ce soit ... je n'accepterais jamais que l'on réduise le Coran à si peu.
Le Coran est (encore) une Source Vive ...

Je te renvois à ces Versets du Livre:
Ferme, sauf Mouhamad ! Ses frères sont (des) droits changeurs ; (ils) donnent contre fidélité bon change. (I/6)

(Pour) le frère de Mouhamad la sexte (est) à la fin ; son cheval court (sur) le jarret (de la jument).
Ma Main, (avec) l’amande oint l’homme, (avec) la noix oint l’homme, (avec) le moût oint l’homme ; Je sais (pourquoi) ; l’homme ne sait pas.
Trois têtes, trois portes pour le Vent. (XX/16 > 18)
L'islam Vrai, même si la Source se tarit, est encore une réalité contemporaine "d'hommes (et femmes) bons" dont je suis témoin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Lun 6 Sep 2010 - 11:50

Ta phrase pourrait être mise au masculin, Si le fils agit mal, le père ...

Nous touchons (mais c'est un autre sujet qui lui est intimement lié) à cette notion de "péché" qui a suivant les époques et les lieux prit une dimension plus ou moins collective. Le péché de l'un "affectant" (salissant) l'ensemble de la communauté.
au masculin cela n'existe pas ou bien c'est très très rare, dans les cas par exemple où le garçon n'a pas voulu tuer sa soeur sur les conseils de la famille http://vie-spirituelle.all-up.com/reflexions-personnelles-f16/musulmans-et-occidentaux-les-differences-psychologiques-t728.htm#6528.
Un homme n'est pas tué parce qu'il a eu des relations sexuelles hors mariage. c'est la femme la victime, la première victime car c'est sur elle seule que l'on fait reposer le poids des responsabilité de la famille et de toute la communauté. Il faut voir la réalité.
Quand la fille "faute" la mère est salie automatiquement. Pour l'inverse cela n'est pas vrai ou très rare. La femme est juste un corps qui doit penser et agir comme le groupe lui demande, pas plus.

Comme l'explique très bien Rima Irani : "la femme, comme dépositaire de l'honneur, prévaut sur la femme comme être humain".
Cela explique tout. La faute retombe toujours sur la femme encore au 21e siècle.

Il est bien évident que si le père ou la mère (biologique) agit "Mal", en quoi le fils (ou la fille) en serait-il responsable ?
Ou si le fils ou la fille agit "mal", en quoi leurs parents ...
Justement c'est là où la réflexion du Danois Nicolai Sennels http://vie-spirituelle.all-up.com/reflexions-personnelles-f16/musulmans-et-occidentaux-les-differences-psychologiques-t728.htm#6528 c'est le 1er post, "Musulmans et Occidentaux : Les différences psychologiques"
la réflexion du Danois Nicolai Sennels est intéressante. Pour nous occidentaux certes nous disons ce que tu exprimes mais pour les musulmans, la faute n'est pas attribuée à un homme mais retombe sur un ensemble, sur un groupe. L'humain n'est pas mis en valeur, la pensée personnelle n'est pas valorisée, la pensée est la pensée du groupe. L'humain représente le groupe, pas lui-même. Ce qui explique leur difficulté à se remettre en question car au nom du groupe leur acte est juste.

Ce que nous devons comprendre, c’est que nous avons affaire à des gens qui ont été élevés dans une culture où le centre de contrôle est extérieur. L'auto-critique et la responsabilité personnelle ont beaucoup moins d’importance pour eux.

Cette manière de commencer en tenant la laisse courte est en fait très habituelle dans notre manière occidentale d’élever les enfants. Nous commençons avec des exigences strictes en matière d’école, de devoirs à la maison, et de bonne conduite. Puis, quand l’enfant grandit et mûrit, ses parents lui laissent davantage de liberté. À 21 ans, on estime qu’il a assez appris pour savoir vivre sa vie et il est libre de choisir l’éducation,
le partenaire, la religion ou le mode de vie qu’il veut.

Dans la culture musulmane, c’est différent, surtout pour les garçons. Les enfants ont beaucoup de liberté au début de leur vie et, à mesure qu’ils grandissent, il semble que la structure familiale soit soutenue par des restrictions culturelles et religieuses de plus en plus nombreuses. Quand ils ont 20 ans, leurs parents ont souvent déjà choisi leur future femme ou leur futur mari. Les autres choix, eux aussi, sont moins libres: l’attente, par exemple, de l’obtention d’un statut élevé par l’éducation ou
le travail dans la petite boutique familiale, le soutien à la réputation de la
famille par la participation aux prières du vendredi à la mosquée locale.

La véritable intégration n’implique pas nécessairement une conversion religieuse. Mais, pour les musulmans, elle suppose sûrement une conversion culturelle. Il est manifeste que très peu de musulmans ont la volonté, la liberté sociale et la force de caractère nécessaires pour affronter un processus aussi exigeant psychologiquement.
Les gens sont toujours gentils, bons, quand on ne dérange pas leur train-train quotidien. mais amène une remise en question il se sentiront agressés, salis si en plus tu oses parler au Nom de Dieu et ils ne seront plus aussi bons que tu le crois. L'humain souffre/a du mal à se remettre en question parfois surtout s'ils représentent un groupe, une communauté. La difficulté est d'autant plus grande !

L'islam Vrai, même si la Source se tarit, est encore une réalité contemporaine "d'hommes (et femmes) bons" dont je suis témoin.
Oui mais l'islam vrai n'est pas appliqué. Ce que dit Dieu à Arès c'est que lorsque les musulmans rejetteront les choses arriérés (dans le texte du Coran voire jusqu'à l'effacer de cette Parole, ce qui a été demandé à Michel d'ailleurs ne l'oublions pas), leur sexte sera à la fin. Tant que règne des contradictions sur lesquelles on peut jouer et faire n'importe quoi jusqu'à tuer l'humain, et que sont complices les modérés (se taire, ne rien faire est être complice) rien n'évoluera. Le Soufisme est bien mais entretient aussi des choses néfastes (j'ai rencontré des soufistes récemment et certains agissent comme les modérés, j'étais très déçue). Pour l'isntant seul le Bahaïsme est valable et représente totalement l'islam Vrai c'est pourquoi il est pourchassé en Iran et dans d'autres pays musulmans. Quand la Vérité gêne...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Mar 7 Sep 2010 - 1:22

Merci pour ces commentaires, mais en fait ces digressions nous éloignent du thème de la Chronique du Portail, et de ce que j'essayais de montrer par cette Sourate.

Combien de chrétiens savent qu'elle existe ? et savent seulement qu'elle ne diffère pas sur le fond de ce que nous dit le récit de Luc ?
1.26 Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
1.27 auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.
1.28 L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.
1.29 Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.
1.30 L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu.
1.31 Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.
1.32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.
1.33 Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin.
1.34 Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme?
1.35 L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.
1.36 Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois.
1.37 Car rien n'est impossible à Dieu.
1.38 Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole! Et l'ange la quitta.

Autant le monde d'Occident chrétien se questionne ou s'est questionné sur cette "Conception" magique, ou abracadantesque d'un point de vue rationnel ou biologique, autant elle ne semble pas (à ma connaissance) poser de problème dans l'esprit des musulmans tous si imprégnés, de ce que dit le verset 35 de cette Sourate 19:

Quand Il décide d'une chose, Il dit seulement : "Soit !" et elle est.

La notion d'une Omnipotence d'Allah sans limites traverse toute leur spiritualité, à ce que j'en ai perçu.

Marie est citée (et associée à Jésus) à maintes reprises dans le Coran

23.50. Puis Nous fîmes du fils de Marie, ainsi que de sa mère, un prodige. Nous leur donnâmes à tous deux pour refuge une colline paisible et dotée d'une source.

3.42. Et les anges de dire : «Ô Marie ! Dieu, en vérité, t'a choisie, t'a purifiée et t'a préférée à toutes les femmes de l'Univers.
3.43. Ô Marie ! Sois dévouée à ton Seigneur ! Prosterne-toi pour L'adorer et incline-toi avec ceux qui s'inclinent !»
3.45. Un jour, Marie entendit les anges lui dire : «Ô Marie ! Dieu te fait l'heureuse annonce d'un Verbe émanant de Lui, qui aura pour nom le Messie, Jésus, fils de Marie. Il sera illustre dans ce monde et dans l'autre, et comptera parmi les élus de Dieu.
3.47. – «Seigneur, demanda Marie, comment pourrais-je avoir un enfant alors que nul homme ne m'a jamais touchée?» – «Dieu crée ainsi ce qu'Il veut, lui fut-il répondu, et lorsqu'Il décrète qu'une chose doit être, il Lui suffit de dire : “Sois !”, et la chose est.


43.57. Et quand le fils de Marie fut proposé en exemple, ton peuple s'en détourna avec dédain,

4.171. Ô gens des Écritures ! Ne soyez pas excessifs dans votre religion ! Dites uniquement la vérité sur Dieu ! Le Messie Jésus, fils de Marie, est seulement l'envoyé de Dieu, Son Verbe déposé dans le sein de Marie, un Esprit émanant du Seigneur ! ...

5.46. Nous envoyâmes, à leur suite, Jésus, fils de Marie, qui vint confirmer le contenu de la Thora précédemment révélée. Nous le dotâmes de l'Évangile qui est à la fois un guide et une lumière corroborant la Thora et servant en même temps de direction et d'exhortation pour ceux qui craignent le Seigneur.


etc, je ne les cite pas tous ... pour ceux que cela intéresse, vous pouvez faire une Recherche "Marie" sur ce site http://www.yabiladi.com/coran


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Mar 7 Sep 2010 - 13:50

Le monde chrétien croit à la conception miraculeuse de Marie.

C'est l'attitude de l'Eglise envers les femmes et le rôle obligatoire que l'Eglise exigeait des celles-ci (sinon elles étaient traitées de tous les noms si elles ne correspondaient pas à ce concept : mère au foyer ou prostituée, pas le choix), qui a fait poser questions à pas mal de croyants (et par là suite sur d'autres sujets) et ces croyants sont devenus scandalisés par les paroles de l'Eglise envers les femmes certes mais ensuite sur l'attitude de l'église en général. La laïcité a permis que des gens doutent et surtout EXPRIMENT leur doute ou refus de croire !!

Certes les musulmans croient à cette conception miraculeuse, mais ceux qui doutent malgré qu'ils croient en Dieu, ainsi que les athées (il y a des athées parmi eux qui ne peuvent se dire athées le plus souvent) préfèrent se taire. La violence et l'incompréhension que cela susciterait demande beaucoup de prudence. Même les gens athées n'osent afficher leur opinion. Ce n'est pas aussi ouvert que cela et on ne peut dire catégoriquement que tous les musulmans croient absolument à cela, malgré que cela soit écrit noir sur blanc.
En Occident on peut afficher nos doutes ou notre refus. Pas dans les pays musulmans, même douter est être considéré comme un mauvais musulman ! Donc les gens préfèrent se taire par crainte aussi d'être rejeté ou mal vu de la communauté (donc difficulté de se marier aussi). Cela peut aller très loin c'est pour cela que l'on ne peut dire que tous croient en la conception miraculeuse de Marie (même si c'est écrit dans le Coran).

OK perso je crois à cette conception miraculeuse, mais je respecte ceux qui ne croient pas, qu'ils soient chrétiens, musulmans ou autre. C'est même pas un problème de toute façon. L'essentiel est de surveiller nos pensées, nos paroles et que nos actions soient cohérentes avec ce que l'on croit. La virginité (physique) n'est pas essentielle et primordiale pour devenir une femme spirituelle. Ce qu'il faut surtout revaloriser : la sexualité dans ce qu'elle a de spirituel !

C'est aussi cela qu'il faut démontrer à travers MARIE et sa conception miraculeuse : Dieu a donné la sexualité à l'humain non pour se dominer l'un l'autre, mais pour s'épanouir dans tous les sens du terme. Pas faire n'importe quoi certes. Mais lorsqu'on est heureux (donc qu'il y a eu choix volontaire et non imposé et donc épanoui sexuellement) ce bonheur se répercute sur la famille et aussi à l'extérieur ce qui amène de grandes et belles choses pour la famille et par extension pour le bien de l'humanité. Voilà pourquoi derrière cette croyance on doit voir aussi tous les effets merveilleux qu'il y eut. Le fait par exemple (refusé par des cathos encore de nos jours) que Marie a eu d'autres enfants, donc automatiquement, a fait l'amour avec Joseph. La conception miraculeuse n'a pas empêché le plaisir sexuel (don de Dieu). Et c'est cela qui est important aussi.

Pourquoi ? Parce que l'Eglise catholique a sali, rabaissé, animalisé la sexualité bestialisé, et a demandé aux femmes d'être comme Marie : vierge puis ensuite une fois mariée (l'église ne pouvait pas interdire les relations sexuelles, elles les a donc minimisés petitement) une fois mariée ne pas jouir, juste se laisser prendre comme un chien pour la reproduction seulement. Donc ne t'étonne pas qu'aujourd'hui beaucoup se détourne de ces païens (l'église est une secte païenne et arriérée) et de cette croyance. L'église se fait petite car elle sait qu'elle a été trop loin et n'a plus ce discours aujourd'hui. Remets-la au pouvoir elle sera comme avant. Prudence !

Dieu peut tout de toute façon ! C'est soi face à Dieu, et peut importe que l'on croit à la conception miraculeuse de Marie ou pas, Dieu s'en fout ! Il veut savoir "comment on a aimé" et "qu'est-ce qu'on a fait pour les autres". Comment on a aimé = cette phrase est forte et va plus loin qu'une simple question de virginité et/ou de genre !! Dieu nous demande de redéfinir les genres particulièrement féminin, ne plus les diviser ni les salir.

A travers cette conception miraculeuse de Marie, à travers cette croyance, on voit que les causes qu'elle a suscité par la suite, sont immenses et souvent douloureuses pour les femmes (attitude dure et noire de certains hommes envers les femmes), hélas encore aujourd'hui !

Mais on voit aussi que l'homme et également la femme est capable de dépasser des choses, et vivre en tant qu'être spirituel, en équilibrant toutes les enceintes de leur vie, particulièrement leur sexe (car derrière toute conception il y a la notion de sexualité même si la conception a été miraculeuse).
La conception miraculeuse de Marie ET le fait qu'elle ait eu APRES une vie de femme je dirai 'normale' (notamment faire l'amour et avoir d'autres enfants, donc avoir une vie sexuelle épanouie), devraient encourager les hommes et les femmes à changer leur regard sur eux-mêmes d'abord et sur mutuellement ensuite. Les genres ainsi retrouveraient leur vrai place, leur vrai valeur, leur beauté Divine. Et les femmes DANS LA JOIE ET NON PLUS DANS LA CONTRAINTE aimeraient ainsi se réserver à leur époux.

Dieu peut tout vraiment et c'est super ! L'Homme aussi évidemment peut tout. J'ai hâte que nous nous tournions vers cette harmonie commune et la vivions et ne plus nous arrêter sur des concepts abêtissants et rabaissants dont la femme est l'éternelle victime !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Dim 12 Sep 2010 - 23:34

en effaçant des registres de César son nom et le nom de sa mère des registres du temple, pour qu’il n’ait plus de génération, pour que sa mère restât une jeune fille, qu’aucune inscription de fiançailles ne demeurât, pour l’enlever à tout ascendant (2/12 et 13)

Tu ne scelleras aucunes fiançailles parce que J’ai effacé celles de Ma Mère * sur les registres du temple. (33/17)



Christoph Luxenberg, éminent professeur de linguistique, a montré que de nombreux passages obscurs du Coran s’éclaircissent si on lit certains mots en syriaque et non en arabe.

Ainsi, dans le verset 24 de la sourate 19 ("Marie"), par exemple, il est question de Marie, qui est accusée de grossesse illégitime et chassée par ses parents. Avant l'accouchement, elle se retire sous un palmier et dit: "Dusse-je être morte plutôt que de vivre à cette heure!" Jésus, qui vient de naître, lui dit : "Ne t'attriste pas, ton Seigneur a mis au-dessous de toi un ruisseau". Pourtant le mot "sariya" ne signifie pas "ruisseau" en arabe. C'est en fait un adjectif araméen qui signifie "légitime". Et "au-dessous de toi", lu à l'araméenne, signifie "accouchement". Cela donne alors : "Ne t'attriste pas, ton Seigneur a rendu ton accouchement légitime". Alors là, ca devient clair : Marie ne souhaitait pas la mort parce qu'elle avait soif mais parce qu'on lui reprochait d'avoir un fils illégitime.

* je ne vois pas en quoi la Majuscule est justifiée dans 33/17 ??? si quelqu'un a la ou un début de réponse ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Lun 13 Sep 2010 - 17:42

A l'époque les femmes étaient tuées rien que pour avoir eu des relations sexuelles, alors un enfant !!! Lapidation assurée. Idem pour le viol.
Aujourd'hui encore pour ces mêmes raisons, les femmes sont soit rejetées donc reniées ou tuées, Hélas parce que soit-disant la honte retombe sur la famille (les autres soeurs ne pourront jamais se marier si on lave pas l'honneur dans le sang) et sur la communauté !!

Tout change avec les traductions. Merci de nous montrer celle-là qui me semble plus véridique, vu le sort réservé aux femmes même encore aujourd'hui (mais pas dans toutes les familles il faut le dire).

C'est pourquoi Dieu a envoyé un Ange pour demander à Joseph de protéger Marie et prendre soin d'elle durant sa grossesse. Et cela prouve bien l'amour qu'il (Joseph) lui portait à Marie pour accepter une mère célibataire !!
Comme l'exprime si bien Jodorowsky, Joseph était aussi grand (spirituellement et moralement sans parler de son amour) que Marie.

Dieu dans Sa Parole laisse toujours des signes en démontrant que l'amour dans le couple peut tout et est primordial, surtout pour dépasser ici l'incommensurable !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Mer 15 Sep 2010 - 12:31

idée de lecture



Présentation de l'éditeur
Quand prendrons-nous enfin au sérieux le Coran ? Le Coran fond en une seule personne le personnage de Marie, mère de Jésus, et celui de Miryam, sœur de Moïse et d'Aaron : preuve de la faiblesse du texte et de la mauvaise qualité des informations dont disposait Mahomet, disent certains islamologues chrétiens.
Ne faut-il pas plutôt y voir un choix délibéré du rédacteur ? Par cette confusion qui défie la logique biblique, ne vient-il pas souligner l'originalité de son message ? Marie est la seule femme nommée par le Coran, où elle est plus citée que dans l'Évangile ; et Jésus est toujours nommé " 'Isâ-fils-de-Maryam ".

Michel Dousse, docteur en histoire des religions et spécialiste des monothéismes abrahamiques, met en œuvre une lecture structurale du texte coranique pour montrer comment cette superposition des figures permet au Coran de repenser le rapport entre la Bible et l'Évangile. Il jette un jour nouveau sur la condition féminine au regard de Dieu, la promesse et l'élection, la consécration, le rapport dynamique entre le Temple et le Désert. Au terme de cette analyse très précise, la figure de Marie apparaît comme une des clés majeures de l'interprétation du Coran.

http://www.amazon.fr/Marie-musulmane-Michel-Dousse/dp/2226159037/ref=pd_sim_b_2

un commentaire d'un lecteur:

épatant, surprenant, émouvant et tout simplement génial. A lire absolument. Un pont entre deux grandes religions et un portait amoureux de Marie. Amour de l'auteur, du lecteur et surtout, l'amour de Dieu pour celle qu'il a choisie... bravo à l'auteur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Jeu 16 Sep 2010 - 22:54

Quand prendrons-nous enfin au sérieux le Coran ?
Je ne sais pas s'il faut formuler ainsi la question. Lors de l'attentat du 11 Septembre, en France, le Coran a été le Livre le plus vendu. Les Français voulaient savoir si ces attitudes extrêmes étaient sollicitées par Dieu.

Je pense que la vraie question est "quand le Coran dévoilera-t-il son vrai visage (amour, tolérance, respect... de tous les genres humains, sans contrainte ni conditions, ni sans risquer rejet ou mort) ? C'est plutôt cela que les gens attendent. Ce n'est pas qu'ils ne le prennent pas au sérieux mais ils désirent voir des choses constructives, évolutives et non plus aberrantes ou stagnantes.

Il faut poser aussi cette question "quand lira-t-on de la bonne façon le Coran" ? Beaucoup de musulmans ne le lisent même pas (souvent parce qu'ils ne savent pas lire ou parce qu'on leur apprend que Dieu dit ceci ou cela et cela leur suffit) ou prennent que ce qui leur arrange. Certains musulmans et musulmanes, pas tous évidemment. Donc lorsque des musulmans veulent faire évoluer les choses, ils sont mal vu et rejetés.

Merci de nous faire connaître ces 2 Livres (Jésus musulman et Marie musulmane).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Invité le Ven 17 Sep 2010 - 1:18

Assunta a écrit:
Je pense que la vraie question est "quand le Coran dévoilera-t-il son vrai visage (amour, tolérance, respect... de tous les genres humains, sans contrainte ni conditions, ni sans risquer rejet ou mort) ? C'est plutôt cela que les gens attendent. Ce n'est pas qu'ils ne le prennent pas au sérieux mais ils désirent voir des choses constructives, évolutives et non plus aberrantes ou stagnantes.

C'est ce qu'on espère et ce genre d'ouvrages ne peut que contribuer à la réflexion.

Beaucoup de musulmans ne le lisent même pas ...
Il y a beaucoup à espérer de ce côté. Encore un peu de patience, le système "jules Ferry" a démarré un peu après nous. Les jeunes générations ne sont plus analphabètes, la scolarisation est obligatoire et effective (hormis peut-être dans des coins reculés) dans de nombreux pays depuis une paire de générations, plus parfois.
En Syrie (source Unicef) le taux d'alphabétisation des adultes est de 83 % ...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie (Maryam) dans le Coran

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum