Spiritualités

Marie dans le protestantisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie dans le protestantisme

Message  Invité le Jeu 6 Jan 2011 - 0:22

Luther a insisté sur l'humilité de Marie et son accueil de la grâce.

Calvin a affirmé qu'elle a besoin du pardon, et refuse, à la différence de Luther, de fêter les fêtes mariales. Il reste prudent sur le terme « Mère de Dieu », qui pour lui est d'importance uniquement pour rappeler à la fois l'humanité et la divinité du Christ.

Le protestantisme est resté longtemps muet à propos de Marie. C'est à partir du dogme de l'Immaculée Conception en 1854 puis de celui de l'Assomption en 1950 que se creuse à nouveau l'écart avec le catholicisme. Il dénonce le culte rendu aux saints, et en particulier le culte marial.

Le débat œcuménique

La virginité perpétuelle de Marie qu’affirme l’Eglise catholique est confessée également par l’Eglise orthodoxe. Notons aussi que, si elle donne lieu depuis quelques siècles, à diverses contestations principalement dans les Eglises issues de la Réforme, elle était affirmée sans problème par les premiers Réformateurs, notamment Luther, Zwingli et Calvin.

Mais l’affirmation fortement identitaire du catholicisme romain - avec l’infaillibilité pontificale au concile Vatican I, la proclamation de deux dogmes marials et certains excès d’une "mariologie triomphaliste" dans l’Église catholique au XIXème et début du XXème s. - a suscité la contestation des Églises de la Réforme. Il n’est donc pas faux de noter, avec Alain BLANCY et Maurice JOURJON, que "Marie n’a jamais été une cause de séparation entre les Églises. Bien plutôt, elle en est devenue la victime, voire l’expression exacerbée".

http://www.portstnicolas.net/A-propos-des-freres-de-Jesus-et-de.html


Comment Marie est-elle vue par les protestants ?

La question de la virginité et de la sainteté de Marie est secondaire pour les protestants. La question fondamentale pour nous est de savoir si elle est un intermédiaire entre nous et Dieu. Y a-t-il en d’autres termes intérêt à prier Marie pour mieux se faire entendre de Dieu ou parce que cela est plus facile de prier une femme qui possède une certaine proximité avec nous qu’un être indéfini et lointain ? Les protestants répondent qu’il y a un seul intermédiaire entre Dieu et nous comme entre nous est Dieu : Jésus de Nazareth. Pour dire cela ils se basent sur un passage de la Bible : I Timothée 2.5 appuyé de bien quelques autres passages. Marie n’est donc en aucun cas médiatrice et il n’y a pas davantage lieu de lui offrir un culte qu’à quelque humain que ce soit.

Dès lors, Marie est souvent regardée dans le protestantisme comme une croyante parmi d’autres (cf. Lc 1.46ss.). Elle est une disciple de son fils dont la place n’est pas plus particulière à ses côtés parce qu’elle est sa mère (cf. Mc 3.31ss.). Si elle est « sainte », c’est au sens où elle a été choisie par Dieu non tant pour être la mère de Jésus que pour devenir une « mise à part », une disciple, une croyante qui vit de cette « mise à part » par Dieu, de cette grâce de Dieu.

Quant à la virginité de Marie, les protestants ne sont pas unanimes à son propos. Certains considèrent cette virginité comme un fait, d’autres comme une manière de dire que Jésus n’était pas seulement l’enfant d’un homme et d’une femme, mais également le Fils de Dieu. En tous les cas les protestants sont unanimes pour critiquer la virginité perpétuelle de Marie, invention humaine comme son immaculée conception et son assomption.

questiondieu.com site protestant
ICI


Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme,
Timothée I/2.5

Et Marie dit: Mon âme exalte le Seigneur,
Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,
Parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante.

Luc 1/46 ... (annonciation)

Survinrent sa mère et ses frères, qui, se tenant dehors, l'envoyèrent appeler.
La foule était assise autour de lui, et on lui dit: Voici, ta mère et tes frères sont dehors et te demandent.
Et il répondit: Qui est ma mère, et qui sont mes frères?
Puis, jetant les regards sur ceux qui étaient assis tout autour de lui: Voici, dit-il, ma mère et mes frères.
Car, quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, et ma mère.

Marc 3/31

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum