Spiritualités

La nature de métamatière et la séparation des parents

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Dim 30 Jan 2011 - 12:53

Bonjour.



Les humains ont une anatomie mammifère mais ne sont pas pour autant des animaux et encore moins des végétaux. Ils forment une classification à part. Dans le monde des vivants, Il y a les végétaux, les animaux et les humains.



Les humains se différencient par la possession de deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Les animaux et les végétaux eux n'ont que l'instinct pour vivre.



Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont donc soumis aux lois qui ordonnent l'environnement matériel.



Chez certaines espèces, une loi naturelle veut que les jeunes soient élevés par leurs deux parents. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de ses deux parents. C'est le cas de l'espèce humaine.



Chez l'espèce humaine, la séparation des parents pendant l'éducation des jeunes est contre nature. Elle est soumise à la riposte de la nature de matière : la souffrance.



Avant la naissance des jeunes, la séparation d'un couple n'est pas contre nature et n'est pas soumise à la souffrance.

Après la naissance des jeunes et pendant toute leur éducation, la séparation des parents est contre nature et soumise à la souffrance.

Après l'éducation des jeunes, la séparation des parents n'est plus contre nature et n'est plus soumise à la riposte matérielle : la souffrance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Dim 30 Jan 2011 - 14:08

Claude De Bortoli a écrit:
Chez certaines espèces, une loi naturelle veut que les jeunes soient élevés par leurs deux parents. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de ses deux parents.
Bonjour Claude

Je ne suis pas d'accord, c'est beaucoup trop restrictif ce que tu dis !
L'éducation procède d'une multitude de facteurs, pas que des parents. Un enfant éduqué à la campagne, dans un environnement très rural n'aura pas la même éducation qu'un enfant élevé dans une cité. Ce n'est qu'un exemple, car toutes les relations que l'on peut avoir au sens large, autres adultes de la famille ou pas de la famille (instituteur par ex.), copains ... façonnent l'être. La culture de l'époque interfère énormément de plus, nos parents, grands parents n'ont pas reçu la même éducation. Aujourd'hui on ne fait plus d'enfant pour la patrie pour caricaturer mon propos.
"tirent leur éducation de l'union de ses deux parents." le mot "union" de ne me paraît pas juste. Il suffit de voir que dans une fratrie, l'un peut être plus attiré par la père que par la mère, ou l'inverse. Des frères et sœurs, bien qu'ils aient même parents, n'ont pas pour autant la même éducation ...

Claude De Bortoli a écrit:
Avant la naissance des jeunes, la séparation d'un couple n'est pas contre nature et n'est pas soumise à la souffrance.
Tu veux dire avant d'avoir des enfants ?
Je ne pense pas qu'une femme enceinte qui se retrouve abandonnée par celui qui est co-responsable de cette situation (acte d'amour en principe) vive ça d'une façon cool ... scratch

La liberté n'est pas contre-nature, car c'est un attribut de l'homme (homme et femme), mais c'est une autre question ! Nos choix (libre-arbitre) ne sont jamais sans conséquences, ils peuvent générer bien-être ou mal-être par rapport à soi, ainsi que par rapport à l'autre, et au monde.
Bien et Mal sont conséquences de nos choix, de nos intentions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Lun 31 Jan 2011 - 11:23

L'éducation procède d'une multitude de facteurs, pas que des parents. Un enfant éduqué à la campagne, dans un environnement très rural n'aura pas la même éducation qu'un enfant élevé dans une cité.
La croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains se positionne par rapport au divorce des parents.





Tout aussi intelligents que soient les parents séparés pour pour que tout se passe bien et qu'il continue l'éducation de leur(s) enfant(s) ensemble et en accord, il manque l'amour et le respect qui les unit. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de leurs deux parents. C'est une loi naturelle. Les humains doivent la respecter au risque de subir la riposte de la nature matérielle : la souffrance morale lancinante.

La formation de nouveaux couples n'empêche malheureusement pas la souffrance morale laquelle est une riposte de la nature de matière face à une agression.

Les parents divorcés ont beau reformer un couple chacun de leur coté, la souffrance est là. Souffrance des enfants devant leurs parents désunis. Souffrance des parents qui voient leurs enfants souffrir. Une souffrance permanente, lancinante qui harcèle l'enfant et mine son caractère. Une souffrance tenace qui consume les heures et les jours des parents, des moments normalement prévus pour Vivre (avec un grand V).

La vie est courte. Les humains en ont qu'une. Il n'en auront pas une autre après la mort de leur corps de matière. Agir contre nature de matière et subir sa riposte légitime : la souffrance, est un temps perdu considérable.


"tirent leur éducation de l'union de ses deux parents." le mot "union" de ne me paraît pas juste. Il suffit de voir que dans une fratrie, l'un peut être plus attiré par la père que par la mère, ou l'inverse. Des frères et sœurs, bien qu'ils aient même parents, n'ont pas pour autant la même éducation ...
Lorsque les enfants vivent dans des foyers où l'un des deux parents est battu, où l'un des deux parents est alcoolique, où les parents s'engueulent par manquent d'amour entre eux, vaut-il pas mieux se séparer ?

C'est un point de vue de parents séparés, pas un point de vue d'enfants de divorcés.

L'amour et le respect entre les parents forment une union sacrée rempart contre une légitime riposte de la nature de matière suite à une non-conformité : la souffrance morale lancinante qui déséquilibre et mine le caractère de l'enfant.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  pat le Lun 31 Jan 2011 - 12:17

Claude de Bortoli, je suis d'accord avec toi pour dire que l'éducation des deux parents est essentielle dans l'équilibre et l'avenir psychique des enfants.
Mais cet idéal ne fonctionne bien que si les parents apportent effectivement le meilleur de ce qu'ils sont, à l'enfant.
Un parent peut faire de gros dégâts sur le psychisme de ses enfants et là je suis partisan du moindre mal.
Si en restant ensemble, deux parents font vivre l'enfer à leurs enfants, peut-être vaut-il mieux qu'ils se séparent intelligemment.

On peut regretter que l'humain ne soit pas resté soumis à l'instinct comme l'animal. Mais c'est ainsi que l'Homme n'élève pas ses petits comme les animaux les élèvent.
Certes ,nous avons beaucoup de choses en commun avec l'animal et nous pouvons nous inspirer de leur comportement pour régler le notre. Mais nous savons aussi que le modèle animal à ses limites. Limites dont nous ne pouvons nous satisfaire, justement par cette intelligence dont tu parlais plus haut.
Celle-ci nous conduit bien malgré nous à dépasser l'instinct au profit de la liberté et l'intelligence. Que dans certains cas cela ne soit pas un progrès n'est pas notre propos.
La nature de l'Homme le pousse sans cesse à la modifier, à la changer, voire à la dépasser.
Nous en devenons ainsi les artisans.

C'est la part d'auto création que le Créateur laisse à notre liberté.

C'est évident, pour revenir à notre sujet, que ce genre d'apprentissage ne peut pas être parfait, mais notre perspective est de nous "assumer ».
Je crois qu'il est bon, de temps en temps de revenir à des fondamentaux de notre nature, afin de ne pas trop jouer à l'apprenti sorcier et de rester fermement appuyé sur nos bases. Mais ce n'est pas une position tenable sur le long terme de notre histoire qui va vers une émancipation de notre condition animal. Je crois que l'Evolution va inexorablement dans ce sens.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Mar 1 Fév 2011 - 12:28

La nature de matière a instauré des lois depuis toujours et pour toujours. Contre venir à ces lois s'est s'exposer à la riposte de la nature de matière : la souffrance.

Chez certaines espèces mammifères dont l'Humain, les jeunes tirent leur éducation de l'union de leurs parents. C'est une loi naturelle. Contre venir à cette loi s'est s'expose à une souffrance lancinante qui mine le caractère de l'enfant.



Les animaux n'ont que l'instinct pour vivre. Certaines espèces animales savent d'instinct que se séparer pendant l'éducation des jeunes s'expose à subir la riposte de la nature de matière : la souffrance.





La toute fin de l'adolescence et l'entrée dans la vie adulte de l'enfant sonne la fin de l'obligation d'union des parents.

Avant la naissance des enfants, un couple n'a pas obligation d'union pour la nature de matière. Il peut se défaire sans provoquer la riposte de la nature de matière : la souffrance morale lancinante.

Pendant toute l'éducation du jeune, le couple a obligation d'union. La séparation est soumise à la souffrance morale lancinante qui mine le caractère de l'enfant et consume la vie éphémère des parents.

Après l'éducation du jeune, le couple n'a plus obligation d'union. Il est libre de se séparé au regard de la nature de matière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  pat le Mar 1 Fév 2011 - 13:37

Le bon sens qui émane de tes propos sur l'éducation de l'enfant par ses parents ne va pas jusqu'à me faire accepter une rigidité absolue vis à vis de la loi dite naturelle.
Pour plagier une parole bien connue, je dirais que la loi même naturelle a été faite pour l'Homme, mais que l'Homme n'a pas été fait pour cette loi naturelle.
Autrement dit tant que la loi dite naturelle peut être observée pour le plus grand bénéfice de l'humanité, il faut essayer de la maintenir. Quand elle devient une lourde contrainte par rapport à la réflexion et aux progrès humains, l'Homme peut créer d'autres conditions.

C'est souvent en bravant la loi que l'Homme a fait des progrès. J'ai eu une tumeur bénigne au cerveau, il y a quelques années. Si j'avais laissé faire la loi naturelle, je ne serais plus de ce monde où alors dans l'état d'un homme incapable d'utiliser son cerveau correctement.
D'avoir bravé la loi naturelle en enlevant cette tumeur, m'a permis malgré tout des années que je ne regrette pas.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Mar 1 Fév 2011 - 17:09

Claude De Bortoli a écrit:La nature de matière a instauré des lois depuis toujours et pour toujours. Contre venir à ces lois s'est s'exposer à la riposte de la nature de matière : la souffrance.

La "souffrance" elle est matérielle ou métamatérielle ? scratch

Comment expliques-tu que des "antalgiques", comme de la tisane de sureau par exemple qui est une chose bien matérielle calme la souffrance ?
si la souffrance est la riposte de la matière, la matière peut riposter à la (souffrance) riposte de la matière !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Mer 2 Fév 2011 - 9:55

Les parents pensent que la matière ne régit pas tout, même si elle est en amont de la création et que l'enfant puisse échapper à une souffrance quelle qu'elle soit. La souffrance fait aussi partie de la vie hélas et que l'enfant est effectivement soumis et subit les situations. Je pense que même la souffrance est structurante.


Ben voyons !! Le couple divorce pour faire plaisir à l'enfant !!

Il souffre le martyr moralement de la séparation de ses parents, en plus il endosse la responsabilité de la séparation : c'est pour lui faire plaisir que nous divorçons disent les parents. Pour lui éviter de souffrir !!

Il souffre de la séparation de ses parents et il se sent est responsable de sa souffrance. Lui qui est totalement innocent. Double peine.

Lorsque la nature de matière est agressée, comme dans le cas de la séparation d'un couple au moment de l'éducation des jeunes, sa riposte légitime tend vers la suppression des fautifs. Elle commence par une souffrance morale lancinante qui déstabilise la personnalité va jusqu'à son effondrement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  pat le Mer 2 Fév 2011 - 12:01

Bonjour Claude de Bortoli
J'ai bien compris.
Tu répètes ce que tu as déjà dit comme si personne ne te répondait.
Si chacun parle de son coté, je ne vois pas l’intérêt d'engager un dialogue.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  navy le Mer 2 Fév 2011 - 14:06

Bonjour Claude, bonjour Paat,


Métamatiére mise à part, je pense que pour un enfant rien n'est plus grave que la la séparation de ses parents et qu'il préfére voir ses parents se disputer que de les voir se séparer.... confused

Navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  pat le Mer 2 Fév 2011 - 16:23

Sans doute, mais la dispute va de la simple altercation habituelle à la pire des violences. Voilà pourquoi j'émets des réserves sur l'affirmation que quoiqu'il en soit les parents doivent assurer l'éducation de leurs enfants. Il y a même des cas où les enfants ne sont pas en sureté à vivre sous le même toit que leurs parents.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Mer 2 Fév 2011 - 17:41

pat a écrit:Sans doute, mais la dispute va de la simple altercation habituelle à la pire des violences. Voilà pourquoi j'émets des réserves sur l'affirmation que quoiqu'il en soit les parents doivent assurer l'éducation de leurs enfants. Il y a même des cas où les enfants ne sont pas en sureté à vivre sous le même toit que leurs parents.
Je suis d'accord. La séparation peut être aussi vitale pour l'enfant. On ne peut généraliser chaque famille est unique.
Les enfants devraient aussi avoir le droit de divorcer de leur parents car certains sont terribles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Mer 2 Fév 2011 - 23:16

Assunta a écrit:
pat a écrit:Sans doute, mais la dispute va de la simple altercation habituelle à la pire des violences. Voilà pourquoi j'émets des réserves sur l'affirmation que quoiqu'il en soit les parents doivent assurer l'éducation de leurs enfants. Il y a même des cas où les enfants ne sont pas en sureté à vivre sous le même toit que leurs parents.
Je suis d'accord. La séparation peut être aussi vitale pour l'enfant. On ne peut généraliser chaque famille est unique.
Les enfants devraient aussi avoir le droit de divorcer de leur parents car certains sont terribles.

Bonjour Maryse,

Oui, il y a des séparations salutaires, en tout cas, je me souviens avoir souhaité que la relation de mes parents cesse.
Elle a pris fin un jour, mais l'ignorance était telle, que l'absence d'amour s'est transformée en haine et ce fut bien plus douloureux pour nous enfants.

Le problème est toujours l'absence de Dieu.
J'ai essayé d'en parler, de les amener à envisager la possibilité que Dieu existe, qu'il faut faire un effort et essayer de changer.
Changer...
"Tu es égoïste !" m'ont-ils répondu. "La vie n'est que souffrance, tout le reste n'existe pas !"

Changer et aimer, est perçu comme une attitude égoïste, irresponsable, fantasque et irréelle.

J'ai raté l'éducation de mes parents geek

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 9:51

navy a écrit:Bonjour Claude, bonjour Paat,


Métamatiére mise à part, je pense que pour un enfant rien n'est plus grave que la la séparation de ses parents et qu'il préfére voir ses parents se disputer que de les voir se séparer.... confused

Navy
Que les parents ne fassent pas porter leur désunion sur les épaules de leur enfant en prétextant que la violence dans leur couple n'est pas structurante pour lui. L'enfant se soumet au point de vue de ses parents.


S'il n'y a plus l'amour dans la couple et qu'il y a violence, c'est une désunion. L'enfant est soumis à la souffrance morale lancinante qui le déstructure.


S'il y a encore l'amour dans le couple mais parfois violence, il n'y a pas désunion pour la nature de matière. Il n'y a pas de riposte légitime de sa part : la souffrance morale lancinante.





Pas de faux semblants possible avec les enfants !! Ils perçoivent de suite la désunion de ses parents et en souffrent le martyr !! L'union des parents doit être sincère.



S'il y a haine permanente, il y a désunion, il y a souffrance déstabilisatrice pour l'enfant.

Un reste d'union dans le couple c'est une bouée lancée à l'enfant dans un raz de marée de souffrance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 9:53

pat a écrit:Sans doute, mais la dispute va de la simple altercation habituelle à la pire des violences. Voilà pourquoi j'émets des réserves sur l'affirmation que quoiqu'il en soit les parents doivent assurer l'éducation de leurs enfants. Il y a même des cas où les enfants ne sont pas en sureté à vivre sous le même toit que leurs parents.
Tout se renouvelle sans cesse dans la nature de matière. L'inconvénient avec le renouvellement est que tous les vieux individus -ceux qui savent- meurent et que tous les nouveaux individus -ceux qui ne savent pas encore- doivent apprendre.

La nature de matière a donc instauré une loi encadrant le renouvellement pour garantir le bon fonctionnement de son environnement. La naissance d'un enfant est un renouvellement de l'espèce humaine. Elle entre dans le cadre de cette loi. Un enfant nait totalement innocent. Totalement neuf. Il doit tout apprendre. Pour garantir son apprentissage, la nature de matière a imposé aux parents de rester unis pendant son éducation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 10:21

Assunta a écrit:Je suis d'accord. La séparation peut être aussi vitale pour l'enfant. On ne peut généraliser chaque famille est unique.
Les enfants devraient aussi avoir le droit de divorcer de leur parents car certains sont terribles.

Les parents, tant qu'ils sont unis, sont les meilleurs artisans de la construction mentale de l'enfant. C'est une loi naturelle. Pour l'espèce humaine, c'est inscrit dans le livre perpétuel de la nature de matière.

Les parents doivent rester unis tout le temps de l'éducation du jeune. Après l'éducation du jeune, ils sont libres de se désunir au regard de la nature de matière. Ils ne sont plus tenus par l'obligation d'union du couple qui régit le processus naturel du renouvellement de l'espèce humaine.

Si les parents sont unis mais sont violents envers leur enfant au point de mettre en péril son intégrité physique, l'enfant doit être protégé et tenu loin de cette violence. Il ne doit pas être mis à l'écart de l'union de ses parents. Seulement mis à l'écart de la violence de ses parents sur sa personne. L'union de ses parents est vitale pour sa construction mentale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  pat le Jeu 3 Fév 2011 - 11:34

Claude De Bortoli a écrit :
La nature de matière a donc instauré une loi encadrant le renouvellement pour garantir le bon fonctionnement de son environnement. La naissance d'un enfant est un renouvellement de l'espèce humaine. Elle entre dans le cadre de cette loi. Un enfant nait totalement innocent. Totalement neuf. Il doit tout apprendre. Pour garantir son apprentissage, la nature de matière a imposé aux parents de rester unis pendant son éducation

Et,
Les parents, tant qu'ils sont unis, sont les meilleurs artisans de la construction mentale de l'enfant. C'est une loi naturelle. Pour l'espèce humaine, c'est inscrit dans le livre perpétuel de la nature de matière.
Ce sont les principes et ils sont bons.
Effectivement on peut faire face au danger de la violence, comme tu le dis :

Si les parents sont unis mais sont violents envers leur enfant au point de mettre en péril son intégrité physique, l'enfant doit être protégé et tenu loin de cette violence. Il ne doit pas être mis à l'écart de l'union de ses parents. Seulement mis à l'écart de la violence de ses parents sur sa personne. L'union de ses parents est vitale pour sa construction mentale.
Mais il y a des parents désunis qui ne se supportent plus, qui se battent, qui s'injurient. On aura beau faire des lois pour qu'ils cessent de se battre ou de s'injurier, cela n'y fera rien. Comment obliger des parents à rester ensemble sous prétexte que c'est bien pour l'enfant quand ceux-ci se séparent.

Les humains contrairement aux animaux, construisent le monde dans lequel ils vivent. On ne peut que s'encourager les uns les autres à le construire avec le plus d'humanisme possible.

Dans le monde animal soumis à l'instinct et non à l'intelligence, si les parents meurent , les petits meurent aussi. Que fait-on dans le monde évolué ? On laisse faire la loi dite naturelle et on laisse les enfants sans parents, mourir ? (certains animaux non soumis complètement à l'instinct sont capables de solidarité),

Notre rapport à la loi naturelle a ses limites.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Ven 4 Fév 2011 - 10:04

Mais il y a des parents désunis qui ne se supportent plus, qui se battent, qui s'injurient. On aura beau faire des lois pour qu'ils cessent de se battre ou de s'injurier, cela n'y fera rien. Comment obliger des parents à rester ensemble sous prétexte que c'est bien pour l'enfant quand ceux-ci se séparent.
C'est jamais bien pour l'enfant quand ses parents se désunissent.

Chez les humains, la loi naturelle sur le renouvellement de l'espèce oblige les parents à rester unis le temps de l'éducation du jeune. S'ils outre-passent cette loi, la nature de matière riposte par la souffrance morale lancinante qui mine le caractère du jeune et qui tend à l'empêcher de Vivre (avec un grand V ). Tant que les humains respectent les lois de la nature de matière, ils peuvent espérer Vivre.

Aucune loi humaine ne peut obliger les parents à rester unis afin de respecter la loi naturelle sur le renouvellement de l'espèce humaine. Seule la nature de matière peut le faire via la perspective de la souffrance morale lancinante de l'enfant et celle des parents qui voient leur enfant souffrir le martyr.

Dans le monde animal soumis à l'instinct et non à l'intelligence, si les parents meurent , les petits meurent aussi. Que fait-on dans le monde évolué ? On laisse faire la loi dite naturelle et on laisse les enfants sans parents, mourir ? (certains animaux non soumis complètement à l'instinct sont capables de solidarité),
Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Ils ne peuvent pas dévier des liens e l'instinct. Ils n'ont pas l'intelligence pour le faire. Chez certaines espèces animales, les deux parents doivent élever ensembles les petits pour les éduquer. Si des parents meurent, les petits finissent par mourir aussi.

Les humains ont l'intelligence en plus des instincts. Ils ont deux énergies pour vivre. L'intelligence permet aux humains de se libérer des liens de l'instinct. Si les parents unis meurent, l'enfant est pris en charge et éduqué par un autre couple. Il projette l'union des ses parents décédés sur ses parents adoptifs. Il n'y a pas riposte de la nature de matière sur lui.



Dernière édition par Claude De Bortoli le Sam 5 Fév 2011 - 10:01, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  pat le Ven 4 Fév 2011 - 11:20

En terme de responsabilité, je suis d'accord avec toi. D'une manière générale, tout ce qui touche à l'humain s'accorde mal avec trop de formalisme. On doit pouvoir corriger, adapter et réussir toute rupture avec ce qui touche à nos lois basiques, justement grâce à notre intelligence.

Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Ils ne peuvent pas dévier des liens e l'instinct
Nous avons déjà eu un échange à ce sujet, je ne remettrai pas cela.
D'innombrables expériences sur l'intelligence animal ont eu lieu au cours du 20 ième siècle tendant à prouver que le monde végétal et animal n'est pas uniforme et que certains animaux dits évolués sont capables d'intelligence en plus de leur instinct originel.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Ven 4 Fév 2011 - 21:48

Claude De Bortoli a écrit:
Mais il y a des parents désunis qui ne se supportent plus, qui se battent, qui s'injurient. On aura beau faire des lois pour qu'ils cessent de se battre ou de s'injurier, cela n'y fera rien. Comment obliger des parents à rester ensemble sous prétexte que c'est bien pour l'enfant quand ceux-ci se séparent.
C'est jamais bien pour l'enfant quand ses parents se désunissent.

Il y a des couples, qui ne devraient jamais se former.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Ven 4 Fév 2011 - 23:40

Mauve a écrit:
Il y a des couples, qui ne devraient jamais se former.
A qui la faute, ou à quoi (traditions par exemple) ...

Le point de vue de Claude est à mon avis trop simplifié ... car il tend à ne mettre en cause que les parents de l'enfant.
Je connais des cas ou famille ou belle famille ont ruiné des amours ...

C'est tout le drame de Roméo et Juliette ...

Je suis allé dans la maison de Juliette à Vérone, ma plus jeune fille Agathe tenait tellement à s'y rendre (? pourquoi je ne sais pas, a-t-elle été si émue par cette tragédie ? ... ) ...
C'est incroyable comme elle est visitée, il y règne une "atmosphère" complétement indescriptible qui te plonge dans la compassion, c'est hallucinant de voir !!!!! tant de jeunes filles venir poser leur main sur la poitrine Juliette, et de si nombreux témoignages sur les murs "graffités" ... peut-être est-ce pour ces amoureux leur façon de conjurer, qu'il ne leur arrive pas une telle mésaventure, ou pour trouver la force d'affronter ce qu'elles (ou ils) pressentent déjà ... que leur amour déplaira Suspect à leurs familles ...



C'est incontestablement un Très-Haut Lieu de pèlerinage ... bizarrement en dehors de Dieu, des religions ... allez comprendre pourquoi , ou plutôt cherchez pourquoi ...

Merci infiniment (en passant) à Claude de m'avoir donné l'occasion d'exprimer ça ...
(c'est complétement "métamatériel" ce que je raconte, je suis d'accord avec toi)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Sam 5 Fév 2011 - 10:21

En terme de responsabilité, je suis d'accord avec toi. D'une manière générale, tout ce qui touche à l'humain s'accorde mal avec trop de formalisme. On doit pouvoir corriger, adapter et réussir toute rupture avec ce qui touche à nos lois basiques, justement grâce à notre intelligence.
L'humain est intelligent. Il peut se libérer des liens de l'instinct et vivre comme bon lui semble contrairement aux animaux et aux végétaux qui n'ont pas l'intelligence. Ils ont seulement l'instinct et suivent les lois naturelles sans possibilité de dévier.

Les humains peuvent donc tout se permettre ? Non !

La nature de matière ne fait aucun compromis lorsqu'on touche à son "outil de production" : le processus renouvellement des espèces. C'est son moyen de survie. Tout est mortel chez elle. Sans reproduction pas de nature de matière. Pour l'espèce humaine, lune moi naturelle veut que les jeunes tirent leur éducation de l'union de ses parents. Pas de compromis là dessus. Les contrevenants s'exposent à la riposte immédiate de la nature de matière : la souffrance lancinante qui mine la santé morale et qui tend à empêcher de Vivre (avec un grand V)

D'innombrables expériences sur l'intelligence animal ont eu lieu au cours du 20 ième siècle tendant à prouver que le monde végétal et animal n'est pas uniforme et que certains animaux dits évolués sont capables d'intelligence en plus de leur instinct originel.
Lorsque l'intelligence humaine dévie les comportement instinctifs des animaux, ce n'est pas une évolution des instincts animaux, ni une quelconque intelligence animale. C'est du dressage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  pat le Sam 5 Fév 2011 - 14:26

Lorsque l'intelligence humaine dévie les comportement instinctifs des animaux, ce n'est pas une évolution des instincts animaux, ni une quelconque intelligence animale. C'est du dressage.

Non je ne parle pas de cela, je parle d'observations comportementales effectuées sur des animaux à l'état sauvage.
D'animaux capables d'aller contre leurs intérêts immédiats pour un plus grand bénéfice à venir plus tard au niveau du groupe auquel ils appartiennent.
D'animaux capables d'utiliser ou de même de fabriquer des outils....
Mais c'est juste une observation qui n'a rien à voir avec le sujet que je laisse ouvert.


pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Dim 6 Fév 2011 - 0:00

Claude De Bortoli a écrit:
Chez les humains, la loi naturelle sur le renouvellement de l'espèce oblige les parents à rester unis le temps de l'éducation du jeune. S'ils outre-passent cette loi, la nature de matière riposte par la souffrance morale lancinante qui mine le caractère du jeune et qui tend à l'empêcher de Vivre (avec un grand V ). Tant que les humains respectent les lois de la nature de matière, ils peuvent espérer Vivre.

Aucune loi humaine ne peut obliger les parents à rester unis afin de respecter la loi naturelle sur le renouvellement de l'espèce humaine. Seule la nature de matière peut le faire via la perspective de la souffrance morale lancinante de l'enfant et celle des parents qui voient leur enfant souffrir le martyr.

Sans rentrer dans le détail, as-tu toi-même connu cette situation ?
Ou en parles-tu sans exprérience ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Invité le Dim 6 Fév 2011 - 10:38

Non je ne parle pas de cela, je parle d'observations comportementales effectuées sur des animaux à l'état sauvage. D'animaux capables d'aller contre leurs intérêts immédiats pour un plus grand bénéfice à venir plus tard au niveau du groupe auquel ils appartiennent.
D'animaux capables d'utiliser ou de même de fabriquer des outils....

Instinct et intelligence sont égaux en puissance et en valeur.

L'instinct des animaux et des végétaux n'a pas finit de nous épater.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la séparation des parents

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum