Spiritualités

La Didachè et l'Eglise primitive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Didachè et l'Eglise primitive

Message  Invité le Lun 7 Mar 2011 - 14:49

La Didaché, connaissez-vous ?

On peut penser qu'il fût à la fois une sorte d'aide-mémoire qui reprenait l'essentiel des enseignements de Jésus, ainsi qu'un moyen d'organiser une unité spirituelle dans la communauté des premiers chrétiens

Ce qui fait le grand intérêt de la Didaché, c'est qu'elle est le premier document extra-canonique du christianisme primitif. Selon des historiens, sa rédaction remonterait entre l'an 70 et 150, il s'agit donc d'un document quasiment contemporain aux textes qui composent le Nouveau Testament.


La Didachè est un petit livre qui fut écrit en langue grecque, sans doute en Syrie, et dont la rédaction remonterait aux années 60 à 90 : il est donc contemporain des évangiles. Le mot grec Διδαχη (à prononcer "didakè") signifie "enseignement", ou "doctrine" en grec koinè.

Très souvent citée dans les églises primitives, la Didachè n'est pas un texte canonique. Cependant, Athanase d'Alexandrie (considéré comme un des « papes » de l’Eglise Copte) en conseillait la lecture, l'Église catholique romaine reconnaît son orthodoxie et l'a reçu parmi les écrits des Pères apostoliques ; ce n’est pas non plus à proprement parler un texte apocryphe : on voit sa place bien à part…

Historique:

La Didachè a donc été très répandue, traduite en latin et en arabe pour soudainement disparaître. On en avait connaissance par les citations des Père de l’Eglise (Irénée de Lyon, Clément d’Alexandrie, Origène), ou le travail d’Eusèbe de Césarée (Histoire ecclésiastique vers 313) mais elle ne fut retrouvée qu’en 1873 par l’Evêque de Sérés M. Philothée Bryennios, patriarche de Nicomédie doyen de l'École du Phanar, à Constantinople, dans la Bibliothèque du Saint-Sépulcre - laquelle se trouve dans le palais du Phanar, bien qu'appartenant au patriarcat de Jérusalem.

Le manuscrit retrouvé a été copié à Jérusalem en 1056 par "Léon, scribe et pécheur" et est intitulé : « Doctrine du Seigneur transmise aux nations par les douze apôtres ».
Paradoxalement, les douze apôtres ne sont jamais mentionnés dans le texte lui-même. Le titre est probablement dû à un copiste.

Il comprend 16 chapitres, parfois présenté comme étant composé de quatre parties :

1. Première partie (Chapitres 1 à 6) : Enseignement moral : "Les deux voies", de la vie et de la mort
2. Deuxième partie (Chapitres 7 à 10) : Prescriptions liturgiques : nourriture, baptême, jeûnes, prière, eucharistie.
3. Troisième partie (Chapitres 11 à 15) : Prescriptions disciplinaires, notamment sur l'accueil des prêcheurs itinérants, l'assemblée du dimanche, l'élection des évêques et des diacres.
4. quatrième partie (en fait le 16° chapitre) : Ouverture eschatologique (apocalyptique) du discours.

Le texte est court, 7 pages
PDF ici > http://matavel.wifeo.com/documents/La-Didache.pdf

Ou ici, autre PDF plus long avec notes et quelques commentaires
http://www.amities-spirituelles.fr/pdf/Didachecomplet.pdf


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Didachè et l'Eglise primitive

Message  Invité le Mar 8 Mar 2011 - 20:03

De l'eau à couler sous le pont depuis ces premiers temps du christianisme.

La liturgie est sobre, simple, par exemple, l'Eucharistie:

Chapitre IX
1. - Quant à l'eucharistie, faites ainsi vos actions de grâce.


D'abord pour la coupe :
2. - " Nous Te rendons grâce, notre Père, pour la sainte vigne de David Ton serviteur
que Tu nous a fait connaître par Jésus Ton Enfant. A Toi la gloire pour les siècles. "
3. - Pour la fraction du pain :

" Nous Te rendons grâces, notre Père, pour la vie et la
connaissance que Tu nous a révélés par Jésus Ton Enfant." A Toi la gloire pour les
siècles.
4. - De même que ce pain rompu était dispersé sur les collines et que, rassemblé, il
est devenu Un, qu'ainsi soit rassemblée ton Eglise des extrémités de la terre dans
Ton Royaume. Car à Toi sont la gloire et la puissance par Jésus-Christ pour les
siècles. "

5. - Que personne ne mange ni ne boive de votre eucharistie sinon ceux qui ont été baptisés au nom du Seigneur; car c'est à ce sujet que le Seigneur a dit : Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Didachè et l'Eglise primitive

Message  Invité le Mer 9 Mar 2011 - 14:03

Je ne connaissais pas la Didaché, merci de me faire connaître.
Malgré tout les gens ne veulent plus de cet esprit religieux. La foi est quelque chose de simple et non culpabilisateur. Que personne ne mange ni ne boive de votre eucharistie sinon ceux qui ont été baptisés au nom du Seigneur; car c'est à ce sujet que le Seigneur a dit : Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens.
C'est pour cela que les gens doivent comprendre non pas à la lettre mais avec l'esprit.

Le baptême c'est s'approprier la Parole quand on l'accepte et décider de la vivre parce qu'elle est dans notre coeur, et cela est et doit rester un choix PERSONNEL. Personne d'autre que la personne elle-même doit décider de cela.

Ce sont toutes ces phrases là (en bleu) volontairement empreintes d'un mystère que les gens récusent car ils sentent bien que prise comme telle, elle est vide de sens. La religion a trop caché, fait des secrets et aujourd'hui il est trop tard, elle ne peut se relever.

Ceux qui expliquent les secrets, ceux qui éclairent la Parole en la lisant avec l'esprit, pour les mettre à la portée de tous, l'église ne peut les apprécier car ce serait reconnaître ses erreurs. La religion est prise à son propre piège aujourd'hui. C'est pour cela que si elle revenait au premier plan, elle apparaîtrait inchangée et c'est pour cela qu'elle est toujours copine avec les gouvernements, les uns ont besoin des autres, sans lien réciproque ils ne pourraient régner si fort, et grâce à ce lien précieux, elle peut indirectement imposer ses idées !!

http://www.spiritualite-chretienne.com/perennit/Didache.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Didachè et l'Eglise primitive

Message  Invité le Jeu 10 Mar 2011 - 15:08

Assunta a écrit:
Malgré tout les gens ne veulent plus de cet esprit religieux. La foi est quelque chose de simple et non culpabilisateur. Que personne ne mange ni ne boive de votre eucharistie sinon ceux qui ont été baptisés au nom du Seigneur; car c'est à ce sujet que le Seigneur a dit : Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens.
C'est pour cela que les gens doivent comprendre non pas à la lettre mais avec l'esprit.

Ce sont toutes ces phrases là (en bleu) volontairement empreintes d'un mystère que les gens récusent car ils sentent bien que prise comme telle, elle est vide de sens. La religion a trop caché, fait des secrets et aujourd'hui il est trop tard, elle ne peut se relever.

Je pense que ton analyse n'est pas très bonne, car tu la décris par comparaison au travers d'une lecture contemporaine, et non en te replaçant dans le contexte vraisemblablement balbutiant des débuts du christianisme.
Il faut essayer de s'en tenir au texte en faisant abstraction du contemporain. Tu parles de "religion" alors qu'à l'époque n'existaient que des petites communautés chrétiennes éparses et autonomes * ... assemblées (iglésia en latin) vraisemblablement guidées essentiellement par cette Didaché.


Le chapitre 7 traitre du baptême et commence ainsi:
1. Quant au baptême, baptisez ainsi : après avoir proclamé tout ce qui précède, ... c'est dire 1. Première partie (Chapitres 1 à 6) : Enseignement moral : "Les deux voies", de la vie et de la mort.

c'est à dire "en toute connaissance des préceptes qui précédent", ce qui suppose de les comprendre, et de les accepter librement ... ce que vient confirmer quelques lignes après : 3. - Avant le baptême, que celui qui administre le baptême et celui qui le reçoit se préparent par le jeûne, ...

C'est à peu de choses près, ce que tu dis:
Le baptême c'est s'approprier la Parole quand on l'accepte et décider de la vivre parce qu'elle est dans notre cœur, et cela est et doit rester un choix PERSONNEL. Personne d'autre que la personne elle-même doit décider de cela.

Pour ce qui est des chiens, ce sont effectivement des paroles de Jésus citées par Matthieu
Mt 7 6 « Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens, de peur qu'ils ne se retournent contre vous et ne vous déchirent ; ne jetez pas vos perles devant les porcs, de peur qu'ils ne les piétinent. »
mais l'image est symbolique, parce que les chiens mangent "sous la table" ou se contentent de "miettes", allusions reprises par Matthieu et Marc 7/27-28
Il répondit: Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens.
Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. Mt 15/26-27



* sur l'accueil Chapitre XII

1. - Que quiconque vient au nom du Seigneur soit reçu. Puis, après l'avoir mis à l'épreuve, vous le connaîtrez, car vous aurez 'intelligence de la droite et de la gauche* (* du bien et du mal).
2. - Si l'arrivant est de passage, aidez-le autant que vous pouvez; mais il ne restera chez vous que deux ou trois jours, s'il y a nécessité.
3. - S'il veut, ayant un métier, se fixer parmi vous, qu'il travaille et qu'il mange ; s'il n'a pas de métier, veillez selon votre intelligence à ce qu'un chrétien ne vive pas parmi vous sans rien faire.
4. - Mais, s'il ne veut pas agir ainsi, c'est un trafiquant du Christ ; tenez-vous en garde contre de tels gens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Didachè et l'Eglise primitive

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum