Spiritualités

Nostra Aetate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nostra Aetate

Message  Invité le Mar 8 Mar 2011 - 20:40

Nostra Aetate

Pour comprendre les relations actuelles du catholicisme avec l’Islam, il faut remonter à Vatican II, car rien n’a bougé depuis.
Plus précisément à la déclaration Nostra Aetate (1965), "très peu connue", qui définit les relations de l’Église avec les religions non-chrétiennes dont on trouve la déclaration succincte sur le site du Vatican, quelques lignes seulement étant consacrées à la religion musulmane au paragraphe 3.

DÉCLARATION SUR LES RELATIONS DE L'ÉGLISE AVEC LES RELIGIONS NON CHRÉTIENNES NOSTRA AETATE
http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_decl_19651028_nostra-aetate_fr.html


Au risque de tomber dans la caricature, mais pour faire simple, disons que selon moi, l’Église chrétienne (pas que la catholique) ne reconnaît pas l’islam comme une vraie religion ("révélée"). En fait elle réaffirme par Nostra Aetate le discours qu’elle a toujours tenu depuis le moyen-âge. La polémique islamo-chrétienne s’est instaurée des le VIII° s, et ce n’est que vers 1143, soit 5 siècles après l’hégire, que Pierre le Vénérable fit traduire le Coran en latin par Robert de Rétines, moine de l’Ordre de Cîteaux, pote de Bernard de Clairvaux à qui il transmit une copie. Pour résoudre les quelques divergences entre les évangiles et leurs dogmes, ils n’ont rien fait d’autre que de chercher à démontrer que c’est un faux, et assimiler Mahomet à un "illuminé" hérétique.

Il faudra attendre 1647, soit plus de mille ans après l’hégire (622) pour avoir une première traduction en françois par le sieur Du Ryer (L’Alcoran de Mahomet ICI), ambassadeur à Alexandrie (Egypte) ...

Tout cela pour dire que d’une réaction médiévale de rejet complet, qui a tout mis en œuvre pour tenir à distance le texte du Coran, avec Vatican II l’Église n’en est encore qu’à une "estime" condescendante avec la religion musulmane.

Comment comprendre un soit-disant esprit d'ouverture dont Vatican II portait le reflet, avec un œcuménisme aussi réservé, pusillanime, timoré, ... car enfin, les musulmans sont hommes comme les chrétiens !

A l’inverse, les relations entre musulmans, juifs et chrétiens (appelés Gens du Livre) ont été codifiées dès Omar, le deuxième calife, donc dès 636-637. *
Qui rejette qui ?

* Les dhimmî-s ou les religions protégées par l'islam
par Ralph Stehly, Professeur d'histoire des religions, Université Marc Bloch, Strasbourg
http://stehly.perso.infonie.fr/les7.htm


Sur cette déclaration, le Dr.Zeinab AbdelAziz , Professeur émérite de Civilisation Française, Universités Al-Azhar et Menoufeyya, le Caire, Egypte, nous en décrypte le contenu dans cet article que je reproduis partiellement ci-dessous.
Au lecteur de se faire une idée de l’œcuménisme catholique !

Parmi les quinze documents décrétés de 1964 à 1965, l’avant dernier en date est celui qui nous intéresse ici, le : "Nostra aetate", signé le 28/10/1965. Le texte final et les procès verbaux se trouvent dans le livre édité sous le titre de : Vatican II, les relations de l’église avec les religions non chrétiennes, aux éditions du Cerf, en 1966, et fait parti des textes vaticanais Unam Sanctam, N° 61. Le livre de 335 pages, est divisé en trois parties, plus les annexes. La partie concernant les musulmans occupe les pages de 200 à 236. Elle est rédigée par le père Robert Caspar, professeur de théologie musulmane à l’Institut pontifical d’études arabes, à Rome, consulteur du Secrétariat pour les non chrétiens. Pendant le Concile, il était membre de la sous-commission pour l’Islam.

[...]
Si le lecteur récapitule le texte de cette Déclaration, qu’il peut relire à la première page de cet article, il notera bien les points suivants :

• Le mot " Islam " ne figure point dans ce texte !

• L’Eglise regarde aussi les musulmans "avec estime" … : elle ne les reconnaît pas en tant qu’adeptes de la troisième et dernière Révélation monothéiste, elle les regarde, entre tant d’autres objets existants sur terre, il est vrai, avec estime !

• Le Dieu que les musulmans adorent "a parlé aux hommes", c’est-à-dire qu’il n’a pas parlé, tout particulièrement, au prophète Mohammad !

• L’obstination préméditée à éloigner la filiation historique des Arabes à partir d’Ismaël ! On ne peut s’empêcher de demander ici : est-ce que le texte de l’Ancien Testament a disparu de sur terre, c’est pourquoi les pauvres pères, réunis pour la formulation de cette déclaration, ne connaissent pas l’histoire du Christianisme, son rapport et ses liens de parenté avec l’Islam et les musulmans ?! Et pourtant, c’est de l’Histoire vécue, prouvée en toutes lettres dans les documents et les références !

• La foi musulmane "se réfère volontiers à Abraham"… se réfère et n’en découle pas directement ! C’est vraiment honteux de voir se maintenir cette obstination sans vergogne !

• Le ridicule acharnement pour éloigner le rattachement de l’Islam à la Révélation biblique, malgré toutes les allusions qui se trouvent encore dans la Bible, Ancien et Nouveau Testaments même après les innombrables changements et rectifications, pour ne pas dire contrefaçons, que prouve magistralement Joseph Wheless dans l’ouvrage qui a pour titre : " Forgery in Christianity, et c’est un juriste qui parle !

• La grande fraude historique d’insérer l’Islam parmi les grandes religions asiatiques qui sont nées sans contact avec le Christianisme ! La fraude est tellement flagrante aux yeux de quiconque connaît un tout petit peu d’histoire qu’il est inutile de commenter… Si ces pauvres pères ne savent pas la différence géographique qu’il y a entre l’Asie, l’Arabie ou la Palestine, à quoi peut-on s’attendre de leur part ?!

Là on ne peut que se demander avec amertume : deux milles ans d’histoire sanglante et de guerres acharnées, pour s’imposer avec une telle tyrannie, n’ont-ils pas suffit à l’Eglise Vaticane pour comprendre qu’elle n’est pas sur le droit chemin ?! Au lieu de s’ingénier à calfater fraudes, contrefaçons et falsifications, pour évangéliser le monde, pour christianiser le monde, surtout après tout ce que les nouveaux travaux de recherches ont mis en plein jours, d’où les quelques bribes de données citées dans cet article, n’est-il pas plus humain et plus logique de laisser les gens en paix, et de se consacrer à éliminer tous les maux de la terre, toutes ces épidémies, toutes ces famines, toutes ces ruines, et tous ces drames naturels ou provoqués, qui menacent la Vie sur Terre, sans forcément la christianiser ?! Les milliards de dollars inutilement ou bêtement dépensés pour l’évangélisation du monde, aideraient énormément à alléger ou à améliorer le triste sort qui nous attend à tous ...

En terminant, nous reprenons cette méchante et injuste phrase, mais combien révélatrice, qualifiant l’Islam de " terreur absolue qu’il faut réfuter, un danger pour l’Eglise qu’il faut combattre ", pour demander à cette fameuse institution vaticane, vraiment et honnêtement, laquelle des deux Religions est une terreur absolue pour la terre, un danger qu’il faut combattre : Ce Christianisme vaticanais, obstiné, inventé de toutes pièces à travers les Conciles le long des âges, ou l’Islam, que vous n’avez même pas daigné prononcer ou écrire le nom, et que vous ne cessez de combattre avec une fureur et un manque de probité sans pareils ?!

Dr Zeinab AbdelAziz


La Déclaration Nostra Aetate Et Les Relations De L'eglise Avec L'islam
http://www.articlonet.fr/politique-articles/la-declaration-nostra-aetate-et-les-relations-de-leglise-avec-lislam-134206.html



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum