Spiritualités

2-Par une démarche inverse, nous devons faire naitre Dieu en

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2-Par une démarche inverse, nous devons faire naitre Dieu en

Message  pat le Ven 15 Avr 2011 - 11:19

2-Par une démarche inverse, nous devons faire naitre Dieu en nous.

D'une manière différente de la filiation normale où le père engendre le fils et le fils devenant père, engendre à son tour un fils, ici le fils fait naitre ou renaitre le Père en lui.
Je ferai une petite remarque à propos du mot Père ou papa en araméen que Jésus emploie « Abba ». Ce mot est vraiment structurellement l'illustration de ce que je dis. Le « b » (fils) est engendré par la « A » (père) et à l'inverse le « b » engendre le « A » dans un mouvement perpétuel, puisque le mot est une sorte d'anagramme (exactement palindrome :mot qui écrit à l'envers reste identique). Petite remarque en passant.


Veillée 32 :
«  C'est le Christ Qui est Dieu,
c'est Moi né de Jésus, né de Marie »(32/2)


Le Christ dit l'Eternel, c'est Moi né de Jésus, né de Marie. Le Christ c'est donc Dieu né de Jésus et suivant l'interprétation que l'on donne à cette phrase, né aussi de Marie, donc né de deux créatures dans l'excellence du salut : une mère et son fils : Marie et Jésus.

Est-ce à dire que la perfection de Jésus et de Marie ont enfanté Dieu en eux ?

Dans ce cas, l'évangile donné à Arès nous projetterait dans une réalité inattendue, où l'Homme, certes né de Dieu, accomplirait par un mouvement inverse libre, une véritable naissance de Dieu en lui.
Car il ne s'agirait pas de se contenter d'assumer la filiation divine telle que la genèse nous la décrit en nous assurant que nous sommes Image et Ressemblance de Dieu, il s'agirait de faire véritablement naître Dieu en nous.

La plupart des religions nous propose d'assumer notre filiation. Mais ici il s'agit d'autre chose, il s'agit de la naissance d'un nouvel être nommé Christ. Autrement dit, un Christ c'est un Homme qui devient divin d'avoir engendré Dieu en lui.

L'histoire de Jésus, en particulier, puisque c'est surtout de lui dont il est question dans l'Evangile donné à Arès, serait l'histoire d'un homme qui aurait parfaitement réussi son incarnation divine et qui en retour et d'une manière naturelle aurait fait naitre Dieu en lui.
Car il ne suffit pas d'être enfant de Dieu pour réussir cette filiation. Il faut l'acceptation de l'Homme et la mise en place d'une volonté active d'accomplissement.

Cependant il faut se garder, je crois, de pousser trop loin ce propos et ne pas faire de l'Homme, le créateur de Dieu, comme certaines tendances spirituelles modernes voudraient nous le faire croire.
On peut dire que Dieu nait de l'Homme dans la mesure où l'Homme participe à la Création divine dans son ensemble et en particulier dans la révélation de la part de divin que l'Homme porte en lui.
En somme, c'est la révélation d'un être nouveau, appelé Christ.
Ainsi l'Homme, à son tour ferait naitre Dieu, répondant ainsi par son choix et sa volonté à la volonté même de Dieu.

Il dépend donc du fils que le Père naisse. C'est ici que se situe l'amour fou, insensé de Dieu : avoir partagé son règne avec un être dont l'engagement à ses cotés, est très incertain. Et c'est cet amour qui régit notre rapport au divin.

En même temps que le Fils se fond dans la divinité du Père, le Père se fond dans l'humanité du Fils, ainsi que le suggère tout cet évangile où la vie de la créature devient de fait et pas seulement symboliquement celle du Père. Il en résulterait une fusion absolue où la Parole de l'un est aussi la Parole de l'autre. Où Dieu reconnaitrait véritablement sa propre Image dans ce que l'homme donne à voir. Créateur et Créature ne faisant qu'un, où l'un et l'autre s'engendreraient dans un mouvement permanent et réciproque.

A partir de là, l'aventure prend une toute autre tournure.
De penser que Dieu accepte de partager sa nature divine avec l'Homme est une Révélation formidable. Notre histoire est complètement bouleversée.
Nous ne sommes plus dans un monde en attente d'une récompense après la mort, mais dans un monde en attente de notre nouvelle naissance.
Nous sommes au cœur de l'enseignement de Jésus.
Nous dirons donc un mot sur le « Royaume » annoncé par Jésus.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum